Congrès MA 3 - Les clés du succès interculturel
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Congrès MA 3 - Les clés du succès interculturel

on

  • 449 views

 

Statistics

Views

Total Views
449
Views on SlideShare
449
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
11
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Congrès MA 3 - Les clés du succès interculturel Congrès MA 3 - Les clés du succès interculturel Presentation Transcript

  • LES CLES DU SUCCESINTERCULTUREL
  • Let’s go• La culture, qu’est-ce que c’est?• Quel est l’impact des différences culturelles?• Comment éviter les pièges de la communication?Votre formateur Roeland Pelgrims - www.progressinmind.be
  • Ma vision mentale & celle des autres
  • La vision mentale crée la journéePARISDANS LELE MONDE
  • Les visions mentales: un vrai déficultureculture aptitudesaptitudescréationd’imagecréationd’imageémetteur&récepteurémetteur&récepteur
  • La vision & le cerveauSystème 1 – le cerveau rapideSystème 2 – le cerveau lentsentirpenser
  • La culture crée la visionDimensions1.Identité1.Hiérarchie1.Sexe1.Acceptation de l’incertitude1.Rapport au temps
  • Vision 1: identitéIndividualismeCulture du moiResponsable de sesActionsLes mêmes lois & droits pour tousOrienté tâcheCommunication directeVerbal plus important que non verbalRelation employeur-employé comparableà un échange ou un contratCollectivismeSentiment de ‘nous’Les infractions affectent toutle mondeLois & droits diffèrent par groupeOrienté relationCommunication indirecteTon et pauses essentiels, nonverbal importantRelation employeur-employé comparable à unlien familial
  • Vision 2 : hiérarchieGrande distance hiérarchiqueAvoir et exercer le pouvoir est positifPouvoir, statut, et privilèges sont liésCentralisation est okLes subalternes demandent une directionPeu d’initiativesLe patron idéal : dictateur bienveillant/bonpèreFaçon de parler formelle liée au statutPetite distance hiérarchiqueLa hiérarchie est une question de répartition detâchesTout le monde est pareil, pas de privilègesDécentralisation est populaireLes subalternes demandent du coaching etveulent participerLe patron idéal consulte les collèguesFaçon de parler est informelle à travers tousniveaux de l’organisation
  • Vision 3: sexeMasculinSuccès matériel et progrèsPlus grand et plus viteL’homme assertif, ambitieux et durLa femme serviable et tendreAdmiration des prestations ou despersonnes exceptionnellesL’échec ou la faiblesse sont désastreuxRésoudre les conflits par les armesOrienté vers le sommet : lemeilleur manager, employé,…FémininSouci des faiblesPetit et doucementLa modestie, attitude posée, égalité homme –femmeRefus des prestations ou personnesexceptionnellesImportance de l’égalité, de la solidarité, de laqualité de vieRésoudre des conflits moyennant le compromis,la négociationMonde tolérant
  • Vision 4: éviter l’incertitudeRègles formelles et clairesPeur de l’inconnuUne véritéPeu de place pour d’autres comportementsEmotionnelAgressifAtmosphère informelleAttrait pour l’inconnuPlusieurs véritésTolérant
  • Vision 5: Rapport au tempsOrienté long termePlanifierButsEvaluationsRésultatsEpargnerTravailler beaucoupPlaisir aprèsOrienté court termeMaintenant est plusImportantProfiterSuivre les autresHospitalitéActionPrêterCarpe diem
  • Langage: on se comprend bien?La vie quotidienne – famille & école“Aujourd’hui, c’est la journée des mamans”, dit la maîtresseChristine “on va les faire sortir de l’ombre”. Cinta commence àpleurer: “Je ne veux pas mettre maman en plein soleil.” “Oups”,répond la maîtresse, “Tu es fâchée avec ta maman?”Qu’est-ce qui ne va pas?La maîtresse et Cinta comprennent les mots différemment. Cinta neconnait pas l’expression ‘sortir de l’ombre’ et la prend au pied de lalettre. Dans son pays d’origine l’Indonésie, on ne fait pas plaisir auxmères en les mettant en plein soleil.
