Your SlideShare is downloading. ×
Présentation Maroc
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Présentation Maroc

3,452
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
3,452
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
147
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Comité du Commerce Extérieur du Cher Présentation du Maroc Mehdi MERADJI Chargé de mission, Bureau Paris Octobre 2012
  • 2. Présentation du MarocSommaire 1 Données générales 2 Stabilité et ouverture économique 3 Amélioration et développement des infrastructures 4 Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilité 5 Accès au marché et attentes des entreprises marocaines Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 3. 1 – Données généralesUne position privilégiée au carrefour de l’Europe et de l’Afrique Royaume du Maroc Tanger Oujda Rabat Fès Casablanca Meknès Marrakech Agadir Dakhla Page 3 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 4. 1 – Données généralesUne économie saine – 1/2 Maroc France Superficie 710 850 km² 632 759 km² (avec les DOM) Population 2010 32 M d’habitants 63 M d’habitants Capitale administrative Rabat Paris Capitale économique Casablanca Paris Langue officielle Arabe Français Langues parlées Arabe dialectal, berbère, français, espagnol Français, langues/patois régionaux Monnaie Dirham marocain (DH) Euro (EUR) Taux de change Mars 2012 10 DH = 0,89 € 1 € = 11,14 DH PIB 2011 77,3 milliards € 2 133.6 milliards € PIB / habitant 2011 2179,5 € 33739,1 € Sources : Haut Commissariat au Plan, Bank al-Maghrib, INSEE Page 4 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 5. 1 – Données généralesUne économie saine – 2/2 Maroc France Secteur primaire 19,3 % du PIB 2,2 % du PIB Secteur secondaire 31,3 % du PIB 20,6 % du PIB Secteur tertiaire 49,4 % du PIB 77,2 % du PIB (hors administrations) Taux d’activité 2011 49,9 % de la population 63,7 % de la population Taux de chômage 2011 9,2 % 9,8 % Taux d’inflation 2011 2,5 % 2,3 % Taux de croissance 2011 3,9 % 1,7 % Croissance estimée 2012 2,6 % 0,5 % Evolution des échanges + 38 930,7 millions € - 51,4 milliards € commerciaux 2010 Taux de bancarisation 2011 47 % 99 % Sources : Haut Commissariat au Plan, INSEE Page 5 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 6. 1 – Données généralesUne croissance notable des principaux agrégats – 2/2 Croissance du PIB (en %) et PIB/capita (en €) 5% 3,2% Une dynamique de croissance Croissance du PIB (en %) soutenue et une accélération du PIB/habitant. PIB/capita 1998-2000 2005-2011 (en €) 1 250 (en 2000) 2 179 (en 2011) Niveau d’IDE (en 2913 Une dynamique soutenue par des Millions d’€) investissements directs étrangers en 470 forte progression. 2000 2010 Taux de chômage urbain et national (en %) 22,0 % 13,8 % Un taux de chômage en constante 13,9 % 9,2 % baisse reflétant cette dynamique. 1999 2010 Niveau d’inflation (%) 6,2% Une inflation maîtrisée et un taux de change maintenu proche de son 1,7 % niveau d’équilibre. Moyenne 1990-1995 Moyenne 2006-2011 Dette du Trésor 68,1% (en % du PIB) 50 % Une dette publique en forte baisse. 2000 2010 Source : Haut Commissariat au Plan Page 6 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 7. Présentation du MarocSommaire 1 Données générales 2 Stabilité et ouverture économique 3 Amélioration et développement des infrastructures 4 Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilité 5 Accès au marché et attentes des entreprises marocaines Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 8. 2 – Stabilité et ouverture économiqueDes mesures au service de l’ouverture économique ► Mise en œuvre de nombreuses réformes structurelles visant à améliorer le climat des affaires ­ Privatisation et libéralisation ­ Développement d’un cadre institutionnel et réglementaire favorable à l’investissement ; ­ Décret sur les marché publics, ­ Création de l’identifiant commun de l’entreprise, ­ Réforme sur la SARL, ­ Projet de loi sur la réglementation des délais de paiements, ­ Refonte de la charte de l’investissement, ­ Réforme de la justice : réforme relative aux tribunaux de commerce, loi relative à l’arbitrage et à la médiation, ­ Dématérialisation et simplification des procédures administratives, télé déclaration et paiement de l’IS, de la TVA et des cotisation sociales, ­ Simplification des procédures douanières, ­ Lutte contre la corruption, ­ Renforcement du rôle stratégique de l’Etat et développement du partenariat public-privé ; Page 8 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 9. 