Le secret est dans l'action
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Le secret est dans l'action

  • 4,979 views
Uploaded on

Le guide est constitué d’activités classées selon les étapes de réalisation d’un projet. À partir de ce dernier, les animateurs auront la possibilité de choisir une activité qu’ils animeront de......

Le guide est constitué d’activités classées selon les étapes de réalisation d’un projet. À partir de ce dernier, les animateurs auront la possibilité de choisir une activité qu’ils animeront de façon ponctuelle ou d’en combiner plusieurs pour en faire un atelier. À noter que tous les documents sont placés à la suite de chacune des fiches descriptives de l’activité pour permettre leur réalisation. De plus, vous retrouverez à la fin du guide des cartons de rôles qui peuvent servir dans plusieurs activités.

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
4,979
On Slideshare
2,596
From Embeds
2,383
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
530
Comments
0
Likes
2

Embeds 2,383

http://lesecretestdanslaction.com 2,383

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 1
  • 2. L’équipe de création du GUIDE «  Le secret estda ns l’action  » Recherches, rédaction et développement / Charlie Lamothe-Bélanger Agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse Carrefour jeunesse-emploi Bourassa-Sauvé defi@cjebourassasauve.com 514-327-5555 poste 311 Catherine Hébert Agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse Carrefour jeunesse-emploi Centre-Sud/ Plateau Mont-Royal/ Mile-End catherine@cjeplateau.org 514-528-6838 poste 226 Révision / Thomas Campbell Graphisme et Illustration/ Éléonore Josset2
  • 3. Tabledes matière sL’équipe de création du guide 2Présentation de la démarche 5Qu’est ce que l’entrepreneuriat et la coopération? 6Mode de fonctionnement du guide 7Significations des pictogrammes 8Conseils généraux 9Le clé en main 10-12Définitions des caractéristiques entrepreneuriales 13Tableau des caractéristiques entrepreneuriales 14-15 M oi e t le s autr e s Au bout du rouleau 17La gestion du stress 19La communication 21Les crayons aveugles 30Survie en subarctique 37Le carré d’équipe 44CV de groupe 45Le rêve 49Le territoire 52Cartes postales 54Connais-tu ton collègue ? 57Le pont 59Encan des valeurs 62Le jeu des X et Y 66 I ntr oduct i on à l ’ e ntr e p r e n e uriatLe défi de l’œuf extrême 68Pyramide 73La tour sucrée-salée 78Opération sauvetage 80Le fonctionnement démocratique d’une coopérative 84Des exemples d’entrepreneurs 85Les funambules 97Les idées fermentées 99Sous les projecteurs 101J’entreprends avec Marc Dechantilly 103 3
  • 4. D ’ o ù v i e nt Remue-méninges L’IDÉe 106 L’Incubateur 107 Divers-cités 108 La bonne idée 111 P l a n i f ic at i on Tableau des étapes de réalisation d’un projet 113 L’échéancier 116 Dynamique de groupe 118 Planifions notre projet 123 Description des tâches 127 Passons au vote 129 Connais-tu tes logos 131 L’image de marque 134 É l a b o rat i on Service à la clientèle 140 Financement 149 Fais ta pub 157 É valuat i on Un dernier secret 163 A N N EX E S Cartons de rôles R E M E R C I E M E N TS R é f é r e nc e s4
  • 5. PR ÉSENTATIOND E LA DÉMARCHEQui sommes-nous ?Ce guide a été rédigé par des agents dynamiques du Défi del’entrepreneuriat jeunesse qui ont constaté le manque dedocumentations permettant de faire des projets avec des jeunesâgés de 13 à 24 ans éloignés du marché du travail. Par conséquent,ils ont uni leurs forces et leur créativité afin de vous offrir desactivités pouvant être non seulement utilisées dans les carrefoursjeunesse-emploi, les maisons des jeunes, mais aussi dans toutautre contexte pour ajouter du dynamisme à leur parcoursd’insertion socioprofessionnelle.Qu’est-ce que le Défi Les agents de sensibilisationde l’entrepreneuriat jeunesse ? à l’entrepreneuriat jeunesse (ASEJ)Le Défi de l’entrepreneuriat jeunesse (www.defi.gouv.qc.ca), Ils travaillent au sein des carrefours jeunesse-emploi (CJE) decoordonné par le Secrétariat à la jeunesse, est une stratégie du la province afin de promouvoir, de stimuler et de soutenir lesgouvernement provincial mis en place en 2004. Son objectif est de activités entrepreneuriales s’adressant aux jeunes. Ils participentfavoriser le développement d’une véritable culture entrepreneuriale donc à l’émergence d’une culture entrepreneuriale qui permettraet de promouvoir les valeurs qui y sont attachées, auprès des de développer, chez les jeunes, des attitudes, des compétencesjeunes de toutes les régions du Québec. et des habiletés qui leur seront utiles pour entreprendre leurs projets, et ce, à titre d’entrepreneur, d’employé et de citoyen.DES RESSOURCES GRATUITES À VOTRE DISPOSITION! Les agents de promotion à l’entrepreneuriat collectif jeunesse (APECJ) Présents dans les 17 régions du Québec, les agents de promotion à l’entrepreneuriat collectif jeunesse travaillent au sein des coopératives de développement régional (CDR) ou de la fédération québécoise des coopératives en milieu scolaire (coopératives regroupées sous la bannière COOPSCO) afin de stimuler une culture entrepreneuriale coopérative auprès des jeunes. Ils ont pour mandat de promouvoir les différentes initiatives et programmes d’éducation à la coopération et à l’entrepreneuriat collectif, d’accompagner la réalisation de vos projets d’entrepreneuriat collectif et d’établir des liens entre l’école et la communauté. 5
  • 6. « Entreprendre, c’est partir d’un besoin, d’uneidée ou d’un rêve et tout mettre en œuvrepour le réaliser. Entreprendre collectivement,c’est mettre en commun nos habiletés et nosénergies pour y arriver [1]. »L’entrepreneuriat consiste à mobiliser et à gérer des ressources Objectifs générauxhumaines et matérielles dans le but de créer, développer et pour la création du guideimplanter un projet ou une entreprise. • Sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat et développer leur potentiel entrepreneurial;L’entrepreneuriat est une attitude qui pousse un individu, seul • Découvrir le plaisir d’entreprendre et mettre en pratique les ou en groupe, à démarrer un projet et à trouver les ressources qualités entrepreneuriales;nécessaires pour combler un besoin ou réaliser un rêve tout en • Sensibiliser les jeunes aux valeurs de coopération;assumant les risques de l’aventure. • Fournir aux intervenants jeunesse des outils concrets pour le démarrage de différents projets.On peut définir aussi l’entrepreneuriat comme un ensemble dequalités et de comportements qu’on associe habituellement àl’esprit d’entreprise. Ainsi, le fait de développer notre sens des La clientèle cibleresponsabilités, notre esprit d’équipe, notre créativité et notre • La clientèle cible est constituée des agents de sensibilisation leadership, en menant à terme un projet, développe l’esprit à l’entrepreneuriat jeunesse du Québec, des intervenants qui d’entreprendre. travaillent avec des jeunes âgés entre 13 et 24 ans plus éloignés du marché du travail (IDEO 16-17, Jeunes en action et autres).De plus, « travailler en coopération crée une situation où ce n’estplus uniquement pour soi-même qu’on doit réussir, mais pourtout le groupe [2] ». Par conséquent, utiliser la coopération dansun projet signifie que les jeunes apprennent à travailler ensembleet en harmonie, deviennent responsables, s’entraident, favorisentl’égalité et la solidarité, etc. [1] Jeune Coop, outil pédagogique d’entrepreneuriat collectif. Conseil québécois de la coopération et de la mutualité. 2004, page 5. [2] Inspiré de Monique Doyon. Activité de formation en coopération : les effets de l’apprentissage coopératif. 19946
  • 7. M O DE DEF O NCTIONNEMENTD U GUIDELe guide est constitué d’activités classées selon les étapes deréalisation d’un projet. À partir de ce dernier, les animateursauront la possibilité de choisir une activité qu’ils animeront defaçon ponctuelle ou d’en combiner plusieurs pour en faire unatelier. À noter que tous les documents sont placés à la suitede chacune des fiches descriptives de l’activité pour permettreleur réalisation. De plus, vous retrouverez à la fin du guide descartons de rôles qui peuvent servir dans plusieurs activités.Sa particularité… Tableau des caractéristiquesUn accent sur les activités de connaissance de soi et des autres entrepreneurialesa été mis lors de la création du guide. Notre expérience dans Le tableau des caractéristiques entrepreneuriales permetl’accompagnement de projet avec cette clientèle nous a permis d’identifier les qualités entrepreneuriales développées dansde prendre conscience de l’importance d’accorder du temps dans chacune des activités du guide.cette étape, car elle permet de raffermir les liens de confianceentre les participants et les intervenants. Aussi, cela permet decréer un sentiment d’appartenance nécessaire au groupe durantl’élaboration du projet.Son contenu Le clé en mainLes sections • Une série d’activités ont été regroupées afin de créer plusieurs• Définition des caractéristiques entrepreneuriales ateliers dans la réalisation d’un projet.• Tableau des caractéristiques entrepreneuriales• Le Clé en main• Moi et les autres• Introduction à l’entrepreneuriat• Trouver une idée de projet et les notionspour répondre à un besoin• Planification• Élaboration• Évaluation du projetVous retrouverez toutes les références des différentesactivités à la fin du guide. 7
  • 8. FICHE théorique 1 = Fiche théorique Cela signifie que la fiche descriptive de l’activité sert uniquement à donner de l’information théorique. Elle peut être utilisée comme complément d’information à une autre activité qui aborde par exemple des concepts tels que : l’idéation de projet, le remue- méninges ou autres. La fiche théorique peut parfois servir seulement de sujet de discussion ou l’animateur peut l’utiliser comme il le souhaite. ATELIERS COMPLET 2 = Atelier complet Cela signifie que la fiche descriptive de l’activité propose un atelier complet regroupant divers exercices. Il est toujours possible d’utiliser une seule activité de l’atelier, selon vos besoins ou selon le temps disponible pour la réaliser. NOTE POUR L’ANIMATEUR 3 = Note pour l’animateur Il se retrouve dans chacune des fiches descriptives d’activité. Il pourra vous aider à situer le contexte dans lequel l’activité peut être réalisée, à formuler les rétroactions et aussi à obtenir différentes options d’animation.8
  • 9. CONSEILSGÉNÉRAUXQuelques conseils généraux concernant l’animation des activitésproposées dans le guide.Selon une multitude de facteurs, certaines activités peuvent êtrechargées en émotions. Il est important que l’animateur soitprêt à intervenir auprès des participants à favoriser des échanges,voire à essuyer quelques larmes au cours de certaines activités.N’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir des éclaircissementsou toute autre information concernant l’animation des activitéset des ateliers. Vous trouverez nos coordonnées à la deuxièmepage du guide.Dans le guide, nous suggérons à divers moments des activitéscoopératives. Nous vous encourageons à contacter l’agent depromotion à l’entrepreneuriat collectif jeunesse (APECJ) devotre région afin d’obtenir du soutien dans l’animation d’activitésponctuelles ou encore pour de l’aide dans l’accompagnement devos projets coopératifs. Pour trouver votre APECJ, veuillezvous diriger sur le lien suivant : http://www.coopquebec.coop/fr/agents-de-promotion-de-lentrepreneuriat.aspx. Ce sont cesacteurs qui possèdent et distribuent les outils Ensemble versla réussite (EVR) et Jeune Coop qui sont mentionnés àquelques reprises dans ce guide d’activités. 9
  • 10. Le clé en main Lors de la création du Clé en main, une attention particulière a été portée sur le jumelage d’activités qui poussent les participants à échanger entre eux avec d’autres activités portant sur l’élaboration du projet. Ce mélange d’exercices se retrouve plutôt au début du Clé en main, mais il est toujours possible d’ajouter des activités pour travailler la cohésion de groupe, et ce, tout au long du projet. At e l i e r 1 D Aun a m irouleau P.17 de groupe y bout du q ue 1. 2. Le carré d’équipe. P.44 3. Le territoire p.52 At e l i e r 2 L ’ e ntr e preneuriat? 1. Connais-tu ton collègue? p.57 2. Le défi de l’œuf extrême p.68 At e l i e r 3 L e s c a ractéristiques entrepreneuriales e t le s valeurs en coopération 1. Pyramide p.73 2. Divers-Cités P.108 3. Sous les projecteurs p.101 4. Les Funambules p.9710
  • 11. At e l i e r 4I d édeat i on de projet1. CV groupe p.452. Remue-méninges pour trouver l’idée du projet p.106At e l i e r 5 - om tés,C Cartesipostales p.54 rôles1.2. Dynamique de groupe p.1183. Description de tâches p.127At e l i e r 6QLes crayons aveugles p.30 ui fai t quoi?1.2. Passons au vote p.1293. L’Échéancier p.1164. Connais-tu tes logos p.131At e l i e r 7VE R S o ù s’en vanUne idéee p rojet otr fermentée p.991.2. Planifions notre projet p.1233. L’image de marque p.134 11
  • 12. At e l i e r 8 LLe financementap.149 e f in ncement 1. At e l i e r 9 M Faisrtake t ing a pub p.157 1. At e l i e r 10 S Service àicclientèleàp.140la clientèle e rv la e 1. À noter : Entre les ateliers 10 et 11, les participants pourront réaliser les tâches des différents comités reliées à leur projet. At e l i e r 11 Bi ldernier secret p.163 an 2. Un12
  • 13. DÉFINITIONSDES CARACTÉRISTIQUESE NTREPRENEURIALESTout projet commence par une passion et nécessite une séried’aptitudes entrepreneuriales pour franchir les diverses étapesde sa réalisation :Créativité PersévéranceCapacité de concevoir une idée et de proposer des solutions Faire preuve de constance et de ténacité dans ce que l’onpour la concrétiser. entreprend. Ne pas lâcher, accomplir la tâche malgré les obstacles. Inscrire son action dans la durée, la mener à terme.SolidaritéAccepter de se sentir responsable des choix et des décisions Initiativedu groupe. Action d’une personne qui agit, qui entreprend spontanément quelque chose.AutonomieFonctionner sans avoir besoin d’une supervision immédiate, faire Entraidedes choix, prendre des initiatives et des décisions dans le cadre Action qui consiste à s’aider mutuellement.de ses responsabilités. CommunicationConfiance en soi Être en mesure de bien transmettre son opinion ou ses idéesSe percevoir positivement, miser sur ses aptitudes, ses habiletés lors d’un dialogue avec une autre personne.et ses compétences, être sûr de ses capacités. ÉcouteEsprit d’équipe Capacité à être attentif et réceptif aux propos d’autrui.Travailler en collaboration avec d’autres personnes en tenantcompte des aptitudes et des initiatives de chacun. Sens de l’organisation Capacité de réaliser des tâches avec méthode et structure.LeadershipEntraîner et convaincre les autres dans la réalisation de ses Coopérationidées et de ses projets. Avoir une influence sur les autres, en Capacité de collaborer à une action commune avec un ou desraison de ses qualités personnelles, de ses connaissances et de objectifs communs au groupe.ses compétences.Sens des responsabilitésAssumer et réaliser ce qui a été convenu par l’équipe etrespecter ses engagements. 13
  • 14. TABLEAU D E S C A RAC T É R I S T IQ U E S ENTREPR E N EU R I AL E S Caractéristiques Sens de l’organisation Des activités Confiance en soi Communication Responsabilités Esprit d’équipe Persévérance Coopération Leadership Autonomie Sens de la Créativité Solidarité Initiative Sens des Activités Entraide Écoute Coop Noms Au bout du rouleau X X x X X Gestion du stress X X X La communication X X X X X X X X Les crayons aveugles X X X X Survie en subartique X X X X X X X Le carré d’équipe X X X X X X X Le CV de groupe X X X X X X Le rêve X X X X Le territoire X X x X X X X X Les cartes postales X X X X X Connais-tu ton collègue? X X X Le pont X X X X X X X X X X X X L’encan des valeurs x X X X X Le jeu des X et des Y X X X X X X X X X Le défi de l’œuf extrême X X X X X X X X Pyramide X X X X X La tour sucrée/salée X X X X X X X X X X Opération sauvetage X X X X X Fonctionnement démocratique d’une coop X X X14
  • 15. Caractéristiques Sens de l’organisation Des activités Confiance en soi Communication Responsabilités Esprit d’équipe Persévérance Coopération Autonomie Leadership Sens de la Créativité Solidarité Initiative Sens des Activités Entraide Écoute CoopNomsDes exemplesd’entrepreneurs XLes funambules X X X X X X X X X XLes idées fermentées X X X X X XSous les projecteurs X XJ’entreprends avec MarcDeChantilly X X X X X X X XRemue-Méninges X XL’incubateur X X X X XDivers-cités X X X XUne bonne idée doitcorrespondre à... XTableau des étapes deréalisation d’un projet X X X XL’échéancier X X X XDynamique de groupe X X X X XPlanifions notre projet X X X XDescription des tâches X X X X X X XPassons au vote X X X X X X X X XConnais-tu tes logos ? XL’image de marque X X X X XLe service à la clientèle X X X X XFinancement X X X X X XFais ta pub ! X X X X X X XUn dernier secret X X X X X X X 15
  • 16. Moi et les autres16
  • 17. Au bout Caractéristiques entrepreneuriales Créativité, du rouleau sens de la communication, OBJECTIF esprit d’équipe, DE L’ACTIVITÉ écoute, Permettre aux participants de confiance en soi. mieux se connaître. Matériel DÉROULEMENT DE requis L’ACTIVITÉ Balle de laine 1. 3. 4. et ciseaux Les participants se placent Une fois que chacun à son La prochaine personne doit en cercle. bout de laine, ils doivent commencer la première phrase commencer à parler d’eux- de sa présentation par 2. mêmes les uns à la suite le dernier mot de celle qui À tour de rôle, ils se coupent des autres. La personne doit la précède. Durée un bout de laine de la parler pendant qu’elle enroule 10 à 15 minutes longueur de leur choix. son bout de laine autour de son doigt, et ce, tant qu’il lui en reste. Nombre de participants 3 participants et plus« Moi et les autres »« Au bout du rouleau » 17
  • 18. note p o ur NOTE POUR L’ANIMATEUR l’anim at e ur CONTEXTE DE L’ACTIVITÉ Cette activité peut être réalisée en début de projet, dans le but de permettre aux participants d’apprendre à se connaître. Pour approfondir l’activité, demandez aux participants de nommer au moins une qualité entrepreneuriale qu’ils possèdent lorsqu’ils exercent une activité/passe-temps. Pour ce faire, vous pouvez débuter par l’activité Pyramide (p.73) Exemples • Je suis autonome quand je planifie mon horaire d’entraînement. • J’utilise mon leadership afin de convaincre mes collègues sur certaines idées. • Je suis capable de gérer mon temps en jumelant mon travail et mes études, et ce, grâce à mon sens de l’organisation. À NOTER Vous pouvez afficher des cartons avec les qualités entrepreneuriales dans le local afin de faciliter l’animation. « Moi et les autres » « Au bout du rouleau »18
  • 19. FICHE théorique Gestion du stress Caractéristiques UN PEU DE THÉORIE entrepreneuriales • Permettre aux participants de connaître différentes techniques L’écoute, de relaxation pouvant être utilisées au besoin confiance en soi et autonomie • Apprendre à mieux se connaître et à détecter les signaux physiques dus au stress • Favoriser la détente au sein du groupe • Être à l’écoute de soi« Moi et les autres »« Gestion du stress » 19
  • 20. note p o ur NOTE POUR L’ANIMATEUR l’anim at e ur CONTEXTE Il est conseillé de réaliser ces techniques de relaxation lors des étapes du projet qui peuvent être plus stressantes pour les participants ou à la fin d’une activité qui a demandé beaucoup d’énergie et d’attention. • Ces techniques peuvent être utilisées par les participants en cas de stress, comme lors d’examens, avant une entrevue ou dans toutes autres situations. • Voici quelques techniques de relaxation que nous vous suggérons : (Vous trouverez facilement plus d’information sur Internet) Technique Jacobson La technique consiste à tendre et à relâcher 16 groupes de muscles. Il suffit de tendre assez fermement (sans se faire mal) un groupe de muscles pendant environ 10 secondes et de le relâcher subitement. Ex : tendre les mains et relâcher, ensuite les pieds, ensuite les bras, etc. La visualisation La technique consiste à s’imaginer dans un lieu qui nous procure un sentiment de réconfort et de bien-être, afin de lâcher prise sur la situation stressante. On observe alors les différents détails qui sont dans cet endroit afin de concentrer notre attention sur autre chose que nos sources de stress ou de contrariétés. On remplace le négatif par du positif ! L’automassage Consiste à faire des points de pressions et des massages sur certaines parties du corps, tout en respirant profondément. Technique de respiration profonde Exercer une respiration provenant de l’abdomen, et non du thorax, permettra à l’oxygène de bien parcourir la poitrine et les poumons afin de détendre les muscles. On tente, en même temps de diriger notre attention uniquement sur votre respiration, sur le bruit et la circulation de l’air en chassant les idées stressantes. « Moi et les autres » « Gestion du stress »20
