Your SlideShare is downloading. ×
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Estrie pqd
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Estrie pqd

102

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
102
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L’ESTRIE 2013-2018
  • 2. Plan de développement de l’Estrie 2013–2018 5 7 10 13 14 Mot du président et de la directrice générale de la Conférence régionale des élus de l’Estrie................................................................. 5 Mise en contexte • Une démarche consultative en plusieurs étapes.............................................................................................. 7 • Une vision de développement régional............................................................................................................ 9 • Des défis à relever................................................................................................................................................ 9 Principes directeurs • Principe 1 : Le développement durable.......................................................................................................... 10 • Principe 2 : L’équité entre les hommes et les femmes................................................................................... 10 • Principe 3 : Le développement de façon fluide, intersectorielle et interterritoriale.................................. 11 • Principe 4 : a modulation des programmes dans tous les secteurs afin qu’ils soient adaptés L et pertinents aux besoins et réalités de l’Estrie........................................................................ 11 • Principe 5 : L’ouverture à la diversité............................................................................................................... 11 Objectifs transversaux • Développer le sentiment d’appartenance et la fierté de vivre en Estrie, de produire en Estrie et de consommer l’Estrie.................................................................................................................................. 13 • Améliorer la participation citoyenne favorisant le développement et la vitalité des communautés estriennes...................................................................................................... 13 • Mettre en place les conditions favorables au développement d’une culture d’innovation et de créativité..................................................................................................... 13 OBJECTIF GÉNÉRAL : Développer et exploiter le savoir et le savoir-faire des personnes, des entreprises, des institutions et des organisations Objectifs spécifiques • Augmenter la diplomation et la qualification des jeunes estriens et lutter contre le décrochage scolaire............................................................................................. 14 • Augmenter le niveau de connaissance dans les entreprises et les organisations contribuant au développement de l’Estrie..................................................................................................... 14 • Développer une culture d’information des citoyens sur des sujets d’intérêt pour leur communauté afin de favoriser leur implication.............................................................. 15 • Améliorer la disponibilité de main-d’œuvre qualifiée................................................................................... 15 – ccroître la formation continue en entreprise............................................................................................. 15 A – ttirer et retenir en Estrie des personnes qualifiées dont le profil correspond A aux besoins du marché du travail et au potentiel de développement de la région............................... 15 – romouvoir la formation professionnelle et technique.............................................................................. 15 P – évelopper l’employabilité des personnes en âge de travailler qui ne sont ni aux études ni D en emploi, en adéquation avec les besoins du marché du travail............................................................ 15
  • 3. 16 18 21 25 Augmenter la prospérité des entreprises et de leur main-d’œuvre Objectifs spécifiques • Soutenir les entreprises estriennes de transformation et du tertiaire moteur dans leurs efforts pour maintenir et améliorer leur valeur ajoutée............................................................... 16 – ccélérer l’innovation............................................................................................................................................................................ 16 A – ugmenter leur productivité............................................................................................................................................................. 16 A – outenir la commercialisation de leurs produits et services........................................................................................... 16 S – ugmenter leur utilisation des technologies........................................................................................................................... 16 A – ssurer leur relève entrepreneuriale............................................................................................................................................. 16 A • Favoriser l’expression d’une culture entrepreneuriale forte............................................................................................... 17 • Attirer en Estrie des entreprises créatrices de richesse........................................................................................................ 17 • Favoriser la mise en valeur et la transformation des ressources, particulièrement du milieu forestier et agricole, ainsi que de l’énergie renouvelable.............................................................................. 17 • Sensibiliser et appuyer les dirigeants de PME dans la gestion prévisionnelle de la main-d’œuvre............ 17 Assurer la qualité de vie des citoyennes et des citoyens, en ville et dans les milieux ruraux Objectifs spécifiques • Réduire la pauvreté et l’exclusion sociale. ...................................................................................................... 18 • Maintenir et développer des infrastructures culturelles, sportives et de loisir et faciliter l’offre d’activités........................................................................................... 18 • Améliorer la disponibilité de services de télécommunication partout en Estrie et favoriser leur utilisation pour l’information et la formation des citoyens................................................ 18 • Déployer des services de transport collectif en milieu rural et mettre en place les conditions favorables à leur utilisation..................................................................... 18 • Attirer et intégrer de nouveaux citoyens......................................................................................................... 19 • Favoriser la disponibilité de services de proximité liés à la famille, en milieu rural, soit les services de garde subventionnés, les services éducatifs et les soins de santé............................. 19 • Conserver et protéger les milieux naturels..................................................................................................... 19 • Augmenter l’accessibilité aux milieux naturels pour la pratique d’activités récréatives par les citoyens et les visiteurs................................................................................... 19 DÉMARCHE DE CONSULTATION ET DE MOBILISATION : ORGANISATIONS AYANT PARTICIPÉ À L’ÉLABORATION DU PLAN................................................. 21 Mise en oeuvre du Plan.............................................................................................................. 25 Les photos utilisées dans ce document ont été fournies gracieusement par les MRC de l’Estrie et la Ville de Sherbrooke. Pour plus d’information, veuillez contacter la Conférence régionale des élus de l’Estrie.
  • 4. C’est avec enthousiasme que nous convions les Estriennes et les Estriens à unir leurs forces pour contribuer à faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre !
  • 5. Le développement de l’Estrie peut s’appuyer sur des entreprises créatrices, des attraits touristiques à couper le souffle, un milieu de vie incomparable, des villes et villages dynamiques, une relève proactive et des établissements d’enseignement de qualité. Or, ce sont les Estriennes et les Estriens eux-mêmes qui, sans aucun doute, constituent la principale force de la région. Axer le développement sur les besoins et aspirations de la population s’avère un gage de succès. C’est dans le cadre de cette perspective que le Plan de développement de l’Estrie 2013-2018 vous est présenté. La mission première de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Estrie est de mobiliser et de concerter les partenaires et intervenants qui, ensemble, travaillent pour créer les conditions favorables à la qualité du milieu de vie. La force de concertation des leaders de ces organisations estriennes nous a permis de convenir, par consensus, des objectifs et principes directeurs sur lesquels miser pour les cinq prochaines années. C’est avec reconnaissance que nous saluons chacun des participants à la démarche et soulignons la passion avec laquelle ils ont partagé leurs connaissances et leurs analyses. Nous remercions tout particulièrement les administrateurs de la CRÉ de l’Estrie pour la qualité de leur engagement. Nous ne pouvons passer sous silence le travail exceptionnel de l’équipe de la CRÉ de l’Estrie, et spécialement de Mme Andrée Bureau, conseillère en développement et coordonnatrice de la démarche d’actualisation du Plan de développement. Nous soulignons également la collaboration soutenue du bureau régional du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire. Au cours des cinq prochaines années, chacun des partenaires du développement économique, social, culturel et communautaire de l’Estrie sera appelé à agir en cohérence et avec créativité, pour faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre ! Le Plan de développement de la région est issu d’une consultation de l’ensemble des ministères, organismes et autres acteurs du développement de la région. Le contenu de ce document constitue une référence pour tous les décideurs qui auront à choisir des actions ou à soutenir des projets novateurs au cours des prochaines années. En d’autres termes, ce plan servira de guide à tous les intervenants en développement de l’Estrie. Maurice Bernier, président Conférence régionale des élus de l’Estrie À la lecture du Plan de développement de l’Estrie 2013-2018, vous serez à même de constater que la région est habitée d’une volonté d’innover et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de la population estrienne. Marie-Hélène Wolfe, directrice générale Conférence régionale des élus de l’Estrie 5
  • 6. Mise en contexte La mesure des indicateurs d’avancement identifiés lors de la dernière planification quinquennale. Cet exercice a été réalisé par l’équipe de la CRÉ de l’Estrie. Certaines données ont été colligées par la firme Raymond Chabot Grant Thornton. ▲ À titre d’interlocutrice privilégiée du gouvernement du Québec en matière de développement régional pour l’Estrie, la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Estrie doit établir une planification quinquennale, définissant les objectifs généraux et particuliers de développement pour la région de l’Estrie. L’inventaire des réalisations s’inscrivant dans le Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, réalisé par l’équipe de la CRÉ de l’Estrie. ▲ Loin de remplacer les plans locaux ou sectoriels élaborés dans les différents milieux et organisations de l’Estrie, ce plan de développement régional identifie des objectifs qui répondent aux besoins et aux potentiels de développement de l’Estrie, sur lesquels une plus-value se dégage à travailler de façon régionale. Tout comme la Stratégie pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2011-2016 du gouvernement du Québec, le Plan de développement de l’Estrie comporte des objectifs qui permettent d’agir pour mieux habiter nos territoires, d’agir pour vivre de nos territoires et d’agir en synergie. La mise en valeur des potentiels de chaque territoire, dans une perspective de développement durable, résultant de l’engagement et du dynamisme des citoyens, des élus et des acteurs socioéconomiques sectoriels est une préoccupation qui se reflète dans l’ensemble du Plan de développement de l’Estrie 2013-2018. UNE DÉMARCHE CONSULTATIVE EN PLUSIEURS ÉTAPES L’élaboration du Plan de développement de l’Estrie 20132018 s’est effectuée en plusieurs étapes. La première, réalisée à l’été 2012, consistait à faire le portrait de la situation ainsi que des avancées depuis 2007. Pour ce faire, quatre documents ont été produits : ▲ La mise à jour du diagnostic socioéconomique de 2006 ayant servi de base au Plan de développement de l’Estrie 2007-2012. Cet exercice de mise à jour a été confié à la firme Raymond Chabot Grant Thornton. L’appréciation des réalisations estriennes s’inscrivant dans le Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, incluant la contribution du Fonds de développement régional (FDR) à ces réalisations. ▲ Pour le Plan quinquennal de développement 2013-2018, le conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie a choisi de faire une mise à jour du Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, puisque plusieurs éléments étaient toujours pertinents. La deuxième étape de planification reposait sur différentes formes de consultation. Une cinquantaine d’avis portant sur les enjeux actuels de développement de l’Estrie ont été reçus. Ensuite, des rencontres ont eu lieu avec quatre comités-conseils consultatifs. Au total, plus de 80 personnes ont participé à ces consultations qui se sont réalisées en deux temps : une première rencontre portant sur les défis pour le développement de l’Estrie et une deuxième permettant aux participants de donner une rétroaction sur la première ébauche de la mise à jour du Plan quinquennal de développement, en plus d’amorcer une réflexion sur sa mise en œuvre. À la suite de ces rétroactions, une deuxième ébauche du plan quinquennal de développement a été rédigée. Celle-ci tenait compte des commentaires reçus tout en maintenant le mandat de mise à jour du Plan de développement de l’Estrie 2007-2012 confié par le conseil d’administration. Cette deuxième ébauche, tout comme la première, tentait d’allier les intérêts des différents secteurs, milieux et organisations qui travaillent au développement de l’Estrie. Elle a fait l’objet d’une rencontre de travail du conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie, qui a permis de valider la proposition à soumettre au Forum régional de concertation du 14 février 2013. La proposition de Plan a été modifiée et adoptée par le conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie. 7