2 – Stabilité et ouverture économiqueDes mesures au service de l’ouverture économique ► Mise en œuvre de nombreuses réformes structurelles visant le développement des ressources humaines : ­ Réforme du système éducatif et de la formation ­ Mise en place de l’indice national pour le développement humain ­ Formation public-privé ► Ouverture de l’économie marocaine ­ Rôle de "hub régional" et pont entre lAfrique et lUE, avec possibilité de partenariats triangulaires ; ­ Nombreux accords de libre-échange : UE, USA, Sud-Sud ­ Octroi par l’UE du « statut avancé » - rapprochement législatif et réglementaire avec l’UE ­ Sortie sur le marché mondiale des capitaux ­ Adhésion du Maroc au comité d’investissement de l’OCDE ­ Attribution au Maroc de la note « Investment Grade » en 2010 par les agences de notation ­ Implication dans l’Union pour la méditerranée . ► Elaboration et mise en œuvre de stratégies sectorielles Page 9 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Mars 2012
  • 10. 2 – Stabilité et ouverture économiqueDe nombreux chantiers restent à mener ► Le pays doit : ► accélérer les réformes liées à son cadre juridique ► développer les partenariats publics-privés ► s’efforcer de réduire la complexité de son système fiscal ► accompagner et renforcer le soutien aux PME : trop faible capacité d’exportation à forte valeur ajoutée, PME souffrent de faiblesses structurelles : en termes de compétitivité, de productivité, capitalisation et informalité ► s’ atteler au développement de l’éthique et de la bonne gouvernance ► développer une éducation diversifier été de qualité: déphasage entre les jeunes, Grande inadéquation entre formation offerte et besoin des entreprises ► proposer une offre foncière peu chère et de qualité Page 10 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 11. Présentation du MarocSommaire 1 Données générales 2 Stabilité et ouverture économique 3 Amélioration et développement des infrastructures 4 Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilité 5 Accès au marché et attentes des entreprises marocaines Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 12. 3 – Amélioration et développement des infrastructuresDes chantiers d’infrastructure d’envergure – 1/2 Potentiel de développement ► Accélération du rythme annuel des constructions – de 40 km en 1990 à Réseau routier & autoroutier 160 km depuis 2006. D’ici 2015, le réseau devrait atteindre 1800 km et reliera toutes les villes de plus de 400 000 habitants. - + Réseau et ► Construction de nouveaux terminaux à Casablanca, Rabat, Marrakech,transport aérien Fès, Oujda et Essaouira. Open Sky avec les pays de l’Union européenne. - + Réseau et ► 2109 km de voie ferrées. Un projet de ligne à grande vitesse (1 500 km d’ici transport 2030) . La construction d’un tramway à Casablanca et de deux nouvelles ferroviaire lignes à Rabat. - + ► Tanger Med va faire l’objet d’une extension pour un investissements total de Réseau et 2,8 milliard € sur la période 2011-2015. transport maritime ► Développement des ports de plaisance + projets de nouveaux ports : Safi, Nador… - +Villes nouvelles ► 13 villes nouvelles en programmation ou en cours de construction: - + ► Réalisation à horizon 2015 de 22 Plates-formes Industrielles Intégrées Zones (P2I) proposant une offre globale. Quatre sont opérationnelles à ce jour :industrielles et Casanearshore à Casablanca, Technopolis à Rabat, Kenitra Automotive city et plates-formes la technopole d’Oujda; logistiques - + ► 32 plates-formes logistiques seront aménagées d’ici 2015. Page 12 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 13. 