Your SlideShare is downloading. ×
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Barometre IDC Maturité numérique des dirigeants d'entreprise - 2013

2,923

Published on

Published in: Business
0 Comments
4 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
2,923
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
12
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
4
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. BAROMETRE SYNTEC NUM ERIQUE, IDC FRANCE, TOP MAN AGEMENT FRANC E La maturité numérique des dirigeants français 2 ème édition Octobre 2013 IDC France, 13 Rue Paul Valéry, 75116 Paris, Tél.: 01 56 26 26 66 Fax: 01 56 26 2670 www.idc.com/france/ SYNTHESE Initialisé en 2012 par IDC en partenariat avec Top Management pour Syntec Numérique, ce deuxième baromètre permet d'évaluer la maturité numérique des dirigeants et la place qu’ils accordent au numérique, ainsi que les principales tendances et évolutions constatées depuis l'an passé. Sur les bases d'un modèle développé par IDC, le niveau de maturité numérique des dirigeants a été évalué à 67.4 points sur 100, en progression de quatre points par rapport à 2012. Le niveau 100 représente les meilleures pratiques déjà mises en œuvre par les dirigeants les plus avancés dans le domaine du numérique. A 67.4 points, le niveau de maturité est défini comme managé, c'est-à-dire que les dirigeants ont défini le numérique en tant que priorité forte de l'entreprise et qu'ils en connaissent les principaux enjeux, risques et bénéfices. Plus particulièrement, on note dans les cinq domaines évalués que :  les dirigeants perçoivent nettement que le numérique est un contributeur réel à la performance de l'entreprise  l'expérience numérique des dirigeants se fait également à titre personnel, et on constate à ce titre une progression des nouveaux modes de travail en mobilité, facilitant la collaboration mais aussi la prise de décision  les dirigeants connaissent de mieux en mieux les grands sujets associés au numérique, en particulier le Cloud Computing, les technologies Big Data et Analytiques, la mobilité et les réseaux sociaux. Des domaines de progression sont néanmoins identifiés :  si le rôle et la contribution du numérique dans la performance de l'entreprise progressent, les dirigeants en attendent plus d'agilité, de sécurité et une meilleure réactivité, le tout dans un contexte de coûts maitrisés. L'atteinte de ces objectifs et de cet équilibre difficile nécessite des changements et de nouvelles approches qui doivent être portés par les dirigeants.  le numérique reste peu valorisé par les dirigeants en tant qu'actif de l'entreprise. Les évolutions technologiques majeures que connait l'industrie numérique amènent pourtant d'importants bouleversements dans des secteurs d'activité entiers. La transformation numérique de leur entreprise représente donc un défi d'avenir qu'une partie des dirigeants doit encore relever.
  • 2. SOMM AIRE P Introduction…………………………………………………………………………………………………….. .. Objectifs et méthodologie…………………………………………………………………………………… 1 Objectifs………………………………………………………………………………………………………….. . Méthodologie……………………………………………………………………………………………………. 1 Le niveau global de maturité numérique des dirigeants……………………………………………… 4 Une maturité numérique en progrès dans tous les domaines………………………….………………….. 4 La relation personnelle du dirigeant avec l'outil numérique……………………………….………… 6 Des dirigeants multi-équipés…………………………………………………………………….…………….. 6 Les usages se démocratisent et s'intensifient, démontrant le rôle croissant de la mobilité……………. 6 La connaissance par le dirigeant des sujets du numérique…………………………………………... 8 Une acculturation numérique des dirigeants………………………………………………………………… 8 La perception de la contribution du numérique à l'efficacité de l'entreprise………….…………… 9 Le numérique, contributeur essentiel à l'efficacité de l'entreprise…………………………………………. 9 Contribution du numérique au déploiement de la stratégie d'entreprise…..…………………... 9 Contribution du numérique au développement de l'entreprise………………………………….. 9 Le rôle du numérique dans la valorisation de l'entreprise…………………………………………….. 11 La place croissante du numérique dans l'attractivité des entreprises…………………………………….. 11 Le numérique, un actif encore insuffisamment valorisé par les dirigeants……………………………….. 12 La reconnaissance de l'informatique au sein de l'entreprise…….…………………………………… 13 Conclusion……………………………………………………………………………………………………… 14 Le point de vue de Syntec Numérique……………………………………………………………................. 14 ©2013 IDC 1 1
