Je te dirai mille et un langages, CDDP,                    Tours, 19 janvier 2011          Plurilinguisme          et trou...
Organisation de la matinée1. Conférence « Plurilinguisme et troubles du   langage », Laurie Tuller2. Pause3. Table ronde «...
Plurilinguisme                        et             troubles du langage                (chez l’enfant)1.   Plurilinguisme...
Le plurilinguisme est une situationnormale et répandue• Acquisition précoce de deux langues en même  temps        2 langue...
Augmentation d’élèves français-L2en France Comme dans beaucoup d’autres pays de l’UE, le nombre  d’enfants scolarisés pour...
Comment se développe leplurilinguisme chez l’enfant ?• Acquisition simultanée (précoce) = acquisition L1• Acquisition L2 c...
Johnson & Newport (1989)        ▫ Adultes locuteurs natifs de chinois ou de coréen          vivant aux Etats-Unis depuis 1...
Et le développement L2 chez l’enfant ? • Combien de temps faut-il pour un enfant L2 de   rattraper les enfants monolingues...
L’acquisition typique est … • Assez similaire d’un enfant à un autre, d’une   langue à une autre, d’une culture à une autr...
Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liés à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples ...
Enfants avec surdité moyenne ou légère :   Tests de langage oral                                 100%32 enfants francophon...
Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liées à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples...
Enfants avec une épilepsie bénigned’enfance: Tests de langage oral  100%  80%                         27 enfants francopho...
Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liées à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples...
Ces maladies sont détectéesindépendamment du trouble du langage  Audiogramme                          IRM                 ...
Les troubles du développement dulangage oral peuvent être spécifiques • Trouble spécifique du développement du langage (TS...
Trouble sévère et durable     Etude de 24 adolescents âgés de 11 à 20 ans          % Adolescents ayant un trouble sévère d...
Logiquement, environ 7% des enfantsbilingues ont un TSL ▫ Ni plus, ▫ Ni moins.• Utiliser les tests habituels qui permetten...
Un enfant non francophone natif, arrivé en FRdepuis peu, et plongé dans le français à l’écolesera nécessairement < des nor...
Exemple des élèves en école primaireaux Pays-Bas (de Jong et al. 2010)   Ecoles primaires      ordinaires                 ...
D’un autre côté … • Si on dit qu’il est normal qu’un enfant L2 ait des   difficultés avec le français et que donc il est  ...
Dilemme sur-/sous-diagnostic chez lesenfants L2• A terme, on arrive à distinguer les enfants L2 qui ont  un TSL de ceux qu...
Un enfant Bi-TSL a nécessairement destroubles dans ses 2 langues• Tester donc la L1 ? ▫ Il faut pouvoir (personnel, matéri...
Beaucoup de questions… Y a-t-il desréponses ?
(Complexité et compensation en acquisition          atypique du langage)               2009-2011
Quelques objectifs :• Tester le français et la L1• Comparer avec des enfants monolingues typiques et  des enfants monoling...
29 enfants issus de l’immigrationbritannique âgés de 6 à 12 ans (M = 9;5)                        156                      ...
Age d’exposition au français:                                 4;5 to 10;9 (M = 2;5)Age (mois) de première exposition à la ...
Durée d’exposition au français:                   0;9 to 4;0 (M = 2;5)                            48                      ...
Performance dans tests de la L1 (anglais)              2,0               1,0                 16/29:                       ...
Tests de la L2 (français)           Vocabulaire Phonologie Morphosyntaxe            Recep. Vocab. Word Rep. Sentence Compl...
Les enfants L2 ont-ils de bons résultatsdans au moins une de leurs langues ?                      2                      1...
Les enfants L2 rattrapent-ils tous aprèsplusieurs années d’exposition ?            2            0                         ...
Age d’exposition au français etperformance en français                                  2                                 ...
Un signe clinique potentiel du TSL enfrançais• Les pronoms COD    Max voit son frère    Max le voit.
"Que fait Marie avec le chien ?"Réponse attendue :   Elle le lave                ’                                       Q...
Eh, Marie,               que fait              l’abeille ?Réponse attendue :Elle me pique
Production de pronoms COD                                               Production des pronoms COD et duréeL2             ...
Une construction qui offre un choix destratégies syntaxiques différentes, quivarient dans leur complexité
« La mamieembrassequelqu’un, maison ne voit pasqui. C’est toutblanc. Poursavoir qui la maieembrasse,demande-lui ! Etpuis j...