3 – Amélioration et développement des infrastructuresDes chantiers d’infrastructure d’envergure – 2/2 Tétouan – 20 ha Tanger – 1050 ha Berkane – 130 ha Oujda – technopole de 252 Kénitra – 345 ha ha, dont : •107 ha généraliste, Rabat – 300 ha •16 ha logistique •5 ha offshoring Casablanca – 116 ha Meknès – 130 ha Nouaceur – 120 ha Fès – 425 ha Settat – 382 ha Agadir – 150 ha Beni Mellal – 130 ha Marrakech – 40 ha Laâyoune – nd Dakhla – nd Zone franche Total surface industrielle prévue d’ici 2020 = 7 800 hectares ► L’un des axes majeurs de développement du Maroc ► Plusieurs projets en chantier permettront au Maroc de vise le renforcement et le développement de ses s’équiper en zones industrielles modernes, en parcs infrastructures : autoroutes, routes, aéroports, ports. d’activités commerciaux et en plates-formes ► A cet objectif, le gouvernement a prévu d’investir un logistiques proposant des infrastructures et des budget de plus de 11 milliards d’euros entre 2008 et services intégrés. 2012. Page 13 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc –Avril 2012
  • 14. Présentation du MarocSommaire 1 Données générales 2 Stabilité et ouverture économique 3 Amélioration et développement des infrastructures 4 Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilité 5 Accès au marché et attentes des entreprises marocaines Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 15. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéDes politiques sectorielles dynamiques et pragmatiques Industrie « Plan Émergence » et « Pacte National pour l’émergence Logistique industrielle » (PNEI) « Nouvelle stratégie logistique nationale » Tourisme « Vision 2020 » TIC « Plan Maroc Numeric 2013 » et « Programme PACTE » Agriculture « Plan Maroc Vert » Energie « Plan Solaire », « Plan éolien » Pêche « Plan Halieutis » Environnement Eau « Plan National d’Assainissement Liquide », Commerce assainissement, déchets « Plan Rawaj » Page 15 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 16. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéIndustrie : Plan Emergence, Plan PNEI Offshoring Positionnement sur le nearshore francophone et hispanophone Automobile Création d’une base industrielle autour d’un tissu d’équipementiers Electronique Focalisation sur l’électronique de spécialité et intégré Valorisation industrielle et commerciale des pélagiques et développement Produits de la mer des produits congelés Aéronautique Offre intégrée Textile et cuir Repositionnement sur le fast fashion et la co-traitance Agroalimentaire Développement de 8 a 10 filières à fort potentiel autour de projets intégrés Zones et plates-formes Un cadre incitatif attrayant ainsi qu’un programme de formation intégré industrielles spécialement conçu pour accélérer le développement de ces branches - Enveloppe d’investissement de 12,5 milliards DH sur la période 2009-2015 Page 16 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 17. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéTourisme : Vision 2020 ► Vision 2020 : Tanger Oujda - Faire figurer le Maroc parmi les 20 premières Rabat destinations touristiques mondiales. Fès Casablanca Meknès - Construire 8 nouvelles stations touristiques. - Multiplier par 2 le nombre de touristes. - Atteindre 150 milliards DH de recettes Marrakech Agadir touristiques annuelles. - Créer 200 000 nouveaux lits pour atteindre une capacité totale de 350 000 lits. - Investir 120 milliards DH. - Générer 470 000 emplois supplémentaires. - Contribuer au PIB à hauteur de 15 %. Dakhla Page 17 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 18. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéAgriculture : Plan Maroc Vert ► Pilier 1: développement d’une agriculture à ► Pilier 2 : Mise à niveau des campagnes et lutte haute valeur ajoutée : contre la pauvreté : • 400 000 exploitants ciblés ; • 600- 800 000 exploitants ciblés ; • 100-150 milliards DH d’investissements ; • 15-20 milliards DH d’investissements ; • 700-900 projets. • 300-400 projets. ► PIB : + 70 à 100 milliards DH. ► Création d’un million d’entreprises. ► Déclenchement d’une nouvelle vague d’investissements au niveau national avec un objectif de 10 milliards DH annuellement. ► Mise en place de l’agrégation. ► Création de l’Agence de développement agricole (ADA). Page 18 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 19. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéPêche : Plan Halieutis ► Objectifs à l’horizon 2020 : • PIB additionnel de 13 milliards DH, soit 21,9 milliards DH ; • Création de 115 000 emplois directs et 510 200 indirects ; • Réduire par 2 le poids de l’informel, de 30 % à 15 % ; • Multiplier par 2,6 les exportations des produits de la mer, soit 3,1 milliards DH ; • Augmenter la part de marché mondiale du Maroc de 2 % aujourd’hui à 5,4 % ; • Multiplier par 1,6 la production halieutique, soit 1,6 million de tonnes ; • Porter la production aquacole à 200 000 tonnes ; • Multiplier par 4,3 % les importations de matières premières pour l’industrie alimentaire, soit 130 000 tonnes ; • Porter la consommation de poissons de 12 kg par an par habitant à 16 kg. ► Professionnaliser et rationaliser le secteur de la pêche Page 19 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc –Avril 2012
  • 20. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéCommerce : Plan Rawaj ► Axe 1 : Accompagner les acteurs du commerce ► Axe 2 : Assurer aux consommateurs l’accès à dans leur développement : 900 millions DH pour l’offre produit : la période 2008 – 2012 : - Accessibilité ; - Modernisation du commerce de proximité ; - Protection du consommateur ; - Améliorer la compétitivité et l’attractivité du commerce de proximité ; - Qualité diversité et sécurité ; - Accompagnement des champions nationaux ; - Suivi et veille. - Encourager la création des ZAC. ► Faire du Maroc une plate-forme de shopping par excellence présentant une offre répondant aux besoins de tous les consommateurs. ► Créer 450 000 emplois directs à l’horizon 2020. ► Faire passer la part du commerce dans le PIB à hauteur de 15 %. Page 20 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 21. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéLogistique : Nouvelle stratégie Nationale ► Développement et mise en place d’un Tanger – 217 ha, dont 3 ha existants schéma national de plates-formes Kénitra – 48 ha Nador – 46 ha logistiques Zénata – 323 ha, dont 121 ha existants Oujda – 93 ha ► Emergence d’opérateurs intégrés et Rabat – 145 ha Taza – 29 ha sophistication de la demande Casablanca – 607 ha, dont 18,8 ha existants Meknès – 135 ha ► Formation dans les métiers du transport et El Jadida – 35 ha Fès – 88 ha de la logistique Saf i – 80 ha Settat + Khouribga + Beni Mellal – 130 ha ► Gouvernance et veille sur la performance Marrakech – 192 ha logistique : pilotage, observatoire, … Agadir – 116 ha ► Organisation des flux autour de différents types de plates-formes : Laâyoune – 30 ha - Plates-formes logistiques conteneurs Surface existante - Plates-formes logistiques de distribution & sous-traitance logistique Surface prévue Dakhla – 45 ha - Plates-formes logistiques d’agro- Total surface logistique actuelle = 490 hectares, dont : commercialisation • 143 hectares développés par les infrastructures de transport • 345 hectares au sein des zones industrielles existantes - Plates-formes spécialisées sur des flux Total surface logistique prévue d’ici 2015 = 2 570 hectares ciblés Les investissements nécessaires sont estimés à 116 milliards de dirhams, dont 63 milliards d’ici 2015 Page 21 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 22. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéTIC : Plan Maroc Numeric 2013 et PACTE Programme d’Accès généralisé aux Plan Maroc Numeric 2013 Télécommunications (PACTE) ► Faire des technologies de l’information un vecteur de développement humain et une source de productivité pour tous les secteurs de l’économie. ► Au niveau national, un Programme d’Accès généralisé aux Télécommunications (PACTE) a ► Positionner le Royaume comme un hub été définit en 2008 afin de garantir l’accès technologique régional. universel aux télécommunications à la ► Doté d’un budget de 5,2 milliards DH, le plan population du royaume. Maroc Numeric vise à : ► L’objectif du PACTE est de permettre aux - Créer 400 centres