Your SlideShare is downloading. ×
0
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
ToIP
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

ToIP

6,832

Published on

Introduction to Telephony over IP for the LME organisatio

Introduction to Telephony over IP for the LME organisatio

Published in: Technology
1 Comment
9 Likes
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
6,832
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
9
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  1. Portrait de la téléphonie sur IP ir. Zaccone Carmelo Expert en Télécommunications et Technologies de l'Information Agence Wallonne des Télécommunications www.awt.be Avenue de Stassart, 16 Tél.: +32 81 77.80.76 B-5000 NAMUR Fax.: +32 81 77.80.99 La Maison de l’Entreprise Etape 7 du LME Tour 16 juin 2006, Tournai
  2. Préambule Qui est l’AWT ?
  3. Observatoire et centre de diagnostic TIC Centre de veille technologique et juridique Centre de services des entreprises du secteur TIC Information Collaboration Leadership Portail www.awt.be Canal de diffusion principal des services de l’AWT Présentiel (conférences, salons, …) entreprises, citoyens, secteur public, etc. Promotion Pourquoi? Comment? Avec qui?
  4. www.awt.be le portail des TIC en Région wallonne <ul><ul><li>Centre de convergence et de diffusion des TIC en Région wallonne (stratégie « tout en ligne »). L’AWT produit, rassemble et fédère les contenus et services TIC </li></ul></ul><ul><ul><li>Le portail est à la fois un projet de contenu et de démonstration technique </li></ul></ul><ul><ul><li>Expertise de l’AWT en matière de publication et de diffusion en ligne </li></ul></ul><ul><ul><li>Newsletter de référence </li></ul></ul><ul><ul><li>Portail de l’AWT : 3,5 millions de pages vues par an </li></ul></ul>
  5. La téléphonie Analogique ou numérique? PSTN ou convergente ?
  6. Fonctionnement de la téléphonie <ul><li>Définitions simples: </li></ul><ul><ul><li>« Art de correspondre à de grandes distances à l'aide du son » 1 </li></ul></ul><ul><ul><li>« La téléphonie est la mise en relation, par la transmission instantanée du son à distance, de deux ou plusieurs interlocuteurs ayant le besoin d'établir une communication vocale. » </li></ul></ul><ul><li>La voix est un son, par conséquent elle: </li></ul><ul><ul><li>se présente sous la forme d’une onde sonore </li></ul></ul><ul><ul><li>se propage, naturellement, par la propagation d’une vibration (de l’air ou d’un matériaux) </li></ul></ul><ul><ul><li>se propage, artificiellement, par la propagation d’un signal électrique (analogique ou numérique) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>est capturée à l’aide d’un microphone </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>est restituée à l’aide d’un haut parleur </li></ul></ul></ul>1 © Sciences de Bouillet, 1750
  7. L’ancêtre de la V/ToIP <ul><li>Pourquoi un Réseau Téléphonique Commuté? </li></ul><ul><ul><li>«Aussi appelé Public Switched Telephone Network, le RTC correspond au réseau d’interconnexion  des postes de téléphone» </li></ul></ul><ul><ul><li>La mise en place à large échelle du téléphone à ficelle 2 ou à tube est discutable … </li></ul></ul><ul><ul><li>On ne désire pas rester isolé dans son île; une interconnexion avec les autres systèmes de téléphonie est essentielle </li></ul></ul><ul><li>Les composantes du RTC </li></ul><ul><ul><li>la brique de base du réseau est le commutateur téléphonique </li></ul></ul><ul><ul><li>les clients de ce réseau sont </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>les postes de téléphone ou </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>les centraux privés s(PABX) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>les interconnexions entre réseaux RTC sont appelées des TRUNKs </li></ul></ul><ul><li>Une numérotation internationale </li></ul><ul><ul><li>la croissance de la population mondiale des abonnés au service téléphonique </li></ul></ul><ul><ul><li>un plan international 3 public de numérotation: l'E.164 . </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>E.164 identifie sans ambiguïté un usager des services de télécommunication </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>164 est composé de trois parties formant une série de 15 chiffres (maximum) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>entre 2 et 3 chiffres: CC, le code pays (par exemple le &quot;32&quot; pour la Belgique), </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>maximum 12 chiffres: NDC, le code de destination nationale et SN, le numéro direct de l'abonné. </li></ul></ul></ul></ul>2 © 1667, Robert Hooke 3 organisme de standardisation ITU-T
  8. De l’analogique au numérique <ul><li>Le son se propage, artificiellement, par la propagation d’un signal électrique </li></ul><ul><ul><li>le son est capturé 4 avec un micro, émis électriquement 5 sur la ligne (segmentée) reliant les correspondant et reproduit sur un haut parleur </li></ul></ul><ul><ul><li>inconvénient: le signal analogique se dégrade énormément avec la distance et est fortement perturbé par la présence de bruit sur la ligne. </li></ul></ul><ul><li>L’arrivée de l’électronique et des TIC: </li></ul><ul><ul><li>conversion de l'analogique vers le numérique </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le Digital Signal Processor (DSP) prend à intervalle constant ( échantillonnage ) la valeur du signal analogique et lui associe un nombre exprimé en binaire (0/1) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>44000 Hz qualité CD </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>22000 Hz qualité radio </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>8000 Hz qualité téléphone PSTN </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La séquence de nombres représentant le flux audio est convertie sous un format compressé ( CODEC ) afin de limiter le débit d'information à transmettre </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>G.711 : technique de codage compressé avec un débit des flux de 64 Kbit/s , </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>G.729 : technique de codage compressé avec des débits des flux de 8 Kbit/s . </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Le CODEC est un compromis entre qualité, puissance de calcul, bande passante, délais d’acheminement, tolérance aux pertes </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>Le Réseau Numérique à Intégration de Service (RNIS) a amené le numérique jusqu’à l’abonné </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Basic Access: deux lignes de 64 Kbit/s; Primary Rate Access: 30 BA soit 2Mbit/s </li></ul></ul></ul>4 Fréquences de 0 à 4 khz 5 En analogique, par modulation de fréquences
