• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Présentation de Perspectives Commerce
 

Présentation de Perspectives Commerce

on

  • 3,124 views

La CCI du Loiret organise le 5 Octobre 2009, le premier salon professionnel des acteurs du Commerce « Perspectives Commerce » dans le Loiret.

La CCI du Loiret organise le 5 Octobre 2009, le premier salon professionnel des acteurs du Commerce « Perspectives Commerce » dans le Loiret.

Statistics

Views

Total Views
3,124
Views on SlideShare
3,121
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
18
Comments
0

1 Embed 3

http://www.loiret.cci.fr 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Présentation de Perspectives Commerce Présentation de Perspectives Commerce Document Transcript

    • Perspectives Commerce Premier salon professionnel des acteurs du Commerce Lundi 5 octobre 2009 Dossier de partenariat Organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret Votre contact : Pascal HURAULT Conseiller Commerce Tél. : 02.38.77.77.90 Mail : pascal.hurault@loiret.cci.fr
    • 1 Le contexte A moins de cinq mois du premier salon Perspectives Commerce, les résultats du baromètre Ec’horizon de la CCIL sont édifiants : Pour 83% des commerçants interrogés, la conjoncture est défavorable ou très défavorable. 58% des commerçants n’ont pas atteint leurs objectifs en février et 55% déplorent une baisse de leur chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. Dans le même temps, 50% des commerçants déplorent une baisse de leur panier moyen par rapport à la même période l’an dernier du fait de la diminution de la fréquentation constatée par 43% des interrogés et du changement des comportements d’achat des consommateurs face à un contexte économique tendu. C’est dans ce contexte qu’aura lieu le premier salon des acteurs du Commerce, le 5 octobre 2009. Véritable forum d’échanges et d’informations, cette première édition organisée pour tous les acteurs du commerce du département du Loiret s’annonce importante, tant l’année 2009 se présente comme une année charnière pour toutes les entreprises du commerce qui sont confrontées à des changements majeurs, tant au niveau des évolutions des comportements d’achat des consommateurs que de l’environnement réglementaire en pleine mutation. S’informer, échanger pour accroître sa performance commerciale dans un contexte difficile pour les acteurs du commerce, telles sont les ambitions de ce salon. Perspectives Commerce, ce sont des experts nationaux qui apporteront un éclairage sur les évolutions du commerce et sur les outils et techniques de performance du point de vente à travers des conférences, des tables rondes et de 12 ateliers qui s’articuleront autour de 4 thématiques. Vous souhaitez améliorer la performance commerciale de votre magasin ? …Alors participez au premier salon Perspectives Commerce. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret … Partenaire de proximité des entreprises, la Chambre de Commerce et d’Industrie constitue, grâce à son équipe d’appui au développement économique et aux moyens de formation dont elle dispose, un acteur majeur de l’accompagnement des entreprises commerciales et des collectivités locales sur les questions Commerce. Ainsi, la CCI du Loiret organise le 5 Octobre 2009, le premier salon professionnel des acteurs du Commerce « Perspectives Commerce » dans le Loiret.
    • 2 Perspectives Commerce 2009 De nombreux acteurs privés et publics sont présents pour aider les entreprises commerciales à optimiser leur performance commerciale. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret, en partenariat avec l’Etat et la Ville d’Orléans, dans le cadre de l’opération FISAC Centre-ville d’Orléans a souhaité réunir ces acteurs autour de 4 thématiques : • L’aménagement du point de vente, • Les outils de fidélisation et de développement de la clientèle, • La nouvelles formes de commerce et règlementations commerciales, • Les outils pour mettre en œuvre une politique en faveur du commerce au niveau local. A Les Objectifs Ce rendez vous a vocation à apporter aux professionnels du commerce (chefs d’entreprises, collaborateurs, unions commerciales, élus et techniciens des collectivités locales) des informations, des idées, des solutions sur les