d’accès populations non desservies actuellement d’accéder communautaires ; au service minimum de télécommunication d’ici - Equiper 100 % des établissements 2012 (téléphonie : appels d’urgence, scolaires ; renseignements et Internet) : le Service Universel. - Mettre à niveau les sociétés existantes ; ► Le PACTE vise en priorité la desserte du milieu rural, puis dans un 2ème temps celle des zones - Passer de 1 foyer connecté sur 10 à 1 foyer traversées par les routes et autoroutes. connecté sur 3 ; ► Selon le PACTE, plus de 7 000 localités rurales - Atteindre un PIB additionnel direct de 7 n’ont pas accès à ce jour au réseaux télécoms. milliards DH et indirect de 20 milliards DH ; - Générer la création de 58 000 emplois ; NB : Aucune statistique n’est tenue à ce jour par région - Mettre en œuvre des services publics et par typologie de réseau de télécommunications orientés usagers - projet E-Gov : (réseau mobile, réseau fixe, fibre optique) dématérialisation des procédures administratives. Page 22 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc –Avril 2012
  • 23. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéEnergies renouvelables : Plan solaire marocain, Programme éolien Plan solaire marocain Programme marocain intégré pour l’énergie éolienne Irradiation solaire du ► Le Maroc dispose d’un grand Maroc potentiel en matière d’énergie ► Le Maroc dispose : éolienne. - de 3 000 heures ► Le vent atteint dans 4 zones d’ensoleillement particulièrement ventées une > 5,5 kWh/m² par an vitesse moyenne de 8 m/s. 5,3 à 5,5 kWh/m² - d’une irradiation 5,0 à 5,3 kWh/m² ► Lancé en 2010, pour un investissement de 3,5 milliards moyenne de plus 4,7 à 5,0 kWh/m² de 5 KWh/m². USD, le Programme Marocain Intégré pour l’Energie < 4,5 kWh/m² Eolienne vise à : - Porter la production d’électricité éolienne de 280 Source : MASEN MW actuellement à 2 000 MW en 2020 ; - Assurer 14 % de la consommation totale ► Le Plan solaire marocain porte sur la production de 2 d’électricité par l’énergie éolienne en 2020 ; 000 MW à l’horizon 2020, soit environ 14 % des besoins - Intégrer industriellement la filière éolienne ; du Maroc en énergie. - Promouvoir la R&D ( IRESEN, ADEREE; ► 200 000 m² de capteurs solaires seront installés d’ici 2012. - Former une main d’œuvre spécialisée ; ► L’objectif est d’économiser 1 million de tonnes- - Produire localement une partie des éléments des équivalent pétrole (TEP) et d’éviter l’émission de 3,7 éoliennes ; millions de tonne de CO2. - Passer d’une position d’importateur en énergie à ► 5 sites ont été identifiés pour abriter les installations. celui d’exportateur. Ouarzazate, site pilote, devrait générer 500 MW D’ici - L’objectif est d’économiser 15 millions de tonnes 2015. équivalente pétrole (TEP) et d’éviter l’émisson de 5,6 millions de tonnes de CO2 par an. Page 23 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 24. 4 – Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilitéEnvironnement : eau, assainissement, déchets ► Une situation de stress hydrique. Eau ► Amélioration des connaissances relatives aux nappes souterraines, grand programme de construction de barrages, R2alisation de 6 stations de dessalement de l’eau de mer. ► Sur une production de plus de 750 millions m3 d’eaux usées par an, seuls 100 Assainissement millions de m3 sont traitées. ► Le « Plan National d’Assainissement Liquide », dont l’investissement est de 50 milliards DH d’ici 2020 , a pour objectif de : - Traiter 60 % des eaux collectées via la mise à niveau de plus de 260 centres de traitement ; ( seul 20 % des eaux usées sont traitées). - Raccorder 80 % des zones urbaines au réseau sanitaire d’ici 2020. ► 7,5 millions de tonnes de déchets sont produites par an (estimation à 20 millions de Déchets tonnes en 2020). ► Le taux de collecte varie entre 75 % et 100 % selon les villes. L’objectif est d’atteindre un taux de collecte national de 90 %. ► L’Etat compte investir 37 milliards DH sur les 15 prochaines années, afin : - D’équiper 350 villes de décharges et reconvertir 300 décharges sauvages ; - D’organiser la filière « tri-recyclage-valorisation »: Aujourd’hui seul 10 % des déchets ménagers et 23 % des déchets industriels sont recyclés. Page 24 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 25. Présentation du MarocSommaire 1 Données générales 2 Stabilité et ouverture économique 3 Amélioration et développement des infrastructures 4 Stratégies sectorielles : visibilité, prévisibilité, lisibilité 5 Accès au marché et attentes des entreprises marocaines Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 26. 