• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Ouvrir un service de lecture sur tablettes et liseuses en bibliothèque
 

Ouvrir un service de lecture sur tablettes et liseuses en bibliothèque

on

  • 3,057 views

Intervention Catherine Muller stage Enssib Formation continue 18/19 juin 2013- Lecture sur tablettes et liseuses : usages, dispositifs, applications et services

Intervention Catherine Muller stage Enssib Formation continue 18/19 juin 2013- Lecture sur tablettes et liseuses : usages, dispositifs, applications et services

Statistics

Views

Total Views
3,057
Views on SlideShare
2,659
Embed Views
398

Actions

Likes
5
Downloads
71
Comments
0

2 Embeds 398

http://www.scoop.it 385
http://www.pearltrees.com 13

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

Ouvrir un service de lecture sur tablettes et liseuses en bibliothèque Ouvrir un service de lecture sur tablettes et liseuses en bibliothèque Document Transcript

  • 1 En 2012, formation sur le projet de ce nouveau service de lecture numérique bibliothèque Enssib . En 1 an, qu’est-ce qui a changé ? Est-ce que le contexte lecture numérique en bibliothèque a évolué ?
  • Approche du sujet en terme de service et ensemble de questions à la fois théoriques et pragmatiques auxquelles la bibliothèque de l’enssib s’est trouvée confrontée. Le projet est replacé dans la perspective plus large des problématiques actuelles autour du livre numérique et du prêt numérique en bibliothèque. L’objectif ici n’est pas de montrer les champs de potentialités et de créativité née ou à naître de la lecture et l’écriture numériques et partant des médiations possibles autour du web littéraire en bibliothèque. L’intention est de fournir des pistes de réflexion et des outils méthodologiques pour mettre en œuvre un tel service en bibliothèque. 2
  • http://www.actualitte.com/bibliotheques/bibliotheques-aucun-modele-ne- fonctionne-pour-le-pret-d-ebooks-41248.htm Savoir où l’on met les pieds ! Avant de se lancer, avoir une bonne compréhension du paysage et galaxie « livre numérique », question complexe autour de laquelle s’agitent/ qui focalisent depuis déjà + de 10 ans beaucoup de débats, de tensions et d’acteurs aux intérêts divergents : politiques, économiques, technologiques et professionnelles (édition, librairies, documentation). Pour faire court, aucun de ces débats n’est totalement réglé et l’on peut dire dans un certain sens que les bibliothèques arrivent en bout de chaîne sans pouvoir pour autant se contenter d’attendre en se croisant les bras qu’ils le soient. A charge pour elles de se faire entendre et d’inventer les modèles services de lecture numérique avec toutes les contraintes, risques et questionnements, mais aussi opportunités et innovations que cela suppose pour leur avenir. Débat politique & économique & juridique : les droits d’auteurs et les réticences des éditeurs (français en particulier). La loi sur le PULN ( TVA, divergence européenne) Débat technologique : guerre des constructeurs, des formats, freins à l’interopérabilité entre les écosystèmes Mutations métiers acteurs « chaîne du livre » : auteur, éditeur, libraire, bibliothécaire 3
  • CENTRE D’ANALYSE STRATEGIQUE. Les acteurs de la chaîne du livre à l’ère du numérique - Les auteurs et les éditeurs, Les librairies, Les bibliothèques publiques (Notes d’analyse 270 - 271 - 272 - Mars 2012). Rapport au 1er Ministre. Site du Commissariat général à la stratégie et à la prospective [en ligne], 2012. Les positions et revendications de la profession : COUPERIN. Les 10 commandements à l’éditeur d’e-books : pour une offre idéale. Site de Couperin [en ligne]. 2012. IABD. Proposition de loi sur le Prix unique du livre numérique (PULN) : position de l’IABD. Site de l’IABD : Interassociation Archives Bibliothèques Documentation [en ligne]. 2011. CAREL. Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique. Le site du Réseau Carel [en ligne], 2013. 3