  9. L’unification des réseaux et l’adoption de l’IP <ul><li>Traditionnellement, il existe plusieurs réseaux de (télé)communication distincts </li></ul><ul><ul><li>Le RTC pour la téléphonie </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>dit à commutation de circuit </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>associe physiquement des segments de ligne pour relier les </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>correspondants de bout en bout </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau informatique pour les données </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>dit à commutation de paquetstransporte des colis (petites unités d’information) de proche en proche de l’émetteur vers le destinataire </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau câblé pour réceptionner la télédistribution </li></ul></ul><ul><ul><li>Le réseau mobile/GSM pour la téléphonie sans fil </li></ul></ul><ul><li>L’unification/synergie des réseaux a permis de transporter la voix sur un réseau informatique </li></ul><ul><ul><li>La voix est une application comme une autre </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les données sont numériques </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les règles de communication sont bien établies </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>La Voix sur Paquet (VoP) est un concept sous-jacent </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Voix sur IP (VoIP) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Voix sur ATM (VoATM) aussi synonyme de VoDSL </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Voix sur Frame Relay (VoFR) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>La Voix sur le câble (DOCSIS/PacketCable) en est un autre </li></ul></ul><ul><ul><li>Des passerelles permettent à l’application voix d’aboutir vers le PSTN/mobile ou bien d’être joint à partir du PSTN/mobile </li></ul></ul>
  10. L’application voix <ul><li>Quel que soit le réseau informatique, l’application fonctionne comme suit 6 : </li></ul><ul><li>Le(s) réseau(x) de transport emprunté(s) étant partagés avec d’autres applications, il faut garantir la Qualité de Service (QoS)!! </li></ul>7 © Completel/EBG 8 ex: ‘habillages’ IP, UDP, RTP Nb 7 & 8
  11. Quelques mots sur la QoS <ul><li>En tant que personne, nous évaluons « naturellement » la qualité d’une conversation </li></ul><ul><ul><li>Le Mean Opinion Score définit une échelle de valeurs comprises entre 0 et 5 où 5 désigne une qualité parfaite! </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le CODEC G711, 64Kbits, utilisé sur le RTC, est souvent pris comme référence avec un score MOS de 4.2 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le CODEC G729, 8Kbits, utilisé sur le réseau GSM, est associé à un score MOS de 4.0 </li></ul></ul></ul><ul><li>Un système informatique n’a pas ce sens de la perception mais utilise à la place des informations mesurables: </li></ul><ul><ul><li>les délais (delay): </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le délai de propagation, c'est-à-dire le temps mis par le signal pour être transmis de bout en bout </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le délai de transport, c'est-à-dire le temps total passé au niveau des composants actifs du réseau (switch, firewall, routeur, etc.) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Le délai de &quot;paquetisation&quot;, soit le temps nécessaire pour que le codec réalise sa tâche </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>la latence (latency): Le temps total de propagation du signal de bout en bout. Trop de latence introduit des ‘blancs dans la conversation’. La latence est influencé par </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>La bande passante disponible </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>L’occupation de la bande passante par les différents trafics </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les systèmes de sécurisation (ex, VPN, encryption) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>la variance/gigue (jitter): Conséquence de la variation de la latence qui est compensée par la notion de « mémoire tampon (Bufferisation) » </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Une latence faible donne un effet « temp réel » à la conversation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Une congestion du réseau augmentant la latence produira un effet désagréable de « paroles hachées» </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>la perte et le dé-séquencement de paquets (packet loss): Maximum toléré est de 1% </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Erreurs de transmission, engorgement du réseau, arrivée tardive de paquets sont tous des facteurs influençant la restitution complète et le qualité d’une conversation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Certain CODEC sont moins sensible à la perte car ils ‘ interpolent ’ les morceaux manquants </li></ul></ul></ul>perte interpolation
  12. Les facteurs de succès Passer à a voix sur paquet ? Troquer son PABX pour de la téléphonie IP ? Quand remplacer son PABX ?
  13. Pourquoi la Voix sur paquets ? <ul><li>L’utilisation d’un réseau par paquets </li></ul><ul><ul><li>permet la mutualisation de l’infrastructure (données et voix) </li></ul></ul><ul><ul><li>offre des avantages en terme de réduction de coût </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais ce ne sont pas les raisons essentielles. </li></ul></ul><ul><li>Pour les opérateurs, </li></ul><ul><ul><li>la technologie «  Time Division Multiplexing » </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>est une commutation de circuit ancienne mais largement éprouvée </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>permet de transporter de nombreuses communications simultanément </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>mais reste onéreuse en matière </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>de déploiement initial, </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>de maintenance, </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>de gestion ou d'extension. </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>la technologie « communication par paquets » est motivée par des critères tels que: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>investissement modique (réduction du CAPEX), </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>faible coût de maintenance et de gestion (réduction de l’OPEX), </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>fusion en un réseau unique des activités voix et données, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>la flexibilité qui permet de déployer simultanément d'autres service que le transport de la voix: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>la vidéo (IPTV, TV Digitale, surveillance, …) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>ou les données (VPN, Virtual LL, …) </li></ul></ul></ul></ul>