• Qu’est-ce que l’enfant doit faire ?  ▫ Production induite  ▫ Production d’une question  ▫ Avec un mot interrogatif    Qu...
• Quelles sont les possibilités ?  ▫   Tu embrasses qui ?  ▫   Qui embrasses -tu ?  ▫   Qui est-ce que tu embrasses ?  ▫  ...
• Quelles sont les possibilités en français ?  ▫ Tu embrasses qui ?    Aucun déplacement du mot interrogatif              ...
Questions simples : Déplacement ou pas                      100%                       80%                       60%      ...
Questions simples : Déplacement ou pas                      100%                       80%       % production             ...
Questions simples : Déplacement ou pas                     100%                      80%      % production                ...
Résumé des analyses à l’heure actuelle : • Similarités chez les enfants L2 et les enfants monolingues   avec TSL (confirma...
Questionnaire parental • Identifier items qui distinguent les enfants qui   ont des difficultés de ceux qui n’en ont pas •...
•                Questionnaire parental Beyrouth-Tours1. Informations générales sur l’enfant1.1 Date de naissance : ______...
2. Histoire précoce de l’enfant : Langage et autre2.1     A quel âge votre enfant a commencé à marcher ? _____________2.2 ...
2.8          Avant l’âge de 4 ans, votre enfant a-t-il été en contact avec :               0        1              2      ...
Ce questionnaire, et d’autres outils,sont actuellement pilotés dans environ30 pays
http://www.bi-sli.org/index.htm  COST Action IS0804                Croatie, Chypre, Danemark,         (2011-2013)         ...
• Objectif : Comprendre la nature du Trouble  spécifique du langage bilingue en établissant  un réseau qui coordonnera la ...
Ce sur quoi les chercheurs sontd’accord pour les enfants L2• Maintien de la langue familiale• Variabilité du temps d’appro...
Tableronde        « Des enfants plurilingues         en difficulté à l’école »        Cliniciens-(enseigants)-chercheurs :...
Plurilinguisme et troubles du langage
Plurilinguisme et troubles du langage
Plurilinguisme et troubles du langage
Plurilinguisme et troubles du langage
Plurilinguisme et troubles du langage
Plurilinguisme et troubles du langage
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Plurilinguisme et troubles du langage

3,120

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
3,120
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
50
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Plurilinguisme et troubles du langage

  1. 1. Je te dirai mille et un langages, CDDP, Tours, 19 janvier 2011 Plurilinguisme et troubles du langageLe Groupe langage de l’Equipe 1« Imagerie & cerveau »,Unité Mixte de Recherche,Inserm U930Université François-Rabelais, Tours
  2. 2. Organisation de la matinée1. Conférence « Plurilinguisme et troubles du langage », Laurie Tuller2. Pause3. Table ronde « Des enfants plurilingues en difficulté à l’école »
  3. 3. Plurilinguisme et troubles du langage (chez l’enfant)1. Plurilinguisme chez l’enfant2. Troubles du développement du langage chez l’enfant3. Et les enfants plurilingues avec troubles du langage ??4. Que dit la recherche actuelle ?
