Lire Ecouter En Ligne Bib
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Lire Ecouter En Ligne Bib

  • 4,214 views
Uploaded on

Offres numériques (e-books, musique en ligne...) pour usagers des bibliothèques 2.0

Offres numériques (e-books, musique en ligne...) pour usagers des bibliothèques 2.0

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
4,214
On Slideshare
4,200
From Embeds
14
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
51
Comments
0
Likes
2

Embeds 14

http://www.slideshare.net 10
http://liens.kazeo.com 4

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les bibliothèques, actrices de la chaîne numérique...
      Lire et écouter en ligne
    C.Komorowski – Médiaquitaine lundi 27 avril 2009
  • 2. Préambule
      Cette présentation se veut un retour d'expérience , celui de la médiathèque de Pessac ( http://mediatheque.mairie-pessac.fr ) avec son offre dite numérique depuis le 15 octobre 2008 : Lire et écouter en ligne . C'est pourquoi la liste des agrégateurs, des offres disponibles etc. ne sera pas exhaustive et ne prendra en particulier pas en compte les offres déjà bien connues des bibliothécaires : les plate-formes Ithèque et Bibliomédias. http://www.bibliomedias.net/index.html http://www.itheque.net/
  • 3. Sommaire
      1) Etat des lieux : les professionnels des bibliothèques se positionnent, des rapports officiels font état de recommandations sur les usages du numériques dans les bibliothèques... 2) C'est quoi une offre numérique en bibliothèque ? 3) LIRE EN LIGNE : Quels agrégateurs ? L'exemple de Numilog . 4) ECOUTER EN LIGNE L'exemple de NAXOS .
  • 4. Introduction
      L'essor du numérique vient bousculer le monde culturel: son accès, ses pratiques, les mécanismes économiques des entreprises qui le composent, et bientôt sans doute les méthodes de création elles-mêmes. Tout comme l'industrie de la musique avant elle, l'édition est aujourd'hui face à un tournant historique. Les publications numériques professionnelles se développent et l'émergence de nouveaux outils véritablement ergonomiques rend inéluctable un basculement du grand public vers la lecture sur écran . [Alexandre Piboyeux / Lettres d'Aquitaine n°83]
  • 5. Etat des lieux Les bibliothèques et services de documentation sont de véritables acteurs de la chaîne numérique, rassemblant des contenus disponibles, qu’ils achètent ou repèrent, à destination d’utilisateurs de divers types : * grand public, * étudiants, enseignants, chercheurs, * professionnels et entreprises. Les bibliothèques et services de documentation sont entrés dans l’ère numérique. La plupart mettent à la disposition de leurs usagers à la fois des ressources physiques et des ressources électroniques : c’est ce qu’on appelle la « bibliothèque hybride » . Ce mouvement est irréversible même s’il se manifeste différemment selon les types d’établissements et les types de ressources (Source : Compte-Rendu de l'Atelier de l'IABD de Juin 2008)
  • 6. Etat des lieux Des professionnels des bibliothèques recommandent :  Recommandations sur les usages du numériques dans les services d'archives, de bibliothèque et de documentation de l ' IABD (Interassociation Archives bibliothèques documentations)  L'IABD réunie en atelier le 30 juin 2008 sur le thème « Les services de bibliothèque et de documentation, acteurs de la chaîne numérique » dans le cadre des Assises du numérique organisées par Eric Besson , alors Secrétaire d’État chargé de la Prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique. Le compte-rendu est téléchargeable en pdf ici : http://www.iabd.fr/IMG/pdf/atelier30juin-assisesdunumerique.pdf
  • 7. Etat des lieux Des rapports officiels font état d'offres, services et médiations numériques dans les bibliothèques  Rapport Patino sur le livre numérique : (remis par Bruno Palation à Christine Albanel le 30/06/2008) Voir aussi sur le site de l' Arpel : http://arpel.aquitaine.fr le compte-rendu de la journée d'étude du 11/03/09 durant laquelle Bruno Patino est venu présenter son rapport. Le rapport sur la site de la Documentation Française : http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/084000381/0000.pdf Et aussi le rapport " france numérique 2012"
  • 8. Qu'est-ce qu'on entend par offre numérique ? E-books*  livres électroniques fonds numérisés périodiques électroniques musique streaming* vidéo VOD podcasting * seules les offres e-books et écoute musicale en streaming seront abordées lors de cette journée
  • 9. Lire en ligne E-book = tout ouvrage publié dans un format numérique (pdf, html, etc.).