  14. Pourquoi la Voix sur paquets ? <ul><li>Initialement, la VoP était prévue pour l’opérateur pour </li></ul><ul><ul><li>remplacer ses liaisons TRUNKs entre équipements PSTN car elles sont permanentes et onéreuses </li></ul></ul><ul><ul><li>disposer de connexions dynamiques et moins coûteuses grâce au protocole IP </li></ul></ul><ul><li>De nos jours, plusieurs facteurs ont ouvert la VoP aux entreprises et au public </li></ul><ul><ul><li>arrivée de l’Internet large bande </li></ul></ul><ul><ul><li>l’intérêt croissant pour les TIC </li></ul></ul><ul><li>Grâce à la VoP, le « consommateur » bénéficie aussi d’une « réduction substantielle de ses coûts de communication » mais ce n’est pas le seul gain! </li></ul><ul><li>Une multitude de services complémentaires lui sont désormais offerts: </li></ul><ul><ul><li>la vidéo, </li></ul></ul><ul><ul><li>le chat, </li></ul></ul><ul><ul><li>le partage de contenus (par exemple les photos) ou d'applications, </li></ul></ul><ul><ul><li>la messagerie instantanée, </li></ul></ul><ul><ul><li>la messagerie unifiée (boîte vocale, comptes e-mail, fax, SMS, MMS, etc., réunis au sein d'une seule « boîte » accessible de partout), </li></ul></ul><ul><ul><li>la personnalisation de services (ringtones, déviation, musique/vidéo d'attente, etc.) </li></ul></ul><ul><ul><li>l'utilisation mobile (comme pour le GSM) grâce aux technologies d'accès réseau sans fil (WiFi et WiMAX). </li></ul></ul>
  15. Pourquoi remplacer un PABX PSTN par un système de téléphonie IP? <ul><li>Réduction de coût </li></ul><ul><ul><li>Le prix des communications voix sur IP est dérisoire par rapport à des communications traditionnelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Plus la destination est lointaine, plus le fossé se creuse </li></ul></ul><ul><ul><li>Bénéfices supplémentaires </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>appels gratuits via l'Internet entre les filiales distantes, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>appels locaux ou internationaux à tarif réduit par l'intermédiaire d'un opérateur « passerelle », </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>aucune paire de cuivre dédiée n'est nécessaire pour l'installation d'une nouvelle ligne de téléphone, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>existence de nombreux softphones (logiciel de téléphonie) gratuits en lieu et place de postes téléphoniques IP, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>liberté d'établir des conférences sans la dépendance d'un opérateur de service, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>faible coût d'administration. Dans une entreprise, il n'est plus nécessaire d'avoir des techniciens distincts pour la gestion des services de voix et de données, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le nombre d'opérateurs de services peut être considérablement réduit, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>les numéros gratuits au sein d'un pays (ex « 0800 ») peuvent aussi être utilisés sans frais au départ de l'étranger, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul></ul>
  16. Pourquoi remplacer un PABX PSTN par un système de téléphonie IP? <ul><li>Disponibilité et mobilité </li></ul><ul><ul><li>Souvent, une seule ligne est présente dans un bureau  l’utilisation d’un softphone ou d’un poste IP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>le problème s’éclipse. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>l’utilisateur gagne en mobilité: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>sa ligne « le suit » (mobilité intra et extra entreprise (roaming,vpn)) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>il est disponible au travers d’un annuaire unique </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Nouveaux services et standards ouverts. </li></ul><ul><ul><li>la liberté de l’entreprise est retrouvée: elle n’est plus « prisonnière » d'un seul fournisseur de solutions logicielle et/ou matérielle. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’interopérabilité est accrue: les communications sont possibles entre les systèmes acquis par deux entreprises distinctes même si elles ont opéré des choix de produits différents. </li></ul></ul><ul><li>Amélioration de la qualité sonore. </li></ul><ul><ul><li>Le PSTN bride les sons pouvant être émis sur la ligne </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fréquences supérieures à 3400 Hz sont supprimées </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Impossible d’avoir une qualité de type audio CD (ex: musique attente) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>La VoIP supprime cette limitation par l’utilisation du CODEC adéquat </li></ul></ul><ul><li>Administration simplifiée et aisément accessible. </li></ul><ul><ul><li>Plus besoin de modifier l’armoire de brassage </li></ul></ul><ul><ul><li>Association d’une ligne à un utilisateur est aisée </li></ul></ul><ul><ul><li>Très souvent une interface Web similaire à celle de l’administration courriel (à portée du patron ou de la secrétaire) </li></ul></ul><ul><ul><li>Autonomie accrue vis-à-vis des consultants spécialistes. </li></ul></ul>
  17. Quel est le bon moment pour abandonner son PABX traditionnel? <ul><li>Un PABX possède une durée de vie d'environ 7 années </li></ul><ul><li> si +, de nombreuses entreprises ne le mettront pas encore aux oubliettes </li></ul><ul><li>Beaucoup de PABX ont été achetés en 2000 (cfr bug) et arrivent donc à la fin de leurs vies/contrats </li></ul><ul><li>Pour l’entreprise, </li></ul><ul><ul><li>le matériel doit être amorti au niveau comptable </li></ul></ul><ul><ul><li>Il ne faut plus être lié par un contrat de maintenance </li></ul></ul><ul><li>Votre moment est venu, si vous répondez positivement à une des questions: </li></ul><ul><ul><li>le central téléphonique est-il inscrit dans un plan de renouvellement des équipements de l'entreprise? </li></ul></ul><ul><ul><li>l'entreprise est-elle en expansion? De nouvelles filiales vont-elles être mises en place? </li></ul></ul><ul><ul><li>l'entreprise est multi-sites. Ne serait-ce pas judicieux d'avoir un réseau de communication voix unique? </li></ul></ul><ul><ul><li>désire-t-on une gestion financière centralisée des dépenses en matière de télécommunications? </li></ul></ul><ul><ul><li>l'entreprise souhaite pratiquer le télétravail. N'est-il pas judicieux que les numéros de téléphone des télétravailleurs les suivent partout? </li></ul></ul><ul><ul><li>pour améliorer la compétitivité, l'entreprise a-t-elle besoin d'outils de communication performants? </li></ul></ul>
  18. Qu’est ce que la téléphonie IP ? Distinction entre VoIP, trunking, ToIP, Téléphonie sur Internet, … Les « ponts » entre mondes IP et PSTN
