Diagnostic technique et participative de l'Ile a Vache

2,682 views
2,390 views

Published on

This document is the technical and participatory diagnostic of Ile a vache. Architecture for Humanity partnered with the W.K.Kellogg Foundation back in 2012 to create a Diagnostic Report for the community of Ile a Vache. The goal was to develop a comprehensive report of the existing situation, both social and spatial. The Diagnostic Report was completed using a participatory methodology where community leaders and stakeholders were actively engaged.

Published in: Design
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
2,682
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
22
Actions
Shares
0
Downloads
49
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Diagnostic technique et participative de l'Ile a Vache

  1. 1. Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Île à Vache Diagnostique Technique et Participatif Architecture for Humanity, Haiti FINAL DRAFT FINAL DRAFT
  2. 2. | Haïti | Sept 2013 | Diagnostique 1 Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanityFINAL DRAFT FINAL DRAFT
  3. 3. 2Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Préface Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache, Haïti Elaborer par Architecture for Humanity Septembre 2013 Image de couverture : La baie de soulette (Île à Vache) Architecture for Humanity, 2013 Contact : Nancy Doran (nancydoran@architectureforhumanity.org), Project Manager, Architecture for Humanity Kate Evarts : (kateevarts@architectureforhumanity.org), Regional Program Manager, Architecture for Humanity Christian Beaulieu : (christianbeaulieu@architectureforhumanity.org), Associate Urban Designer, Architecture for Humanity Tout le contenu est la propriete intellectuelle de Architecture for Humanity sous la Licence Créative Commons, « Attribution-NonCommercial-ShareAlike », sauf mention contraire. FINAL DRAFT FINAL DRAFT
  4. 4. | Haïti | Sept 2013 | Diagnostique 3 Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanityFINAL DRAFT
  5. 5. Remerciements Se basant sur les principes de la Planification Communautaire Participative, ce document a pu être réalisé grâce au dévouement d’une myriade d’individus et d’organisations qui ont conjugue leurs efforts pour créer un corps de travail polyvalent. Par leur engagement envers ces principes, ce Plan d’Action Communautaire fut élaboré. Tout d’abord et le plus important, nous voudrions remercier la communauté et les élus de l’Île à Vache pour leur engagement au processus de planification participatif et pour leur contribution généreuse en matière de temps et de connaissance, pour assurer le succès du Plan d’Action Communautaire. Nous voudrions aussi rendre hommage aux talents de la communauté des ONG qui a travaillé conjointement, sans relâche, pour documenter/ informer ce corps de travail : Architecture for Humanity : Annamaria Serra, Nancy Doran, Christian Beaulieu, Nazanin Mehregan, Sony Noel, Serge Dorval, Frederique Siegel, Jean Carmel Laneau, Gabriela Semeco, Isaac Cherestal, Olivia Stinson Soul of Haiti : Damien Meany SODADE : Marc Roger, Sabine malebranche,Sonide Simon, Gunther Stoll Haven : John Moore IBI-DAA : René Hubert The Nature Conservancy (TNC) : Maxene Atis Conseillers Techniques : Manish Dahlia, 4Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Remerciements 0.1 FINAL DRAFT
  6. 6. | Haïti | Sept 2013 | Diagnostique 5 Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 0.2 Table des Matières FINAL DRAFT 1 Démarche d’élaboration du PCD 1.1  Introduction 3 1.2  La phase préparatoire : l’engagement communautaire 4 1.2.1 Le Comité Consultatif 5 1.2.2 La Plateforme Communautaire 7 1.2.3 Moyens de Communication et de Sensibilisation 8 1.3  Le Diagnostic Communal 11 1.3.1 La diagnostic technique 11 1.3.2 Le diagnostic participatif 11 1.4 La stratégie de développement 12 1.5 Les projets 12 1.6 La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation 12 1.7 Le centre de ressources communautaire 13 2 Grandes orientations stratégiques pour le développement de la région Sud et de l’Ile-à-Vache 2.1  Introduction 2.2  Stratégies nationale et régionale de développement 2.2.1 Le contenu 17 2.2.2 Développement de la ville des Cayes : un potentiel pour l’Ile-à-Vache 19 2.3  Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache 2.3.1 Renforcement de l’économie locale 21 2.3.1.1 Accessibilité 21 2.3.1.2 Médical, santé et bien-être 21 2.3.1.3 Éducation et formation professionnelle 21 2.3.1.4 Environnement - conservation marine 21 2.3.2 Priorités gouvernementales pour la période 2013-2016 2.4  La « Côte Sud Initiative » (CSI) 3 Caractéristiques générales de la commune 3.1 Organisation et structuration du territoire 3.1.1 Localisation de la commune de l’Ile à Vache 28 3.1.2 Occupation du sol 30 3.1.3 Situation topographique 32 3.1.4 Hydrographie 34 3.2 Climat et pluviométrie 3.2.1 Pluviométrie 37 3.2.2 Vents 37 3.2.3 Températures 37 3.3 Aspects démographiques 3.3.1 Caractéristiques de la population 38 3.3.2 Répartition de la population sur l’île 39 4 Risques 4.1  Introduction 4.2  Les risques environnementaux 4.2.1 Cyclones 51 4.2.2 Inondations 52 4.2.3 Erosion 52 4.2.4 Sécheresse 52 4.2.5 Incendies 53 4.2.6 Tsunamis 53 4.2.7 Liquéfaction 53 4.3  Les risques environnementaux 4.3.1 Santé et isolement 55 4.3.2 Manque de sécurité dans les transport publics 55 4.3.3 Manque d’éclairage public 55 4.3.4 Violence contre les femmes 56 4.3.5 Conflits fonciers 56 4.3.6 Contrebande : un risque pour les jeunes 56 4.4  Les risques sociaux 4.4.1 Pointe Est 59 4.4.2 Madame Bernard 59 4.4.3 Balairase 59 4.4.4 Cayes à l’Eau 59 4.5  Cartographie mentale des risques par la communauté 5 Structures Urbaines 5.1 Identité et le développement des localités 5.1.1 Mme Bernard 66 5.1.2 Kakok 68 5.1.3 La Hatte 70 5.1.4 Bois Bouton, Balairase, Lan Palmiste 72 5.2 Characteristiques de Construction 5.3 Localisation et qualité des différents éléments du domaine public 5.4 Localisation au niveau du réseau de transport du pays 5.5 Accessibilité et transport 6 Services sociaux de base 6.1 Les ressources en eau 6.1.1 Typologie des points d’eau 92 3.4 Historique 3.4.1 17e Siècle : le pirate Morgan 42 3.4.2 18e Siècle, les premiers colons 42 3.4.3 19e Siècle, arrivée de Bernard Kock 44 3.4.4 20e Siècle, le père Magron 44
  7. 7. 6Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Table des Matières 0.2 FINAL DRAFT 6.3 Énergie 6.3.1 Éclairage privé et public 109 6.3.2 Combustible de cuisson 109 6.3.3 Télécommunication 111 6.3.4 Energies renouvelables : un potentiel 113 6.3.4.1 Energie solaire 113 6.3.4.2 Energie éolienne 113 6.3.4.3 Energie des vagues 113 6.3.4.4 Alternatives au charbon de bois 113 6.4 Éducation 6.4.1 Répartition des écoles sur le territoire 114 6.4.2 Taux de fréquentation et d’occupation des salles de classe 115 6.4.3 Fonctionnement 117 6.4.4 Etat des bâtiments et équipements 117 6.4.4.1 Etat des constructions 117 6.4.4.2 Cours/aire de jeux et cantine scolaire 117 6.4.4.3 Latrines, eau et électricité 118 6.4.5 Problématiques liés à l’éducation relevés lors de l’atelier 118 6.4.6 Forces et faiblesses du système scolaire sur l’Île à Vache 119 6.4.7 Centre de santé Mme Bernard 120 6.4.8 Le dispensaire de Kakok 120 6.4.9 Accès difficile aux soins de santé 120 6.4.10 Les soins dispensés sur l’île 121 8 Les secteurs porteurs 8.1  Type économique 139 8.2  Commerce 143 8.3  L’agriculture 145 8.4  L’élevage 153 8.5  La pêche 155 9 L’offre touristique 9.1  Le tourisme 160 9.2  Port Morgan 162 9.3  Abaka Bay 164 9.4  Village Vacance 166 9.5  Le potentiel touristique 168 10 Situation financière et cadre institutionnel 10.1 Structure administrative de la Mairie 10.1.1 Le secrétaire 173 10.1.2 Directeur général : 174 10.1.2.1 Le moniteur sportif 174 10.1.2.2 Agronome municipal : 174 10.1.2.3 Agent fiscal de la mairie 174 10.1.2.4 Enquêteur pédagogique : 174 10.1.2.5 Conseiller juridique et fiscal 174 10.1.2.6 Relations publiques locales : 174 10.2 Gestion de la section communale 10.2.1 CASEC 175 10.2.2 ASEC 175 10.2.3 Délégué de ville 176 10.3 Les services déconcentrés de l’Etat 10.3.1 DGI 177 10.3.2 PNH 177 10.3.3 Etat Civil 177 10.4 Le budget communal 10.4.1 Recettes ordinaires 178 10.4.2 Recettes extraordinaires 178 10.4.3 Système de taxation 179 6.1.1.1 Wells 92 6.1.1.2 Pumps 92 6.1.1.3 Naturally occurring water holes 92 6.1.1.4 Reinforced water holes 92 6.1.1.5 Hard ground dug well 92 6.1.1.6 Reservoirs and Cisterns 92 6.1.2 La difficulté d’accès aux points d’eau 93 6.1.3 La mauvaise qualité de l’eau des puits : une menace pour la santé et l’environnement 95 6.1.3.1 Qualité 97 6.1.3.2 Risques environmentaux 97 6.1.3.3 Contamination 97 6.1.3.4 Techniques de traitement 97 6.1.4 L’eau de pluie : un potentiel mal exploité 98 6.2 Assainissement 6.2.1 Latrinisation : une priorité 99 6.2.1.1 Un manque de latrines 99 6.2.1.2 Les latrines dans les endroits publics 99 6.2.2 Déchets solides : une gestion individuelle 105 6.2.3 Canalisation 107 7 Caractéristiques économiques de l’Île à Vache 7.1 Relation avec Les Cayes 126 7.2 Secteurs économiques 128 7.3 Pôles économiques de l’Île à Vache 130 7.3.1 Le pôle économique de Kakok 132 7.3.2 Le pôle économique de Madame Bernard 134 7.3.3 Pôles économiques de l’Est 136
  8. 8. | Haïti | Sept 2013 | Diagnostique 7 Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 0.3 Abbreviations AFH Architecture for Humanity AFSS Association des Femmes Solides de Soulette APAI Association des pécheurs Actifs de l’Île à Vache ASEC Assemblai de la Section Communale CASEC Conseille de la Section Communale CC Comité Consultatif CCDI Conseil Canadien de Droit International CEP Conseil Electoral Permanent CHF Cooperative Housing Foundation CHU Centre Hospitalier Universitaire CIAT Comité Interministérielle d’Aménagement du Territoire CLAC Centre de Lecture et d’Animation Culturelle CNIGS Centre National Information Géo - spatiales COGEDI Comité de Générale pour le Développent de l’Île à Vache CSI Côte Sud Initiative CR Contre Rendu CRC Centre de Resource Communautaire CRS Catholic Relief Services CSC/CA Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif DGI Direction Générale des Impôts DINEPA Direction National de l’Eau Potable et de l’Assainissement EDEM Espace de Développement ou Emancipation des Municipalités EDH Electricité d’Haïti FFOM Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces FGDCT Fond Gouvernementale pour le Développement de la Collectivité Territoriale GHT Gourdes Haïtienne GPS Global Positioning System GoH Government of Haiti HTG Haitian Gourdes HRI Haiti Regeneration Initiative IAV Île à Vache MARNDR Le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles MEBSH Mission Evangélique Baptiste Du Sud D’Haïti MENFP Ministère de l’Education National et de la Formation Professionnelle MICT Ministère de l’Intérieure et de Collectivité Territoriale MINUSTAH Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti MPCE Ministère de la Planification et de la Coopération Externe MSH Management Sciences for Health MSPP Ministère de la Santé Publique MTPTC Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications N/A Non-applicable ONG Organisation Non Gouvernemental ONI Office National d’Identification OPC Office de Protection PARDH Plan d’Action pour le Relèvement d’Haïti P-au-P Port au Prince PC Platform Communautaire PCD Plan Communautaire de Développement PNH Police National d’Haïti PSDH Plan Stratégique de Développement de la Péninsule Sud SA Société Anonyme SIG Système d’Information Géographique SODADE Société d’Aménagement du Développement SOH Soul of Haiti SOS en code Morse, signal de détresse - ”save our ship”, “save our souls” and “send out succour” SRDPS Stratégie de Développement de la Péninsule Sud TNC The Nature Conservancy USAID United States Agency for International Development UTC Unité de Traitement du Cholera FINAL DRAFT