  • 21. ATELIER COMPLET La C aractéristiques entrepreneuriales Confiance en soi, créativité, sens de la communication, persévérance, autonomie, sens des responsabilités, communication initiative, écoute. OBJECTIFS DE L’ATELIER • Découvrir les impacts d’une communication déficiente • Découvrir les outils pour une communication saine et équitable : M atériel les phrases en « Je » et le feedback constructif requis • Mettre en pratique les outils de communication efficace dans Documents nécessaires des mises en situation issues du quotidien •Exemple de communication en TU •Les impacts du TU dans la communication DÉROULEMENT •Exemple de DE L’ATELIER communication en JE 1. 2. 4. •Le Feedback constructif À l’aide des schémas des Pour introduire l’activité Vous pouvez également •Exercices pratiques étapes de la communication, « Exercices pratiques : demander aux participants montrez aux participants La communication en JE d’improviser à propos la dynamique d’un dialogue et les besoins », de différents sujets de déficient en comparaison demander aux participants conflits à l’aide du document D urée avec un échange sain. s’ils ont déjà vécu des « Improvisation » (p.29), afin 2h30-3 heures Documents situations de conflits où de mettre en pratique les • Exemple de communication ils auraient pu utiliser méthodes de communication en TU (p.23) la stratégie du « JE ». apprises durant l’atelier. • Les impacts du TU dans la Il est conseillé de faire communication (p.24) 3. une rétroaction avec les N ombre • Exemple de communication Demander aux participants participants pour connaître de participants en JE (p.25) de reformuler les phrases leurs observations après 3 participants • Feedback constructif (p.26) accusatrices en phrases « Je », chaque improvisation. et plus à l’aide du document « Exercices pratiques » (p.27-28).« Moi et les autres »« La communication » 21
  • 22. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur • Vous pouvez décider de simuler une réaction de colère et d’attendre de voir les réactions des participants avant de leur dévoiler que vous jouiez un rôle. Vous pouvez alors demander aux participants comment ils se sont sentis face à la colère. Quelle a été leur première réaction, huître ou gants de boxe? (Voir « Les impacts du TU dans la communication ») (p.24). • En complément des « Exercices pratiques La communication en JE et les besoins », il peut être intéressant de faire une rétroaction à propos de l’utilisation des mots « toujours » et « jamais », qui constituent une généralisation et mènent souvent à une attaque de l’autre. « Moi et les autres » « La communication »22
  • 23. EXE M P L E DE C O M M U N IC AT I O N EN « T U » M I S E E N S I T U AT I O N  Lili attendait son chum pour midi mais il arrive à 14h comme si de rien n’était. FRUSTATION Ex: J’étais supposée voir mon amoureux mais il est arrivé deux heures en retard sans avoir téléphoné ACCUSATION, ATTAQUE, BESOIN INSATISFAIT AGRESSION, ISOLEMENT Ex: J’ai besoin de me sentir importante Ex: Tu ne penses rien qu’à toi pendant que pour toi. je t’attends comme une dinde CONFLIT Exemple de réponse du chum de Lili: Ok ben salut. Tu m’appelleras quand tu seras parlable.« Moi et les autres »« La communication » 23
  • 24. Les i m pacts du« T U » da n s la c o m m un ic at i on L’Huître qui exprime la fermeture. Les gants de boxe qui expriment la contre-attaque. Quand on exprime un message en «TU», il arrive très rarement que la personne s’ouvre à un échange profitable qui permet de trouver une solution à notre insatisfaction. « Moi et les autres » « La communication »24
  • 25. EXE M P L E DE C O M M U N IC AT I O N EN« J E » Pour la même mise en situation que l’exemple 1 F R U S T R AT I O N Ex: J’étais supposée voir mon amoureux mais il est arrivé deux heures en retard. C O M M U N I C AT I O N EN «JE» P O U R N O M M E R N OTREBESOIN INSATIS FA I T BESOINEx: J’ai besoin de me sentir importante Ex: Je suis déçue de ne pas avoir reçu tonpour toi. appel pour me prévenir de ton retard. Ça me donne l’impression que je ne suis pas importante pour toi.L’autre a plus de chance de répondre aubesoin et cherchera à ce que la situationne se répète pas. *schéma du feedback BESOIN ENTENDU Exemple de réponse du chum de Lili: Je suis désolé, je ne voulais pas que tu m’attendes. Aimerais-tu souper avec moi ce soir. Moi aussi j’aime ça passer du temps avec toi.« Moi et les autres »« La communication » 25
  • 26. Le f e e db ac k con str uct i f COMMENCER PAR LE POSITIF Permet à l’autre personne de mieux recevoir la critique qui suivra Ex: Je constate que tu as de la facilité à t’exprimer en groupe ÊTRE SPÉCIFIQUE/ S’APPUYER SUR DES FAITS La critique doit porter sur des éléments observables Ex: Par contre, tout à l’heure j’ai été fâchée lorsque tu as affirmé que l’atelier de demain sera plate, car tu n’y as pas assisté encore... FOURNIR UNE PISTE DE SOLUTION Permet à la personne de voir de quelle façon elle pourrait améliorer la situation Ex: Je serais plus ouverte à tes remarques si tu utilisais cette méthode pour les formuler « Moi et les autres » « La communication »26
  • 27. E xercices prati q u e s :F euille du part icipa ntMISE EN SITUATION 1Ton frère n’a pas rangé sa vaisselle sur le comptoir avant de partir travailler.« Tu laisses toujours toutes tes affaires traîner partout!C’est toujours moi qui range la cuisine derrière toi! »Ton besoin insatisfait ____________________________________________________________________Phrase en «Je» ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________MISE EN SITUATION 2Ton chum t’annonce qu’il part pour la fin de semaine avec ses amis dans un chalet.« C’est ça, tu penses juste à toi tout le temps! Tu ne te préoccupes pas de moi! »Ton besoin insatisfait _____________________________________________________________________Phrase en «Je» _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________MISE EN SITUATION 3Ton collègue du CJS est en train de parler avec ta nouvelle blonde qui travailleavec vous à la même épicerie.« Ouais, on passe du bon temps pendant le travail. Tu as l’air de le trouver fin Étienne? »Ton besoin insatisfait _____________________________________________________________________Phrase en «Je» _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________MISE EN SITUATION 4Tu es au téléphone avec ta mère et tu lui annonces que tu ne resteras pas à souper avec elledimanche soir comme elle te l’avait demandé. Elle te fait sentir coupable et te reproche de ne pasprendre assez de temps pour elle.« Ben là, arrête de capoter, t’es toujours sur mon dos, je fais jamais rien de correct! Il faut toujoursque tout marche comme TU le décides!»Ton besoin insatisfait _____________________________________________________________________Phrase en «Je» _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________ « Moi et les autres » « La communication » 27
  • 28. Exercic e s p rat i q u e s : Feuille r é p on s e MISE EN SITUATION 1 Ton frère n’a pas rangé sa vaisselle sur le comptoir avant de partir travailler. « Tu laisses toujours toutes tes affaires traîner partout! C’est toujours moi qui ramasse la cuisine derrière toi! » Ton besoin insatisfait : besoin d’aide, de travailler en équipe… Phrase en « Je » : J’aimerais que tu m’aides pour les travaux de la maison. (autres bonnes réponses) MISE EN SITUATION 2 Ton chum t’annonce qu’il part pour la fin de semaine avec ses amis dans un chalet. « La communication » « C’est ça, tu penses juste à toi tout le temps! Tu ne te préoccupes pas de moi! » Ton besoin insatisfait: besoin de me sentir importante, de passer du temps avec toi. Phrase en « Je »: J’aimerais ça passer plus de temps avec toi. MISE EN SITUATION 3 Ton collègue du CJS est en train de parler avec ta nouvelle blonde qui travaille avec vous à la même épicerie. « Ouais, on passe du bon temps pendant le travail. Tu as l’air de le trouver fin Étienne??? » Ton besoin insatisfait : besoin de me sentir respecté, besoin de me sentir en confiance. Phrase en « Je » : Ça m’inquiète quand tu parles à d’autres gars au travail. J’ai besoin de sentir que je peux te faire confiance et que tu m’aimes. MISE EN SITUATION 4 Tu es au téléphone avec ta mère et tu lui annonces que tu ne resteras pas à souper avec elle dimanche soir comme elle te l’avait demandé. Elle te fait sentir coupable et te reproche de ne pas prendre assez de temps pour elle. « Ben là, arrête de capoter, t’es toujours sur mon dos, je fais jamais rien de correct! Il faut toujours que tout marche comme TU le décides!» Ton besoin insatisfait: besoin de me sentir compris (e) Phrase en « Je » : Je suis désolé (e). J’aimerais que tu acceptes que j’ai des obligations ce soir. « Moi et les autres » « La communication »28
  • 29. Improv isat i on THÈME: Ça me tente pas! Durée: 2 minutes CATÉGORIE: En utilisant le « JE » THÈME: Je ne suis pas d’accord avec la décision du groupe. Durée: 1 minute 30 CATÉGORIE: En utilisant le feedback constructif THÈME: J’ai fait une gaffe Durée: 1 minute CATÉGORIE: En utilisant le « JE » THÈME: Un client difficile. Durée: 1h30 minutes CATÉGORIE: Chanté ou avec des gestes exagérés THÈME: Je pense juste à moi Durée: 30 secondes CATÉGORIE: En utilisant les mots « toujours » et « jamais » au moins cinq fois« Moi et les autres »« La communication » 29
  • 30. Les crayons Caractéristiques entrepreneuriales Sens de la communication, confiance en soi, créativité, aveugles écoute. OBJECTIF DE L’ACTIVITÉ Permetttre de découvrir l’importance du non verbal et de l’influence des différentes perceptions dans la communication Matériel requis • Les fiches de dessins (p.32 à p.36) • Des crayons à mine DÉROULEMENT • Feuilles blanches pour DE L’ACTIVITÉ la reproduction du dessin 1. 3. 5. • Gomme à effacer Former des équipes de deux Expliquer au groupe que la Le participant doit donner et demander aux participants personne assise à proximité des indications claires et de s’asseoir dos à dos. Un des de la table devra reproduire le précises au dessinateur et ne deux participants doit être plus fidèlement possible les peut, à aucun moment, aider assis à proximité d’une table formes géométriques et les visuellement celui qui dessine. Durée pour être en mesure d’écrire. dessins que l’autre personne 30 minutes lui dictera. 6. 2. Donner le temps aux Remettre au participant assis 4. participants de terminer près de la table une feuille Distribuer les dessins à l’activité. Lorsqu’ils ont blanche, une gomme à effacer reproduire en s’assurant que terminé, demandez-leur de Nombre et un crayon à mine. ceux qui vont dessiner ne les comparer les dessins, de participants voient pas. puis à l’aide de la note 4 participants minimum pour l’animateur entamer une discussion. « Moi et les autres » « Les crayons aveugles »30
  • 31. NOTE POUR note p o ur L’ANIMATEUR l’anim at e ur RÉTROACTION • Comment vous sentiez-vous lorsque vous deviez dessiner sans aucun indice visuel ? • Comment vous sentiez-vous lorsque vous aviez à indiquer à votre coéquipier le dessin à reproduire sans pouvoir fournir d’indices visuels ? • Selon vous, à quoi cette activité a-t-elle servi ? • Pensez-vous qu’une bonne communication peut vous permettre de mieux vendre votre idée ou même votre produit ? • Lorsque vous deviez décrire les images, avez-vous remarqué comment vos perceptions étaient différentes des autres participants ? • Comment nos perceptions peuvent avoir un impact sur nos communications ? • Quels liens faites-vous entre les perceptions et le travail d’équipe dans le projet ? • Cela démontre que, lorsque l’on discute avec quelqu’un, il est important de se regarder pour s’assurer de bien se faire comprendre et de comprendre l’autre. • Selon Julio Fernandez (tiré de Camirand et Bournival, 1990, p. C16), « Une personne apprend mieux si elle est activement engagée dans la formation » Selon lui on retient : 10 % de ce qu’on lit 20 % de ce qu’on entend 30 % de ce que l’on voit 50 % de ce que l’on voit et entend« Moi et les autres »« Les crayons aveugles » 31
  • 32. FICHE DE DESSIN_1   « Moi et les autres » « La communication »32
  • 33. FICHE DE DESSIN_2  « Moi et les autres »« La communication » 33
  • 34. FICHE DE DESSIN_3   « Moi et les autres » « La communication »34
  • 35. FICHE DE DESSIN_4  « Moi et les autres »« La communication » 35
  • 36. FICHE DE DESSIN_3   « Moi et les autres » « La communication »36
  • 37. Survie en subarctique Caractéristiques OBJECTIFS entrepreneuriales DE L’ACTIVITÉ Créativité, leadership, • Développer et mettre en pratique l’esprit d’équipe confiance en soi, • Permettre aux participants de mieux se connaître sens de la communication, • Développer leur sens de la communication solidarité, autonomie. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ Matériel 1. 5. 8. requis Demander aux participants En équipe, les participants Expliquer l’interprétation •Calculatrice et crayons quels sont les avantages classent les objets de la « Liste des résultats aux participants : •Fiches à travailler individuellement ? des articles » (p.41) selon le « Mise en situation En équipe ? degré d’utilité pour assurer • Lorsque le nombre dans de survie dans le subarctique » Quelles qualités sont la survie des rescapés, dans la la colonne 4 est plus petit « Fiche d’informations nécessaires pour travailler colonne « Le classement que celui de la colonne 5, scientifiques » efficacement en groupe ? de l’équipe ». le participant a obtenu un « Liste des articles » Que préfèrent-ils? meilleur rendement lors du « Le choix des experts » 6. travail individuel. (p.39 à 42) 2. Dévoiler maintenant le Les participants devront lire classement des experts, en • Si le nombre est plus petit individuellement la « Mise en expliquant chacun des choix, dans la colonne 5 que dans situation » (p.39-40). grâce au corrigé. Inviter les la 4, le participant a été participants à inscrire les plus efficace lors du travail Durée 3. résultats dans la colonne d’équipe. 1h30 Individuellement, les « Le classement des experts participants classent les objets en survie » de leur tableau. • Si un participant obtient de la « Liste des articles » de meilleurs résultats lors (p.41) selon leur degré d’utilité 7. du travail individuel, c’est pour assurer la survie des Demander aux participants qu’il n’exploite pas assez son Nombre rescapés, dans la colonne de calculer la différence entre leadership et qu’il aurait tout de participants « Le classement individuel ». le classement des experts et à gagner à s’affirmer au sein 4 participants et plus leur classement individuel, d’un groupe. 4. puis d’équipe, en remplissant Former maintenant les quatrième et cinquième • Si un participant obtient des équipes de travail colonnes du tableau. Lorsqu’ils un meilleur résultat lors du d’environ 4 personnes. ont fait ces soustractions, travail de groupe, c’est tout faites-leur additionner les à fait normal, à cause de la résultats de la quatrième, théorie de la prise de décision puis de la cinquième colonne synergique : quatre têtes séparément. valent mieux qu’une!« Moi et les autres »« Survie en subartique » 37
  • 38. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Cette activité peut être réalisée en début de projet, afin d’établir des liens avec le processus de décision en groupe. Vous pourrez les faire en leur disant qu’il n’est pas toujours facile de prendre des décisions à plusieurs, surtout en situation de stress. • Il est important de prendre au préalable connaissance du choix des experts (p.42), ainsi que de la théorie sur la prise de décision synergique (p.43) qui affirme que les décisions prises en groupe devraient être meilleures que celles prises individuellement, à cause de la force du nombre. • Il est possible de lire la mise en situation et la problématique en groupe ou de demander aux participants de le faire de façon individuelle, en fonction de l’aisance en lecture des participants. • Tout au long de l’activité, annoncer régulièrement le temps restant à chacune des étapes afin d’augmenter le niveau de stress des participants. Cela les contraindra à prendre des décisions rapides, comme en situation de survie. « Moi et les autres » « Survie en subartique »38
  • 39. M ISE EN SITUATI O ND E SURVIE DANSL E SUBARCTIQUELa situation décrite dans ce problème est basée sur des cas réelsdans lesquels hommes et femmes vivent ou meurent selon lesdécisions de survie qu’ils prennent. Votre «vie» ou votre «mort»dépendra de l’habileté de votre groupe à partager sa connaissanceactuelle d’un problème relativement peu familier, dans le but quele groupe puisse prendre des décisions qui vont les conduire àvotre survie.MISE EN SITUATIONIl est approximativement 14h30, le 5 octobre et l’hydravion dans La région immédiate est couverte de conifères. Ici et là, il y alequel vous aviez pris place vient de s’écraser sur la rive est du quelques montagnes avec des pierres et des arbustes.Lac Laura, dans la région subarctique, au nord de la frontièreQuébec / Terre-Neuve. Le pilote a été tué dans l’écrasement mais La toundra (marais arctiques constitués de petits arbustes)les autres occupants ne sont pas blessés. Chacun de vous est recouvre les vallées entre les montagnes. Environ 25% de lamouillé jusqu’à la taille et a transpiré abondamment. Peu après superficie de la région est couverte par des lacs longs qui lesl’écrasement, l’avion a dérivé en eau profonde et a sombré avec relient ensemble.le corps du pilote pris à l’intérieur. La température durant le mois d’octobre varie entre 4°C et 2°C,Le pilote a été incapable de contacter quiconque avant l’écrasement. quoiqu’elle peut atteindre occasionnellement à son plus haut 37°CToutefois, les signaux au sol indiquaient que vous étiez à 78 km et descende à son plus bas 82°C De lourds nuages couvrent le cielau sud de la direction projetée et approximativement à 57 km par la plupart du temps, puisqu’on y retrouve qu’une journée de beauair à l’est de Shefferville. On accède à la ville seulement par air ou temps sur dix. 13 à 18 centimètres de neige recouvrent le sol,par chemin de fer, toutes les routes se terminant à quelques km quoique l’épaisseur actuelle varie énormément à cause du ventdes limites de la ville. Votre groupe était sensé revenir du nord- qui balaie les régions exposées et construit des amoncellementsouest du Labrador à Shefferville, au plus tard le 19 octobre et un de 1 à 1,5 mètre à certains endroits. Le vent souffle en moyenneformulaire de notification de vol avait été rempli à cet effet au de 34 km à 39 km à l’heure.département du transport, via la radio de Shefferville. Vous êtes vêtus de sous-vêtements isolants, de bas, de chemises en laine, de pantalons, de mitaines tricotées, de vestes en peaux de mouton, de bonnets tricotés en laine et de chaudes bottes de chasse en cuir. Ensemble, vos possessions personnelles incluent 5 153 $ en billets, 4 vingt-cinq sous, 2 dix sous, 1 cinq sous et 3 sous noirs, un couteau de poche (2 lames et un poinçon qui ressemble à un pic à neige), un bout de crayon de plomb ainsi qu’une carte aérienne.« Moi et les autres »« Survie en subartique » 39
  • 40. FICHE D ’ I N F O R M AT I O N S SCIENT I F IQ U E S Tableau des températures pour la région de l’écrasement Température Moyenne de Moyenne de Température moyenne la température la température minimum escomptée journalière supérieure journalière inférieure journalière -0,9 °C 2,1 °C -4 °C -17,8 °C Température -9,1 °C -5,3 °C -12,6 °C -36,1 °C minimum -17,4 °C -13,6 °C -22,3 °C -41,1 °C escomptée -23,2 °C -18,6 °C -27,8 °C -47,2 °C Moyenne des précipitations de neige Octobre (moyenne de 11 jours de précipitations de neige) : 19,1 cm Novembre (moyenne de 16 jours de précipitations de neige) : 36,8 cm Indice de refroidissement des vents LES PARTIES DE PEAU EXPOSÉES GÈLERONT À Vélocité des vents (km/h) Température (°C) 69,2 -6,7 41,8 -9,4 29 -12,2 22,5 -15 20,9 -17,8 14,5 -20,6 11,3 -23,3 9,7 -26,1 8,1 -28,9 6,4 -31,7 4,8 -34,4 3,2 -40 ➢ Lever du soleil à 6 h 15 ➢ Coucher du soleil à 17 h 45 « Moi et les autres » « Survie en subartique »40
  • 41. List e de s a rt ic le s Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Le classement Le classement Le classement Différence Différence entre ARTICLES individuel individuel des experts entre les les étapes 2 et 3 en survie étapes 1 et 3 Boussole Un gallon de sirop d’érable Un sac de couchage par personne (de type arctique, rempli avec de l’isolant) Une bouteille de pilules pour la purification de l’eau Une grosse toile de 6,1 mètres X 6,1 mètres 13 allumettes en bois dans une boîte de métal à l’épreuve de l’eau et à couvercle vissé 76,2 mètres de corde de nylon tressée de 3,8 cm, test de 50 livres. Une lampe de poche qui fonctionne avec 4 piles 3 paires de raquettes 1/5 de bouteille de rhum Bacardi Ensemble de rasoir à main avec miroir Un réveil-matin que l’on remonte à la main Une hache Une chambre à air pour roue d’avion de 35,6 cm (percée) Un livre intitulé : Navigation par l’Étoile du Nord Totaux * Lorsque vous calculez la différence, le chiffre est toujours positif. Exemple : Si dans la colonne 1 vous avez écrit 5 et que dans la colonne 3, le chiffre est 9, dans la colonne 4, vous écrirez une différence de 4.« Moi et les autres »« Survie en subartique » 41
