Your SlideShare is downloading. ×
Mark Company - Les Cartographes Daffaires
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Mark Company - Les Cartographes Daffaires

1,089
views

Published on

Présentation du Réseau International des Cartographes d'affaires - Mark Company …

Présentation du Réseau International des Cartographes d'affaires - Mark Company
Conseil, Audit, Formation en Cartographie de l'entreprise, Modélisation, Diagramme, Organigramme, Procédures graphique.

Published in: Business

0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,089
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
58
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1.  
  • 2.  
  • 3.  
  • 4. "Si ardu étant ce chemin qu’il serait difficile de le donner à entendre par des paroles ou de l’écrire avec la plume. La meilleure explication qu’ait trouvé pour cela le génie des hommes est de le donner en peinture sur une carte." Martin Cortès
    • Le cartographe est un spécialiste qui travaille à partir d’observations directes et / ou de documentations (cartes topographiques, géologiques…).
    • Il est indépendant de toutes les disciplines, mais il aide chacune d’elles au niveau de la conception et du traitement des données, sous toutes ses formes (cartes, diagrammes, courbes…).
    • On peut distinguer deux catégories de cartographe :
    • les cartographes topographes : Ils réalisent les documents de base, les représentations de l’espace,
    • les cartographes géographes : ils traitent divers sujets ou thèmes (démographie, économie, aménagement…).
    Cartographe
  • 5. "Si ardu étant ce chemin qu’il serait difficile de le donner à entendre par des paroles ou de l’écrire avec la plume. La meilleure explication qu’ait trouvé pour cela le génie des hommes est de le donner en peinture sur une carte." Martin Cortès
    • Le cartographe d’affaires est un spécialiste qui travaille à partir d’interviews et/ou de documentation (textuelles, graphiques, semi graphiques, …).
    • Il est indépendant de tous les services de l’entreprise, mais il aide chacun d’eux au niveau de la clarification et de la représentation de son organisation et/ou de ses activités, sous la forme de cartes (processus, organigramme, fiche de fonction, …).
    • On peut distinguer trois catégories de cartographe d’affaires:
    • les cartographes Green Belt : Ils décrivent les cartes de base,
    • les cartographes Blue Belt : ils communiquent et facilitent la mise en œuvre des cartes,
    • Les cartographes Black Belt : Ils améliorent le fonctionnement et l’efficacité de l’entreprise.
    Cartographe
  • 6. «  La fonction poétique projette le principe d'équivalence de l'axe de la sélection sur l'axe de la combinaison. L'équivalence est promue au rang de procédé constitutif de la séquence. » Roman Jakobson CONTEXTE MESSAGE CANAL CODE RECEPTEUR EMETTEUR Fonction Emettrice Fonction Référentielle Fonction Poétique Fonction Phatique Fonction Métalinguistique Fonction Conative Langage
  • 7. Langage
  • 8.
    • 4 types de formes constituent le langage :
      • Entités (Qui ?) (unités, rôles)
      • Actions (Quoi ?) (activités, tâches, opérations)
      • Flux d'Informations (VA) (Sens et nature des relations)
      • Outils (Avec quoi ?) (matériels et documents)
    En classant les mots d'un texte par fréquence décroissante, on observe que la fréquence d'utilisation d'un mot est inversement proportionnelle à son rang. « Si la fréquence des mots fréquents s’élève, il y a restriction du vocabulaire (appauvrissement du lexique). Si la fréquence des mots rares s’élève, il y a soit vocabulaire néologique, soit distorsion pathologique. » Benoit Mandelbrot George Kingsley Zipf Langage
  • 9. La carte n’est pas le territoire ! La carte permet d’éviter les risques (portulans). La carte permet de gagner des guerres (outil de propagande) La carte permet de ne pas se perdre. «  Savoir faire des cartes marines, pour exactement reconnaître les gisements des côtes, entrées des ports, havres, rades, rochers, bancs, écueils, îles, ancrages, caps, transports des marées, les anses, rivières & ruisseaux, … » Samuel de Champlain Carte / Territoire
