Challenge auchan dossier_2
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Challenge auchan dossier_2

on

  • 3,006 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,006
Slideshare-icon Views on SlideShare
2,974
Embed Views
32

Actions

Likes
2
Downloads
46
Comments
0

2 Embeds 32

http://127.0.0.1 17
http://www.charles-richard.net 15

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Challenge auchan dossier_2 Challenge auchan dossier_2 Document Transcript

    • ChallengeQuel espace pour une vraie crédibilité du développementdurable dans lhyper du plus grand choix? Université Paris Dauphine Présentation du 4 janvier Aurélie BOKOBZA Sophie GERVAISE Charles RICHARD Christopher STURLAN Cécile TILLOY
    • Remerciements Valérie Renaudin Professeur Pierre Priolet Représentant de l’association consommer juste Nicolas Chabanne et Le Petit Producteur Marie-Georges Colombe Pole SCOFEL Frédérique Nivet et InterfelLes clients duAuchan Vélizypour avoir acceptéde répondre à nos questions Auchan et leurs représentants pour leur temps
    • Sommaire4 Introduction6 1ère Partie: Diagnostic9 2ème Partie: Notre concept12 3ème Partie: La communication18 4ème Partie: Les plus…19 Conclusion20 Annexes
    • Introduction Le développement durable est un sujet au cœur de l’actualité et en tant que responsables d’Auchan Vélizy, nous voulons le mettre en avant dans notre magasin. Nous avons décidé de l’appliquer à un rayon par ticulier : le rayon des fruits et légumes. En effet, nous savons qu’il s’agit du rayon ayant un taux de pénétration de 50%, que c’est le deuxième rayon le plus visité du magasin, qu’il fait par tie du triangle de qualité avec la boucherie et la poissonnerie donc c’est un rayon clé, et enfin, c’est aussi le rayon ayant le plus for t taux d’insatisfaction chez Auchan. Afin de savoir sous quelle forme nous allons mettre en place la problématique du développement durable au rayon fruits et légumes, nous avons mené une enquête auprès d’une centaine de nos clients. Il en est ressor ti que ceux-ci n’ont pas d’idée précise de quels fruits et quels légumes consommer à chaque saison et ont besoins d’être guidés. Ainsi, lorsque nous leur avons énoncé une liste de fruits et légumes, en leur demandant quelle était leur(s) saison(s), il apparaît que les clients sont parfois mal informés: Pour 42% des répondants l’aubergine est un légume d’hiver, 45% pensent que l’on peut consommer des mandarines en été, alors que seulement 47% croient que le chou-fleur se mange en hiver. Nous leur avons ensuite demandé si les fruits et légumes de saison étaient facilement repérables dans notre magasin Auchan Vélizy. La grande majorité des répondants (80%) nous ont répondu que non. Ce résultat est à comparer au marché, où 82% des répondants pensent y trouver plus facilement des fruits et légumes de saison, notamment grâce aux conseils des marchands. Enfin, la plupar t de nos clients (67%) nous ont affirmé dans notre questionnaire qu’ils aimeraient que les fruits et légumes de saison soient mieux mis en avant dans le magasin, et aimeraient pouvoir demander des conseils au personnel Auchan à propos des fruits et légumes. Dans cette optique, nous avons donc décidé de nous intéresser aux fruits et légumes de saison.Comment inciter à une consommation responsable,dans le rayon fruits et légumes ? 4
    • Nous allons donc mettre en avant les produits de saison au sein de notre rayon fruits etlégumes et accompagner nos clients dans leur processus de choix en les informant sous formed’une démarche pédagogique, des avantages à consommer des fruits et légumes de saison.En effet, consommer des fruits et légumes de saison est source de bienfaits pour notre clientlui-même mais aussi pour notre environnement:Ils ont meilleur goût: les fruits et légumes de saison sont cultivés jusqu’à ce qu’ils atteignentleur maturité. Ils sont meilleurs pour la santé: Les fruits et légumes de saison ont une teneur envitamines, nutriments et minéraux plus élevée que ceux cultivés hors saison qui tendent àperdre près de 70% des nutriments et vitamines. Ces différents éléments sont des clés