  • 10. Lire en ligne Quels agrégateurs ? Plusieurs agrégateurs ( Agrégateur  : société diffusant sous forme électronique des livres publiés sur papier par différents éditeurs . )proposent aujourd’hui aux bibliothèques des ressources numériques (livres, musique, vidéo) selon diverses formules. Notons aussi que le modèle du prêt a son correspondant dans l’univers numérique, avec les fichiers chronodégradables* , que le livre numérique n’est soumis ni au prix unique du livre ni au droit de prêt et qu’il subit un taux de TVA de 19,6 %. Selon le syndicat national des éditeurs, le chiffre d’affaires totale des éditeurs sur les produits numériques se limite pour le moment à 36,7 millions d’euros sur un chiffre d’affaire global de 3 milliards d’euros. (Source IABD – Juin 2008)
  • 11. Lire en ligne Quels agrégateurs ? Numilog http://www.numilog.com/numilog-reader.asp Itheque http://www.itheque.net/mode_emploi.php Bibliomedias http://www.bibliomedias.net/presentation.php Cyberlibris http://www.cyberlibris.com Offre FNAC http://fnac.cyberlibris.fr/
  • 12. Souvenons nous des précurseurs ! Project Gutenberg - http://www.gutenberg.org/catalog/ Voir http://www.gutenberg.org/etext/6484 ABU la bibliothèque universelle- http://abu.cnam.fr/ Wikisource – la bibliothèque libre. Puisez dans ses 50 727[qui représentent plus de 10 000 textes de plus de 2 000 auteurs.] pages de textes, passés dans le domaine public ou publiés sous licence libre. http://fr.wikisource.org/wiki/Accueil Panoramas de contenus numérisés en libre accès http://urfist.univ-lyon1.fr/bibnum.html
  • 13. Lire en ligne à la médiathèque de Pessac
  • 14. Avec l'agrégateur Numilog
      Fondée en mars 2000, Numilog  est le premier agrégateur de livres numériques francophones et la principale plate-forme de distribution de livres numériques (« e-books ») multi-formats en France. Elle a développé un triple savoir-faire :
    • 1) Numilog propose aux éditeurs des services de numérisation et de conversion des ouvrages à des formats de lecture numérique ;
    • 15. 2) en tant que distributeur numérique, Numilog propose aux éditeurs et aux libraires des services de gestion de vente de livres numériques en ligne (commande, facturation et livraison en marque blanche) et la possibilité de vendre les livres de son catalogue ;
    • 16. 3) Numilog est également une librairie numérique, riche de 56 370 titres (au 13/04/2009) dans tous les formats, qui s’adresse à tous les publics d’internautes et aux bibliothèques.
  • 17. Numilog
      Aujourd’hui, elle compte, parmi ses clients, plus de soixante établissements (bibliothèques universitaires, bibliothèques publiques ainsi que des bibliothèques spécialisées et des services de documentation, notamment des écoles de commerces). [Source : http://www.numilog.com/bibliotheques.asp ]
    • Numilog propose à ces bibliothèques un catalogue de 34 725 titres (ebooks et livres-audio / dont la moitié en français) dans tous les domaines.
    • 18. Les bibliothèques qui s’abonnent à sa plate-forme ont le choix entre :
    • 19. - acquérir (comme à Pessac) à titre définitif les livres de leur choix, titre par titre, pour un nombre déterminé d’exemplaires virtuels (c’est-à-dire d’utilisations simultanées)
    • 20. - un abonnement annuel, qui donne alors droit à 3 exemplaires virtuels.
  • 21. Numilog Le prix est calculé sur la base du prix unique de la version imprimée avec des prix souvent inférieurs à ceux des livres papier. Le modèle de prix est identique quelle que soit la taille de la bibliothèque et ne tient pas compte par exemple du nombre d’habitants à qui le service est proposé. Les usagers ont accès à un site Internet aux couleurs de la bibliothèque et peuvent lire en ligne ou télécharger le fichier. Les fichiers sont protégés par des DRM qui les rendent chronodégradables au bout de quelques jours** après le téléchargement et empêchent leur copie. **A Pessac= 21 jours comme tous les autres prêts DRM : (Digital Rights Management) système numérique de gestion des droits ayant pour objectif de donner des renseignements concernant l’utilisation des œuvres numériques et de contrôler par des mesures techniques de protection (MTP) l’usage qui en est fait.