  19. La VoIP n’est pas un synomyme parfait de la ToIP <ul><li>Le trunking </li></ul><ul><ul><li>technique d'agrégation télécom </li></ul></ul><ul><ul><li>transport simultané de multiples communications </li></ul></ul><ul><ul><li>liaison physique dédiée entre deux commutateurs téléphonique </li></ul></ul><ul><ul><li>onéreux </li></ul></ul><ul><li>La Voice Over IP </li></ul><ul><ul><li>substitution d’un trunk par une connexion IP au travers d’un réseau </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>privé (ex: réseau d’un opérateur, réseau international d’une entreprise) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>public (ex: Internet) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>substitution de la ligne dédicacée à la téléphonie par un canal partagé entre voix et données. </li></ul></ul><ul><ul><li>le transport par paquets n’est pas de bout en bout </li></ul></ul><ul><li>Avantages </li></ul><ul><ul><li>synergie des infrastructures </li></ul></ul><ul><ul><li>réduction </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>des coûts d’exploitation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>du nombre de techniciens nécessaire </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>« recadrage » des compétences métiers </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>déplacement des rôles télécom vers l’administration ICT & réseau </li></ul></ul></ul>
  20. La VoIP n’est pas un synomyme parfait de la ToIP <ul><li>La Téléphonie over IP </li></ul><ul><ul><li>stade « ultime » dans migration vers le ‘tout IP’ </li></ul></ul><ul><ul><li>le transport par paquets s’effectue de bout en bout </li></ul></ul><ul><ul><li>porte vers la notion de convergence des réseaux et des services </li></ul></ul><ul><ul><li>remplace </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>le poste téléphonique traditionnel par un « poste téléphonique IP » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le central téléphonique traditionnel par un logiciel Serveur 9 ou un IPpbx s'exécutant sur un système d'exploitation (Windows, Linux, Unix,…) </li></ul></ul></ul><ul><li>Caractéristiques de la ToIP, le remplacement </li></ul><ul><ul><li>de la prise téléphonique (RJ11) par une prise réseau (RJ45), </li></ul></ul><ul><ul><li>de l'interface analogique ou numérique du poste téléphonique avec le réseau par une interface de protocole IP, </li></ul></ul><ul><ul><li>du protocole de signalisation téléphonique traditionnel par un système de voix sur IP, </li></ul></ul><ul><ul><li>du combiné téléphonique par </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>un nouveau terminal ou </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>un logiciel (softphone) pouvant être installé sur un ordinateur, PDA, Smartphone,… </li></ul></ul></ul>9 Appelé aussi SoftSwitch
  21. L’échelle de déploiement en ToIP <ul><li>Les zones de disponibilité en ToIP sont similaires à la téléphonie PSTN. </li></ul><ul><li>Nomenclatures de qualifications </li></ul><ul><ul><li>Zone fermée (Intranet): par l'utilisation d'un serveur IP privé, </li></ul></ul><ul><ul><li>Zone semi-publique (Extranet): par le partage d'un serveur IP avec ses partenaires ou clients (via un VPN par exemple), </li></ul></ul><ul><ul><li>Zone publique mais limitée (Internet): par l'ouverture sur l'Internet du central IP mais sans pont PSTN ou mobile, </li></ul></ul><ul><ul><li>Zone publique et ouverte (Internet): par l'ouverture sur l'Internet du central IP et l'adjonction de passerelle vers le réseau PSTN/Mobile. </li></ul></ul><ul><li>La ToIP va aussi plus loin que la transmission de la voix. </li></ul><ul><ul><li>transmission de la vidéo </li></ul></ul><ul><ul><li>transmission de FAX </li></ul></ul><ul><ul><li>Convergence Téléphonie-Informatique </li></ul></ul>
  22. Téléphonie sur Internet: ancêtre de la ToIP <ul><li>Cet aïeul a pour caractéristiques initiales </li></ul><ul><ul><li>la communication vocale transitait uniquement via le réseau Internet </li></ul></ul><ul><ul><li>les correspondants étaient exclusivement des PC connectés à Internet </li></ul></ul><ul><ul><li>les PC étaient inévitablement de configuration similaire: </li></ul></ul><ul><ul><li>Le même logiciel (propriétaire), voire même équipement de Téléphonie Internet était indispensable </li></ul></ul><ul><li>Parmi les pionniers on retrouve: Netmeeting, CoolTalk, Net2Phone, WebPhone, … </li></ul><ul><li>Au fil des années, </li></ul><ul><ul><li>plusieurs fonctionnalités complémentaires ont été adjointes (chat, IM, présence, ponts vers le PSTN/GSM …). </li></ul></ul><ul><ul><li>majoritairement sous forme d’extension propriétaire et dédicacée à tel ou tel logiciel </li></ul></ul><ul><li>Skype est une figure emblématique de cette évolution </li></ul><ul><li>Les plus grandes exigences de ce mode de ToIP sont </li></ul><ul><ul><li>l’obligation pour les correspondants d’utiliser le même logiciel </li></ul></ul><ul><ul><li>la nécessité pour les correspondants d’être inscrit au sein du même annuaire d'utilisateurs. </li></ul></ul><ul><ul><li>l’octroi d’une totale confiance envers l’entreprise qui a développé le logiciel (sécurité, confidentialité, respect de la vié privé, …) </li></ul></ul>
  23. Les descendants du poste de téléphone <ul><li>Le téléphone IP: </li></ul><ul><li>Hardphone </li></ul><ul><li>Softphone </li></ul><ul><li>Analogue Telephone Adapter (ATA) </li></ul>
  24. L’IP Phone <ul><li>Le combiné de nouvelle génération </li></ul><ul><ul><li>Consiste en l’association </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>d'un logiciel client supportant un certain protocole de ToIP </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>d'une interface utilisateur composée d'un micro, d'un haut parleur, d'un pavé (alpha-)numérique et, parfois, d'un écran d'affichage. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>se catégorise sous trois formes </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>HARDware telePHONE (hardphone) : l’appareil électronique muni d’un logiciel intégré dont le design est souvent proche d’un combiné traditionnel 10 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Softphone :un programme informatique permettant à tout ordinateur, muni d’accessoires audio, d’ émettre ou recevoir des appels téléphoniques. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Analogue Telephone Adapter (ATA) : l’appareil électronique muni d’un logiciel intégré mais qui n’est muni d’aucun accessoire (micro, haut parleur, pavé) audio. Il utilise le téléphone analogique comme interface utilisateur. </li></ul></ul></ul>10 une prise RJ45 se substitue à la prise RJ11 et le courant provient aussi de la prise (PoE)
  25. L’application de téléphonie Fonctionnement de la téléphonie IP La sécurisation de la téléphonie IP Le potentiel de l’application: la Convergence Téléphonie Informatique (CTI)
