Your SlideShare is downloading. ×
0
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
m-commerce - Forum du e-commerce Rennes
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

m-commerce - Forum du e-commerce Rennes

1,056

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,056
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • 1 – conseils : nous accompagnons le client dans la définition de sesbesoins, réalisonsunemaquette interactive, proposons des idées et l’accompagnons tout au long du projet2 – Méthodesagiles => SCRUM => livrablesintermédiaires => le client au coeur des préoccupations3 – R&D + équipe de développeursperformante4 – Diffusion sur les markets + com autour5 - Espaced’administration de contenu accessible même pour le client. Pas besoin de ressoumettrel’appsurl’App Store àchaquemiseà jour. Flexibilité et liberté pour le client.
  • Jamais sans mon smartphone : toujours dans la poche, il a réponse à tout, on peut même lui parler maintenantCette scène fait désormais partie de notre quotidien
  • Transition : ce qui nous amène à entrer dans le vif du sujet : le m-commerce ou autrement dit le mobile commerce
  • Carte/GPS pour aller sur le point de vente, m-paiement, couponing, recherche supplémentaires sur un produit, consultation d’avis…
  • SMS : sonneries par exempleiPhone = smartphone qui a révolutionné et démocratisé les usages sur mobiles grâce aux applications et à la facilité d’utilisation, ergonomie, intuition….1er e-marchands : La Redoute, Amazon, Ventes-privéesLes Françaisachètentsur mobile + de plus en plus d’apps de m-commerce
  • Le m-commerce, c’est beaucoup plus d’un simple achat sur mobile. Il y a un écosystème riche autour de cet acte mercantile. Je vais détailler et illustrer chacun de grands pointsInformer => infos produits, map, comparer les prixDéclencher un achat et fidéliser ses clients = m-coupons, cartes de fidélité, gamingSocial shopping => rs, avis, commentairesConcrétiser un achat => m-paiement, suivi de commande
  • Tagdevin, entreprise nantaise offre une solution innovante à la filière viticole.Ici, l’utilisateur flashe le code 2D présent sur la bouteille grâce à une application mobile dédiée (exemple : mobiletag). Une fois le code 2D détecté par le mobile, l’utilisateur est envoyé sur une page spécifique. Ici, il peut avoir plus d’information sur ce vin : fiche technique, photos, vidéos, histoire, traçabilité et contact pour en commander.
  • Exemple 1 : GPS permet d’amener les clients sur le point de vente. C’est facile, pratique et très utilisé. Exemple ici avec une célèbre marque de fastfood. Je choisis un point de vente, mon smartphone m’y emmène. Possibilité également d’avoir sur une carte l’ensemble des points de vente à proximité de l’endroit où je me trouve. L’utilisation du GPS est variée.Exemple 2 : Vous ne pouvez pas forcément tout contrôler. Les clients peuvent s’organiser entre eux. Exemple avec l’application Prixing qui permet de comparer les prix de nombreux produits. Principalement de grandes surfaces mais l’utilisateur peut ajouter n’importe quel produit en scannant le code à barre. C’est un outil collaboratif.
  • Exemple 1 : push => achat impulsif ou bien ancrage du nom de marque dans l’esprit du conso (attention à ne pas en envoyer trop => effet inverse)Le push est un message direct. C’est une sorte de SMS. Un push peut être envoyé à toutes les personnes qui ont téléchargé l’application qui envoie ces push (sans même avoir leur numéro de téléphone. Le push permet donc de communiquer avec un panel de clients : des curieux qui ont téléchargé l’app, des fidèles. Ces messages permettent de créer un lien avec les consommateurs. Il est possible que ces messages déclenche un achat => comportement impulsif d’achat. Un push peut être envoyé à n’importe ou bien à un groupe ciblé : les personnes qui sont dans un rayon géographique de 100m par rapport à mon magasin, les personnes qui ont entre 18 et 25 ans (si les personnes ont renseigné cette info). Le push peut être envoyé à une heure précise : exemple : un restaurant peut envoyer un message peut de temps avant midi afin d’attirer des gens pour le déjeuner. Les stratégies sont multiples et très intéressante à exploiter.Autre exemple : Houra (cora en ligne) envoie un message push aux consommateurs qui ont commandé en ligne lorsque le livreur va arriverExemple 2 : plyce et ses m-couponsDes coupons de réductions sur mobile ? Pour quoi faire ? Attirer des consommateurs. Fidéliser des consommateurs.