  • 42. C HOIX DES EXPE RTS1. Allumettes dans un contenant hermétique 8. Chambre à airEssentiel et primordial. Permet d’allumer un feu pour se protéger Permet de fabriquer une fronde pour tuer des oiseaux. Peutdu froid. Seuls des experts sont en mesure d’allumer un feu également être brûlée: la fumée épaisse peut être visible d’und’une autre façon. La nuit, le feu peut s’avérer un signal. avion.2. Hache 9. Rasoir à lame et miroirPermet de couper du bois pour le feu. Utile pour bâtir un abri, Permet d’envoyer des signaux miroir quand il y a du soleil. Ladécouper un animal. lame peut être utile pour découper.3. Toile de canevas 10. Lampe de pocheSert d’abri pour se protéger des vents, de la pluie et de la neige. Source de lumière additionnelle. Bon pour des signaux lumineuxIl est alors possible de bâtir une tente, la toile peut être vue de nuit.d’un avion qui survole le campement. 11. 26 onces de rhum4. Sac de couchage Peut être employé à des fins médicales comme désinfectant ouEssentiel si vous voulez survivre pendant 14 nuits dans le climat anesthésiant. Peut aussi être utilisé pour allumer un feu.arctique. 12. Réveil-matin remontable5. Gallon de sirop d’érable S’il fonctionne, peut indiquer le temps. Les ressorts peuventExcellente source de calories et d’énergie. Le contenant peut servir d’hameçons.également être employé pour ramasser de l’eau, faire bouillirdes plantes. 13. Boussole magnétique Inutile là où il y a du minerai de fer. Aiguille peut être utile pour6. Corde couper, coudre, etc.Aide à attacher des branches pour construire un abri. Vouspouvez la défaire pour fabriquer une ligne à pêche, un arc ou 14. Livre d’astronomie polaireune trappe pour capturer de petits animaux. Peut servir à allumer le feu, peut être utilisé comme papier hygiénique, etc. Pourrait servir seulement la nuit.7. RaquettesPermet de pouvoir se déplacer pour aller à la chasse, chercher 15. Flacon de purificateur d’eaudu bois, etc. La pollution est inexistante à cet endroit. L’eau des lacs et des rivières est claire comme du cristal. Le flacon peut être employé comme gobelet. « Moi et les autres » « Survie en subartique »42
  • 43. PRI S E D E D ÉC I S I O N SYN E R GIQ U E Le tableau précédent illustre les habiletés et les ressources impliquées dans une prise de décision synergétique qui consiste en une méthode d’utilisation des ressources humaines disponibles dans un groupe. L’efficacité d’une décision donnée est déterminée par les résultats de cette décision. Les résultats sont un produit des ressources disponibles et du processus par lequel ces ressources sont utilisées. Les ressources comportent tout le matériel, aussi bien naturel que fabriqué par l’homme, ainsi que toutes les connaissances et les habilités des individus. Le processus par lequel les ressources humaines et matérielles sont utilisées est basé sur l’habileté utilisée par les gens pour obtenir des résultats. Ces habiletés sont principalement de trois ordres : les habiletés interpersonnelles (habiletés à travailler avec les autres ou à coopérer), les habiletés rationnelles (habilités à faire face à une situation en utilisant toute sa créativité), les habiletés à effectuer une tâche (habiletés nécessaires afin d’exécuter une décision). Dans des situations de crise comme celles de la survie, les habiletés à effectuer une tâche sont souvent déficientes. Étant donné que la crise est un ensemble de circonstances à la fois nouvelles, soudaines et inattendues, les gens impliqués n’ont habituellement pas le temps de développer les habiletés nécessaires pour effectuer efficacement une tâche afin de faire face à la crise. En conséquence, dans une telle situation, il est très important que les gens soient capables d’utiliser totalement leurs habiletés interpersonnelles et relationnelles. Lorsqu’ils réussissent à le faire, ils produisent des résultats qui sont supérieurs à la somme de leurs efforts individuels. Les résultats de la performance de l’équipe subarctique sont des indications de l’effet synergétique. Le résultat individuel moyen (47.7) et la moyenne des meilleurs résultats individuels des équipes perdantes (35.9), résultats qui sont moins bons que le résultat moyen des équipes (30.1), laissant entendre que le manque d’information soit une première raison de leur pauvre performance. Toutefois, le résultat individuel moyen (47.7) et la moyenne des résultats individuels des équipes gagnantes (31.7) ne sont pas significativement différents de la moyenne des 430 équipes qui ont fait face à la situation (30.1). Par conséquent, les équipes gagnantes font mieux, non pas parce qu’elles ont plus d’informations sur le sujet, mais à cause de la façon plus efficace avec laquelle elles prennent leurs décisions.« Moi et les autres »« Survie en subartique » 43
  • 44. le carré Caractéristiques entrepreneuriales Leadership, initiative, entraide, d’équipe sens de la communication, OBJECTIFS esprit d’équipe, écoute. DE L’ACTIVITÉ • Favoriser la cohésion de groupe • Développer des habiletés de travail d’équipe Matériel DÉROULEMENT requis DE L’ACTIVITÉ Une longue corde dont les bouts 1. 3. sont séparés (environ L’animateur explique que L’animateur doit s’assurer 10 m ou plus selon le nombre de les joueurs devront former un que les bouts de corde sont joueurs), des bandeaux pour les carré en travaillant en équipe. donnés aléatoirement, et que yeux (pour chaque joueur) la corde est entremêlée. Les 2. joueurs peuvent faire glisser Tous les joueurs ont les yeux leurs mains le long de la corde bandés, ils forment un cercle sans jamais la lâcher. et prennent un bout de corde qu’ils doivent tenir fermement Durée sans jamais le lâcher. Environ 10 minutes La corde étant entremêlée, les joueurs sont ensuite appelés à former un carré sans jamais lâcher la corde, et ce, le plus efficacement et Nombre rapidement possible. n ot e p o ur de participants Ils devront communiquer entre 5 à 8 participants eux afin d’atteindre le but ultime. l ’ a n i m at e ur • Pour réussir le défi, les participants devront se déplacer sous la corde, ou par-dessus, selon les stratégies choisies. NOTE POUR VARIANTES DE L’ACTIVITÉ L’ANIMATEUR • Plusieurs équipes peuvent être formées simultanément et celles-ci devront réussir à former un carré parfait le plus rapidement possible. • S’il y a beaucoup de participants, formez deux équipes et les faire jouer à tour de rôle. La première équipe réalisera l’activité en ayant les yeux ouverts et la deuxième en ayant les yeux « Moi et les autres » fermés. L’équipe qui attend son tour joue le rôle d’observateur. «Le carré d’équipe »44
  • 45. Le CV Caractéristiques entrepreneuriales Coopération, confiance en soi,sens de la communication, esprit d’équipe, écoute. de groupe OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ • Valoriser les acquis des participants du groupe • Favoriser la cohésion de groupe Matériel • Créer un portrait du groupe requis •Graffiti collectif : (voir modèle p.47) grand carton. DÉROULEMENT Tracer des lignes pour séparer DE L’ACTIVITÉ la feuille (ou grand carton) en sections selon 1. 2. 4. le nombre de participants. Exercice du graffiti collectif Une fois le temps écoulé, Retour en grand groupe :(Ex : équipe de trois = 3 sections) (voir Note pour l’animateur les participants changent Chacune des équipes ressort On donne aux sections p.46) de section. les éléments qui concernent les titres suivant : le plus grand nombre MES INTÉRÊTS ET MES Les participants remplissent À chaque fois qu’un de personnes. PASSIONS, MES EXPÉRIENCES le graffiti collectif en équipe participant obtient une DE TRAVAIL, MES COURS et MES de 3 ou 4. Dans chacune nouvelle section, il doit lire On les notes au fur et à FORMATIONS, SOMMAIRE DE MES des sections, des thèmes les énoncés que les autres mesure au tableau en classant COMPÉTENCES. sont identifiés. participants ont inscrits. les éléments par thème. Ex : intérêts, passions, S’il possède les mêmes On a alors un inventaire • Crayons feutre ou à l’encre expériences de travail compétences et intérêts du potentiel du groupe, un CV pour chaque participant. et formations, valeurs, que les autres, il ajoute ses de groupe. (voir modèle p.48) compétences générales… initiales à côté de ces derniers •Tableau pour l’animateur. et ajoute ses propres réponses Chaque participant a une en lien avec le thème. • Accès à internet, ordinateur et pointe devant lui, il possèdeles documents utiles au jeu dans donc 4 minutes pour inscrire 3. le guide Jeune Coop en ligne. le plus grand nombre On poursuit ainsi jusqu’à d’informations le concernant ce que toutes les sections • Modèle de CV de groupe en lien avec le thème du graffiti aient été remplies (p.48) de la section. par les participants. Durée Environ 2 heures« Moi et les autres »« Le CV de groupe » 45
  • 46. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Si l’activité est réalisée le même jour que l’activité remue- méninges, il serait important de planifier assez d’espace afin que les participants puissent voir le CV de groupe et effectuer le remue-méninges sur un autre carton. • Si l’activité est réalisée en deux rencontres, après la première activité, l’animateur devra transcrire les éléments au tableau afin de remettre à chacun un document papier du CV de groupe. Il est possible d’intégrer seulement les éléments communs à l’ensemble du groupe. (Modèle de CV de groupe p. 26 et 27) • On reprendra le CV de groupe avec tous les participants en leur donnant une copie à chacun. Ils pourront se baser là-dessus afin de trouver des idées de projets de groupe. Vous pouvez vous- même les stimuler en créant des liens avec leur expertise de groupe et des idées de projets. • Le nombre de pointe du graffiti correspondra au nombre de partcipants. À NOTER • Pour faire l’exercice du graffiti collectif, il est possible d’utiliser des feuilles mobiles avec les thématiques inscrites plutôt que d’utiliser un grand carton, tel que suggéré dans le guide d’activités « Jeune Coop». Pour obtenir plus d’information concernant l’animation du graffiti collectif, consulter l’activité à la page 34 à 37 dans le guide Jeune Coop et aussi sur Internet en suivant le lien suivant : http://www.coopquebec.coop/fr/jeune-coop.aspx • N’oubliez pas, les agents de promotion à l’entrepreneuriat collectif pour la jeunesse (APECJ), sont là pour vous accompagner dans vos démarches ! http://www.coopquebec.coop/fr/agents-de-promotion-de- lentrepreneuriat.aspx « Moi et les autres » « Le CV de groupe »46
  • 47. _ MODÈLE DU GRAFFITI COLLECTIF POUR UNE ÉQUIPE DE 4 PARTICIPANTS COMPÉTENCES INTÉRÊTS QUALITÉS EXPÉRIENCES DE TRAVAIL« Moi et les autres »« Le CV de groupe » 47
  • 48. Modèle de CV de g r o u pe SOMMAIRE DES COMPÉTENCES ____________________________________________________ • Habiletés manuelles • Comprendre les gens • Peindre un appartement • Maquillage • Cuisiner • Travailler sur l’ordinateur • Dessiner • Calculer • Écriture MES COURS, MES FORMATIONS ____________________________________________________ • DEC Arts • Cours de théâtre • Cours de natation • Histoire de l’art • Cours de karaté • Cours gardienne avertie • Cours d’informatique MES EXPÉRIENCES DE TRAVAIL ____________________________________________________ • McDonald • Fruiterie • Uniprix (cosméticienne) • Monitrice camps de jour • Restaurant Carillon • Vendeur • Restauration • Chef d’équipe dans un Second Cup MES INTÉRÊTS, MES PASSIONS _____________________________________________________ • Lecture • Sports • Cinéma • Nourriture • La mode • Les animaux • Le maquillage • Histoire • Promenade • Musique • Dessiner « Moi et les autres » « Le CV de groupe »48
  • 49. Caractéristiques entrepreneuriales Confiance en soi, persévérance, Le rêve sens des responsabilités, sens de l’organisation. OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ • Encourager les participants à entreprendre et agir • Aider les participants à se projeter dans le futur Matériel requis DÉROULEMENT Fiche à remplir DE L’ACTIVITÉ « Mes rêves et les moyens 1. 2. pour les réaliser » (p.51) Expliquer les consignes : Laisser du temps aux Les participants doivent participants pour réfléchir remplir la fiche « Mes rêves et et remplir la fiche. les moyens pour les réaliser » (p.51) et y inscrire un rêve ou 3. un projet qui leur est cher et Finir l’activité sur une bonne Durée qu’ils tiennent absolument note en encourageant les 20 minutes à réaliser. De plus, ils doivent participants à entreprendre y ajouter des moyens pour pour développer leur côté concrétiser leur rêve. entrepreneur, mais surtout Ils devront par la suite ranger les inciter à rester fidèle cette fiche à un endroit sûr à leurs passions, puisque où ils la retrouveront peut-être lorsque l’on fait des choses Nombre un jour. que l’on aime, on est plus de participants enclin à s’investir. 1 participant et plus« Moi et les autres »« Le rêve » 49
  • 50. note p o ur NOTE POUR L’ANIMATEUR l’anim at e ur CONTEXTE Cette activité peut être réalisée lorsque les participants devront se fixer des objectifs au début de la réalisation d’un projet. Il peut être intéressant de présenter un film qui donne le goût aux participants de se mettre en action afin de réaliser leurs rêves. Exemple : À la poursuite du bonheur, 8 miles, Rudy, Forest Gump, etc. • Saviez-vous que c’est vers l’âge de 16 ans que l’on est le plus près de nos rêves et de nos passions ? • Amener une discussion sur les impacts d’être entreprenant face à nos rêves et à nos passions. VARIANTES • Permettre aux volontaires de partager leurs rêves/passions avec les autres participants. • Faire la fiche sous forme de carte postale. • Garder les fiches de chacun (cachetées) et leur envoyer par la poste à la fin de leur participation au programme. « Moi et les autres » « Le rêve »50
  • 51. MES RÊVES ET LES MOYENS POUR LES RÉALISER MES RÊVES MES MOYENS POUR LES RÉALISER« Moi et les autres »« Le rêve » 51
  • 52. Le Caractéristiques entrepreneuriales Solidarité, esprit d’équipe, coopération, confiance en soi, territoire leadership, écoute, autonomie, OBJECTIFS initiative. DE L’ACTIVITÉ • Permettre aux participants de mieux se connaître et de mieux connaître les autres participants • Permettre aux participants de découvrir la réalité de la vie de groupe avec des personnes ayant des personnalités différentes Matériel requis Tableau, un crayon ou craie pour écrire au tableau, un gros paquet de bâtonnets DÉROULEMENT de Popsicles ou de bâtonnets DE L’ACTIVITÉ de brochettes (selon le nombre L’activité comporte deux de joueurs, parties environ 15 par joueur) PARTIE 1. PARTIE 2. À tour de rôle, demander aux Placer le paquet de bâtonnets participants d’écrire leur nom devant les participants. au complet sur le tableau Expliquer qu’ils devront créer Durée devant eux. un territoire afin 20 -25 minutes Certains écriront leur nom de déterminer un espace qui en très petit, d’autres feront leur appartiendra dans la salle. le contraire. Échanger avec Chacun leur tour, ils doivent les participants selon la prendre un nombre Nombre rétroaction suggérée en p.53 de bâtonnets à leur guise. de participants de la note pour l’animateur. Il est important de ne 4 participants et plus pas séparer les bâtonnets équitablement entre les participants Ils les placent ensuite sur le sol pour former leur territoire. Quand les joueurs ont terminé, demander de dire ce qu’ils ont observé, remarqué. « Moi et les autres » « Le territoire »52
  • 53. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Il est préférable de faire quelques activités de connaissance de soi et des autres avant de réaliser cette activité, car lorsqu’il y a une cohésion dans le groupe, les participants acceptent plus facilement de se prêter au jeu. VARIANTE Permettre aux participants d’utiliser les objets qui les entourent dans la salle pour la création de leur territoire. De cette façon, l’activité demandera plus de créativité. À NOTER • Penser à prendre un petit local pour un petit groupe ou restreindre l’espace en plaçant une table dans un coin, etc. Il est possible qu’il ne reste presque plus de bâtonnets pour le dernier participant. C’est le but, on le laisse avec ce qui reste. Cela fait partie de la rétroaction à faire en groupe. La vie de groupe demande consultation, partage, etc. RÉTROACTION • La rétroaction est très importante  • Commencer une discussion sur le déroulement de l’activité, laisser la place aux rétroactions des participants. • On peut s’attarder sur les commentaires des participants durant les deux activités (Partie 1 et 2). Ex : « Tu prends toute la place  sur le tableau », « Il ne reste presque plus de bâtons », « Reste de ton côté », etc. • On en profite pour encourager les plus timides (ou ceux qui n’ont presque pas pris de place avec leur territoire malgré qu’il y avait encore de l’espace pour eux) de prendre leur place au sein du groupe. Saisir cette occasion pour expliquer que chacun a droit de prendre sa place, et qu’il faut parfois s’imposer. Faire également réfléchir ceux qui en prennent trop sans penser aux autres.« Moi et les autres »« Le territoire » 53
  • 54. Les cartes postales Caractéristiques entrepreneuriales Confiance en soi, créativité, sens de la communication, esprit d’équipe, écoute. OBJECTIF Matériel DE L’ACTIVITÉ requis • Permettre d’amorcer la cohésion de groupe •25 cartes postales • Permettre de découvrir les perceptions des autres ou images pour 8 participants •FICHE D’INDENTIFICATION DES IMAGES (p.56) DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ 1. 3. 5. Choix d’une carte postale. On demande aux participants Faire le tour des participants Placer les cartes postales au d’associer un mot ou en leur demandant ce qu’ils centre de la table de façon un groupe de mots à l’image. ont écrit pour chacune des Durée à ce que tous les participants cartes. On compare ensuite 45 minutes puissent les voir. 4. avec les participants qui On enlève les cartes qui n’ont on pigé les mêmes cartes. Chacun des participants pas été choisies et on remet Évoquer les différences choisit spontanément les cartes des participants et les ressemblances. une carte postale. au centre de la table. Nombre 2. Chacun des participants pige de participants On demande aux participants une autre carte et remplit 6 participants et plus d’écrire sur une feuille un titre une deuxième fois la fiche pour la carte choisie (comme identification des images le fait un artiste pour sa toile). pour celle-ci. « Moi et les autres » « Les cartes postales »54
  • 55. NOTE POUR note p o ur l’anim at e ur L’ANIMATEUR CONTEXTE Cette activité peut être intéressante en début de projet avant l’étape d’idéation. Celle-ci éveille chez les participants leur créativité. • Pour aider les participants dans les étapes b et c, donnez un exemple avec une carte postale qui n’a pas été choisie. • La présence de l’intervenant du groupe est importante, car cette activité permet d’en connaître beaucoup sur les participants et leurs façons d’interagir avec les autres. • Pour favoriser la cohésion de groupe, soulevez les qualités et les forces des participants. Exemple Tu fais preuve de créativité par le titre original que tu as choisi. Tu as un bon sens de l’observation parce que tu as remarqué le détail sur la carte. RÉTROACTION Il peut être intéressant de questionner les participants sur les différentes perceptions des gens. Cela serait également pertinent pour faire ressortir différents impacts sur la communication et le travail d’équipe. Voici quelques exemples de questions et observations qui peuvent susciter une réflexion : • Aviez-vous pensé que M.X aurait pris cette carte ? • Il était difficile de prévoir que M.X aurait choisi la même carte que Mme Y. • M.X a remarqué un aspect complètement différent que Mme Y sur la même carte. VARIANTE Demander aux participants de tenter de deviner quelle carte les autres participants ont pigée.« Moi et les autres »« Les cartes postales » 55
  • 56. 56 LE S CA RT E S L E S CA RT E S P O STALE S P O S TAL E S PREMIÈRE IMAGE PREMIÈRE IMAGE A) Quel mot associerais-tu à cette image ? A) Quel mot associerais-tu à cette image ? B) Joue à l’artiste et donne un titre à l’image. B) Joue à l’artiste et donne un titre à l’image. DEUXIÈME IMAGE DEUXIÈME IMAGE A) Quel mot associerais-tu à cette image ? A) Quel mot associerais-tu à cette image ? B) Joue à l’artiste et donne un titre à l’image. B) Joue à l’artiste et donne un titre à l’image.« Les cartes postales » « Moi et les autres »
  • 57. Connais-tu Caractéristiques entrepreneuriales Écoute, confiance en soi, ton collègu e ? sens de la communication. OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ • Permettre aux participants de mieux se connaître entre eux • Développer la cohésion de groupe Matériel requis DÉROULEMENT Fiche DE L’ACTIVITÉ « Connais-tu ton collègue » 1. 3. 4. (p.58) Les participants forment Chaque participant présente Rétroaction : demander des duos. son collègue à l’ensemble aux participants s’ils ont du groupe. appris des choses qu’ils ne 2. connaissaient pas sur leurs À l’aide de leur fiche collègues. Qu’est-ce qui les Durée « Connais-tu ton collègue » a étonnés? Ont-ils l’impression 20 -25 minutes (p.58), ils se questionnent de mieux se connaître? mutuellement et inscrivent leurs réponses sur la fiche. Nombre de participants 4 participants et plus n ot e p o ur l ’ a n i m at e ur CONTEXTE Cette activité peut être réalisée au début du projet, car elle permet aux participants de se connaître. • Il est important de mentionner aux participants qu’ils peuvent NOTE POUR L’ANIMATEUR ajouter d’autres questions à leur fiche s’ils veulent en apprendre davantage sur leurs collègues.« Moi et les autres »« Connais-tu ton collègue ? » 57
  • 58. Connais - t u ton co llèg u e ? 1. Mon collègue est capable de faire 2. Il a une force pour 3. Il s’intéresse à 4. Voici deux qualités qu’il possède: 5. A-t-il un animal à la maison ? Oui Non Si oui, de quelle espèce s’agit-il ? Quel est le nom de l’animal ? 6. Quel est ton objectif personnel en participant au projet? 7. Je suis heureux de vous présenter… « Moi et les autres » « Connais-tu ton collègue ? »58