  26. Principe de fonctionnement <ul><li>L’établissement d’une communication IP s’établit en deux étapes: </li></ul><ul><ul><li>la mise en correspondance des participants à la communication, </li></ul></ul><ul><ul><li>l'établissement de la communication en tant que telle. </li></ul></ul><ul><li>Cette communication peu prendre une dimension plus large que la simple communication vocale! </li></ul><ul><li>Médias supplémentaires: </li></ul><ul><ul><li>la vidéo, </li></ul></ul><ul><ul><li>un tableau blanc partagé, </li></ul></ul><ul><ul><li>une application texte de chat, </li></ul></ul><ul><ul><li>le partage d'une application quelconque (ex. présentation) </li></ul></ul><ul><ul><li>On parle alors d’une véritable communication multimédia </li></ul></ul>
  27. Première étape: La mise en correspondance <ul><li>La mise en correspondance </li></ul><ul><ul><li>échange mutuel de paramètres 11 de communication entre les participants </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>quelle est l'adresse IP où le téléphone peut joindre son correspondant? </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>quels sont les ports TCP/UDP sur lesquels l'application de téléphonie peut transmettre les flux d'information numériques (les médias) qui correspondent à la voix, la vidéo, le texte, etc. ? </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>pour le profane, la méthode d'adressage est plus conventionnelle </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>la numérotation téléphonique traditionnelle, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>l'identité virtuelle: pseudo ou nom de login, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le nom et/ou du prénom réel(s), </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>l'adresse de courrier électronique, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>l’utilisation d'un annuaire </li></ul></ul></ul><ul><li>Nombreuses technologies de mise en correspondance </li></ul><ul><ul><li>propriétaire: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>produits ou logiciels ne se conformant à aucun standard international reconnu </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>solutions apparues avec l'ouverture de l'Internet au grand public dès 1990 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>initialement suivant le mode point à point: pas de serveur intermédiaire pour localiser des correspondants </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>absence d'interopérabilité totale: l’utilisateur est confiné dans sa communauté </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>standardisée: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>produits ou logiciels se conformant à une norme reconnue </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>organismes internationaux de standardisation en V/ToIP: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>ITU-T: organisme orienté télécom, normes payantes </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>IETF: organisme orienté Internet, normes gratuites </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>11 Si le correspondant est sur le PSTN/mobile, ce sont les paramètres (IP et ports) de la passerelle </li></ul></ul>
  28. Première étape: La mise en correspondance <ul><li>Le terme technique : « la signalisation de l’appel » </li></ul><ul><li>Exemples de technologie de signalisation </li></ul><ul><ul><li>H.323: Packet-based multimedia communications architecture, </li></ul></ul><ul><ul><li>SIP: Session Initiation Protocol, </li></ul></ul><ul><ul><li>Net2Phone, </li></ul></ul><ul><ul><li>Skype, </li></ul></ul><ul><ul><li>Megaco / H.248: Media Gateway Control protocol, </li></ul></ul><ul><ul><li>SCCP: Skinny Client Control Protocol, </li></ul></ul><ul><ul><li>etc </li></ul></ul>
  29. Souvent le partage de connexion Internet est un problème <ul><li>Network Address Translation (NAT): </li></ul><ul><ul><li>nombre d’adresses IP publiques < nombre de machines sur le LAN </li></ul></ul><ul><li>Network Address Port Translation (PAT) </li></ul><ul><ul><li>Toutes les machines sur le LAN partagent la même adresse IP publique </li></ul></ul><ul><li>Problèmes </li></ul><ul><ul><li>Le réseau d’entreprise n’utilise pas les adresses IP publiques sur Internet </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>10.0.0.0/8 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>172.16.0.0/12 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>192.168.0.0/16 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>169.254.0.0/16 </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>La validité des paramètres de communications est limitée au LAN </li></ul></ul><ul><li>Solutions </li></ul><ul><ul><li>Utiliser des adresses IP publiques (utiliser IPv6 ) </li></ul></ul><ul><ul><li>Utiliser des ‘astuces’ </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Résolution de nom dynamique (DynDNS,…) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Technologies dédiées (STUN, ICE, FCP,…) </li></ul></ul></ul>
  30. Seconde étape: l'établissement de la communication <ul><li>L'établissement de la communication </li></ul><ul><ul><li>c'est le transfert des données applicatives </li></ul></ul><ul><ul><li>échange mutuel des médias utilisés: voix, vidéo, texte, jeux vidéo, … </li></ul></ul><ul><li>Technologie de transport de média prend le relais </li></ul><ul><li>Particularité d’un média </li></ul><ul><ul><li>Temps réel </li></ul></ul><ul><ul><li>Asynchrone </li></ul></ul><ul><li>Rôles de la technologie de transport </li></ul><ul><ul><li>transport des paquets constituant le média, </li></ul></ul><ul><ul><li>identification du contenu, </li></ul></ul><ul><ul><li>reconstruction temporelle (remise en ordre chronologique), </li></ul></ul><ul><ul><li>détection des pertes, </li></ul></ul><ul><ul><li>etc </li></ul></ul><ul><li>Technologies de transport temps réel: </li></ul><ul><ul><li>Real-Time Protocol (RTP): données voix, vidéo </li></ul></ul><ul><ul><li>Real-Time Control Protocol (RTCP): suivi, contrôle et feedback sur la QoS pour RTP </li></ul></ul><ul><ul><li>Compressed Real Time Protocol (cRTP) ou Enhanced Compressed Real Time Protocol (ecRTP): variante de RTP pour réseau plus lent (ex DATA mobile: GPRS/UMTS) </li></ul></ul><ul><ul><li>Secure Real-Time Protocol (sRTP) et Secure Real-Time Control Protocol (sRTCP): variante de RTP qui procure la confidentialité </li></ul></ul>
  31. Sécurisation de la Téléphonie Informatique <ul><li>Identification/Authentification: </li></ul><ul><ul><li>Eviter la fraude aux communications (vol de login) </li></ul></ul><ul><ul><li>Eviter l’usurpation d’identité des participants </li></ul></ul><ul><ul><li>Eviter que la communication ne soit </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>coupée par un tiers </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>modifiée par un tiers </li></ul></ul></ul><ul><li>La confidentialité </li></ul><ul><ul><li>Eviter la collecte d’information (ex: sujet/heure de l’appel, intervenants) </li></ul></ul><ul><ul><li>Eviter la capture de la communication (ex: écoute non autorisée) </li></ul></ul><ul><li>La Qualité de Service </li></ul><ul><ul><li>Eviter que la communication ne se dégrade </li></ul></ul><ul><ul><li>Eviter que la communication ne soit coupée </li></ul></ul><ul><ul><li>Assurer que la communication aboutisse </li></ul></ul>