pournotre santé et chaque légume et fruit ont des ver tus différentes.Ils sont moins polluants : ils évitent un mode de culture sous serres chauffées, et donc rejettentmoins de gaz à effet de serre. Afin d’avoir une gamme étendue tout au long de l’année, lesenseignes proposent des fruits et légumes hors saison, cultivés sous serre. Cest le cas parexemple des fraises : dès la fin mars, le marché propose des fraises françaises, cultivées sousserres chauffées. En mai, arrivent les fraises cultivées sous tunnel plastique et en juin, les fruitsde pleine terre. La culture de fruits et légumes sous serre chauffée et le transpor t de cesmêmes produits par avion sur une distance de 4000 à 8000 km nécessitaient la même quantitédénergie (80 MJ/kg). Par exemple, l’empreinte écologique d’une tomate est dix à vingt foissupérieure en serre chauffée qu’en plein champ. Manger un kilo de tomate équivaut alors àbrûler un litre de pétrole…Nous allons ainsi vous expliquer concrètement quelle forme prendra la mise en valeur desfruits et légumes de saison au sein du rayon et la démarche pédagogique qui y sera associée. 5
    • 1ère Partie: DiagnosticDiagnostic externe Opportunités • Pr ise de conscience de plus en plus gr ande par les consommateurs de la nécessité de “consommer responsable”. • Les consommateurs sont d’avantage attentifs à la qualité des produits qu’ils consomment: le “bien manger”. • Le grand public est de plus en plus sensible aux problématiques de développement durable. Menaces • Les consommateurs préfèrent aller au marché pour leurs achats de fruits et légumes, car ils ont une mauvaise image de la grande distribution dans ce domaine (véhiculée par les médias) et qu’ils apprécient le contact avec le marchand. • De plus en plus denseignes développent des relations directes avec les producteurs (fruits et légumes, mais aussi avec le lait, le vin...) pour offrir des produits locaux de qualité. 6
    • 1ère Partie: DiagnosticDiagnostic interne Forces • Une large zone de chalandise, composée de clients aisés, et préoccupés par les problématiques de développement durable. • Une image positive dans le domaine du développement durable, avec des rayons bio bien mis en valeur dans le magasin. • Le groupe Auchan développe déjà des par tenariats avec “Nos petits producteurs” au niveau national. Faiblesses • Une gamme de produits énorme incluant notamment des produits bio, commerce équitable, mais pas toujours bons pour la planète (65% des fruits et légumes bio viennent de l’étranger). • Le remodeling du magasin a été fait sans que le rayon fruits et légumes ait été complètement repensé. Ce rayon n’a donc pas été redessiné correctement. 7
    • 1ère Partie: Diagnostic BenchmarkToutes les enseignes de grande distribution se sont lancées dans des actions de développementdurable. Il s’agit pour Auchan de se différencier par rappor t à ses concurrents en proposant sespropres actions.L’engagement de Carrefour passe un label pour des produits de qualité, estampillés “QualitéCarrefour”. Cette démarche est claire, et perçue comme tangible par le consommateur, Ils neconcernent pas seulement les fruits et les légumes, on en trouve également dans le rayonboucherie.Cependant les produits qui por te ce tampon ne sont pas regroupés dans un même endroit durayon primeur, ce qui affaiblie grandement leur visibilité. De plus l’étiquette étant relativementpetite, elle est facilement ignorée par le consommateur. De plus cela peut embrouiller le client,en lui suggérant que les autres produits ne sont pas de qualité. De plus, on ne sait paspourquoi ces produits là sont de meilleure qualité, car aucune communication parallèle n’estfaite.La situation des produits «  Alliance locale  » de Leclerc est assez similaire. Ils ne sont pasregroupés ensemble bien que leur signalétique soit un peu plus visible.Chez Tesco, aucune action envers le DD ne semble être prise dans le rayon fruit et légume.Cependant on retrouve un marketing conversationnel qui fonctionne. En effet les produits sonttrès bien indiqué, et accolé à leur nom on trouve une phrase simple qui résume leurs bienfait :Berries, small on size, big on nutriments. Ces messages sont cour ts et impactant doncfacilement mémorable par le client. Nous avons voulu rester fidèle à la devise d’Auchan: “Créer la différence vis-à-vis des concurrents, créer la préférence vis-à-vis des consommateurs”Ainsi nous devons nous distinguer des autres enseignes. Au lieu de communiquer sur lesproduits locaux, nous pouvons mettre en avant les produits de saison qui vont souvent de pairavec le local. Seulement pour que notre action ait un véritable impact il faut qu’il soit visiblepar le consommateur et donc suivre l’exemple anglais et converser avec le client. sur lesqualités de ces produits et leurs appor ts, afin de souligner l’engagement de Auchan pour lasanté de ses clients, et dans la voie du développement durable. 8
    • 2ème Partie Implantation d’un rayon fruits et légumes de saison Notre objectif désormais est donc de différencier les fruits et légumes de saison en leur créant un espace réservé et informatif pour les consommateurs. C’était un rayon existant mais qui paraissait un décousu et non visible. Voir le planLe choix de l’emplacement en annexe Au “fond” du rayon selon le plan de circulation type des clients : Le plan de circulation type des clients suit le sens de la flèche rouge. Le rayon sera donc implanté vers le fond pour faire venir le client jusqu’au bout du rayon primeurs. En effet, on met les rayons les plus attirants au bout pour que le consommateurs se déplacent dans tout le rayon fruits et légumes. Nous restons ainsi dans la logique de la stratégie d’Auchan. Ne pas brouiller le consommateur : Actuellement, d’un côté de l’allée se trouve les légumes, de l’autre les fruits. C’est la raison pour laquelle nous avons choisit la dernière allée, un peu en retrait. Nous n’avons pas voulu per turber le repérage du consommateur en incorporant des fruits au milieu du coin légume ou inversement. Mettre le rayon nouveau sur un côté visible : Les légumes seront placés sur la face “positive” du rayon, les fruits sur la face “négative”. Selon le plan de circulation type des clients, la logique des légumes à leur gauche sera ainsi respectée. De même, le consommateur por tera son attention sur le rayon légume (face positive) qui a un emplacement inhabituel. Opposé au “bio” et à l’ “exo”, du même côté que les “moins de 1¤” La localisation de cet espace prend également en compte le fait qu’il soit opposé géographiquement des espaces “bio” et “exo” existants, pour ne pas brouiller les informations qui arrivent aux clients. Plus par ticulièrement, pour le bio, il est impor tant de bien dissocier dans l’esprit des consommateurs le bio et le développement durable pour notamment ne pas subir les éventuels a-priori négatifs du bio comme par exemple le prix ou la localisation. On veut mettre en valeur les deux rayons et ne pas les concurrencer. 9
    • La tête de gondole: les paniers de saison Le panier “Fruits et légumes de saison” Nous avons contacté les “Petit Producteurs” qui est un des par tenaires historique de Auchan l’enseigne mais qu’ils n’ont pas encore collaborés avec Auchan Véliy. Mis à par t le côté local, nous souhaitons vraiment mettre l’accent sur le fait que ce sont des produits de saison. Le par tenariat est basé sur une relation directe entre Auchan Vélizy et les producteurs. Les prix sont ceux du marché et aucune quantité nest obligatoire (le producteur amène ce quil a au moment où il la, dans la mesure où le magasin en a le besoin) : c’est une façon de rester en phase avec les saisons et les rythmes naturels de production, chose très appréciée des consommateurs. Nous proposons de mettre à disposition les paniers selon deux formules qu’ils pourront librement choisir : Premièrement, proposer une réservation des paniers à l’avance via le Auchan Drive, qui seront prêts à l’arrivée du client. Actuellement, les clients ne peuvent prendre que des filets de 2kg d’orange par exemple. Ici, on leur propose de la diversité. Mais également, Auchan Vélizy va mettre à disposition de ses consommateurs un libre-service de fruits et légumes des paniers “Le Petit Producteur” dans