outils ou les techniques permettant d’accroître leur performance commerciale, d’améliorer, de compléter ou d’approfondir leurs connaissances pour optimiser le fonctionnement de leur magasin, de leur centre ville. Perspectives Commerce, c’est aussi un forum d’échanges, d’informations sur les évolutions qui touchent le monde du commerce. Plus précisément, les objectifs de cet évènement sont de : • Sensibiliser les acteurs du commerce aux mutations que connaît leur secteur d’activité. • Présenter les potentialités commerciales du département du Loiret • Apporter un éclairage sur les outils et techniques permettant d’accroître leurs performances commerciales • Rassembler en un même lieu, les différents prestataires susceptibles d’apporter une réponse de proximité aux acteurs du commerce sur l’aménagement du point de vente, les outils de développement et de fidélisation de la clientèle, la connaissance de la règlementation commerciale • Profiter de la couverture médiatique de l’évènement pour communiquer sur le commerce et ces enjeux.
    • B L’organisation de Perspectives Commerce Cette manifestation se déroulera le lundi 5 octobre 2009, au centre de conférences d’Orléans qui dispose d’une surface d’exploitation modulable de 2600m², ainsi que d’un auditorium de 500 places à la pointe de la technique acoustique. L’architecture de cette salle permettra une circulation optimale des visiteurs à travers les stands C Les Cibles Les cibles de cette manifestation sont les acteurs du commerce, chefs d’entreprise et leurs collaborateurs, quelque soit la forme de commerce exercée, les unions commerciales et les élus locaux en charge des questions Commerce. Par extension, les prestataires de services intervenants sur les 2 thématiques centrales de ce salon (Aménagement du point de vente et outils de fidélisation et de développement de la clientèle). L’objectif de cette journée est d’accueillir plus de 500 visiteurs et environ 15 entreprises exposantes. D Le programme Pour cette première édition, ce salon s’articulera autour de 4 temps forts : • Une exposition d’une quinzaine de prestataires de services, • Trois conférences sur les évolutions du commerce, • Une table ronde sur les potentialités commerciales du Loiret, • Une douzaine d’ateliers de 45 minutes permettant d’apporter un éclairage particulier sur les 4 thématiques retenues.
    • 1er AXE FORT : UN POLE D’EXPOSITION Une dizaine de prestataires pour accroître la performance commerciale des points de vente. L’offre de ces différents prestataires sera clairement identifiée par le biais de 3 univers : • L’aménagement du point de vente • Les outils de fidélisation et de développement de la clientèle • L’accompagnement, le conseil, la formation Des rendez vous personnalisés pourront être proposés aux participants lors de leur inscription avec les exposants, les conférenciers, les partenaires de ce salon. 2ème AXE FORT : TROIS CONFERENCES SUR LES EVOLUTIONS DU COMMERCE Paolo Pellizzari – « Avez vous le gène du commerce ? » Paolo Pellizzari présente des commerçants du monde entier, dans des pays riches ou des pays pauvres. Des gens qui ont ce génie et ce goût du commerce, quel que soit l’objet qu’ils vendent. Des passionnés du négoce, rarement riches eux-mêmes, sinon de cet amour qui, avant de garnir leur portefeuille, enrichit leur soif de contacts humains. Car on oublie qu’avoir commerce avec les êtres, c’est d’abord les rencontrer et échanger avec eux des mots. Sans quoi, inutile de rêver échanger des biens et de l’argent. Paolo Pellizzari est photographe mais avant il était homme d'affaires et commerçant. C'est avec ce double regard qu'il a parcouru le monde à la recherche de ces génies du commerce, des petits commerçants du monde entier qui ont tellement de choses à nous apprendre. Sa conférence " le gène du commerce" est un tour du monde de ces artistes anonymes qui sont une source d'inspiration pour notre vie quotidienne. Jean-Luc Pinson, Directeur Prospective et Développement du Centre de Formation des Assistants Techniques Au Commerce « Les nouvelles stratégies d’achat des consommateurs et adaptation du Commerce » Le Centre d'Etudes et de Formation des Assistants Techniques du Commerce, des Services et du Tourisme (CEFAC) assure la formation et le perfectionnement des assistants techniques du commerce, des services et du tourisme, cadres qui accompagnent les mutations des TPE et des PME et participent au développement des territoires économiques. Le CEFAC réalise également des études économiques et contribue à la diffusion des connaissances sur le commerce, la distribution, le tourisme, les services et l'aménagement des territoires.