  9. 9. 8Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Île à Vache Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 0.4 Introduction Le présent document est un document de planification communautaire à visée opérationnelle qui a comme objectif d’être un guide, qui permettra aux élus et à la communauté de gérer le développement de la commune dans le court, moyen et long terme.. Il a été conçu selon une démarche participative qui a consisté à impliquer la population et les élus de la commune dans chaque phase de son élaboration. La réalisation de ce document a été initié par la Fondation Kellogg qui a demandé un appui technique à Architecture for Humanity - Haïti. La Fondation Kellogg est ainsi l’initiateur et le bailleur. L’objectif visée par ce projet est de mettre en place un plan de développement qui permette de guider le développement de la commune au cours des 10 prochaines années. La démarche a été lancée en août 2012 sous le Magistrat Jean- Yvres AMAZAN, Maire de l’île depuis les élections communales de 2006. Au cours de la démarche de sensibilisation et de lancement il y a eu un changement du cartel municipal intervenu en octobre-novembre 2012. Ceci a nécessité que les nouveaux maires s’approprient la démarche. Le Magistrat Fritz CEZAR est le maire principal qui a été mis en place et sous lequel la démarche entamée a suivi son cours. Les thématiques développées et traitées dans ce document sont les suivantes : • Historique • Démographie • Culture et religion • Topographie • Hydrographie • Occupation du sol • Géologie • Risques environnementaux et sociaux • Structure et organisation du territoire • Développement des localités • Réseau routier, accessibilité • Caractéristiques des localités principales • Typologie des constructions • Accèssibilité • Services sociaux de base • Assainissement (Latinisation, Canalisation , Gestion des déchets) • Energie • Télécommunication • Eau • Energie • Education • Santé • Economie : • Agriculture • Elevage p • Pêche • Toursime • Commerces • Situation financière et cadre institutionnel • Réseau associatif FINAL DRAFT
  10. 10. 1.1  Introduction 3 1.2  La phase préparatoire : l’engagement communautaire 4 1.2.1 Le Comité Consultatif 5 1.2.2 La Plateforme Communautaire 7 1.2.3 Moyens de Communication et de Sensibilisation 8 1.3  Le Diagnostic Communal 12 1.3.1 La diagnostic technique 12 1.3.2 Le diagnostic participatif 13 1.4 La stratégie de développement 13 1.5 Les projets 13 1.6 La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation 13 1.7 Le centre de ressources communautaire 14 Introduction Chapter 1 Démarche d’élaboration du PCD Dans ce chapitre : FINAL DRAFT
  11. 11. FINAL DRAFT
  12. 12. La démarche utilisée pour la production de ce document s’inspire du guide méthodologique pour l’élaboration d’un Plan Communal de Développement, réalisé par le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE). Elle a été adaptée en fonction des spécificités et de besoins de la commune en adéquation avec les orientations stratégiques, découlant du Plan Stratégique du Développement d’Haïti (PSDH), du plan de développement au niveau régional (Plan Stratégique de Développement de la Péninsule Sud), ainsi que du Plan de développement Touristique pour l’Ile à Vache . Le Plan de Développement se construit sur la base des quatre phases suivantes : • La phase préparatoire : sensibilisation et mobilisation des différents acteurs (Elus locaux, CASEC, ASEC, Délégués de Ville, société civile, associations locales – nationales et internationales, …) • Le diagnostic communal • La stratégie et la planification • La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation Photo :La plateforme communautaire au travail Photo :La plateforme communautaire au travail 3Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.1 Introduction FINAL DRAFT
  13. 13. La phase préparatoire a commencé par une campagne de sensibilisation et d’information sur le programme. L’engagement communautaire a été initié par la Fondation Kellogg en août 2012, avec la mise en place d’un Comité Consultatif approuvé par Arrêté Municipal. Suivi par la mise en place de Architecture for Humanity d’une Plateforme Communautaire en le 15 décembre 2012 et le recrutement d’un facilitateur communautaire en janvier 2013. Des moyens de communication et d’information ont également été mis en place. Le détail de ces informations ci-après. Photo :Le bureau agricole de l’ile a vache Photo :Le commisariat de l’Ile a Vache Photo :Signalisation a Mm Bernard Haïti | Juin 2013 | Introduction | 4 Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity La phase préparatoire : l’engagement communautaire 1.2 FINAL DRAFT
  14. 14. 1.2.1 Le Comité Consultatif Le Comité Consultatif a été mis en place en août 2012. La constitution du CC a été officialisée par Arrêté Communal en août 2012 (cf. annexe copie du document). Composition : Le CC compte une dizaine de membres représentants de : • Les Collectivités Territoriales : Maire principal et Maires adjoints, le coordinateur des CASECs, le coordinateur des ASECs, le coordinateur des délégués de ville • La communauté : le comité exécutif de la PC (cf. infra) • Des représentants des organisations locales les plus actives sur l’île avec consonance nationale voir internationale • Des représentants des acteurs internationaux travaillant sur l’île et le cas échéant, voulant y investir • Services déconcentrés de l’Etat (dont DGI, PNH, justice, état civil, MPCE, MARNDR, MICT, MTPTC, ….) Conseil municipale Maire Maire adjoint #1 Maire adjoint #2 Comite Consultatif representant SOH representant EDEM representant AFH representant CRS representant COGEDI representant AFSS representant APAI Plateforme communautaire Partie prenante de l’IAV -A ete elu democratiquement a partir des organisations de base de la communaute. -Travail directement avec le commite consultatif -Abaca bay -Port Morgan -hotel locaux -Ministere du tourisme -CIAT -MTPTC -MPCE -CCDI -SODADE -TNC - HAVEN representant CASEC representant ASEC representant DEL VILLE 5Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.2 La phase préparatoire : l’engagement communautaire FINAL DRAFT
  15. 15. Rôle Le CC se réunit une fois par mois avec l’appui technique de AFH, son rôle a été défini par l’ensemble des membres une fois le Comité mis en place comme suit : • Soutenir et renforcer la voix de la communauté • Identifier les besoins et priorités de la communauté • Jouer l’interface entre la communauté et les partenaires externes, y compris le GoH • Favoriser un développement harmonieux et intégrée de l’île en appuyant et facilitant la réalisation du PCD • Créer un répertoire de toutes les organisations travaillant sur l’île, ainsi que leur domaine d’activité • Supporter la mairie dans l’enregistrement et la validation des projets qui seront mis en œuvre sur l’île • Aider à l’élaboration du Plan de Développement Communautaire de l’Ile à Vache. La liste des membres du CC se trouve en annexe. Photo :Rencontre communautaire a la Mairie de l’Ile a Vache Photo :Rencontre du comite consultatif Photo :Rencontre du comite consultatif Haïti | Juin 2013 | Introduction | 6 Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity La phase préparatoire : l’engagement communautaire 1.2 FINAL DRAFT
  16. 16. 1.2.2 La Plateforme Communautaire La Plateforme Communautaire a été mise en place par le Comité Consultatif avec le support technique d’AFH. Elle e vu le jour le 15 décembre 2012. Composition Le choix des membres de la PC a été réalisé sur base de la liste des 70 associations enregistrées à la mairie en décembre 2012. Une rencontre a été organisée avec les représentants de ces organisations. Lors de cette rencontre, les participants ont été subdivisés par grandes localités. Au sain de chaque sous-groupe, les participants ont dû élire un représentant pour la grande localité en question. Au total la PC compte 26 membres, qui correspondent 1 représentant par grande localité. Trois de ces membres constituent le comité exécutif de la PC : un coordinateur général, un délégué et un secrétaire. Ce derniers ont été élu démocratiquement par l’ensemble des membres de la PC. Rôle de la plateforme communautaire • Interface entre la communauté, la Mairie et le CC • Supporter et renforcer la voix de la communauté au niveau de la Mairie et du CC par l’identification des besoins et des priorités de développement de la communauté • Informer et communiquer les habitants de l’île sur les stratégies et projets de développement qui sont et seront implémentés sur l’île. • Appui à la réalisation du PCD • Travailler en étroite collaboration avec la mairie, CC, la population et AFH • Informer et sensibiliser la communauté sur le rôle et la démarche de réalisation du PCD • Mobiliser la communauté lors de la réalisation d’ateliers participatifs • Faciliter et assister à la mise en œuvre de projets sur l’île • Informer la population sur les projets • Assurer une communication constante et transparente entre la communauté et les partenaires qui mettent en œuvre les projets • Le cas échéant, gestion de conflit lors de la mise en œuvre de projets • Appui à la gestion de la mise en œuvre de petits projets Rôle des membres du comité exécutif de la plateforme communautaire Le coordonnateur : • Garantir le lien et une communication claire et transparente entre la communauté, les élus et toute partie prenante intervenant sur l’île. • Garantir l’unité et la cohésion de la PC • Représenter la PC et la communauté Le délégué : • Planifier et organiser d’un point de vue logistique les rencontres • Animer les rencontres • Réaliser les CR des rencontres • Contrôler le travail du secrétaire Le secrétaire : • Rédiger différents courriers • Mise à jour des membres de la PC • Diffuser les invitations aux différentes rencontres La liste des membres de la PC se trouve en annexe. 7Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.2 La phase préparatoire : l’engagement communautaire FINAL DRAFT