un espace dédié sur la tête de gondole de notre espace fruits et légumes de saison. Les Paniers “Le petit producteur” se déclinent de la façon suivante: Ils se nomment les “Paniers du Potager” de 2,5kg. Chaque panier est accompagné dune recette quon peut réaliser à par tir des légumes qui composent le panier du moment. Exemples ici de “panier potager d’été”. Le “Petit Producteur” couvre désormais une très large gamme de fruits et légumes qui lui permet d’assurer une distribution annuelle. Chaque panier bénéficie de lengagement personnalisé du producteur qui appose sa photo, son nom et la localisation précise de la zone de production. Contre cette promesse personnalisée, le producteur est mieux rémunéré. Pour les paniers de saison et en tenant compte du très grand nombre de clients du magasin d’Auchan Vélizy, nous conseillons tout d’abord de travailler sur cette idée avec “Le Petit Producteur” notamment au niveau de l’emballage des paniers (un emballage en car ton comme ce rouge sera plus facile a manipuler et à installer dans le rayon, ils seront bien évidemment moins remplis pour pouvoir être empilé au niveau de la tête de gondole). Ensuite, nous conseillons également de proposer aux producteurs actuels, par tenaires d’Auchan, si la confection de ces paniers les intéresseraient (Paniers variés ou d’un seul fruit ou légumes). 10
    • La formation des responsables de rayon Le meilleur de chacun des métiers Tous ces changements s’accompagneront d’une formation adéquate qui sera proposée aux chefs de rayon du magasin. La place de la formation est primordiale dans notre démarche. En effet, le nombre de références est très impor tant dans le Auchan Vélizy. Ceci implique de la par t du manager, des chefs de rayon, des vendeurs mais aussi du personnel de la filière fruits et légumes, une connaissance étendue des produits, des réglementations et des contraintes merchandising dans le rayon fruits et légumes. Les employés d’Auchan sont la vitrine du Auchan Vélizy. “Construire à par tir du client, c’est l’accueillir, l’écouter et prendre plaisir à le renseigner.[…]Le commerce, c’est cela : être heureux que nos clients nous fassent confiance. Cela passe aussi par une bonne connaissance du produit : conseiller le meilleur morceau pour chaque budget, cela s’apprend !”. “Construire à par tir du client, c’est avoir de la rigueur et garder de la souplesse pour faire évoluer le rayon en fonction de ses attentes. C’est aussi, pour les plus anciens, savoir transmettre cette expérience aux plus jeunes.” Propos recueillis auprès dIrma, employée libre service Les thématiques que l’on peut aborder dans les points de vente La théâtralisation, la constitution de l’assor timent, le merchandising du point de vente, la connaissance des fruits et légumes de saison, les conseils aux clients, les techniques commerciales spécifiques au rayon fruits et légumes de saison sont des éléments impor tant pour aider les clients.• Grâce aux échanges avec léquipe du rayon et légumes dans des établissements Auchan extérieurs notamment à Maurepas. En effet, ils ont pris de l’avance dans le maraichage et des conseils utilies peuvent être donné à des managers de Auchan Vélizy.• Frédérique Ninet, notre contact à Interfel peut faire des demi-journées et des journées entières de formation aux employés. Dans un premier temps, ceci permettrait de rappeler toute la diversité des fruits et légumes de saison, ainsi que leurs appor ts nutritifs pour renseigner les consommateurs. De plus, elle peut former sur la dégustation, et donner des éléments pour faire l’argumentaire de vente des employés.  Cette formation coûte 200€ par jour.• Par l’intermédiaire des outils mis à disposition par le CTIFL (Centre Technique interprofessionnel des fruits et légumes). Une formation sur la connaissance des fruits et légumes de saison se déroulera du 13/09/11 au 14/09/11. Le coût est de 700€ environ, ce qui est relativement cher. 11
