• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Cbi 777
 

Cbi 777

on

  • 222 views

dépliant législatives à l'endroit

dépliant législatives à l'endroit

Statistics

Views

Total Views
222
Views on SlideShare
222
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Cbi 777 Cbi 777 Document Transcript

    • Avec le soutien de Jacques Cheminade un m on de san s l a C it yt ni W all Stree Ré s is t anc e Po ur une v raie de la f in anc e e fac e au mond élections législatives / 10-17 juin 2012 / 5 e circonscription du Val d’Oise Christine Bierre 62 ans, proche collaboratrice de Jacques Cheminade, rédactrice en chef de Nouvelle Solidarité, journal publié par Solidarité & Progrès. Suppléant : Amar BENOUN, 66 ans, retraité de la SNECMAPourquoi je vous demande d’être votremissile politique à l’A ssemblée nationaleE  lue à l’A ssemblée nationale, j’agirai pour mettre un terme à la destruction de nos emplois et denotre pouvoir d’achat par une finance devenue folle. couper dans les dépenses publiques et sans procéder à des augmentations massives d’impôts. Son accord à court terme avec la Banque Dexia, principaleAvec près d’une centaine d’autres candidats Solidarité & détentrice de la dette, a apporté un court répit à la ville qui seProgrès soutenus par Jacques Cheminade, nous dirons : on justifie, peut-être, à court terme et localement. L’on ne pourrane peut pas renflouer un système bancaire européen pas cependant, dans les semaines et mois qui viennent, faireen faillite et en même temps, comme le prétend l’économie d’une bataille au pénal contre une finance de plusFrançois Hollande, faire de la croissance. Plus de 2500 en plus folle et ses banques spoliatrices qui menacent nosmilliards ont été réunis par Sarkozy et Merkel pour renflouer populations.les banques : 1000 milliards d’euros de prêts accordés depuisdécembre par la Banque centrale européenne; 800 milliards Ce qui est vrai au niveau local l’est tout autant au niveaud’euros assemblés dans un fonds de renflouement (FESF et national et européen. François Hollande a lancé sa tentative deMES) ; 430 milliards levés par le FMI pour la même chose. renégocier le Pacte « fiscal » d’austérité adopté par l’UE en 2012 pour y introduire de la croissance. Mais à Bruxelles, à Francfort On doit choisir entre les dettes de jeu et à Berlin, l’on exige, en échange de quelques euro-bonds pour Illégitimes des banques et le peuple ! les infrastructures, la fin du CDI en France ! Argenteuil est, en petit, un cas d’espèce en la Nous disons « non », il faut mettre un terme à l’incestematière  : 209 millions de dettes dont 96 % d’emprunts avec la finance folle et créer les conditions pour un pleintoxiques hérités de la gestion catastrophique de l’ancien emploi productif (voir nos trois étapes p. 4).maire et toujours député UMP, M. Mothron. L’actuel maire Nous disons « non » également à l’obsession desocialiste Philippe Doucet a appris à ses dépens qu’on l’équilibre budgétaire qui cache la volonté desne peut pas supporter le poids de cette dette sans christinebierre.fr Solidarité&Progrès BP 27 9 2 1 1 4 C lichy c e dex 0811 040 007
    • principaux partis – François Bayrou en 2015, l’UMP en 2016, Issus de l’immigration, nous sommes venus enFrançois Hollande en 2017 et Marine Le Pen, qui clame pourtant France, parfois par choix, parfois obligés pourson amour au peuple, en 2018 – de sauver les banques en des raisons économiques ou politiques, mais tousfaillite en imposant l’austérité au peuple. Notre « règle d’or » attirés par ce phare qu’était l’exception françaiseest déjà inscrite dans la Constitution : elle soutient le de Jaurès et de Gaulle. De cette exception il ne restepeuple contre les féodalités malheureusement plusfinancières. grande chose, détruite non pas par ceux qui Je me présente avec, sont venus, mais trahiecomme co-équipier, plus par des politiciens quique comme suppléant, ont fini par se soumettreAmar Benoun, syndicaliste à ce monde de la financeet dirigeant associatif, image rapace.vivante et toujours jeune degrands combats depuis 40 Aujourd’hui c’est deans contre l’injustice dans ceux qui ont parfoiscette circonscription. Sa tout quitté, de ceuxprésence à mes côtés montre qui se sont battusla détermination de Solidarité pour prendre part à ce& Progrès à engager le grand rêve, que viendra lacombat du développement volonté de renouveaudans les quartiers populaires, à Charles de Gaulle: « La politique de la France ne se fait pas à dans notre pays, pourmettre fin à ce qui ressemble de la corbeille ». autant qu’on leurplus en plus à une colonisation Jean Jaurès: « T individu