Eco Guide Partie 2

  • 1,034 views
Uploaded on

2nde partie de l'Eco-guide des professionnels du tourisme de la Somme. Cette partie présente de nombreux éco-gestes facilement réalisables chez soi.

2nde partie de l'Eco-guide des professionnels du tourisme de la Somme. Cette partie présente de nombreux éco-gestes facilement réalisables chez soi.

More in: Technology , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,034
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
52
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Les éco-gestes © comdesimages Pourquoi s’engager ? p 25 L’eau p 26 Les déchets p 27 L’alimentation “45 % des personnes jugent p 28 L’électricité p 31 très important que leurs vacances Le chauffage p 32 Le ménage ne nuisent pas à l’environnement” p 33 Les espaces verts p 34 Source : Association of British Travel Agents - 2002. Les transports p 36
  • 2. © Nicolas Bryant Pourquoi s’engager? Pour la qualité environnementale Pour avoir un argument supplémentaire Parce que la gestion environnementale de la Somme de séduction et fidélisation de la clientèle est devenue indispensable Les clients viennent pour la qualité de notre L’engagement d’un établissement dans un La gestion environnementale et les pratiques environnement : les paysages, la qualité des développement plus durable, est un argument sociales ne sont plus des “petits plus”, mais eaux de baignade, de l’air etc. C’est pourquoi de plus en plus déterminant pour attirer la des éléments aussi incontournables que nous devons préserver l’attractivité de notre clientèle, la satisfaire et la fidéliser. La clientèle la qualité de service. destination. perçoit cette démarche de façon très positive, et l’image de l’hébergement en est valorisée, ce qui en fait un atout indéniable pour se positionner face à la concurrence. 25 Les éco-gestes
  • 3. Bon à savoir Consommation annuelle en eau © Nicolas Bryant selon le type de fuite Type de fuite Consommation Coût par an Goutte à goutte au robinet 30 à 50 m3 90 à 150 € L’eau Filet d’eau sur un robinet 90 m3 270 € Une chasse Chaque Français consomme 200 litres d’eau potable chaque jour. d’eau qui suinte 30 m3 90 € Comment réaliser des économies d’eau en effectuant des gestes simples? Une chasse d’eau qui coule 250 m3 750 € Source : ADEME, Agence de l’Eau Artois-Picardie >J’utilise le lave-linge et le lave-vaisselle > J’entretiens mon système d’assainissement quand ils sont pleins. Le mode “demi-charge” non collectif : vidange, mise aux normes… fait consommer autant d’eau qu’un cycle > J’économise 30 € soit l’équivalent de 10 m3 Ils ont choisi normal. > J’invite les touristes à consommer l’eau d’eau par an et par client J’informe mes clients en disposant des d’économiser l’eau du robinet, 77 fois moins cher que l’eau en aide-mémoire, clairs et courtois, qui les L’éco-village de Belle Dune bouteille. C’est la ressource la plus contrôlée incitent à ne pas laisser couler l’eau pendant www.pierreetvacances.com de France. Un passage au réfrigérateur et qu’ils se lavent les dents. Le Golf de Belle-Dune l’odeur et le goût chloré disparaissent. J’entretiens régulièrement la plomberie > www.golfdebelledune.com > Je fais jusqu’à 200 € d’économies > Je détartre régulièrement les équipements Le camping Le Ridin je récupère l’eau de pluie grâce à un collecteur > Je remplace les joints défectueux www.campingleridin.com pour arroser les espaces verts, laver les sols et alimenter les toilettes. Une surface de toit > Je fais la chasse aux fuites L’hôtel-restaurant Les Tourelles de 100 m2 reçoit plus de 65 m3 d’eau par an, www.lestourelles.com soit 200 € d’économie possible. Le gîte panda La Grange du moulin www.la-grange-en-baie-de-somme.com 26
  • 4. Bon à savoir Depuis le 01/01/2006, les déchets © Amiens Métropole d’équipements électriques et électroniques doivent être déposés dans des lieux de collectes appropriés. Je réduis le poids de ma poubelle de 35 kg/an : Les déchets en apposant un message “stop pub” sur ma boîte aux lettres. Cet autocollant est disponible dans les mairies ou en l’imprimant depuis Chaque Français produit 1 kg de déchet par jour ! Les déchets le site du Ministère de l’Écologie : peuvent encore servir, il suffit de leur offrir une seconde vie ! www.environnement.gouv.fr/-stop-pub-.html Je n’imprime que les courriers Le tri sélectif > La qualité de mon tri est importante ! électroniques importants. En