    • David SARRAZIN Directeur associé de AID Observatoire « Présentation des potentialités commerciales du Loiret et de leurs évolutions entre 2004 et 2008 ». Créé en 1973, AID Observatoire a acquis sa notoriété en élaborant une méthodologie spécifique et novatrice d’étude du fonctionnement de l’offre marchande grâce à l’analyse des comportements d’achat des consommateurs. En 2008, Les CCI de la Région Centre ont confié la mise à jour des données de leurs observatoires de la demande à AID Observatoire. 3ème AXE FORT : DOUZE ATELIERS POUR ACCROITRE SA PERFORMANCE COMMERCIALE Ces ateliers se répartissent en 4 grandes thématiques 1. L’aménagement du point de vente, 2. Les outils de fidélisation et de développement de la clientèle, 3. Les nouvelles formes de commerce et règlementations commerciales, 4. Les outils pour mettre en œuvre une politique en faveur du commerce au niveau local. THEME 1 : L’aménagement du point de vente Atelier 1 : Comment réaménager son point de vente pour doper sa performance commerciale ? Jean-Claude Prinz, Architecte d’Intérieur et designer, Agence de design ADKV. Il est l’auteur de nombreuses créations et réalisations de concepts de magasins pour le secteur de la distribution et du commerce (Monoprix, Comtesse du Barry, Nicolas, Orange, Intersport, La Redoute,…). L’architecture commerciale est devenue ces dernières années, particulièrement sous l’influence de la distribution organisée, des chaînes et des réseaux de magasins, une question centrale et fondamentale de survie économique de la vie des commerces et des commerçants. L’évolution permanente des magasins, les différentes tendances conceptuelles, la médiatisation des concepts, la création ou la rénovation d’un concept de magasin est une conséquence directe sur l’évolution immédiate d’un chiffre d’affaires. Mais pour cela, il est nécessaire d’entreprendre une démarche méthodique avec des professionnels de l’architecture commerciale. Jean-Claude Prinz, architecte d’intérieur/design spécialisé dans la création de concepts de magasins, vous présentera à l’aide de nombreux documents, photos, dessins, plans, maquettes, images...les “7jours de la création” ou les 7 étapes indispensables de la demande d’un commerçant à l’ouverture de son magasin. Il répondra à vos questions de planning et délais ?, de démarches administratives ? de combien cela coûte ? de qui fait quoi ? Quels sont les acteurs sur ce marché
    • de l’aménagement de magasins ? Quels sont les résultats économiques ? Quand faut-il entreprendre des travaux d’aménagement ? Pourquoi ? Atelier 2 : Comment créer une expérience d’achat sur le lieu de vente ? Philippe Guillard et Olivier Dufit, ont tous deux des parcours agences de plus de 15 ans. Ils ont créé Flower et développent une approche plus intuitive du marketing et de la communication. Cette approche est fondée sur une observation permanente de notre société (sociologie, architecture, art, urbanisme,...), sur la volonté de faire émerger le caractère unique de chaque marque, et sur leurs intuitions associées à une grande rigueur de pensée. Ils appliquent cet état d'esprit à de nombreux métiers : architecture commerciale, stratégie de marque, communication, sites internet, identité graphique, packaging ...Le point de vente joue un rôle de plus en plus important dans la perception que l’individu a d’une marque et donc dans ses choix de consommation. Or il est encore trop souvent conçu autour du couple espace/produits. Conséquence : l’individu en quête de sens, de transparence, d'authenticité d'une véritable expérience a parfois du mal à trouver sa place Pour les marques, pour les commerçants en général, cette évolution représente une véritable opportunité à travers leur point de vente d'affirmer leur unicité, séduire et donc... de faire acheter plus Quelles sont les clés pour réussir à faire vivre cette