  • 22. Clic ici
  • 23. Numilog
      Les lecteurs lisent les eBooks hors ligne après téléchargement; certains titres peuvent être lus directement en ligne avec le logiciel NumiReaderTM
    • Les eBooks au format PDF sont lus avec Adobe Reader 6, 7 ou Adobe Digital Editions, sur PC ou Mac • Les eBooks au format ePub sont lus avec Adobe Digital Editions sur PC, Mac et Sony Reader • Les livres audio peuvent être écoutés sur tous les appareils compatibles avec le format WMA : baladeurs, chaînes HiFi, auto-radios, PC, PDA, etc.
  • 24. Retour d'expérience Numilog à la médiathèque Pessac
      Choix de politique documentaire clair : les exemplaires numériques sont complémentaires du papier et permettent l ' enrichissement de collections thématiques dans les domaines suivants : Bien-être et développement personnel
    • Concours–méthodes / Droit / Economie / Entreprise / Essais
    • 25. Guides pratiques et vie quotidienne / Histoire et Géographie
    • 26. Informatique / Langues / Loisirs / Métiers et Formations
    • 27. Sciences et Techniques / Sciences humaines
    • 28. Erotisme
  • 29. Retour d'expérience Numilog à la médiathèque de Pessac
      Bilan + téléchargement en démonstration
  • 30. Numilog
      Le rachat de Numilog par Hachette-Livres en mai 2008 ne remet pas en cause son activité propre ni la variété des éditeurs partenaires, et ouvre à Numilog des perspectives de développement vers une offre de services et de produits qui soit la plus large et la plus riche possible en permettant d’envisager un développement international.
    L’activité de Numilog est en forte croissance en regard du nombre d’éditeurs, de titres et de bibliothèques clientes. [Source : IABD -Juin 2008]
  • 31. Gallica, portail d'accès aux collections numériques françaises
      Galllica 2 se définit comme le portail d'accès aux collections numériques françaises. A ce titre, il donne accès :
    • aux collections libres de droits ou dont les droits ont été négociés avec les ayant-droits , numérisées par la Bibliothèque nationale de France, dans le cadre de ses programmes de numérisation de masse et/ou de sauvegarde.
    • 32. aux collections des partenaires publics (bibliothèques, centres de recherches...), sélectionnées pour leur complémentarité scientifique et leur compatibilité technique avec les collections de la BnF. Ces documents sont indexés dans Gallica, mais restent accessibles sur le site du partenaire, via le protocole OAI-PMH.
    • 33. aux collections de documents sous droits, proposés par les partenaires commerciaux de la BnF et accessibles sur leur site, selon les conditions fixées par chacun d'entre eux. ( Numilog / Cyberlibris / Tite-Live / La Documentation française etc.)
  • 34. Gallica en quelques chiffres...
      Gallica 2 propose une offre diversifiée de documents libres de droits appartenant la BnF (des imprimés en mode image et en mode texte) ainsi que des photos, estampes, manuscrits, partitions en nombre croissant) et à d’autres bibliothèques (4 332 à ce jour), ainsi qu'à des e-distributeurs (11 552 à ce jour).
    Aujourd'hui (13/04/09): 773 909 documents dont 196 444 en mode texte appartiennent à la Bnf [Source: Gallica] répartis comme suit : * Imprimés (94 946 monographies, dont 42 208 consultables en mode texte + 2 583 titres de périodiques, représentant 420 802 fascicules dont 150 705 en mode texte) *Documents iconographiques (38 429 lots, représentant approximativement 230 574 images + Cartes et plans : 4 628 documents ) *Documents sonores : 1 056 documents *Documents manuscrits : 4 163 documents / * Musique notées : 1 856 documents
  • 35. Gallica
      Gallica2 propose dans un portail de recherche unique  :
    • un accès libre et gratuit à l’intégralité du texte pour les œuvres du domaine public ;
    • 36. un accès libre et gratuit à une notice enrichie (table des matières, 1e et 4e de couverture, résumé…) pour les ouvrages sous droit, ainsi qu’un feuilletage libre d’extraits ;
    • 37. un accès contrôlé et payant via les e-distributeurs selon des modèles variables propres à chacun : téléchargement ou location du document (en version chronodégradable), dans des formats divers et selon différentes politiques de prix (-30 % en général par rapport au papier).