  32. Sécurisation de la Téléphonie Informatique <ul><li>En fait la V/ToIP est devenue une application!  vulnérable aux mêmes problèmes que les autres programmes réseaux </li></ul><ul><li>Scénarii d'attaques possibles </li></ul><ul><ul><li>attaques contre le système d'exploitation (OS) sous lequel fonctionne le logiciel (serveur ou client) de voix ou de multimédia </li></ul></ul><ul><ul><li>attaques contre les faiblesses de configuration d'appareils de V&MMoIP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>mot de passe par défaut </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>attaques contre le réseau IP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>réduire ses performances (débit, charge processeur, surcharge mémoire) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>attaques contre les serveurs qui hébergent les services V&MMoIP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>réduction de performance, mise en place de virus, d’espion </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>attaques contre les vulnérabilités d'un protocole ou les bugs dans le logiciel correspondant </li></ul></ul><ul><ul><li>SPam over Internet Telephony (SPIT) </li></ul></ul><ul><li>Les rôles à ne pas négliger (appel d’urgence, localisation, …) </li></ul>
  33. Sécuriser l’infrastructure de téléphonie IP? <ul><li>De nombreuses méthodes existent </li></ul><ul><ul><li>techniques de sécurisation d’OS </li></ul></ul><ul><ul><li>techniques de sécurisation de réseau </li></ul></ul><ul><ul><li>techniques de développement de programme </li></ul></ul><ul><ul><li>techniques de QoS sur réseau </li></ul></ul><ul><li>Exemples </li></ul><ul><ul><li>utiliser un VPN pour un transport sur le réseau d'un tiers (ex Internet) </li></ul></ul><ul><ul><li>utiliser un VLAN distinct pour scinder virtuellement le réseau de données et le réseau ToIP </li></ul></ul><ul><ul><li>utiliser une méthode d'encryption de média comme SecureRTP </li></ul></ul><ul><ul><li>protéger le réseau par un firewall, un IDS, un IDP </li></ul></ul><ul><ul><li>configurer et administrer adéquatement les téléphones IP </li></ul></ul><ul><ul><li>mettre en place une politique « dial plan » (règles d’utilisation) </li></ul></ul><ul><ul><li>suivre et installer les mise à jour de sécurité </li></ul></ul><ul><ul><li>utiliser le « Power over Ethernet » et des onduleurs pour alimenter les téléphones IP en courant électrique. </li></ul></ul>
  34. La Convergence Téléphonie Informatique (CTI) <ul><li>La téléphonie traditionnelle </li></ul><ul><ul><li>ne se limite pas à l’émission/réception d’appel </li></ul></ul><ul><ul><li>est associé à un nombre de fonctions supplémentaires </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>le transfert d'appels vers un autre poste, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le message d'attente, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le double appel, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>l'affichage du numéro appelant, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>la présentation du nom de l'appelant, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le répondeur vocal, la messagerie vocale, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul></ul><ul><li>Une ToIP « exemplaire » </li></ul><ul><ul><li>offre au moins les même services </li></ul></ul><ul><ul><li>va plus loin dans la collaboration/intégration avec l’informatique </li></ul></ul><ul><li>Services de nouvelle génération </li></ul><ul><ul><li>l'accès universel à son carnet d'adresses personnel unique, au répertoire d'entreprise </li></ul></ul><ul><ul><li>l'obtention d'informations contextuelles sur les intervenants (ex: compte client) </li></ul></ul><ul><ul><li>le répondeur/messagerie vidéo </li></ul></ul><ul><ul><li>la redirection vers la messagerie électronique, un site Web, </li></ul></ul><ul><ul><li>la mobilité du poste IP dans l’entreprise, à travers le monde (roaming) </li></ul></ul><ul><ul><li>la maintenance centralisée d'infrastructures décentralisées </li></ul></ul><ul><ul><li>la sélection dynamique (Web Service) de la passerelle la plus adéquate </li></ul></ul><ul><ul><li>travail coopératif: partage d’application, webconférencing </li></ul></ul><ul><ul><li>… </li></ul></ul>
  35. Les différentes variantes de la Téléphonie IP Logiciel propriétaire ou standard reconnu? Quel modèle de mise en œuvre pour une entreprise ? Hébergé, In-House, Centrex,… Les modèles technologiques pour la voix d’aujourd’hui et le Multimédia de demain. (NDLR Ou devrions nous dire « la voix d’hier et le multimédia d’aujourd’hui ») L’IP PBX ou la « métamorphose » d’un équipement électronique en un logiciel…
  36. Logiciel propriétaire ou standard reconnu? <ul><li>Logiciel propriétaire 12 : </li></ul><ul><ul><li>« un logiciel à l'utilisation couramment restrictive, exclusive, soumise à contraintes et dont le code source est souvent un secret de fabrication. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il peut être vendu ou gratuit, son code source est, la plupart du temps, caché bien qu'il puisse être disponible, il peut être interdit de le copier et de le redistribuer, il peut même être interdit de l'étudier.» </li></ul></ul><ul><li>Une norme propriétaire occasionne souvent la naissance de communautés fermées </li></ul><ul><li>Mythe à briser </li></ul><ul><ul><li>« logiciel standardisé ne doit pas être confondu avec le concept de logiciel libre » </li></ul></ul><ul><li>Un standard, une norme ouverte </li></ul><ul><ul><li>ne signifie pas que le code (source) du logiciel soit publié ou révélé à des tiers, </li></ul></ul><ul><ul><li>signifie que le logiciel est conforme au mode de fonctionnement défini par la spécification écrite par organisme de normalisation </li></ul></ul><ul><li>Atout d’une norme ouverte: « la fédération de services » </li></ul><ul><ul><li>Par l’utilisation d’une norme commune, les différentes communautés peuvent communiquer entre elles </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Comme l’envoie d’un mail de moi@XXX.be à toi@YYY.be </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>12 © Wikipedia </li></ul></ul>