  17. 17. 1.2.3 Moyens de Communication et de Sensibilisation La communication autours de la réalisation du document de planification et de la mise en place de la Plateforme Communautaire a été réalisée au travers de réunions publiques et par une pièce de théâtre. Jusqu’à aujourd’hui il n’existe pas de radio sur l’île, l’information et la sensibilisation au travers d’émissions de radio est donc difficile. Cependant un projet de réalisation d’une radio communautaire est en cours. Une fois finalisée, des émissions vont être enregistrées avec la participation des citoyens et acteurs de la démarche. L’objectif est de discuter du développement de la communauté pour les dix prochaines années et de discuter sur les projets en cours et à venir. Ces émissions permettront d’une part, de garder une communication claire et transparente avec la population sur le devenir de l’île et, d’autre part, d’alimenter et développer le plan de développement. Ceci facilitera également la mobilisation des habitants lors des ateliers participatifs ou des ateliers de travail. De plus, un facilitateur communautaire a été mis en place à plein temps sur l’île jusqu’à la finalisation du document, afin d’assurer une communication continue autours de ce dernier. Réunions d’information publique Des réunions publiques ont été réalisées avec le support de la Plateforme Communautaire (PC) afin de présenter cette dernière ainsi que le Plan de Développement et le facilitateur communautaire à l’ensemble des habitants de l’île. En tout, quatre réunions d’information publique ont été réalisées. Elles ont été planifiées et organisées en étroite collaboration avec la Plateforme Communautaire. La PC s’est également occupée de Photo :Rencontre communautaire pour la creation de la plateforme Photo :le secretaire de la plateforme signe la fiche Photo :les representants de la plateforme Haïti | Juin 2013 | Introduction | 8 Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity La phase préparatoire : l’engagement communautaire 1.2 FINAL DRAFT
  18. 18. Sous sections communales Lieu de la rencontre Pop totale Nombre total de partici- pants Taux de participa- tion Femmes Hommes Zone 1 Soulette, Trou-Milieu, Kaykok, Bapthelmi, La Hatte, Grand Sable Soulette 40 33% 66% Zone 2 Mme Bernard, Grand Sable, Gros Morne, Grande PLaine, Figuier, Trou l’Embara, Ravine à Pierre Mme Bernard N/A N/A N/A Zone 3 Pradel, Grande Barrière, Cocyer, Marais Salé, Dentelle, La Fortune, Anse- à-Canot Dentelle 114 62% 37% Zone 4 Mangle, Bois Bouton, Lan Palmiste, Carrefour Citron, Caye Ruben, Pointe-Est, Balairase Balairase 93 42% 53% Total 247 51% 50% sensibiliser et informer les habitants des différentes sous sections communales que chacun des membres de la PC représente. Ces rencontres ont eu lieu au cours des mois de février et mars 2013. Elles ont été animées par le facilitateur communautaire AFH. Le tableau ci dessous résume le taux de participation aux rencontres publiques et les 4 zones dans lesquelles ces rencontres ont eu lieu . Il est à noter, que la réunion publique n’a pas eu lieu dans la zone 2, pour des raisons logistiques. Comme indiqué dans le tableau, le taux de participation le plus élevé a été enregistré à Dentelle avec 114 personnes présentes. Le nombre de participants n’a pas été semblable dans chaque zone. Car la difficulté majeure et été de communiquer et informer sur ces rencontres. En effet, les membres de la PC qui avaient comme tâche d’informer la population ont eu des difficultés de logistique et de temps. D’où la nécessité de développer d’autres moyens de communication, comme cité précédemment avec des émissions de radio. Photo :Presentateur a une rencontre communautaire Photo :Rencontre communautaire 9Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.2 La phase préparatoire : l’engagement communautaire FINAL DRAFT
  19. 19. Pièces de théâtre Une pièce de théâtre d’information et de sensibilisation sur le Plan de développement a été réalisée lors de la fête du Récif en avril 2013. Trois troupes de théâtres actives sur l’île nous ont été présentées, la sélection a été faite par rapport aux capacités d’appropriation et de représentation du sujet par AFH et la mairie. La troupe de théâtre a ensuite travaillé en étroite collaboration avec AFH pour la mise en scène et le dialogue de la pièce. La pièce et son contenu ont été validée par le Maire principal avant les deux représentations de 30 minutes chacune à la fin de l’après-midi, moment où la fréquentation de la part de la population atteignait le sommet, une le samedi et l’autre le dimanche. Un facilitateur communautaire Un aspect essentiel à la réussite de ce projet est le développement d’une relation de travail positive avec la communauté. À cette fin, un membre du personnel de l’Architecture for Humanity sera installé dans le centre administratif de l’île pour appuyer la coordination du projet et assurer la communication. Rôle • Représentant de AFH sur l’île • Assurer une communication claire et transparente sur le projet mis en place par AFH • Mettre en place et gérer un Centre de Ressources Communautaires (CRC) • Assurer une communication cohérente avec la communauté, les élus et les partenaires potentiels • Favoriser le renforcement des capacités de la Mairie • Organiser et planifier les rencontres avec les élus, la population, la PC et le CC selon les besoins Photo :Piece de theatre sur le plan communale de developement Photo :Preparation de la fete communale de recif Haïti | Juin 2013 | Introduction | 10 Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 1.2 La phase préparatoire : l’engagement communautaire FINAL DRAFT
  20. 20. Le diagnostic est la base pour la réalisation de tout document de planification.. Il est subdivisé en deux parties : le diagnostic technique et le diagnostic participatif. Le diagnostic participatif, est censé confronter le diagnostic technique aux perceptions et points de vue de la population, les deux étant complémentaires. L’élaboration du diagnostic a été fait en étroite collaboration avec l’Administration Communale, la Communauté et les Collectivités Territoriales. L’objectif du diagnostic est de dégager des thématiques de développement sur base de la synthèse des potentialités, des opportunités ainsi que des contraintes. Ces thématiques de développement permettront à leur tour de développer une nouvelle vision de l’évolution possible de la commune et de définir des programmes et des projets pouvant permettre de l’atteindre. 1.3.1 La diagnostic technique La partie technique du diagnostic comprend d’une part, une recherche documentaire au niveau des études et des stratégies de développement établies par le gouvernement haïtien et/ou d’autres institutions nationales et internationales, et, d’autre part, un relevé de terrain. La diagnostic technique a été réalisé avec l’appui de AFH. Plusieurs outils ont été utilisés pour réaliser ce diagnostic technique, ils ont été adoptés en fonction des besoins d’information de certaines thématiques d’étude : • Des enquêtes de terrain sur : l’agriculture, le commerce, la santé, l’éducation, les loisirs/ tourisme, le marché communal ….. D’autres enquêtes réalisées par certains partenaires sur le terrain ont également servi d’input à la création de notre base de données. Il s’agit des enquêtes suivantes : • Enquête santé réalisée par SOH • Enquête multisectorielle réalisée par HAVEN • Des relevés GPS sur : les sources en eau par type, les terrains agricoles par type de culture, les zones de loisir (terrains de football, les places publiques, les gaguères), les lieux de culte (églises, péristyles), les écoles, les centres de santé, les lieux ou on brûle les déchets, les lampadaires solaires, le réseau routier existant, les commerces, les hôtels, les bâtiments publics et administratifs, les services déconcentrés de l’Etat • La revue littéraire sur base des analyses et études couvrant différentes thématiques disponibles au niveau local, départemental et/ ou national (stratégies nationales, régionales et sectorielles, statistiques nationales, études sur les risques et désastres, énergie, …) • Informations cartographiques sur base des données existantes retrouvées dans différents rapports/études ou demandées au CNIGS et à différents Ministères • Des entretiens individuels avec le personnel de la mairie, les CASEC, les ASEC et les délégués de ville 1.3.2 Le diagnostic participatif Le diagnostic participatif c’est déroulé en parallèle du diagnostic technique. Un total de 7 ateliers ont été organisés avec l’appui de la PC sur les différentes thématiques couvertes par ce document.. La méthode utilisée pour la majorité des ateliers de diagnostic est la méthode FFOM (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces). Ci-après la date et la thématique qui a été analysée au travers de ces ateliers. Photo :Specialist en cartographie enregistre ces donnees Photo :Les ingenieurs prennent les donnees du batiments 11Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.3 Le Diagnostic Communal FINAL DRAFT
  21. 21. Activités Nombre total d'invitations envoyées Présences Présence femmes Présence hommes Membre de la PC Société civile Elus locaux Services de base 40 90% 19% 81% 58% 28% 14% Reseau associatif 40 63% 16% 84% 68% 24% 8% Commerce historique 40 60% 38% 63% 50% 38% 13% Risques sociaux et environnementaux 40 45% 22% 78% 78% 17% 6% Synthèse 160 64% 23% 77% 62% 27% 11% La stratégie de développement découlera des diagnostics technique et participatif, ainsi que de l’atelier de visionnement. Ce dernier illustre la vision future que la communauté et les élus ont de leur territoire. L’analyse de ces deux points permettra de dégager les grands axes de développement. L’objectif est d’aboutir à l’élaboration d’un tableau synoptique des programmes et des projets à mettre en œuvre afin de résoudre les problématiques identifiées et répondre aux besoins identifiés. La réflexion autours des axes de développement seront enrichies lors des ateliers stratégiques. Les méthodologies utilisées sont l’arbre à problème et l’arbre à solutions. Ceci permettra de mieux cerner les problématiques identifiées dans le diagnostic, en définissant leurs causes et leurs conséquences, ainsi que les actions qui peuvent être mises en œuvre et le résultat souhaité. Ces ateliers sont réalisés avec les membres du Comité Consultatif, de la Plateforme Communautaire, des Collectivités Territoriales, les élus et toute autre personne de la communauté qui est directement concernée ou impliquée par la thématique, aussi bien notables que membres de la société civile. 1.5 Les projets Le tableau synoptique des programmes et projets à mettre en œuvre, servira de base pour définir les projets et réaliser des cadres logiques et des fiches pour chacun d’entre eux. Ce travail sera réalisé en coordination avec le Ministère du Tourisme et tout autre partenaire intervenant sur l’île. Le but est d’éviter des duplicatas de projets et de répondre à un maximum de besoins. Cette partie de l’étude sera complété par une planification des projets dans le court, moyen et long terme. 1.6 La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation Cette phase d’opérationnalisation comprend trois étapes principales : l’exécution, le suivi et l’évaluation. Elle a comme objectif de renforcer les capacités de la PC, le CC, et la mairie de gérer la mise en œuvre des actions/projets sur le terrain et d’assurer un suivi régulier du plan d’action défini dans la phase précédente. L’objectif est qu’ils soient aptes à gérer le développement de leur territoire et à faciliter l’implémentation et le travail des différents acteurs sur ce dernier. Ils seront donc formés, à la gestion de projets, à la gestion des conflits et ils auront également les capacités d’écrire des projets, trouer des financements et les mettre en œuvre Haïti | Juin 2013 | Introduction | 12 Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 1.4 La stratégie de développement FINAL DRAFT
