Your SlideShare is downloading. ×
Culture backlog #attls
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Culture backlog #attls

1,673
views

Published on

Présentation "La culture du backlog" à Agile tour Toulouse le 10 octobre 2013

Présentation "La culture du backlog" à Agile tour Toulouse le 10 octobre 2013

Published in: Business

1 Comment
6 Likes
Statistics
Notes
  • Bonne approche de la gestion des backlog.
    Cependant, je pensais en voyant le titre que tu aborderais l'utilisation de Kanban pour la transition vers Scrum?
    Dans tous les cas, je suis d'accord que Kanban renforce la communication entre le PO et les parties prenantes du projet.
    Bonne présentation,

    Pierre
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total Views
1,673
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
6
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. AUX BACS LIMITÉS DU GROS BACKLOG CULTIVEZ VOTRE BACKLOG
  • 2. fédéré blogueur CLAUDE AUBRY auteur consultant/formateur/coach Tous les dessins sont de Patrice Courtiade
  • 3. SCRUM 2005 Et Scrum 2013 ?
  • 4. KANBAN POUR AMÉLIORER SCRUM Visualisez, en partant de Scrum Limitez le travail à finir (TAF) Gérez le flux Rendez les règles explicites Implémentez des boucles de feedback Améliorez en collaborant, évoluez en expérimentant Les 6 principes Kanban de David J. Anderson
  • 5. LE CONTEXTE D’UTILISATION DE SCRUM AU DÉPART Equipe 7+-2 Déploiement à la fin de la release Sprint 3 ou 4 semaines Engagement sur des features Release de 4-6 sprints soit 3-5 mois Périmètre connu au début de la release
  • 6. POURQUOI KANBANISER CE SCRUM ? Pourquoi : le but Pour qui : les acteurs Les impacts attendus
  • 7. VISUALISEZ spec test Visualisez plus pour éviter le cycle en Vrum Tableau Scrum
  • 8. LE TABLEAU SCRUM TYPIQUE à faire tâche tâche tâche tâche StoryB StoryC tâche fini tâche StoryA en cours tâche tâche tâche Les stories ne sont pas finies parce que les tests ne sont pas faits assez rapidement
  • 9. LA 5ÈME COLONNE ? à faire en cours tâche StoryA tâche tâche tâche tâche tâche StoryB StoryC tâche tâche à tester fini
  • 10. EVITEZ LA COLONNE DE TROP
  • 11. PASSEZ DES COLONNES AUX BACS colonne bac
  • 12. GROS BACKLOG AU DÉBUT ? Le PO rédige des User Stories (US) qui sont les spécifications. L’ensemble de ces US constitue le Product Backlog. Juliette, dans son mémoire sur les méthodes agiles
  • 13. LE BACKLOG N’EST PAS UN DOCUMENT LA STORY N’EST PAS UNE EXIGENCE Raconter une histoire plutôt que de s’échanger des documents
  • 14. POUR PASSER DU GROS BACKLOG AUX PETITS BACS : TRI SÉLECTIF
  • 15. LE CYCLE DE VIE DE LA STORY ! ? Extrait de Jeff Patton : Agile Requirements & Product Management ! ! * Ron Jeffries coined the 3 C’s in Extreme Programming Installed
  • 16. DES 3C AUX 5 BACS carte idée conversation confirmation conversation confirmation cultiver story prête construire story finie
  • 17. BAC DE DÉPART L’endroit où l’on place les stories prêtes pour le sprint C’est l’équipe qui décide si une story est prête, en conservant l’ordre défini par le Product Owner L’équipe se base sur sa capacité à la développer (conditions de réalisation) et à la finir (conditions d’acceptation et critères de finition) dans le prochain sprint Cette définition de prêt peut être commune à plusieurs stories Source Wikipedia, Starting blocks tableatny à l'adresse http://flickr.com/photos/53370644@N06/4976490816
  • 18. STORY PRÊTE POUR LE DÉPART Story 23 Conditions de départ • Conditions de réalisation vérifiées • Critères d’acceptation et de finition jugés suffisants par l’équipe Attributs • Ajouter photo • En tant que Maitre j’ajoute la photo de mon chien • Type : user story • 3 points Conditions d’arrivée • Conditions d’acceptation vérifiées par le PO • Critères de finition jugés acceptables par l’équipe Conditions de réalisation Critères de finition Conditions d’acceptation • Bob l’expert du jpeg dispo 2 jours • Une photo limitée à 1 Mo. On utilise le composant de téléchargement XZ • Définition de fini générique pour user story • La photo apparaît comme vignette dans la page de l’animal Déf. de fini gen. user story Test d’acceptation • Texte en anglais • Test unitaire passé •… • Etant donné … • Quand … • Alors … Définition de prêt générique • Taille inférieure à 1/3 de la capacité
  • 19. BAC DE RÉCOLTE L’endroit où l’on place les stories finies Une story est finie quand elle satisfait à ses conditions d’acceptation et à ses critères de finition Les critères de finition sont communs à plusieurs stories du même type (c’est ce qu’on appelle la définition de fini) C’est généralement le Product Owner qui statue sur la terminaison de la story La story reste dans le bac jusqu’à ce qu’à la fin de la release ou avant si le déploiement est plus fréquent