  • 3. SOMM AIRE DES FIGURES P 1 Structure de l'échantillon interrogé………………………………………………………………. 1 2 Maturité numérique des dirigeants par domaine……………………………………………….. 4 3 Equipement numérique des dirigeants………………………………………………………….. 6 4 Utilisation des outils numériques………………………………………………………………… 7 5 Connaissance des sujets actuels du numérique……………………………………………….. 8 6 Evolution de la contribution du numérique au déploiement de la stratégie de l'entreprise... 10 7 Evolution de la contribution du numérique au développement de l'entreprise...................... 10 8 Rôle du numérique………………………………………………………………………………… 12 9 Poids du numérique dans la valorisation de l'entreprise………………………………………. 13 10 Evolution des soldes d'opinion concernant l'IT…………………………………………………. 13 SOMM AIRE DES TABLEAU X P 1 Le modèle de maturité des dirigeants ………………………………………………………………. ©2013 IDC 3
  • 4. OBJECTIFS ET METHODOLOGIE Objectifs Ce baromètre évalue la maturité numérique des dirigeants et leur perception du rôle du numérique (l'informatique) au sein de leur entreprise. Le modèle de maturité a été développé par IDC sur la base de ses programmes de recherche sur l'informatique et les télécoms établis au niveau mondial. Il permet de déterminer le niveau atteint par les dirigeants interrogés et de le comparer à celui des dirigeants les plus avancés dans le domaine du numérique. Méthodologie IDC a mené, au cours du deuxième trimestre 2013, des entretiens qualitatifs et une enquête en ligne auprès de 117 dirigeants d'entreprises – président, vice-président, directeur général, directeur financier, secrétaire général, directeur marketing et communication… - de toutes tailles, au sein des secteurs privés, à l'exception des secteurs Informatique et Télécom. La répartition des tailles d’entreprises et des secteurs d’activité au sein de l’échantillon est détaillée dans la figure ci-dessous. FIGURE 1 Structure de l'échantillon interrogé Secteur d’activité Taille des entreprises Commerce et Energie, distribution Utilities (gros, détails, 3% VPC, ...) 10% 32% 5000 salariés et plus 6% 2000 à 4999 salariés Transport, Tourisme et Loisirs 12% 13% 1000 à 1999 salariés 14% 500 à 999 salariés 20% 199 à 499 salariés 100 à 199 salariés Banque, Finance, Assurance 22% 8% 3% 50 à 99 salariés 5% Moins de 50 salariés 0% Services professionnels 29% 10% 20% 30% Industrie et Construction BTP 24% 40% Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 1
  • 5. Le modèle de maturité numérique des dirigeants a été développé par IDC pour Syntec Numérique-Top Management. Cinq thématiques majeures, définies sur la base de la recherche mondiale et des connaissances d’IDC, ont été abordées lors de ces entretiens afin de déterminer la maturité numérique des dirigeants d’entreprise. Chaque thématique a fait l’objet d’une évaluation, quantifiée sur la base de plusieurs critères représentatifs. Chaque critère bénéficie d'un niveau optimal correspondant aux meilleures pratiques observées chez les dirigeants les plus matures sur le sujet. Au total, 64 critères ont ainsi été mesurés. Les cinq thématiques abordées sont :  la relation personnelle du dirigeant avec l’outil numérique  la connaissance par le dirigeant des sujets du numérique  la perception de la contribution de l’informatique à l’efficacité de l’entreprise  le rôle de l’informatique dans la valorisation de l’entreprise  la reconnaissance de l’informatique au sein de l’entreprise. Note méthodologique : les résultats de cette dernière thématique ont été utilisés à des fins d’analyse et ne sont pas pris en compte dans la constitution du niveau de maturité Les caractéristiques du modèle de maturité et les différents niveaux sont détaillés dans le tableau 1, ci-dessous. ©2013 IDC 2