  • 59. Le C aractéristiques entrepreneuriales Coopération, esprit d’équipe, solidarité, créativité, persévérance, autonomie, Pont leadership, entraide, OBJECTIFS sens de la communication, DE L’ACTIVITÉ écoute, initiative. • Découvrir et mettre en pratique les différentes habiletés coopératives • Construire des liens entre les participants M atériel requis DÉROULEMENT Un paquet de 16 feuilles DE L’ACTIVITÉ de couleurs pour qu’ainsi 1. 3. chaque participant de l’équipe Avant de commencer l’activité, • Ils doivent construire un a) Former des équipes possède une couleur différente. il est conseillé de prendre pont entre les deux bureaux d’environ quatre participants. Exemple : connaissance du document (distance d’un mètre). Si certains participants ont le premier participant = « Les normes coopératives » déjà vécu l’activité, 4 feuilles rouges (p.61), afin de choisir • Ils ne disposent d’aucun il est possible de leur 2ème participant = les normes de l’activité en matériel : pas de ciseaux, demander d’observer 4 feuilles bleues fonction des habiletés de ruban gommé, rien du tout. les comportements coopératifs ainsi de suite. que vous souhaitez voir de chacune des équipes. les participants développer. • Ils doivent réaliser leur pont en équipe et ils ne peuvent b) Distribuer un paquet 2. pas s’associer avec une autre de 16 feuilles de 4 couleurs D urée Afin d’introduire cette activité, équipe. différentes à chaque équipe. 55 minutes il importe de mentionner aux participants qu’elle a pour but • Leur pont doit pouvoir 4. de leur permettre d’utiliser supporter le poids Les équipes débutent la leurs habiletés coopératives. d’une gomme à effacer. réalisation de leur pont. N ombre a) Présenter les consignes b) Présenter ensuite de participants qui devront être respectées les normes coopératives 4 participants tout au long de l’activité : qui devront être respectées par équipe par les participants, • Les participants devront en fonction des habiletés construire un pont en papier coopératives que d’une longueur d’un mètre, l’on souhaite observer. selon certains critères bien précis, tout en respectant certaines normes de coopération.« Moi et les autres »« Le pont » 59
  • 60. NOTE POUR note p o ur l’anim at e ur L’ANIMATEUR • Pour les participants qui sont plus avancés dans les habiletés coopératives, il est aussi possible de seulement leur mentionner que vous désirez qu’ils fassent preuve de coopération. Ils choisiront alors eux-mêmes quelles structures ils souhaitent se donner pour assurer la coopération au sein de l’équipe. • Placer deux bureaux par équipe à une distance d’un mètre. RÉTROACTION Inviter les participants à expliquer leur expérience. Partager par la suite vos propres observations et faire ressortir de façon explicite les différentes habiletés coopératives qui devraient être mises en évidence. Exemples de questions à leur poser pour susciter la discussion : Qu’est-ce qui a pu nuire ou contribuer à la réalisation de la tâche ? Ont-ils adopté des comportements coopératifs ? Lesquels ? VARIANTE DE L’ACTIVITÉ • Déterminer un temps limite pour la réalisation de l’activité. • Vous pouvez aussi attendre que chaque équipe ait réussi à réaliser la tâche. • Si certains participants ont déjà vécu l’activité, il est possible de leur demander d’observer les comportements coopératifs de chacune des équipes tout en participant à la fabrication du pont. À la fin de l’activité, les inviter à partager leurs observations quant aux comportements coopératifs de leurs coéquipiers. EXEMPLE DE PONT   « Moi et les autres » « Le pont »60
  • 61. Les n o r m e s coopérat iv e s PRÉPARATION Choisir les normes coopératives qui devront être respectées pendant l’activité selon les habiletés coopératives que vous souhaitez voir développer par les participants. En voici quelques exemples : Exemples de normes Habiletés coopératives coopératives développées Chacun est responsable Responsabilité individuelle de sa couleur Le pont doit être constitué de Interdépendance positive feuilles de toutes les couleurs Responsabilité individuelle On doit retrouver une quantité Interdépendance positive égale de feuilles de chaque Responsabilité individuelle couleur dans le pont Participation égale Toujours demander la permission Interdépendance positive à son coéquipier avant de manipuler ses feuilles. On doit procéder chacun Attendre son tour son tour. On doit demander le droit de Communiquer l’information parole pour suggérer des idées Demander le droit de parole Décider en groupe Consensus de la stratégie à adopter Distribuer des rôles Accomplir la fonction déterminée par le rôle« Moi et les autres »« Le pont » 61
  • 62. L’e ncan Caractéristiques des valeurs entrepreneuriales OBJECTIFS Confiance en soi, DE L’ACTIVITÉ sens de la communication, • Identifier les valeurs personnelles et de groupe et leur importance dans nos décisions leadership, écoute, • Faire le lien entre ses valeurs personnelles et celles du projet initiative. • Prendre conscience de l’impact des valeurs sur la motivation et la persévérance DÉROULEMENT FONCTIONNEMENT Matériel DE L’ACTIVITÉ DE L’ENCAN requis 1. Demander aux participants enchères. Les participants • Pour chacune des valeurs Fiches : qu’est-ce qu’une valeur? devront acheter le plus mises aux enchères, « Encan des valeurs» (p.64) de valeurs possible tout en choisissez-le participant qui et « Signification des valeurs » 2. Distribuer aux participants essayant d’acheter aussi leur dévoilera sa mise en premier. (p.65), cartons avec des noms la feuille « Encan des valeurs» propre valeur. de valeurs (Liste des valeurs (p.64) • Demander ensuite qui a misé p.65), crayons, papier 7. Le but du jeu est d’acheter un montant égal ou plus élevé et enveloppe. 3. Les participants doivent le plus de valeurs possible, que la mise proposée. choisir les trois énoncés mais aussi obtenir le carton qui leur paraissent les plus identifiant sa propre valeur qui • Chacun donne sa mise, importants et les classer a été mis dans l’enveloppe au et c’est celui qui a misé par ordre d’importance. début de l’activité. le plus d’argent qui remporte Durée la valeur. 1h 4. Lire à haute voix 8. Chaque participant reçoit les valeurs associées une somme fictive de 200 $ • Si deux participants ont misé aux énoncés sélectionnés inscrite au tableau. Il peut le même montant, par les participants. la décomposer (exemple : ils doivent miser à nouveau. Par la suite, afficher au tableau Un participant pourrait miser C’est celui qui a misé le plus Nombre les cartons avec les noms 64 $ pour une valeur). gros montant qui remporte de participants des valeurs sélectionnées la valeur. Le président 3 minimum par les participants. Juger 9. Les mises seront faites de l’encan déduit alors s’il est nécessaire d’ajouter secrètement, c’est-à-dire que la somme associée à son d’autres valeurs en fonction lorsque la mise sera ouverte, nom au tableau. du nombre de participants. les participants inscriront sur un bout de papier la mise • Soustraire au tableau 5. Inviter les participants accordée pour chacune les mises déposées par à écrire la valeur qui est des valeurs. les participants jusqu’à la plus importante pour eux concurrence de 200 $. sur un bout de papier, ainsi 10. Les participants peuvent que leur nom. Ils placeront ces miser sur plusieurs valeurs • Le partcipant gagne papiers dans une enveloppe tant qu’ils ont suffisamment seulement s’il a réussi à de façon à ce que les autres d’argent pour le faire. acheter sa valeur mise dans participants ne les voient pas. l’enveloppe. Récupérer cette enveloppe. 11. Si un autre participant gagne la mise (il a misé 6. Les valeurs affichées au un montant plus élevé), tableau seront mises aux le participant qui a perdu récupère son argent. « Moi et les autres » « L’encan des valeurs »62
  • 63. NOTE POUR note p o ur l’anim at e ur L’ANIMATEUR CONTEXTE Cette activité peut être réalisée au début d’un projet, afin que les participants apprennent à connaître les valeurs qui sont importantes pour eux. Avant l’activité, prenez le temps d’expliquer aux participants ce qu’est une valeur et pourquoi il est important de prendre conscience de nos valeurs dans la vie. C’est une belle occasion de faire des liens avec le marché du travail et le contexte de projet. QU’EST-CE QU’UNE VALEUR? C’est une manière d’être ou d’agir que l’on reconnaît comme importante et qui oriente les choix de vie. Elle transparaît aussi dans les manières d’être et d’agir des membres d’un groupe comme la famille, les amis, les personnes qui exercent un travail de même nature. Les valeurs servent de référence dans nos jugements et guident notre conduite; elles correspondent à nos principes de vie. Pour un choix de carrière, plus une personne tiendra compte de ses valeurs professionnelles, plus elle risque de partager les valeurs liées à la profession ou au milieu de travail de son choix. Conséquemment plus grande sera sa satisfaction en emploi. À NOTER • En tant qu’animateur, vous jouez le rôle du président de l’encan. • Il est important de mentionner aux participants qu’ils ne doivent pas porter de jugement sur le choix des valeurs fait par les autres personnes. • Après avoir annoncé aux participants à quelles valeurs les énoncés choisis étaient associés, demander aux participants s’ils sont surpris ou soulagés de la valeur à laquelle ils sont liés. • Il est possible de changer les valeurs du premier exercice afin qu’elles rejoignent davantage votre groupe. • Afin de créer les cartons des valeurs, se référer à la liste des valeurs (p.65) RÉTROACTION • Demander aux participants pourquoi telle valeur est plus importante pour eux qu’une autre. • Discuter avec le groupe du processus de choix des valeurs : Comment se sont-ils sentis lorsqu’ils ont acquis ou perdus une valeur à laquelle ils tenaient ? Leurs réactions ? • Ont-ils fourni beaucoup d’efforts ou d’argent pour les valeurs importantes à leurs yeux ? • Était-il prioritaire pour eux de miser plus sur la valeur à laquelle ils tenaient ou de miser moins pour en obtenir le plus possible ? • Si jamais ils se retrouvaient dans un travail qui va à l’encontre de leurs valeurs, comment se sentiraient-ils? Dans ce cas-là, que feraient-ils ?« Moi et les autres »« L’encan des valeurs » 63
  • 64. Encan de s vale ur s QU’EST-CE QUI EST IMPORTANT CHOISISSEZ TROIS ÉNONCÉS POUR VOUS? (1, 2, 3) 1 Aider ceux qui sont dans le besoin 2 Devenir un personne célèbre 3 Être l’expert dans son domaine d’emploi 4 Créer un vaccin rendant impossible la trahison et le mensonge 5 Participer au dîner d’anniversaire de ma mère 6 Accepter les autres malgré leurs différences 7 Pouvoir faire les tâches que vous voulez quand vous voulez 8 Décider des lois d’un pays 9 Supprimer toutes les injustices du monde 10 Être capable de rester calme dans toutes les situations « Moi et les autres » « L’encan des valeurs »64
  • 65. SIGNIF IC AT I O N des vale ur s VALEURS CORRESPONDANTES AUX ÉNONCÉS DE LA PAGE 64 • 1 Entraide • 2 Reconnaissance • 3 Réalisation de soi • 4 Honnêteté • 5 Famille • 6 Respect • 7 Liberté • 8 Pouvoir • 9 Justice • 10 Sagesse LISTE DES VALEURS VALEURS RESSORTIES AUTRES VALEURS À L’EXERCICE 1 • AMIS • ENTRAIDE • AMOUR • RECONNAISSANCE • TRAVAIL • RÉALISATION DE SOI • ÉCOLE • HONNÊTETÉ • CONNAISSANCE • FAMILLE • ARGENT • RESPECT • ESTHÉTIQUE • LIBERTÉ • PLAISIR • POUVOIR • SÉCURITÉ • JUSTICE • RESPONSABILITÉ • SAGESSE • SANTÉ • GÉNÉROSITÉ • ENGAGEMENT • CRÉATIVITÉ« Moi et les autres »« L’encan des valeurs » 65
  • 66. FICHE Le jeu des X et Y théorique UN PEU DE THÉORIE • L’activité des X et Y permet de comprendre et de découvrir Caractéristiques Matériel les avantages de la coopération. entrepreneuriales requis Leadership, entraide, Accès à internet, ordinateur • Elle est très utile pour consolider l’équipe dans sens de la communication, et les documents utiles au jeu la réalisation de projets. esprit d’équipe, écoute, dans le guide Jeune Coop solidarité, coopération, en ligne. initiative. note p o ur l’anim at e ur • L’activité se retrouve aussi à la page 25 dans le guide Jeune Coop et aussi sur Internet en suivant le lien suivant : http://www. coopquebec.coop/fr/jeune-coop.aspx NOTE POUR L’ANIMATEUR • N’oubliez pas, les agents de promotion à l’entrepreneuriat collectif pour la jeunesse (APECJ), sont là pour vous accompagner dans vos démarches ! http://www.coopquebec.coop/fr/agents-de-promotion-de- lentrepreneuriat.aspx • Attention, cette activité peut susciter beaucoup d’émotions chez les participants ! « Moi et les autres » « Le jeu des x et y »66
  • 67. I ntroduction àl’ e ntrepreneuriat 67
  • 68. Le défi de l’oeuf C aractéristiques entrepreneuriales Créativité, confiance en soi, entraide, leadership, sens de la communication, extrême OBJECTIFS esprit d’équipe, DE L’ACTIVITÉ sens de l’organisation, • Développer la cohésion de groupe initiative. • Découvrir les étapes de réalisation d’un projet M atériel 1. 2. 3. requis Chaque équipe reçoit a) Chaque équipe fait Par équipe : 5 à 10 pailles, du matériel à partir duquel En équipe, les joueurs doivent sa présentation, puis exécute 1 débarbouillette, 2 élastiques, elle devra construire utiliser le matériel reçu pour la chute devant le groupe. 1 feuille de carton, un « bouclier de l’œuf » mettre au point leur prototype épingles à linge, 1 œuf, capable de protéger le digne et créer un nouveau produit. 1 sac de plastique pour mettre aliment d’une chute de la Celui-ci doit répondre à un l’œuf (pour ne pas salir le hauteur de 2 mètres. besoin , celui de protéger leur plancher!), 1 ballon, œuf d’une chute de 2 m. 1 feuille blanche, Feuilles « Défi de l’oeuf extrême, b) votre tâche » (p.70) Ils devront aussi préparer une Facultatif : présentation d’une durée de 2 « Critères d’évaluation du jury » minutes de leur bouclier sous (p.71), « Liste des coûts forme d’annonce publicitaire. pour le matériel » (p.72) Ils ont 30 minutes pour réaliser cartons de rôles des coéquipiers ces deux étapes à l’aide de la (Annexes p.168-169) fiche « Défi de l’œuf extrême » (p.70) et doivent gérer leur temps. D urée 1h « Introduction à l’entrepreneuriat » « Le défi de l’oeuf extrême »68
  • 69. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Il est plus pertinent de faire cette activité dès le début du projet. Cette activité permet de bien résumer les étapes à travers lesquelles ils devront passer pour réaliser leur propre projet. NOTE POUR L’ANIMATEUR L’activité n’a plus beaucoup d’intérêt pour les participants qui sont plongés dans la réalité de leur propre projet. • Au début de l’activité, annoncer aux participants la hauteur de la chute de l’œuf. • L’équipe gagnante peut être celle qui a réussi l’expérience sans casser l’œuf. VARIANTES • Vous pouvez donner des rôles aux participants durant la réalisation du bouclier. Ainsi, chacun doit participer à la tâche! Les joueurs doivent se distribuer les rôles suivants : le présentateur, le responsable du matériel, le responsable de l’expérimentation et le gardien du temps et de la tâche. (voir annexes p.168-169) • Pour permettre de faire des liens plus évidents avec un projet entrepreneurial, vous pouvez fournir la fiche «Liste des coûts» (p.72) pour le matériel où on associe un prix aux articles utilisés dans la conception du bouclier de l’œuf. • Vous pouvez décider de nommer un jury pour l’évaluation des présentations, qui utilisera la fiche « Critères d’évaluation du jury » (p.71). ou tout simplement demander à l’ensemble des participants d’évaluer les équipes. RÉTROACTION Faites un lien avec les qualités entrepreneuriales développées durant l’activité (créativité, leadership, etc.,voir p.13). Posez des questions pour faire ressortir les valeurs coopératives, le défi de travailler en équipe, la façon dont ils ont pris des décisions, comment ils ont résolu les problèmes, etc.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Le défi de l’oeuf extrême » 69
  • 70. DÉFI DE L’O EU F EXTRÊ M E VOTRE TÂCHE 1.TÂCHE Chaque équipe se verra remettre du matériel à partir duquel elle devra construire un « bouclier de l’œuf » capable de protéger le digne aliment d’une chute de la hauteur de 2 mètres! 2.TEMPS Pour ce faire, vous disposerez de 30 minutes pour mettre au point votre prototype et préparer une présentation de 2 minutes de votre réalisation. 3. VOUS DEVREZ RÉPONDRE AUX QUESTIONS SUIVANTES • Quelle est votre idée de produit? • À qui s’adresse votre produit (enfants, ados, hommes, femmes, sportifs, classe moyenne, etc.) ? • Quels sont les points forts de votre produit ? • Quel sera le prix de vente ? • Quel nom donnerez-vous à votre invention/concept ? Vous pouvez user de votre imagination puisqu’il s’agit d’un prototype. L’équipe avec le meilleur « pitch de vente » obtiendra une bourse pour réaliser le projet. Bonne chance! « Introduction à l’entrepreneuriat » « Le défi de l’oeuf extrême »70
  • 71. CRITÈRES D’ÉVALUATION DU JURYPrésentation du projet (respect du temps et des critères : originalité,utilité, matériel utilisé et pourquoi, clientèle cible et pourquoi, peut-on enlever l’œuf et le remettre) /5Efficacité du bouclier(si l’œuf casse = -O pt, si l’œuf ne casse pas = 5 pts) /5Présentation de l’équipe(respect du temps et le rôle de chacun) /5Participation de tous les membres de l’équipe dans l’activité /5Manipulation du matériel(si l’équipe utilise: 1 œuf = 5pts, 2 œufs = 2 pts,plus de 2 œufs = 0 pts) /5Total /25 « Introduction à l’entrepreneuriat » « Le défi de l’oeuf extrême » 71
  • 72. LISTE DES COÛTS POUR LE MATÉRIEL Évaluation fictive du coût de production. Items Prix à l’unité Quantité Total $ Paille 1$ Débarbouillette 1$ Feuille de carton 0.25$ Ballon de fête 1$ Cure-pipe 0.50$ Élastique 0.25$ Épingle à linge 1$ Feuille blanche 2$ Œuf 5$ Sac ziploc 1.50$ « Introduction à l’entrepreneuriat »72 « Le défi de l’oeuf extrême »
  • 73. C aractéristiques entrepreneuriales Confiance en soi, créativité, leadership, Pyramide sens de la communication, OBJECTIF écoute. DE L’ATELIER • Démystifier les qualités entrepreneuriales qu’ils pourront développer lors de la réalisation d’un projet. M atériel requis Cartons des qualités entrepreneuriales (p.75 à 77) DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ 1. 2. À tour de rôles les participants À la fin de l’activité, donner viennent devant le groupe plus d’informations au sujet et tentent de faire deviner la de certaines qualités. D urée qualité qui se trouve sur leur 20 minutes carton. Ils n’ont pas le droit de mimer, mais peuvent utiliser tous les mots qu’ils désirent. N ombre de participants 4 participants et plus« Introduction àl’entrepreneuriat »« Pyramide » 73
  • 74. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Il est plus intéressant de réaliser cette activité en début NOTE POUR de projet, car elle permet de démystifier les qualités L’ANIMATEUR entrepreneuriales que les participants pourront développer et mettre en pratique tout au long du projet. Il peut être intéressant de jumeler cette activité à l’activité « Sous les projecteurs » (p.101) RÉTROACTION Il est également possible de réajuster le tir au sujet de différentes qualités dont la description était insuffisante ou limitée. Exemple de description déficiente • Pour faire deviner le leadership, la description suivante a été mentionnée : « C’est la meilleure personne du groupe ». On peut alors nuancer cette opinion en mentionnant que c’est une qualité, mais que celui qui la possède n’est pas le meilleur. À NOTER • Remettre le carton de la qualité au participant qui va à l’avant du groupe, seulement lorsqu’il lui fait face. Pour assurer la concentration de tous, nous vous conseillons de ne pas distribuer les cartons de qualités aux autres participants avant leur tour. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Pyramide »74
  • 75. QUALITÉS ENTREPRENEURIALES_1« Introduction àl’entrepreneuriat »« Pyramide » 75
  • 76. QUALITÉS ENTREPRENEURIALES_2 « Introduction à l’entrepreneuriat » « Pyramide »76
  • 77. QUALITÉS ENTREPRENEURIALES_3« Introduction àl’entrepreneuriat »« Pyramide » 77
  • 78. La tour sucrée-salé e C aractéristiques OBJECTIF entrepreneuriales DE L’ACTIVITÉ Sens de la communication, • Développer la cohésion de groupe entraide, initiative, • Découvrir les étapes de démarrage d’un projet sens de l’organisation, créativité, leadership, esprit d’équipe, écoute, persévérance. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ 1. 3. L’animateur explique le but Les équipes débutent la M atériel du jeu, qui est de faire la plus création de leur tout en requis haute tour possible à l’aide respectant leur rôle respectif. Pour chaque équipe : de pâtes et de guimauves. 1 paquet de spaghetti, 4. 1 paquet de grosses guimauves, 2. Après 5 minutes de jeu, plastique ou carton pour Diviser le groupe en équipe l’animateur distribue protéger les planchers. de 3 ou 4 participants. des limitations à toutes les Pour tout le groupe : équipes, et ce, pour une durée 1 ruban à mesurer indéterminée. 5. Après les 15 minutes de jeu, l’animateur rassemble les D urée équipes. C’est maintenant le 30 minutes moment de calculer la hauteur des tours et d’annoncer l’équipe gagnante qui pourra manger les guimauves ! N ombre de participants 3 à 4 participants par équipe (minimum de 2 équipes) « Introduction à l’entrepreneuriat » « La tour sucrée-salée »78
  • 79. NOTE POUR note p o ur l’anim at e ur L’ANIMATEUR À NOTER • Cette activité est tirée de la trousse Vitamine E. www.vitaminee.net • Préparer la salle avant l’activité. • Attention ! Cette activité colle les mains. • Lors du calcul des hauteurs des tours, les participants ne sont pas autorisés à tenir leur tour. Elle doit tenir par elle-même. • Prévoir un temps pour ramasser les dégâts. • Réaliser cette activité sur des papiers journaux. VARIANTE • Vous pouvez attribuer des cartons de rôles aux participants (Voir annexes p.168-169). • Vous pouvez également imposer des limitations aux participants. Exemple de limitations • Bander les yeux des joueurs qui ont le rôle de manipuler le matériel. • Les autres joueurs peuvent se faire imposer de ne pas parler ou de garder une main derrière le dos.« Introduction àl’entrepreneuriat »« La tour sucrée-salée » 79