humain a droit à l’entière crois- out donne les moyens deintérieure dans nos propres sance ». le faire.villes. Avec tous les autres On mesure l’état de santé d’une société à ce qu’elle fait qui oseront rompre avec ce système et donner saaux plus petits de ces citoyens. A cette aune, la société chance à cette force nouvelle de résistance qu’estfrançaise est bien malade aujourd’hui. Solidarité & Progrès. Amar Benoun *: Christine Bierre sera la porte-voix des sans voix Je soutien Christine Bierre pour son action de solidarité et progrès, socles indispensables pour l’homme et la justice sociale, dans le droit fil du Conseil national de la Résistance. Christine Bierre sera la porte-voix des sans voix. Contre l’oligarchie financière qui a plongé des millions d’hommes et de femmes dans la pauvreté et la misère, elle sera le missile poli- tique qui agira pour barrer la route aux acolytes du CAC 40 implantés sur la belle avenue des Champs-Elysées, comme à Wall Street. * Ancien syndicaliste CGT- USTM des Hauts de Seine, administrateur salarié au CTIF, centre des industries de fonderie.Défendons nos emplois qualifiéscontre les marchés financiersA  rrêtons la machine à détruire qu’est devenue l’Union européenne et disons : la France ne serapas le prochain domino après la Grèce et l’Espagne, des élus. Ce sont des politiques criminelles : 22 % de chômeurs en Grèce, 24% en Espagne, élimination des négociations salariales, atteinte aux hôpitaux qui, ende l’austérité meurtrière imposée par les marchés. Grèce, n’ont plus de médicaments contre le cancer, et en Espagne, ferment les urgences la nuit et les weekends.En février, la France a adopté le Mécanisme européen destabilité (MES), un fonds de près de 500 milliards d’euros Face à l’échec cuisant de ces politiquesdestiné au renflouement de banques en faillite dans les pays d’austérité, certains à Bruxelles, Mario Draghi àà risque de la zone euro. Après les législatives, le « pacte Francfort, d’autres à Paris, prônent « une nouvellefiscal », le TSCG, qui impose des politiques d’austérité croissance », qu’ils voudraient cependantau nom de l’équilibre budgétaire, sera soumis au vote conditionner à l’abandon du CDI. Ils appellent cela
    • une « stimulation salariale cher ; ni le travail dans les jobsavec modération salariale » ! ou les services. C’est un hommeIls font pression sur François éduqué qui découvre de nouveauxHollande pour qu’en échange principes aux frontières de lad’un peu de croissance – science et invente de nouvellesquelques milliards d’euro- technologies de pointe – nucléaire,obligations – il accepte de aéronautique, machines outils –remplacer le CDI soit par le permettant de produire plus pourmodèle « allemand », où un assurer les besoins du plus grand Réplique de l’hydravion Donnet-Le-emploi sur trois est désormais nombre. Voilà la condition pour unprécaire, soit par celui de vêque présentée en avril à Argenteuil SMIC à 1700 euros !Jacques Attali ou de Mario pour commémorer son 100e anniversaire.Monti en Italie. Il n’y a pas de solidarité sans progrès : un retour aux Elue à l’A ssemblée technologies du passé, avecnationale, je défendrai la transition vers les énergiescoûte que coûte le modèle renouvelables, se traduiraitsocial hérité du Conseil par une chute du niveau denational de la Résistance, vie aussi importante quefondé sur l’emploi qualifié celle qu’exigent les marchéset une haute protection financiers, que ceux qui lessociale. La vraie richesse proposent en soient conscients oun’est pas d’acheter bon non, en raison de leur capacité bienmarché et de vendre plus Elèves de Mines à la SNECMA. moindre de production.Argenteuil sans la City de Londresni les banques spoliatricesC  e titre est particulièrement approprié pour notre ville, depuis les emprunts toxiques de la villejusqu’aux déshérités de la dalle ! La spéculation menée par ont une tradition ancienne d’excellence industrielle, dont la SNECMA et le pôle aéronautique restent encore une racine vivace.ces grands centres financiers détruit le travail, l’économieproductive et le pouvoir d’achat. Elle engendre la misère Cela exige une éducation de qualité avec un suiviet crée les conditions d’une loi de la jungle sociale, à personnalisé dès la primaire, sous l’œil bienveillant desl’échelle du monde et à l’intérieur de notre pays. parents d’élèves, enseignants et élèves travaillant main dans la main. Comment apprendre dans des classes de plus Au retour des guerres coloniales à l’extérieur -- au de 30 élèves, venant d’autant d’origines différentes, sansMoyen Orient nos dirigeants s’allient aux pouvoirs les plus