le magazine du conseil général                                                     www.hauts-de-seine.net                 ...
sommaire                                                                                                                  ...
croqué                                        par4| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
1         actualité                       Insertion par l’activité économique :                       les employés de l’as...
VOIE ROYALE VERS LA DÉFENSEC’est peut-être la plus limpide illustration de l’idée de « GrandParis ». Dans tous les accepti...
NANTERRE DANS L’AXEC’est l’envers de la photo précédente. Alex McLean captecette fois l’histoire en cours : le prolongemen...
actualité                                                         1    Développement économiqueLe conseil général s’engage...
échos      Grand ParisLa troisième voiedes architectes                                                             © ATELI...
actualité                                      1                                                                          ...
échos      Parcs DépartementauxCampagne de dératisationaux ChanterainesDu 10 au 14 janvier,le parc des Chanteraines,à Vill...
CG92/OLIVIER RAVOIRE  Réservez vos places  dès maintenant pour  le choc contre Toulouse.               RugbyLe Racing au S...
échos               AntonyLa médiathèque Arthur-Rimbaud inaugurée            a médiathèque Arthur-Rimbaud a été inaugurée ...
actualité                                                         1     Un tour d’horizon des communes...                 ...
zapping                                                                                        Antony                     ...
2       magazine                                                          26                                              ...
magazine                                    2InterventionsGaleries souterraines, immeubles de grande hauteur, chantiers :l...
CG92/OLIVIER RAVOIRE                                                                                                      ...
magazine                                     2 Les Pompiers de Paris ont 200 ans                                          ...
Exercice organisé sur le chantier                                                                                         ...
Séance d’entraînement   mensuelle à la tour Eiffel.   Cette fois, sous le premier étage.® en rouge évoluent habilement au ...
magazine                                    2Atelier Vuitton,la malle aux trésorsDepuis plus d’un siècle et demi, c’est à ...
reportage                                                                         ne odeur particulière                   ...
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Hds mag 15
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Hds mag 15

3,723

Published on

Edition du conseil général des hauts de seine
Janvier - février 2011

- Bonne année 2011 avec les Pompiers de l'extreme

-Dossier transports

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
3,723
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Hds mag 15

  1. 1. le magazine du conseil général www.hauts-de-seine.net SOLIDARITÉ page 10 Le Département va soutenir l’économie sociale et solidaire. AVEC LES Bonne POMPIERS DE année 2011 L’EXTRÊMETRANSPORTS page 60Eole, Réseau de transport du GrandParis, Arc Express, les propositionsdu conseil général. À Issy, reportage auprès du groupeARTISANAT page 26 spécialisé desÀ Asnières, l’atelier des commandesspéciales du maroquinier Louis Vuitton Pompiers de Parisnous ouvre ses portes. pour les interventions en milieu périlleuxCHORUS 2011 dans la capitale etDécouvrez en avant-première la petite couronne.toute la programmation du festivalorganisé par le conseil général Page 20.du 12 au 26 mars prochains dansnotre supplément HDS.plus.
  2. 2. sommaire éditoactualité Malgré un contexte difficile,10 Le conseil général approuve quatre mesures en faveur de l’économie sociale et solidaire. bonne année 2011 à tous a crise mondiale dont les effets se font encore ressentir, a vu L certains modèles économiques remis en cause et a favorisé l’émergence de réflexions autour de solutions alternatives.Un groupe de travail constitué de conseillers généraux de notre collectivité et de toutes sensibilités politiques s’est réuni à l’initiative de Jean Sarkozy afin d’étudier la manière dont le Département pouvait se montrer force de proposition en matière d’Économie sociale et solidaire.Appelée dans les pays anglo-saxons « Tiers secteur », l’Économie sociale et solidaire se situe dans un champ qui ne relève ni totalement du secteur marchand traditionnel ni du secteur public. Elle repose sur des principes et des règles CG92/OLIVIER RAVOIRE qui lui sont propres, comme la libre adhésion, une gestion participative, une utilité collective ou sociale et une mixité des financements entre ressources privées et publiques. Jemagazine crois profondément que son interac- 20 DOLMAIRESauvetages tion avec l’économie de marché peut transformer la société. L’assemblée Patrick Devedjian,de haut vol le 10 novembre dernier, CG92/JEAN-LUC départementale a approuvé, le 17 lors d’un colloque sur décembre, une série de mesures l’économie sociale et solidaireD’Issy à la tour Eiffel, rencontre avecles pompiers hors norme du Grep. concrètes dans ce domaine dont organisé par l’association Initiatives. l’inscription des clauses sociales dans les marchés publics du Département. Vous en trouverez le détail dans ce numéro.Je voudrais vous présenter également mes vœux pourculture l’année 2011, en espérant que cette année sera meilleure que celle que33 Cités Danse nous venons de vivre. Parce nous savons que le contexte économique et Variations, social reste difficile, le conseil général continuera d’être présent auprès de le rendez-vous ceux qui souffrent le plus des difficultés de la crise économique et sociale. CG92/OLIVIER RAVOIRE hip-hop À cet effet, nous continuerons d’avoir le souci