  • 7. L ’OUVERTURE À LA DIVERSITÉ • LE DÉVELOPPEMENT DURABLE • L ’ÉQUITÉ ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES • LA MODULATION DES PROGRAMMES DANS TOUS LES SECTEURS • LE DÉVELOPPEMENT DE FAÇON FLUIDE, INTERSECTORIELLE ET INTERTERRITORIALE DIPLOMATION CONNAISSANCE CULTURE D’INFORMATION MAIN-D’OEUVRE QUALIFIÉE CULTURE, SPORT, LOISIR DÉVELOPPER ET EXPLOITER LE SAVOIR ET LE SAVOIR-FAIRE VALEUR AJOUTÉE DANS LES ENTREPRISES des personnes, des entreprises, des institutions et des organisations LUTTE À LA PAUVRETÉ TÉLÉCOMMUNICATION CULTURE ENTREPRENEURIALE VISION CULTURE D’INNOVATION AUGMENTER LA PROSPÉRITÉ PROSPECTION Faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre des entreprises et de leur main-d’œuvre TRANSPORT COLLECTIF ASSURER LA QUALITÉ DE VIE des citoyennes et des citoyens en ville et dans les millieux ruraux TRANSFORMATION DES RESSOURCES NOUVEAUX CITOYENS SERVICES DE PROXIMITÉ – FAMILLE GESTION PRÉVISIONNELLE DE LA MAIN-D’OEUVRE PROTÉGER LES MILIEUX NATURELS ACCESSIBILITÉ AUX MILIEUX NATURELS SENTIMENT D’APPARTENANCE PARTICIPATION CITOYENNE
  • 8. Faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre UNE VISION DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL « Faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre », telle est la vision de développement qui guide l’élaboration du plan quinquennal de développement de l’Estrie. Les participants aux consultations réalisées dans le cadre de ce plan ont illustré ainsi cette vision : des entreprises prospères, une région qui rayonne dans le monde entier, DES DÉFIS À RELEVER Le défi démographique annoncé pour les prochaines années en Estrie constitue un enjeu majeur. La faible croissance de la population, combinée à son vieillissement, ira en s’accentuant. On dénote également un solde migratoire des 15-34 ans négatif en Estrie. La progression de la population active pourrait s’en trouver diminuée. Cette tendance est déjà observable avec une diminution plus marquée des 35 à 44 ans, par rapport à la moyenne québécoise et une croissance moins soutenue des 45 à 54 ans depuis 2001. Ce défi démographique se manifeste déjà par une diminution de la population en âge de travailler dans plusieurs MRC de l’Estrie et par les difficultés de recrutement de plusieurs entreprises. L’arrivée des baby-boomers à la retraite ira en s’accentuant au cours des prochaines années, ce qui amplifiera le phénomène. Cette diminution de la population active amène une rareté de main-d’œuvre qui risque d’être à l’origine de problèmes importants pour les entreprises et organisations. Il pourrait y avoir fermeture ou délocalisation donc perte d’emploi, exode des populations, etc. Les changements dans le contexte économique mondial amènent un défi économique de taille. La compétitivité accrue des entreprises ailleurs dans le monde, l’introduction massive des technologies de l’information dans les activités de commercialisation et de gestion des entreprises, les règles changeantes du commerce international, la concentration et la déréglementation du financement, etc. incitent à revoir la façon de faire des affaires. Les entreprises à haute intensité de main- des emplois bien payés, l’accès à l’environnement naturel, l’engagement des citoyens, le transport collectif accessible et abordable, une vie culturelle riche, une région branchée, un environnement naturel protégé, de magnifiques paysages, un milieu créatif, une fierté envers la région, etc. Pour devenir cette région innovatrice et particulièrement agréable à vivre, plusieurs défis devront être relevés, à l’instar d’autres régions et pays. d’œuvre et à faible valeur ajoutée ont peu de chances de réussir avec la concurrence qui est désormais mondiale, puisque les nouveaux concurrents se trouvent dans des pays où la main-d’œuvre est disponible en quantité. Au fil des travaux de consultation et d’analyse, trois objectifs généraux de développement ont été définis pour 2013-2018. Ces trois objectifs généraux sont interdépendants l’un de l’autre et ils contribuent tous à l’atteinte de la vision de développement de l’Estrie. Leur présentation sous forme de diagramme de Venn illustre bien l’absence de prédominance d’un objectif comparativement à un autre et démontre leur influence mutuelle. DÉVELOPPER ET EXPLOITER LE SAVOIR ET LE SAVOIR-FAIRE des personnes, des entreprises, des institutions et des organisations VISION AUGMENTER LA PROSPÉRITÉ des entreprises et de leur main-d’œuvre Faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre ASSURER LA QUALITÉ DE VIE des citoyennes et des citoyens en ville et dans les millieux ruraux 9
  • 9. PRINCIPES DIRECTEURS + + Cinq principes directeurs orientent le Plan de développement de l’Estrie 2013-2018 et indiquent comment les objectifs du Plan doivent être atteints. Ils devront guider l’ensemble des projets et des décisions pour le développement de la région. + + Principe 1 : Le développement durable Au Québec, le développement durable est défini comme suit : « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Le développement durable s’appuie sur une vision à long terme qui prend en compte le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique des activités de développement ». Principe 2 : L ’équité entre les hommes et les femmes Pour assurer le respect de l’équité entre les hommes et les femmes, l’analyse différenciée selon les sexes (ADS) devient un outil essentiel du développement. L’ADS est un processus d’analyse qui vise à discerner de façon préventive les effets distincts sur les femmes et les hommes de l’adoption et la mise en place d’un projet, d’une politique, d’un programme, d’un service, etc. Elle peut s’effectuer au cours de l’élaboration, de la mise en œuvre, du suivi ou de l’évaluation d’une initiative. Dans certaines situations, l’ADS mènera à l’offre de mesures différentes pour les femmes ou les hommes, et ce, afin de réduire les inégalités. 10