  22. 22. Le Centre de Ressources Communautaires, est un projet à part entière. C’est un lieu de rencontre et d’échange entre la communauté, les élus et les organisations nationales et internationales œuvrant sur l’île. Sa fonction a été définie lors d’un atelier participatif avec la communauté et la PC au courant du mois de mai 2013. Les informations ci-dessous reflètent fidèlement les informations recueillies lors de ces ateliers. Objectif Le CRC se veut un lieu de rapprochement des habitants entre eux, ainsi qu’entre les habitants, les autorités et les organisations venant travailler sur l’île. C’est un centre polyvalent pouvant permettre de faciliter la sensibilisation et d’information sur les ressources de l’île : agriculture, pêche, culture, éducation, potentiel touristique, santé (distribution de brochures de sensibilisation et d’information). Fonctions Mise en place d’activités génératrices de revenus qui permettront à terme que le CRC devienne autonome. Activités proposées Médiathèque, cybercafé, centre photocopie et d’impressions, lieu pour effecteur les appels nationaux et internationaux, centre culturel (activités culturelles, expositions, projections, ….),vente de documents sur les différentes études réalisées sur l’île, sensibilisations de masse et location de la salle et vente de produits agricoles. Utilisateurs Communauté, responsables d’organisations, touristes, …. Localisation Ville principale : Madame Bernard Gestion • A court terme : rôle de la PC, les autorités locales • A long terme : 1 membre de la communauté, 1 membre du CC et 1 membres de la PC et les autorités locales. Les deux images en dessous représentent les deux logos pour le CRC proposés lors de l’atelier. 13Plan communal de développement de l’Île à Vache | Démarche d’élaboration du PCD Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 1.7 Le centre de ressources communautaire FINAL DRAFT
  23. 23. 2.1  Introduction 2.2  Stratégies nationale et régionale de développement 2.2.1 Le contenu 17 2.2.2 Développement de la ville des Cayes : un potentiel pour l’Ile-à-Vache 19 2.3  Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache 2.3.1 Renforcement de l’économie locale 21 2.3.1.1 Accessibilité 21 2.3.1.2 Médical, santé et bien-être 21 2.3.1.3 Éducation et formation professionnelle 21 2.3.1.4 Environnement - conservation marine 21 2.3.2 Priorités gouvernementales pour la période 2013-2016 2.4  La « Côte Sud Initiative » (CSI) Introduction Chapitre 2 Grandes orientations stratégiques pour le développement de la région Sud et de l’Ile-à-Vache Dans ce chapitre : FINAL DRAFT
  24. 24. Haïti | Sept 2013 | Introduction | 15 Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity FINAL DRAFT
  25. 25. En mars 2010, les partenaires d’Haïti se sont engagés dans le long terme pour la reconstruction du pays, sur base du Plan d’Action pour le Relèvement et le Développement d’Haïti (PARDH). Ce plan défini les grandes orientations et perspectives de développement sur le long terme, jugées nécessaires pour le relèvement du pays. Afin d’approfondir et de détailler cette perspective à long terme, le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) avec l’appui technique d’IBI-DAA, ont mis en place mai 2012, le Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH). L’objectif de ce plan est de faire d’Haïti d’ici 2030 un pays émergent. Les orientations stratégiques définies dans ce document servent de cadre sur lequel tout développement allant de l’échelle régionale à l’échelle locale doit s’aligner. Le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) a publié deux plans qui concernent la zone d’étude. En décembre 2010, le MPCE a publié la Stratégie régionale de développement de la Péninsule Sud (SRDPS), puis en mai 2012, il a produit le Plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH). Actuellement le Gouvernement est très engagé dans la mise en œuvre du Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH). Les autorités nationales sont en train de mettre l’économie d’Haïti sur une trajectoire de croissance accélérée et équilibré qui vise la réduction de la pauvreté. Des chantiers et projets déjà initiés, ainsi que de nouveaux projets reflétant les priorités gouvernementales, ont été sélectionnés sur base du PSDH et transcrits dans un Plan Triennal d’Investissement (PTI) et dans les Programmes d’Investissement Publics (PIP). Les deux couvrent la période allant de 2013 à 2016. Les projets identifiés découlent des secteurs porteurs à développer en priorités identifiés comme : « l’agriculture et l’agro-industrie, l’industrie manufacturière et industrielle, le tourisme, le bâtiment, les travaux publics et l’énergie1 ». Le PCD de l’île, se veut un document opérationnel au niveau local cadré par les stratégies de développement nationales, régionales et sectorielles. Le niveau local viendra en appui et permettra de concrétiser l’atteinte des résultats escomptés et de joindre l’objectif commun, celui d’améliorer les conditions de vie des habitants. Afin d’assurer un développement intégré du territoire et une cohérence des actions, le plan de développement de l’Ile-à- Vache va donc s’aligner aux stratégies définies dans les documents suivants : • Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH) et la Stratégie Régionale de Développement de la Péninsule Sud (SRDPS) • Le plan de développement touristique • Les CAED-Priorités d’Intervention du Gouvernement pour la période 2014-2016, qui en découlent. 1 Ministère de la Planification et de la Coopération Externe, Plan Stratégique de Développement d’Haïti (PSDH), mai 2012. Photo :Debarcadere touristiqueau port des Cayes Photo :Des enfants rencontrer sur l’ile 16Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 2.1 Introduction FINAL DRAFT
  26. 26. 2.2.1 Le contenu Le PSDH et la SRDPS, sont donc deux documents phares qui définissent les grandes stratégies de développement qui influeront directement ou indirectement le développement local de l’île. Tous les deux sont axés sur quatre “Grands Chantiers pour le Relèvement d’Haïti”: la refondation territoriale, économique, sociale et institutionnelle du pays. Les orientations stratégiques définies par le PSDH qui guident les actions à mettre en place pour reconstruire Haïti et améliorer le bien-être de la population sont les suivantes : • La création de richesse et d’emplois • Le secteur privé (national, régional et international) comme vecteur premier pour la création de richesse et d’emplois • L’offre de services de base à la population • Définition de pôles régionaux de développement pour structurer et équilibrer le développement socioéconomique et l’aménagement du territoire national • Définition de pôles locaux de développement au niveau de l’arrondissement pour structurer le développement et l’aménagement local du territoire • L’inclusion sociale pour offrir des opportunités aux jeunes, aux femmes et aux paysans • Une stratégie de croissance économique “forte et durable” pour supporter les efforts des acteurs nationaux et locaux • La construction d’un État fort, déconcentré et décentralisé SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D Saint Louis du Sud Les Cayes Saint Jean du Sud Île à Vache Jérémie Miragoâne Aquin Port Salut Jacmel Port- au-Prince Mer des Caraïbes Amélioration du maillage routier Amélioration du maillage routier Pôle régional Pôle local Pôle régional Pôle local Maillage routier Navette SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D S Les Cayes Saint Jean du Sud Île à Vach Jérémie Port Salut Mer des Caraïbes Amélioration du maillage routier Amélioration du maillage routier Pôle régional Pôle local Carte des Pôles et Liens pour la Péninsule Sud SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D Mer des Caraïbes Amélioration du maillage routier Amélioration du maillage routier Pôle régional Pôle local Haïti | Sept 2013 | Introduction | 17 Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 2.2 Stratégies nationale et régionale de développement FINAL DRAFT
  27. 27. Transport Aménagement de l’Aéroport des Cayes pour vols internationnaux Gare routière Navette entre Les Cayes et l’Île à Vache: débarcadères et équipements d’accueil aux Cayes et à Mme Bernard Santé Centre Hospitalier Universitaire (CHU): soins tertiaires de santé (microchirurgie, brûlures, oncologie...) Hôpital de Référence (intégré au CHU): soins secondaires de santé (urologie, cardiologie, traumatologie, ophtalmologie, chirurgie, banque de sang...) Éducation Université du Sud Grand centre de formation professionnelle et technique Culture Bureau régional des Archives Nationales Antenne régionale du musée national Équipements culturels: maison d’édition, atelier d’art plastiquue, studio d’enregistrement de musique, salle de spectacle, centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC), centre technique de formation en art et dans les métiers du patrimoine Sports et Loisirs Grand centre sportif d’excellence et centre multisport et de loisirs Solidarité sociale Centres: d’accueil d’insertion sociale des enfants, d’éducation spécialisée et centre médico-social pour l’enfance inadaptée, d’accueil pour adultes dépendants, d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence Atelier de travail protégé Renforcement et institutionnel et administration déconcentrée Construction d’un centre administratif avec raccordement internet: Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSA/CA), Office de Protection du Citoyen (OPC), Conseil Électoral Permanent (CEP), guichet de l’Office National d’Identification (ONI) Justice et sécurité Réhabilitation de la Cours d’Appel et du Tribunal de Première Instance Bureau d’assistance légale Réhabilitation de la prison, de la maison d’arrêt, d’un centre de rééducation des mineurs en conflit avec la loi Police: construction/ réhabilitation du bureau régional et du commissariat Construction de la base navale du sud et renforcement de la police maritime Réseau d’urgence et incendie avec bases opérationnelles RN 2 RN 7 R 213 Les Cayes Carte des investissements proposés pour les Cayes SCALE TBD 18Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction Stratégies nationale et régionale de développement 2.2 FINAL DRAFT