expérience ? Comment repenser la relation entre l'individu et le lieu ? Flower partagera avec vous sa vision sur le sujet Atelier 3 : Comment mieux vendre en éclairant mieux et en consommant moins ? Atelier animé par l’Association Française de l’Eclairage. L’AFE est le point de rencontre de ceux qui s’intéressent à l’éclairage. Hors de toute considération commerciale, elle leur permet d’échanger des idées, de confronter des expériences et de recevoir avis, conseils et informations. L’AFE rédige des recommandations, des guides et des ouvrages qui font le point des connaissances et énoncent les règles d’application de l’éclairage considérées par la profession comme les règles de l’art. Elle représente également la France, via on Comité scientifique, dans les instances de normalisation européenne et mondiale. Pourquoi faire un focus sur l’éclairage ? Parce que c'est un usage indispensable à toute activité professionnelle, c'est un usage complexe dont la finalité est différente selon le secteur d’activité (lumière froide pour certains produits frais, indice de rendu des couleurs maximal dans le prêt-à- porter, etc.), la cible de votre commerce, c'est un usage nécessitant des compétences techniques et une sensibilité à l’esthétique, et aussi une connaissance de la réglementation enfin, c'est un usage dont le poids sur la facture d’électricité n’est pas négligeable. Il est nécessaire d'utiliser les performances de la lumière pour, créer un environnement propice à la vente (mise en valeur de la marchandise) et à l’accueil des clients, procurer du bien-être par le confort visuel, travailler dans un environnement agréable et sécurisé, optimiser son éclairage et sa gestion.
    • THEME 2 : Les outils de développement et de fidélisation de la clientèle Atelier 1 : Quelle stratégie de développement et de fidélisation mettre en œuvre ? Animé par Franck CHARLET, fondateur d’EXPERT IN BOX. Véritable plateforme marketing dédiée aux PME, EXPERT IN BOX propose une large palette d’outils destinés à améliorer la performance de l’entreprise. L’offre est d’ores et déjà disponible au travers d’un catalogue formation riche de 36 modules. La plateforme de travail collaboratif, permettra prochainement à chaque utilisateur de réaliser tout ou partie de ses travaux marketing, assisté par un expert s’il le souhaite. De l’analyse stratégique au marketing opérationnel en passant par les études et la veille, tout est fait pour rendre le chef d’entreprise ou le responsable marketing plus autonome en lui donnant les clés pratiques de l’exercice marketing et les outils pour les mettre en œuvre Le terme « stratégie » peut faire peur. Pourtant, il s’agit de définir, pour le long terme, une approche client adaptée à l’activité de l’entreprise. Dans un contexte ou chacun aura plutôt tendance à « Réagir face à la crise », le temps est venu de s’arrêter un instant, de se donner les moyens de traverser la tempête mais aussi de préparer la reprise pour en profiter au mieux. L’objectif de l’atelier est justement d’engager les premières réflexions en matière de stratégie Client et de proposer des pistes de mise en œuvre rapides. Atelier 2 : La stratégie multicanal pour le commerce, mythe ou réalité ? Animé par Franck CHARLET, fondateur d’EXPERT IN BOX. Les outils de communication avec les clients se sont multipliés, et la technologie permet aujourd’hui de les toucher rapidement et à moindre coût. Faut-il pour autant céder à la tentation et oublier l’importance du point de vente, premier lieu de contact avec le client ? L’objectif de cet atelier sera de permettre à chacun d’identifier les différents moyens adaptés à sa situation, et d’envisager leur mise en œuvre cohérente dans le cadre de l’activité quotidienne. Atelier 3 : Comment développer une nouvelle relation client sur le point de vente grâce au marketing mobile et à l’e.mailing ? Animé par Jean-Paul Lieux, Directeur associé de Dolist.net. Spécialiste de l’e-mail marketing, Dolist propose des solutions et services d’e-mailing et d’envoi de sms, facilement accessibles par Internet. Grâce à sa plateforme SaaS (Software as a Service) disponible 24h/24 et 7j/7, les annonceurs disposent en ligne de tous les outils nécessaires à la réalisation de leurs opérations d’e- mailing et sms. Dolist fournit également aux professionnels de la communication et du marketing direct des solutions technologiques pour le compte de leurs annonceurs. THEME 3 : Les nouvelles formes de commerce et règlementations commerciales Atelier 1 : Rebondir en optant pour le commerce organisé Animé par Olivier Bourgeois, correspondant franchise de la Banque Populaire Val de France et responsable de la création et reprise d'entreprise.