  • 6. TABLE AU 1 Le modèle de maturité numérique des dirigeants Niveau 1 : Initial Niveau 2 : Opportuniste Niveau 3 : Renouvelable Caractéristiques  Le dirigeant n'a  Le numérique fait  Le dirigeant a clés pas défini de l’objet de projets intégré processus et peu intentionnels, qui durablement le de ressources sont insufflés numérique au sont dédiées au et/ou validés par sein de numérique le dirigeant l’entreprise  Le numérique reste à un stade expérimental et ne représente pas une priorité pour le dirigeant Niveau 4 : Maîtrisé  Le dirigeant a érigé le numérique en tant que priorité forte de l'entreprise Niveau 5 : Optimal  Le dirigeant fait preuve d'un leadership sur le numérique, dans et en dehors de l'entreprise  Des investissements sont réalisés mais sans budget préalablement alloué par le dirigeant  Une  Le numérique fait  L'implication et les gouvernance a l’objet d’un suivi connaissances du été établie par le à part entière, dirigeant dirigeant. Les sous l'égide de la permettent processus et la direction d'atteindre un stratégie niveau informatique sont  La mesure des d’excellence dans  Les efforts sont projets, des documentés et l'entreprise, avec essentiellement  Les processus et communiqués processus et de des boucles individuels dans les besoins sont la performance aux clients d’amélioration l'entreprise définis des programmes continue internes. Les influence les projets sont  Les projets sont  La gestion des décisions  Les meilleures récurrents réalisés au cas ressources et d’investissement options pour les par cas, sont des projets  Les projets sont métiers sont souvent isolés, et manque  Des standards budgétés rapidement restent d’efficacité émergent au sein identifiables et majoritairement de l'entreprise actionnables des pilotes ou des POC (proof Le numérique est of-concept) totalement opérationnel Objectifs  Le dirigeant se  L’usage et  La valeur et le  Le dirigeant  Le dirigeant limite à favoriser l’accès au coût du permet de créer permet aux une numérique, à un numérique pour des opportunités métiers de connaissance coût moindre et les métiers sont de transformation prendre des croissante des avec une plus comprises et et de création de risques maitrisés technologies grande célérité, mise en œuvre à valeur pour les afin de délivrer numériques et de sont améliorés travers de métiers grâce au des produits et leur apport aux par les initiatives nombreuses numérique des services métiers du dirigeant options reposant sur le numérique Bénéfices métiers  Les bénéfices  Le numérique est sont réduits à promu à travers quelques projets l’entreprise avec pilotes ou des gains et des évaluations améliorations potentiels rapides  Il existe une forte courbe d’apprentissage des technologies numériques  L'accès aux  L’efficacité du ressources numérique est numériques est démontrée pour rendu plus rapide les métiers et agile grâce à  Les opportunités une de standardisation développement et un suivi qui de nouveaux s’améliorent produits et services peuvent être transformées en business plan  De nouveaux gisements de valeur auparavant inatteignables pour les métiers sont possibles  L’innovation métier s’appuie sur un accès optimal aux ressources numériques internes et externes Source: IDC – Modèle de maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 3
  • 7. LE NIVE AU GLOBAL DE MATURITE NUMERIQUE 2013 DES DIRIGEANTS Une maturité numérique en progrès dans tous les domaines De 2012 à 2013, le niveau de maturité des dirigeants vis-à-vis du numérique a continué de croître significativement. A périmètre constant, l’indice de maturité des dirigeants gagne ainsi près de quatre points, passant de 63.5 en 2012 à 67.4 en 2013. Cet indice est évalué sur une base 100, où 100 représente le niveau de maturité maximum vis-à-vis du numérique. A 67.4 points en 2013, le niveau de maturité est défini comme managé. Ainsi :  les dirigeants ont défini le numérique en tant que priorité forte de l'entreprise et connaissent les principaux enjeux, risques et bénéfices du numérique  au-delà des convictions des dirigeants, l’efficacité du numérique est démontrée pour les métiers et les opportunités de développement de nouveaux produits et de nouveaux services peuvent être transformées en business plan  le numérique fait l’objet d’un suivi à part entière par la direction