  4. 4. Le plurilinguisme est une situationnormale et répandue• Acquisition précoce de deux langues en même temps 2 langues dans la famille• Acquisition d’une L2 (langue seconde) dans l’enfance : Langue Langue de familiale + l’école
  5. 5. Augmentation d’élèves français-L2en France Comme dans beaucoup d’autres pays de l’UE, le nombre d’enfants scolarisés pour lesquels le français n’est pas la langue des parents est en augmentation* Elèves de Elèves de 15 • français ≠ langue 10 ans ans des parents (2006) : 19% 9.6% Elèves de 15 Elèves de 10 • Elèves pas nés en ans ans France (2006) : 14% 3.4% *Papier vert de l’UE “Migration & mobility: challenges and opportunities for EU education systems {COM(2008) 423}” (ec.europa.eu/education)
  6. 6. Comment se développe leplurilinguisme chez l’enfant ?• Acquisition simultanée (précoce) = acquisition L1• Acquisition L2 chez l’enfant ▫ Réponse classique Si l’exposition à la L2 commence jeune : Résultat = locuteurs natifs Si l’exposition à la L2 commence plus tard : Résultat est moins bon que chez un locuteur natif Hypothèse de la période Etudes chez des adults (et donc critique pour études du RESULTAT final de l’acquisition l’acquisition plurilingue du langage
  7. 7. Johnson & Newport (1989) ▫ Adultes locuteurs natifs de chinois ou de coréen vivant aux Etats-Unis depuis 10 ans (M) et arrivés entre l’âge de 3 ans et 39 ans Age d’arrivée 3 – 7 ans 8 – 15 ans > 15 ansPerformances Identiques aux Inversement corrélées Les plus mauvaises. locuteurs natifs avec âge d’arrivée Très grande variabilité Période critique0 7 ans 15 ans
  8. 8. Et le développement L2 chez l’enfant ? • Combien de temps faut-il pour un enfant L2 de rattraper les enfants monolingues ? • Au début, lorsqu’il ne ressemble pas à un enfant monolingue, quelles sont les difficultés ? • Viennent-elles de la L1 exclusivement ? Quelles difficultés à quels moments ? • Comment distinguer des difficultés passagères de difficultés plus profondes ? De troubles ?
  9. 9. L’acquisition typique est … • Assez similaire d’un enfant à un autre, d’une langue à une autre, d’une culture à une autre, d’un pays à un autre … • Rapide • Ordonnée • Impressionnante !L’acquisition atypique est … • Tardive • Lente
  10. 10. Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liés à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples ▫ La surdité (neurosensorielle, bilatérale, congénitale) Bien sûr, lorsqu’elle est importante Mais, aussi, très fréquemment, lorsqu’elle est moins importante ...
  11. 11. Enfants avec surdité moyenne ou légère : Tests de langage oral 100%32 enfants francophones , âgésde 6 à 11 ans 80%10 surdité légère 60%15 surdité moyenne7 surdité moyenne type 2 40% Dans les normesAge détection de la perte 20% Difficultésauditive : 2 mois et 8 ans ½ modérés(M 4;9 SD 1;9) 0% Difficultés sévèresIntelligence normale (Delage 2008)
  12. 12. Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liées à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples ▫ L’épilepsie Lorsqu’elle est sévère : Syndrome Landau-Klefner Mais, aussi, fréquemment, et plus subtilement, lorsqu’elle est « bénigne »
  13. 13. Enfants avec une épilepsie bénigned’enfance: Tests de langage oral 100% 80% 27 enfants francophones âgés de 7 à 16 ans (M 11;6) 60% Age de première crise : entre 2 ans et 11 ans 40% Dans les normes Monjauze et al. (2007); Monjauze 20% Difficultés 2008 modérées 0% Difficultés sévères
  14. 14. Les troubles du développement dulangage oral peuvent être liées à desmaladies/pathologies identifiables• Quelques exemples ▫ Trisomie-21 Niveau langagier encore plus déficitaire que niveau non verbal ▫ Lésion cérébrale Troubles du langage (aphasie) qui peuvent être très importants (selon âge de survenue, etc…)
  15. 15. Ces maladies sont détectéesindépendamment du trouble du langage Audiogramme IRM EEG Identification chez un Caryotype enfant bilingue = Identification chez un enfant monolingue
  16. 16. Les troubles du développement dulangage oral peuvent être spécifiques • Trouble spécifique du développement du langage (TSL) (« dysphasie ») • Signe clinique = le trouble du langage lui-même ▫ En l’absence de toute cause plausible déficit sensoriel, problème neurologique franc, carence affective, trouble envahissant du développement, retard mental ... • Prévalence : 7,4% des enfants d’âge scolaire (Tomblin et al 1998) • Etiologie : Facteurs génétiques (agrégation familiale ; études sur jumeaux ; études génétiques) • Développement du langage très lent, avec séquelles à long terme