    • Le Groupe Banque Populaire est, avec 8 200 000 clients (dont 3 400 000 sociétaires) et plus de 3 300 agences, l’un des principaux réseaux bancaires en France. Sa croissance rapide fondée sur un développement organique régulier et des acquisitions ciblées lui permettent d’afficher des positions de premier plan sur ses différentes clientèles : particuliers, professionnels, entreprises et institutionnels. Groupe coopératif animé par des valeurs fortes et partagées, il s’applique à combiner harmonieusement de solides performances opérationnelles et un souci constant de l’intérêt collectif Franchise, concession exclusive, commission-affiliation, licence de marque ou coopératives… toutes ces formules ont un objectif commun : construire un réseau de distribution performant ou tout simplement rechercher la réalisation d'économies. Ces réseaux sont une bonne façon de profiter de l'expérience d'entreprises existantes et de concepts ou de marques qui ont déjà fait leurs preuves sur leur marché. Olivier Bourgeois présentera les différentes facettes du commerce organisera et cherchera à en expliquer les facteurs clés de succès. Atelier 2 : : Le contexte réglementaire et les nouvelles dispositions issues des lois Châtel et LME Animé par la Direction de la Concurrence de la Consommation et de la répression des Fraudes La DDCCRF nous proposera de faire le point sur les nouvelles dispositions régissant : - l'information du consommateur - promotions, soldes - vente au déballage et liquidations - vente hors lieux de vente habituels et/ou par des non commerçants - la vente à distance et le commerce électronique Atelier 3 : La réforme de l’urbanisme commercial : évolution législative ou révolution culturelle ? Animé par Frédéric Willems, docteur en droit, responsable des affaires économiques de la Fédération Nationale de l’Habillement La réforme de l’urbanisme commercial devait permettre la mise « en place de nouvelles règles du jeu dans la grande distribution pour augmenter la concurrence et pour défendre le pouvoir d’achat ». La loi de modernisation de l’économie (LME) a finalement adopté un dispositif transitoire et l’urbanisme commercial se prépare à être réformé en profondeur courant 2010. Dans cette période de transition aussi particulière qu’exceptionnelle, il est intéressant de revenir sur le parcours de cette réforme atypique qui ne devait être, à son origine, qu’une simple évolution législative permettant au droit français de répondre aux injonctions de la Commission européenne et qui s’annonce comme une « révolution culturelle » pour les entreprises, les unions commerciales et les élus. L’analyse de l’évolution de l’immobilier commercial entre 2008 et 2009 sera l’occasion de faire une première synthèse des effets de la LME sur la concurrence.
    • THEME 4 : Quelle politique en faveur du commerce ? Atelier 1 : Quelle politique en faveur du commerce et de l’attractivité de nos territoires ? Animé par Jean-Luc Pinson, Directeur Prospective et Développement du CEFAC Atelier 2 : Quels sont les outils permettant de mettre en œuvre une politique en faveur du commerce (PLU, SCOT,…)? Animé par Dominique Moreno, Docteur en droit, expert en urbanisme, sous-directrice chargée du Département droit public et économique à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Pour conforter le commerce en tant qu’élément de plus en plus structurant de nos villes, deux tendances se dessinent : • Le commerce est destiné à être régulé par des documents prospectifs (PLU, SCOT, …à • Le commerce est aussi préempté par l’urbanisme opérationnel (droit de préemption sur les fonds de commerce). Atelier 3 : Quels sont les dispositifs financiers permettant de mettre en œuvre une politique en faveur du commerce ? Intervention des Services de l’Etat, du Conseil Régional et du Conseil Général