Voyage de l'eau

417 views
318 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
417
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Voyage de l'eau

  1. 1. Eau ! Ça goutte …« Eau… tu n’ es pas nécessaire à la vie : tu es la vie »  Antoine de Saint-Exupéry Bienvenus sur cette page consacrée à ce liquide si précieux qui permet la vie. La mascotte CASTOR vous fera découvrir l’origine de l’eau sur Terre, son utilisation, son traitement, la station d’épuration … Pour passer d’une page à l’autre, utiliser les flèches de déplacement sur le clavier.
  2. 2. Quelle est l’origine de l’eau sur Terre ? L’eau aurait été apportée sur Terre par un bombardement de météorites qui dura plusieurs centaines de millions d’années. Cette eau se trouvait en profondeur dans les roches. Progressivement, la Terre se refroidit et les volcans apparurent, crachant de la vapeur d’eau et d’autres gaz. Cette vapeur d’eau se condensa, formant une enveloppe nuageuse autour de la planète, puis elle commença à se déverser en pluies diluviennes. Les océans se formèrent ainsi pendant une dizaine de millions d’années. Répartition de l’eau sur TerreL lieu le plus sec e L’eau est très inégalement répartie. Certaines régions ne reçoivent pas une L lieu le plus eDans le désert humided’Atacama au Chili, il goutte de pluie, tandis que d’autres ont lesne tombe en moyenne pieds dans l’eau. A Mawsyrnam enque 0,8 millimètres de Inde, il tombe enpluie par an. moyenne environ 12 mètres d’ eau par an.
  3. 3. Les réservoirs d’eau sur Terre Océans Vapeur d’eau Fleuves et rivières atmosphérique 97,39 % 0,0001 % 0,001 %L’eau couvre les deux tiers de la surface de notre planète mais la majeure partie est salée (mers etocéans).L’eau douce ne représente que 3 % de la masse d’eau. Les 4/5 de cette eau sont inutilisables car gelés(pôles, glaciers) ; le reste se trouve en grande partie dans les nappes phréatiques et dans l’atmosphèresous forme de vapeur d’eau, ainsi que dans les cours d’eau, les étangs et lacs. L plus grand e réservoir du monde : Le lac Baïkal, en Sibérie, est le plus grand et le plus profond lac au CASTOR I monde. A lui seul, il Eaux souterraines, représente 20 % des Lacs Pôles et glaciers humidité du sol 2,01 % réserves d’ eau douce sur 0,58 % 0,02 % Terre.
  4. 4. Traitement de l’eau pour la rendre potable En France, il n’y a pas assez d’eau potable. Il faut donc nettoyer l’eau dans des usines de traitement pour la réutiliser. Le nettoyage de l’eau s’effectue selon les étapes suivantes: 2 3 4 5 Dégrillage 1 Floculation Filtration sur Filtration sur rivière Ozonation sable charbon1 : Dégrillage : leau passe à travers des grilles et des tamis qui Chloration 6 retiennent les grosses impuretés (feuilles, brindilles …).2 : Floculation : Des produits qui forment de gros flocons sont introduits Château d’eaudans l’eau. Les impuretés se collent à ces flocons et se déposent au fond dubassin par décantation.3 : Filtration : leau est filtrée à travers des couches de sable.4 : Ozonation : de l’ozone diffusé dans l’eau la débarrasse des virus et bactéries. Celaélimine aussi la plupart des goûts et odeurs.5 : Filtration sur charbon : ce procédé permet de retenir les dernières impuretés de l’eau.6 : Chloration : elle assure la désinfection finale de l’eau.Stockage : leau est stockée dans des châteaux deau. Ceux-ci sont habituellement plus hauts que leshabitations pour que leau arrive sous pression au robinet.
  5. 5. Utilisation de l’eau En France, on consomme, en moyenne, 150 L d’eau par jour et par personne. Le volume d’eau utilisé par les Blésois en un an est de cinq millions de m 3 soit le volume du lac de Loire. Se brosser les WC : 10 L Laver la voiture : 150 LLave-linge : 120 L Douche : 30 L Bain : 150 L dents : 5 L Saviez-vous qu’une fuite d’une goutte d’eau par seconde Attention au gaspillage !!! correspond à 1000 L par an ? Utiliser trop d’eau entame les réserves qui se reconstituent lentement. Alors même si elle déborde des rivières, ne la laissez pas déborder de votre lavabo !
  6. 6. Qu’est-ce qui salit l’eau ? Partout dans le monde, l’eau est en danger. La pollution est due à l’industrie et ses produits chimiques, à l’agriculture et ses engrais, à l’utilisation domestique … Les eaux usées ne sont pas systématiquement Les pots d’échappement des épurées avant leur rejet voitures et les cheminées des dans les rivières. industries dégagent des gaz acides qui retombent avec la pluie.Certains paquebotsrejettent accidentellementou volontairement produitschimiques et pétrole. Faudrait laver L’agriculture utilise des ma baignoire ! engrais , des pesticides qui s’infiltrent dans le sol ou ruissèlent jusqu’aux rivières.
  7. 7. Que fait-on des eaux usées ?Après l’évier, la chasse d’eau, le bain, l’eau arrivée propre au robinet ne l’est plus vraiment : elle est marron,grasse … En bref, elle est sale ; on parle alors d’eau usée.Plus question de la boire ni même de la rejeter dans la nature ! Il faut la nettoyer avant son retour à la rivière.Ce nettoyage a lieu dans les stations d’épuration. La station d’épuration des grands champs de BLOIS : Le volume moyen d’eau traité par jour est de 14 000 m3.
  8. 8. out Etapes du traitement Eg 2 3 4 5 Dégrillage 1 Dessablage décantation Aération Clarificateur déshuilage1 : Le dégrillage : des grilles retiennent les corps flottants et les gros rivièredéchets présents dans les eaux usées.2 : Le dessablage-déshuilage : les sables se déposent au fond du bassin tandis que les graisseset hydrocarbures remontent à la surface et y sont récupérés.3 : Décantation : les particules en suspension se déposent au fond du bassin.4 : Aération : on introduit de l’air dans le bassin pour que les bactéries « dévoreuses » depollution s’y développent.5 : La clarification : ces bactéries s’agglomèrent entre elles et forment de petits amas de boues qui vont progressivement se déposer au fond du bassin.L’eau, ainsi débarrassée de 80 % de ses impuretés, est rejetée dans la rivière.
  9. 9. A bient’eau …

×