  • Exemple 1 : fidal => Les individus ont toujours leur portable sur eux, ce qui n’est pas forcément le cas des cartes de fidélité. Fidall est une application iPhone parmi d’autres qui permet de dématérialisé les cartes de fidélité. Le consommateur les a toujours avec lui, ne les perd pas et celles-ci n’encombrnte pas son portefeuilleExemple 2 : gamification => Introduction du jeu dans des stratégies marketing => influencer les comportements. Gains de points, de badges, de cadeaux, de réductions… L’exemple de Foursquare. Ce service permet à l’utilisateur de dire dans quel lieu il se trouve. Plus il va dans un lieu, plus il fréquente de lieux différents…etc plus il a une chance de décrocher des badges. Ces derniers sont des récompenses virtuelles. Véritable course entre les utilisateurs, challenges… Du virtuel au réel il n’a qu’un pas : plus un utilisateur fréquente un lieu et plus il a de chance de décrocher le badge de “Mayor”. En décrochant ce badge, il montre à toute une communauté que c’est lui le maitre des lieux. Dans un commerce, cela s’apparente à une véritable fidélité. Le commerçant peut décider d’offrir une récompense à ce Mayor : exemple : un verre offert, un dessert offert…etc.Exemple : Flunch : 5€ le repas pour le mayor.Ainsi, en récompensant une personne, personne qui est détrônable par d’autres utilisateurs de 4SQ, le commerçant montre qu’il rentre dans le jeu. La bataille est ouverte côté consommateur. C’est une façon d’augmenter le taux de fréquentation d’un lieu. Beaucoup de choses peuvent être imaginées.
  • Les utilisateurs de smartphones, d’Internet, aimentpartagerleurstrouvailles, leursavis, leurs suggestions. Négatifoupositif, le partageestuneréalité.Consultation d’avis avant l’achat d’un produit, avant d’aller au restaurantLes réseaux sociaux ont joué un rôle important.Réseaux sociaux => je partage avec mes amis, je leur fait confianceAvez-vous déjà lu ce qui se dit sur votre commerce sur Internet ? Dans des applications mobiles ? C’est un bon moyen d’apprendre des choses sur vos clients ou simples passagers. Les commentaires peuvent servir à améliorer certaines choses ou a en conserver d’autres.Le mobile est un véritable outil social mais aussi un outil qui favorise le temps réel. Un consommateur peut être dans un restaurant, trouver son plat appétissant et donc décider de prendre une photo pour la poster sur Facebook. Aussitôt les amis de cette personne voient la photo. Iront-ils goûter au même plat ?
  • Qu’est ce que c’est ?C’est un rayonnage virtuel de produits de grande consommationTesco (3ème distributeur mondial derrière Walmart et Carrefour) => supermarché virtuel dans le métro de SéoulGrâce à une application, les gens qui attendent le métro peuvent faire leurs courses. Il leur suffit de scanner les QR codes des produits et leur commande sera livrée à domicile ensuite.étude CCM Benchmark : 20% des gens qui ontachetésur mobile l’ont fait car ilsontprofité d’un temps d’attente
  • Comme pour l’achat sur internet, on retrouve le même tunnel d’achat sur mobile. Attention à l’ergonomie….Billets SNCF, la redoute, ventes-privéesOn paye directement depuis son mobile On peut suivre sa commande => Exemple amazonEt comme pour recevoir son billet de train, son colis… le consommateurdoitlaissersescoordonnées (mails+adresse) => base qualifiée
  • Phénomène SOLOMO : Social, Local, Mobile1 – présencemulticanale, des produitsdispomême en dehors des heuresd’ouvertures des mags physiques, une image innovante et dynamiqueprocurée par le mobile2 – qui dit nouveau canal dit nouveaux prospect. Infossur mobile peutattirer en mag des new clients3 – le mag dans la poche des clients, possibilité de les avertir de nouveautésou promo via des push4 – mobile = nouvelespace de vente, possibilité de mettre de la pub dans les apps ou sites mobiles => monétisation de l’audience5 – qualification des bases clients. Segmentation, ciblage…1 – En plus de la vitrine, du site Internet… l’utilisateur a accès au mag sur mobile2 – acheterou je veux, quand je veux. Dans un moment d’attente, dans un lieu où je n’ai pas d’ordioud’accèsà internet3 -
  • Croissance du nombre de ventes de tablettes tactiles.Écran plus grand qu’un smartphone. Facile d’utilisationSur ces supports mobiles, Ventes-privées réalise déjà plus de 10% de ses ventes.Exemple : outils de CRM = Dolmen Technologies
  • Des questions ?
  • Transcript