  28. 28. Thématique Projet Planification, aménagement urbain, conservation environnementale Esquisse de plan d’urbanisme pour Madame Bernard. Rénovation urbaine de Madame Bernard à des fins touristiques. Mise en valeur de l’écologie de la Grande Baie des Cayes Développement économique Zone de Saint-Jean-du-Sud/Cayes/Île à Vache ciblée comme une des 16 principales zones de pêche en Haïti Potentiel d’implantation de dispositifs de concentration de poissoins (DCP) Développement comme pôle de tourisme balnéaire Développement comme pôle d’écotourisme et d’aventure Développement de la navigation de plaisance Éducation École fondamentale de trois cycles. Lycée à Madame Bernard. Santé Centre de santé avec lits (CAL) offrant services de médecine, maternité et pédiatrie à Madame Bernard. Centre de santé sans lits (CSL). Renforcement institutionnel et administration déconcentrée Construction/réhabilitation du Tribunal de Paix. Réhabilitation/construction du sous-commissariat de police. 2.2.2 Développement de la ville des Cayes : un potentiel pour l’Ile-à-Vache La ville des Cayes a été définie en tant que pôle régional de développement au même titre que les villes de : Port-au-Prince, Jérémie, Miragoâne, Jacmel, St. Marc, Hinche, Mirabelais, Fort Liberté, Cap-Haïtien et Port de Paix. Le choix des pôles régionaux et les pôles locaux de développement, qui sont les actuels chefs-lieux d’Arrondissement, permettent donc de structurer et d’équilibrer le développement socio-économique et de l’aménagement du territoire du pays. Les deux centres de développement locaux les plus proches de l’Ile-à-Vache sont les villes d’Aquin et de Port Salut. Cependant de part la localisation et le fonctionnement actuel de l’île, la ville des Cayes sera un vecteur pouvant influencer directement et indirectement le développement de l’île. Le pôle régional des Cayes, engendre des propositions d’investissements importants au niveau du maillage routier, des services de base, de la santé, de l’éducation, de la déconcentration étatique et du renforcement institutionnel. Ceci est prévu avec la création d’une navette qui connecterait Les Cayes avec Madame Bernard, la ville principale et administrative de l’île. Le détail des investissements prévus pour la ville des Cayes et est présenté sommairement ci-après. L’Île à Vache elle-même est identifié comme un pôle de développement touristique majeur et prioritaire dans le cadre du tourisme balnéaire, de la conservation marine et du secteur de la pêche (voir Carte des usages proposés pour la Grande Baie des Cayes). De plus, certains services de base sont prévus pour toutes les communes, dont l’Île-à-Vache, comme l’éducation fondamentale et les services de santé (voir Tableau des investissements proposés pour l’Île à Vache). Le tableau ci-après, reprend les actions proposée pour l’Île-à-Vache dans le PSDH. Haïti | Sept 2013 | Introduction | 19 Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Stratégies nationale et régionale de développement 2.2 FINAL DRAFT
  29. 29. SaintLouis duSud LesCayes SaintJean duSud ÎleàVache Jérémie Miragoâne Aquin PortSalut Jacmel Port- au-PrinceO U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E O N I T EO N I T E N O R DN O R D SU D E S TU D E S T N O R D E S TN O R D E S T re mentale poissons Saint Louis du Sud Les Cayes Saint Jean du Sud Île à Vache Jérémie Miragoâne Aquin Port Salut Jacmel Port- au-Prince SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D Mer des Caraïbes Amélioration du maillage routier Amélioration du maillage routier Pôle régional Pôle local Zone agricole Zone industrielle Zone de protection environnementale Zone de pêche Dispositif de concentration de poissons Pôle de tourisme balnéaire Pôle d’écotourisme et d’aventure Navigation de plaisance SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D Pôle de tourisme balnéaire Pôle d’écotourisme et d’aventure Navigation de plaisance Zone de protection environnementale Zone de pêche Dispositif de concentration de poissons Mer des Caraïbes Zone industrielle Zone agricole Saint Louis du Sud Les Cayes Saint Jean du Sud Île à Vache Jérémie Mirag Aquin Port Salut Carte des usages proposés pour la Grande Baie des Cayes 20Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction Stratégies nationale et régionale de développement 2.2 FINAL DRAFT
  30. 30. En 2012, le Ministère du Tourisme a élaboré une stratégie de développement touristique pour l’Île à Vache. Celui-ci a ensuite s’est traduit, en mai 2013 dans un document de synthèse à l’échelle nationale élaboré par le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) nommé Priorités d’Intervention du Gouvernement pour la période 2014-2016. Dans ces documents, l’Île à Vache est ciblée pour des investissements importants du point de vue non seulement des hôtels et autres services touristiques, mais aussi du transport, de l’agriculture, de la conservation environnementale, de l’éducation et du commerce. Le principe fondamental de développement touristique de l’île est de préserver son caractère authentique et naturel et d’axer le développement sur des aménagements écotouristiques. Dans son ensemble, la densité du développement touristique proposée sur l’île est faible, soit moins de 1 chambre à l’hectare. Le parc immobilier sera réparti entre environ 8 à 10 hameaux de développement touristique qui seront bien intégrés et entourés de grandes superficies laissées à l’état naturel et/ou à reboiser. Ces hameaux touristiques sont prévus de contenir des hôtels, villas, restaurants, bars, spa- fitness, et tous les équipements récréatifs extérieurs tels que bassins à remous, piscines, plages, golf et autres activités nautiques. L’implantation sur les collines sera favorisée de sorte à offrir des vues sur un paysage marin exceptionnel et une protection contre les risques des tempêtes tropicales affectant la région. 2.3.1 Renforcement de l’économie locale La stratégie de développement durable de l’Île à Vache comporte également des volets de renforcement de l’économie locale, principalement des activités de l’agriculture et de la pêche; d’améliorations des conditions de vie dans les villages existants (services sociaux d’éducation, santé, sécurité civile et autres services gouvernementaux, habitats et infrastructures sanitaires notamment) et de protection environnementale / conservation des milieux sensibles. Ces volets sont les suivants : 2.3.1.1 Accessibilité La Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache prévoie de créer tout près de Madame Bernard un Village Central qui serait le point d’arrivée et de départ des visiteurs, ainsi qu’un cœur de services et d’animation. C’est là que se situerait le port touristique d’où partirait un système de navettes d’excursion reliant l’île avec les Cayes, Port Salut, Port à Piment, etc. Le Ministère du Tourisme a également proposé un site pour un aéroport dans une zone non habitable sur le côté est de l’île. La circulation à l’intérieur de l’île se ferait sans véhicules motorisés pour ne pas polluer la zone, et se ferait donc à pied, en bicyclette, à cheval, en motocyclette ou en voiturette électrique. 2.3.1.2 Médical, santé et bien-être Le volet « bien-être » est en demande croissante auprès de la clientèle de tourisme de destination. Un programme médical avec des soins de santé dépointe (traitement et suivi médical) et de mise en forme soit aussi réalisé sur l’Île à Vache (tourisme de santé) est également proposé. 2.3.1.3 Éducation et formation professionnelle Le programme de formation professionnelle est une grande composante du développement pour l’Île à Vache. La stratégie propose pour l’île une école de formation en gestion et opération touristique, en gestion commerciale, en restauration, et de l’industrie bien être (spa), ainsi qu’une formation en animation touristique. D’autre part, des programmes de formation spécialisée devront être donnés dans les domaines de l’agriculture et de la pêche. 2.3.1.4 Environnement - conservation marine Pour accompagner cette croissance dans le secteur économique, il serait nécessaire d’assurer une bonne gestion des ressources maritimes comme importante ressource alimentaire, tant par la formation et sensibilisation des pêcheurs, la rotation des zones de pêche afin de permettre la reconstitution des espèces marines, ainsi que la mise en place de quotas de pêche et règlementation. À cet effet, il est proposé de créer une zone de protection/ conservation marine dont les limites préliminaires (selon les travaux de Nature Conservancy / CSI, Mer Sud). 2.3.2 Priorités gouvernementales pour la période 2013-2016 Pour le développement de l’Ile-à-Vache, les actions suivantes ont été retenues dans le cadre des priorités d’intervention du gouvernement allant de 1013 à 2016 : Haïti | Sept 2013 | Introduction | 21 Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 2.3 Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache FINAL DRAFT
  31. 31. PHASE 1 PHASE 1 PHASE 1 PRIORITÉS D’INTERVENTION DU GOUVERNEMENT POUR LA PÉRIODE 2014-2016 Le développement urbain et touristique de l’Île-à-vache Plan concept de la Proposition de développement touristique du Ministère de Tourisme pour l’île à Vache 22Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache 2.3 FINAL DRAFT
  32. 32. Composante Principale Composantes Secondaires Activités Le développement urbain et touristique de l’Ile-à-Vache La réhabilitation/construction d’infrastructures et d’équipements publics Aménagement d’un aéroport Aménagement d’un port/débarcadère Mise en place d’un réseau de voiries Mise en place de gestion et de collecte des ordures Elaboration et mise en œuvre d’un plan de rénovation urbaine Mise en place d’un réseau de sécurité et de sureté publique Le développement urbain et touristique de l’Ile-à-Vache La constitution d’une offre touristique en partenariat public-privé Mise en place d’une société anonyme mixte Réalisation d’un registre cadastral de ce territoire Elaboration d’un cahier de charges sur les besoins alimentaires pour le développement touristique de l’île Mise en place d’un réseau de production, distribution d’énergie électrique Mise en place d’un réseau de communication Mise à disposition d’un réseau d’alimentation en eau potable Mise en place du village touristique d’animation Construction d’un centre de services techniques centraux Mise en place d’un centre polyvalent de santé La mise en place d’un réseau d’écotourisme d’ethnotourisme et de tourisme d’aventure La création de circuits touristiques Définition des circuits et élaboration de plan d’affaires Mise en place de sociétés mixtes de développement Mise en place d’un fond de garantie pour l’aménagement d’infrastructure d’accueil Haïti | Sept 2013 | Introduction | 23 Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 2.3.2 Priorités gouvernementales pour la période 2013-2016 Pour le développement de l’Ile-à-Vache, les actions suivantes ont été retenues dans le cadre des priorités d’intervention du gouvernement allant de 1013 à 20161 : 1 Pour le développement de l’Ile-à-Vache, les actions suivantes ont été retenues dans le cadre des priorités d’intervention du gouvernement allant de 1013 à 2016 : Proposition de développement touristique pour l’Île à Vache 2.4 FINAL DRAFT