  37. Modèles de mise en œuvre. <ul><li>« La mise en place d'une solution de voix sur IP (de présence et de messagerie instantanée) est similaire à la mise en place d'un serveur de messagerie Internet » </li></ul><ul><li>Alternatives pour disposer de services V/ToIP: </li></ul><ul><ul><li>l'installation du serveur de V/ToIP au sein du réseau (LAN/DMZ) de l'entreprise. </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les entreprises multi-sites peuvent opter pour: </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Un serveur au sein de chaque implantation géographique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Un serveur unique au sein du siège </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Et l’utilisation de ses propre passerelles PSTN/mobile </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>L’housing 12 du service de V/ToIP de l'entreprise chez un fournisseur de services Internet </li></ul></ul><ul><ul><li>la souscription aux services d'un ITSP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mode centrex: l’hosting 13 d’un serveur de Téléphonie ou d’un IPpbx </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La mise à disposition de passerelle PSTN/mobile (avec des coûts de communication à tarif réduit!) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>12 le serveur est la propriété de l’entreprise </li></ul></ul><ul><ul><li>13 le serveur est la propriété de l’ITSP, l’entreprise loue le service </li></ul></ul>
  38. Modèles pour la V/ToIP (Multimédia) <ul><li>Architectures centralisées: « philosophie des opérateurs de télécom traditionnels » </li></ul><ul><li>Particularités </li></ul><ul><ul><li>l'intelligence est au sein du réseau, </li></ul></ul><ul><ul><li>les terminaux des utilisateurs sont relativement &quot;ignorants&quot;, </li></ul></ul><ul><ul><li>la gestion est centralisée, </li></ul></ul><ul><ul><li>la réservation des ressources et la signalisation des communications sont similaires à celle du PSTN, </li></ul></ul><ul><ul><li>peu de possibilités de fonctionnalités sur les terminaux utilisateurs </li></ul></ul>
  39. Modèles pour la V/ToIP (Multimédia) <ul><li>Architectures distribuées: « philosophie utilisée au sein de l'Internet » </li></ul><ul><li>Particularités </li></ul><ul><ul><li>l’intelligence est distribuée entre les terminaux utilisateurs et les équipements de signalisation disponibles au sein du réseau, </li></ul></ul><ul><ul><li>les terminaux sont les téléphones IP, les PC ou les passerelles VoIP, </li></ul></ul><ul><ul><li>les systèmes sont flexibles et il est aisé d'ajouter un nouveau service, </li></ul></ul><ul><ul><li>les systèmes sont plus complexes mais plus souples </li></ul></ul><ul><li>L’architecture informatique </li></ul><ul><ul><li>est scindée en de multiples entités </li></ul></ul><ul><ul><li>délègue les tâches à accomplir aux systèmes les plus adaptés à leur réalisation (ex: DNS pour la localisation de services) </li></ul></ul>
  40. Technologies <ul><li>Architectures centralisées: </li></ul><ul><ul><li>Media Gateway Control Protocol (MGCP): std IETF </li></ul></ul><ul><ul><li>Media Gateway Control (Megaco H.248): std IETF/ITU-T </li></ul></ul><ul><ul><li>Net2Phone: Propriétaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Skinny Client Control Protocol (SCCP): Propriétaire CISCO </li></ul></ul><ul><li>Architectures distribuées: </li></ul><ul><ul><li>H.323: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>std ITU </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>transposition de la signalisation voix faite pour le RNIS/ISDN </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La v1=NetMeeting; actuellement la dernière est la v5 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>fonctionnement fort proche de celui d'un réseau de téléphonie traditionnel et son adaptation au réseau IP est assez lourde </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>messages de signalisation sont en binaire </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>composantes: terminal, gatekeeper, gateway </li></ul></ul></ul>
  41. Technologies <ul><li>Architectures distribuées: </li></ul><ul><ul><li>Session Initiation Protocol : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>std IETF </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>sa simplicité en a fait une alternative sérieuse à H.323 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>standard multimédia de facto pour les réseaux du futur </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>un cousin de l'HTTP (web) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>messages de signalisation sont en textes </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>utilise de nombreux protocoles standardisés et déjà bien maîtrisés (DNS, SMTP, …) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>hérite des nombreux efforts de R&D fait sur les protocoles Internet </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>sa force de mobilité & de nomadicité </li></ul></ul></ul>
  42. Technologies <ul><li>Les composantes du système SIP: </li></ul><ul><ul><li>le téléphone IP SIP: User Agent (UA) </li></ul></ul><ul><ul><li>le serveur Registrar, Proxy ou Redirect </li></ul></ul><ul><ul><li>le ‘Location Service’ (LS) </li></ul></ul><ul><li>Fonctionnement </li></ul><ul><ul><li>le Registrar s’occupe de l’association </li></ul></ul><ul><ul><li>du compte SIP avec la localisation réseau </li></ul></ul><ul><ul><li>le LS est en quelque sorte la BD de ces associations </li></ul></ul><ul><ul><li>le Proxy s’occupe de faire suivre la </li></ul></ul><ul><ul><li>demande d'appel de l’UA! </li></ul></ul><ul><li>Adressage des utilisateurs simplifié </li></ul><ul><ul><li>utilisateur/ressource est identifié comme une adresse électronique (URI) « protocole:utilisateur@domaine » </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>sip:alex.terieur@awt.be: adresse de contact SIP de l'utilisateur, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>tel:+3281778080: combiné téléphonique du bureau de l'utilisateur, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>mailto:alex.terieur@awt.be: boîte aux lettres électronique professionnelle de l'utilisateur, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>http://www.awt.be/~alex.terieur: correspond au site Web de l'utilisateur. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Un URI identifie donc une personne, une ressource ou un groupe et non un appareil spécifique! </li></ul></ul><ul><ul><li>Technologie de correspondance entre URI SIP et numéro E.164: tElephone NUmber Mapping (ENUM) </li></ul></ul>
  43. Établissement d’un appel SIP
  44. Technologies <ul><li>Architectures distribuées: </li></ul><ul><ul><li>Skype </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>propriétaire </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>à l’origine un outil de Téléphonie Internet </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>désormais un service de type ITSP </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>c’est le modèle de Peer 2 Peer qui en font un système distribué </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>la communication entre les </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>intervenant transite au travers </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>d’une large majorité de la </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>communauté SKYPE </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>faille sécurité </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>consommation de ressources (CPU, BP) même sans appel en cours </li></ul></ul></ul></ul>