de l'entreprise  la mesure des projets, des processus et de la performance des programmes numériques permet de piloter les décisions d’investissement La figure 2 présente la synthèse de l’évolution de la maturité numérique des dirigeants entre 2012 et 2013, en fonction des grands domaines évalués. FIGURE 2 Maturité numérique des dirigeants par domaine 100 Optimal 73,7 70,4 Niveau de maturité 2013: 67.4 Managé 80 68,5 60 54 Renouvelable 40 Opportuniste 20 Initial 0 Relation personnelle du Connaissance des sujets Perception de la dirigeant avec l'outil de l'IT contribution de l'IT à numérique l'efficacité de l'entreprise Rôle de l'IT dans la valorisation de l'entreprise Résultats 2013 Résultats 2012 Note méthodologique : le rôle de l’IT dans la valorisation de l’entreprise n’était pas abordé dans le baromètre 2012 et ne peut pas faire l’objet d’une comparaison. Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 4
  • 8. On constate ainsi dans cette évaluation que :  la connaissance des sujets du numérique par les dirigeants est le domaine qui progresse le plus, gagnant près de huit points. Pour autant, ce domaine reste le seul pour lequel la maturité des dirigeants reste moyenne (niveau renouvelable) et de très fortes évolutions restent possibles  les dirigeants perçoivent une forte contribution de l’IT à l’efficacité de l’entreprise, domaine pour lequel les réponses sont les plus élevées, avec une faible progression de 2012 à 2013  la relation personnelle du dirigeant avec l’outil numérique reste le 2ème domaine le plus élevé, avec une appétence de plus en plus forte en particulier pour les usages mobiles  le rôle de l’IT dans la valorisation de l’entreprise est un domaine qui est évalué pour la première fois en 2013. Les résultats démontrent un niveau de maturité élevé mais avec encore d’importantes marges de progression  le dernier domaine enfin – qui n’est pas représenté sur cette figure – est la reconnaissance du numérique au sein de l’entreprise. Ce domaine a fait l’objet d’un traitement exclusivement qualitatif. On y constate une progression de cette reconnaissance mais qui induit également des attentes beaucoup plus fortes en termes d'agilité, de coûts et de sécurité. ©2013 IDC 5
  • 9. LA RELATION PERSONNE LLE DU DIRIGE ANT AVEC L’OUTIL NUMERIQ UE Des dirigeants multi-équipés Notre baromètre 2013 démontre que la population des dirigeants d’entreprises reste une population multi-équipée, avec en moyenne 3.6 terminaux par dirigeant. Il convient néanmoins de constater que cette moyenne baisse légèrement par rapport à 2012 (3.7 terminal) et que le type de terminal possédé évolue également (voir figure 3). On voit ainsi une diminution très significative du téléphone mobile standard, qui perd treize points. A l’inverse, si certains terminaux ne connaissent pas de grande évolution (Smartphone, PC portable et PC fixe), la tablette média progresse de manière importante, avec des intentions d’acquisition encore fortes. On constate ainsi une évolution du type de terminal utilisé par les dirigeants. Cette évolution est représentative de la modification des façons de consommer l’information numérique, plus mobile et intuitive. FIGURE 3 Equipement numérique des Dirigeants Question: parmi les terminaux suivants, lesquels possédez-vous ? 57 Téléphone mobile 70 90 2 91 Smartphone Tablette media 63 71 8 96 94 PCPortable 1 48 49 PCFixe 0 20 2013 40 Acquisition prévue dans les 12 prochains mois 60 80 100 2012 Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants Les usages se démocratisent et s'intensifient démontrant le rôle croissant de la mobilité Les résultats du baromètre 2013 démontrent une hausse de la fréquence d’utilisation des outils numériques par les dirigeants, mais avec des pratiques plus matures. Les dirigeants ne cherchent pas à intensifier l’utilisation des outils numériques en général (cette attitude diminue même comparativement à 2012) mais cherchent à utiliser davantage les outils mobiles pour travailler et collaborer. L’accès distant à l’information d’entreprise, l’usage des outils de collaboration et des outils numériques en situation de mobilité ou encore l’utilisation de ces outils pour le pilotage ou l’aide à la décision (voir figure 4) progressent en 2013 et les dirigeants prévoient de les renforcer dans les douze prochains mois. ©2013 IDC 6