  • 80. Opération C aractéristiques Sauvetage entrepreneuriales OBJECTIFS Créativité, DE L’ACTIVITÉ sens de la communication, • Amener le participant à mettre en œuvre sa pensée créatrice; esprit d’équipe, • Amener le participant à communiquer de façon appropriée; leadership, écoute. • Amener le participant à coopérer. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ M atériel 1. 3. 5. requis Expliquer la mise en situation Annoncer qu’il y aura un vote Présentation du projet -Crayons aux participants en favorisant à main levée, après par chacune des équipes Feuilles «opération sauvetage, la visualisation. les présentations de chacune (1 minute par équipe). mise en scène» (p.82) des équipes afin de déterminer «Exercice demandé» (p.83) 2. le concept qui sera choisi par 6. Lire avec le groupe les le génie. Le critère de sélection Vote à main levée. consignes expliquées sur est l’originalité. la fiche du participant. 4. Les équipes élaborent le D urée projet avec la feuille «Exercice 30 minutes demandé». (p.83) N ombre de participants 6 participants minimum/ 3 équipes de 2 participants minimum « Introduction à l’entrepreneuriat » « Opération Sauvetage »80
  • 81. note p o ur l’anim at e ur À noter • Cette activité est tirée de l’outil « Entreprends ton savoir » créé par Intègr’action jeunesse et le Carrefour jeunesse-emploi Montmorency. Pour en savoir plus sur l’outil, consultez ce site : NOTE POUR http://www.entreprendstonsavoir.com L’ANIMATEUR • Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Voici toutefois quelques exemples de projet : Exploiter l’île pour en faire : - une fabrique de bonbons et de jouets et rendre cette dernière la plus amusante au monde; - la plus grosse école de cirque au monde; - un parc jurassique interactif; - un hôpital ultramoderne pour enfants; - un parc récréatif de hautes technologies du futur. • Si jamais les participants sont incapables d’arriver à un consensus à main levée, vous pouvez leur demander de voter pour un autre projet que le leur. VARIANTE • L’activité peut être enrichie en invitant une personne qui a réussi à développer son potentiel par sa créativité. Référence Un entrepreneur dans la classe. http://www.jeunes.gouv.qc.ca/documentation/outils/brochures- guides/entrepreneur-classe.asp • L’activité peut aussi être intégrée dans une matière comme le français par exemple, où les participants pourraient être appelés à écrire un article de journal vantant l’île et ses attraits ou encore à écrire une publicité pour le projet.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Opération Sauvetage » 81
  • 82. Opé rat i on Sauv e tag e MISE EN SCÈNE Outre ses pouvoirs magiques qui lui Les participants deviennent pour permettront d’effectuer un sauvetage, les prochaines minutes un groupe le drôle de génie ne semble pas de touristes confiné depuis plus de très entreprenant et encore moins trois semaines sur une île déserte à entrepreneur. Incidemment, ni la attendre un sauvetage qui ne viendra créativité, ni le sens de l’organisation sans doute jamais. Les nerfs à vif, et ne semblent faire partie de ses complètement désillusionnés quant pouvoirs magiques. Peut-être que ces à un éventuel secours, les naufragés qualités sont endormies en lui? font l’agréable découverte d’une mystérieuse bouteille, et en l’ouvrant, la rencontre d’un drôle de génie aux pouvoirs magiques. Ce dernier, qui s’ennuyait à mourir jusqu’à ce jour, fait la promesse de sauver l’équipe la plus créative et visionnaire de toutes. Le génie leur demande alors de lui soumettre un projet touristique qui contribuera à faire de son île la destination la plus fantastique au monde… « Introduction à l’entrepreneuriat »82 « Opération Sauvetage »
  • 83. EXERCICE DEMANDÉ Premièrement : en équipe, les participants doivent élaborer un projet touristique qui les aidera à convaincre le génie de les sauver. Leur idée doit être la plus créative et visionnaire de toutes. Invitez-les à user de fantaisie et à oser aller au-delà des limites du conventionnel! Leur projet doit tenir compte des cinq éléments suivants : 1. Quelle est votre idée de projet? 2. Quels sont les éléments les plus originaux ? 3. Comment comptez-vous attirer les gens sur l’île? 4. Quels sont les points forts de votre projet? 5. Quel nom donnez-vous à l’île ou à votre concepttouristique? À la fin de l’exercice, chacune des équipes devra présenter le fruit de son travail à l’ensemble du groupe. Soyez créatifs et dynamiques!« Introduction àl’entrepreneuriat »« Opération Sauvetage » 83
  • 84. L e fonctionneme ntd é mocratiqued ’ une coopérativ e UN PEU DE THÉORIE Caractéristiques • Si vous avez besoin de plus de détails concernant entrepreneuriales le fonctionnement d’une Coop, veuillez vous référer à l’outil Sens de la communication, Jeune Coop : esprit d’équipe, coopération http://www.coopquebec.coop/fr/jeune-coop.aspx - Cliquer sur : Téléchargez les outils de gestion et d’évaluation. - On a alors le PDF de cette section du guide. - Aller vers la partie nommée : Guide des administrateurs (volets 1 et 2). Matériel - Dans cette section, nous trouvons les différents outils utiles requis pour guider les groupes au sujet de la réunion et les rôles Accès à internet,ordinateur (structure démocratique…). et les documents utiles au jeu dans le guide Jeune Coop en ligne. FICHE théorique note p o ur l’anim at e ur NOTE POUR L’ANIMATEUR N’oubliez pas, les agents de promotion à l’entrepreneuriat collectif pour la jeunesse (APECJ) sont là pour vous accompagner dans vos démarches ! http://www.coopquebec.coop/fr/agents-de-promotion-de- lentrepreneuriat.aspx « Introduction à l’entrepreneuriat » « Le fonctionnement démocratique d’une coopérative »84
  • 85. D e s exemplesd ’ e ntrepreneurs UN PEU DE THÉORIE Caractéristiques • Afin de permettre aux participants de découvrir entrepreneuriales Matériel des entrepreneurs, présenter les fiches descriptives Écoute requis d’entrepreneurs du Québec. fiches descriptives d’entrepreneurs • Questionner les participants sur les qualités entrepreneuriales du Québec : qui ressortent le plus pour chacun des entrepreneurs présentés. « Cavalia » (p.86), « Cirque du soleil » (p.87), « Chez Cora » (p.88), « Frima studio » (p.89), « Jean Coutu » (p.90), « Kanuk » (p.91), « Le Château » (p.92), « Omer de Serres » (p.93), « Sports Rousseau » (p.94), « Saint-Hubert » (p.95) FICHE et « Valentine » (p.96) théorique note p o ur l’anim at e ur NOTE POUR VARIANTE L’ANIMATEUR • Vous pouvez jumeler cette activité avec une conférence d’un jeune entrepreneur de votre milieu. Toutefois, il est important d’accompagner l’entrepreneur dans la préparation de son témoignage. Vous pouvez lui décrire le groupe ciblé et lui donner quelques pistes que vous aimeriez qu’il prenne en considération : qualités entrepreneuriales, parcours professionnel, les hauts et les bas de l’entrepreneuriat et quelques conseils, etc. Vous pouvez également vous référer à l’outil Un entrepreneur en classe. http://www.jeunes.gouv.qc.ca/documentation/outils/brochures- guides/entrepreneur-classe.asp« Introduction à • Pour une meilleure représentation de votre région, vous pouvezl’entrepreneuriat » créer vos propres fiches d’entrepreneurs de votre région.« Des exemplesd’entrepreneurs » 85
  • 86. CAVALIA HISTORIQUE Après avoir participé au développement du Cirque du Soleil de 1980 à 1985, Normand Latourelle a créé un nombre impressionnant de productions mémorables à l’occasion d’événements nationaux et internationaux. Cavalia fut créé en 2001, sous le nom de « Voltige ». Les préparatifs et premières présentations du spectacle ont lieu à Shawinigan. Il présente des numéros de haut niveau de dressage (Carrousel), haute école, équitation éthologique, saut d’obstacles, monte hongroise et voltige, mis en valeur par la présence de nombreux acrobates, pour la plupart issus du Cirque du Soleil. Ce spectacle a pour thèmes la relation de confiance mutuelle et de respect entre l’homme et le cheval, la liberté et rappelle des éléments historiques, notamment grâce aux décors. Normand Latourelle amène chaque fois son public dans de nouvelles dimensions et avec Cavalia il s’est surpassé. La populaire odyssée équestre multimédia, sa plus grande réalisation à ce jour, marque le plus récent chapitre de son parcours constant en quête d’innovation.   « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples d’entrepreneurs »86
  • 87. CIRQUE DU SOLEIL HISTORIQUE À la fin de ses études, à lâge de 18 ans, le jeune Québécois Guy Laliberté est à la recherche dune carrière dans le monde du spectacle. Il quitte le domicile familial et décide de parcourir lEurope en tant que musicien ambulant. Il y apprend le métier de cracheur de feu. À son retour au Canada en 1979, il travaille très brièvement dans une centrale électrique avant de prendre la décision de ne plus chercher de travail et de se consacrer aux arts de la rue. La compagnie présente son premier spectacle de cirque « Le Grand Tour du Cirque du Soleil » lors d’une Fête foraine en 1984. Le nom et le logo du Cirque seraient venus à lesprit de Laliberté durant son passage à Hawaï, après avoir observé le coucher de soleil sur la mer, symbole de lénergie de la jeunesse.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Des exemplesd’entrepreneurs » 87
  • 88. CHEZ CORA HISTORIQUE Cora achète un petit restaurant de quartier et sy installe comme cuisinière avec lespoir de réussir à nourrir ses enfants. Ce premier commerce lui permettra aussi de découvrir sa passion pour le service à la clientèle. Très rapidement, létablissement se remplit et triple de valeur. Elle le vend et sengage comme hôtesse dans un grand restaurant à succès où elle deviendra tour à tour gérante de jour, gérante générale et associée minoritaire. Pendant ces cinq années, Cora perfectionne ses connaissances en restauration et finit par maîtriser tous les aspects de ce métier de lhospitalité. En mai 1987, Cora rachète un petit casse-croûte désaffecté sur la rue Côte-Vertu à Ville Saint-Laurent et recommence à zéro une aventure qui, cette fois, la mènera plus loin quelle ne laurait jamais imaginé. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples d’entrepreneurs »88
  • 89. FRIMA STUDIO HISTORIQUE Fondée à Québec en 2003 par Steve Couture, Philippe Bégin et Christian Daigle, Frima Studio est née du désir de trois entrepreneurs de créer des jeux vidéo pour joueurs occasionnels de grande qualité. L’appartement qui leur servait de bureau était quelque peu rustique à en juger par le givre qui couvrait les fenêtres, Frima était née! Frima a produit des jeux Flash pour les plus grandes franchises d’Hollywood telles que Harry Potter et Looney Tunes. Ces prestigieux contrats ont permis à l’entreprise de rapidement se démarquer et de devenir l’un des meilleurs studios de développement de jeux vidéo.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Des exemplesd’entrepreneurs » 89
  • 90. JEAN COUTU HISTORIQUE Jean Coutu, fondateur du Groupe Jean Coutu, ouvre une première pharmacie à escomptes à Montréal avec son associé de l’époque, Louis Michaud. Ils innovent dans le secteur de la vente au détail en offrant une large gamme de produits, des services professionnels de qualité et des heures d’ouverture plus longues. Pour le Groupe Jean Coutu, sa rigueur, son sens de l’innovation et sa capacité d’adapter de nouvelles façons de faire lui permettent de bénéficier des possibilités de développement offertes par un secteur d’activités en pleine croissance. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples90 d’entrepreneurs »
  • 91. KANUK HISTORIQUE Kanuk, entreprise québécoise fondée en 1970 par Louis Grenier, amateur de plein air, de camping d’hiver et de grands espaces sauvages. Les années d’expérience de Kanuk servent à dénicher les isolants les plus chauds, les tissus les plus performants, les fermetures à glissière les plus robustes et les matériaux les plus durables sur les marchés locaux et internationaux. Les vêtements Kanuk sont confectionnés pour durer longtemps et nous exigeons de nos fournisseurs une qualité irréprochable. Tous les manteaux Kanuk sont inspectés minutieusement un par un. Le contrôle de qualité est rigoureux chez Kanuk. Seuls les manteaux répondant aux normes les plus strictes franchissent les portes de l’atelier.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Des exemplesd’entrepreneurs » 91
  • 92. LE CHÂTEAU HISTORIQUE Fondé en 1959 par Herschel Segal, hommes d’affaires montréalais, le Château, à l’origine un magasin de vêtement pour hommes à prix réduit, fit ses humbles débuts à Montréal sur la célèbre rue Sainte-Catherine, alors en pleine expansion. À l’époque, la réussite de l’entreprise reposait sur la capacité qu’avait M. Segal de déterminer les nouvelles tendances, et grâce à sa connaissance du développement de produits, il fut en mesure d’introduire des vêtements novateurs dans un marché avant-gardiste de la mode en pleine ébullition. Aujourd’hui, le Château est un chef de file dans le commerce du détail et propose aux femmes et aux hommes un vaste assortiment de vêtements, accessoires et chaussures qui suivent les dernières tendances. Les vêtements de marque Le Château sont conçus par une équipe de designers maison et fabriqués tant localement que sur le marché international. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples d’entrepreneurs »92
  • 93. OMER DESERRES HISTORIQUE Fondée en 1908, DeSerres est une entreprise familiale qui a vu trois générations se succéder à la direction. À l’âge de 27 ans, Omer DeSerres acquiert une ferronnerie, à l’angle de Ste-Catherine et St-Denis qu’il transformera en quincaillerie. Au fil des ans, il ouvre de nouvelles succursales et diversifie ses activités. Il devient un important distributeur d’articles de plomberie et de chauffage. L’entreprise se transforme au fils des ans pour devenir de véritables grands magasins jusqu’au décès d’Omer De Serres. Le fils de ce dernier, Roger DeSerres dirige maintenant l’entreprise et afin de répondre à la demande des étudiants de l’École des arts appliqués, un rayon de matériel d’artiste et d’art graphique voit le jour.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Des exemplesd’entrepreneurs » 93
  • 94. SPORTS ROUSSEAU HISTORIQUE Gilbert Rousseau a ouvert son premier magasin de sports en 1973. En 1988, il décide d’éliminer les produits de tous les sports pour se concentrer exclusivement sur le hockey afin d’être le spécialiste dans ce domaine particulier. Son objectif est d’offrir la meilleure sélection d’équipement et accessoires de hockey au monde à des prix compétitifs, de fournir un service axé sur l’expertise et la passion pour le sport et un environnement divertissant et amusant en magasin. Selon monsieur Rousseau, les éléments les plus importants de son entreprise sont : l’emplacement du magasin, la saine gestion, le personnel compétent qui connaît bien les produits. Un petit conseil de sa part… « Aimez ce que vous faites et travaillez fort. Ça c’est le succès dans n’importe quoi ! » « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples d’entrepreneurs »94
  • 95. ST-HUBERT HISTORIQUE Lhistoire des rôtisseries St-Hubert sappuie sur une longue tradition dinnovation. La première rôtisserie de cette entreprise familiale ouvre ses portes en 1951 à Montréal. Dès le début, les fondateurs, Hélène et René Léger, font preuve dun sens inné de la mise en marché. Leur initiative la plus marquante est sans doute la mise sur pied dun service de livraison à domicile gratuit, une première au Canada. À lavant-garde dans leur domaine, les Léger nhésitent pas à utiliser la publicité à la radio et à la télévision pour attirer la clientèle dans leur rôtisserie de la rue St-Hubert.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Des exemplesd’entrepreneurs » 95
  • 96. VALENTINE HISTORIQUE C’est en 1979 que le tout premier restaurant Valentine voit le jour à Saint-Hyacinthe. Rapidement, la qualité du service, le goût unique des produits, ainsi que les prix compétitifs plaisent à la population locale. Quelques années plus tard, suite à cette première réussite, le fondateur Jean-Pierre Robin ouvre un deuxième restaurant à Saint- Hyacinthe afin de répondre à la demande sans cesse grandissante pour ses fameux hot-dogs. Peu de temps après, c’est avec enthousiasme que vient se joindre à lui son frère Daniel, lui aussi convaincu de l’énorme potentiel du concept Valentine. C’est au cours des années suivantes que Valentine prend son essor quand les deux frères optent pour le franchisage comme mode de croissance. De fil en aiguille, le concept Valentine gagne en popularité auprès de la population et de nouveaux restaurants franchisés s’implantent dans plusieurs villes à travers le Québec. En constante évolution, c’est au milieu des années 90 que l’image de Valentine évolue en affichant de nouvelles couleurs, ainsi qu’un nouveau design intérieur accueillant et chaleureux « Introduction à l’entrepreneuriat » « Des exemples96 d’entrepreneurs »
  • 97. Les C aractéristiques entrepreneuriales confiance en soi, leadership, solidarité, entraide, sens de la communication, funambules esprit d’équipe, écoute, OBJECTIF sens de l’organisation, DE L’ACTIVITÉ coopération. • Initier les participants à la coopération DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ M atériel 1. RÈGLES requis Inviter le groupe à prendre • Les participants doivent Planches de bois assez grandes place sur les planches ou sur se déplacer sur les planches pour que tous les participants les cordes. de façon à se repositionner y prennent place ou une grande par ordre alphabétique selon corde collée au sol avec du 2. les lettres de leurs prénoms. ruban adhésif peut être utilisée, Mentionner le but du jeu et Si deux personnes ont si vous n’avez pas accès à des les règles à tout le groupe. Le le même prénom, on considère planches. but du jeu est que le groupe le nom de famille. Voir le réussisse à se positionner schéma (p.98) pour mieux sur les planches selon l’ordre saisir le fonctionnement alphabétique des prénoms, du jeu. et ce, sans jamais toucher le sol. • La lettre A du prénom D urée correspond à l’une des deux 20 minutes 3. extrémités ouvertes du circuit Agir à titre d’arbitre et assurer et la lettre Z est localisée la sécurité. à l’autre extrémité. • Les participants doivent demeurer sur les planches tout N ombre au long de l’activité. de participants 6 participants et plus • Si par mégarde un participant perd l’équilibre et touche le sol (même du bout du pied), il devra redémarrer à l’une ou l’autre des extrémités selon le libre choix de l’animateur.« Introduction àl’entrepreneuriat »« Les funambules » 97
  • 98. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur À NOTER • Il est important de mentionner le but du jeu seulement lorsque les participants sont placés sur les planches. • Si vous utilisez une corde, il est préférable de la fixer au sol en ligne droite (schéma B). Bien que les participants n’aient d’autres choix que de toucher le sol, leurs pieds devront tout de même toucher la corde en tout temps. VARIANTE • Se placer par ordre alphabétique de nom de famille ou encore, se placer en ordre de date d’anniversaire. • Pour augmenter le niveau de difficulté, on peut imposer des limitations aux participants, telles qu’attacher les mains dans le dos, bander les yeux, garder le silence, etc. • Si plusieurs équipes participent à l’activité simultanément, l’animateur arrête le jeu après quelques minutes. Chaque équipe nomme un porte-parole qui devra partager, devant tous les autres participants, une stratégie utilisée dans le but de bien réussir l’activité. L’activité reprend alors et chaque équipe peut dorénavant utiliser les diverses stratégies partagées. Schémas a) b) Les planches, vues de haut La corde « Introduction à l’entrepreneuriat » « Les funambules »98
  • 99. Les idées C aractéristiques entrepreneuriales Esprit d’équipe, créativité, leadership, fermentées sens de la communication, OBJECTIF écoute, confiance en soi. DE L’ACTIVITÉ • Réchauffer les participants avec une activité brise-glace et entamer la réflexion sur le thème qui sera traité dans l’atelier. M atériel DÉROULEMENT requis DE L’ACTIVITÉ • Crayons 1. 3. • Feuille indiquant On divise les participants Laissez les participants les phrases à compléter en équipes et on leur donne discuter entre eux et ( Voir exemple p.100) une feuille de papier. construire leurs idées. 2. 4. On explique la consigne. Quand les équipes ont Consigne : Continuer la phrase terminé, on demande à un inscrite sur la feuille ou décrire porte-parole de lire la phrase quelque chose en lien avec le ou de la monter aux autres D urée mot inscrit sur la feuille. équipes et d’expliquer la De 15 à 30 minutes ( Voir exemple p.100) continuité qu’ils ont identifiée dépendamment du nombre pour chacun de leurs feuilles. d’équipes N ombre de participants 4 participants et plus« Introduction àl’entrepreneuriat »« Les idées fermentées » 99