  • 10. Principe 3 : Le développement de façon fluide, intersectorielle et interterritoriale Les acteurs du développement étant nombreux, plusieurs initiatives se conçoivent et se réalisent en silo, qu’elles soient sectorielles ou territoriales. Les efforts de chacun ne sont donc pas maximisés, ce qui ne permet pas d’atteindre le plein potentiel d’impacts de ces initiatives sur le développement de la région. Les territoires composant l’Estrie et les acteurs travaillant à son développement sont tous liés. Aujourd’hui, la compétition se trouve dans les autres régions, les autres provinces et les autres pays. La solidarité régionale est importante. Principe 4 : La modulation des programmes dans tous les secteurs afin qu’ils soient adaptés et pertinents aux besoins et réalités de l’Estrie La plupart des programmes gouvernementaux sont conçus dans un esprit de bonne volonté par les institutions publiques, mais ne répondent pas toujours aux réalités vécues sur le terrain, particulièrement dans les collectivités à faible densité ou éloignées des centres. Ceci a un impact sur le développement régional. Des programmes moins rigides pourraient mieux répondre aux besoins propres de chaque milieu. Principe 5 : L ’ouverture à la diversité Jeunes ou âgés, hommes ou femmes, personnes issues de groupes minoritaires, tous les citoyens doivent être considérés comme contributeurs pour réaliser le Plan de développement 2013-2018 et ce, peu importe leur niveau de scolarité, leur expérience professionnelle, leur langue, leur origine ethnique, leur culture, leur orientation sexuelle et leur religion. Cette ouverture à la diversité permet non seulement des communautés plus inclusives, mais également plus créatives et innovatrices. 11
  • 11. objectifs transversaux Les consultations ayant mené à la proposition du Plan de développement 2013-2018 ont permis d’identifier trois objectifs transversaux, qui s’inscrivent dans chacun des objectifs généraux. OBJECTIF transversal Développer le sentiment d’appartenance et la fierté de vivre en Estrie, de produire en Estrie et de consommer l’Estrie (miser entre autres sur l’achat local, par les citoyens, les entreprises, les municipalités et les institutions). Pour faire de l’Estrie une région innovatrice, il est nécessaire de développer un milieu ouvert aux nouvelles idées, propice à la créativité, un milieu qui permet à la pensée d’évoluer en dehors des normes établies. OBJECTIF transversal Mettre en place les conditions favorables au développement d’une culture d’innovation et de créativité. ▲ Le développement et la vitalité des communautés sont intimement liés à l’implication individuelle et collective des citoyennes et des citoyens dans les sphères privées, publiques et civiles. Cette participation citoyenne peut être mise à contribution dans tous les secteurs d’activité (communautaire, scolaire, privé, environnemental, politique, etc.) et peut être de différentes natures (bénévolat, exercice de son droit de vote, participation dans des lieux décisionnels, défense d’une cause, etc.). par les citoyens, les entreprises, les municipalités que les institutions. ▲ De nombreux Estriens sont originaires d’autres régions du Québec et du monde. Leurs racines estriennes ne sont pas très longues. Pour relever le défi démographique, il est important de développer un sentiment d’appartenance fort, une fierté envers la région qui contribuera à ce que les jeunes et les moins jeunes aient le goût de rester en Estrie ou d’y revenir après avoir exploré d’autres lieux. Un fort sentiment d’appartenance à la région peut également faire des Estriens de bons ambassadeurs pour attirer de nouveaux citoyens et une main-d’œuvre qualifiée. Il devrait aussi y avoir un impact économique en augmentant l’achat de produits et de services issus de la région, tant OBJECTIF transversal ▲ Améliorer la participation citoyenne favorisant le développement et la vitalité des communautés estriennes. 13
  • 12. OBJECTIF GÉNÉRAL : Développer et exploiter le savoir et le savoirfaire des personnes, des entreprises, des institutions et des organisations En Estrie, on trouve un réseau complet d’institutions d’enseignement et de recherche, en français et en anglais. Cet atout doit être valorisé et mis à contribution pour le développement de la région, tant pour améliorer la prospérité que la qualité de vie. En 2006-2007, l’Estrie se classait au 14e rang sur 17 au Québec pour son taux de décrochage scolaire de 33,1 %. Grâce aux efforts de mobilisation dans l’ensemble de la région, la situation s’est améliorée. En 2009-2010, le taux de décrochage était de 23,2 %. Par contre, le taux de décrochage de toutes les régions s’est grandement amélioré et l’Estrie se plaçait au 15e rang québécois. Un des moyens reconnus pour que les entreprises soient plus prospères est d’augmenter leur niveau de savoir. Le maillage avec les institutions du savoir est une des façons pour y parvenir. Grâce aux maillages, les entreprises peuvent accueillir des stagiaires amenant de nouvelles connaissances, réaliser des projets de recherche et développement, faire de la veille, etc. Il est important de poursuivre ce travail. L’obtention d’un diplôme et d’une qualification constituent de puissants leviers pour l’épanouissement personnel, le bien-être ainsi que le mieux-être des communautés. De plus, avec la diminution de la population active et les besoins de main-d’œuvre dans les organisations, il est nécessaire d’améliorer la qualification des jeunes et des adultes. Outre les entreprises, les organisations œuvrant au développement de l’Estrie, tous secteurs confondus, doivent également avoir un meilleur accès à de l’information, afin d’être plus efficaces dans leurs décisions et interventions. Ces informations peuvent être de nature variée, comme les bonnes pratiques expérimentées dans d’autres territoires ou des résultats d’études scientifiques. OBJECTIF spécifique OBJECTIF spécifique 14 Augmenter le niveau de connaissance dans les entreprises et les organisations contribuant au développement de l’Estrie. ▲ ▲ Augmenter la diplomation et la qualification des jeunes estriens et lutter contre le décrochage scolaire.