5 – Accès au marché et attentes des entreprises marocainesAccès au marché marocain ► Adoptée en 1995, la charte de l’investissement permet à tout projet de bénéficier d’une Investir au Maroc législation unifiée. ► Mesures fiscales : ­ Exonération diverses pendant 5 ans (TVA, IS, patente,…) ; ­ Exonération de l’IS pendant 5 ans pour les entreprises exportatrices et 50 % de réduction pendant 20 ans ; ­ Exonération des frais d’immatriculation. ► Mesures financières : ­ Formation professionnelle, fonds Hassan II. ► Réglementation des changes : ­ Rapatriement des bénéfices après impôts ; ­ Rapatriement des produits de la cession de l’investissement. ► Option pour l’ouverture: tous les produits sont libres à l’exportation sauf liste négative. Vendre au Maroc ► Simplification des procédures d’importation. ► Démantèlement des droits de douanes (ALE) sur les biens d’équipement en provenance de l’UE depuis le 01/03/2012 ► Droits de douane jusqu’à 45 % maximum. ► Etiquetage des denrées alimentaires. ► Moyens de paiement : ­ Lettre de crédit irrévocable et confirmée recommandée au moins pour les premières affaires ; ­ Versement d’acomptes à la commande avant expédition (jusqu’à 40 % de la valeur FOB). Page 26 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 27. 5 – Accès au marché et attentes des entreprises marocainesAttentes des entreprises marocaines ► Produits, solutions et services innovants ► Expertise métier, références ► Approche commerciale efficace et réactive ► Politique de prix adaptée ► Produits et services adaptés au marché ► Relation de partenariat « gagnant-gagnant » ► Transfert de technologie ► Stratégie commune pour accéder à d’autres marchés ► Engagements sur les résultats ► Présence locale souhaitée Page 27 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 28. Présentation du MarocA retenir… Avantages comparatifs Points de vulnérabilité Triple proximité : ►Coût de l’énergie ► Géographique, linguistique, culturelle ►Fracture sociale ►Amélioration globale des indicateurs ►Education formation Politique sociale : ► Approfondissement de la démocratie: nouvelle constitution et nouveau gouvernement. ►Cadre juridique et réglementaire ► INDH Politique économique : ► Libéralisation rapide ► Plans stratégiques de développement ► Accords multilatéraux Nouvelle compétitivité économique : ► Développement des infrastructures ► Developpement du cadre législatif ► Coûts salariaux et population jeune Page 28 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 29. Présentation du MarocLa région de l’Oriental - PrésentationA lEst du Maroc, la Région de lOriental sétend sur 82 820 km2, soit 11,6% duterritoire national. Cest une Région triplement frontalière avec :• lAlgérie à lEst, avec une frontière de 550 km depuis la station balnéairede Saïdia, au Nord jusquà Figuig au Sud ;• lEspagne, par le fait de lenclave occupée de la ville de Melilla jouxtant laville de Nador ;• les pays du Sud de lEurope, avec une façade maritime de 200 km sur laMéditerranée.Afin de développer la région, 70 milliards de DH furent investis dans desprojets structurants ainsi que 39 milliards de DH du secteur privé. Parmi lesprincipaux projets structurants:Réalisation de l’autoroute Fès – Oujda de 320 kms (9 M dh d’investissements)Rocade Méditerranéenne Oujda – SaïdiaDoublement de la route Oujda – Nador sur 120 kmsRéalisation de la voie ferrée Taourirt – Nador 170 kmsLa Région pèse peu pour l’instant, elle représente 6% des établissementsindustrielles (total de 366), 3% du PIB. Page 28 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 30. Présentation du MarocLa région de l’Oriental – Le