  • 3 paramètres en jeu : L’offre éditoriale : modalités d’acquisition en bibliothèque Les supports de lecture : complexité et évolution permanente du marché des terminaux mobiles Les pratiques de lecture : génération y, atawad, digital nativ versus défenseur de l’imprimé IDATE. Étude sur l’offre commerciale de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique 22 mars 2013 http://m.actualitte.com/n/41248 SGDL, SOFIA, SNE. Baromètre sur les usages du livre numérique 23 mars 2013 http://www.sgdl.org/component/content/article/190-page-accueil/1359- barometre-sur-les-usages-du-livre-numerique LE MOTIF. Pratiques de lecture et d’achat de livres numériques http://www.lemotif.fr/fr/etudes-et-donnees/etudes-du-motif/pratiques-de- lecture-et-d-achat-de-livres-numeriques/ RAPPORT LESCURE /. Culture-acte 2 : 80 propositions sur les contenus culturels numériques. Contribution aux politiques culturelles à l'ère numérique. Tome 1 Rapport au Président de la République et à la ministre de la Culture et de la Communication. Site du MCC [en ligne], 2013. 4
  • http://www.bibliobsession.net/2013/06/04/rapport-lescure-du-positif-pour-le- livre-numerique-en-bibliotheque/ juin 2013 4
  • MO3T : modèle ouvert 3 tiers, modèle ouvert de distribution numérique [ en réponse à l’analyse et préconisations CAS rapport au 1er ministre en 2012 ] http://www.lettresnumeriques.be/2013/04/19/mo3t-un-modele-ouvert-pour-la- distribution-de-livre-numerique/ et http://www.mo3t.org/fr/ Le PNB : Initié par Dilicom le prêt numérique en bibliothèque en phase pilote et promet beaucoup. Notamment aux libraires, qu'il maintient dans le circuit du prêt via le même système de marché public que pour le prêt physique. http://m.actualitte.com/n/42521 Abf 2013 : le MCC annonce 1 groupe de travail livre numérique piloté par (SLL), Nicolas Georges, réunissant l’Etat, les professionnels (éditeurs, agrégateurs, libraires, bibliothécaires) et les auteurs pour définir les « bonnes pratiques pour développer la diffusion de la lecture numérique. » les technologies le droit les usages le financement 5
  • 71 : 1er livre numérisé : 1ère bibliothèque numérique avant internet : Project Gutenberg, Michaël Hart 97 : encre électronique et bibliothèque numérique Gallica 2000 : 1er reader ebook Salon du livre ( Echec Cytale) et 1ère librairie numérique Numilog 2005 : Google Book ( cf réplique à Google Print : Quand Google défie l'Europe : plaidoyer pour un sursaut, Jean-Noël Jeanneney et réplique Europeanna, bib numérique européenne.) 2007 : 1er Kindle 2010 : 1er Ipad 2012 : Google Nexus 2013 : 1ère tablette Microsoft Surface 6
  • 71 : 1er livre numérisé : 1ère bibliothèque numérique avant internet : Project Gutenberg, Michaël Hart 97 : encre électronique et bibliothèque numérique Gallica 2000 : 1er reader ebook Salon du livre ( Echec Cytale) et 1ère librairie numérique Numilog 2005 : Google Book ( cf réplique à Google Print : Quand Google défie l'Europe : plaidoyer pour un sursaut, Jean-Noël Jeanneney et réplique Europeanna, bib numérique européenne.) 2007 : 1er Kindle 2010 : 1er Ipad 2012 : Google Nexus 2013 : 1ère tablette Microsoft Surface 7
  • 71 : 1er livre numérisé : 1ère bibliothèque numérique avant internet : Project Gutenberg, Michaël Hart 97 : encre électronique et bibliothèque numérique Gallica 2000 : 1er reader ebook Salon du livre ( Echec Cytale) et 1ère librairie numérique Numilog 2005 : Google Book ( cf réplique à Google Print : Quand Google défie l'Europe : plaidoyer pour un sursaut, Jean-Noël Jeanneney et réplique Europeanna, bib numérique européenne.) 2007 : 1er Kindle 2010 : 1er Ipad 2012 : Google Nexus 2013 : 1ère tablette Microsoft Surface 8
