Power Point de la Restitution film la jeunesse du fleuve à Cayenne décembre 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Power Point de la Restitution film la jeunesse du fleuve à Cayenne décembre 2013

on

  • 149 views

 

Statistics

Views

Total Views
149
Views on SlideShare
149
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Power Point de la Restitution film la jeunesse du fleuve à Cayenne décembre 2013 Power Point de la Restitution film la jeunesse du fleuve à Cayenne décembre 2013 Presentation Transcript

  • Restitution de la création des fictions et de la réalisation du film « La Jeunesse du Fleuve »
  • Nos valeurs • • • • Partage Participation du public Équité Accessibilité
  • Nos actions • Création d’objet culturels avec une démarche de médiation et de valorisation du Patrimoine Immatériel • Médiation artistique et culturelle: ateliers de création, socio culturels et pédagogiques • Evènementiel relié à des actions de terrain en amont et en aval : débats, conférences, • Ingénierie de projet culturel d’échanges internationaux
  • En Guyane • 2008 création de l’exposition photosonore Guyane(s) sur les cultures et musiques de la région. • 2010 création du réseau Triangle des Cultures, 3 Régions sur 3 continents: Guyane, St-Louis-du-Sénégal, Midi Pyrénées. Mise en relation EEDF Portnawak. • 2010 retour de l’exposition Guyane(s) • 2011 ateliers Vidéos ADER • Durant toutes ces années: diffusion de l’exposition en métropole pour valoriser les cultures de Guyane: Toulouse,Paris, St Laurent de la Salanque,
  • La jeunesse du fleuve: action associative • La volonté d’une démarche qui associe les habitants et les forces vives du territoire • Une réalisation possible par une alliance entre système non-marchand et marchand • La continuité d’action cinéma sur le territoire • La création des fictions par l’association • Le recrutement de jeunes stagiaires en partenariat avec la mission locale
  • Le système de production Echanges d’images Fictions Docu
  • Les co-financeurs de l’action
  • Dépenses : un déficit de 3334 euros
  • Historique de la création • 2009 premiers repérages sur le terrain (2 mois) • 2010 réalisation d’un 40 minutes avec et pour la population afin de réaliser une démarche de création participative. • 2011 présentation unique à Toulouse de la démarche par Chercheurs d’Autres • 2011 derniers repérages. Implication de Nicolas et Pierre à la formation cinéma d’ADER en partenariat avec Video Nas Aldeias
  • La préparation en Juillet 2013 • Le recrutement des stagiaires • Encadrement par les auteurs de premiers repérages • Début de création du village « Malilou » sur la crique Lipo Lipo • La phase de découverte du matériel et des différents postes de travail • La reconstitution d’un village des années 60 • Discussion sur le Scénario avec les habitants
  • Les Fictions Kourou: Un futur rêvé
  • Les Fictions Maripasoula: le présent
  • Fictions Crique Lipo-Lipo : L’arrivée de Malilou
  • Fictions Kailawa : les temps mythiques
  • Les participants à l’action • 133 personnes de Guyane ont participé à la réalisation des fictions. • 7 stagiaires • • • Kourou 2 personnes pour le logement 1 personne pour le prêt d’un lieu de tournage (appartement) 3 acteurs • Cayenne 2 personnes pour le logement et le transport • • • • Bourg de Maripasoula 1 personne pour le logement 5 personnes pour le réseau et la logistique 12 artistes danse et musique sur le tournage (Wayana et Aluku) 15 figurants • • • • • • • Taluen 6 personnes pour le logement 4 personnes comme piroguiers bénévoles 4 personnes comme piroguier/acteur bénévoles 45 acteurs bénévoles 3 personnes cuisiniers bénévoles 20 personnes ont participé à la préparation (construction d’un village, maquillage, fabrication d’armes traditionnelles, de poteries, prêt de divers objets, d’animaux, logement…)
  • La participation en question • Des habitants difficiles à impliquer… au début • Des stagiaires à géométrie variable • Un système de compensation qui fait penser à du troc • Des stagiaires satisfaits de leur participation mais également frustrés sur la notion d’utilisation du matériel • Des gens prêts à être tenant de l’action au retour
  • Evaluation finale • Une approche globale, réflexive et positive de la culture locale par les habitants des villages et du littoral • Orientée vers la mise en valeur des cultures autochtones • Une mise en valeur du patrimoine immatériel Wayana mais aussi Aluku dans une moindre mesure • Les réajustements
  • Perspectives • Diffusion en Guyane sur le littoral et sur le Haut Maroni et Haut Oyapock • Diffusion en métropole • Réalisation d’un livret pédagogique • Médiation autours du film • Création de débats sur les réalités des habitants du Haut Maroni en Guyane et en Métropole