    • 3ème Partie: La communicationQuand on se promène dans les allées du rayon primeur du magasin Auchan Vélizy, le manquede messages, autre que promotionnels, est frappant. Il y a toutefois des grands cubes enhauteur pour indiquer au client l’emplacement des îlots “Exotique” et “Bio”, mais aucunmessage relayant l’action du magasin envers le développement ne nous interpelle.Pour que l’action d’Auchan envers   le développement durable (à travers la promotion desfruits et légume de saison) soit crédible, il faut qu’elle soit déjà mise en avant. Il est doncimpor tant d’avoir une vraie stratégie de consommation à destination du client en mettant enplace de réels outils de communication. Les lieux de communicationPlus qu’une simple allée il s’agit de construire un univers dédié. Bien sur l’objectif du rayon estd’augmenter les ventes de produits de saison, mais il est aussi d’informer le consommateur.L’emplacement de l’allée serait signalé par un grand cube. Cet appel au client reprendrait lenom du rayon « Fruits et Légumes de saison » mais aussi un slogan impactant : On est bon, onest de saison. Il s’agit de différencier cette univers du reste du rayon primeur en utilisant uncode couleur spécifique. Le principe est d’évoquer le développement durable mais en sedifférenciant des codes couleurs de l’exotique (jaune et marron) et du bio (ver t clair etver t foncé).En arrivant à hauteur de l’allée, le client aperçoit les deux têtes de gondole. Une sera occupéepar le produit du moment (en promotion ou non). L’autre sera réservée aux paniers de saisonsdes Petits Producteurs. La grande majorité des suppor ts de présentation des fruits et légumeschez Auchan sont sur un pan incliné pour faciliter les taux de rotation des produits. Le principe 12
    • pour nous serait donc de présenter de façon différente nos paniers pour les mettre en avant :vente à plat, en forme d’escalier pour la tête de gondole. Il y aurait un taux de rotation plusfaible mais cette tête de gondole serait la vitrine de notre rayon fruits et légumes pour inciterles consommateurs à rentrer dans le rayon.De par t et d’autre de l’allée, nous voulons installer des kakémonos au dessus des étalages. Celaremplit deux objectifs. Le premier est de servir de suppor t d’information à destination duconsommateur, le deuxième est de bien séparer notre allée de saison du reste du rayonprimeur. Sur ces kakémonos seront disposés des brefs textes qui résument les informationsessentielles des produits de saison ; des photos qualitatives de fruits et légumes pris dans leurenvironnement naturel pour rappeler au client la dimension plaisir de la consommation de cesproduits ; enfin des tableaux récapitulatifs des produits de la saison en cours seront affichés.Dans le but de captiver l’attention du client et de masquer un espace peu joli et non utilisé desétalages, nous voulons habiller leur par tie inférieurs de panneaux (en plastique dur) où serontdisposés des slogans synthétisant les bien faits des fruits et légumes de saison.Quand le client arrive à hauteur des balances, il se voit proposer des recettes et les calendriers(les même que ceux affichés) sous forme de flyer. Ces flyers sont disponibles au niveau desbalances car c’est le passage obligé quand on fait un achat.Pour que notre message en faveur des produits primeur de saison ne soit pas cantonné à leurlieu de vente, nous voulons mettre en place d’autres suppor ts de communication.Les sacs en papiers recyclés pour se servir des fruits et légumes est un moyen efficace pourcommuniquer. En plus d’être en faveur pour le développement durable par la réduction dessacs plastiques, ces sacs en papiers permettent aux clients de se sentir un peu plus comme aumarché. Le sentiment de proximité du marchand et ces nombreux conseils sont très appréciéspar les consommateurs par rappor t aux hypermarchés. Ainsi ces suppor ts sont conservés parle consommateur jusqu’à son domicile et parfois jusqu’à la consommation du produit : il y aainsi plus d’occasions pour le client de lire et d’assimiler les informations écrites. Nousproposons de faire figurer sur les étiquettes de n’impor te quel fruit et légume leur saisonnalité.Le client fait une sélection sur les publicités qui l’entoure. C’est pourquoi, nous voulonsapposer ce slogan sur les caddies. Ceci permettrait une visibilité du slogan dès l’entrée dans le magasin et pas seulement lors de l’acte d’achat au rayon fruits et légumes. Le consommateuraura une perception subliminale du slogan et pourra changer son compor tement. 13