  33. 33. Lancé en Janvier 2011, l’Initiative Côte Sud (CSI) soutient la reprise et le développement durable du Sud-Ouest d’Haïti. Cette initiative a été lancée dans le cadre de la « Haïti Regeneration Initiative » (HRI), qui est un programme à long terme sur l’échelle nationale dont l’objectif est de régénérer Haïti en développant les axes suivants : récupération post-séisme, développement socio- économique durable, stabilisation et restauration de l’environnement, ainsi que la résilience face aux risques et désastres. Sur 20 ans, l’objectif de la CSI est d’améliorer les moyens de subsistance de plus de 200.000 personnes dans le département du Sud d’Haïti. Cet objectif sera atteint à travers une programmation diversifiée qui s’attaque aux causes profondes de l’extrême pauvreté, y compris la dégradation de l’environnement, la vulnérabilité aux catastrophes naturelles et l’accès limité aux services sociaux. Ce programme est coordonné par le Partenariat CSI, qui comprend 11 organisations, dont le Gouvernement haïtien. Schéma à mettre à jour par Christian Initialement la CSI couvrait 10 communes dans le département du Sud. Aujourd’hui, cette initiative est devenue par demande du Gouvernement et l’alliance avec les partenaires une initiative couvrant l’ensemble du Département, c’est à dire 18 communes. La phase 2 de ce programme est en cours et couvre la de 2013-2015 et s’articule autours de 2 composantes de support au Gouvernement dans le Département du Sud. Ces composantes sont : • Composante Intersectorielle : Programme de Plateforme de Gouvernance Sud. L’objectif de cette composante est d’apporter un support à la Délégation Sud du MPCE et aux Mairies afin améliorer la coordination intersectorielle ainsi que la communication sur les progrès et défis United nations Haitian Government Minister of planning Haiti reconstruction fund Gov of Norway United Nations environment program United Nations Operations program services The Earth Institute at Columbia University Catholic Relief Services Organisation for the rehabilitation of the environment The Nature Conservancy Earth Spark Ministere of tourism Ministere of agriculture Ministere of public works Ministere of the environment Cote sud Initiative Terre Sud Mer Sud Destination Sud Route Sud Energie Sud Social Sud (Education) Social Sud (Sante) CSI Projects Commune Administrations + Local Communities The CSI is supported by the Haiti Reconstruction Fund and the Government of Norway. CSI along with its many partners will implement and monitor seven programs on Sustainable Development: Energie Sud Route Sud Destination Sud Mer Sud Social Sud education Social Sud sante Terre Sud Ile a vache - South department | Christian Beaulieu | Architecture for Humanity | Haiti Rebuilding Centre COTE CUD INITIATIVE (CSI) du Sud et entre le Gouvernement et les bailleurs de fond • Composante Sectorielle : support aux ministères suivants : MARNDR, DE, MDT, MSE, MTPTC, pour faciliter la concertation pour la mise en œuvre des programmes sectoriels suivants prévus pour le Sud : Mer Sud, Terre Sud, Energie Sud et Route Sud. Fin août 2013, le projet Mer Sud dénommé « Aire Protégée de Ressources Naturelles Gérées de Port-Salut à Aquin » a été lancé et vient en appui à l’arrêté du 7 août 2013 qui déclare huit aires marines et côtières comme zones protégées, depuis la côté Port Salut jusqu’à Aquin, y compris l’Île à Vache. Le projet Mer Sud est réalisé avec l’aide financière du gouvernement Norvégien. Ce projet implique le Ministère de l’Environnement, le Ministère du Tourisme, le Ministère de l’Agriculture et des Ressources Naturelles et Développement Rural, également le CIAT et l’Initiative Cote Sud (CSI). 24Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction 2.5 La « Côte Sud Initiative » (CSI) FINAL DRAFT
  34. 34. SU DSU D O U E S TO U E S T C E N T R EC E N T R E A RT I B O N I T EA RT I B O N I T E N O R DN O R D SU D E S TSU D E S T N IP P E SN IP P E S N O R D O U E S TN O R D O U E S T G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E N O R D E S TN O R D E S T O U E S TO U E S T N O R D O U E S TN O R D O U E S T SU DSU D G R A N D E A N S EG R A N D E A N S E SU DSU D Mer des Caraïbes Amélioration du maillage routier Amélioration du maillage routier Pôle régional Pôle local ways a big ressource for the pople vironment has often been nerate and implement urces” reliminary assessment of current MER SUD Minister of planning United Nations environment program United Nations Operations program services The Nature Conservancy Ministere of agriculture INTERVENTIONS: Restructuring the fishing industry: Frame and strengthen associations of fishermen and merchant market structure and cost-effective way to reduce the level of poverty and maximize its potential Marine resources and protected areas: Increase fish production in terms of quality and diversity of the technical development Implementation of a multi-objective management and establish a network of marine protected areas Ocean Awareness & Education: Popularize the role of marine resources in food security need to protect marine ecosystems ation the ocean is always a big ressource for the pople tential, the marine environment has often been Haiti,CSI aims to regenerate and implement ment of marine resources” abitat mapping and preliminary assessment of current sources and socio-economic studies of fishing activities hase for the rehabilitation program of canoes Minister of planning United Nations environment program United Nations Operations program services The Nature Conservancy Ministere of agriculture INTERVENTIONS: Restructuring the fishing industry: Frame and strengthen associations of fishermen and merchant market structure and cost-effective way to reduce the level of poverty and maximize its potential Marine resources and protected areas: Increase fish production in terms of quality and diversity of the technical development Implementation of a multi-objective management and establish a network of marine protected areas Ocean Awareness & Education: Popularize the role of marine resources in food security need to protect marine ecosystems developing academic training in marine science and management. . Despite its potential, the marine environment has often been overlooked in Haiti,CSI aims to regenerate and implement sound management of marine resources” Benthic habitat mapping and preliminary assessment of current marine resources Inventory and socio-economic studies of fishing activities Start-up phase for the rehabilitation program of canoes Minister of planning United Nations environment program United Nations Operations program services The Nature Conservancy Ministere of agriculture INTERVENTIONS: Restructuring the fishing industry: Frame and strengthen associations of fishermen and merchant market structure and cost-effective way to reduce the level of poverty and maximize its potential Marine resources and protected areas: Increase fish production in terms of quality and diversity of the technical development Implementation of a multi-objective management and establish a network of marine protected areas Ocean Awareness & Education: Popularize the role of marine resources in food security need to protect marine ecosystems developing academic training in marine science and management. “For an island nation the oc . Despite its potential, the m overlooked in Haiti,CSI aim sound management of mar Benthic habitat mappi marine resources Carte des propositions du programme Mer Sud Limite du Département Sud Limite de la commune DCP Table sectorielle Réhabilitation des canots à voile Inventaire et études socio-économiques Débarcadères et Associations de pêcheurs Cartographie des habitats bentiques Haïti | Sept 2013 | Introduction | 25 Grandes orientations stratégiques pour Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 2.4 La « Côte Sud Initiative » (CSI) FINAL DRAFT
  35. 35. 26Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Introduction FINAL DRAFT
  36. 36. 3.1 Organisation et structuration du territoire 3.1.1 Localisation de la commune de l’Ile à Vache 28 3.1.2 Occupation du sol 30 3.1.3 Situation topographique 32 3.1.4 Hydrographie 34 3.2 Climat et pluviométrie 3.2.1 Pluviométrie 37 3.2.2 Vents 37 3.2.3 Températures 37 3.3 Aspects démographiques 3.3.1 Caractéristiques de la population 38 3.3.2 Répartition de la population sur l’île 39 3.4 Historique 3.4.1 17e Siècle : le pirate Morgan 42 3.4.2 18e Siècle, les premiers colons 42 3.4.3 19e Siècle, arrivée de Bernard Kock 44 3.4.4 20e Siècle, le père Magron 44 Diagnostique Chapitre 3 Caractéristiques générales de la commune Dans ce chapitre : FINAL DRAFT
  37. 37. 3.1.1 Localisation de la commune de l’Ile à Vache La république d’Haïti est subdivisée en dix départements, la commune de l’Île à Vache se trouve dans le Département du Sud. Parmi les cinq arrondissements dans le Département du Sud, la commune est l’une des six communes parmi Les Cayes, Camperin, Maniche, Chantal et Torbeck qui constituent l’arrondissement des Cayes. Elle est située dans la mer des Caraïbes (les …… de latitude Nord et ….. de longitude Ouest), au sud de l’Hispaniola, dans la baye des Cayes à environ 10km de la ville du même nom. Avec une superficie de 45,96 km2 elle est la troisième île du pays après l’île de la Gonave (689,62 km²) et l’île de la Tortue (180 km2). Le territoire communal de l’Ile à Vache est constitué d’une grande île qui s’étend sur 15 km en longueur d’Est en Ouest et sa plus grande largeur est de 3 ou 5 km, ainsi que de trois petits îlets nommés Pierre le Nantais nommée aussi Pelantin , Cayes à l’Eau et Îlet le Brouet, qui ont respectivement une superficie de …. Avec un total de … km2 elle fait …./… de la superficie du département. Elle se situe à environ 15 km des Cayes qui est le centre régional du sud du pays et des pôles locaux de développement de Saint Jean du Sud et de Saint Louis du Sud qui se situent respectivement à … et à … km par rapport au territoire d’étude. Les autres grandes villes du pays sont relativement éloignées : Port-au-Prince à km (….h de route), Jacmel à … à 105 km, Au niveau du découpage administratif, l’Île à Vache est constituée d’une seule section communale qui porte le même nom que la S U D O U E S T C E N T R E A R T I B O N I T E N O R D S U D E S T N I P P E S N O R D E S T N O R D O U E S T G R A N D E A N S E O U E S T N O R D O U E S T SUD Pays d’ Haïti Département Sud S U D O U E S T C E N T R E A R T I B O N I T E S U D E S T N I P P E S N O R D E S T G R A N D E A N S E O U E S T SUD S U D O U E S T C E N T R E A R T I B O N I T E N O R D S U D E S T N I P P E S N O R D E S T N O R D O U E S T G R A N D E A N S E O U E S T SUD KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes à l’Eau Pierre le Nantais Îlet le Brouet Commune de l’Île à Vache Les Cayes Arrondissement Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 28 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 3.1 Organisation et structuration du territoire FINAL DRAFT