  • Ce qui ressort des études 2013 sur les usages mobiles, pratiques culturelles et analyse du cas du prêt numérique en bibliothèque. 9
  • 10
  • 11
  • les prestataires /fournisseurs livre numérique 4 grands types : agrégateur pluridisciplinaire (Dawsonera), spécialisé (Cairn SHS), Editeur (Ed.Cercle Librairie, Publienet), Librairie Numérique (Epagine- Bibliovox- Immateriel- Scolarvox) http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/librairie-num%C3%A9rique- 1.html les modèles d’achat 4 modèles : le bouquet du prestataire, au titre à titre par la bibliothèque, le bouquet à la demande ( + rare), L’abonnement annuel à un portail tout intégré ( modèle Overdrive et Prêt Ca, généralement avec accès limité au nombre de licence usager ou illimité, chronodégradable). les modes d’accès 4 modes : l’abonnement renouvelable (Cairn), l’accès pérenne sur serveur fournisseur avec frais hébergement ou accès plateforme(Dawsonera,Ebscohost) l’achat du fichier ( one shot) avec ou sans DRM, copiable 5 fois maximum sur liseuse, ou illimité sans DRM( pas encore de législation sur droit de prêt fichier numérique en bibliothèque), ou encore l’acquisition à la demande qui peut prendre la forme d’une location ( cf Dawsonera) les modalités d’accès illimité ss DRM 12
  • Vs fichiers protégés par DRM qui peut brider les droits d’accès en nombre = 1 consultation à la fois sur le modèle du livre, 1 titre acheté = 1 exemplaire ou crédit de consultations, 1 titre acheté = n consultations/an les modèles de prix les mêmes critères que pour l’acquisition de la doc elec : le nombre d’usagers (FTE, ou ETP), les frais fixe pour les achats au titre, les frais d’accès annuels à la plateforme du fournisseur ou d’hébergement en cas d’accès pérenne au e-book. *Pour certains prestataires, en général les agrégateurs, le consortium Couperin négocie des rabais. Les ebooks dans le monde académique EPFL Livres numériques et nouveaux support de lecture ULB Dujol Lionel - Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser- 2013 ( modèles alternatifs : NYPL lecteur- acheteur« library BIN »; PDA ebrary; couplage papier/epub publie.net) Tableau de synthèse par éditeur : voir Aldus liste des librairies numériques http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/librairie- num%C3%A9rique-1.html 12
  • les prestataires /fournisseurs livre numérique 4 grands types : agrégateur pluridisciplinaire (Dawsonera), spécialisé (Cairn SHS), Editeur (Ed.Cercle Librairie, Publienet), Librairie Numérique (Epagine- Bibliovox- Immateriel- Scolarvox) http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/librairie-num%C3%A9rique- 1.html les modèles d’achat 4 modèles : le bouquet du prestataire, au titre à titre par la bibliothèque, le bouquet à la demande ( + rare), L’abonnement annuel à un portail tout intégré ( modèle Overdrive et Prêt Ca, généralement avec accès limité au nombre de licence usager ou illimité, chronodégradable). les modes d’accès 4 modes : l’abonnement renouvelable (Cairn), l’accès pérenne sur serveur fournisseur avec frais hébergement ou accès plateforme(Dawsonera,Ebscohost) l’achat du fichier ( one shot) avec ou sans DRM, copiable 5 fois maximum sur liseuse, ou illimité sans DRM( pas encore de législation sur droit de prêt fichier numérique en bibliothèque), ou encore l’acquisition à la demande qui peut prendre la forme d’une location ( cf Dawsonera) les modalités d’accès illimité ss DRM 13
  • Vs fichiers protégés par DRM qui peut brider les droits d’accès en nombre = 1 consultation à la fois sur le modèle du livre, 1 titre acheté = 1 exemplaire ou crédit de consultations, 1 titre acheté = n consultations/an les modèles de prix les mêmes critères que pour l’acquisition de la doc elec : le nombre d’usagers (FTE, ou ETP), les frais fixe pour les achats au titre, les frais d’accès annuels à la plateforme du fournisseur ou d’hébergement en cas d’accès pérenne au e-book. *Pour certains prestataires, en général les agrégateurs, le consortium Couperin négocie des rabais. Les ebooks dans le monde académique EPFL Livres numériques et nouveaux support de lecture ULB Dujol Lionel - Livre numérique en bibliothèque publique : s'engager ou se marginaliser- 2013 ( modèles alternatifs : NYPL lecteur- acheteur« library BIN »; PDA ebrary; couplage papier/epub publie.net) Tableau de synthèse par éditeur 13