  • 20. BAC À SABLE L’endroit où tout le monde peut semer des idées Le Product Owner décide de la suite à donner, après une éventuelle conversation avec les parties prenantes et l’équipe La « story » possède juste un titre et un bref descriptif Le nombre d’éléments du bac à sable ne peut pas être limité, on essaie plutôt de limiter la durée de séjour Source Wikipedia
  • 21. BAC DE CULTURE L’endroit où on fait pousser les idées semées dans le bac à sable, jusqu’à ce qu’elles soient prêtes La culture repose essentiellement sur de la conversation La story est complétée avec de nouvelles informations : par exemple le template, une estimation, des conditions sur sa réalisation, son type…
  • 22. EN QUOI CONSISTE LA CULTURE DES STORIES ? Ordonner Décomposer ce qui est prioritaire et trop gros pour le sprint Détailler, préciser • Identifier les dépendances pour la réalisation • Associer la story à un type (user story avec du code, bug, support client, story d’analyse, doc, refactoring, infra…) pour connaître les critères de finition • Avoir une idée d’une condition d’acceptation (Estimer) Placer dans le bac de départ les stories prêtes
  • 23. QUAND EST FAITE LA CULTURE DES STORIES ? La culture du backlog représente environ 10% de la durée du sprint : • Revues de backlog (conversations formelles) • Stories de culture (avec conversations informelles) Culture du sp.1+ Release Culture du sp.2+ Sprint1 Culture du sp.3+ Sprint2 Culture du sp.4+ Sprint3 Sprint4
  • 24. LES ÉVÈNEMENTS DU SPRINT Culture du backlog Revues de backlog (2h) Revue de sprint (1h-2h) Sprint (3 semaines) Planification de sprint (2h) Rétrospective (1h-1h30)
  • 25. LA STORY PASSE DE BAC EN BAC Des idées Rejet possible Pas d’ordre bac à sable Souhait du ProductOwner Ordre strict bac de culture Pré-accord de l’équipe Vidé au début du sprint bac de départ Attente déploiement Vidé selon la cadence de release bac de sprint bac de récolte
  • 26. CE N’EST PAS UN LONG FLEUVE TRANQUILLE poubelle idées bac à sable engagement options bac de culture bac de départ sprint bac de récolte
  • 27. LIMITER LE TRAVAIL À FINIR DANS LE BAC DE SPRINT ? Une limite sur les tâches ? 4 Stories prêt à finir L’objectif premier est de finir des stories fini
  • 28. ESSAIMAGE TEMPORAIRE Stories du sprint Développeurs de l’équipe
  • 29. UN ESSAIM SUR UNE STORY Le conteur Les butineurs
  • 30. L’ESSAIMAGE TEMPORAIRE AMÉLIORE LA VÉLOCITÉ… En diminuant le multitâches
  • 31. LIMITE SUR LES STORIES DU BAC DE SPRINT 3 ∞ bac à sable bac de culture bac de départ bac de sprint bac de récolte
  • 32. IMPACT DE CETTE LIMITE SUR LE SPRINT Permet de mieux réagir aux changements pendant le sprint Planification de sprint modifiée : • au début du sprint jusqu’à la limite • ensuite sur demande, dès qu’une story est finie • pas d’engagement sur les stories
  • 33. LIMITE SUR LES STORIES PRÊTES Limite haute 6 Limite basse bac à sable bac de culture 3 ∞ 3 bac de départ bac de sprint bac de récolte
  • 34. DIMINUER LA TAILLE DU BAC DE CULTURE bac à glace Release suivante Release courante bac à sable bac de culture bac de départ
  • 35. LE BAC À GLACE PEUT SERVIR Il va falloir « déscoper » des stories
  • 36. LIMITER LE BAC DE CULTURE ? Contenu au début Burndown chart de release Taille du bac Temps qui passe Fin de la release
  • 37. DÉCOMPOSER PROGRESSIVEMENT - priorité - priorité + bac de culture bac de départ
  • 38. BACS DE FEATURES On ne décompose en stories que les features en cours 2 à faire en cours fini
  • 39. FEATURE MINIMALE Cela est suffisant Feature sur laquelle on s’est engagé pour la release Feature décomposée story story story story story 1 2 Feature minimale livrable story finition story story Le reste, mis dans le bac à glace story story story story 3 Release courante Release suivante
  • 40. bac à glace BIG PICTURE 2 feature livrable qui contient des stories finies en cours à faire Bac de features 2 3 bac à sable bac de récolte bac de culture bac de départ bac de sprint
  • 41. DIAGRAMME DE BAC CUMULÉ 60 50 40 bac de culture 30 bac de départ sprint 20 bac de récolte 10 0 Sprint 1 Sprint 2 Sprint 3 Sprint 4 Sprint 5 Ou mieux, toutes les semaines
  • 42. LES ÉVÈNEMENTS DU SPRINT REVISITÉS Revue de backlog sur demande Planification de sprint au début (1/2h) Planification sur demande
  • 43. KANBANISATION Visualisez, en partant de Scrum • Les bacs de stories • Les features Limitez le travail à finir (TAF) • Limite haute • Limite basse Gérez le flux • Conversations • Essaimage • Mesures Rendez les règles explicites • Définition de prêt • Définition de fini
  • 44. LA CARTE DES IMPACTS But Acteurs Impacts Nouvelles pratiques
  • 45. ALLER PLUS LOIN EN DÉPLOYANT PLUS SOUVENT Temps de cycle ∞ bac à sable bac de culture #noEstimates #noProjects …mais c’est une autre histoire bac de départ bac de sprint bac de récolte
  • 46. CONTINUEZ AVEC SCRUM ET OUVREZ LES VANNES

×