d’une gestion rigoureuse afin d’offrir plus de solidarité à ceux qui ont besoin de notre soutien. L’école de Rouen à Rueil. Patrick Devedjian Bonne année à tous. Président du conseil généralconseil général51 HDS.mag Révision Philippe Barthelet Impression Sur la Seine les bateaux 2/16 boulevard Soufflot Maury 45330 Malesherbes nettoyeurs 92015 Nanterre cedex A collaboré à ce numéro Distribution Mediapost Tél. : 01.41.37.11.60. Didier Lamare Le débat démocratique Fax : 01.41.37.11.65. Routage Cifea DMK Courriel : hdsmag@cg92.fr HDSGuide et partenariats Diffusion Sylvie Dispans (01.41.37.11.60.) Annie Poirier (comdiffusion@cg92.fr, Directeur de la publication Photo / Responsable Jean-Philippe 01.41.37.10.88)hdsguide Arts et Spectacles Marie-Célie Guillaume DGA communication et culture Xavier Tracou Ancel (01.41.37.11.61.) Iconographie Véronique Aufrand, Céline Follin ISSN : 1966-666769 COUVERTURE : CG92/OLIVIER RAVOIRE Théâtre Photographes CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE Rédacteur en chef Jean-Luc Dolmaire, José Justo, Expos Rafaël Mathieu (01.41.37.11.58.) Willy Labre, Olivier Ravoire. Musique/Danse Rédaction Sophie Jamet (01.41.37.13.58.), Conception graphique Jeunesse Reine Paris (01.76.68.83.76.), et mise en page Virginie Rapin (01.76.68.82.21.), Studio Baylaucq DR Alix Saint-Martin (01.41.37.11.60.), Tél. : 01.44.90.80.40. Émilie Vast (01.41.37.11.56.) Courriel : studio@baylaucq.fr www.hauts-de-seine.net HDS.mag est imprimé sur du papier éco-certifié issu de forêts gérées durablement
  3. 3. croqué par4| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
  4. 4. 1 actualité Insertion par l’activité économique : les employés de l’association Halage interviennent le long des voies à Rueil-Malmaison avec le soutien du conseil général. 10 Page Cap sur l’économieCG92/OLIVIER RAVOIRE solidaire L’assemblée départementale L’axe historique comme 6 vous ne l’avez jamais vu a approuvé le 17 décembre dernier la création d’un conseil départemental de l’économie La ligne 4 a rejoint 11 Montrouge sociale et solidaire ainsi que des mesures concrètes pour aller plus loin dans ce domaine ni Le parc des Chanteraines 13 fermé pour dératisation vraiment marchand, ni vraiment public : des clauses sociales dans les marchés publics, le soutien au Zapping 16 micro-crédit et un budget de six millions d’euros pour développer des projets dans les Hauts-de-Seine. janvier-février 2011 - n°15| HDS. m a g | 5
  5. 5. VOIE ROYALE VERS LA DÉFENSEC’est peut-être la plus limpide illustration de l’idée de « GrandParis ». Dans tous les acceptions du terme. En prenant de lahauteur à la demande de l’Epadesa, l’établissement aménageurde La Défense et de son prolongement jusqu’à la Seine, lephotographe américain Alex McLean dévoile « l’axe historique »qui court du Louvre jusqu’à la Grande Arche et structure l’Ouestparisien. Tracée par Le Nôtre au XVIIe siècle, cette voie rectiligne,les alpinistes parleraient de « directissime », est ici plus évidenteque jamais vue de l’hélicoptère. Photo : Epadesa/Alex MacLean
  6. 6. NANTERRE DANS L’AXEC’est l’envers de la photo précédente. Alex McLean captecette fois l’histoire en cours : le prolongement de laperspective de Le Nôtre jusqu’à la Seine. En un clin d’œil,le cliché révèle une aventure urbaine de plus de quatre centsans qui se poursuit aujourd’hui à Nanterre à une dizaine dekilomètres de son point de départ : la colonnade du Louvre.Après la ville « faite », la ville émergente « objectivement »saisie par le photographe comme un travail en cours. Alorsque le projet Seine-Arche se poursuit, le périmètre regorgede projets : Arena du Racing Métro 92, arrivée du RER Éole, etc.Photo : Epadesa/Alex MacLean
  7. 7. actualité 1 Développement économiqueLe conseil général s’engage pourl’économie sociale et solidaireDes clauses socialesseront incluses dans 10 %des marchés publicset six millions d’eurosseront mobilisés sur troisans pour financer lesprojets d’entreprisesdu « Tiers Secteur ».Un « conseil Pour Patrick Devedjian, CG92/OLIVIER RAVOIREdépartemental de l’économie sociale et solidaire est complémentaire de l’actionl’économie solidaire » se du conseil général dansréunira dès le 17 janvier. le domaine de l’insertion. ppelée dans les millions d’euros sur trois ans. Le associatif. « Ces projets seront sélec- 6 000 000 € A pays anglo-saxons Département pourrait lancer dès tionnés par un jury qui comprendra « Tiers secteur », 2011 des appels à projets destinés à des membres de la majorité et de l’op- l’Économie so- favoriser le développement de l’Éco- position », a précisé Jean Sakozy. sur trois ans vont permettre ciale et solidaire nomie sociale et solidaire et à rap- de financer des projetsse situe dans un champ qui ne re- procher le besoin du Département Micro-crédits et revitalisation d’entreprises et d’associa-lève ni totalement du secteur mar- des initiatives portées par le tissu S’agissant de l’aide aux petits en- tions du tiers secteur.chand traditionnel ni du secteur trepreneurs, le conseil général vapublic ou para-public. Un groupe également soutenir des initiativesde travail constitué de conseillers « Aller encore de crédits coopératifs et de micro- sujettit les entreprises de 1 000 sa-généraux de toute sensibilité poli- plus loin » crédits. L’objectif serait de déve- lariés et plus à une « obligation detique s’est réuni à six reprises au lopper ce type d’interventions dans revitalisation » lorsqu’elles procè-cours de l’année 2010 afin d’étu- Le Département s’est les Hauts-de-Seine. Ce projet s’ins- dent à des licenciements collectifsdier la manière dont le conseil gé- engagé, dès 2003, dans le crirait dans le droit fil du système affectant, par leur ampleur, l’équi-néral pouvait intervenir davantage cadre de son Agenda 21 à développé par Muhammad Yunus, libre économique local. Il s’agitdans ce domaine. Le rapport pré- travailler sur l’égalité des prix Nobel de la paix initiateur de la concrètement d’une contribution fi-senté à l’assemblée départemen- chances avec des microfinance, dont le