  • « Le livre numérique : ou e-book, ou fichier numérique, est un ouvrage publié dans un format électronique (PDF, PDF web, HTML, e-Pub, XML...). Techniquement, il s'agit d'un fichier ou d'un ensemble de fichiers. » Agence régionale du livre PACA 2011 DILA. JORF du 4/4/2012 Avis de la commission générale de terminologie et de néologie n°118 portant sur le vocabulaire de l’édition et du livre. Site du Journal officiel de la langue française [en ligne]. 2012 : «ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran ». Bibliothécaires hybrides Abf :http://www.bibliolab.fr/cms/content/pr%C3%A9sentation-du-groupe-abf- biblioth%C3%A8ques-hybrides BON, François. Après le livre. Paris, France : Éd. du Seuil, 2011. DOUEIHI, Milad, 2011. Pour un humanisme numérique. Paris, France : Éd. du Seuil, La Librairie du XXIe siècle, 2011. DARNTON, Robert. Apologie du livre: demain, aujourd’hui, hier. Paris, France : Gallimard. Folio, 2012. Liste des éditeurs francophones livres & applications numériques 14
  • PÉDAUQUE, Roger T. et MELOT, Michel. Le document à la lumière du numérique. Caen, France : C&F éditions, 2006. 15
  • 16
  • Problématique de l’adaptation du format au terminal de lecture, cf http://onsoftware.softonic.fr/livres-electroniques-quelle-liseuse-pour-quel- format : autant de formats que de dispositifs, chacun le sien..= pb de l’interopérabilité, frein majeur des pratiques de lecture ( le MOTif, les recommandations professionnelles Couperin, Carel, IFLA, etc..) Ex: format html sur liseuse non connectée, html pdf (lecteur intégré, pire si c’est du flash) sur tablette Ipad ( Dawsonera), format azw Amazon uniquement sur galaxie Kindle, sinon passer par une appli. Inversement format epub sur kindle. Adaptation du format au logiciel de lecture ok pour pdf (adoble reader) et html, pb pour epub (logiciel adapté au format) : connaître les applications de lecture. 17
  • 18
  • 19 Problématique de l’indexation, du référencement, de l’accès unique et unifié aux ressources à l’heure du web: le super catalogue Google. Problématique des catalogues de bibliothèque et du signalement des ressources électroniques. Fonction 1ère de prêt et de localisation du SIGB mise à mal, transition vers le modèle des outils découvertes avec une base de connaissance unifiée connectée à un moteur de recherche fédérée. Cf Babord + au scd Bordeaux http://www.univ- bordeauxsegalen.fr/fr/documentation/test-interrogation-sid.html Comment signaler les applications : iTunes/Apple pieds et mains liées cf épisode Iznéo http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2013/04/apple- refuse-la-pornographie-izn%C3%A9o.html
  • 20 ADDNB. Livre numérique. Site de l’ADDNB : Association pour le Développement des documents Numériques en bibliothèques [en ligne]. 2011.
  • Questions liminaires : Se poser les bonnes questions en gardant à l’esprit qu’en dépit du « parcours du combattant » et du défi que constitue en 2013 la mise en place d’un service de lecture numérique en bibliothèque dans un contexte de pleine mutation, le rôle du bibliothécaire est d’accompagner ses usagers et d’adapter ses missions à ces nouveaux enjeux de diffusion et d’appropriation culturelle. Enjeu professionnel fort, comparable au rôle qu’a joué la bibliothèque dans la diffusion du savoir à l’ère de l’imprimé, la révolution des médias. Entretien avec Roger Chartier : http://reseaux.blog.lemonde.fr/2013/03/24/legende-noire-monde- electronique/ Quelles sont les missions de la bibliothèque, le contrat d ’établissement, le contrat de lecture qu’on souhaite proposer à ses usagers ? On va retrouver des questionnements qui ont traversé les politiques culturelles des bibliothèques : offre marchande % offre publique, modèle de la gratuité% payant L’objectif est lié à l’ensemble de ces questions : offrir services innovants, renforcer les activités numériques, former les futurs professionnels, « réduire la fracture numérique », sauver le livre ou les bibliothèques, militer pour la défense des usagers, faciliter l’accès aux mutations  ! Etc.. 21
  • Service ouvert automne 2012 suite expérimentation Calliopê, budget alloué ressources et machines, formation personnel 6 mois plus tôt avec prêt au personnel des terminaux pendant 3 semaines ( cf ADDNB). Le service de lecture numérique bibliothèque enssib : sur le site web Une page ressource + une présentation du service ss la forme d’une FAQ (http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/catalogue-services/foire-aux- questions-sur-les-droits-et-devoirs-du-lecteur) http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/catalogue-services/lire-sur-tablette- et-liseuse + Une offre documentaire : http://www.enssib.fr/ebooks + Des sélections sur QR code http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/offre-documentaire/selection-ebook- de-la-bibliotheque-de-lenssib Le service de lecture numérique bibliothèque enssib : sur les terminaux mobiles Sur liseuses : livres numériques SIB téléchargés (une centaine) Sur tablettes : idem + des univers d’applications, dont une créée sur l’url du service. 22
  • 3 volets à construire pour assurer la gestion et la cohérence du projet et le succès de l’opération, toucher sa cible. PATEZ, Alain. Guide pratique du livre numérique en bibliothèque. Mont-Saint- Aignan, France : Éd. Klog, 2012. DOSSIER revue Lectures : « Livre et lecture en mutation »: comparatif lecture sur imprimé/numérique http://www.lettresnumeriques.be/2013/05/31/%C2%AB-livre-et-lecture-en- mutation-%C2%BB-la-revue-lecture-consacre-un-dossier-au-numerique/ http://fr.calameo.com/read/001070373892af8500854 Intervention Lionel Dujol : http://fr.slideshare.net/hulot/livre-numrique-en- bibliothque-publique-sengager-ou-se-marginaliser 23
  • 24
  • 25
  • Fil directeur des acquisitions : la politique documentaire de la bibliothèque de l’enssib. Budget spécifique ebooks et presse sur tablette (2012). - Ne pas faire les choses à l’envers, céder à un effet de mode, c’est l’opportunité de la lecture numérique au service des missions de la bib et non l’inverse, adapter ses missions à ces nouveaux modes de diffusion et appropriation culturelles. - Bib Enssib : définir une offre numérique pertinente pour une bibliothèque spécialisée Plusieurs circuits d’acquisition et de traitement documentaire en fonction de l’offre éditoriale existante : typologie des acquisitions lecture numérique. Organisation des acquisitions par pôles doc ( 5 acquéreurs) - Priorité aux acquisitions pérennes, sans DRM, téléchargeables et « catalogables » payantes ou « gratuites » (sous licence créative common) : Ed.Cercle librairie, éditeurs spécialisés (Canada), C&F (Hervé Le Crosnier), OpenbookPress (portail de revues.org Openedition), SerdaLab (Archimag). - Pérennes, mais pas téléchargeables (ou à l’unité du chapitre), streaming : Dawsonera - Abonnement, streaming : Cairn, Immatériel, Publienet, Scholarvox, Harmathèque, Europresse (pdf téléchargeable) • Livres gratuits : sites dédiés cf Aldus :http://beq.ebooksgratuits.com/; http://www.ebooksgratuits.com/; http://noslivres.net/( domaine public de 26