  • 10. 3 types de cartes sont utilisés : Cartes de processus Procédure d’organisation Instruction de travail La sécurité de la création, du maintien ou de l’expansion des territoires dépend avant tout de la solidité et de la fiabilité des communications internes entre ses éléments constitutifs. Les relations sont plus importantes que les composantes elles-mêmes Sun Tzu Carte / Territoire
  • 11. Grâce aux cartes, je sais : Ce que fais, avec qui, avec quoi, et à partir de quelles informations. Je vois également ma valeur ajoutée. Comment je le fais, et la vigilance que je dois avoir. Pourquoi je le fais (clients, collègues) Une personne munie de ce récepteur peut ainsi se localiser et s'orienter sur terre, sur mer, dans l'air ou dans l'espace au voisinage de la Terre. Système GPS ( G lobal P ositioning S ystem / G éo-positionnement P ar S atellite) Carte / Territoire
  • 12. « Un dessin vaut mieux qu’un long discours." Napoléon Technique
  • 13. « Un dessin vaut 1 000 mots. » Confucius
    • Visualisation cohérente et synthétique de l'organisation
    • Compréhension de fonctionnements complexes
    • Participation facilitée :
    • Rédaction, lecture, validation, appropriation par tous, application et audit des documents
    Technique
  • 14. « Un dessin vaut 1 000 maux. » Serge Guillard Technique
  • 15. S ystème P robatoire d’ O bservation de la T erre / S atellite P our l’ O bservation de la T erre Satellite SPOT-5 Technique
  • 16. CARTE DE PROCESSUS PROTOCOLE INSTRUCTION DE TRAVAIL PROCEDURE D’ORGANISATION Logiciel permettant à tout utilisateur de survoler la Terre et de zoomer sur un lieu de son choix (selon les régions géographiques, les informations disponibles sont plus ou moins précises ) . Google Earth Technique
  • 17. Technique DOCUMENT OUTILS ROLE ACTION QUI QUOI ( VA ) AVEC QUOI
    • Vocabulaire
    • Syntaxe
    • Grammaire
    «  Démarche participative qui s’intègre dans une dynamique d’évolution de l’entreprise pour en assurer sa pérennité et sa sérénité, créatrice d’une intelligence collective.  » Cédric Berger sortie entrée
  • 18.
    • Astrolabe,
    • Boussole,
    • Sextant,
    Outils
  • 19. Outils
  • 20. Outils
  • 21. Outils
  • 22. Outils
    • Utilitaires d’analyse de votre référentiel d’organisation *
    • Identifier les incohérences de votre système,
    • Améliorer la lisibilité de vos cartes (analyse syntaxique),
    • Définir Qui fait quoi ? (fiche de fonction)
    • Construire des matrices « Activité/Rôle »,
    • Déterminer les interdépendances (interactions des processus)
    • Rassembler les informations dans des rapports (Base de donnée)
  • 23. PERFORMANCE EFFICACITE Communauté Green Belt Blue Belt Black Belt Master Black Belt
    • Rédacteur
    • Participe au projet
    • Responsable du Bureau des processus
    • Garant de la cohérence du référentiel
    • Rédacteur expérimenté
    • Anime des groupes de travail avec Green Belt
    • Communique et diffuse les cartes
    • Vérificateur linguistique
    • Direction de projet
    • Gestion de Blue Belt
    • Explorateur (Analyse et maitrise les cartes)
  • 24. Communauté
    • Intégrés à la branche professionnelle des analystes d’affaires (Business Analyst), le « cartographe d’affaires » (Business Cartographer) a pour missions de : 
      • Dessiner les contours de l’entreprise et définir les exigences et les attentes ( analyse stratégique ),
      • Décrire les processus et identifier l’organisation existante du travail ( activités, ressources, compétences ),
      • Explorer les zones à risque ( gestion des risques ),
      • Découvrir les dysfonctionnements ( gestion des erreurs ),
      • Faire jaillir les gisements de productivité ( analyse des goulots d’étranglement, throughput, analyse de la valeur )
    •  
    • afin de construire avec vous la carte graphique de votre organisation
    • le référentiel de votre entreprise
  • 25. Exemples
    • Présentation de référentiels graphiques
    • Démonstration bureautique avec la suite logicielle Microsoft Office 2007 et Visio 2007
      • L’outil des «  Green Belt  »
      • L’outil des «  Blue Belt  »