    • 38. Une grande attention a été portée à la fiabilité technique et juridique et à la participation des divers acteurs dans ce projet. Les acteurs du projet ont veillé à ce que l’internaute puisse faire ses recherches et accéder à l’information de manière simple et à ce que des contrats encadrent toute la chaîne des acteurs : auteur / éditeur, éditeur / e-distributeur, e-distributeur / BnF.
  • 39. Pour aller plus loin...
      La guerre du livre électronique aura bien lieu, Anne Brigaudeau http://culture.france2.fr/livres/e-livre/46563412-fr.php
    • Plaidoyer pour le livre numérique, Stéphanie Chevrier http://www.laviedesidees.fr/Plaidoyer-pour-le-livre-numerique.html
    • 40. Journée ABF ebook, 9 mars 2009 http://www.abf.asso.fr/IMG/pdf/midi%20pyrenees%20ebook%20hatt.pdf
    • 41. http://www.abf.asso.fr/article.php3?id_article=1105
    • 42. http://www.abf.asso.fr/IMG/pdf/midi%20pyrenees%20ebooks%20barre.pdf
    • 43. Gabriel Naudé, et le célebrissime Advis pour dresser une bibliothèque désormais disponible sur Gallica à l'adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6514x.notice
  • 44. Europeana / Bibliothèque numérique mondiale
      Le 20 novembre 2008, l'Union européenne lançait la bibliothèque numérique Europeana réunissant les grandes oeuvres du patrimoine culturel de l'Europe. Victime de son succès, lesite était, quelques heures après son ouverture, mis hors service, saturé par le nombre de visiteurs. Le site est de nouveau accessible depuis janvier 2009 mais encore en phase de test et l'utilisation ne peut pas encore être optimale durant cette période. Le site Europeana donne accès à 2 000 000 d'ouvrages et d'autres oeuvres culturelles et historiques appartenant à un millier d'institutions des 27 etats membres.
  • 45. Europeana / Bibliothèque numérique mondiale
      Et aussi la Bibliothèque numérique mondiale , lancée le 21 avril dernier ! [Le 21 avril prochain, au siège de l'UNESCO à Paris, l'UNESCO et 32 institutions partenaires lanceront la Bibliothèque numérique mondiale, qui permettra d'accéder librement à un ensemble de matériels culturels issus de bibliothèques et d'archives partout dans le monde. Le projet, engagé en octobre 2007 à la suite d'un accord entre l'UNESCO et la Bibliothèque du Congrès, était présenté en ces termes : "La Bibliothèque numérique mondiale numérisera des documents uniques et rares provenant de bibliothèques et d'institutions culturelles du monde entier et les mettra à disposition gratuitement sur Internet. Parmi ces documents figurent des manuscrits, des cartes, des livres, des partitions, des enregistrements sonores, des films, des imprimés et des photographies". La BNM vise, outre la sauvegarde du patrimoine mondial, à promouvoir l'éducation, la recherche et les échanges inter-culturels, dans une perspective de réduction de la fracture numérique. Le site sera donc officiellement lancé le 21 avril. Son contenu sera multilingue et son interface sera proposée en 7 langues : l'anglais, l'arabe, le chinois, l'espagnol, le français, le portugais et le russe. (extrait du blog de l'Urfist http://urfistinfo.blogs.com )]
  • 46. Ecouter en ligne
  • 47. Ecouter en ligne
      push : le téléchargement du document s'effectue sur un support de stockage pull : le système de visionnage lit un flux vidéo sur un serveur distant = streaming (lecture en continu) http://fr.wikipedia.org/wiki/Lecture_en_continu Digital Right Management (DRM) http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_num%C3%A9rique_des_droits
    • = procédé qui bride ou interdit la copie numérique d’un ouvrage sans autorisation de l’éditeur et qui protège l’intégrité de l’œuvre
    • 48. = système numérique de gestion des droits ayant pour objectif de donner des renseignements concernant l’utilisation des oeuvres numériques et de contrôler l’usage qui en est fait par des mesures techniques de protection (MTP)
    • 49. Lien utile : http://www.sesam.org/
  • 50. Encore un peu de vocabulaire... Player : logiciel (lecteur) permettant de lire un fichier multimédia (audio,vidéo, RSS). Playlist : Appelée aussi liste de lecture, ensemble de fichiers compilés pouvant être joués séquentiellement, dans un ordre aléatoire ou selon une logique choisie par celui qui l'a composée. Podcasting : transmission de fichiers audio/vidéo en téléchargement automatique par flux RSS. Webcasting : diffusion d’un ensemble de fichiers audio/vidéo sur internet en flux continu. Webradio : stations de radio exclusivement diffusées sur internet en webcasting. Webplayer : application permettant la lecture de ressources disponibles sur internet (musique, vidéo…)
  • 51. Ecouter en ligne à la médiathèque de Pessac
      La diffusion numérique musicale devient un service proposé par la médiathèque de Pessac.