principal opé- nancière minimale égale à deux Smictale le 17 décembre dernier par Jean applications très concrètes : rateur en France est l’Association mensuels brut par emploi supprimé.Sarkozy décline quatre nouvelles aide à l’insertion par pour le droit à l’initiative écono- Ces fonds sont ensuite utilisés pouractions dont la plus marquante est l’activité économique, etc. mique présidée par Maria Nowak. créer ou renforcer des initiatives éco-l’objectif de clauses sociales dans Bien que ce domaine soit L’intervention du conseil général nomiques locales. Les Hauts-de-Seine10 % des marchés publics du Dé- situé en dehors des prendrait ainsi la forme d’une bo- seraient ainsi le premier Départe-partement. « C’est une démarche compétences obligatoires nification d’intérêts et/ou d’une ment français à assurer le pilotageconcrète et volontariste, sans coût sup- d’un Département, l’objectif dotation aux associations parte- et le suivi de ces conventions. Pourplémentaire pour le Département, qui du conseil général est naires de micro-crédits.Le conseil superviser et évaluer ces initiatives,va ainsi conforter son implication désormais, comme l’a général souhaite également signer un conseil départemental de l’ESSdans le domaine de l’insertion », a souligné Patrick Devedjian avec l’État une convention cadre va être créé qui aura vocation à éva-souligné Patrick Devedjian.Le le 17 décembre dernier, relative aux conventions de revita- luer mais aussi à faire des propo-conseil général a également ap- « d’aller encore plus loin ». lisation. En effet, la loi de cohé- sitions nouvelles. Iprouvé un effort budgétaire de six sion sociale du 18 janvier 2005 as- R.M.10| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
  8. 8. échos Grand ParisLa troisième voiedes architectes © ATELIER CHRISTIAN DE PORTZAMPARCLes dix équipes d’architectes duGrand Paris ont présenté mi-novembreleur projet de réseau de transports pourl’Île-de-France. orte de synthèse futuriste et uto- liards d’euros. Objectifs : développer les in- lignes devront être « autant que possible à l’air S pique des deux projets concurrents - celui de l’État et celui de la Régionet du Stif -, ils prévoient vingt-quatre lignes de terconnexions également avec les routes et autoroutes, s’appuyer sur les structures exis- tantes et desservir tous les territoires de la libre ». Ainsi, ils ont imaginé une ligne qui relierait Versailles, La Défense, Nanterre, Roissy et surplomberait l’A86. Itransports pour un coût de vingt-cinq mil- petite et de la grande couronne. Les nouvelles À découvrir sur www.ateliergrandparis.com Métro Transports en communLa ligne 4 a RER E, fin de la première étaperejoint Montrouge La concertation sur le prolongement d’Éole à l’ouestLe percement solennel de la liaison entre la ligne de est maintenant terminée. Le bilan des réunionsmétro et la nouvelle station a eu lieu le 25 publiques doit être publié d’ici la mi-février.novembre. Fin des travaux en 2011. a concertation sur le pro- leur décision de poursuivre ou non L longement du RER E à l’ouest s’est achevée le 19 décembre. Un compte rendu le projet. Le prolongement d’Éole facilitera les déplacements quoti- diens en transports collectifs et des- du débat public et un bilan doi- servira des territoires appelés à se vent maintenant être publiés par développer, comme Seine Aval, La les commissions particulière et na- Défense et Nanterre. Si les deux tionale du débat public. Dans les maîtres d’ouvrage décident de réa- trois mois qui suivront la publica- liser le projet, la mise en service CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE tion, les deux maîtres d’ouvrage, pourrait se faire en 2020. I R.P. Réseau ferré de France (RFF) et le Syndicat des transports d’Île-de- Lire aussi notre article sur les propositions France (Stif), devront faire part de du conseil général en page 60 L es murs ont tremblé dans la future station « Mairie de Mont- rouge » le 25 novembre. Un marteau-piqueur géant a démoli 5,5 la paroi qui séparait encore le tunnel de la station de métro C’est la longueur, en kilomètres,sous les yeux des ministres Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Ma- de la seconde partie du Duplex,riani, du vice-président du conseil général chargé des transports, Hervé le tunnel de l’A86, qui ouvrira leMarseille et du P-DG de la RATP Pierre Mongin. Après avoir franchi 9 janvier entre Vaucresson etle périphérique en février, le tunnel, long de 700 m, a rejoint le chan- Versailles. Cette portion complètetier de la nouvelle station et son tunnel d’arrière-gare, assurant ainsi la la première, ouverte en juin 2009, CG92/OLIVIER RAVOIREcontinuité d’1,5 km d’ouvrages souterrains. Une étape symbolique entre Rueil-Malmaison et Vaucres-dans ces travaux de prolongement de la ligne 4 lancés au printemps son. L’A 86, le superpériphérique2008 et pour lesquels le conseil général a investi 24 M€. Seule la sta- de la petite couronne esttion reste en chantier jusqu’à fin 2011. I R.P. désormais bouclé. janvier-février 2011 - n°15| HDS. m a g | 11
  9. 9. actualité 1 Grand Paris231 Voies sur bergesC’est la hauteur des élus souhaitent uneen mètres dela tour First qui concertation régionalesera livrée en Ils demandent au maire de Paris d’organiser unefévrier à LaDéfense sur concertation à l’échelle de la métropole.l’emplacement Les voies sur berges sont jet d’une concertation à l’échellede l’anciennetour Axa. Aprèsmoins de quatre « des axes structurants d’in- térêt régional. Ils concer- nent la région Île-de-France dans son régionale. Or la ville de Paris a élaboré son projet sans tenir compte des Franciliens. La décision duans de travaux, ensemble et pas seulement Paris intra- maire de Paris de fermer les voiescet immeuble muros », ont dénoncé le 25 novem- sur berges à la circulation est ainside grande bre dans un communiqué commun en totale contradiction avec sahauteur, le Patrick Devedjian, Jean-François volonté affichée de faire de Parispremier du plan Lamour, député de Paris, Valérie le centre d’une métropole dépassantde