  • Langage: on se comprend bien?La vie quotidienne – famille & écolePendant la réunion de parents, l’instituteur Jean explique au moins àtrois reprises à quel endroit les parents doivent signer le bulletin. “Etpuis ils n’ont toujours pas compris”, dit-il après. Les parents sontégalement mécontents: “Mon dieu, il n’arrêtait pas d’expliquer.Nous avons vraiment l’air tellement stupide?”Qu’est-ce qui ne va pas?L’instituteur et les parents utilisent d’autres signaux non verbaux.L’instituteur s’attend à ce qu’ils acquiescent d’un signe de la tête oud’un mot. Les parents ne réagissent pas, justement parce qu’ilsavaient bien compris. Plus l’instituteur répète, moins les parentsréagissent.
  • Disposition: comment percevons-nous une situation?La vie quotidienne – famille & école“Dans la classe, Pierre est un vrai casse-pied.”, dit l’institutriceMarie. “Mais sa mère ne veut pas l’avouer, elle trouve que son filsest simplement un enfant actif.”Qu’est-ce qui ne va pas?L’institutrice et la mère ont un point de vue différent sur la réalité.Elles voudraient que l’autre la perçoive de la même façon.
  • Personnes: comment tu me perçoiset moi je te perçois?La vie quotidienne – famille & école“Je ne veux pas que ma fille aille nager avec l’école.”, annonceMohammed.Le directeur de l’école réagit: “Pourtant, au Maroc j’ai vu beaucoupde musulmanes en bikini sur la plage” Mohammed reste sur saposition: “Je décide pour mon enfant.”Qu’est-ce qui ne va pas?Le directeur traite Mohammed en tant que marocain et musulman.Par contre, Mohammed joue son rôle de père. Le directeur risquede le blesser en le traitant ainsi.
  • Organisation: dans quel contextenotre communication se déroule-t-elle?La vie quotidienne – famille & écolePapa Carlo écrit un mail méchant au directeur: “Il faut arrêter cetteéducation sexuelle à l’école. Je décide moi-même de ce que monenfant reçoit comme information sur le sujet.”Qu’est-ce qui ne va pas?Carlo pense pouvoir influencer l’organisation des cours. Seulement,les parents n’ont pas de pouvoir participatif dans les cours à l’école.Le directeur n’y pourra rien changer.
  • Application: quels sont vos motifs?La vie quotidienne – famille & école“T’es raciste”, crie Ali au prof de Néerlandais après avoir eu desmauvais points pour sa présentation. Le prof répond de façonirritée: “Arrêtes, tu sais très bien que je ne suis pas raciste.” Ali s’enva fâché.Qu’est-ce qui ne va pas?Le prof réagit seulement sur l’accusation injuste d’Ali. Il ignore lemessage derrière. Pourquoi Ali dit-il ceci? Il est déçu, il s’attendait àplus.
  • Différences culturelles – comment réagir?Sympa-tique100% doux pour la personne100% correct pour le problème
  • Ou également : l’analysetransactionnelleStyle decommunicationBase Notions clefs TypiqueStyle parent ApprisNormatifTraditionnelNormesValeursTraditionsParce que je le veuxJe dois le faireAinsi sont les règlesStyle adulte IntellectuelEfficaceRationnelRassembler lesdonnéesTraiter les donnéesVérifier,comparaison versusréalitéCalculer lesprobabilitésJe pense que c’estimportantComment le définir?Et si on le perçoitd’une telle façon?Style enfant EmotionnelSensibleSpontanéRéagir suivant lessentiments &émotionsExcusesJe veuxJe peux?J’ai peur que
  • Pour plus d’info au niveaupsychologique…• Daniel Kahneman, Thinking fast & slow• William Ury, Getting to yes• William Ury, Getting past nowww.progressinmind.be@RoelandPelgrimsfacebook.com/progessinmind