    • 1. Forum du e-commerce du 7 novembre 2011Le m-commerceClaire Gallic, responsable Marketing/Communication chezMobizel
    • 2. Conception de solutions mobiles pour smartphones(iPhone, Android…) et tablettes tactilesÉtude de conception et maquettes interactivesConseils sur mesureDéveloppement multi-plateformes : iOS, AndroidActualisation, par vous même, du contenu initialAjout de fonctionnalités évolutives sur demande
    • 3. Y aviez-vous prêté attention ?
    • 4. Quelques chiffres clés  Près d’un français sur deux a un smartphone  Plus de 6 millions de personnes se connectent tous les jours à l’Internet mobile  Plus de 3 millions de Français ont déjà effectué un achat via leur smartphoneSources : Médiamétrie 3 trimestre 2011, la French mobile, sept. 2011
    • 5. Définition du m-commerce Achat ou vente de biens ou services sur un terminal mobile J’élargis cette définition : Acte d’achat ou de vente écosystème
    • 6. Une évolution à travers le temps 2001 : les SMS surtaxés sur les téléphones mobiles 2007 : sortie du 1er iPhone 2010 : arrivée de gros e-marchands sur les smartphones 2011 : De plus en plus de français font des achats depuis leur smartphone
    • 7. Un écosystème riche Partager
    • 8. Informer  Prolonger la relation avec le mobinaute  Donner de l’information supplémentaire  Offrir un contenu plus richeExemple : Tagdevin
    • 9. Informer Faciliter l’accès au point  Savoir que les consommateurs de vente comparent les prix
    • 10. Déclencher l’achat… Push  Communiquer en temps réel  Créer un lien  Déclencher un achat ?  Apporter un service m-coupons  Cibler  Attirer  Fidéliser
    • 11. … et fidéliser Carte de fidélité  Gamification
    • 12. Partager Consultation d’avis Réseaux sociaux Social shopping
    • 13. Acheter
    • 14. AcheterPour les utilisateur, un processus d’achat simple Choisir d’un produit Renseigner ses informations personnelles Payer Suivre sa commande Être livréPour les commerçants, un canal de vente supplémentaire
    • 15. Intérêt du m-commerce Pour un commerçant  Accroître sa notoriété  Acquérir de nouveaux clients  Fidéliser ses clients  Mieux connaître ses prospects et clients Pour un utilisateur  Une vitrine supplémentaire  Pas de contrainte temporelle ou spatiale  Des services supplémentaires
    • 16. Le t-commerce Le commerce sur tablette tactile se développe Écran plus grand que celui d’un smartphoneApplication iPad La Redoute Application iPhone La Redoute
    • 17. contact@mobizel.com www.mobizel.com

    ×