renouveau Pécresse, ministre de l’Enseignement les barrières du périphérique »,du quartier supérieur et de la Recherche et soulignent-ils. conseillère régionale, Chantal Lors de la séance publique dud’affaires, sera Jouanno, ministre des Sports et 17 décembre, l’assemblée départe-le plus haut conseillère régionale, Alain mentale s’est également pronon-de France. Schmitz, président du conseil cée contre le projet parisien et a général des Yvelines, et d’autres réclamé « l’ouverture d’une réelle élus franciliens. « À ce titre, toute concertation, reposant sur un vrai © EPADESA modification des conditions de dossier, et organisée à la vraie échelle, circulation sur ces axes doit faire l’ob- métropolitaine, de ce projet ». I ClichyPremiers élèves pour l’école de la deuxième chanceCette structure réservée aux jeunes de 18 à 25 ans, sansdiplôme ni qualification, accueillera ses premiers stagiairesen février. a première école de la onze communes, la Chambre de L deuxième chance du dé- partement va ouvrir sesportes en ce début d’année à Cli- commerce et d’industrie et des en- treprises ont également adhéré. Parmi ces dernières : L’Oréal, Axa,chy, dans des locaux prêtés par la Bouygues ou encore La Poste. «Lesville. « L’objectif est d’accueillir des jeunes suivront des cours pour ac-jeunes en situation d’échec qui sont quérir les connaissances de base etsortis du système scolaire, n’ont au- passeront l’autre moitié du temps encune qualification et ne sont pas in- entreprise et ce pendant huit mois,sérés dans un milieu professionnel », précise Isabelle Caullery. Ils de-explique Isabelle Caullery, vront être motivés et avoir envie de © PHOVOIRconseillère générale. Le Départe- s’en sortir. » Les élèves auront lement est, en effet, partenaire de statut de stagiaire et seront rému-ce projet. Il participera à hauteur nérés entre 300 et 600 euros parde 10 % au budget prévisionnel mois. Entre cent et cent vingt pour- souligne la conseillère générale. une dans le centre et une dans le sudde l’école estimé à 1,1 million d’eu- raient en bénéficier cette année. Deux autres écoles de la deuxième du département. » I Émilie Vastros pour 2011. L’État, la Région, « Il s’agit d’une première ouverture, chance pourraient ouvrir assez vite, www.fondatione2c.org12| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
  10. 10. échos Parcs DépartementauxCampagne de dératisationaux ChanterainesDu 10 au 14 janvier,le parc des Chanteraines,à Villeneuve-La-Garenne/Gennevilliers, sera ferméau public. Le conseilgénéral et l’Inra procèdentà une campagne dedératisation. Un numérode téléphone est mis àla disposition du public : CG92/WILLY LABRE01 41 21 88 00. epuis quelques mois, les déchets alimentaires laissés par les tions, souvent efficaces, ne se sont soutien en terme de personnel et D agents du parc des Chanteraines à Ville-neuve-la-Garenne et Gennevilliers visiteurs, aucune hypothèse ne suf- fit à expliquer cette explosion dé- mographique. Le conseil général a pas révélées suffisantes. Le Dé- partement a donc fait appel à l’Inra, institut scientifique de recherche de moyens financiers. Il procédera à une étude épidémiologique en partenariat avec huit équipes deont constaté une présence très éle- commencé par prendre lui-même agronomique. Ce dernier a res- chercheurs. L’objectif de la cam-vée de rongeurs, plusieurs cen- différentes mesures : amélioration pecté la volonté du Département pagne n’est pas d’éradiquer les ratstaines, voire milliers de rats sur- de la collecte des déchets avec la de ne pas utiliser la lutte chimique mais de réduire la population à unmulots ou rats d’égout, les « rats mise en place de conteneurs sécu- et proposé un système de piégeage seuil tolérable. Selon les premierscommuns » de laboratoire ou de risés, traitement des massifs pou- qui couvrira tout le territoire du résultats, elle pourrait être renou-compagnie. Travaux aux abords du vant servir de refuge aux animaux parc. En plus de son expertise velée la semaine suivante. Iparc, comme ceux du tramway T1, et installation de pièges. Ces solu- scientifique, l’Inra apportera son Émilie Vast Questions à...Michel Pascal «L’hiver augmente l’efficacité du piégeage»DIRECTEUR DE RECHERCHE À L’INRALa présence de rats avez proposée ? Nous allons identifier les zones une période de restrictionreprésente-t-elle un danger ? Le conseil général ne susceptibles d’héberger des rats alimentaire pour l’espèce.Jusqu’à maintenant, aucun cas souhaitant pas avoir recours et les portes d’entrée De plus, en janvier, on peuthumain d’infestation par le biais à la lutte chimique et la lutte par lesquelles ils arrivent dans le considérer que l’hiver a déjà faitde rats n’a été signalé. Étant biologique étant interdite, parc pour prévenir les une partie du travail etdonné le nombre de rats et le j’ai donc proposé une méthode éventuelles prochaines que les individus faibles ou âgésnombre de visiteurs, s’il y avait que nous avons mise explosions démographiques. ont déjà disparu. Au printemps,eu le moindre problème, on le à l’épreuve sur une le nombre de rescapés desaurait déjà. cinquantaine d’îles. Elle a permis Pourquoi procéder au l’opération sera donc faible, ce la suppression de piégeage en janvier ? qui réduira la probabilité de voirQuel est le principe de 95 à 100 % de la population Pour augmenter l’efficacité la population se reconstituerla méthode que vous en une dizaine de jours. du piégeage, il faut choisir rapidement par reproduction. I janvier-février 2011 - n°15| HDS. m a g | 13