    • Dans les marchés physiques, le contenu musical est associé à un support (Cassettes, CD,...). Dans le marché numérique, le contenu musical, qui est devenu un service, est associé à d’autres supports, à savoir les « écrans » : terminaux PC, interface web, terminaux mobiles etc.
    • 52. Cette dématérialisation transforme l’ensemble des systèmes de diffusion/distribution de contenus culturels. Le contenu musical fait partie désormais d’un « panier » de services offrant de multiples contenus dématérialisés. Le consommateur est très sensible aux fonctionnalités qui lui sont offertes, et le degré de liberté dans l’appropriation des contenus musicaux reste le principal critère de succès des offres en ligne.
    ici
  • 53. Pour aller plus loin... État des lieux de l’offre de musique numérique au 1er janvier 2009 Cette troisième étude présente un état des lieux de l’offre numérique, à partir d’un échantillon de 100 services. Elle permet de relever une grande diversité d’opérateurs intervenant dans la distribution/diffusion de contenus musicaux, le recensement portant sur 18 boutiques généralistes, 15 boutiques spécialisées, 10 portails, 12 radios et 19 services de streaming, 10 sites communautaires, 5 sites éditoriaux, 4 sites de création/remix et 7 sites webplayer... http://observatoire.cite-musique.fr/observatoire/document/MNUM_ETATDESLIEUX_0109.pdf
  • 54. Ecouter en ligne
      L'écoute sur place ne sera pas abordée dans cette présentation ! Entendons par là des expériences comprenant en particulier :
    Numérisation des fonds musicaux / mise à disposition sur plates-formes d'écoute / lien avec les données du SIGB. (En vrac et sans exhaustivité : Polyphonie d'Opsys http://www.opsys.fr/POD/upload/Polyphonie_aloes.pdf Les Bornes d'écoute Sonolis - Kersonic à la médiathèque de Villepinte, de Caen, de Mérignac http://mediatheque.centreculturel-villepinte.fr/content/les-bornes-audio-en-image CristalZik – Cristal-Shop ( à la médiathèque de Lagord http://www.cristalzik.com/4.html ) Les bornes interactives DOGMAZIC/ AUTOMAZIC http://www.dogmazic.net/automazic/gradignan/dossierAutomazic.pdf )
  • 55. Ecouter en ligne Au-delà du téléchargement illégal et de la mise en ligne sans l’autorisation des ayant droits, de nombreux sites Internet permettent aujourd’hui d’ écouter légalement de la musique , mais aussi de partager ses coups de cœur et playlists (listes de morceaux préférés), 2.0 oblige … Qu’est-ce qu’un site de musique 2.0 ? Les sites passent des accords avec les majors ou les gestionnaires de droits (type SACEM) pour diffuser légalement des œuvres musicales et reversent aux artistes diffusés un pourcentage sur les recettes publicitaires générées sur le site. Tous les outils web 2.0 permettent aux internautes d’y trouver leur compte : moteur de recherche (pour retrouver des chansons par titre ou nom d’artistes), des catégories par mots-clefs, la possibilité de s’inscrire et de mettre en mémoire ses listes de morceaux préférés.
  • 56. Ecouter en ligne
      Deezer, Jiwa et Lastfm — pour ne parler que des sites francophones les plus connus — permettent à l’internaute de mémoriser des sélections de morceaux afin de créer une compilation qu’on appelle playlist .