  • 13. Miser sur le savoir et le savoir-faire pour développer la qualité de vie en Estrie nécessite d’augmenter les connaissances et le regard critique des citoyens sur les sujets qui les touchent et sur lesquels ils peuvent avoir un impact. Des citoyens mieux informés ont davantage de chance de s’intéresser au développement de leur milieu et d’y participer pour améliorer leur qualité de vie. Ceci s’inscrit dans deux des seize principes du développement durable. Tout d’abord, la participation et l’engagement des citoyens et des groupes qui les représentent sont nécessaires pour définir une vision concertée du développement et assurer sa durabilité sur les plans environnemental, social et économique. Par ailleurs, les mesures favorisant l’éducation, l’accès à l’information et la recherche doivent être encouragées de manière à stimuler l’innovation, ainsi qu’à améliorer la sensibilisation et la participation effective du public à la mise en œuvre du développement durable. OBJECTIF spécifique ▲ Développer une culture d’information des citoyens sur des sujets d’intérêt pour leur communauté afin de favoriser leur implication. La difficulté d’arrimer les formations offertes aux besoins spécifiques du marché du travail demeure un enjeu stratégique tout comme la formation professionnelle et la formation continue en entreprise. Les besoins de formation du marché du travail évoluent constamment et les programmes établis ne répondent pas toujours adéquatement. Le processus préalable à l’offre d’un nouveau programme est long. Il arrive que lorsque le programme est enfin offert, il ne réponde plus aux besoins. La formation en entreprise requiert souvent des formations adaptées ou sur mesure. Les bassins de main-d’œuvre étant restreints au Québec, une attention particulière doit être mise sur l’attrait et la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée en provenance d’autres pays. Un nombre important de personnes ne sont pas en emploi ni aux études. Ces personnes, pour différentes raisons, sont éloignées du marché du travail et ont besoin d’un accompagnement pour arriver à l’intégrer ou le réintégrer. Développer l’employabilité de celles qui sont les plus susceptibles de se qualifier et d’occuper un emploi contribuera à augmenter la disponibilité de maind’œuvre qualifiée. OBJECTIF spécifique Améliorer la disponibilité de main-d’œuvre qualifiée : – Accroître la formation continue en entreprise ; – Attirer et retenir en Estrie des personnes qualifiées dont le profil correspond aux besoins du marché du travail et au potentiel de développement de la  région ; – Promouvoir la formation professionnelle et  technique ; – Développer l’employabilité des personnes en âge de travailler qui ne sont ni aux études ni en emploi, en adéquation avec les besoins du marché du travail. ▲ Selon Emploi-Québec, 28 900 postes seront à combler en Estrie d’ici 2015. Dans le contexte de rareté de main-d’œuvre, il est nécessaire de mettre en place des initiatives diversifiées pour augmenter la disponibilité de main-d’œuvre qualifiée. Une proportion importante des postes à combler nécessitera un niveau de compétence technique, soit une scolarité de niveau secondaire professionnel et de niveau collégial technique. Il est important de poursuivre les efforts pour valoriser ce type de formation, pour s’assurer de sa disponibilité sur le territoire de l’Estrie et pour intéresser les étudiants à s’y inscrire. 15
  • 14. OBJECTIF GÉNÉRAL : AUGMENTER LA PROSPÉRITÉ DES ENTREPRISES ET DE LEUR MAIN-D’OEUVRE Pour relever le défi démographique qui la guette, l’Estrie doit miser sur ses entreprises afin qu’elles offrent des emplois de qualité et des conditions de travail attrayantes en ville et dans les milieux ruraux. Pour ce faire, les entreprises estriennes doivent améliorer leur prospérité et créer de la richesse économique. La richesse se crée principalement par le biais des entreprises qui vendent leurs produits ou services à un prix plus élevé qu’il ne leur en a coûté pour les produire. Plus le processus de production permet d’ajouter de la valeur aux produits et services, plus l’entreprise pourra les vendre à un prix élevé. L’augmentation de la création de richesse par les entreprises permettra un partage de cette nouvelle prospérité avec le personnel. L’un des défis réside dans l’utilisation des nouvelles technologies pour l’amélioration des processus de Dans un contexte de vieillissement, la diminution de la population active a non seulement un impact sur la disponibilité de main-d’œuvre dans les entreprises, mais également sur la relève prête à prendre en mains les entreprises où les propriétaires veulent prendre leur retraite. Pour maintenir le tissu économique de la région, il est nécessaire d’assurer la relève des entreprises estriennes créatrices de richesse. OBJECTIF SPÉCIFIQUE 16 Soutenir les entreprises estriennes de transformation et du tertiaire moteur dans leurs efforts pour maintenir et améliorer leur valeur ajoutée. Pour ce faire : – Accélérer l’innovation; – Augmenter leur productivité; – Soutenir la commercialisation de leurs produits et services; – Augmenter leur utilisation des technologies; – A ssurer leur relève entrepreneuriale. ▲ Le tissu économique de l’Estrie se distingue par son nombre important d’entreprises de transformation et d’entreprises du tertiaire moteur dans lesquelles il est possible de travailler pour augmenter leur création de richesse. Pour ce faire, elles doivent innover, être productives, contrôler leurs coûts et vendre leurs produits ou services. production et de commercialisation. Ce défi sous-tend la disponibilité de la main-d’œuvre qualifiée.