développement industrielImplication des plans sectorielles, Emergences, Maroc Vert, etc… via le programme MED ESTLes filières prioritaires sont lagro-industrie, loffshoring et la logistique.L’aménagement de ce pôle passe par l’identification de pôle de compétences;Ce faisant, le programme implique le développement de zones franches dexportations conformes aux standardsinternationaux et orientées vers la sous-traitance industrielle destinées aux marchés européens. Berkane accueillera lagro-alimentaire, et Oujda le tertiaire.Du croisement entre les différentes filières stratégiques et loffre potentielle, se dégagent les sites prioritaires.La zone franche logistique intra portuaire de Selouane sera affectée à la filière Port et Logistique, les deux parcs industriels(Madagh et Selouane) aux filières industrielles et agro-alimentaires et les services et activités connexes au tourisme dans latechnopôle dOujda.Le Pôle de Développement Industriel dans la Région de lOriental MED EST doit aboutir à la mise sur le marché dune offrede foncier et dimmobilier aux meilleurs standards de qualité permettant doffrir des capacités daccueil compétitives auxactivités industrielles et de services- Technopôle d’Oujda (pôle de compétences)Parc industriel et logistique: 85 ha dont 40 ha pour les industries non polluantes, 23 ha pour les PME PMI. 20 haadditionnelles pour showrooms et distribution (dans le cadre du programme Rawaj)200 ha en zone franche, à 10 km de Oujda et 90 mn du port de Nador-Parc Industriel Selouane Surface totale de 142 ha (en 3 phases), zone industrielle PME PMI, pépinières d’entreprises , R&D, Page 28 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 31. Présentation du MarocLa région de l’Oriental – Le développement industriel -L’agropôle de Berkane, Surface totale de 100 ha (en 2 phases 70/30), 2 filières identifiées fruits et légumes et viande. Pôle R&D et de formation aux techniques agricoles et agro-industriels, -Parc Agro Industriel Madagh, Surface de 100h, axée vers les cultures maraichères, arboriculture, viande, et conditionnement (27ha) et une zone logistique de 15 ha, - Les zones Franches du programme Med Est: une zone franche intra-portuaire de 20 ha à Nador ; une zone franche extra-portuaire (50 ha extensible à 300 ha) à Nador ; - Les projets et investissements touristiques: Implication de la Région via les programmes Vision2020 et Biladi, deux destinations se détachent du lot: - Saidia: Station balnéaire méditerranéenne avec une assiette foncière de 713 ha. 2 hôtels 5*, 7 hôtels 4*, 8 résidences et 12 villages touristiques, 3 parcours de golfs, 3éme port de plaisance en surface utile d’embarcation. De gros investissements sont prévues dans la mise à niveau des équipements et biens immobiliers ainsi en formation -Projets de Lagune Mar Chica: sur une superficie de 4000 ha et un investissement total de 40 M de dh . Il s’agit d’un projet étalé sur 7 localisations (la cité Atalayoun; la Cité des mers; la nouvelle ville de Nador; Le Village des pêcheurs..) -Energies renouvelables: -Mis en route de la La centrale Thermo solaire Ain Beni Mathar d’une puissance de 427 Méga watts (dont 20 méga watt provenant de l’énérgie solaire) et une production de 3.538 GWH. -Investissement de 400 m €, Page 28 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 32. Présentation du MarocLa région de l’Oriental – Vos contacts en local -Agence de l’Oriental -Centre Région des Investissements à Oujda et Nador, ­ Page 28 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012
  • 33. La CFCIM est à vos cotés - Structure Appui Entreprises (implantation, domiciliation postale), agenda de RDV B2B. - Structure d’hébergement VIE. - Centre d’études de Recherches Economiques (fonds documentaires) études de marchés et test sur l’offre. - Parcs industriels (2 opérationnels, 2 en chantiers). Page 29 Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc – Avril 2012.
  • 34. Merci de votre attention Mehdi Meradji Chargé de mission, Paris 01 40 69 37 87, paris@cfcim.org 46, avnue de la Grande Armée, 75017 Paris Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc

×