effet mieux on trie à la source, mieux J’imprime en recto verso. C’est le premier maillon de la chaîne d’élimina- les déchets sont valorisés. Je suis donc La “boucle de Möbius” est le tion des déchets. En fonction des règles mises les consignes de tri car elles répondent symbole du recyclage, S’il est en place dans ma commune, je m’implique et accompagné d’un pourcentage, à des contraintes techniques réelles : sensibilise mes clients et ceux qui travaillent celui-ci indique la part de produits “22,5 % des déchets d’emballage triés ne sont avec moi en faveur du tri sélectif. recyclés utilisés. pas recyclés” (source : éco-emballages). > Pourquoi trier ses déchets ? Principalement en raison du mélange de Le point verre indique que Réduire le coût de traitement des déchets. l’entreprise qui produit l’emballage matériaux, dû au trieur, donc chacun de nous. Baisser la quantité de déchets enfouis. participe financièrement à la collecte. > Je peux réduire le poids de ma poubelle Il n’indique pas la présence de Pour les recycler, par exemple : produit recyclé. en faisant du compost avec mes déchets • 19 000 boîtes de conserve = une voiture organiques. • 670 canettes de boisson = 1 vélo • 15 bouteilles plastiques = 1 gilet polaire • 3 bouteilles plastiques = 1 tee-shirt > Les piles : des déchets à traiter avec précaution ! Il a choisi de faire du • 3 400 bouteilles de lait = un banc public On peut les déposer dans des points compost et de collecter les piles de collecte chez les revendeurs ou en mettre un à disposition des clients. L’éco-village de Belle Dune www.pierreetvacances.com 27 Les éco-gestes
  • 5. Bon à savoir Je peux acheter des produits locaux dans © comdesimages les AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). Pour en savoir plus et consulter la liste des AMAP en Picardie : www.amap-picardie.org/ L’alimentation J’encourage le commerce équitable qui est une démarche citoyenne et respectueuse de 8 000 km : c’est le trajet d’un pot de yaourt avant sa consommation* ! l’environnement. Max Havelaar, Artisans du monde… sont des exemples d’initiatives permettant de garantir un revenu plus juste aux petits Quelques actions à mettre en place • J’achète de préférence des produits locaux producteurs des pays pauvres. et de saison. > Je suis éco-responsable en grande surface Pour en savoir plus : Par exemple : • Je fais mes courses de proximité à pied. www.commercequitable.org . 1 kg de fruits produit en Espagne • Je rédige une liste de courses (pour ne engendre 9 g de CO2 pour arriver à table. La liste complète des acteurs bio pas avoir à dépenser plus que mes besoins, en Picardie est sur : www.bio-picardie.com . 1 kg chez le maraîcher local produit 1,5 g. et éviter les oublis qui me feraient réutiliser Indice carbone : une nouvelle étiquette . 1 kg venant d’Afrique du Sud occasionne la voiture, source de pollution). a fait son apparition, l’indice carbone, il 1,5 kg. permet de prendre en compte l’émission • Je prends un cabas ou un sac réutilisable. • Je privilégie les viandes d’origine bio ou totale de CO2 : de la création du produit à • J’évite les produits suremballés ou vendus locale, en alternant avec du poisson. son transport. par toutes petites quantités comme les Les protéines animales peuvent être fromages en portion individuelle. Ils génèrent remplacées par des céréales associées • Je ne consomme/propose pas d’espèces de plus de déchets et coûtent plus chers. à des légumineuses et des légumes riches en poissons menacées : le merlu, le thon rouge… • J’opte pour des produits rechargeables : protéines végétales. La production d’1 kg de • Je choisis des produits au détail : fruits éco-recharges, berlingots… viande de veau rejette la même quantité de gaz et légumes, fromages et charcuteries à la à effet de serre que 220 km en voiture. coupe, céréales en vrac où je mets la quantité voulue dans un sac… * Source : Stéphanie Börge http://www.stephanie-boege.de 28