  11. 11. CG92/OLIVIER RAVOIRE Réservez vos places dès maintenant pour le choc contre Toulouse. RugbyLe Racing au Stade de FranceLe samedi 26 mars, le Racing Métro 92 recevra le Stade Toulousain dans l’enceinte du Stade de France. ne première pour les meilleur au cumul des points du octobre, à l’aller, chez eux dans la Berbizier pourraient avoir soif de U Ciel et Blanc. Jamais de son histoire, le Ra- cing Métro 92 n’avait match aller et du match retour remportera le Trophée de Cou- bertin. Les deux équipes ont dé- ville rose, ils se sont imposés 28 à 23. Mais les hommes de Pierre revanche. D’autant qu’ils ont bien commencé la saison. À mi-par- cours, début décembre, après leurjoué au Stade de France. Samedi26 mars, il foulera pour la pre- cidé de créer ce dernier afin de perpétuer les valeurs du rugby et 20 victoire face à leurs voisins du Stade Français (15 à 13), les Ciel etmière fois la pelouse de Saint-De- en hommage au baron Pierre de C’est le nombre de places Blanc occupaient la troisième placenis. Ce sera face au Stade Tou- Coubertin, arbitre de la première à gagner sur le site du classement avec trente-neuflousain pour le compte de la 22e finale du défi interclubs de rugby www.hauts-de-seine.net points, juste derrière Montpellierjournée du Top 14. À l’issue de la organisée en 1892. Ce défi est de- pour chaque match à do- (41 points) et, sur la premièrerencontre, le club qui sera le venu par la suite le Championnat micile du Racing Métro 92 marche, Toulouse (43 points). I de France.Les Toulousains ont, au stade Yves-du-Manoir Émilie Vast pour l’instant, l’avantage. Début à Colombes. www.racing-metro92.com Le calendrier du Racing en Top 14 Vallée rive gauche Week-end des 7-8-9 janvier : Racing/Toulon Le projet déclaré d’utilité publique Week-end des 26-27 janvier : Clermont/Racing DERNIÈRE MINUTE. Le 20 décembre, le préfet des Hauts-de-Seine a déclaré l’utilité publique du projet du conseil général d’aménagement des berges et de la RD 7 à Week-end des 11-12 févier : Racing/Castres Sèvres, Issy et Meudon. Week-end des 18-19 e 25 juin dernier, le conseil général avait février : La Rochelle/Racing L délibéré en prononçant l’intérêt géné- ral du projet Vallée Rive Gauche et trans- © ILEX-PAYSAGES Week-end des 4-5 mars : mis mi-septembre au préfet les dispo- Bourgoin/Racing sitions prises pour lever la réserve concernant les aménagements cyclables émise par la commission Week-end des 11-12 mars : denquête en mai dernier. « Ce projet est enfin déclaré habitants en prenant en compte les enjeux environne- Biarritz/Racing d’utilité publique, onze ans après la première proposi- mentaux, sociaux et économiques du Val de Seine.» Les tion du conseil général, a commenté Patrick Deved- travaux doivent débuter dans quelques mois. I jian. Il témoigne de notre volonté de rendre la Seine aux Plus d’infos sur www.vallee-rive-gauche.fr14| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
  12. 12. échos AntonyLa médiathèque Arthur-Rimbaud inaugurée a médiathèque Arthur-Rimbaud a été inaugurée par Patrick De- L vedjian le 27 novembre. Sa réalisation s’inscrit dans le cadre de l’opération de renouvellement urbain du quartier du Noyer-Doré mise en œuvre par la ville d’Antony avec le soutien du conseilgénéral et a bénéficié des dispositifs Anru et Pacte Hauts-de-Seine.D’une superficie de 710 m2, la médiathèque dispose d’une offre cultu-relle très diversifiée, qui s’adresse à tous. Ce lieu de rencontres etd’échanges s’articule autour de six ensembles majeurs : l’espace de prêt CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE(livres, BD, CD et DVD), l’espace presse et multimédia, l’espace en-fants, la salle polyvalente, les deux espaces de lecture et la salle de travail.Le conseil général a financé ce projet à hauteur de 19 %, soit plus de La nouvelle médiathèque du Noyer-Doré a bénéficié des dispositifs de la politique de la360 000 €, sur les 1,9 M€ investis pour sa réalisation. I ville, Anru et Pacte Hauts-de-Seine.2 place des Baconnets à Antony. Tél. : 01 40 96 68 38. La TNT cest quoi ? Quand ? Les dates du passage au tout-numérique Cest la Télévision Numérique Terrestre. Les images et D Déj Déjà passé au 201 2011 tou tout-numérique les sons analogiques classiques sont numérisés, Depuis le (ent (entre octobre 2009 09 cest-à-dire transformés en fichiers informatiques. 24 novembre et novembre 2010) Le passage au tout-numérique 2011 Nord-Pas Cest le remplacement de la diffusion hertzienne analogique des chaînes reçues par l’antenne râteau (TF1, France 2, France 3, Canal Plus, France 5/ Arte et M6) 8 mars t de Haute Normandie 1er 2 fév. de Calais 1er février par une diffusion hertzienne entièrement numérique. Arrêfusion f Il sera finalisé en France en novembre 2011. la dilogique ana Avantages • Meilleure qualité de son et dimage Les chaînes locales dans le 92 • Offre gratuite élargie : jusquà 19 chaînes TNT + chaînes locales Limousin 10 • Services interactifs Rhône 29 mars mai 14 juin Alpes • Possibilité de stocker les 20 sept. Auvergne programmes Aquitaine 29 mars Midi- Côte Dans les Hauts-de-Seine En HD Pyrénées d’Azur 8 nov. Taux de couverture 99,9% 24 mai Languedoc- Roussillon Provence Corse 85,2% des foyers sont équipés dau moins un poste de télévision numérique 29 nov. Alpes 24 mai 5 juillet des foyers reçoivent la télévision 39,6% numérique par voie hertzienne (via leur antenne râteau) Les aides Pour recevoir la TNT, il faut être Des aides sont réservées aux Une aide à léquipement de Une aide à lantenne* de 120 € équipé dune antenne râteau foyers qui reçoivent la télévision 25 € maximum (pour maximum (pour ladaptation adaptée, dune parabole satellite, à laide dune antenne râteau (ou lachat dun adaptateur TNT, ou le remplacement dune antenne du câble, dune ligne téléphonique intérieure) analogique pour quils dune télévision TNT intégrée, râteau non adaptée) ADSL ou de la fibre optique. aient accès au numérique. labonnement au Il existe deux types daides câble/satellite/ADSL) *accordée sous financières : conditions de ressources janvier-février 2011 - n°15| HDS. m a g | 15