  38. 38. Anse a l’eau Cachiman Anse Dufour Village Kakok Etang de Kakok Castra Nan Raquette Barriere bouteille Nan Mango Fil Nan citron Nan Panyol La Source Bois l’etat La Virgie Trou Palourde Kay Nobert Kay Orel Tapion Nan pond Nan Roche Dumeston Grosse Chaudierre Pointe Patil Source bambara Kafou 4 chemin Boucan Charles Nan Niche Etang de balairase Calbacite Nan Christiane Plaine Jonc Nan Rack Fosse Bla Ti Tanse KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Pierre le Nantais Islet a Bouee Castra Nan Raquette le Nan Mango Fil anyol La Source Bois l’etat La Virgie Trou Palourde Kay Nobert Kay Orel Tapion Nan pond Nan Roche Dumeston Grosse Chaudierre Pointe Patil Source bambara Kafou 4 chemin Boucan Charles Nan Niche Etang de balairase Calbacite Nan Christiane Plaine Jonc Nan Rack Fosse Bla Ti Tanse Soulette Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Pierre le Nantais Islet a Bouee les Nan Niche Etang de balairase Calbacite Christiane Plaine Jonc Nan Rack Fosse Bla Ti Tanse Anse a Canot Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Islet a Bouee on 4 chemin Boucan Charles Nan Niche Etang de balairase Calbacite Nan Christiane Plaine Jonc Nan Rack Fosse Bla Ti Tanse a Rav erre Pradel and riere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Islet a Bouee 3 Îlets: Pierre le Nantais, Cayes à l’Eau, Îlet le Brouet commune. Les habitants et la mairie se repèrent sur le terrain grâce à un découpage qui subdivise l’île en 26 parties, il s’agit d’habitations que localement on appelle sous-sections communales ou grandes localités (cf. carte découpage ci-après). Les trois petites îles sont comprises dans la sous-section de Mme Bernard, dans laquelle se situe la localité du même nom et qui est le centre administratif et économique de la commune. Les limites des 26 habitations, telles que indiquées dans le plan reflètent la perception du territoire par les habitants et les autorités, mais bien que dressées avec le plus d’attention et le plus fidèlement possible lors de plusieurs ateliers, ces limites peuvent être variables car elle n’ont aucun statut officiel. Les habitants disent aussi que la commune est subdivisée en 4 grandes zones qui englobe chacune différentes sous sections communales, le tableau ci-après Localité Délimitation des sous-sections communales Délimitation de la commune 100m 500m 1km 4km2km Carte du découpage administratif de la commune de l’Île à Vache 29Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Organisation et structuration du territoire 3.1 FINAL DRAFT
  39. 39. Utilisation du sol Superficie (ha) % de la superficie totale Groupement de maisons 311.19 6.76 Mangroves 1103.48 23.98 Lacs 57.91 1.26 Élevage 241.02 5.24 Broussaille 319.35 6.94 Zones humides 249.22 5.42 Arbres fruitiers 498.93 10.84 Affleurement de roches 342.1 7.43 Cultures agricoles 1478.12 32.12 Ile à Vache 4601.32 100.00 Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 30 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Organisation et structuration du territoire 3.1 3.1.2 Occupation du sol Une grande partie du littoral de la commune est occupée par les des mangroves. Malgré la coupe effrénée pour l’obtention du charbon de bois et pour la construction, les mangroves occupent encore près d’un quart de l’ensemble du territoire communal. Bien que la partie Nord-Est de l’île soit occupé par une grande mangrove entourée de zones humides, la partie Nord-Est est caractérisée par une zone relativement sèche avec des affleurements rocheux et des broussailles ou forêt sèche ? Excepté la zone sèche et de la grande zone de mangroves située dans la partie Est de l’île, les autres zones sont couvertes d’une végétation relativement diversifiée. La surface bâtie couvre presque 7% du territoire La majorité des habitants de l’île sont des agriculteurs et/ou pêcheurs, ce qui fait que la culture agricole occupe la majeure partie du territoire, près d’un tiers, et ce concentre essentiellement dans la partie centrale. Les zones d’élevage sont majoritairement concentrées dans la partie sud de l’île, à proximité du littoral. Elles occupent un peu plus de 5% du territoire communal. On peut remarquer aussi une présence relativement importante d’arbres fruitiers, qui couvrent près de 11% du territoire avec une concentration plus forte à l’Ouest de l’île. Les arbres fruitiers dominants sont : le cocotier, l’amandier, le manguier, la noix d’acajou et l’arbre véritable. La partie Ouest de l’île est caractérisée par relief relativement accidenté, avec la présence d’un grand lac entouré d’une mangrove. Il est à noter, que la surface bâtie ne représente que 7% de l’île. FINAL DRAFT
  40. 40. KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Ilet A Bre Pellantin 100m 500m 1km 4km2km Sub section communal Affleurement de roches et solls nus Logements Arbre fruitier Zone humides Lakes Mangroves Broussaille Elevage Cultures agricoles moyenne dense Map: Occupation du sol 31Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Organisation et structuration du territoire 3.1 FINAL DRAFT
  41. 41. 3.1.3 Situation topographique Le profil du territoire communal est marqué par des collines, des plateaux, des valons et les littoraux. Le relief de la zone varie de zéro au niveau de la mer à 75 mètres d’altitude sur le sommet de la sous-section de Kakok. Les collines et des monticules ont des pentes qui varient de 20% jusqu’à 50%. La partie ouest de l’île est montagneux avec un point culminant de 75 mètres (246 pieds) au-dessus du niveau de la mer et est situé dans la sous-section de kakok. Les collines se poursuivent et descendent du centre de l’île vers l’est et divisent les côtes nord et sud. La partie est de l’île est relativement plat avec de petites collines au centre.Les points les plus bas sur l’ile sont situee a point est et a Mme Bernard. Sur la partie ouest de l’île, il ya cinq grandes collines: • A Kakok, Do Kachiman avec 75 m de hauteur, • Entre Soulette et Batelmie, morne Kay Mira avec 55 m de hauteur • Entre Grande Sable et Batelmie, morne Bwa Leta, avec 45 m de hauteur • Entre Mme Bernard et Gros Morne le morne Citadelle avec 65 m de hauteur • A La Hatte, morne Kay Klercide qui mesure respectivement 50 m La colline de La Hatte a une pente de 32 degrés sur la côte sud de l’île, près de l’océan. Les localités de Gros-Morne et Grande Plaine font partie de la colline qui continue jusqu’à la partie est de l’île, à 20 mètres de hauteur generalement appeler gros morne a cause de son etendue. les sections des coupes montre le decoupage chaque 10m et donne un profile a ses colines , on peut ainsi observer que ses pentes sont non seulement les plus haute de l’ile mais elles sont aussi les plus aigue. Selon la carte d’etude des pentes elles depasse tous 25 % mais sont plus ou moins plat au sommet. 75 m 50 m 40 m 50 m 55 m 65 m 40 m 1 E 75 m 50 m 50 m 65 m 40 m KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes a l’eau Pelantin ilet a bree Section 4 - morne Kay Clercide Sections 2 - morne Bwa Leta et morne Kay Mira Section 1 - Do Kachiman Section 3 - morne Citadelle Carte des pentes en pourcentage Legende Section a travers les collines 75 m 50 m 10 50 100 200 500 Echelle en metre Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 32 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 3.1 Organisation et structuration du territoire FINAL DRAFT
  42. 42. 3.1 10 m 20 m 20 m 20 m 30 m 10 m 10 m 10 m 20 m 20 m KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Mme Bernard Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes à l’Eau Pierre le Nantais Îlet le Brouet Morne Do Kachiman Morne citadelle Morne bwa leta Morne kay Mira Morne kay du chene Morne kay klercide Gros morne 1 2 3 4 10m 5m 10m 5m 5m 10m 5m 10m 5m 100m Map: Hydrography Mangroves lacs Route majeurs Contour lines 100m 500m 1km 4km2km (20m 10m) 33Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Organisation et structuration du territoire FINAL DRAFT
  43. 43. 3.1.4 Hydrographie Au niveau hydrographique, il n’existe aucune rivière permanente sur l’île. La surface d’eau permanente est le grand lac situé dans la partie Ouest qui n’occupe qu’un peu plus d’1% du territoire. Cependant, comme illustré dans la carte ci-après, il existe des embouchures avec la mer, 7 au total, qui des petits cours d’eau dont les débits sont relativement faibles et varient en fonction de la pluviométrie et des marées. Ceci rend ces zones très vulnérables aux inondations. Elles sont caractérisées par une biodiversité variée avec des eaux plus ou moins saumâtres. La partie Est de l’île est très humide, en effet, hormis la grande zone de mangrove à Mangle, beaucoup de petits cours d’eau traversent cette partie de l’île. Madame Bernard est très sensible aux inondations, d’une part, car son niveau relativement bas par rapport à la mer, quand la mer monte la partie de la ville au niveau de la place publique en face du débarcadère est pratiquement impraticable à cause de la boue. D’autre part, la ville est entourée de deux cours d’eau qui lors de fortes pluies créent des inondations relativement importantes. La zone de balairase aussi subit des inondations severes a ause de l’etant de balairase qui houles en saison pluvieuse. 3.1.5 Géologie D’après le Bureau des Mines et de l’Energie de la République d’Haïti , le sol de l’Île est formé principalement par des séries sédimentaires. L’Île-à- Vache est constituée de quatre grandes formations géologiques : • Toute la partie Nord et Est, est formée par des roches sédimentaires du quaternaire tels principalement des alluvions et des mangroves • Au Sud on retrouve des roches magmatiques de l’époque plio-quaternaire, tel le complexe tholéïtique et sédimentaire de Dumisseau • La partie centre-est est formée des roches sédimentaires du tertiaire tel le Pliocène • L’Ouest de l’île est caractérisé par d’autres roches sédimentaires du tertiaire, tel le paléocène supérieur, éocène inférieur à moyen Embaucherie mm bernard Mangrove grand sable Embaucherie mangrove Mangrove de soulette Trou milieu mangrove de kakok Embaucherie Caye Rubin Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 34 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity 3.1 Organisation et structuration du territoire +1 2 3 4 5 6 7 FINAL DRAFT