      • L’outil des «  Black Belt  »
    LDE Cnes Carglass Générique FL ISO TC
  • 26. Aujourd’hui l’entreprise est un territoire de plus en plus complexe, qu’il faut protéger, préserver, unifier, urbaniser, faire progresser, agrandir, conquérir, explorer… humaniser « La cartographie, à la fois, art et science , à la jonction de la technologie, de la communication et du graphisme, déploiera alors toutes ses qualités d’aide à l’action… une problématique à laquelle sont confrontés quotidiennement beaucoup de professionnels : celle de comprendre et de gérer leurs territoires grâce à la cartographie. L’enjeu est grand : meilleurs seront les documents cartographiques, plus sûres seront les décisions qui en émanent .» Didier Poidevin , «  La carte, moyen d'action conception réalisation  » Ellipses - Marketing, 1998 – citation issue du blog « www.knowledge-mapping.net » « Rien de ce qui résulte du progrès humain ne s’obtient avec l’assentiment de tous.. » Christophe Collomb
  • 27. Les chevaliers du subjonctif – Editions Stock, 2004 Erik Orsenna , de l’Académie Française
    • - Alors comment l’idée des cartes vous est elle venue ?
    • - Un jour, par hasard, à la maison. J’étais monté tout en haut d’une échelle pour changer une ampoule. J’ai regardé en bas. Il m’a semblé voir pour la première fois mon meilleur ami, ce cher et vieux et crasseux et si râpé tapis rouge.
    • Sur lui, depuis l’enfance, j’avais tant bavé, rampé, couru, dormi, joué aux billes ou aux soldats. Je le savais par cœur, millimètre carré par millimètre carré, la moindre tâche, la plus infime boule de chewing-gum collée là vers le coin nord, depuis des siècles, entre deux brins de laine, l’un rouge et l’autre bleu. Mais soudain il s’offrait à moi dans son ensemble. Je l’entendais me dire : « et bien, tu en as mis du temps pour me connaître ! Alors, qu’en penses-tu de mon dessin ? » Je dégringolai, me précipitai dans ma chambre, revins avec du papier, un crayon. Et passai le reste du jour arc-bouté sur mon échelle branlante, le dos coincé contre le plafond, et pourtant de plus en plus heureux, à tenter de reproduire ce que je voyais.
    • - Parce que ça donne vraiment du bonheur, dessiner une carte … ?
    • - Tu n’auras qu’à essayer toi-même. Moi, dans ces moments-là, il me semble que j’apprivoise le monde. Il se fait plus doux, plus calme, il rentre ses crocs, ses épines, il ronronne, tout content de s’installer sur ma feuille.
    • - Vous avez raison, j’essaierai.
    • Et après, tu verras, tu dormiras mieux que jamais. Rien ne berce comme les lignes…
  • 28. "Si ardu étant ce chemin qu’il serait difficile de le donner à entendre par des paroles ou de l’écrire avec la plume. La meilleure explication qu’ait trouvé pour cela le génie des hommes est de le donner en peinture sur une carte." Martin Cortès Notre approche : cartographier pour maîtriser La maîtrise d'un espace est une problématique universelle qui préoccupe l'homme depuis son origine. La cartographie résulte de cette problématique. Cartographier un espace permet de le visualiser en une carte pour mieux l'appréhender.   « Une image vaut mille mots ». Cette constatation sur la valeur de la visualisation est d'autant plus vraie si l'on travaille avec un grand nombre d'informations. La synthèse des travaux sur la cartographie (qu'elle soit géographique ou thématique) et sur la visualisation permet de considérer les cartes comme un médium idéal entre un grand nombre d'informations et l'esprit. Chaque carte joue alors le rôle de support externe de la pensée pour amplifier la cognition de ses utilisateurs. Face à ce constat, notre approche consiste à étudier les différents paradigmes de la cartographie et de les appliquer aux informations manipulées par les organisations pour construire des cartes. Nous pensons que la carte peut fournir un support efficace pour l'aide à la décision (sous réserve de fournir des cartes adaptées) et ainsi aider les collaborateurs à appréhender leur espace informationnel pour mieux le maîtriser. Nous pouvons donc résumer notre approche comme étant la cartographie de l'espace informationnel des organisations pour mieux le maîtriser.

×