  13. 13. actualité 1 Un tour d’horizon des communes... CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE ClichyDR Le tunnelier du chantier du Siaap à Clichy-la-Garenne a été baptisé Nanterre Marie le 22 novembre. L’engin va creuser un tunnel de 410 mètres à dix mètres de profondeur entre l’usine de retraitement des eaux et le Après trois mois de concertation publique, le projet d’Arena 92 passe collecteur d’eaux usées à l’angle des quais de Seine et du boulevard à la vitesse supérieure. Le futur stade du club de rugby des Hauts-de- du Général-Leclerc. Cette future galerie permettra de prétraiter les Seine, le Racing Métro, doit voir le jour en 2014 sur le site de l’actuel eaux en provenance de Seine-Saint-Denis et de l’Est parisien. I stade des Bouvets. Quatre architectes ont été retenus pour construire cette enceinte multimodale, avec toit amovible, pouvant accueillir jusqu’à 40 000 personnes en version concert. Le lauréat devrait être désigné ce mois-ci. En mars et avril sera ensuite organisée l’enquête publique en vue de la révision simplifiée Boulogne-Billancourt du plan local d’urbanisme. I www.debat-arena-nanterre.fr et www.racing-metro92.com Bois-Colombes Après un peu plus d’un an de travaux, depuis fin novembre, le nouveau commissariat de Bois-Colombes construit au 75 rue Adolphe-Guyot a ouvert ses portes. Sa surface est de 1 337 m². Le financement de ce nouvel équipement public a été assuré conjointement par la ville qui a cédé le terrain, le conseil général, la Région et lÉtat. Le commissariat est ouvert 24h/24. I Tél. : 01 56 83 75 30. Meudon Deux nouvelles crèches ont été inaugurées en décembre. La première, « Les Soleils de Rivoli » est une crèche privée de 35 places. Elle accueille des enfants de deux mois et demi jusqu’à quatre ans. CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE La seconde, parentale cette fois, s’appelle « Les Petis As ». Elle peut accueillir dix-sept enfants (contre dix avant son déménagement) de trois mois à trois ans et demi. Le conseil général verse une aide financière au fonctionnement de tous les Le projet d’aménagement de l’île Seguin prévoit la révision simplifiée du établissements d’accueil petite Plan Local d’Urbanisme. Après une première période de concertation enfance associatifs, privés à préalable, une exposition est organisée en janvier et février en mairie et but lucratif et gérés par une au pavillon d’information de l’opération Ile Seguin-Rives de Seine. commune ou un établissement Objectif : présenter des propositions pour le nouveau règlement. En public. Elle varie entre 0,77 € février aura ensuite lieu l’enquête publique avec désignation d’un CG92/OLIVIER RAVOIRE et 2 € de l’heure et par enfant commissaire-enquêteur chargé de recueillir l’avis du public. Une fois la selon les situations. Les Hauts- concertation achevée, la révision du PLU sera approuvée par un vote du de-Seine comptent 24 000 conseil municipal. Il pourrait intervenir au printemps. I places en crèche. I Rens. www.ileseguin-rivesdeseine.fr16| HDS. m a g | n°15 - janvier-février 2011
  14. 14. zapping Antony Issy La commune lance le projet Bientôt la fin des galères d’aménagement Antonypole, de stationnement. La ville soit 60 ha dédiés aux expérimente depuis fin innovations compris entre novembre une application l’A6, l’A10 et la N20. Objectif : iPhone qui permet de localiser créer un pôle d’excellence en un clic les places disponibles CG92/WILLY LABRE environnementale et urbaine dans le centre-ville. Pour cela, et développer l’attractivité tout un réseau de capteurs ColombesDans le cadre du réaménagement du économique existante par la production, à terme, de plus de 350 000 m2. Dans cette intelligents a été déployé. Le test qui a débuté sur une centaine de places sera DR parc Pierre-Lagravère, le conseil zone, un parc d’entreprises étendu à trois cents en mars général a entrepris la restructuration concentre déjà plusieurs et à plusieurs milliers d’ici Eco-Trail des abords du pont de Colombes leaders mondiaux de la filière fin 2011. I depuis fin novembre et pour une Biotech/Santé. Cette année, de Paris- durée de treize mois. En revanche, la sont prévus le lancement restructuration des abords du pont de de la Zac, le déploiement de Île-de-France Bezons est terminée. Ce secteur va la fibre optique et l’appel La 4e édition de cette course ainsi être réouvert au public, ainsi que à candidature d’aménageurs. nature en milieu urbain verra le passage en encorbellement sous le Le démarrage des opérations sa 4e édition organisée les 26 et pont de Bezons. Les travaux ont construction est programmé 27 mars. Au programme, le plusieurs objectifs : la création d’une pour 2013. I 80 km, le 50 km, le 18 km et les esplanade engazonnée pour les www.ville-antony.fr cinq «Randos» au départ des festivités occasionnelles, lintégration CG92/JEAN-LUC DOLMAIRE Yvelines, des Hauts-de-Seine, paysagère du puits du Siaap, la liaison des berges de la promenade bleue depuis le parc vers la ville en Courbevoie de la Seine-Saint-Denis, du Val- de-Marne et de Paris. Le 18 km est un trail en binôme non rétablissant le chemin des pêcheurs et Courbevoie est la première chronométré. Observatoire de laménagement des accès du parc vers ville de France à s’être Meudon, château de Versailles, les installations sportives de la ville.I www.promenades92.fr équipée d’une benne de collecte d’ordures ménagères La Défense jardin des Tuileries, basilique Saint-Denis, hippodromes, 100 % électrique. Mise en La chambre de commerce et domaine national de Saint- service dès le début du mois d’industrie de Paris, en Cloud, chaque parcours offrira de janvier, elle va permettre partenariat avec Defacto et son lot de découvertes. Les d’atteindre le niveau zéro en l’Epadesa, l’établissement 1 800 participants à l’épreuve matière d’émission de public de gestion du quartier reine, le 80 km, monterontCG92/JEAN-LUC DOLMAIRE polluants, mais également de d’affaires et celui chargé de même jusqu’au 1er étage de la diminuer considérablement la l’aménagement de La Défense- Tour Eiffel. Au total, 6300 pollution sonore et Seine Arche, ont lancé un personnes sont attendues. Les Clamart d’améliorer les conditions de travail des opérateurs. nouveau site internet : www.connecting-paris.com. Ils inscriptions sont ouvertes. Une partie des droits d’inscription Le SAVS-maison relais qui a ouvert ses Les anciennes bennes seront proposent aux entreprises qui sera reversé à l’Office national portes en novembre 2009 a été remplacées au fur et à mesure