  • 6. Ils ont choisi de consommer responsable © comdesimages Les Jardins de Valloires www.jardins-de-valloires.com Le restaurant Les Tourelles www.lestourelles.com L’alimentation La chambre d’hôtes Le bruit de l’eau www.lebruitdeleau.org J’apprends à connaître les principaux logos présents sur les produits Le restaurant Au Vélocipède www.auvelocipede.fr de consommation. L’éco-village de Belle-Dune www.pierreetvacances.com >Je suis vigilant quant aux mentions • J’évite d’acheter des produits : L’auberge de la Dune présentes sur les produits portant la mention “jetable” ou www.auberge-de-la-dune.com • J’achète des aliments issus de “dangereux pour l’environnement” l’agriculture biologique : ainsi je symbolisé par ce logo. soutiens les producteurs soucieux • J’achète de préférence de préserver l’environnement. des produits ayant le label Bon à savoir • Les produits issus de l’agriculture NF Environnement ou l’écolabel européen. La liste complète des acteurs bio biologique sont identifiables grâce en Picardie est sur à l’un de ces 2 logos. www.bio-picardie.com > J’informe les touristes sur la présence • Les produits recyclés sont de producteurs locaux sur les marchés ou Consulter la liste des AMAP en Picardie sur symbolisés par l’anneau de 65% dans les commerces ; je les invite à découvrir www.amap-picardie.org Möbius. Le pourcentage indiqué signifie que le produit ou les spécificités de l’économie locale. l’emballage contient 65 % de matières recyclées. 29 Les éco-gestes
  • 7. Boîte J’accroche à Idées! © comdesimages cet aide-mémoire dans la cuisine. L’alimentation Quelques fruits et légumes au fil des saisons (origine France). janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre abricots asperges aubergines brocolis cerises concombres courgettes endives fraises kiwis melons mirabelles pêches poivrons raisins tomates pommes de terre carottes radis betteraves oignons, ail, échalotes poires pommes Source : Fondation Nicolas Hulot 30
  • 8. Bon à savoir J’éteins systématiquement la lumière © Benoît Bremer en quittant une pièce et j’appose un autocollant “rappel” à côté des interrupteurs pour mes hôtes. L’électricité Ils ont choisi lave-vaisselle 14 % d’économiser l’électricité sèche-linge 14 % Le camping des Puits Tournants Si tous les ménages français éclairage www.camping-les-puits-tournants.com coupaient la veille de leurs équipement 14 % L’éco-village de Belle-Dune appareils électriques, audiovisuel www.pierreetvacances.com on économiserait l’énergie 12 % L’hôtel-restaurant Les Tourelles nécessaire à l’éclairage public de www.lestourelles.com l’ensemble du territoire français ! lave-linge réfrigérateur 7% et congélateur Le Clévacances La Grange de la Herde autres 32 % http://pagesperso-orange.fr/devisse.richard/ 86 % de la production d’électricité provient du 7% nucléaire, qui n’est pas une énergie renouvela- Source : ADEME ble, et pollue pour des milliers d’années. La consommation d’électricité dans la maison C’est pourquoi il faut économiser l’électricité. > J’économise environ 70 € >Je privilégie les appareils électriques Je fais sécher mon linge à l’extérieur, plutôt > J’économise jusqu’à 55 € sur ma facture performants de classe A, A+ et A ++ que d’utiliser un sèche-linge, en quelques électrique (voir chapitre “électricité” page 20). heures le linge est sec grâce au vent. Je ne laisse pas les appareils électriques en > Je gagne 40 % de lumière position “veille”. > J’économise sur mon congélateur en nettoyant les ampoules une fois par an. Je ne place pas mon four à côté de mon 5 mm de glace dans mon congélateur me fait > Je privilégie la lumière naturelle réfrigérateur, car cela le fait consommer consommer 30 % d’électricité en plus. Donc baies vitrées, etc. davantage. dès que la couche dépasse 3 mm, je dégivre ! 31 Les éco-gestes
  • 9. Contacts utiles Espace info énergie Picardie © comdesimages Ils ont choisi de faire Le chauffage des économies de chauffage L’éco-village de Belle-Dune www.pierreetvacances.com Le chauffage représente 65 % de la consommation d’énergie dans une maison. Le gîte du Château des Alleux www.chambres-gites-somme.com Qui ne rêve pas de voir fondre sa facture >J’éteins le chauffe-eau en cas d’absence >Je règle la température de l’eau chaude de chauffage et d’eau chaude ? prolongée ou d’inoccupation du logement. sanitaire entre 55 °C et 60 °C, c’est assez Pour y parvenir, inutile de faire de sa maison pour limiter le développement de bactéries >Une chaudière entretenue c’est 8 à 12 % une banquise, ni de se laver à l’eau froide. pathogènes. d’économie soit 70 à 105 € par an ! Je fais entretenir ma chaudière chaque année. > Je privilégie les solutions de chauffages >1° en moins, c’est 7 % d’économie en plus C’est nécessaire pour ma sécurité et celle des alternatives. soit environ 65 €/an ! occupants, pour la “santé” de ma chaudière Il en existe de nombreuses et elles sont plus J’adapte la température de mon habitat. (moins de risque de panne, durée de vie plus écologiques (voir “les énergies renouvelables”). Une température de 21 °C dans la salle de longue) et celle de mes finances. bains, 19 °C dans les pièces à vivre et 17 °C De plus c’est obligatoire tous les ans… dans les chambres assurent un bon confort de vie. Lorsqu’une pièce est inoccupée >Je ne couvre pas les radiateurs pour pendant plus de 2 jours, je baisse le thermostat permettre une bonne diffusion de la chaleur. à 12 °C. 32