  • 10. FIGURE 4 Utilisation des outils numériques Question: utilisez-vous les outils numériques de manière intensive ou courante dans les situations professionnelles suivantes ? Comme outil de pilotage ou d’aide à la décision En mobilité 93% Pour l’accès à l’information externe (sites internet) 73% Utilisation intensive ou courante 89% Pour l’accès à aux fichiers et données de l’entreprise Pour la collaboration (mail, agenda, RSE … ) 98% 100% Utilisation occasionnelle ou pas d'utilisation Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 7
  • 11. LA CONNAISS ANCE P AR LE DIRIGE ANT DES SUJETS DU NUMERIQUE Une acculturation numérique des dirigeants Le deuxième domaine analysé dans le cadre de la maturité numérique des dirigeants est celui de la connaissance des sujets du numérique. Ce domaine est celui pour lequel la maturité connait la plus forte croissance au sein du baromètre, passant d’un niveau de connaissance de 2.53 (sur une échelle de 5) à un niveau de 2.95 points. Des sujets tels que le Big Data, le BYOD (Bring Your Own Device) ou le Cloud Computing connaissent en particulier des gains importants (voir figure 5). FIGURE 5 Connaissance des sujets actuels du numérique Question: évaluez sur une échelle de 1 à 5 votre degré de familiarité avec les sujets / concepts suivants ? Très bonne connaissance du sujet Familiarité avec les sujets du numérique 5 2012 2013 3,8 4 3,3 3,3 3 3,0 2,9 2,8 2,2 2 1,9 3,5 2,4 2,3 2,4 2,6 2,6 2,8 1,9 1 Pas de connaissance 0 du sujet •Note: 1= pas de connaissance et 5=très bonne connaissance des tenants et aboutissants Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants La connaissance de ces sujets apparait dans un contexte technologique qu’IDC identifie sous le terme de « troisième plateforme informatique » et qui s’appuie sur quatre piliers technologiques : les technologies de mobilité, le Cloud Computing, les réseaux sociaux et les technologies Big Data. Plus que les technologies en elles-mêmes, l’évolution qu’apporte cette troisième plateforme repose sur les nouveaux services, produits ou modèles économiques qui sont rendus possibles. Des industries et des secteurs d’activité entiers se trouvent ainsi impactés par ces évolutions numériques. Cette connaissance renforcée des technologies est un signe de maturité supplémentaire des dirigeants, synonyme d'une prise de conscience de l'impact de ces technologies sur le développement de leur activité. ©2013 IDC 8
  • 12. LA PERCEPTION DE LA CONTRIBUTION DU NUMERIQUE A L’EFFICACITE DE L’ENTREPRISE Le numérique, contributeur essentiel à l’efficacité de l’entreprise Afin d’évaluer la contribution du numérique à l’efficacité de l’entreprise, nous avons évalué dans ce baromètre deux séries d’indicateurs concernant :  La contribution du numérique au déploiement de la stratégie de l’entreprise  La contribution du numérique au développement de l’entreprise Contribution du numérique au déploiement de la stratégie de l’entreprise Notre baromètre 2013 démontre que les dirigeants perçoivent une contribution croissante du numérique au déploiement de la stratégie de l’entreprise puisque l’ensemble des indicateurs progressent par rapport à 2012. En particulier :  la relation client (allant de la prospection, à la fidélisation grâce au marketing digital, en passant par les approches multi-canal) est le segment qui progresse le plus dans sa contribution. Le numérique devient un facteur incontournable de la stratégie client pour la majorité des dirigeants  l’innovation, à savoir la capacité à développer de nouveaux produits ou services, est le deuxième indicateur pour lequel la contribution du numérique est considérée comme la plus forte. La possibilité de disposer plus rapidement de ressources numériques via le Cloud Computing, mais aussi les gains en termes d’agilité, les capacités d’analyse améliorées (en particulier grâce aux technologies Big Data) sont autant d’éléments qui permettent aux métiers d’innover et d’intégrer ces innovations à leur business plan  la création de valeur est le troisième facteur de contribution au déploiement de la stratégie de l’entreprise. Le numérique permet en effet de développer de nouveaux modèles économiques, plus générateur de marge ou de chiffre d'affaires, mais aussi de réduire certains coûts de conception de produits et services ou d'accélérer les délais de mise sur le marché  le dernier contributeur évalué a trait à la vitalité de la marque, en particulier par le biais des réseaux sociaux. Ce contributeur est également perçu en croissance de la part des dirigeants d’entreprises. ©2013 IDC 9