    • Les messages pédagogiques Ils seront présentés sur les kakémonos sous cette forme : Ces messages seront à la fois brefs pour être lu facilement et ne pas encombrer l’allée, tout étant dense pour ne pas paraitre trop superficiels. Les encadrés seront de couleurs vives pour présenter les fruits et légumes comme des produits dynamiques et attractifs. Les autres messages sont les suivants : 14
    • Les slogansPour attirer l’attention du client d’Auchan Vélizy et  mettre en avant les bienfaits pouvant êtreappor tés par les fruits et légumes de saison, nous proposons diffuser le message sous uneforme de slogans, plus cour ts et ayant plus d’impact. Ces slogans seront ainsi facilementmémorisables. Nous aurions des messages comme : - On est bon, on est de saison - Mangez nous, on a plus de goût; - On a bonne mine, on est riche en vitamine. - Bon pour vous, bon pour la planèteCes slogans seront mis en avant sur la par tie inférieur des étalages, car ceux-ci sont inutilisésalors qu’il sont visibles de loin quand on entre dans l’allée.Leur but est de responsabiliser le consommateur et de changer son compor tement d’achat aumême titre que le slogan “consommez cinq fruits et légumes par jour”. Cependant d’aprèsnotre enquête, ce slogan est perçu de manière très autoritaire et à peut être un effet inversede celui qui était désiré. De ce fait, avec le pronom “on”, nous voulons incarner les fruits etlégumes. Il s’adresse directement aux consommateurs soucieux de leur santé sans forcémentles obliger. 15
    • Les photosNotre objectif est de rendre les fruits et légumes appétissants. Il existe des publicités sur lesglaces qui nous donnent envie. C’est pour cette raison que nous effectuons des actes impulsifs.Le but est donc d’avoir des actes impulsifs avec les fruits et légumes.Nous souhaitons utiliser un outil marketing: la perception subliminale. Nous voulons avoirrecours à des ar tifices pour essayer de guider le choix du consommateur sans qu’il aitphysiquement ou intellectuellement conscience de cet acte. Par exemple, une expérience futmenée dans le cinéma du New-Jersey où deux images subliminales furent introduites dans unfilm: “Eat Popcorn” et “Drink Coca-Cola”. Les ventes ont augmentées respectivement de 18%et de 52%. L’expérience peut être transposée au rayon fruits et légumes.Dans un magasin, le consommateur est plus attentifs à cer tains éléments comme lespromotions. Il regarde en l’air pour voir les panneaux d’affichages. Nous voulons introduire auniveau de ces panneaux des photos de fruits et légumes.-Elles seront d’un grand format (plus d’un mettre de largeur). La dominance physique d’unepancar te permet d’attirer le perception du consommateur.-Les photos metterons en scène des photos de fruits et légumes dans leur élément naturel. Ondoit enlever l’image des fruits et légumes calibrés, lavés, industrialisé. Le but est de remémorerà l’individu une expérience passée: des pommes sur un pommier, des framboises dans les bois.Les individus se remémorent des expériences de leur enfance. De cette manière la perceptiondu goût par les consommateurs est améliorée.-Pour finir, les photos seront choisies en fonction des produits que nous souhaiterons mettreen valeur (ici les fruits et légumes de saisons ou des produits venus directement duconsommateur qui sont de saisons aussi). De cette manière nous guidons les choix desconsommateurs vers des produits développement durables.Concernant la disposition de ces messages, il y aura une alternance entre un message slogan, etune photo. Comme on peut le voir ci-dessous : 16