souhaitent s’implanter de les des forêts pour un projet inauguré le 26 novembre. Il accueille entre 2011 et 2012. I accompagner dans toutes les environnemental et aux actuellement trente locataires. étapes de leur projet avec un associations Trans-Forme qui L’objectif : aider des personnes en moteur de recherche des offres promeut lactivité physique des situation de grande précarité et de de bureaux en temps réel, des personnes transplantées ou handicap mental ou physique à aides pour les démarches dialysées et Le Rire médecin qui retrouver une autonomie. Le conseil administratives, les envoie des clowns dans les général participe à ce projet en recrutements et même la hôpitaux pour aider les finançant le service d’aide à la vie recherche d’un logement ou enfants. I sociale à hauteur de 800 000 € par an. I d’une école pour les salariés. I www.traildeparis.com DR janvier-février 2011 - n°15| HDS. m a g | 17
  15. 15. 2 magazine 26 L’atelier de PageCG92/JEAN-LUC DOLMAIRE Louis Vuitton Malles rigides, sacs en cuirs exotiques ou pour les défilés, À la une 20 Avec les Pompiers de Paris les plus belles pièces de la maison Vuitton sont confectionnées à Asnières et ce depuis 1859. 30 Entretien Hervé This C’est aussi là que le département « commandes spéciales » imagine des objets uniques répondant aux exigences de clients privilégiés. Il est dirigé par Patrick-Louis Vuitton, représentant de la cinquième génération et lui-même artisan. janvier-février 2011 - n°15| HDS. mag | 19
  16. 16. magazine 2InterventionsGaleries souterraines, immeubles de grande hauteur, chantiers :les hommes du Grep, le groupe de recherche et d’explorationprofonde des Pompiers de Paris basé à Issy, interviennent surtoutes les opérations en milieu périlleux. Reportage.20| HDS. mag |n°15 - janvier-février 2011
  17. 17. CG92/OLIVIER RAVOIRE à la unepérilleuses ne épaisse fumée en urgence, ont été rassemblés sur ment du métro 4 dans le 14e arron- et trois du Samu. Eux étaient au U blanche s’échappe d’un chantier souter- rain. Balayée par des rafales de vent, elle envahit la rue le trottoir d’en face. Un responsable fait l’appel. Il semblerait que deux d’entre eux soient toujours à l’inté- rieur du tunnel. Une voiture de po- dissement, non loin de la Porte d’Orléans. Aucun incendie vingt mètres sous terre, seulement des fumigènes pour le simuler. Les courant. Tout comme les hommes du Grep, appelés en renfort. « Ce type d’exercices permet de manœuvrer sur un terrain que l’on ne connaît pas, et le square. Incommodés, les pié- lice s’arrête pour demander ce qui deux ouvriers manquants jouent le où l’on n’a fait aucune reconnaissance, tons traversent rapidement. Dans se passe. Il s’agit en réalité d’un rôle des victimes. Quelques minutes explique l’adjudant Franck Louvet. les talkies-walkies, on parle d’un dé- exercice, à la mise en scène très cré- plus tard, arrivent deux camions de C’est aussi l’occasion d’échanger avec part de feu. Les ouvriers, évacués dible, sur le chantier de prolonge- pompiers de la caserne de Plaisance nos collègues des autres casernes, cer- ® janvier-février 2011 - n°15| HDS. mag | 21
  18. 18. magazine 2 Les Pompiers de Paris ont 200 ans ® tains n’ayant jamais eu à travailler Les secours à personnes : avec nous. » Le Grep - pour groupe de recherche et d’exploration pro- 8 interventions sur 10 Répartition des interventions en 2009 fonde - est intégré au centre de se- cours d’Issy-les-Moulineaux. Ce der- Secours nier rassemble cinquante-quatre à victimes et accidents 77 centres Plus de pompiers qui couvrent les villes de circulation 80,6 % de secours 460 000 d’Issy et de Vanves pour les inter- dont 21 sorties/an, 2,8% dans les soit 1 sortie ventions courantes. Mais chaque Fausses Hauts-de-Seine toutes les alertes 68 secondes... jour, à tour de rôle, sept d’entre eux 3,8% constituent ce que l’on appelle le Incendies 12,8% Grimp : groupe d’intervention en Risques techno- milieu périlleux. Il est amené à se logiques et urbains (eau, gaz, électricité, déplacer, pour les opérations déli- pollution…) cates, dans tout le secteur de la Bri- gade des Sapeurs-Pompiers de Pa- : CG92/OLIVIER RAVOIRE ris dont il fait partie, c’est-à-dire la capitale et les trois départements de la petite couronne : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. « Chaque année, nous effectuons en- PHOTOS viron cinq mille interventions dont un peu moins de deux cents sont des in- terventions Grep, détaille l’adjudant et par exemple, aidés d’un treuil élec- chef de centre Franck Louvet. La trique, assurés à leur camion, ils * Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, plupart du temps, le Grep est appelé vont hisser sur une vingtaine de Seine-et-Marne pour des manœuvres de brancardage mètres et remonter à la surface, par Plus de 8 000 hommes et femmes : pour plus de 6 millions dans les immeubles où les cages d’es- l’étroit puits d’accès, une victime al- c est le plus grand corps dhabitants calier sont trop étroites. » Dans le cas longée dans une civière. « C’est aussi de sapeurs-pompiers en Europe (Paris et petite couronne*) de l’exercice du chantier du métro nous qui sommes appelés s’il faut aller22| HDS. mag |n°15 - janvier-février 2011