  45. Technologies: L’IP pbx <ul><li>Central téléphonique traditionnel est constitué </li></ul><ul><ul><li>de composants électroniques </li></ul></ul><ul><ul><li>une prise Foreign eXchange Subscriber (FXS) par poste téléphonique </li></ul></ul><ul><ul><li>des services télécom </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>fonction ISDN, SS7,QSIG (fonctions inter-PBX, fonctions utilisateur) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>norme d’interconnexion EuroISDN, Lucent 5E, National ISDN2, … </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>serveur vocal </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>des fonctionnalités uniques (propriétaires ?) à la marque du PABX! </li></ul></ul></ul><ul><li>Un IP PBX est </li></ul><ul><ul><li>qualifié d'offre classique vs ToIP, il suit la philosophie du monde telco </li></ul></ul><ul><ul><li>à l’origine, un ‘simple’ PABX muni d’une carte réseau ethernet afin de se connecter à un réseau IP </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>pour y être associé à un logiciel client (préférences, gestion des appels,…), norme TAPI 14 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>pour permettre sur PC </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>l’écoute de la messagerie vocale </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>l’émission/réception des appels </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><li>désormais, un logiciel ‘embarqué’ sur un serveur informatique (Small Form Factor) avec </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>un logiciel de PABX </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>des cartes d’extension télécom (BA/PRA, E1/T1, …) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>et évidemment une carte réseau (pour l’IP) ! </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>de plus en plus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>un service de ToIP (H.323 initialement, SIP désormais) </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>des DSP pour passer la voix des lignes analogiques vers les postes IP et vice versa </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>un disque dur pour le stockage des messages vocaux </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Fournisseurs </li></ul><ul><ul><li>Les majors ont évolué (ex Alcatel, Avaya, Siemens, Lucent, Nortel,...) </li></ul></ul><ul><ul><li>Des nouveaux venus en Logiciel Libre (ex Asterisk) </li></ul></ul><ul><ul><li>14 Telephony Application Programming Interface: </li></ul></ul><ul><ul><li>fonction CTI sous MS Windows </li></ul></ul>
  46. Les nouveaux acteurs L’Internet Telephony Service Provider (ITSP) Les fournisseurs de solutions de téléphonie Centrex L’intégrateur télécom/informatique Opérateurs fixe/mobiles, MVNO/FVNO et la convergence des terminaux bi-mode (GSM-WiFi)
  47. L’hollywood de la V/ToIP <ul><li>Convergence Fixe/Mobile </li></ul><ul><ul><li>Les équipements évoluent </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Téléphone GSM/WiFi </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>PDA WiFi/GSM </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ordinateur–Téléphone IP hybride </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Rendue possible grâce à l’adoption de l’IP comme technologie de transport </li></ul></ul><ul><ul><li>Les opérateurs télécom ne se limitent plus à leur business d’origine </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les fixes font du mobile: Mobile Virtual Network Operator (MVNO) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les mobiles font du fixe: Fixe Virtual Network Operator (FVNO) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mot clé: « Désintermédiation » la mise en relation directe entre une offre et une demande, sans le jeu coûteux des intermédiaires </li></ul></ul></ul><ul><li>Les acteurs informatiques diversifient leurs rôles </li></ul><ul><ul><li>Les ISP ne se limitent plus à leur business d’origine </li></ul></ul><ul><ul><li>Les hébergeurs étendent leurs portfolio </li></ul></ul><ul><ul><li>Les sociétés de développement web, les intégrateurs, les éditeurs de logiciels envahissent le marché </li></ul></ul><ul><li>Adjonction de services voix en plus de ceux tels que courriel, web, antivirus </li></ul><ul><ul><li>Housing/Hosting de serveur de voix (Mode Centrex) </li></ul></ul><ul><ul><li>Services de passerelle PSTN/Mobile (Internet Telephony Service provider) </li></ul></ul><ul><ul><li>Licence télécom pour l’attribution de numéro de téléphone E.164 dédié à la ToIP </li></ul></ul>
  48. Conclusion Les clés de l’AWT en matière de Téléphonie sur IP
  49. Recommandations de l’AWT <ul><li>La ToIP ne doit pas être considérée comme « le » nouveau gadget à posséder . </li></ul><ul><li>C'est une évolution qui mérite une réflexion sérieuse. L'idéal est souvent de profiter de circonstances favorables pour envisager une migration vers une solution de VoIP ou de ToIP, comme par exemple la nécessité de changer le central téléphonique. </li></ul><ul><li>La ToIP s'associe à une réduction de la facture des communications vocales, mais ce n'est pas nécessairement le point le plus important à considérer. </li></ul><ul><li>Les bénéfices liés à l'organisation et la qualité du travail sont très importants. Ainsi, la ToIP est en parfaite adéquation avec le concept de mobilité professionnelle selon lequel le bureau et ses facilités suivent l'employé dans ses déplacements. </li></ul><ul><li>L'utilisation d'un standard reconnu est la garantie de pérennité d'une migration. </li></ul><ul><li>De même, on veillera à assurer une étroite intégration entre les applications ou services informatiques et la téléphonie. </li></ul><ul><li>La qualité de service et la sécurité des communications doivent être au centre des choix en matière de ToIP. </li></ul><ul><li>Une entreprise ne peut en effet accepter que la qualité de ses communications soit dégradée ou encore que le contenu de certaines communications puisse être intercepté. </li></ul><ul><li>Ressources sur www.AWT.be </li></ul><ul><ul><li>Fiche technique: </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>«  La téléphonie sur IP » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>«  Les VLAN Ethernet» </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Focus d’actualité « Quel est l'état du marché de la téléphonie IP? » </li></ul></ul><ul><ul><li>Dossier:   </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>«Business mobile » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Guide sécurité informatique » </li></ul></ul></ul>

×