  • 15. Miser sur les entreprises dans un contexte démographique de rareté de main-d’œuvre nécessite également de travailler sur le développement du goût d’entreprendre. Les entrepreneurs doivent compter sur une relève lorsqu’ils se retireront. Il faut également que de nouveaux entrepreneurs émergent et créent des entreprises prospères qui viendront remplacer celles à haute intensité de main-d’œuvre et à faible valeur ajoutée. La forme des nouvelles entreprises pourrait être différente de celle des entreprises existantes, considérant les valeurs importantes de qualité de vie qui animent les générations montantes. Toutes les formes d’entrepreneuriat sont à valoriser, qu’elles soient privées, publiques ou collectives. Le maintien de la propriété régionale des entreprises est également à considérer dans une perspective de maintien et de réinvestissement de la richesse en Estrie. L’Estrie dispose de ressources naturelles et agricoles et d’un potentiel énergétique important. Une des principales caractéristiques qui font que les citoyens et les touristes apprécient la région est la beauté de ses milieux ruraux et l’accès aux milieux naturels. L’augmentation de la prospérité des entreprises et de leur main-d’œuvre dans un tel contexte nécessite l’exploitation durable des ressources en milieu forestier et agricole, ainsi que leur première, deuxième et troisième transformation. Les secteurs forestier et agroalimentaire contribuent fortement à cette création de richesse dans la région, tout en favorisant à court et long terme la qualité de vie en Estrie. La filière des énergies renouvelables et des matières résiduelles ont également un fort potentiel et devraient être exploitées davantage. OBJECTIF SPÉCIFIQUE ▲ Favoriser la mise en valeur et la transformation des ressources, particulièrement du milieu forestier et agricole, ainsi que de l’énergie renouvelable. OBJECTIF SPÉCIFIQUE ▲ Favoriser l’expression d’une culture entrepreneuriale forte. En plus de miser sur l’entrepreneuriat régional, des efforts de prospection d’entreprises peuvent se poursuivre, entre autres à l’international, afin que s’installent en Estrie des entreprises qui contribueront à la création de richesse économique. Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, les entreprises estriennes doivent miser sur une gestion prévisionnelle de leur main-d’œuvre pour s’assurer d’avoir du personnel en nombre suffisant et avec les qualifications nécessaires. La disponibilité de main-d’œuvre qualifiée contribue à développer et exploiter le savoir et le savoir-faire, mais également à augmenter la prospérité des entreprises et de leur main-d’œuvre. Il est donc inscrit sous ces deux objectifs généraux. OBJECTIF SPÉCIFIQUE ▲ Attirer en Estrie des entreprises créatrices de richesse. OBJECTIF SPÉCIFIQUE ▲ Sensibiliser et appuyer les dirigeants de PME dans la gestion prévisionnelle de la main-d’œuvre. 17 17
  • 16. OBJECTIF GÉNÉRAL : ASSURER LA QUALITÉ DE VIE DES CITOYENNES ET DES CITOYENS, EN VILLE ET DANS LES MILIEUX RURAUX L’emploi attire, le milieu retient. La qualité de vie en Estrie est déjà fort appréciable dans plusieurs milieux, en ville et en milieu rural. Des efforts de maintien et d’amélioration de cette qualité de vie doivent tout de même être déployés. Le développement d’entreprises d’économie sociale est un des moyens pouvant répondre à plusieurs aspects de l’occupation et de la vitalité du territoire en contribuant à la qualité de vie en milieu rural. Ces entreprises ont une mission sociale souvent au bénéfice de la communauté tout en vendant leurs produits et services, ce qui contribue à leur autonomie financière et diminue leur dépendance aux fonds publics. Par ailleurs, les effets de la pauvreté sur la qualité de vie et la santé des personnes sont largement documentés. L’Organisation mondiale de la santé (OMS), organisation spécialisée des Nations Unies quant aux questions sanitaires et de santé publique, met en lumière que, même dans les pays les plus développés, les personnes les moins riches ont une espérance de vie bien plus courte et sont en moins bonne santé que les plus favorisées. Ces différences représentent non seulement une grande injustice, mais elles attirent l’attention sur certains des facteurs les plus déterminants pour la santé dans les sociétés modernes. En conséquence, elles aident à mieux comprendre que la santé est très influencée par le milieu social et les conditions de vie des individus. Même si la lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale fait l’objet d’un objectif spécifique du Plan quinquennal de développement, elle doit être vue de façon plus globale, puisque la création de richesse, comme le développement du savoir et du savoir-faire, y contribuera. OBJECTIF SPÉCIFIQUE Réduire la pauvreté et l’exclusion sociale. ▲ Les acteurs du développement de l’Estrie travaillent à renforcer les communautés de la région et améliorer la qualité de vie des citoyens, en se dotant d’outils pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. La poursuite de ce travail contribuera à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens. le soutien social, l’alimentation, les transports, l’environnement et le logement. Pour assurer la qualité de vie, il est nécessaire d’assurer la disponibilité d’activités culturelles, sportives et de loisir sur le territoire. En milieux ruraux, des services de transport collectif et de télécommunication doivent être disponibles pour les citoyens, notamment les étudiants et les travailleurs. Une attention particulière doit être portée à l’accessibilité de chacune de ces composantes de la qualité de vie. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Améliorer la disponibilité de services de télécommuni­ cation partout en Estrie et favoriser leur utilisation pour l’information et la formation des citoyens. ▲ Déployer des services de transport collectif en milieu rural et mettre en place les conditions favorables à leur utilisation. ▲ 18 Maintenir et développer des infrastructures culturelles, sportives et de loisir et faciliter l’offre d’activités. ▲ Travailler à partir des déterminants sociaux de la santé permet donc de travailler à améliorer les conditions de vie des citoyens et, par le fait même, de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Certains de ces déterminants sont liés à des facteurs de risque pour la santé des individus. Ce sont les inégalités d’origine sociale, le stress et l’anxiété, l’exclusion sociale, le développement de l’enfant dans un cadre socioéconomique défavorable, le chômage et les dépendances. D’autres déterminants sociaux de la santé sont davantage liés à des facteurs de protection : l’intervention précoce pour favoriser le développement de l’enfant, le travail,
  • 17. Les prévisions démographiques indiquent que les milieux ruraux pourraient vivre une faible croissance de leur population en plus de leur vieillissement. Ce phénomène pourrait également mettre une pression supplémentaire sur les services destinés aux aînés. Pour rééquilibrer cette structure démographique, il est important de développer des mécanismes afin de faciliter l’installation permanente de nouveaux citoyens sur l’ensemble du territoire, qu’ils soient issus de l’immigration internationale, nationale ou provinciale. Il est également important d’offrir des services attractifs pour les familles. OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Conserver et protéger les milieux naturels. ▲ La qualité de vie en milieu rural se trouve dans une multitude de petites choses, dont l’accès à des commerces de proximité (ex. : dépanneur, stationservice). Cet élément de la qualité de vie relève plutôt du développement local. L’Estrie est une région prisée particulièrement pour ses milieux naturels qui offrent un environnement magnifique (forêts, montagnes, champs, lacs, rivières, etc.) ayant de plus un potentiel économique important aux niveaux forestier, énergétique et touristique. Il est donc incontournable de protéger de façon durable ces milieux naturels et de les rendre accessibles, que ce soit les cours d’eau, les forêts ou les paysages. Ceci est parfois difficile, car la région est composée majoritairement de terres privées, ce qui amène un lot important de contraintes et limite les possibilités de développement que ce soit au niveau des aires à protéger, du développement de sentiers ou de la protection des paysages. Augmenter l’accessibilité aux milieux naturels pour la pratique d’activités récréatives par les citoyens et les visiteurs. ▲ OBJECTIFS SPÉCIFIQUES ▲ Attirer et intégrer de nouveaux citoyens. ▲ Favoriser la disponibilité de services de proximité liés à la famille, en milieu rural, soit les services de garde subventionnés, les services éducatifs et les soins de santé. 19
  • 18. Démarche de consultation et de mobilisation : organisations ayant participé à l’élaboration du plan Actions interculturelles de développement et d’éducation Agence de la santé et des services sociaux de l’Estrie Agence de mise en valeur de la forêt privée Aménagement forestier et agricole des Sommets inc. Art Rupestre International Association des bibliothèques publiques de l’Estrie Association des Centres locaux de développement de l’Estrie Association des Townshippers Bois Ouvrés Waterville inc. Bureau de la députée de Richmond Bureau du député de Saint-François Bureau du député de Sherbrooke Bureau du député fédéral de Compton-Stanstead Canton de Potton Carrefour de solidarité internationale Carrefour jeunesse-emploi de la MRC de Coaticook Carrefour jeunesse-emploi de Sherbrooke Carrefour jeunesse-emploi du comté de Richmond Carrefour jeunesse-emploi du Haut-Saint-François Carrefour jeunesse-emploi Memphrémagog Carrefour Québec International Cégep de Sherbrooke Centraide Estrie Centre d’aide aux entreprises du Val-Saint-François Centre d’intégration au marché de l’emploi Centre de productique intégrée du Québec Centre de santé et de services sociaux – Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre de santé et de services sociaux des Sources Centre de santé et de services sociaux du Haut-Saint-François Centre de transfert d’entreprises Centre d’entrepreneurship Dobson-Lagassé Centre local de développement de la MRC du Granit Centre local de développement de la MRC de Coaticook Centre local de développement de la MRC du Haut-Saint-François Centre local de développement du Val-Saint-François Centre local de développement de la MRC des Sources Chambre de commerce de Sherbrooke Clinique juridique Juripop de l’Estrie Club de placement régional inc. Coalition sherbrookoise pour le travail de rue 21