  • 13. FIGURE 6 Evolution de la contribution du numérique au déploiement de la stratégie d'entreprise Evaluez , sur une échelle de 1 à 5, votre perception de la contribution du numérique au déploiement de la stratégie de votre entreprise, sur les points suivants: La relation client 3,8 4,1 La création de valeur L'innovation 3,6 3,8 3,3 La vitalité de la marque 3,6 3,2 3,4 2012 2013 Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants Contribution du numérique au développement de l’entreprise La grande majorité des dirigeants s'accorde quant à la contribution du numérique au développement de l'entreprise. Ils sont ainsi 51% à estimer que cette contribution a augmenté fortement au cours des deux dernières années, et 38% à estimer qu'elle a faiblement augmenté. Afin d’évaluer plus précisément cette contribution du numérique au développement de l’entreprise, nous avons interrogé les dirigeants sur six indicateurs majeurs (voir figure 7). FIGURE 7 Evolution de la contribution du numérique au développement de l'entreprise Évaluez sur une échelle de 1 à 5 votre perception de la contribution du Rationalisation – numérique au Réduction des développement de coûts votre entreprise sur les points suivants 3,4 3,5 Collaboration en équipe (efficacité collective) 3,6 3,6 Compétitivité de l’entreprise 3,7 3,9 Réactivité de l’entreprise (timeto-market) 3,7 3,4 Productivité individuelle 3,8 4 Organisation du travail et mobilité 4 4 2012 2013 Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants On y découvre les enseignements suivants :  la contribution du numérique reste la plus forte pour l'organisation du travail, mais également pour la productivité individuelle, qui a progressé entre 2012 et 2013. Les dirigeants perçoivent ainsi fortement le numérique comme outil d'efficacité à destination des salariés de l'entreprise ©2013 IDC 10
  • 14.  on constate également une progression du numérique en tant que contributeur à la compétitivité de l'entreprise, et comme facteur de réduction des coûts. Les dirigeants perçoivent de plus en plus les bénéfices apportés par le numérique pour le développement de nouveaux services, pour la recherche de productivité ou pour la rationalisation grâce à une plus grande finesse d'analyse (via les technologies analytiques et Big Data) et à de nouveaux modèles d'achat de ressources informatiques tels que le Cloud Computing  en dernier lieu, il est important de noter que la contribution du numérique à la réactivité de l'entreprise décline entre 2012 et 2013. Si l'écosystème informatique évolue, les dirigeants perçoivent que le numérique reste trop long à mettre en œuvre au regard de l'évolution de l'environnement économique à laquelle est soumise l'entreprise : nouvelles réglementations, arrivées de nouveaux concurrents, contraintes de réduction des coûts, accélération des cycles d'innovation. Les attentes vis-à-vis du numérique sur ce point restent ainsi élevées. ©2013 IDC "Notre entreprise ne pouvait déjà rien faire sans le numérique il y a dix ans. Si certains domaines ont fortement évolué avec le numérique (mode de travail des dirigeants mais aussi nouveaux modèles économiques, poste de conduite, voiture connectée …), d'autres ont vu leurs attentes encore insatisfaites (production, gestion des stocks …)." Le dirigeant d'un grand groupe automobile 11