  17. 17. Trouble sévère et durable Etude de 24 adolescents âgés de 11 à 20 ans % Adolescents ayant un trouble sévère de langage oral, par domaine TSL Surdité M/L Epilepsie bén. 100 80 60 40 20 0 Tuller et al. 2011
  18. 18. Logiquement, environ 7% des enfantsbilingues ont un TSL ▫ Ni plus, ▫ Ni moins.• Utiliser les tests habituels qui permettent d’identifier un enfant avec TSL ?• Si enfant L2 > normes pour son âge, alors c’est un enfant Bi-TSL ? Bilingue avec Trouble spécifique du langage
  19. 19. Un enfant non francophone natif, arrivé en FRdepuis peu, et plongé dans le français à l’écolesera nécessairement < des normes pour son âge • Si on dit que tout enfant L2 < des normes est un enfant avec TSL, alors … Sur- diagnostic du TSL
  20. 20. Exemple des élèves en école primaireaux Pays-Bas (de Jong et al. 2010) Ecoles primaires ordinaires Enfants dans des écoles spéciales pour 14 Non natifs enfants avec troubles 86 parole/langage Néerlandais natif 24 % Non natifs 76 % Néerlandais natif
  21. 21. D’un autre côté … • Si on dit qu’il est normal qu’un enfant L2 ait des difficultés avec le français et que donc il est normal que sont français soit < des enfants francophones monolingues Exemple : Suivi des enfants TSL Sous- Sous en Suède (Salameh et al. 2002) : diagnostic du Enfants bilingues sont repérés plus TSL tardivement qu’enfants monolingues Exemple : enfants bi-TSL versus enfants mono-TSL au Royaume Unis (Crutchley 1999) : déficits plus sévères chez les premiers
  22. 22. Dilemme sur-/sous-diagnostic chez lesenfants L2• A terme, on arrive à distinguer les enfants L2 qui ont un TSL de ceux qui n’en ont pas Durée d’exposition à la L2• Réponse inacceptable : ▫ « à terme » = ? ▫ En attendant ? ▫ Intervention précoce est essentielle
  23. 23. Un enfant Bi-TSL a nécessairement destroubles dans ses 2 langues• Tester donc la L1 ? ▫ Il faut pouvoir (personnel, matériel) ▫ Et même si on peut, la L1 est-elle inaffectée par l’acquisition de la L2 ? Y a-t-il attrition ou perturbation (temporaire) de la L1 ? Age d’exposition à la L2
  24. 24. Beaucoup de questions… Y a-t-il desréponses ?
  25. 25. (Complexité et compensation en acquisition atypique du langage) 2009-2011
  26. 26. Quelques objectifs :• Tester le français et la L1• Comparer avec des enfants monolingues typiques et des enfants monolingues avec troubles du langage• Cibler des marqueurs cliniques potentiels des troubles du langage en français• Examiner également des constructions en français qui permettent d’évaluer l’influence de la L1 par rapport à l’influence de la complexité du français• Regarder les variables clés : ▫ Age d’exposition au français ▫ Durée d’exposition au français
  27. 27. 29 enfants issus de l’immigrationbritannique âgés de 6 à 12 ans (M = 9;5) 156 144 132 Age (mois) 120 108 96 84 72 Enfants L2 (L1 anglais-L2 français) Enfants avec TSL (francais (N = 29; 6;4 – 12;7; 11 garçons, 18 monolingues) filles) (N = 28; 6;5 – 12;11; 18 boys, 10 girls)* Age à la première passation. Tous les enfants ont étéégalement vus un an plus tard.
  28. 28. Age d’exposition au français: 4;5 to 10;9 (M = 2;5)Age (mois) de première exposition à la L2 132 120 108 96 8 ans 84 7 ans 72 60 48 0 5 Enfants GB (N = 29) 10 15 20 25
  29. 29. Durée d’exposition au français: 0;9 to 4;0 (M = 2;5) 48 42 3 ansMois d’exposition à la L2 36 30 2 ans 24 18 1 an 12 < 1 an 6 0 0 5 10 15 20 25 Enfant GB (N = 29)
  30. 30. Performance dans tests de la L1 (anglais) 2,0 1,0 16/29: Performance dans 0,0 les normes 9/29: -1,0 Between -1 & -2 ET -2,0 Performance -3,0 qui « mérite une4/29: exploration -4,0Performance plustrès chutée poussée » -5,0
  31. 31. Tests de la L2 (français) Vocabulaire Phonologie Morphosyntaxe Recep. Vocab. Word Rep. Sentence Compl. 0 -1 GB TSL GB TSL SLI GB TSL -2 * SLI SD -3 -4 * -5 -6 -7 -8
  32. 32. Les enfants L2 ont-ils de bons résultatsdans au moins une de leurs langues ? 2 1 Bons 0 dans les HAJ HAJ PUS 2 lgs. -1 PUS -2 EDS EDS ProdE T1 -3 -4 SAJ -5 SAJ -6 Bons en L2 -7 seulement -8 -9 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 CE LF T 1
  33. 33. Les enfants L2 rattrapent-ils tous aprèsplusieurs années d’exposition ? 2 0 PUS -2 HEA EDS IOC Morphosyntaxe dans ALPProdE T1 -4 CIJ la L2: < -2 SD SAJ LAD -6 WRS Avec une exposition LEP > 2 yrs. BEA -8 N = 10 -10 6 12 18 24 30 36 42 48 54 Length of Expo T 1 rs = .373 (p < .05)
  34. 34. Age d’exposition au français etperformance en français 2 0 -2 ProdE T1Morphosyntaxe -4dans la L2: < -2 SD -6Et Age d’exposition< 7 yrs. -8N=9 -10 48 60 72 84 96 108 120 132 A ge of Expo rs = -.383 (p < .05)
  35. 35. Un signe clinique potentiel du TSL enfrançais• Les pronoms COD Max voit son frère Max le voit.
