Affic-Cria37

1,259 views
1,213 views

Published on

Présentation du CRIA 37 lors de la journée Bibdoc 2011.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,259
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Affic-Cria37

  1. 1. CENTRE RESSOURCES ILLETTRISME ANALPHABETISME d’INDRE ET LOIRE 3 place Raspail - 37000 TOURS Tél. : 02 47 47 12 87 Fax : 09 58 27 50 46 cria37@orange.fr www.cria37.com Une équipe de 4 personnes :Claire Carré, ResponsableMarie Chaimbault-Rousseaux, AssistanteLaetitia Gauthier, Conseillère en formationAnnie Touchard Peltier, Chargée de développement
  2. 2. nos missionsInformer : tout public sur la question descompétences de base.Agir : mettre en œuvre les projets, coordonneret mettre en relation les acteurs. Etablir unbilan sur les acquis et les besoins de formation(CPL)Former : les formateurs et les médiateursChanger : la façon de percevoir cette situation.Mobilisation, sensibilisation pour accompagnerle public concerné vers la formation.
  3. 3. S’entendre sur les mots Pour un adulte qui a été scolarisé : il s’agit deréapprentissage, de renouer avec les formations de base. C’est la lutte contre l’illettrisme. Pour un adulte qui n’a jamais été scolarisé : il s’agit d’apprendre. C’est l’alphabétisation.Pour un nouvel arrivant en France : il s’agit d’apprendre le Français. C’est le Français langue étrangère.
  4. 4. Idée reçue :Aujourd’hui en France, tout le monde sait lire et écrire !
  5. 5. 3.100.000 personnes concernées par l’illettrisme (9% des 18-65 ans ayant été scolarisés en France)Depuis 2006, nous disposons de chiffres fiables (enquêteinformation et vie quotidienne, INSEE-ANLCI)• 53 % ont plus de 45 ans• 57 % travaillent soit 1.700.000 personnes• 50% vivent en zone rurale ou faiblement peuplée• 74 % parlaient uniquement le Français à la maison à l’âge de 5 ans• 26% des personnes percevant le RSA• 15 % des demandeurs d’emploi sont en situation d’illettrisme• 8 % des personnes dans l’emploi sont en situation d’illettrisme
  6. 6. Une complexité qui exclut : une responsabilité partagée« le monde de l’hyper-écrit est une source d’exclusion »Christine Albanel 31 mars 2011 – PDG d’Orange Complexité des écrits dans la vie socio-professionnelle … Place du numérique Montée du vocabulaire technique Plateformes téléphoniques Diminution du face à face (banque, assurance, transport...)
  7. 7. Les causesles apprentissages initiaux les enjeux affectifsune école pour tous mais pas précarité affective une école pour chacun pauvreté culturelle Problème de rythme  Manque de lien entre la Manque d’individualisation famille et l’école Des schémas d’apprentissages restreints
  8. 8. Comment les personnes viennent en formation de savoir de base?‘Médiateur illettrisme’ :tout professionnel ou personne susceptible d’être enrelation avec des personnes en situation d’illettrisme de parses fonctions, missions ou liens avec la personne. 90 % des apprenants sont venus dans les ateliers de réapprentissage des savoirs de base avec l’appui d’un médiateur
  9. 9. Donner la liberté d’apprendre à ceux qui en ont besoin pour gérer leur quotidien et leur vie professionnelle www.cria37.com « Lire est un pouvoir. Apprendre à lire aux enfants et aux adultes est un devoir démocratique.La santé démocratique d’un pays se mesure à son nombre de ‘lecturisés’ » Groupe de recherche LIRE – université Québec Montréal www.anlci.gouv.fr www.alfacentre.org www.etoile.regioncentre.fr

×