  • 10. Bon à savoir J’utilise des produits portant les logos © comdesimages NF Environnement et écolabel européen : Ils certifient que, tout au long de leur cycle de vie, les produits labellisés présentent un impact moindre sur l’environnement. Pour en savoir plus : www.ecolabels.fr Le ménage Ils ont choisi un ménage Pour un entretien efficace nul besoin de produits chimiques, écologique/économique la nature nous offre tout. L’hôtel-restaurant Les Tourelles www.lestourelles.com Les détergents sont sources de nombreuses > J’économise 30 à 40 % d’énergie si le linge L’éco-village de Belle-Dune pollutions des sols, de l’eau et de l’air intérieur. est peu sale, en utilisant un lavage rapide www.pierreetvacances.com Certains produits d’entretien classiques et à 30-40 °C. J’utilise des noix de lavage, et des parfums d’ambiance, dégagent des gaz ainsi j’évite l’utilisation d’adoucissant. Le gîte panda La Grange du moulin irritants et nocifs pour la santé. www.la-grange-en-baie-de-somme.com > J’utilise des produits d’entretien écologiques et éco labellisés, et veille à en faire bon usage Le gîte Clévacances Les Garennes en limitant leur consommation. Ils ne coûtent http://pagesperso-orange.fr/gite-cote-picarde/ > J’aspire 2 fois maximum par semaine pas plus cher que les produits polluants. en utilisant des aspirateurs certifiés La résidence Le Domaine du Val NF Environnement. > Je n’utilise pas d’eau de javel. www.le-domaine-du-val.com Elle est toxique et inutile au quotidien car > Je fais une tournée de linge tous les 2 jours c’est un désinfectant pas un nettoyant. plutôt que tous les jours. > Je n’utilise pas de gels et de diffuseurs J’utilise des produits naturels pour nettoyer. > J’utilise ma machine à laver seulement > pour les toilettes. Jus de citron, vinaigre blanc, bicarbonate quand elle est pleine et à basse température. Ils contiennent un composant très polluant. de soude, savon noir… > J’évite d’utiliser des lingettes. À usage unique, elles produisent beaucoup de déchets ! 33 Les éco-gestes
  • 11. Ils ont choisi de faire du compost © comdesimages Les Jardins de Valloires www.jardins-de-valloires.com L’atelier des couleurs www.latelierdescouleurs.com Les espaces verts L’éco-village de Belle-Dune www.pierreetvacances.com 30 % des déchets ménagers sont compostables. Le compost allié La résidence Le Domaine du Val www.le-domaine-du-val.com de votre jardin est un processus naturel qui transforme les déchets organiques en engrais. > Le compost permet : > Les clés pour réussir un bon compost Le processus dure 2 mois et jusqu’à 2 ans • de réduire le volume de déchets à collecter • mélanger des déchets de différentes pour quelques rares déchets organiques. ou à traiter par la collectivité, catégories (cuisine, jardin, maison), > Quand utiliser mon compost ? • d’avoir de l’engrais naturel pour le jardin, • aérer les matières par un brassage régulier • de ne pas polluer avec de l’engrais chimique, 1 à 2 fois par mois (plus souvent au début du • à l’automne ou en fin d’hiver en surface, • de faire des économies d’achats d’engrais. compostage). Pas d’inquiétude, c’est facile : • au printemps, entre les rangs de légumes, une fourche et quelques minutes suffisent, avant de pailler par-dessus, > Quels déchets composter ? • surveiller l’humidité car le compost doit être • toute l’année, dans les trous de plantation, • de la cuisine : épluchures, coquilles d’œufs, humide (comme une éponge pressée) mais en veillant à ce que seules les racines soient en marc de café, pain, croûtes de fromage, fruits sans excès. contact direct avec le compost. et légumes… • du jardin : tonte de gazon, feuilles, fleurs… > Le compost est mûr > Quelle quantité d’apport est nécessaire ? • de la maison : essuie-tout, cendres de bois, quand il n’est plus possible d’identifier les En général, un apport entre 1 et 5 kg/m2/an papier journal… déchets de départ. Il a un aspect homogène, suffit. Pour l’entretien d’une pelouse seulement une couleur sombre, une odeur agréable. 1 à 2 kg/m2/an sont nécessaires. 34