  36. 36. "Que fait Marie avec le chien ?"Réponse attendue : Elle le lave ’ Que fait Thomas ? Réponse attendue : Il se pèse
  37. 37. Eh, Marie, que fait l’abeille ?Réponse attendue :Elle me pique
  38. 38. Production de pronoms COD Production des pronoms COD et duréeL2 d’exposition au français Production des pronoms CODTSLDT4DT6 WRS ALP CIJDT8 SAJ/HAJDT11 Mois d’exposition au français Evitement de la production des pronoms COD est corrélé avec scores aux tests en anglais
  39. 39. Une construction qui offre un choix destratégies syntaxiques différentes, quivarient dans leur complexité
  40. 40. « La mamieembrassequelqu’un, maison ne voit pasqui. C’est toutblanc. Poursavoir qui la maieembrasse,demande-lui ! Etpuis je clique surl’ordinateur et onverra. »
  41. 41. • Qu’est-ce que l’enfant doit faire ? ▫ Production induite ▫ Production d’une question ▫ Avec un mot interrogatif Qui Quoi/Que Où Comment Pourquoi
  42. 42. • Quelles sont les possibilités ? ▫ Tu embrasses qui ? ▫ Qui embrasses -tu ? ▫ Qui est-ce que tu embrasses ? ▫ Qui tu embrasses ? ▫ Qui c’est que tu embrasses ? ▫ ….
  43. 43. • Quelles sont les possibilités en français ? ▫ Tu embrasses qui ? Aucun déplacement du mot interrogatif (interrogatif « in situ ») ▫ Qui embrasses-tu? ▫ Qui est-ce que tu embrasses ? Déplacement du ▫ Qui tu embrasses ? mot interrogatif en ▫ Qui c’est que tu embrasses ? début de phrase ▫ ….
  44. 44. Questions simples : Déplacement ou pas 100% 80% 60% % production In situ 40% 20% Déplacement 0% TSL L2 DT-4 DT-6 Adultes 100 % Déplacement production) 90 80 70 Effet 60 Wh-fronting (% Age d’exposition 50 40 au français 30 20 10 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 Age of Acquisition (months) Age d’exposition au français (mois)
  45. 45. Questions simples : Déplacement ou pas 100% 80% % production 60% In situ 40% 20% Déplacement 0% TSL L2 DT-4 DT-6 Adultes Effet de la 100 90 • • Wh-fronting (% production) Durée 80 • •d’exposition au 70 60 • • • français 50 • 40 30 • 20 • 10 • 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 Age of Acquisition (months)
  46. 46. Questions simples : Déplacement ou pas 100% 80% % production 60% In situ 40% 20% Déplacement 0% TSL L2 DT-4 DT-6 Adultes 100 •• • • « Facteurs de 90 Wh-fronting (% production) 80 • risque »? 70 • • • 60 • • • 50 • • • 40 • 30 • 20 •• • 10 • 40 50 60 70 80 90 100 110 120 130 Age of Acquisition (months)
  47. 47. Résumé des analyses à l’heure actuelle : • Similarités chez les enfants L2 et les enfants monolingues avec TSL (confirmation) • Tester la L1 ? ▫ Nombre élevé d’enfants avec résultats faibles Batterie pour enfants monolingues : sur-diagnostic ? Certains enfants avec troubles non repérés : sous-diagnostic Certains enfants s’améliorent dans leur L1 un an plus tard : la perturbation était temporaire ? ▫ Tester niveau L1 ACTUEL ne semble pas nécessairement déterminer la présence d’un TSL ▫ Informations sur le développement ANTÉRIEUR de la L1 ? ▫ Information sur L’UTILISATION actuelle de la L1 ?