  • référence) • Site de la BAnQ : http://www.banq.qc.ca/ressources_en_ligne/livres- numeriques/index.html Le cas des applications, livre numérique inclus : choix d’applications gratuites dans nos domaines d’acquisition à l’exception de l’appli Livre Hebdo ( abonnement périodiques) et Ebsco ( Lista) ; mais si on souhaite en acheter, carte itunes cadeau (accepté par les marchés publiques)pour ipad, négos seraient en cours avec google pour les os android. A priori soumis aux mêmes restrictions d’accès que téléchargement d’ebooks avec DRM (pas plus de 6 téléchargements par machines) Positions et manifeste pour le droit de lire sans entrave, « sous les pavés, la page », voir différentes prises de positions professionnelles : IADB, IFLA. Principles for Library eLending. Site de l’IFLA [en ligne]. 2013.Traduction française sur le Site de Bibliofrance [en ligne], COUPERIN. Les 10 commandements à l’éditeur d’e-books : pour une offre idéale. Site de Couperin [en ligne]. 2012. La déclaration des droits de l'utilisateur de livre numérique Canada 2011, Les 10 droits du lecteur selon Daniel Pennac, dans Comme un roman. CAREL. Recommandations pour le livre numérique en bibliothèque publique. Le site du Réseau Carel [en ligne], 2013. 26
  • Chargement des « ressources tablettes-liseuses » : opération de téléchargement à partir de réservoir de ressources pour télécharger les applications et les livres: Logiciel de gestion de « bibliothèque numérique » : Calibre, ADE, iTunes, Sony, Google play. - Logiciels de lecture : iBooks, Aldiko ENSSIB. Comment télécharger et lire un livre numérique sur tablette et liseuse ? Site de l’Enssib [en ligne], 2011. LEMEUR, Michel. Tablettes tactiles : outils de suivi et de veille sur l’actualité [en ligne]. Ed.Infostratèges, 2013. http://biblionumericus.fr/2013/04/22/quand-le-bibliothecaire-devient- applithecaire/ http://www.bibliopedia.fr/index.php/Applications_documentaires_pour_termin aux_mobiles http://www.bibliopedia.fr/index.php/Tablette - Les applications : organisation par dossier thématique sur les tablettes http://www.symbaloo.com/mix/ebooksbibliotheques http://geekstardust.blogspot.fr/2012/03/creer-des-dossiers-dapplications- sans.html 27
  • 2 éléments pour faire ce choix : le public visé, et l’environnement SI - l’accès aux ressources : périmètre enssib, contrôle d’accès => le problème des lecteurs « autorisés » qui ne sont pas dans le périmètre - L’accès aux dispositifs : authentification compte enssib générique pour l’ouverture de session, accès libre à tout public. Gestion des données personnelles : soit bloquer l’accès du navigateur et autoriser les applications, soit supprimer régulièrement les cookies, soit paramétrer le terminal mobile dans les options du navigateur en n’autorisant pas les cookies. ( cf débat années 90/2000 sur l’accès web des usagers à la messagerie) - L’accès aux applications : idem ajout et suppression sont paramétrables. Choix de laisser la possibilité d’ajout, désactiver l’option de suppression. Création de compte générique Applestore, Google Play et Adobe reader ( gestion des DRM). La recherche de contenu : pas d’accès unifié, multiplication des points d’accès,vrai pour les bibliothèques, vrai pour acte marchand ( cf les freins lectorat numérique étude Motif), et la problématique renouvelée et réactivée avec le marché des applications et des classement de bibliothèques fournies par les logiciels de lecture ( pb de l’indexation médiocre liée à la problématique des métadonnées de fichier source) 28
  • * Moteurs de recherche livres numériques : neotake, ebibli, uki, google books, etc… Gloabalement, on en est en mode bricolage, artisanal. 28
  • 29