  19. 19. Exercice organisé sur le chantier de prolongement du métro 4 à Paris près de la Porte d’Orléans. « Nous effectuons environ deux cents interventions Grep par an. » prendre les activités des hommes ils nécessitent une formation spé- heures, tous les samedis matins en rouge (la couleur de leur com- ciale. Il faut notamment s’habi- le Grep est de sortie pour un exer- binaison et leur casque, seuls les tuer à respirer un air chaud et vi- cice. Exemple de site : la cascade neuf sous-officiers ont des casques cié. « Cela demande des qualités du bois de Boulogne, l’usine de blancs) : un plan des catacombes physiques mais aussi morales », sou- traitement des déchets Isséane à de Paris et l’agrandissement d’une ligne Franck Louvet. En plus d’un Issy, les sous-sols de Rungis et, photo où l’on voit Alain Robert, le entraînement quotidien de deux une fois par mois, la tour Eiffel. « Spiderman » français, agrippé Représentée sur les vêtements et au dos d’un des pompiers. C’était les camions avec un pompier et à La Défense il y a quelques an- nées : le grimpeur, tétanisé, 35 M€ un hélicoptère, « elle est un peu notre symbole », sourit le chef dechercher un conducteur de grue qui a n’avait pu atteindre le sommet de C’est le montant de la par- centre. Ce samedi-là, le scénariofait un malaise dans sa cabine. », l’immeuble. Autre qualification, ticipation du conseil général est le suivant. Un peintre a fait uncomplète un des sapeurs. les ARICF, appareils respiratoires des Hauts-de-Seine aux malaise juste en dessous du pre- isolants à circuit fermé. Le Grep dépenses de fonctionnement mier étage de la tour. PremièreAlpinisme et spéléo les utilise pour les reconnais- et d’investissement de la difficulté : accéder à la victime.Dans le hall de la caserne, deux sances longues, leur autonomie Brigade des Sapeurs-Pompiers Équipés de baudriers, mousque-indices permettent de mieux com- étant de deux à trois heures. Mais de Paris pour l’année 2010. tons et autres cordes, les hommes ® janvier-février 2011 - n°15| HDS. mag | 23
  20. 20. Séance d’entraînement mensuelle à la tour Eiffel. Cette fois, sous le premier étage.® en rouge évoluent habilement au Grep signifiait groupe de re- milieu des poutrelles et des croi- cherche, d’exploration et de plon- sillons de la dame de fer. À cause gée. Puis les deux qualifications des filets de sécurité, impossible ont été dissociées. Autre raison de de faire remonter sur la passerelle l’implantation dans les Hauts-de- la « barquette » où la victime a été Seine : la proximité de l’héliport. sanglée. Elle va donc être descen- « Nous nous déplaçons de plus en due directement une quarantaine plus avec les hélicoptères de la Sécu- de mètres plus bas où les touristes rité civile, souligne un des pom- sont déjà nombreux malgré la piers. Disons que si l’on coupe notre pluie. La manœuvre dure plus secteur en deux, du nord au sud, longtemps que prévu « Exercice pour toutes les interventions à l’est difficile, garde facile », relativise-t- de cette ligne, il est plus simple d’y membres. On rêve de terminer notre « La tour Eiffel, c’est un peu notre symbole. carrière ici. » Pourtant les candidats se font de plus en plus rares. « Cinq Chaque année, nous y intervenons une ans dans une caserne « normale » c’est déjà de l’ancienneté, explique le chef demi-douzaine de fois. » de centre. Or, en arrivant ici, vous êtes de nouveau une jeune recrue avec toutes les tâches que cela implique. on. « Nous intervenons une demi- aller en hélico. »Pour intégrer le tulants suivent ensuite un stage Beaucoup n’ont pas envie de passer douzaine de fois par an à la tour Eif- Grep, les candidats doivent déjà de quinze jours « C’est physique- par là. Et puis, il y a aussi le stage qui fel, explique l’adjudant. La plupart être sapeurs-pompiers de Paris et ment et mentalement très dur, re- est très difficile. » Deux par an sont : CG92/OLIVIER RAVOIRE du temps pour des suicides ou, dans avoir au minimum cinq et au connaît Franck Louvet. On les pousse organisés, regroupant à chaque ses- le meilleur des cas, des tentatives. » maximum douze ans d’expérience vraiment à bout. » Il n’y a pas de sion une douzaine de personnes. Le Grep, fondé en 1972, a toujours en caserne. Le premier test de pré- quota. Seuls ceux qui ont les capa- Le dernier, en novembre, a dû être été basé à Issy-les-Moulineaux. À sélection dure trente-six heures : cités requises seront admis. « Réus- annulé faute de candidats. I l’époque, Issy était aussi le QG des une journée pour les tests et une sir à intégrer le Grep c’est un aboutis- Émilie Vast PHOTOS sapeurs-pompiers plongeurs et demi pour les entretiens. Les pos- sement pour nous, sourit l’un de ses Photos Olivier Ravoire 24| HDS. mag |n°15 - janvier-février 2011
  21. 21. magazine 2Atelier Vuitton,la malle aux trésorsDepuis plus d’un siècle et demi, c’est à Asnières que sont confectionnéesles plus belles pièces des collections Louis Vuitton. Celles qui ont faitet font encore l’histoire et la renommée du maroquinier. Reportage. 26| HDS. mag |n°15 - janvier-février 2011
  22. 22. reportage ne odeur particulière U règne dans chaque pièce. Dans la pre- mière, celle de la sciure. La visite suit les différentes étapes de fabrication et commence tout naturellement par l’atelier d’ébénisterie. On y travaille le hêtre, le bois d’okoumé et le peuplier, ma- tière première traditionnelle des malles Louis Vuitton. Ce dernier, layetier-emballeur (ouvrier chargé de fabriquer des emballages en bois et d’y empaqueter les affaires des clients notamment avant un voyage), fonde sa Maison en 1854. Anticipant la révolution des trans- ports, il se lance dans la confec- tion de malles plates plus facile- ment empilables que ses ancêtres à couvercles bombés. En 1859, lorsque Louis Vuitton décide de transférer son site de production hors de Paris, il choisit Asnières pour sa situation géographique. La ville, pas encore rendue célèbre par les impressionnistes, est déjà des- servie par la ligne de chemin de fer qui mène à la gare Saint-Lazare au cœur de la capitale et est située le long des bords de Seine – le bois de peuplier arrive ainsi directement par péniche. L’atelier d’Asnières restera la seule unité de production de l’entreprise pendant plus d’un siècle, de 1859 à 1977. Aujourd’hui, la marque compte quatorze ateliers et va prochainement en ouvrir un quinzième dans la Drôme. Mais celui d’Asnières reste à part. Y sont produits tous les bagages rigidesUtilisation du verre et de l’entreprise, les commandes spé- CG92/JEAN-LUC DOLMAIREdu métal, l’architecture ciales, les sacs en édition limitéede l’atelier s’inspire destinés aux défilés et tous ceux endu style initié par Victor cuir exotique.Derrière des rayon-Baltard et Gustave Eiffel nages impressionnants de piècesà la fin du XIXe siècle. détachées, une employée trie jus- ® janvier-février 2011 - n°15| HDS. mag | 27

×