augmenter le nombre de professeurs ? Il faudra aussi mieuxréactionnaires comme le Qatar, qui en échange font couler cibler l’effort de formation professionnelle, quadrupler lesleur argent chez nous alimentant y compris les réseaux écoles de la deuxième chance, rétablir les RASED.mafieux dans les quartiers populaires --correspondaussi une forme de colonisation intérieure. Nos quartiers Dans ce contexte, un Conservatoire national des artspopulaires sont devenus des zones où l’échec scolaire et et métiers inspiré de celui de l’Abbé Grégoire qui a nonle chômage atteignent 40 à 60%, notamment parmi les seulement libéré les esclaves de leurs chaînes physiques,jeunes. C’est le cas à Argenteuil. mais les classes populaires des chaînes de l’ignorance, serait bien plus intéressant qu’un pôle de l’Université Paris XIII Education et industrie dédié en majorité aux métiers de banque ! Et pourquoi pas de pointe : clef de l’intégration créer un musée d’histoire industrielle de la ville, au cœur des quartiers, que les élèves devront visiter et qui abriterait Libérés du joug de la finance folle, mes deux priorités des reconstructions comme celle de l’hydravion Donnet-seront 1) soutenir le retour de l’industrie de pointe, tout Leveque de 1912 faite par les anciens de Dassault avec leen exigeant qu’elle se donne les moyens de recruter soutien des municipalités depuis les années 70 ?dans nos quartiers (création des centres de formation,contrats en alternance), et 2) un programme à marche Il faut, enfin, en matière d’insécurité, prévenir, enforcé pour faire de nos déshérités de la dalle, les rétablissant vite la police de proximité et en matière dechercheurs, les ingénieurs, et les ouvriers qualifiés de lutte contre les injustices donner une vie réelle aux Maisonsdemain. Dans ce monde financiarisé et tertiarisé qui de droit qui n’existent aujourd’hui que sur le papier ets’est abattu partout, outre le pôle mécatronique qui se quadrupler l’aide juridictionnelle.crée à Bezons, l’agglomération Argenteuil-Bezons esten train de basculer sur le modèle de La Défense, avec Utopie ? Seule une vision du haut de la colline guidera nosbureaux, tertiaire, immobilier, alors que ces communes pas dans la construction d’une belle société de demain.
    • 3 étapescontre le saccage social,pour créer des millions demplois qualifiésen France et en Europe LA ÉCU TION SP les ent en met tant Cest seulem de ciers hors détatpré dateurs finan ploi rra rétablir lemnuire q uon p ou t p our achat. En votanet le p ouvoir d q ue le e as surancemoi, prenez un ra. er nement le fenouveau gouv BANQUES UNIVERSELLES 1  Commission d’enquête parlementaire sur la crise 2  Couper les banques en 2 D’abord, pour faire la lumière sur les responsables Séparer les banques d’affaires, les banques de de la crise économique et financière. Ensuite, dépôt et les sociétés d’assurances, afin de protéger séparer les dettes légitimes et les dettes l’économie réelle et productive, l’épargne des citoyens, illégitimes (usure et renflouements)  : ne doit être les entreprises, les collectivités locales et les services payé que ce qui correspond à du travail humain et aux publics, et mettre en faillite les banques qui ont investissements productifs. Toutes les dettes dues à spéculé dans le casino financier. Nous ne sommes l’usure et à la spéculation doivent disparaître. C’est la pas responsables des dettes de jeu. Le peuple n’a pas seule solution pour éviter l’inflation et le saccage social. à renflouer ceux qui le trompent. AS TRUCTU C HERCH R ÉNE GIE UCATION HÔPITAL R RE E ÉD FR ES IN BANQUE NATIONALE 3  émettre massivement du crédit public pour la production ES TP BANQUES A & PRIVÉES TI V E GR E IN PM I C U LT U R D U S T R IE E IN V E N L’Etat doit pouvoir émettre du crédit public afin de financer les grands projets, les infrastructures et renflouer le service public et les collectivités territoriales pour réaliser leurs projets. Ainsi mettrons-nous fin au Ne pas jeter sur la voie publique svp prétendu problème de la dette, dette sans cesse creusée par les taux d’intérêt usuriers qu’imposent les banques privées. Rompre avec Maastricht (article 104) et les autres traités européens qui l’interdisent. Abroger les lois du 4 août 1993 et du 12 mai 1998 qui aggravent les conséquences de la loi Pompidou-Giscard du 3 janvier 1973. Rétablir une banque nationale sous contrôle citoyen. Construire une Europe des patries et des projets. La France ne peut pas tout faire toute seule, mais elle peut donner l’exemple en jetant un défi à l’Europe et au monde. Levons donc la tête et arrêtons de nous soumettre !