  • - Wifi indispensable, charte informatique d’utilisation et de bonnes conduites - Choix dépend de l’objectif du service, usages (caution si prêt), budget (obsolescence du parc) et des contraintes d’acquisition : portail intégré (lekti.net ou bibliovox accès sur authentification, streaming, illimitée) ou acquisitions à l’unité (cf Médiathèque Albi #100bibs50epubs : la littérature contemporaine de Publie.net sur les liseuses !) tablettes vs liseuses; ios vs android http://www.pretnumerique.ca/aide/startup http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2012/04/tests-de-livres- %C3%A9lectroniques.html - Enssib : tous les environnements, diversité et derniers modèles - Frontière entre les devices tend à s’effacer : connexion des liseuses, écran tactile, éclairage (koboglo), couleur vs format des tablettes 7 pouces, mélange des genres (tablette kindle firefox) - La sécurisation des ipad se paramètre ds les réglages (restriction et verrouillage par code), sur les systèmes android possible via des applications de sécurisation (smart app protector) - ajouter un PC portable dédié, qui contiendrait les profils des appareils (facilité de rechargement des profils supprimés par les usagers), une configuration avec iTunes (pour les appareils Apple) et des autoristaions pour des téléchargements d'applis ou de contenus sur Android Market, 30
  • l'App Store, la FNAC ou Amazon, etc. Questions techniques posées par un établissement qui souhaite ouvrir un service de lecture numérique : Nous nous heurtons à des soucis techniques, comme par exemple, permettre à l'utilisateur de s'authentifier (connexion à internet en anonyme interdite sur notre réseau) sans qu'il puisse accéder aux paramétrages de la tablette. 1. Description du service (nombre, usage, utilisation) 2. Quel OS pour les tablettes (iOS, androïd, windows 8, ...) ? 3. Comment se fait l'ouverture de session : compte admin, invité et/ou utilisateur? 4. Comment se fait la connexion internet (wifi ? Authentifié ? Compte générique ?) 5. Connexion "tout internet", ou limitée à un site ou une application ? 6. Si limité, géré comment (paramétrages, application ?) 7. Comment sont gérées les données personnelles (cookies, historique…) 8. Comment sont organiser la maintenance et le support ? 9. Retour d'expérience : commentaire global, difficultés de gestion au quotidien 30
  • 3 volets à construire pour assurer la gestion et la cohérence du projet et le succès de l’opération, toucher sa cible. 31
  • 3 volets à construire pour assurer la gestion et la cohérence du projet et le succès de l’opération, toucher sa cible. 32
  • - On est pas tout seul, logique gestion de projet = constitution équipe est primordiale : partenaires réseau (TabenBib, Salon lecture numérique Champs libres Rennes, etc..) et/ou interne, personnes ressources. Enssib : formation de formateurs (équipe de 4, le chef de projet et les acquéreurs) + formation de toute l’équipe : prise en main des machines, prêt 3 semaines des 2 types de terminaux mobiles avec questionnaire. - Compétences requises : un minimum de culture « technophile », les formats, les logiciels, les terminaux, les applications, marché de l’édition numérique, les procédures de transfert des contenus, les logiciels de gestion ADE, iTunes, Calibre. - Organisation du service : suivi et maintenance du parc (cf billet Evelyne Mazars http://www.crl-midipyrenees.fr/tabenbib/Blog/?p=463) - Les tutoriels, les guides, les ateliers, les animations ( jeunesse) Bib enssib : atelier dédié tablette/liseuse - Veille technologique, juridique, économique, politique etc… : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2013/02/best-of-20-meilleurs- blogs-livre-numerique-pour-2013.html - Médiation, valorisation *Bibliothèques et terminaux mobiles - avril 2013 Thomas Chaimbault : http://fr.slideshare.net/Faerim/mobile-fc2011 * QR code : Terminaux mobiles et bibliothèques : quelles opportunités, 33
  • quelles perspectives ? Timothée Hulin, mémoire d’étude DCB, enssib, 2013 33
  • 34
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 41
  • 42
  • 43
  • 44
  • 45
  • 46
  • 47