  • 19. Comité de bassin de la rivière Chaudière Comité régional ACCORD – Estrie Commission régionale des ressources naturelles et du territoire Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke Commission scolaire des Hauts-Cantons Commission scolaire Eastern Townships ConcertAction Femmes Estrie Conseil central de l’Estrie - CSN Conseil de gouvernance de l’eau des bassins versants de la rivière Saint-François Conseil de l’industrie bioalimentaire de l’Estrie Conseil de la culture de l’Estrie Conseil du loisir scientifique de l’Estrie Conseil régional de l’environnement de l’Estrie Conseil régional des partenaires du marché du travail Conseil Sport Loisir de l’Estrie Coopérative de développement régional de l’Estrie Corporation de développement communautaire de la MRC de Coaticook Corporation de développement communautaire des Sources Corporation de développement communautaire du Haut-Saint-François Corporation de développement communautaire du Val-Saint-François Corporation de développement économique communautaire de Sherbrooke Créneau ACCORD Bio-industries environnementales Créneau ACCORD Vieillissement et autonomie DEFI Innovation Estrie Développement économique Canada, région Estrie Direction de la santé publique et de l’évaluation Domtar Emploi-Québec Estrie Fédération de l’Union des producteurs agricoles - Estrie Fédération des communautés culturelles de l’Estrie Femmessor - Estrie Forum jeunesse Estrie Inode Estrie Les Amis de la terre de l’Estrie Maison régionale de l’industrie – Emplois Compétences Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles Ministère de la Culture et des Communications Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire Ministère des Finances et de l’Économie Ministère des Ressources naturelles Ministère des Transports du Québec Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs Moulin à laine d’Ulverton Municipalité canton de Saint-Camille Municipalité de Ayers Cliff Municipalité de Dixville Municipalité de Ham-Sud Municipalité de Nantes Municipalité de Newport Municipalité de Piopolis Municipalité de Racine
  • 20. Municipalité de Saint-Malo Municipalité de Saint-Herménégilde Municipalité de Stoke Municipalité de Weedon Municipalité du Canton de Potton Municipalité régionale de comté de Coaticook Municipalité régionale de comté de Memphrémagog Municipalité régionale de comté des Sources Municipalité régionale de comté du Granit Municipalité régionale de comté du Haut-Saint-François Municipalité régionale de comté du Val-Saint-François Musée des beaux-arts de Sherbrooke Observatoire estrien du développement des communautés Office des personnes handicapées du Québec Paysages estriens Pôle d’excellence québécois en transport terrestre Productions des paysages éclatés Pro-Gestion Estrie Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale Regroupement des Centres de la petite enfance des Cantons-de-l’Est Regroupement estrien pour la diversité sexuelle Réseau des entreprises d’économie sociale de l’Estrie Regroupement des intervenants pour le transfert d’entreprises Secrétariat à la condition féminine Service intégré du bois Sherbrooke Innopole Société d’histoire de Sherbrooke Société d’aide au développement de la collectivité des Sources Société d’aide au développement de la collectivité du Haut-Saint-François Société d’aide au développement de la collectivité de la région de Mégantic Société de transport de Sherbrooke Sporobole Syndicat des producteurs de bois de l’Estrie Table d’action contre l’appauvrissement de l’Estrie Table de concertation des aînés de la MRC de Memphrémagog Table estrienne de concertation formation emploi Table estrienne de concertation interordres en éducation Table régionale de concertation des aînés de l’Estrie Théâtre des Petites Lanternes Tourisme Cantons-de-l’Est Université de Sherbrooke Vallée des élastomères VIGIE-Estrie Village de Lawrenceville Ville de Coaticook Ville de East Angus Ville de Lac-Mégantic Ville de Magog Ville de Sherbrooke Ville de Valcourt Ville de Windsor 23
  • 21. Mise en œuvre du Plan de développement de l’Estrie Si le Plan de développement de l’Estrie identifie des objectifs généraux et spécifiques, il s’avère nécessaire de préciser comment ils seront atteints. Partie intégrante du Plan de développement de la région, un plan de mise en œuvre vient décrire les stratégies retenues pour travailler de façon concrète à l’avancement de chacun des vingt objectifs du Plan de développement de l’Estrie. Les organisations porteuses, et pouvant contribuer à la réalisation de chacune des stratégies, y sont également énumérées. Rappelons que les objectifs du Plan de développement de l’Estrie orientent les choix d’actions et de financement en provenance des instances de développement de la région. En tant qu’interlocutrice privilégiée du gouvernement du Québec en matière de développement régional, la CRÉ de l’Estrie assure le suivi de la réalisation du Plan de développement de l’Estrie 2013-2018. 25
  • 22. L’ESSENTIEL SE TROUVE ICI. 27

×