  44. 44. Mme Bernard Cayes a l’eau KaKok Trou Milieu Soulette La Hatte Batelmie Grand Sable Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes à l’Eau Pierre le Nantais Îlet le Brouet 1 2 3 4 5 6 7 Mme Bernard Cayes a l’eau Soulette a Hatte Batelmie Grand Sable Gros Morne Grande Plaine Figuier Trou L’embara Rav Pierre Pradel Grand Barriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes à l’Eau Pierre le Nantais Îlet le Brouet 1 2 3 4 5 7 Cayes a l’eau ais Sale Anse a Canot Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin yes à l’Eau Pierre le Nantais 4 7 Cayes a l’eau ou L’embara av erre Pradel rand rriere Marais Sale Dentelle Cocoyer Anse a Canot La Fortune Mangle Bois Bouton Lan Palmiste Carrefour Citron Balairase Pointe de l’Est Caye Rubin Cayes à l’Eau Pierre le Nantais 1 3 4 7 3 Îlets: Pierre le Nantais, Cayes à l’Eau, Îlet le Brouet Carte de l’hydrographie Map: Hydrography Mangroves Brousailles Lacs Cours d’eau majeurs Cours d’eau mineur Courbes de niveau 35Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Organisation et structuration du territoire 3.1 FINAL DRAFT
  45. 45. 18˚05’ 10 5 10 5 5 105 10 5 100 Source:Digitalimageandgeoreferencing:JohnWalker,Matraco-ColoradoHoldingLtd,2003,citedinxxx,edited,2013 100m 500m 1km 4km2km Carte de la géologie de l’Île à Vache Alluvions Pliocene Complexe de Dummisseau Paleocene superieur Lac Récifs coralliens Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 36 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Organisation et structuration du territoire 3.1 FINAL DRAFT
  46. 46. Photo of flooding after hurricane Photo of flooding after hurricane 37Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Climat et pluviométrie 3.2 3.2.1 Pluviométrie Le climat de l’Ile-à-Vache est sec et aride. Il est caractérisé par deux grandes périodes : • Une saison pluvieuse qui se divise en deux périodes de avril à juin et de septembre à novembre. • Une saison sèche qui va de décembre à mars. Cependant, les pluies ne sont pas régulières d’année en année et la période sèche à tendance à être plus longue. Les pluies causent des inondations fréquentes et fortes, en particulier le long de la côte. La sécheresse cause la perte de bétail et des denrées agricoles. Ceci peut être accentué par les menaces cycloniques présente de juin à novembre. Ce déficit hydrique engendre la hausse des prix des denrées alimentaires ainsi que la diminution di pouvoir d’achat des familles les plus vulnérables. D’après le dernier bulletin de la dernières estimations de la CNSA au cours des mois de avril mai et juin la distribution des pluies a été mauvaise et elle a été en dessous de la normale (cf. graphique ci-contre). Ceci classe l’Île à Vache, Aquin, Cavaillon, Saint Jean du Sud, Charbonnières, Les Anglais , Port-à-Piment, Roche à Bateau et Tiburon parmi les communes en déficit hydrique. Sur l’île, pour lesquelles les précipitations ont varié de presque 100mm à presque 200mm par mois, ce qui est nettement inférieur à la pluviométrie annuelle estimée par la CNSA à 301mm/ an. Selon les témoignages des agriculteurs, la répartition des pluies n’est pas uniforme sur l’ensemble du territoire. Les sous-sections communales de Mme Bernard, Kakok, Trou Milieu, Soulette, Batelmie et La Hatte reçoivent beaucoup plus de pluie que les autres grandes localités de la commune. 3.2.2 Vents Les vents dominants dans le département sont les Alizés et les Nordés. Les alizés ou vents d’Est soufflent pendant presque toute l’année dans la direction Sud-est / Nord-ouest et peuvent devenir violents en août –septembre. Ils influence fortement la pluviométrie de la région. Les Nordés soufflent de novembre à janvier et parfois jusqu’en mars. Ces vents peuvent provoquer des raz-de-marée. 3.2.3 Températures Dans la zone du littoral en Haïti, la température moyenne est de 27°C.A l’Île-à-Vache la température oscille autour de 24 à 35˚C. FINAL DRAFT
  47. 47. Aspects démographiques entre l’Île à Vache, le Département Sud et la République d’Haïti* Commune Ile-à-Vache Départe- ment du Sud République d’Haïti Population totale 2012 14 695 739 565 10 413 211 Nombre de ménages 2 683 2 260 092 2 260 092 Taille des ménages 5.47 4.8 4.6 Part de population urbaine 13% 22% 50% Part de population rurale 87% 78% 50% Part de femmes 46% 48% 50% Part de hommes 54% 52% 50% Part des 18 ans et + 56% 61% 58% Kakok 227Ménages Trou Milieu 154Ménages Soulette 129Ménages La Hatte 229Ménages Batelmie 53Ménages Grand Sable 52Ménages Mme Bernard 300Ménages Gros Morne 122Ménages Grande Plaine 133Ménages Figuier 48Ménages Trou L’embara 15Ménages Rav Pierre 18Ménages Pradel 32Ménages Grand Barriere 173Ménages Marais Sale 33Ménages Dentelle 125Ménages Cocoyer 4Ménages Anse a Canot 26Ménages La Fortune 226Ménages Mangle 0Ménages Bois Bouton 260Ménages Lan Palmiste 25Ménages Carrefour Citron 33Ménages Balairase 96Ménages Pointe de l’Est 133Ménages Caye Rubin 1Ménages Cayes A L’Eau 130Ménages Pallentin 40Ménages Ilet A Bre 80Ménages **Taillemoyennedesménages àIAV=5,48;auxCayes=4,8. 3.3.1 Caractéristiques de la population D’après une étude démographique réalisées par l’IHSI 1 , en 2012 la population totale de la commune de l’Île à Vache est estimée à 14 695 habitants. Ce qui ne présente que 2% de la population totale du département du Sud et 0,14% de la population totale du pays 2 . C’est une île qui n’est par très urbanisée, en effet, la part de population urbaine est de 13% par rapport aux 22% de la ville des Cayes (cf. tableau). La population adulte (18 ans et plus) est majoritaire (56%) et est proche à celle du pays qui est de 58%, par contre, la commune Des Cayes présente une part 1 Direction des statistiques démographiques et sociales, “population totale, population de 18 ans et plus ménages et estimés en 2012”, Ministère de l’Economie et des Finances, Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI), janvier 2012 2 Ibid de la population des 18 ans et + plus importante de 61%. La taille des ménages de la commune, qui est de 5,48 est plus élevée de celle des Cayes et du pays, qui se situent respectivement à 4,8 personnes / ménage et 4,6 personnes/ménage. Le taux de croissance annuel de l’île est estimé à ….. Carte du nombre de ménages dans chaque sous-section communale de l’Île à Vache Photo of the market in Mm Bernard Haïti | Sept 2013 | Diagnostique | 38 Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Aspects démographiques 3.3 FINAL DRAFT
  48. 48. -­‐1000  -­‐800  -­‐600  -­‐400  -­‐200  0  200  400  600  800  1000   -­‐1000   -­‐900   -­‐800   -­‐700   -­‐600   -­‐500   -­‐400   -­‐300   -­‐200   -­‐100   0   100   200   300   400   500   600   700   800   900   1000   0-­‐4  ans   5-­‐9  ans   10-­‐14  ans   15-­‐19  ans   20-­‐24  ans   25-­‐29  ans   30-­‐34  ans   35-­‐39  ans   40-­‐44  ans   45-­‐49  ans   50-­‐54  ans   55-­‐59  ans   60-­‐64  ans   65-­‐69  ans   70-­‐74  ans   75-­‐79  ans   80-­‐84  ans   85  ans  et  +   PYRAMIDE  DES  AGES  (source:  recensement  popula0on  IHSI  2003)     Femmes   Hommes   La pyramide des âges de l’Île-à-Vache, ci-dessous, qui a été réalisée d’après le recensement statistique de 2003 3 . La population de l’île est relativement jeune, avec la majorité de la population située dans la tranche 0-19 ans, soit 54% de l’ensemble de la population recensée en 2003. Tandis que les personnes âgées de 65 ans et plus représentent presque 6% de la population. On peut dire que l’âge est situé autours des 20 ans. Bien que la part des hommes soit plus importante 3 Bureau du recensement, « 4ème recensement général de la population et de l’habitat-2003, résultats définitifs du département du Sud », Ministère des Finances, Institut Haïtien de Statistiques et d’Informatique (IHSI), mars 2005 3.3.2 Répartition de la population sur l’île Etant donnée le manque d’informations démographiques au niveau de la commune, un calcul sommaire a été fait sur base de la photo aérienne 2010. Après avoir calculé le nombre de constructions, le calcul c’est basé sur les hypothèses suivantes : • 1 construction = 1 ménage, ce qui nous donne un nombre total de 2897 ménages • 1 ménage = 5,47 personnes (ce chiffre a été calculé sur base des estimation de l’IHSI de 2012) ce qui donne au total 15876 habitants • les surfaces pour le calcul des densités ont été estimées par SIG Bien qu’il s’agisse que d’hypothèses, le calcul est relativement proche aux estimations de l’IHSI réalisées en 2012, qui comptaient pour l’île un total de 2683 ménages et 14695 habitants. Si on considère que la surface totale de l’île est de 4601 ha et la population totale de 15876 habitants, on peut dire que la densité est de 3,45hab/ha. Mais tout comme le nombre total d’habitants, la densité est variable par rapport aux différentes habitations de l’île. En effet, nous pouvons distinguer 3 zones distinctes : La zone de Mme Bernard : Mme Bernard est la partie le plus peuplée de l’île avec 19% de la population communale et une densité moyenne de 28,8 hab/ha. Les trois petites îles : Pierre ne Nantais, Cayes à l’Eau et îlet le Brouée sont comprises dans cette grande localité. Mais son on les sépare de la grande localité de Mme Bernard et on fait le calcul séparément, on se rend compte que les trois îles ont les densités en termes d’habitants par hectare les plus importantes de l’ensemble du territoire communal. Ceci malgré leur grande vulnérabilité face intempéries, le manque de que celle des femmes, respectivement 52% et 48%, les femmes ont une espérance de vie plus grande. En effet, les femmes qui ont plus de 70 ans sont plus nombreuses que les hommes. On observe également que la pyramide est restreinte pour les enfants de 0 à 5 ans, par rapport aux classes d’âge supérieures. Ceci est en partie lié aux problème de sous-déclaration des naissances (omissions ou méconnaissances de l’âge exact). D’après certains notables de l’île, ceci est également lié au fait que certaines familles baptisent leurs enfants aux Cayes et pas sur l’île, à cause des exigences de certaines églises. En effet, le prêtre catholique demande aux parents fidélité et régularité à son église avant de baptiser les enfants. 39Diagnostique Technique et Participatif de l’Île à Vache | Caractéristiques générales de la commune Typography architecture for humanity architecture for humanity architecture for humanity Diagnostique Aspects démographiques 3.3 FINAL DRAFT

×