  • 15. LE ROLE DU NUMERIQUE DANS LA V ALORIS ATION DE L’EN TREPRISE La place croissante du numérique dans l’attractivité des entreprises L'évolution du numérique impacte l'entreprise directement mais aussi indirectement. Les phénomènes de consumérisation, de BYOD (Bring Your Own Device), l'évolution des technologies grand public et l'apparition d'une génération née avec ces technologies ont un impact aussi important que la numérisation des processus et des échanges de l'entreprise avec son écosystème. Les dirigeants estiment d'ailleurs que le numérique est un élément important dans l'attraction et la rétention des talents et que les outils mis à disposition doivent être un élément de valorisation. Le rôle du numérique vis-à-vis des talents se place ainsi juste devant les partenaires (voir Figure 8). A l'inverse, il convient de noter que pour 24% des dirigeants, le numérique n'est pas encore un facteur d'attraction et de rétention des investisseurs. D'après IDC, cette perception des dirigeants reste faible et devrait être amenée à évoluer notablement dans les années à venir. En effet, si le numérique n'est pas nécessairement le premier facteur de productivité d'un certain nombre d'entreprise, son rôle de plus en plus important dans la capacité de l'entreprise à être agile, à automatiser et optimiser des processus, à mieux connaître ses clients ou à disposer d'une forte image de marque contribue à valoriser significativement l'entreprise vis-àvis des fournisseurs. FIGURE 8 Rôle du numérique Question: pensez-vous que le numérique puisse être un élément d'attraction et rétention des : Talents Partenaires Investisseurs Oui, c'est un élément important Oui, mais de manière marginale Non 6% 9% 24% 40% 38% 56% 40% 51% 36% Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 12
  • 16. Le numérique, un actif encore insuffisamment valorisé par les dirigeants La valorisation d'une entreprise reste un exercice difficile pour les dirigeants, qu'ils soient acheteurs ou cédants, car les méthodes d'évaluation peuvent varier fortement. Les caractéristiques de l'entreprise (et son activité notamment), ses résultats et le contexte d'évaluation (fusion, conflit entre actionnaires, cession à un groupe industriel) rentrent principalement en compte mais l'agilité, la capacité à innover ou à connaitre ses clients sont également des facteurs de performance qui peuvent modifier l'évaluation d'une entreprise en comparaison à une autre. En tant que facteur de compétitivité, l'informatique participe ainsi pour 79% des dirigeants, au moins faiblement, à la valorisation de l'entreprise. (Figure 9) Pour les 21% restants, l'informatique ne pèse pas dans la valorisation de l'entreprise. Une analyse plus précise des répondants ne permet pas d'identifier un dirigeant type, tant sur la taille de l'entreprise, son secteur d'activité ou sa localisation géographique. FIGURE 9 Poids du numérique dans la valorisation de l'entreprise Question: considérez-vous que l'IT est un actif qui pèse dans la valorisation de votre entreprise sur le marché (marché boursier par exemple, sur la valeur de vente de l'entreprise) ? Oui, l'IT pèse fortement dans la valorisation de l'entreprise Oui, l'IT pèse mais de manière faible Non, l'IT ne pèse pas dans la valorisation de l'entreprise 10100101 10101 101 1 28% 51% 21% N= 112 Dirigeants Source: Baromètre IDC / Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants Selon IDC, cet aspect est un des domaines dans lesquels la maturité des dirigeants doit progresser car certains secteurs d'activité analysés se trouvent particulièrement impactés par l'évolution du numérique : services, banque / assurance, communication ou encore santé / pharmacie voient apparaître des approches disruptives, de nouveaux compétiteurs ou modèles économiques qui reposent très majoritairement, ou sont rendus possibles, par les nouvelles technologies informatiques. "L'avenir de l'assurance va se jouer sur la qualité des réseaux et données numériques car notre métier vit une réelle transformation. Nos canaux de distribution, la localisation ou encore le rôle et les compétences de nos agents sont amenés à changer. Le numérique est ainsi porté par notre DSI et le directeur du développement au sein du Comex." Le dirigeant d'un grand groupe d'assurance ©2013 IDC 13