    La plupart des sites proposent d’exporter vos playlists comme petit lecteur média qui s’affichera sur votre page web. Des bibliothèques proposent des sélections/coups de coeur en intégrants des palylists Deezer par exemple. (A la médiathèque de Quimperlé http://mediathequequimperle.blogspot.com/2009/03/le-top-5.html , dans le réseau des médiathèques Pau-Pyrénées http://lesallees.over-blog.com/article-28164283.html ) Le service d'Ecoute en ligne proposé par la médiathèque de Pessac résulte d'un contrat passé entre la ville de Pessac et la société Naxos qui prend la forme d'une redevance annuelle. (Redevance annelle TTC: 0000 € pour 5 accès utilisateurs simultanés.) L'accès au catalogue NAXOS n'est possible qu'une fois l'usager internaute authentifié. (Connexion avec no de carte et mot de passe Aloès)
  • 57. Ecouter en ligne à la médiathèque de Pessac
  • 58. La discothèque numérique NAXOS
      La Discothèque Naxos est une discothèque numérique en ligne, qui regroupe plus de 10 000 disques de musique classique, mais aussi de jazz, blues, world, folk, etc.
    • En plus de l’écoute de la musique, les abonnées de la Discothèque Naxos ont accès à des ressources documentaires exceptionnelles sur les compositeurs, les interprètes, les œuvres, etc
    • 59. Toute la musique disponible peut être écoutée en streaming, c’est-à-dire qu’elle n’est pas téléchargée sur l’ordinateur de l’utilisateur mais qu’elle est diffusée depuis le serveur de Naxos en direct et à la demande.
    • 60. La Discothèque Naxos, c’est, à ce jour (13/04/09) 31 305 disques, plus de 443 406 pistes, des enregistrements de qualité issus de labels prestigieux, comme les labels de Naxos (Marco Polo, Amadis), Alpha, Bis, Brana Records, Chandos, Dacapo, Hungaroton, Pentatone, Wergo…
  • 61. Naxos
      Bilan Pessac
  • 62. Autres ressources musicales
      Partitions en libre accès à télécharger: http://www.free-scores.com/partitions_libres.php bases de données d'informations musicales (gratuites)‏: http://www.lehall.com/ et aussi http://www.mondomix.com/
    • Deux nouvelles boutiques spécialisées innovantes :
    • 63. Jazz en ligne , qui vient combler une sous-représentation sur le net de ce courant musical majeur, avec une offre riche en termes de catalogue et de fonctionnalités,
    • 64. NIN , le site de l’artiste Trent Reznor / Nine Inch Nail qui propose, après Radiohead, une nouvelle forme d’intermédiation directe entre l’artiste et son public.
    • 65. Fairtilizer s’adresse aux amateurs de hip hop / techno de dernière génération, alors que Mix.DJ s’est spécialisé dans les musiques électroniques avec plus de 15.000 mixes à disposition.
    • 66. Véritables jukebox « intelligents », les sites de streaming restent gratuits pour l’utilisateur mais requierent de plus en plus souvent une inscription préalable. http://www.deezer.com/fr --- http://www.jiwa.fr/ --- http://www.lastfm.fr/
    • 67. http://www.musicme.com/
  • 68. Extranet Cité de la musique
  • 69. Le portail
      Voir la brochure descriptive : http://mediatheque.cite-musique.fr/MediaComposite/INFOS/documents/extranet-mediatheque-cite-musique.pdf
    Le portail comprend des bases de données: le catalogue bibliographique, les concerts enregistrés à la Cité de la musique, la base d’informations musicales... Il offre d’autres contenus multimédias et audiovisuels en ligne tels que les notes de programme des concerts, les conférences enregistrées à la Cité de la musique, des documentaires vidéo sur la musique, des guides d’écoute et des dossiers pédagogiques sur différents sujets musicaux. Le portail de la Médiathèque est visible sur Internet. Pour des raisons juridiques et techniques, l’accès Internet n’offre qu’une partie des ressources. Sont notamment exclus les concerts de la Cité de la musique, les documentaires vidéo, les conférences enregistrées et les guides d’écoute interactifs. C’est pourquoi la Médiathèque de la Cité de la musique propose un accès sécurisé à l’ensemble des contenus du portail via son Extranet. PORTAIL http://mediatheque.cite-musique.fr
  • 70.  
  • 71. Quelques réflexions...
      La diversité des plates-formes
    • Les usagers des bibliothèques sont confrontés à la diversité des plates-formes des différents fournisseurs , le site de l’établissement où ils sont inscrits n’étant qu’un point d’entrée vers celles-ci. Les affichages, les ergonomies, les outils de recherche et les types d’indexations peuvent différer. Pour un même type de ressource (par exemple le livre électronique ou la musique) l’usager est confronté à une plate-forme par fournisseur. Et maintenant,
    • 72. QUESTIONS /REPONSES et échanges d'expériences autour des bibliothèques numériques.