  • 100. NOTE POUR L’ANIMATEUR note p o ur l’anim at e ur RÉTROACTION • Afin d’approfondir l’activité, on demande aux équipes de réfléchir sur ce qui les a aidés à réaliser la tâche et sur ce qui les a bloqués. S’il y a eu beaucoup d’argumentations entre les membres de l’équipe, on peut également leur demander quelles stratégies ils ont utilisées pour en venir à un consensus. Exemples de phrases à compléter L’entrepreneuriat pour moi c’est… Le leadership c’est… Quand je travaille en équipe, je trouve que… Créativité… Les affaires… VARIANTES • Les équipes peuvent travailler à partir de la même phrase ou du même mot. • Les équipes peuvent dessiner ou faire un collage d’images à partir d’un mot. Il est à noter que l’activité prendra alors plus de temps. Il est donc préférable de laisser 10 minutes par équipe à l’étape 3 du déroulement de l’activité. • Jumeler cette activité au jeu « Fais-moi un dessin ». L’équipe adverse devra deviner le mot écrit sur la feuille. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Les idées fermentées »100
  • 101. FICHE théorique Sous Les projecteurs Un peu de théorie C aractéristiques M atériel • À l’aide de la fiche « sous les projecteurs » (p.102) présenter entrepreneuriales requis les différentes qualités entrepreneuriales aux participants Confiance en soi, Fiche d’activité autonomie « Sous les projecteurs » • Ensuite, demandez aux participants de cocher dans la première (p.102) colonne les qualités qu’ils possèdent déjà. Dans un deuxième temps, les participants inscrivent les qualités qu’ils pensent pouvoir développer dans la réalisation d’un projet note p o ur l’anim at e ur CONTEXTENOTE POUR Avant cette activité, il est conseillé de réaliser l’activitéL’ANIMATEUR « Pyramide » (p.73) afin de permettre aux participants d’approfondir leurs connaissances sur les qualités entrepreneuriales. • Ce tableau pourrait être aussi utilisé lors du bilan à la fin du projet avec les participants, en leur demandant s’ils ont répondu à leurs attentes, ou non et pourquoi ? À NOTER Il est important d’alimenter la discussion avec les participants en leur demandant de nommer des exemples de situations qui leur ont permis de mettre en pratique certaines qualités. RÉTROACTION À la fin du projet, vous pouvez leur demander s’ils ont découvert d’autres qualités qu’ils ne pensaient pas avoir ? (Qualités entrepreneuriales cachées). La p.13 du guide peut s’avérée utile. « Introduction à l’entrepreneuriat » « Sous les projecteurs » 101
  • 102. S o us les p r o j ect e ur s QUALITÉS CELLES QUE JE POSSÈDE CELLES QUE JE PENSE ENTREPRENEURIALES DÉVELOPPER Leadership Créativité Sens de l’organisation Initiative Persévérance Sens de la communication Autonomie Capacité d’adaptation Esprit d’équipe Confiance en soi « Introduction à l’entrepreneuriat » « Sous les projecteurs »102
  • 103. J’entrepren ds C aractéristiques entrepreneuriales avec Marc DeChantilly Leadership, créativité, esprit d’équipe, sens de la communication, écoute, solidarité, confiance en soi, initiative. OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ M atériel D urée • S’initier aux différentes • Connaître les formations requis 45 minutes étapes menant au démarrage dispensées dans les Pour réaliser l’activité (1 série J’ENTREPRENDS) d’une entreprise. institutions scolaires, procurez-vous la mallette du lesquelles mènent bien jeu J’entreprends avec Marc • Démystifier le métier souvent à un démarrage DeChantilly qui comprend : d’entrepreneur et s’identifier à d’entreprise. •72 cartes de questions des modèles d’entrepreneurs. (24 questions • Connaître l’existence par niveau de difficulté) des organisations en •3 séries de cartons N ombre développement local et en J’ENTREPRENDS de 3 couleurs de participants entrepreneuriat que sont (vert, orange, rouge) 6 à 30 participants le Carrefour jeunesse-emploi •Manuel d’instruction (Le nombre d’équipe doit être (CJE) et le Centre local et lexique entrepreneurial un multiple de 12) de développement (CLD). •6 cartes ressources + 6 cartes porte-paroles •2 sabliers ***NON INCLUS *** •1 crayon par équipe •1 bloc-notes par équipe •1 grand tableau (Activité : Fais-moi un dessin)« Introduction àl’entrepreneuriat »« J’entreprendsavec marc DeChantilly » 103
  • 104. note p o ur l’anim at e ur NOTE POUR CONTEXTE L’ANIMATEUR Il est recommandé d’utiliser le jeu avant de débuter un projet. • J’entreprends avec Marc DeChantilly* est un jeu de société sous forme de QUIZ, de CHARADES, de MIMES et de DESSINS, avec des personnages de bandes dessinées hauts en couleur. À la fois interactif et dynamique, il se joue en équipe et a pour objectif de sensibiliser les participants au parcours entrepreneurial et les initier aux étapes de pré-démarrage d’entreprise. • Pour vous procurer une mallette du jeu, télécharger le bon de commande sur le site : http://marcdechantilly.wordpress.com ou écrivez à l’adresse : jeu@sodec.qc.ca • Le jeu J’entreprends avec Marc DeChantilly a été développé à par le Carrefour jeunesse-emploi de Pointe-aux-Trembles/ Montréal-Est et le Carrefour jeunesse-emploi de Rivière-des- Prairies, en collaboration avec la Société de développement économique de Rivière-des-Prairies/Pointe-Aux-Trembles/ Montréal-Est (SODEC RDP PAT ME). « Introduction à l’entrepreneuriat » « J’entreprends avec marc DeChantilly »104
  • 105. D’où vientl’idée? 105
  • 106. FICHE théorique Remue- Meninge s UN PEU DE THÉORIE Lors d’un remue-méninges, il est important C aractéristiques de retenir ces cinq règles : entrepreneuriales M atériel Sens de la communication, requis 1. Il n’y a aucune censure créativité. Crayons, tableau 2. Vous n’avez pas à expliquer vos idées 3. Les idées les plus folles ont leur place 4. Pas de jugement sur les idées des autres 5. La quantité est gage de succès note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Si cette activité est réalisée dans le but de trouver une idée de projet, il est intéressant de réaliser les activités NOTE POUR « CV de groupe  » (p.45) et « Divers-cités » (p.108) L’ANIMATEUR Avant de procéder au remue-méninges affichez les résultats de l’activité CV de groupe et distribuez les fiches de l’activité «Divers-cités». N’oubliez pas de laisser une place au tableau afin de réaliser l’activité de remue-méninges. À NOTER • Vous pouvez demander à un participant de jouer le rôle de secrétaire, afin de mémoriser les idées de tout le monde. • Il est important de rappeler aux participants de respecter les idées des autres. VARIANTE • Donner des images aux participants pour les aider à trouver des idées. • Limiter le temps peut favoriser la créativité. « D’où vient l’idée » « Remue-meninges »106
  • 107. FICHE L’incubateur théorique UN PEU DE THÉORIE M atériel • Permettre aux jeunes de connaître les étapes C aractéristiques requis de réalisation d’un projet. entrepreneuriales Trousse d’activité Sens de la communication, « L’Incubateur », crayons • L’incubateur est un outil intéressant à utiliser dès le début créativité, esprit d’équipe, de la réalisation d’un projet, particulièrement à l’étape sens de l’organisation, de l’idéation de projet. confiance en soi. • L’incubateur* est une trousse clé en main pour la création graduelle de projets originaux. • Il contient un DVD, un guide pour l’intervenant, un guide pour les participants, ainsi que des fiches de travail. • L’atelier complet dure environ 4 heures. Le DVD anglais est d’une durée de 40 minutes et celui en français 25 minutes. note p o ur l’anim at e ur NOTE POUR CONTEXTE L’ANIMATEUR • Cet outil a été développé par l’agent de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse du Carrefour jeunesse-emploi de l’Ouest de l’île. Écrire à l’adresse suivante pour vous le procurer ou pour de plus amples informations : contact@321incubator.com http://www.321incubateur.com • La trousse existe également en version anglaise et se nomme « The Incubator ».« D’où vient l’idée »« L’incubateur » 107
  • 108. Divers- Caractéristiques cités entrepreneuriales OBJECTIFS La confiance en soi, DE L’ACTIVITÉ créativité, sens de la communication, • Cibler les besoins du milieu. écoute. • Énumérer le plus d’éléments possibles contenus dans l’environnement du projet. • Faire découvrir un inventaire des opportunités de projets d’entreprises dans le quartier. Matériel DÉROULEMENT requis DE L’ACTIVITÉ • Feuille 1. 2. 3. « Dans mon quartier il y a… » En petites équipes, En environ une minute, Une fois le temps écoulé, (p.110) les participants reçoivent les participants écrivent les équipes comparent leurs • Crayons la feuille le plus d’informations liées résultats. Les équipes font « Dans mon quartier il y a… » à l’environnement des points seulement pour (p.110) où se déroulera leur projet. les idées qu’ils sont les seuls à avoir trouvées. L’équipe ayant le plus de réponses uniques gagne. Durée 30 minutes Nombre de participants 3 participants et plus « D’où vient l’idée » « Divers cités »108
  • 109. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Dans la réalisation du projet, il est intéressant de combiner cette activité à l’activité CV de groupe (p.45) afin d’aider les participants à trouver la meilleure idée de projet en tenant NOTE POUR L’ANIMATEUR compte des besoins du milieu et de leurs caractéristiques. • Il est important de garder toutes les idées énoncées par les participants, car elles serviront par la suite d’inspiration pour l’idéation du projet. • Vous pouvez inscrire les idées au tableau.« D’où vient l’idée »« Divers cités » 109
  • 110. Dans m on q ua rt i e r i l y a …110
  • 111. FICHE théorique La bonne idée UN PEU DE THÉORIE Questionner les participants sur la façon dont C aractéristiques un entrepreneur trouve son idée d’entreprise. entrepreneuriales Écoute L’idée doit correspondre aux trois critères suivants : 1. À vos aspirations personnelles 2. À vos compétences 3. Aux besoins du marché, un manque à combler Exemple Vous remarquez que dans votre quartier il y a beaucoup de déchets sur les trottoirs, vous décidez alors d’organiser une journée de nettoyage des rues. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Cette information est importante pour déterminer l’idée deNOTE POUR projet. Il peut être intéressant d’expliquer ces critères aprèsL’ANIMATEUR avoir réalisé l’activité « CV de groupe » (p.45), pour prendre en considération les compétences et les intérêts de groupe dans l’étape d’idéation de projet. À NOTER Lorsqu’on aborde le concept que l’idée doive correspondre à nos intérêts ou nos passions, il peut être intéressant de faire des liens avec l’orientation scolaire et professionnelle. « D’où vient l’idée » « La bonne idée » 111
  • 112. Planification112
  • 113. TABLEAU D E S é TAP E SDE RéALI SAT I O ND’UN PRO J E T OBJECTIF DE L’ACTIVITÉ C aractéristiques • Identifier les tâches à réaliser dans le projet. entrepreneuriales Sens des responsabilités, • Aider les participants à visualiser le processusécoute, sens de l’organisation, de réalisation de projet. persévérance. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ 1. 2. 4. Dessiner un tableau qui Demander aux participants Remettre aux participants la permettra aux participants d’identifier les étapes feuille « Étapes de réalisation M atériel de visualiser les étapes qu’ils de réalisation du projet. d’un projet » (p.115) lorsqu’ils requis devront réaliser au cours ont réussi à nommer Feuille « Étapes de réalisation du projet. 3. l’ensemble des étapes. d’un projet » (p.115) Au fur et à mesure qu’ils nomment des étapes, les inscrire dans le tableau. S’ils nomment des tâches, les inscrire sous l’étape appropriée. D urée 30 minutes N ombre de participants 4 participants « Planification » « Tableau des étapes de réalisation d’un projet » 113
  • 114. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Cette activité peut être réalisée avant l’activité l’échéancier (p.116) • Pour plusieurs participants, il est difficile de concevoir NOTE POUR L’ANIMATEUR ce qu’implique un projet. Cela peut être trop abstrait. L’identification des tâches à réaliser rassure et permet aux participants de comprendre ce qu’ils expérimenteront dans les semaines à venir. À NOTER • Les exemples donnés dans le tableau « Étapes de réalisation d’un projet » illustrent un projet inventé. Il est intéressant de prendre des exemples avec les idées des participants. Ex : Si les participants font des t-shirts, nous pouvons dire que fabriquer les chandails correspond à l’étape 4, « Réaliser », et que prévoir le budget nécessaire aux achats de matériel se trouve dans l’étape 2, « Estimer les ressources ». • Il sera certainement nécessaire d’expliquer la raison pour laquelle l’étape 5, « Évaluer », est importante. Préciser aux participants que l’évaluation permet d’améliorer un produit ou un service. Elle est aussi souvent pratique afin d’apprendre de ses erreurs et définir les stratégies gagnantes dans la réalisation de projet en général. Cette étape peut être réalisée à plusieurs reprises, et ce, tout au long du projet. « Planification » « Tableau des étapes de réalisation d’un projet »114
  • 115. Étapes de réalisat i on d’un pro j e t Étapes 1. Identifier le besoin, 2.Estimer les 3. Planifier 4. Réaliser 5. Évaluer de réalisation le projet ressources humaines, du projet financières et matérielles Exemple de •Étude de marché: •Trouver des •Organiser •Activité réalisée •Présentation orale tâches pour De quoi a-t-on participants qui le calendrier dans le quartier. qui fait un bilan de ce un projet besoin? sont de bons nécessaire à la qui a été réalisé. inventé communicateurs. fabrication des •Brainstorming affiches. de groupe et vote •Les participants de l’idée choisie. •Fabriquer des donnent une affiches. •Tenue des appréciation de l’idée, rencontres du du déroulement et de •Besoin comité contenu. l’impact de l’activité. plusieurs déchets •Rédiger un traînent sur les communiqué de trottoirs du quartier presse. •Déterminer la date et personne ne les de l’activité. ramasse. •Former un comité pour la rédaction •Idée du contenu du Organiser une activité communiqué lors de nettoyage des de la journée de rues. sensibilisation.« Planification »« Tableau des étapes deréalisation d’un projet » 115
  • 116. FICHE théorique C aractéristiques L’échéancier entrepreneuriales UN PEU DE THÉORIE Sens des responsabilités, M atériel • L’échéancier prend quelques minutes à faire, mais permettra sens de la communication, requis d’en gagner beaucoup par la suite. esprit d’équipe, Fiche d’activité « ÉCHÉANCIER • Ce plan de travail indique vos priorités et évitera d’accomplir sens de l’organisation. DES TÂCHES MAI-JUIN » (p.117) les tâches dans le désordre. • Il est important de prévoir du temps pour les imprévus ! • Vous pouvez vous servir de « L’échéancier des tâches » (p.117) à titre d’exemple. note p o ur l’anim at e ur NOTE POUR • L’échéancier peut être affiché afin qu’il soit visible L’ANIMATEUR tout au long du projet. • Dans l’échéancier, cocher les dates qui correspondent au temps alloué à la réalisation de la tâche. • Vous pouvez vous mettre un code de couleurs afin d’identifier les tâches réalisées. « Planification » « L’échéancier »116
  • 117. ÉC H É A N C I E R D E S TÃC H E S MAI_JUIN SEM. SEM. SEM. SEM. SEM. SEM. TÂCHES À RÉALISER 24 MAI 30 MAI 6 JUIN 13 JUIN 20 JUIN 27 JUIN COMITÉ Communications Rédiger le descriptif du projet Créer une affiche promotionnelle Contacter les organismes du quartier Envoyer le descriptif du projet aux partenaires du milieu COMITÉ logistique Faire la liste des besoins matériels Aller acheter le matériel Réserver la salle Installer les tables et chaises dans la salle« Planification »« L’échéancier » 117
  • 118. Dynamique C aractéristiques entrepreneuriales Écoute, de groupe sens de la communication, sens des responsabilités, esprit d’équipe, autonomie. OBJECTIFS DE L’ACTIVITÉ M atériel • Amener les participants requis à identifier eux-mêmes •Tableau les règles de fonctionnement •Fiche « Notre rôle / Votre rôle pour le groupe (à l’usage du formateur) » • Préciser le rôle de chacun (p.120) • Préciser les règles de vie •Fiche « Entente de participation du programme au projet » (p.121-122.) DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ 1. 2. 4. Préciser l’objectif de I’activité. Demander aux participants Amener le groupe à prendre D urée Commencer l’activité en d’exprimer leur perception des décisions quant aux règles 30 minutes posant la question suivante : de ce qu’est leur travail de fonctionnement du groupe « Quelles règles de et de ce qu’est le nôtre. pour formuler une entente fonctionnement auriez-vous Diviser le tableau en deux de participation au projet, le goût que l’on se donne parties, écrire dans chacune à l’aide des fiches afin de favoriser le bon des parties : « Entente de participation au déroulement du projet ? » -Notre rôle est de... projet » (p.121-122.) -Votre rôle est de... N ombre (voir p.120) de participants 4 participants et plus 3. Demander d’exprimer leur perception de ce que n’est pas leur travail et le nôtre. -Notre travail n’est pas... -Votre travail n’est pas... (voir p.120) « Planification » « Dynamique de groupe »118
  • 119. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE Cette activité doit être réalisée en début de projet. NOTE POUR L’ANIMATEUR À NOTER • Afficher les feuilles à un endroit bien visible avec les règles déterminées par les participants. • Si le groupe éprouve des difficultés à démarrer la discussion, il vous faudra peut-être leur donner un exemple. • S’assurer que I’on arrive à un certain consensus quant aux règles de fonctionnement à retenir. Il est important que ces dernières soient bien comprises par tous les membres du groupe. • Amener les participants à percevoir les règles de fonctionnement et de vie comme une contribution au bon fonctionnement du projet. • Arrivé au point 4, vous pouvez demander à un participant de jouer le rôle de secrétaire.« Planification »« Dynamique de groupe » 119
  • 120. N OT R E R Ô L E / VOT R E R Ô L E (À I’usage du formateur) Notre rôle est de ... Votre rôle est de …. Vous accompagner dans votre démarche d’orientation Être présent Vous offrir de la formation Participer aux activités Vous offrir des outils Vous respecter dans vos choix et respecter le choix des autres Vous respecter Participer au bon fonctionnement du programme (votre rythme, votre personnalité) Vous conseiller Accepter de faire des erreurs et que les autres puissent faire des erreurs Pouvoir au bon fonctionnement du programme Être responsable de vos choix Poser des questions Notre rôle n’est pas de ... Votre rôle n’est pas de … Faire les choses à votre place Vous dire et dire aux autres quoi faire Contrôler vos comportements Juger les autres (critiquer, blâmer) (vos humeurs) D’être parfait Vous mentir et mentir aux autres Juger vos choix Nuire aux autres (ex : métiers, vie de couple, etc.) « Planification » « Dynamique de groupe »120
  • 121. Entent e de part icipat i on au pro j e t NOTRE TRAVAIL EST DE... VOTRE TRAVAIL EST DE...« Planification »« Dynamique de groupe » 121
  • 122. Entent e de part icipat i on au pro j e t NOTRE RÔLE N’EST PAS DE... VOTRE RÔLE N’EST PAS DE... « Planification » « Dynamique de groupe »122
  • 123. FICHE théorique Planifions notre proje t UN PEU DE THÉORIE • On sépare les participants en équipes de projet. C aractéristiques M atériel entrepreneuriales requis • En équipe, les participants doivent remplir le questionnaire Créativité, esprit d’équipe, Questionnaire « Planifions notre projet » (p.124 à 126) qui sert de guide sens de l’organisation, « Planifions notre projet » pour la planification du projet. Il permet de préciser, autonomie. (p.124 à 126) entre autres, la clientèle cible, le matériel nécessaire, les personnes pouvant leur venir en aide… note p o ur l’anim at e ur • Si le groupe en entier participe au projet et qu’il comporte plus de 4 participants, il est conseillé de diviser le groupe en petites équipes de 4 pour s’assurer que le questionnaire représente bien les membres de l’équipe. Il faudra alors NOTE POUR L’ANIMATEUR comparer les réponses avec l’autre équipe et décider pour le groupe quelles seront les réponses pour l’ensemble du groupe. • Ce travail peut aussi être réalisé sous forme de Conseil d’administration, s’il s’agit d’une entreprise coopérative jeunesse. • Il peut être conseillé d’utiliser des structures coopératives (et donc plus démocratiques) afin que ce ne soit pas qu’un seul membre de l’équipe qui décide pour les autres. Dans ce cas, consultez votre agent de promotion à l’entrepreneuriat collectif. http://www.coopquebec.coop/fr/agents-de-promotion-de- lentrepreneuriat.aspx« Planification »« Planifions notre projet » 123
  • 124. Planif i on s notre P R O J E T L’étude de faisabilité a pour but de déterminer si le projet que vous avez choisi est réaliste tandis que l’étude de marché a pour but de déterminer si le projet que vous voulez choisir peut susciter un intérêt et s’il répond à un besoin. 1. Que comptez-vous réaliser comme projet? Organiser une activité Créer un produit Offrir un service Réaliser une expérience 2. Rappelez brièvement quel est votre projet d’équipe. 3. À qui s’adresse votre projet? Hommes/garçons Femmes/filles Élèves Enseignant(e)s Résidents du quartier Autre (s) (nommez-le ou les): 4. Pourquoi s’intéresserait-on à votre projet? 5. Qui sont les acteurs principaux dans l’élaboration du projet ? 6. Où comptez-vous réaliser votre projet ? 7. Quelle est la date limite dans le déroulement du projet? « Planification » « Planifions notre projet »124
  • 125. 8. Quel organisme, qui travaille en lien avec votre projet, avez-vous choisi de visiter? 9. Qui dans votre entourage fait un projet semblable au vôtre? (amis, organisations, entreprises) 10. Qu’est-ce qui vous motive dans ce projet? (nommez deux choses) 11. Qu’est-ce qui rend votre produit ou projet unique et original ? En quoi se distingue-t-il des projets qui existent déjà? 12. Quelles sont vos forces dans cette aventure ? 13. Quelles sont les difficultés que vous pourriez rencontrer et comment y pallierez-vous? (en trouver au moins deux) DIFICULTÉS SOLUTIONS« Planification »« Planifions notre projet » 125