  • 17. LA RECONNAISS ANCE DE L’INFORMATIQ UE AU SEIN DE L’ENTREPRISE Pour évaluer la maturité des dirigeants sur ce domaine, plusieurs indicateurs ont été utilisés, liés notamment aux modalités de définition des budgets (l'IT est-elle une variable d'ajustement ou non ? Quels sont les critères de décision ?), à l'implication personnelle des dirigeants dans la définition de la stratégie et des budgets IT, à la place de la DSI dans l'entreprise (quel est le rattachement hiérarchique de la DSI ? Le / la DSI est-il ou elle au Comex ?) et aux attentes vis-à-vis de l'informatique dans l'entreprise. Le baromètre 2013 nous apprend ainsi que :  la DSI reste majoritairement rattachée à la direction générale (59% des entreprises) sans évolution depuis 2012. 25% sont rattachés à la DAF et le reste à d'autres services  la DSI est représentée au COMEX dans 37% des cas. Pour 44% des dirigeants, la DSI peut être représentée au Comex si l'informatique est un facteur clé de production ou de performance, et 13% d'entre eux envisagent ainsi que la DSI soit présente à l'avenir, signe fort de son rôle croissant  61% des dirigeants d'entreprises sont impliqués en amont, dans la définition des objectifs et dans la réflexion stratégique, mais une part importante d'entre eux est également impliquée dans la mise en œuvre et la validation de la stratégie (43%), des objectifs (38%) ou du budget (26%)  si la place de la DSI dans l'entreprise reste forte, les attentes sont de plus en plus élevées vis-à-vis du numérique (voir figure 10). On note en particulier une très forte croissance des craintes liées au numérique qui peut s'expliquer tant par la probabilité perçue d'un risque que par la hausse de son impact. La perception d'un coût trop élevé et d'un manque d'agilité de l'IT progresse également. Seule la capacité des utilisateurs à s'approprier rapidement le numérique évolue positivement, grâce aux progrès importants réalisés en termes d'ergonomie et d'expérience utilisateur. FIGURE 10 Evolution 2012/2013 des soldes d'opinion concernant l'IT Question: quel est votre degré d’accord avec les réflexions suivantes ? L’IT représente un risque pour l’entreprise (sécurité, confidentialité des données) L’IT est trop coûteuse L’IT est trop rigide; elle s’adapte difficilement au changement L’IT est trop complexe; les utilisateurs ont du mal à se l’approprier +30 +14 +10 +8 +10 2013 2012 -28 2012 2013 2012 2013 2012 2013 Source: Baromètre IDC/Syntec Numérique de la maturité numérique des dirigeants ©2013 IDC 14
  • 18. CONCLUSION La maturité numérique des dirigeants progresse notablement entre 2012 et 2013, en particulier dans la connaissance des sujets numériques mais également grâce à la perception de la contribution du numérique à la performance de l'entreprise qui reste très élevée. Selon IDC, certains sujets nécessiteraient cependant une maturité plus forte des dirigeants et devront faire l'objet d'une attention particulière dans les années à venir. ème Sous les effets de la 3 plateforme informatique, des industries entières se transforment et de nouveaux modèles économiques se dessinent. La prise en compte, par les dirigeants, de ces évolutions induites par le numérique, l'évolution du rôle de la DSI et la transformation des métiers seront à l'avenir des facteurs clé de réussite et de compétitivité pour les entreprises françaises. Le point de vue de Syntec Numérique " Par ce deuxième baromètre nous voyons que les dirigeants d’entreprise prennent de plus en plus conscience de l’importance du numérique, et pas seulement comme facteur de réduction de coût. Le numérique permet la transformation de leur entreprise avec un impact notoire sur l’image. Une tendance de fond est la question de la sécurité. A nous de les accompagner dans ce changement stratégique " commente Guy Mamou-Mani, Président de Syntec Numérique Copyright Notice Publication externe d’informations et de données appartenant à IDC — L’utilisation d’informations d’IDC dans des publicités, des communiqués de presse ou des supports de promotion nécessite l’autorisation écrite préalable du vice-président ou du responsable national d’IDC. Une ébauche du document proposé devra accompagner toute requête de ce type. IDC se réserve le droit de refuser l’utilisation externe de ses informations, pour quelque raison que ce soit. Copyright 2013 IDC. Toute reproduction sans autorisation écrite est formellement interdite. ©2013 IDC 15

×