  48. 48. Questionnaire parental • Identifier items qui distinguent les enfants qui ont des difficultés de ceux qui n’en ont pas • Etude pilote 2010-2011 A Tours : L2 français / A Beyrouth diverses L1 A La Réunion libanais-français libanais-anglais Créole réunionnais - français
  49. 49. • Questionnaire parental Beyrouth-Tours1. Informations générales sur l’enfant1.1 Date de naissance : __________________________1.2 Lieu de naissance : ___________________________1.3 Si le lieu de naissance est différent du pays de résidence actuelle, date d’arrivée au pays de résidence : __________________________1.4 Ordre de naissance : 1 2 3 4 5 61.5 Fratrie :Ordre de naissance - Prénom (frères/sœurs) - Date de naissance - Sexe____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
  50. 50. 2. Histoire précoce de l’enfant : Langage et autre2.1 A quel âge votre enfant a commencé à marcher ? _____________2.2 A quel âge votre enfant a produit son premier mot ? ___________2.3 A quel âge votre enfant a mis ensemble des mots pour faire de petites phrases ? Ex : encore pain ; a plus gâteau ; etc. _______________2.4 Avant l’âge de trois-quatre ans de votre enfant, vous êtes-vous inquiété du langage de votre enfant ? _____________________2.5 Votre enfant a-t-il eu des problèmes d’audition : - Perte auditive : OUI ou NON - Otites fréquentes : OUI ou NON - Pose de diabolo : OUI ou NON - Autres (spécifiez) : __________________________________2.6 Quelles langues votre enfant parle actuellement ? Arabe X Français Langue Français Anglais Anglais Autre Autre langue2.7 Selon vous, dans quelle langue se sent-il le plus à l’aise ? ____________
  51. 51. 2.8 Avant l’âge de 4 ans, votre enfant a-t-il été en contact avec : 0 1 2 3 4 Score/4 Jamais Rarement Parfois Souvent ToujoursLangue ArabeXFrançais FrançaisAnglais AnglaisAutre Autre 2.9 A quel âge ce contact a-t-il commencé ? Age Langue X Français Etc … Anglais Autre
  52. 52. Ce questionnaire, et d’autres outils,sont actuellement pilotés dans environ30 pays
  53. 53. http://www.bi-sli.org/index.htm COST Action IS0804 Croatie, Chypre, Danemark, (2011-2013) Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande,« Les troubles du langage dans Israël, Irlande, Italie, une société plurilingue : Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, propriétés linguistiques et Roumanie, Servie, Slovaquie, chemin vers le dépistage » Espagne, Suède, Turquie, Royaume Unis ; Canada, Liban, Afrique du Sud, Etats- Unis, Russie
  54. 54. • Objectif : Comprendre la nature du Trouble spécifique du langage bilingue en établissant un réseau qui coordonnera la recherche sur les capacités linguistiques et cognitives des enfants bilingues avec troubles du langage à travers différentes communautés d’immigrés ▫ Comment distinguer les enfants immigrés bilingues avec des troubles du langage des enfants sans trouble qui vont un jour rattraper leur camarades monolingues ?
  55. 55. Ce sur quoi les chercheurs sontd’accord pour les enfants L2• Maintien de la langue familiale• Variabilité du temps d’appropriation de la L2, d’un enfant à un autre• Attention aux enfants L2 qui ont une difficulté réelle (et qui ne sont pas seulement dans une situation L2)• Besoin de recherches comparatives internationales et nombreuses …
  56. 56. Tableronde « Des enfants plurilingues en difficulté à l’école » Cliniciens-(enseigants)-chercheurs : Frédérique Arreckx, Cécile Monjauze, Nouhad Abou Melhem, Eléonore Morin, Rasha Zebib Enseignants-chercheurs : Christophe Dos Santos, Philippe Prévost, Laurie Tuller Apprentis-chercheurs (/cliniciens) : Jennifer Martin, Stéphanie Renaud Enseignants = vous !
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×