  • 12. Ils ont choisi de préserver la faune et la flore © comdesimages La hutte forestière des vieux chênes www.pnr-pm.com Les Jardins de Valloires www.jardins-de-valloires.com Les espaces verts L’éco-village de Belle-Dune www.pierreetvacances.co Soigner les espaces verts permet de créer un cadre de vie plus agréable Le Clévacances La Grange de la Herde http://pagesperso-orange.fr/devisse.richard et de meilleure qualité pour la clientèle. Le gîte du Château des Alleux www.chambres-gites-somme.com > Je plante des haies à espèces locales > Je limite les produits phytosanitaires (champêtres) : charme, groseilliers à fleurs… Je les remplace par des remèdes naturels La chambre d’hôtes Le bruit de l’eau > Je plante des espèces locales adaptées au (bouillie bordelaise sur les troncs des arbres www.lebruitdeleau.org climat picard et à la nature du sol. Une plante pour les protéger des champignons, Le gîte panda La Grange du moulin locale s’épanouit mieux qu’une espèce exo- coccinelles pour manger les pucerons…). www.la-grange-en-baie-de-somme.com gène, elle consomme moins d’eau et nécessite > J’applique la technique du paillage Le Jardin des Plantes d’Amiens moins d’apports de produits chimiques. En recouvrant le sol (copeaux de bois, paille, www.parcsetjardins.fr > J’installe des nichoirs et refuges pour sciure…), cela me permet d’avoir moins de mauvaises herbes, de repousser les insectes, Le Jardin floral de Digeon la faune les chauves-souris, les hérissons de limiter l’évaporation de l’eau et de http://jardinfloralgoisque.free.fr et les oiseaux pour favoriser la biodiversité. réguler la température du sol. Le Parc naturel de Samara > Je privilégie les alliances de plantes à partir J’installe des bornes solaires pour de www.samara.fr En effet certaines plantes sont bénéfiques les > 10 € unes aux autres (la carotte repousse la teigne éclairer le jardin. du poireau, qui lui incommode les mouches…). > J’arrose en début de matinée ou le soir renforce sa résistance à la sécheresse et > Je plante des fleurs pour favoriser la Pour limiter l’évaporation et garder au sol son j’installe un système d’arrosage goutte-à- pollinisation. humidité. La tonte haute du gazon (6 à 8 cm) goutte. 35 Les éco-gestes
  • 13. Bon à savoir © Conseil Régional de Picardie Données moyennes pour 1 personne 200 km en avion = 75 kg de CO2 200 km en voiture = 10-12 kg de CO2 200 km en TER = 3,36 kg de CO2 200 km en Corail = 1,64 kg de CO2 Les transports 200 km en TGV = 1,38 kg de CO2 Le transport représente 65 % de pollution émise par le secteur Ils ont choisi touristique en baie de Somme.* le transport électrique Les Hortillonnages fret blanchisserie textile en baie de Somme est celui des transports. www.amiens-tourisme.com blanchisserie bâtiments 2% Il en va de même pour l’ensemble du 1% département, il appartient donc à chacun Le Domaine du Marquenterre 8% transport www.domainedumarquenterre.com énergie 65 % d’agir surtout lorsque l’on sait que 65 % 8% des voyageurs français se disent “prêts à eau minérale compenser leurs émissions de CO2”. 2% Voici donc quelques pistes. > Je propose de découvrir la faune et la flore nourriture avec des moyens de transport non polluant. restaurant > J’informe les touristes des chemins de 9% randonnées, des pistes et parcours cyclables, > Sur mes supports de communication je boissons je leur propose des réductions pour la location propose différents moyens de transports pour 4% de vélos. arriver : voiture mais également train et bateau. > Je vais chercher mes clients à la gare. • Par les autoroutes : A1 (Paris-Lille), * Source : Factor X@bilan carbone des Tourelles De cette façon je favorise la prise de transports A16 (Calais-Paris), A26 (Calais-Reims), en commun qui sont moins polluants ! A28 (Abbeville-Rouen), A29 (Reims-Rouen) Ci-dessus le “bilan carbone*” (méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet > Si je ne peux pas offrir un service gare/lieu • Par train : Lignes Paris-Lille et Paris-Calais, de serre développée par l’ADEME) de l’hôtel de destination, je peux donner les contacts Gare TGV Haute-Picardie Les Tourelles. Le principal facteur de pollution d’un taxi à mes hôtes. • Par ferry : Ports de Dieppe et Calais 36