    • Le calendrierDe plus, nous voulons  guider les clients en leur expliquant quels fruits et quels légumes durantquelle saison: Nous souhaitons mettre à chaque saison une pancar te indiquant les fruits etlégumes que l’on peut consommer durant cette période. Ainsi, saison par saison, nousconseillerons au client quels fruits et légumes consommer.Ces affiches seront distribuées aussi sous forme de petits flyers que les clients pourront par lasuite mettre sur leur frigo. Les recettesEnfin nous communiquerons des recettes simples à faire avec les produits de la saison encours. L’idée est de mettre à disposition des clients, des idées et recettes originales pourcuisiner les produits de l’allée en mettant aussi en avant sur ces recettes des fruits et légumesoubliés et d’antan. Comme indiqué plus haut elles seront disposées au dessus des balances, surles poteaux juste derrière : Sur deux rangées : 4 recettes avec les légumes, 4 autres en dessousavec les fruits. Elles se présenteront sous la forme d’une liste de course : “Chez le boucher :(liste des ingrédients)” (l’emplacement choisit est également disposé près de la boucherie,… ).Elles seront renouvelées tous les deux mois environ (Nous avons constaté qu’il y a une grandebase de données de recettes sur le site Fraich’attitude, par tenaire d’Auchan : il serait donc icienvisageable de travailler avec eux pour la réalisation de ces propositions de recettes). 17
    • 4ème Partie: Les plus… Les animationsAfin de sensibiliser le consommateur et de lui donner envie d’acheter des fruits et légumes desaison, nous voulons mettre en place une animation lors de l’inauguration du rayon fruits etlégumes de saison puis une fois par saison dans le rayon. L’objectif de ces animations sera dedonner envie aux consommateurs de “Consommez malin, Consommez de saison ! “. Nousavons pris contact avec l’association Interfel qui gère la campagne “la fraich’attitude” et qui estpar tenaire du groupe Auchan. Cette campagne correspond parfaitement à notre objectif.Interfel est une association représentant les   collèges des organisations professionnelles de laProduction et de la Distribution des fruits et légumes frais. Cette association a pour mission dedévelopper le marché des fruits et des légumes, de favoriser la croissance et la rentabilité desentreprises de la filière et de défendre leurs intérêts. Pour cela, notre contact Interfel,Frédérique Nivet sera ainsi en charge de venir à Auchan Velizy pour effectuer des animations.C’est une intervention gratuite. Elle mettra en place un stand à côté du rayon fruits et légumeset cuisinera des recettes originales avec des fruits et légumes de saison mais aussi des recettesavec des produits de saison oubliés ou d’antan, tendances en ce moment. En même temps, elleinformera le client sur les appor ts nutritifs et les bénéfices produits. Les clients pourrontrepar tir avec leur plat et même la recette. Auchan DriveEnfin, le dernier intérêt du drive est de capter des consommateursqui sont déjà sur internet : on mettra donc en evidence sur le sitedu drive un lien vers le site par tenaire Interfel avec sa campagneFraich’Attitude qui prodiguera de nombreux conseils auxconsommateurs : l’idée ici est d’utiliser le fait que les clients soientdéjà connectés à internet pour les guider vers un site où lespossibilités d’apprentissage des produits de saisons sont trèsconséquentes, tout comme les conseils pour mieux consommer.Cela permet également de mettre en lumière le par tenariat del’hypermarché avec Interfel.De plus, afin de rendre visible les fruits et légumes de saisonégalement sur internet, nous créerons une base de donn&es pourles mettre ensuite en évidence sur le site du drive grâce à unonglet bleu “DE SAISON” de la même façon que les promotionsou les nouveaux produits. 18
    • ConclusionPour conclure, nous savons que cette démarche por terases fruits ! En effet, il s’agit d’une démarche s’inscrivantdans la logique des attentes de nos clients et qui plus est,correspond bien à une optique de développementdurable  : d’une par t au niveau de l’environnement enréduisant les gaz à effet de serre. D’autre par t au niveaude la mise en place d’une démarche pédagogique au seindu rayon permettra à notre client d’être acteur de laconsommation responsable en prenant conscience desbienfaits appor tés par la consommation de fruits etlégumes de saison. 19
    • Introduction Annexes