  • 126. 14. Avez-vous besoin de faire la promotion de votre projet, de votre produit? OUI NON Si oui, que pensez-vous faire ? 15. Trouver un nom à votre projet: LES RESSOURCES NECESSAIRES OÙ TROUVER LES RESSOURCES (INDIVIDU, FAMILLE, ÉCOLE, COMMUNAUTÉ) MATÉRIELLES HUMAINES FINANCIÈRES « Planification » « Planifions notre projet »126
  • 127. FICHE théorique Description des tâches UN PEU DE THÉORIE • Le document «Description de tâches» (p.128), permet aux C aractéristiques M atériel participants de visualiser les différentes tâches à réaliser dans entrepreneuriales requis un projet. Sens des responsabilités, Fiche d’activité • Il est important de se diviser les différentes tâches lors de entraide, esprit d’équipe, « Description de tâches » l’élaboration d’un projet, de cette façon chacun sait ce qu’il doit sens de l’organisation, (p.128) faire. confiance en soi, autonomie. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Avant de donner la feuille aux participants leur demander : « Quel est le rôle d’un président dans une entreprise ? » NOTE POUR L’ANIMATEUR • Demandez aux participants s’ils connaissent des départements dans une entreprise. • La feuille «Description de tâches» (p.128) leur permettra d’avoir des exemples de tâches qui correspondent à chacun des comités. • Il est ensuite intéressant de refaire les comités, mais en les personnalisant avec les tâches à réaliser dans le projet. • Demandez aux participants dans quel comité ils aimeraient être impliqués selon leurs intérêts et leurs connaissances.« Planification »« Description des tâches » 127
  • 128. Descript i on des tâc h e s Responsable des finances (F) Nom du responsable: •Chercher des fonds pour réaliser le projet (si nécessaire) •Écrire quelles sont les dépenses qui devront être faites •Faire l’état des comptes (revenus et dépenses) Responsable des ressources humaines (RH) Nom du responsable: •Déterminer l’horaire des membres du groupe (respect de l’échéancier) •Déterminer les tâches que tous auront à faire afin de réaliser le projet •Écrire une lettre à la direction de l’organisme pour obtenir la permission d’afficher •S’assurer que les participants ont le matériel nécessaire en main Exemple : déguisements appropriés, matériaux de fabrication, etc. Responsable de la production (P) Nom du responsable: •Appeler certains partenaires qui aideront à la réalisation du projet choisi •Chercher sur Internet pour trouver des idées de projets •Acheter le matériel nécessaire à la réalisation du projet •S’assurer que les tâches du projet sont réalisées Exemple : Pour un projet de verdissement des lieux, planter des fleurs. Responsable du marketing (M) Nom du responsable: •Présenter le projet au reste du groupe, aux partenaires •Réaliser la promotion du projet Exemple : affiches, présentation à la direction, à autres groupes, etc. Secrétaire (S) Nom du responsable: •Rédiger les procès-verbaux des réunions •Préparer l’ordre du jour des réunions •Conserver les documents importants •Convoquer les réunions et aviser les membres. *À tout moment les membres de l’équipe viendront en aide aux autres afin de réaliser les tâches à faire selon l’échéancier. « Planification » « Description des tâches »128
  • 129. C aractéristiques entrepreneuriales Autonomie, Passons sens des responsabilités, confiance en soi, leadership, esprit d’équipe, solidarité, coopération, initiative. M atériel requis •Enveloppes avec le nom des au vote  ! jeunes dessus (une enveloppe OBJECTIF par membre de l’équipe). DE L’ACTIVITé Le nombre d’enveloppes diffère •Exercer la démocratie. puisqu’il y a une enveloppe •Permettre aux participants identifiée par participant. de découvrir la perception des autres à leur sujet. DÉROULEMENT DE L’ACTIVITÉ D urée 1. 3. 4. 15 minutes Sur une table, placer À tour de rôle, les participants Une fois le vote terminé, les enveloppes identifiées devront aller placer chacun l’animateur compile du nom de chaque participant. des cartons dans l’enveloppe les résultats et nomme quelle de son choix (1 carton personne obtient le rôle par 2. par enveloppe). De cette majorité. Le participant décide Les participants ont dans leurs façon, ils votent en associant alors s’il accepte le rôle ou mains les cartons représentant un rôle à chaque personne. le refuse. N ombre les différents rôles que l’on **Il est important que le vote de participants retrouve dans un comité selon demeure confidentiel. 4 participants minimum les besoins du projet. (au moins un membre par (voir exemple p.130) comité). S’il n’y a que 4 participants, un membre devra aussi assumer le rôle de président en plus de celui de responsable d’un comité.« Planification »« Passons au vote » 129
  • 130. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • L’animateur doit déterminer quels rôles seront nécessaires au bon fonctionnement du projet. Voici quelques exemples : Vice-président, Secrétaire, Responsable des finances, NOTE POUR L’ANIMATEUR Responsable marketing, Responsable des ressources humaines, Responsable de la production. L’activité «Desription des tâches» de la p.127 aide à réaliser cette activité. • Si un rôle est distribué à deux membres, si une personne n’a aucun rôle prédominant, si deux rôles sont attribués à une même personne ou toute autre situation qui font en sorte que les rôles ne sont pas tous distribués, la personne responsable du groupe devra alors décider du fonctionnement. Par exemple, l’animateur peut décider de refaire un vote secret pour 2 personnes en particulier, demander les préférences aux participants, etc. • À la fin de l’activité, il faut que tous les rôles choisis au départ soient attribués. Saviez-vous que : • La démocratie a vu le jour en Grèce antique au Ve siècle avant J.-C. • C’est en 1940 que les femmes du Québec ont obtenu le droit de vote. « Planification » « Passons au vote »130
  • 131. FICHE théorique Connais-tu tes logos ? Un peu de théorie • Le document nommé « Exemple des slogans, noms et logos C aractéristiques d’entreprises » (p.132) permet aux participants de découvrir entrepreneuriales M atériel les logos et les slogans de différentes compagnies. Le document Sens de la communication, requis donne aussi certaines pistes afin de comprendre comment créativité. Feuille nommé « Exemple ils choisissent leur nom de compagnie. des slogans, noms et logos d’entreprises » (p.132) note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Avant de présenter le document aux participants, vous pouvez leur proposer de nommer des noms de compagnies NOTE POUR L’ANIMATEUR qu’ils connaissent, ainsi que les logos et slogans associés. • À la fin de l’activité, on invite les participants à repartir en réfléchissant au nom d’entreprise qu’il voudrait avoir. À NOTER • Certains noms de compagnies sont en anglais, il est donc conseillé de lire les exemples avec les jeunes afin de s’assurer qu’ils saisissent bien le sens des mots, des slogans. VARIANTE • Il serait intéressant de faire la même activité avec des slogans et des logos d’entreprises québécoises.« Planification »« Connais tu tes logos ? » 131
  • 132. E xemples des slogans, logos et noms d ’ entreprises NOM DE COMPAGNIE: H&M SLOGAN: «MODE ET QUALITÉ AU MEILLEUR PRIX» Vendre des vêtements à la mode avec des prix attractifs. NOM DE COMPAGNIE: MCDONALD’S SLOGAN: «MOI J’AIME MCDONALD’S» NOM DE LA COMPAGNIE: APPLE SLOGAN: «THINK DIFFERENT» (Penser différemment) Volonté de l’entreprise de se démarquer de la concurrence en proposant des produits originaux à la pointe de la technologie (Ipod, Ipad, Iphone, etc.). NOM DE LA COMPAGNIE: MICROSOFT SLOGAN: «PLAY B3YOND» (Jouer au-delà) Nom du Produit: Playstation 3 Pour considérer le jeu vidéo comme une expérience à part entière grâce aux effets de réalisme et à la puissance de la console. « Planification » « Connais tu tes logos ? »132
  • 133. NOM DE COMPAGNIE: LES RÔTISSERIES SAINT-HUBERTProduit: Poulet rôti(Une chaîne québécoise (Canada) de restaurants familiaux spécialiséedans la cuisine du poulet rôti.)NOM DE COMPAGNIE: BUREAU EN GROSSLOGAN: «RIEN DE PLUS SIMPLE»; «RENDRE SIMPLE»Rendre l’achat simple et efficace. Vendre des produits à des prixabordables pour les clients de tout budget.Produits: Fournitures de bureau, machines de bureau, de meubles debureau et de services commerciaux.NOM DE COMPAGNIE: ADIDASSLOGAN: «IMPOSSIBLE IS NOTHING»Produit: Il s’agit d’une entreprise qui fabrique et distribue des articlesde sport: vêtements, chaussures, ballons, équipement de golf, etc.NOM DE COMPAGNIE: TÉLUSSLOGAN: «LE FUTUR EST SIMPLE»Produit: Entreprise de télécommunications(téléphone, internet, etc.) « Planification » « Connais tu tes logos ? » 133
  • 134. FICHE théorique L’image de marque UN PEU DE THÉORIE C aractéristiques M atériel • Ce plan de travail explique les éléments nécessaires dont entrepreneuriales requis il faut tenir compte pour créer le logo. Il donne également Créativité, confiance en soi, Feuilles une marche à suivre pour y arriver. autonomie, initiative et sens de « L’image de marque » (p.135) la communication. «Comment créer un logo» • Le document a été créé par une graphiste professionnelle pour (p.136 à 138) un atelier sur l’image de marque d’une coopérative jeunesse. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Il est possible de demander aux participants de travailler les logos dans un temps libre entre deux rencontres. Vous pouvez ensuite revenir sur le sujet dans une rencontre NOTE POUR L’ANIMATEUR ultérieure avec la feuille théorique, lorsque les logos ont été travaillés. VARIANTE • Il est possible de faire venir un graphiste, directeur artistique ou autre créateur afin qu’il donne l’information au groupe. « Planification » « L’image de marque »134
  • 135. L’IMAG E DE MAR Q U E RÈGLE 1 CRÉATION : AVOIR DU PLAISIR RÈGLE 2 BUSINESS : ÊTRE PASSIONNÉ, AIMER CE QUE L’ON FAIT! ÊTRE PATIENT, PERSÉVÉRANT, NE JAMAIS ARRÊTER DE RÊVER! LES ÉTAPES Recherche 1. On s’inspire le plus possible de sources diverses (revues, internet, etc.) 2. On procède au brainstorming (remue-méninges) 3. On observe la compétition. Quels sont les logos de nos compétiteurs? 4. On précise ce que l’on veut, notre idée. Quelles sont les caractéristiques de notre produit? (événement, services) 5. Qui sont nos clients? (âge, goûts, mode de vie, etc.)« Planification »« L’image de marque » 135
  • 136. COMME N T C R é e R UN LO G O NE JAMAIS COMMENCER À L’ORDINATEUR!! Le dessin au crayon est important. 1. FAIRE AU MOINS 10 LOGOS! Laisser de côté quelques heures ou quelques jours et y revenir 2. FAIRE UNE AUTRE SÉRIE D’ESQUISSES ET RAFFINER, FAIRE ÉVOLUER CERTAINS LOGOS DU PREMIER JET. « Planification » « L’image de marque »136
  • 137. 3. EXPLORER PLUSIEURS TRAITEMENTS PAR EXEMPLE : IMAGE FLOUE OU STYLE MOSAÏQUE…sans fond dans un rectangle dans un rond 4. … OU ENCORE CHANGER LES STYLES DE LETTRES (POLICE) UTILISÉES, ETC. TRAI TEUR JUN IOR « Planification » « L’image de marque » 137
  • 138. 5. … OU ENCORE PROPOSER LE NOM DE L’ENTREPRISE AVEC OU SANS IMAGE. 6. ESSAYER PLUSIEURS COULEURS. (Pas de dégradés) Lorsque le logo est terminé, les questions à se poser… Et ne jamais oublier: 1. Est-ce qu’on devine facilement de quel type d’entreprise • NE PAS SE DONNER DE LIMITES, NE PAS SE CENSURER, il s’agit et à qui on s’adresse? (couleurs, logo, etc.) CAR ÇA BRIDE LA CRÉATIVITÉ. NE JAMAIS DIRE: «NON JE PENSE PAS QUE ÇA VA ÊTRE BEAU 2. Est-ce que mon logo est lisible en petit comme en grand? OU QUE ÇA VA MARCHER» IL FAUT TOUT ESSAYER, PARFOIS, ON A DE BELLES SURPRISES! 3. Est-ce qu’on comprend bien l’image autant en couleurs qu’en noir et blanc? • LA CRITIQUE CONSTRUCTIVE NOUS FAIT ÉVOLUER ET NOUS FAIT SOUVENT FAIRE DE BELLES DÉCOUVERTES. RESTEZ OUVERT D’ESPRIT. 4. La bonne question à se poser n’est pas: «Est-ce que j’aime ce logo? » mais plutôt : « Est-ce que l’image ici développée est à l’image de notre entreprise (projet)?» Car toutes les marques ne s’adressent pas à nous nécessairement, il faut savoir faire la différence! « Planification » « L’image de marque »138
  • 139. Élaboration 139
  • 140. L e service à la clientèle OBJECTIFS DE L’ATELIER • Découvrir les règles de base C aractéristiques du service à la clientèle entrepreneuriales • Mettre en pratique Sens des responsabilités, les bonnes techniques sens de la communication, du service à la clientèle écoute, confiance en soi, autonomie. DÉROULEMENT DE L’ATELIER 1. 5. 8. Amorcer l’atelier en Demander aux participants, En équipe de deux, M atériel demandant aux participants pourquoi il est important les participants doivent trouver requis à quelle idée leur fait penser d’offrir un bon service à la les sept règles de base d’un Fiches suivantes : le concept du service clientèle ? Noter leurs réponses bon service à la clientèle « Pour moi le service à la clientèle. sur un tableau visible de tous. et les écrire sur un carton à la clientèle » (p.140), Exemple : mis à leur disposition. L’équipe « Auto-évaluation » (p.143), Le concept de vacances me fait 6. qui en trouve le plus gagne. « Comment répondre   penser à un palmier... Faire remplir la fiche À l’aide de la feuille-réponse au téléphone » (p.144-145), « Auto-évaluation » (p.143) « Quiz les règles de base » « feuille-réponse : Comment 2. et la ramasser à la fin de (p.147), attribuez des points répondre au téléphone » (p.146), À partir du document nommé l’activité. aux équipes qui ont trouvé « Quiz les règles de base » « Pour moi le service les bonnes réponses. (p.147), « Mise en situation » à la clientèle » (p.140), 7. (p148.). demander aux participants de À l’aide des énoncés de la 9. répondre individuellement à la fiche nommée « Comment Faire vivre aux participants question « Pour moi le service répondre au téléphone » des mises en situation à la clientèle c’est… » (p.144-145) et de la fiche- de service à la clientèle. réponse (p.146), proposez aux Demander aux participants D urée 3. jeunes de former de nouvelles s’il y a des volontaires pour 2h30 Toujours à partir du même équipes de 3 ou 4 pour faire des jeux de rôle devant document, demander faire l’exercice suivant. Les le groupe. Vous pouvez vous aux participants de se mettre participants doivent remettre inspirer de la feuille en équipe de trois afin en ordre des énoncés d’un « Mise en situation ». (p.148) d’échanger leurs perceptions appel téléphonique, mais ils N ombre et d’arriver à une définition doivent porter attention aux de participants commune. réponses, car de mauvais 3 participants minimum énoncés s’y sont glissés. Ils 4. devront donc les identifier. Dans chacune des équipes, Lorsqu’ils auront tous il doit y avoir un porte- terminé l’exercice, invitez les ATELIER parole qui partagera avec les participants à partager leurs COMPLET autres équipes les définitions réponses. trouvées. « Élaboration » « Le service à la clientèle »140
  • 141. note p o ur l’anim at e ur À NOTER • Les différentes parties de cet atelier peuvent également être animées séparément. NOTE POUR L’ANIMATEUR • Étape 2 : Quelques pistes de réponses pour compléter celles des participants : -Répondre aux questions des clients, recevoir les commandes des clients, régler les désaccords à propos de la facturation, s’occuper des réclamations, veiller à l’entretien des produits achetés par un client. Mentionner aux participants que le service à la clientèle peut se faire directement avec le client, avec un fournisseur, par médias interposés (téléphone, télécopie, courriel, internet, etc.). • Étape 5 : Pistes de réflexion à apporter aux participants : -Le bouche-à-oreille permet de trouver d’autres clients. -Nos clients peuvent parfois nous fournir des références pour un futur travail. -En étant professionnel, on donne une image positive de la jeunesse. CONTEXTE • L’auto-évaluation (p.143) peut être à nouveau distribuée aux participants à la fin du projet pour voir si les jeunes ont développé des habiletés. Si vous désirez procéder ainsi, mentionnez-le aux participants, à l’étape numéro 6. RÉTROACTION • Pour terminer l’atelier, il est possible de demander aux participants, à quel moment ils sont dans une position de service à la clientèle. Voici quelques pistes de réponses : Lorsqu’ils vendent leurs produits ou services, lorsqu’ils sont en relation avec les autres employés et qu’ils peuvent être vus« Élaboration »« Le service à la clientèle » 141
  • 142. POUR M O I , LE SE RVIC E À LA C L I E N T È L E Pour moi le service à la clientèle c’est… Pour mon équipe le service à la clientèle c’est… Écrire les idées que nous retenons comme étant les plus importantes pour décrire ce qu’est le service à la clientèle. « Élaboration » « Le service à la clientèle »142
  • 143. Auto-é valuat i on Quelle est ma capacité d’offrir un bon service aux clients? Répondez aux questions suivantes en évaluant vos forces quant au service à la clientèle. Sur une échelle de 1 à 10, 1 étant très faible et 10 étant parfait 1 Je vouvoie les gens que je ne connais pas. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 2 Je suis souriant(e). 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 3 Je sais changer de langage quand je suis dans un rôle 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 d’employé (langage professionnel). 4 Je vérifie moi-même auprès des clients s’ils sont satisfaits 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 de mon service. 5 Je suis capable d’être efficace malgré les contraintes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 au niveau du temps. 6 Je suis patient(e). 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 7 Avant de prendre parole en public je prends un temps 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 pour m’informer du sujet que je dois expliquer. 8 Je dis facilement «merci, bonjour et au revoir». 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 9 Je ne suis pas gêné(e) de parler à des gens que je ne connais pas. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 10 Je vais chercher de l’aide quand je ne peux pas répondre 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 à la question d’un client. 11 Je suis capable de garder mon calme face aux gens 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 qui sont désagréables. 12 Je suis capable de trouver des solutions à des problèmes. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 13 On peut dire de moi que je suis accueillant(e) et chaleureux. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 14 On peut dire de moi que j’ai une grande écoute et 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 que je comprends bien les propos des autres. (Empathique)« Élaboration »« Le service à la clientèle » 143
  • 144. Comme nt r é p on dr e au télé p h on e ? À ÉVITER Nom de la compagnie, Bonjour. Ex: Coopération Jeunesse de Services, bonjour. Bien répondre aux questions du client. Ex: Oui nous offrons le service de gardiennage pour les enfants de 3 ans et plus durant les jours de semaine. Reformuler la demande du client pour être sûr d’avoir bien compris. Ex: Si je comprends bien, vous voulez que nous peignions votre clôture le plus tôt possible et vous fournissez la peinture. Prendre un rendez-vous selon les disponibilités du client et les vôtres. Ex: Nous sommes disponibles le 25 juillet prochain toute la journée pour peindre votre clôture. Est-ce que cela vous convient? Prendre en note la date, l’heure, l’endroit et le service offert au client. Prendre les coordonnées du client. « Élaboration » « Le service à la clientèle »144
  • 145. Répéter la date, l’heure, l’endroit et le service pour éviter des erreurs. Ex: On se voit donc le 26 juillet prochain à 9h30 au 123 rue Fullum M. Tremblay. Nous viendrons pour garder vos chiens jusqu’à 15h30. Remercier la personne et lui souhaiter une bonne journée. Ex: Je vous remercie d’avoir appelé notre Coopérative Jeunesse de Services et je vous souhaite une agréable journée. Toujours dire oui au client. Éviter à tout prix de rappeler un client pour éviter de le déranger. Sans que le client le demande, lui proposer de parler à l’animateur. Ex: Est-ce que vous aimeriez parler à notre animateur ? Mâcher de la gomme tout en communiquant. Si vous n’êtes pas certain d’une information, proposez au client de le rappeler.« Élaboration »« Le service à la clientèle » 145
  • 146. Feuille - R é p on s e s : Comme nt r é p on dr e au télé p h on e ? Consignes: Mettre les languettes en ordre. Les languettes représentent les étapes d’un bon service téléphonique. Certains énoncés peuvent être inversés. Attention, il faut aussi trouver les 3 énoncés qui ne s’appliquent pas à un bon service. Voici l’ordre des bonnes réponses et les mauvaises réponses suivent: Nom de la compagnie, Bonjour. Ex: Coopération Jeunesse de Services, bonjour. Bien répondre aux questions du client. Ex: Oui, nous offrons le service de gardiennage pour les enfants de 3 ans et plus durant les jours de semaine. Reformuler la demande du client pour être sûr d’avoir bien compris. Ex: Si je comprends bien, vous voulez que nous peignions votre clôture le plus tôt possible et vous fournissez la peinture. Prendre un rendez-vous selon les disponibilités du client et les vôtres. Ex: Nous sommes disponibles le 25 juillet toute la journée pour peindre votre clôture. Est-ce que cela vous convient? Prendre en note la date, l’heure, l’endroit et le service offerts au client. Prendre les coordonnées du client. Répéter la date, l’heure, l’endroit et le service pour éviter des erreurs. Ex: On se voit donc le 26 juillet à 9h30 au 123 rue Fullum, M. Tremblay. Nous viendrons garder vos chiens jusqu’à 15h30. Remercier la personne et lui souhaiter une bonne journée. Ex: Je vous remercie d’avoir appelé notre Coopérative Jeunesse de Services et je vous souhaite une agréable journée. Si vous n’êtes pas certain d’une information, proposez au client de le rappeler. À éviter: Toujours dire oui au client Éviter à tout prix de rappeler un client pour éviter de le déranger. Sans que le client le demande, lui proposer de parler à l’animateur. Mâcher de la gomme tout en communiquant. « Élaboration » « Le service à la clientèle »146
  • 147. QUIZ: les Règ le s d e b as e Consignes: • Deux équipes sont formées. • Chaque équipe doit identifier les 7 règles de base pour un bon service à la clientèle. • Leurs réponses seront écrites sur un carton et mises au tableau pour les comparer avec nos réponses. • L’équipe gagnante est celle qui obtient la majorité de bonnes réponses. Voici les 7 règles de base pour un bon service à la clientèle: 1) Sourire. 2) S’exprimer clairement et de manière professionnelle. 3) Bien connaître les différents services offerts. 4) S’informer au lieu de donner une mauvaise réponse. 5) Toujours garder son calme et rester poli. 6) Avoir une bonne écoute. 7) Ne pas faire traîner la demande du client.« Élaboration »« Le service à la clientèle » 147
  • 148. MISE E N S I T UAT I O N a) Le client fâché Le client est insatisfait des services reçus. Que faire? 1. Accueillir la personne et lui serrer la main 2. Faire des excuses à votre client 3. Résoudre le problème b) La présentation de votre projet au maire de la Ville Le maire de la ville vient vous rendre visite pour souligner vos efforts. Il aimerait en savoir davantage sur votre projet. Qu’allez-vous lui dire? Quelques trucs: 1. Soyez bref. 2. Commencez par brosser un portrait général de votre projet. S’il veut des détails, il vous posera des questions. c) Le pitch de vente Votre groupe tient un kiosque dans un évènement. Un visiteur doute de votre professionnalisme. Comment allez-vous tenter de le convaincre du contraire? « Élaboration » « Le service à la clientèle »148
  • 149. Financement OBJECTIFS DE L’ATELIER C aractéristiques • Sensibiliser les participants au financement de projet entrepreneuriales • Aider les participants à trouver des idées pour financer Sens de l’organisation, leurs activités sens de la communication, • Développer l’autonomie des élèves dans leurs activitésinitiative, créativité, leadership, de financement esprit d’équipe. • Aider les jeunes à développer leurs habiletés de communication et de vente pour financer leurs projets DÉROULEMENT M atériel DE L’ATELIER 4. 8. requis 1. On partage les arguments Chaque équipe présente Tableau, fiches suivantes : Interpréter le rôle décrit dans trouvés en groupe son pitch de vente devant « Mises en situation » (p.151), les mises en situation. (p.151) et l’animateur les écrit le groupe. « Pourquoi encourager au tableau. mon projet ? » (p.152), 2. 9. « Plan de match » (p.153), Demander aux participants 5. L’animateur et les participants « Consignes pour le pitch quelle approche leur semble Inviter les participants soulignent les bons coups de vente » (p.154), la plus convaincante dans à remplir le document : et partagent les critiques« Petit calcul de mes prévisions un contexte de vente « Plan de match » (p.153). constructives. financières » (p.155) et de porte-à- porte. « Infos supplémentaires » 6. (p.156). 3. Questionner les participants Former des équipes. Proposer sur les techniques à retenir aux participants de remplir pour être un bon vendeur. le document : « Pourquoi On note au tableau leurs idées encourager mon projet ? » et les arguments relevés. D urée (p.152). L’équipe qui aura le 1h30 plus d’idées originales qui 7. n’auront pas été nommées par Séparer les participants les autres équipes sera en petites équipes afin qu’ils nommé gagnante. élaborent un pitch de vente pour leur projet. Distribuez N ombre la feuille « Consignes pour le ATELIER de participants pitch de vente » (p.154) pour COMPLET 4 participants minimum guider les équipes. « Élaboration » « Financement » 149
  • 150. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Pour l’étape 2, voici des pistes de réponses : -Le projet consiste à aider des jeunes à développer NOTE POUR L’ANIMATEUR des compétences; -Apprendre à se connaître; -Permet de gagner une confiance en soi; -Donne une expérience qui permet d’améliorer nos chances sur le marché du travail ou aux études. VARIANTE • Vous pouvez réaliser un remue-méninges avec les participants dans le but de trouver différents moyens de financement. • Si les jeunes ont des objectifs de vente, vous pouvez remettre le document nommé « Petit calcul de mes prévisions financières » (p.155) pour les aider à évaluer leurs prévisions budgétaires. • Vous pouvez remettre le document nommé « Infos supplémentaires » (p.156) comme complément d’information ou vous en servir pour aider les jeunes dans leur recherche de financement. « Élaboration » « Financement »150
  • 151. MISES E N S I T UAT I O N NO 1 «Bonjour, mon nom est X et je voudrais vous parler de mon projet. Je vais faire un voyage d’aide humanitaire à Cuba. Ce projet est organisé par le Carrefour jeunesse-emploi de notre quartier. J’aimerais que vous m’aidiez à financer cette expérience en m’achetant du chocolat vendu à 5$ la boîte. Êtes-vous intéressés?» --- *Interprétez avec dynamisme, sourire. NO 2 «Bonjour. Je vais faire un voyage à Cuba avec un groupe de jeunes. Voulez-vous m’acheter du chocolat ? C’est 5$ la boîte.» --- *Interprétez de façon monotone, sans sourire.« Élaboration »« Financement » 151
  • 152. POURQUO I E N C O U RAG E R mon p r o j e t ? Nommez le plus de raisons possible pour lesquelles les gens voudraient vous encourager, acheter votre produit. $ $ $ $ $ $ « Élaboration »152 « Financement »
  • 153. P L A N D E M ATC H EN SORTANT D’ICI JE VAIS... Quels sont les personnes et organismes à contacter afin de leur proposer mes services ou les produits que je vends? Personnes ou organismes Coordonnées Nombre de ventes prévues Montant amassé (Téléphone, courriel...) TOTAL« Élaboration »« Financement » 153
  • 154. Consig n e s p o ur le «pi tc h » d e v e nt e 1. Trouver un nom de projet ou de compagnie 2. Trouver un slogan 3. Trouver un nom pour votre produit ou votre service 4. Choisir votre moyen publicitaire (TV, affiche, radio, internet, dépliant, etc.) 5. Apportez quelques arguments pour convaincre les gens d’acheter votre produit ou d’utiliser votre service Exemple: qualité des matériaux, esthétisme, utilité, etc. « Élaboration » « Financement »154
  • 155. PETIT C ALC UL D E M E S PRÉVIS I O N S F I N A N C I È R ES Mon objectif Total que je vais ramasser à atteindre est de : avec mes démarches à venir : TOTAL FINAL : Si mon TOTAL est... NÉGATIF Il me manque de l’argent pour atteindre mon objectif. J’essaie les nouvelles stratégies apprises lors de l’atelier financement. Et si cela ne fonctionne pas, je vais voir une personne expérimentée pour trouver des solutions! POSITIF (ou égal) J’ai suffisamment d’argent pour atteindre mon objectif!« Élaboration »« Financement » 155
  • 156. INFOS SUPPLÉMENTAIRES Raisons courantes pour lesquelles Raisons courantes pour lesquelles les gens donnent! les gens ne donnent pas! • Vous les avez contactés • On ne leur a pas demandé • Ils vous connaissent • Ils n’apprécient pas le projet ou l’école (amitié, gens de votre entourage) • Ils sont mal renseignés sur le projet ou sur l’école • Ils aiment la cause • Pour des raisons d’ordre économique • Ils sont dévoués à l’école, dans le projet • Ils ont d’autres engagements • Ils sentent qu’ils ont fait une bonne action (BA) (ex: ils s’impliquent peut-être dans d’autres causes) CONTACT DIRECT Se présenter sans rendez-vous ne donne pas de bons résultats en général! • Écoutez ce que les gens ont à dire. • Soyez bien organisé: préparez votre documentation et votre présentation. Connaissez bien votre projet. • Montrez-vous passionné: l’enthousiasme, c’est contagieux! Un communicateur convaincu est généralement convaincant. • Osez demander! « Élaboration »156 « Financement »
  • 157. Fais ta pub ATELIER COMPLET C aractéristiques entrepreneuriales Sens de la communication, créativité, écoute, sens de l’organisation, OBJECTIFS confiance en soi, DE L’ATELIER 2. autonomie, initiative. • Permettre aux participants Donner des exemples • On échange ensuite en de découvrir les différentes de services ou de produits groupe pour compléter façons de promouvoir un et demander aux élèves quel les réponses. projet type de publicité • Permettre aux participants ils privilégieraient. • Distribuer la fiche « Ce que de connaître les éléments l’on doit retrouver sur M atériel importants à intégrer sur une Exemple : une affiche » (p.160) requis affiche Pour l’émission « Occupation à titre d’aide-mémoire. Crayons, Affiches • Proposer des techniques double » quel type de publicité (une par équipe), de promotion en personne suggériez-vous ? • On demande aux équipes Fiche d’activités suivantes : et d’organier un kiosque Publicité télévisée, affiches de remplir le tableau vierge« Il existe plusieurs canaux… » promotionnel sur la route, affiches dans nommé «Mon affiche» (p.159) « Ce que l’on doit le métro, article dans un (p.161). Ils le remplissent pour retrouver sur une affiche » magazine, article dans un concevoir par la suite leur (p.160) 1. journal… propre affiche pour leur projet. Mon affiche (p.161), LES MOYENS Exemples de publicités DE PROMOTION 3. de magazine (facultatif), Remue-méninges : Questionner les participants 5.objets promotionnels de votre demander aux participants sur les moyens qu’ils croient LA PROMOTION organisme (facultatif) de nommer tous les moyens bons pour le plan marketing EN PERSONNE  qu’ils connaissent pour faire de leur projet. Ex. Affiches, Dans un kiosque : la promotion d’un produit, flyers, courriels, etc. • Questionner les d’un service ou d’un participants avec les énoncés événement. Notez toutes suivants : D urée leurs réponses sur un tableau. 4. -Avez-vous déjà visité 50 minutes Distribuez la feuille réponse LES ÉLÉMENTS un kiosque ? « Il existe plusieurs canaux… » D’UNE AFFICHE -Que doit-on retrouver dans (p.159) à titre d’aide-mémoire Trouver les éléments essentiels un kiosque ? (affiches, pour les participants. qu’on doit retrouver sur dépliants, cadeaux, objets une affiche. On divise divers représentants notre N ombre le groupe en équipe de deux projet, etc.) de participants ou trois participants. 4 participants et plus • On remet une affiche publicitaire à toutes les équipes. Ils doivent encercler les éléments essentiels et déterminer pourquoi il est important de les intégrer à l’affiche. « Élaboration » « Fais ta pub » 157
  • 158. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • À la suite de cette activité, les participants pourraient réaliser l’affiche de leur projet. • Dans la réalisation du projet, il est intéressant d’animer NOTE POUR L’ANIMATEUR cette activité une fois qu’ils ont eu l’activité «l’image de marque» (p.134) pour utiliser le logo pour la fabrication de l’affiche. Complément d’information • Il est important de rechercher une cohérence entre les différents moyens de promotion. En effet, l’image de la compagnie ce sont les couleurs, les valeurs qu’on doit sentir sur l’ensemble des éléments visuels du projet, d’une entreprise. Vous pouvez montrer différents outils promotionnels du Carrefour jeunesse-emploi, tels que le dépliant, les cartes-d’affaires, des crayons, le site web ou tout autre produit pertinent. • Livrez aux participants le conseil suivant : il faut bien connaître son sujet, c’est une question de crédibilité ! « Élaboration » « Fais ta pub »158
  • 159. Il exist e plusie ur s c a n aux … Il existe plusieurs canaux pour la publicité: • Télévision • Radio • Média imprimé (journaux, magazines) • Média hors domicile • Affiche extérieure • Publicité sur lieu de vente • Publicité dans les moyens de transport • Placement de produits dans les films… • Internet • Web 2.0 (réseaux sociaux, Facebook, Twitter, MySpace) Pour la promotion des ventes: • Distribution d’échantillons • Bons de réduction • Primes • Concours • Marketing événementiel • Etc.« Élaboration »« Fais ta pub » 159
  • 160. Ce qu e l ’ on d oi t retrouv e r sur une af f ic h e ! PRODUIT ÉVÉNEMENT 1 Nom du produit Titre de l’événement 2 Slogan Slogan 3 Est-ce une offre pour un temps limité? Date Si oui, le mentionner 4 Où se le procurer Lieu 5 Prix Prix 6 Résumé (mots-clés) Résumé (mots-clés) 7 Nom du groupe, organisme, producteur Nom du groupe, organisme, organisateur 8 S’il y a lieu! S’il y a lieu! Les logos des commanditaires Les logos des commanditaires « Élaboration »160 « Fais ta pub »
  • 161. M O N A F F IC H E PRODUIT ÉVÉNEMENT MON AFFICHE Nom du produit Titre de l’événement Slogan Slogan Est-ce une offre pour un temps limité? Date Si oui, le mentionner Où se le procurer Lieu Prix Prix Résumé (mots-clés) Résumé (mots-clés) Nom du groupe, organisme, producteur Nom du groupe, organisme, producteur S’il y a lieu! S’il y a lieu! Les logos des commanditaires Les logos des commanditaires« Élaboration »« Fais ta pub » 161
  • 162. Évaluation162
  • 163. Un dernier C aractéristiques entrepreneuriales sens de la communication, esprit d’équipe, écoute, secret sens de l’organisation, OBJECTIFS confiance en soi, DE L’ACTIVITÉ persévérance, autonomie. • Faire un bilan sur le projet que les participants ont mené à terme afin qu’ils constatent les impacts positifs du projet et les apprentissages réalisés • Permettre aux animateurs d’avoir une rétroaction par rapport au projet et ainsi ajuster son accompagnement pour la future cohorte M atériel requis •Feuilles : « Questionnaire-bilan » DÉROULEMENT (p.165-166), DE L’ACTIVITÉ « Dans mon bagage» (p.167) 1. 2. •tableau Demander aux participants Faites remplir aux participants de remplir individuellement le tableau le « Questionnaire-bilan » « Dans mon bagage » (p.167). (p.165-166). • Discuter avec le groupe D urée • Questionner les participants des impacts positifs du projet 25 minutes en groupe sur leur (personnels et de groupe). appréciation générale Noter au tableau du projet. tous les impacts nommés Pour vous inspirer, consultez par les participants. le document« Questionnaire- N ombre bilan » (p.165-166). de participants Échanger en groupe Tous les participants impliqués pour chaque question. dans le projet. ATELIER COMPLET« Évaluation »« Un dernier secret » 163
  • 164. note p o ur l’anim at e ur CONTEXTE • Il est possible de faire une rencontre avant que le projet soit fini, une espèce de rencontre « mi-étape » afin de réorienter le cours du projet ou de tâter le pouls du groupe, mais aussi NOTE POUR L’ANIMATEUR pour leur permettre de prendre conscience des apprentissages qu’ils font à travers l’expérience. VARIANTE • Vous pouvez nommer un(e) secrétaire qui pourra inscrire sur une feuille les informations inscrites au tableau. • Il peut être intéressant de revenir individuellement avec les participants sur ce qu’ils auront écrit dans le tableau «Dans mon bagage». (p.167) « Évaluation » « Un dernier secret »164
  • 165. Quest i on n ai r e - bilan 1. MOTIVATION Quels sont les facteurs, activités, expériences qui vous ont le plus motivé dans ce projet (travail d’équipe, le produit, les tâches, le fait de se partir en affaires, la ventes, la créativité, etc.)? 2. COMMUNICATION Avez-vous trouvé qu’il y a eu une bonne communication dans le groupe lors du projet? Avez-vous l’impression que vous avez amélioré votre capacité à communiquer avec les autres durant le projet? OUI  NON  3. ESPRIT D’ÉQUIPE et COLLABORATION Avez-vous l’impression que vous avez amélioré votre capacité à travailler en équipe lors du projet? OUI  NON  4. PERSÉVÉRANCE Avez-vous l’impression que vous avez dû persévérer lors du projet? (Continuer malgré les défis, les obstacles, les difficultés) OUI  NON  5. ORGANISATION PERSONNELLE Avez-vous l’impression que vous avez dû organiser votre travail lors du projet? OUI  NON  Avez-vous l’impression que vous avez dû améliorer votre organisation personnelle lors du projet? OUI  NON  6. RÉSOLUTION DE CONFLITS Avez-vous l’impression qu’il y a eu des conflits durant le projet? OUI  NON  Lors du projet, avez-vous l’impression que vous avez dû gérer vos émotions face à différentes situations entre les membres ? OUI  NON « Évaluation »« Un dernier secret » 165
  • 166. 7. DIFFICULTÉS PERSONNELLES Mis à part les éléments nommés précédemment, quels sont les aspects qui ont été les plus difficiles pour vous? 8. Points Forts 9. Points à améliorer 10. Quel était votre objectif en participant à ce projet? Est-ce que vous pensez l’avoir atteint? Justifiez votre réponse. 11. Sur une note de 10, comment avez-vous apprécié les ateliers réalisés lors du projet? /1O 12. Avez-vous l’impression que les décisions prises tout au long du projet étaient prises de façon équitable? Oui Non Si non expliquer. 13. Avez-vous aimé la répartition des tâches pendant le projet? Oui Non Justifiez votre réponse. « Évaluation » « Un dernier secret »1 66
  • 167. Dans m on b ag ag e Quelles sont les qualités entrepreneuriales que j’ai pu développer en réalisant le projet? QUALITÉS ENTREPRENEURIALES COMMENT JE PEUX LES METTRE EN PRATIQUE DANS MA VIE DE TOUS LES JOURS? (ÉCOLE, TRAVAIL, ETC.) Persévérance Créativité L’autonomie Sens de l’organisation La confiance en soi Solidarité Le leadership« Évaluation »« Un dernier secret » 167
  • 168. carToN s d e r ô le s G a rdi eN qu’il resteTeMPs du -S’assure du temps -Rappelle régulièrement le temps écoulé -S’assure que le travail est terminé à temps P o r Tleetravail de l’équipe devant le groupe -Parole -Présente -Communique clairement et répond aux questions s’il y a lieu r e s P o NsaBle d e lque tous restent de bonne humeur a BoNNe HuMeur -S’assure -Fait une remarque à l’équipe lorsque la bonne humeur n’est plus là -Tente de calmer les autres lorsqu’il y a un conflit168
  • 169. r e s P o NsaBleduchercher le matériel M a Teriel-Va-Distribue le matériel aux membres de l’équipe-S’assure que tous manipulent le matériel avec soin-Retourne le matériel à l’animateurr e s P oNsaBledu vo luMe de la voiX-S’assure que tous gardent un ton de voix normal-Demande aux autres de baisser le ton si nécessairele aledbrasr de l’animateur et un exemple e droit-Il estpour les autres.-Aide ceux qui n’ont pas bien compris S’assure durespect des règles-S’assure que tous font leurs tâches et leurs rôlesla bonne humeur n’est plus là-Tente de calmer les autres lorsqu’il y a un conflit 169
  • 170. « Le secret est dans l’action » est l’initiative et la réalisation de/ Remerci e m e nts Ce guide est également disponible grâce à la généreuse participation de / • Carrefour jeunesse-emploi Centre-Nord • Carrefour jeunesse-emploi Anjou/Saint-Justin • Carrefour jeunesse-emploi Viger/Jeanne-mance • Table des Carrefour jeunesse-emploi de l’Île-de-Montréal • COOPSCO • Carrefour jeunesse-emploi de Notre-Dame de Grâce • Carrefour jeunesse-emploi Rosemont/Petite-Patrie • Carrefour jeunesse-emploi Rivière-des-Prairies • Carrefour jeunesse-emploi Pointes-aux-Trembles / Montréal-Est • Carrefour jeunesse-emploi Mercier •Carrefour jeunesse-emploi Hochelaga-Maisonneuve Cette activité est réalisée dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2009-2014 avec l’appui financier du Secrétariat à la jeunesse, du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, de la Fondation pour l’éducation à la coopération et à la mutualité et du Mouvement Desjardins. Pour entreprendre d’avantage... Pour plus d’informations sur le Défi de l’entrepreneuriat jeunesse, veuillez consulter le site Internet suivant: http://www.jeunes.gouv.qc.ca/strategie/defi-entrepreneuriat/index.asp170
  • 171. RÉFÉR E N C E S• Vitamine E, Trousse d’activités ludiques pour développerl’entrepreneuriat et la coopération.www.vitaminee.net• Ensemble vers la réussite :démarche d’initiation à l’entrepreneuriat coopératif 2e Édition,Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, 2008.• Activité proposée par Option travail/Carrefour jeunesse-emploiSainte-Foy, Capitale-Nationale 2009.• Document fourni par le Centre de Formation par l’action.• Document fourni par Entreprends ton savoir,Carrefour jeunesse-emploi Montmorency.http://www.entreprendstonsavoir.com• Jeune coop, Outil pédagogique d’entrepreneuriat collectif,Conseil québécois de la coopération du Québec, 2007.http://www.coopquebec.coop/fr/jeune-coop.aspx• Document fourni par Carrefour jeunesse-emploiRosemont/Petite-Patrie• Guide Apprendre à entreprendre réalisé par les agentsde sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse de l’Estrie, 2007.• Site du Défi de l’entrepreneuriat jeunessehttp://www.jeunes.gouv.qc.ca/strategie/defi-entrepreneuriat/index.asp• J’entreprends avec Marc Dechantilly, Carrefour jeunesse-emploide Pointe-aux-Trembles/Montréal-Est et le Carrefour jeunesse-emploide Rivière-des-Prairies en collaboration avec la Sociétéde développement économique de Rivière-des-Prairies/Pointe-Aux-Trembles/Montréal-Est (SODEC RDP PAT ME), 2009http://marcdechantilly.wordpress.com• Journée nationale de la culture entrepreneuriale,• L’Incubateur, Carrefour jeunesse-emploi de l’Ouest-de-l’Île, 2009.http://www.321incubateur.com 171
  • 172. 172