Your SlideShare is downloading. ×
WISeKey article AGEFI (Swiss Financial Newspaper)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

WISeKey article AGEFI (Swiss Financial Newspaper)

409
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
409
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. PAGE 4 vendredi 6 août 2010 SUISSE Belimo inscrit une bonne La neutralité suisse est rassurante performance SÉCURITÉ DIGITALE. La Suisse pourrait s’arroger grâce à sa neutralité une part importante d’un marché estimé à 100 milliards de francs. Belimo a réalisé une bonne per- formance depuis le début de l’an- Il y a quelques jours, l’Arabie en raison de leur vision géopoli- est lourd - il faut une clé usb. En si les Alémaniques jalousaient les née. Leader mondial des servomo- Saoudite a interdit les Blackberry tique de la sécurité. En outre, elle plus, il coûte cher: 70 francs. Mais Romands. Si une société romande teurs électriques pour le sur son territoire. La raison? Ryad ignore ce que le constructeur du surtout, il est déjà dépassé. Au- propose un nouveau produit, les chauffage, la ventilation et la cli- ne pouvait accéder à l’enregistre- sytème a pu introduire dans le jourd’hui, sur l’iPhone, Wisekey Alémaniques ne s’en réjouissent matisation, le groupe zurichois a ment des données cryptées qui code. S’est-il réservé un accès pri- offre les mêmes avantages, notam- pas. Ils semblent au contraire en amélioré son bénéfice net de transitent sur ces smartphones. Le vilégié, «backdoor»? Ce contexte ment la signature électronique et prendre ombrage, comme si cela 38,4% en glissement annuel, à fabricant canadien RIM, qui de méfiance envers les grandes l’identification d’un client, avec les mortifiait. Pourquoi? Je 31,5 millions de francs. Le chiffre stocke ces informations entre au- nations et leurs grandes sociétés une simple application à téléchar- l’ignore. Mais souvent, au lieu d’affaires de l’entreprise sise à tres aux Etats-Unis, n’autorisait constitue une chance stratégique ger pour 1 francs 10 dans le d’acheter une solution romande, Hinwil (ZH) s’est établi à 209,3 pas les Saoudiens à en prendre pour la Suisse en raison de sa neu- CARLOS MOREIRA. Le créateur monde entier. ils préfèrent développer un au- millions de francs, en hausse de connaissance même lors d’une en- tralité. de Wisekey (à Genève) estime que la tre produit de leur côté ou ache- 10,1% par rapport à la même pé- quête de sécurité intérieure liée sécurité digitale constitue une vraie Les grandes banques ter un tel article auprès d’une so- riode de l’année dernière. Corri- au terrorisme. L’interdiction du Pourquoi? chance stratégique pour la Suisse. ont pourtant les moyens ciété étrangère. Même si cela leur gée des taux de change, la crois- Blackberry a permis de débloquer La sécurité digitale est un do- d’être à la pointe? coûte plus cher. Même si cela en- sance a atteint 13,3%, a indiqué la situation en quelques jours. maine sensible dans lequel la persé. Chacun développe sa solu- Même avec un bon produit, une traîne une perte de temps. Même Belimo jeudi dans un communi- Désormais, RIM pourrait auto- Suisse dispose d’un atout: sa neu- tion dans son coin. La Confédéra- société de sécurité numérique ap- si le résultat est moins perfor- qué. La marge bénéficiaire avant riser l’accès aux données cryptées tralité. C’est pour cela que Wise- tion et les grandes banques pour- partenant aux banques, man- mant. intérêts et impôts (EBIT) s’est ins- aux autorités saoudiennes. On le key a pu signer des accords de co- raient favoriser l’émergence d’une quera de possibilités commercia- tallée quant à elle à 19,5%, contre voit: le secteur de la sécurité est developpement de solutions au industrie suisse de la sécurité di- les à cause d’un conflit d’intérêts Un exemple? 14,8% un an plus tôt. Les mesu- régi par des intérêts nationaux. Ce Brésil, en Russie, en Inde, aux gitale, réunir les différents acteurs, latent. La société Swisskey, qui En Suisse, Wisekey a participé à res d’économies liées à la réces- qui peut provoquer des conflits USA et en Israël. La neutralité les fédérer. Elles pourraient servir appartenait aux banques, a fait la première mondiale du vote sion de l’année précédente ainsi d’intérêts. «Aujourd’hui, les suisse rassure les consommateurs de catalyseur et de rampe de lan- faillite en l’an 2000 pour cette rai- électronique dans le canton de Ge- que l’augmentation modérée des clients se méfient d’une solution et les institutions de ces pays. La cement pour les sociétés suisses son. Aujourd’hui, il existe un nève en l’an 2000, avec un sys- frais de matériel et de fret ont de sécurité américaine, analyse Suisse offre une alternative neu- de la sécurité digitale. Curieuse- moyen de contourner cet obsta- tème d’identification également contribué à cette croissance. Les Carlos Moreira, créateur de la so- tre. Ce positionnement lui per- ment, banques et autorités agis- cle. Une société comme Wisekey, applicable dans le monde ban- ventes se sont accrues dans toutes ciété Wisekey, acteur mondial de mettrait de jouer un rôle de pre- sent à l’inverse du bon sens. Au présente dans une trentaine de caire. Dix ans plus tard, la Confé- les régions importantes, particu- la sécurité numérique. Ils crai- mier plan dans un marché qui est lieu de valoriser le collectif suisse, marchés, peut commercialiser à dération et les cantons n’ont tou- lièrement en Asie, à +26,6% grâce gnent une solution chinoise ou gigantesque. Selon une récente elles jouent en individuel et font l’international une solution inté- jours pas adopté cette solution à la progression des applications russe. Dans tous les cas, ils redou- enquête du «Washington Post», concurrence aux entreprises suis- ressante développée par une ban- reconnue sur un plan internatio- aérauliques. Belimo s’attend à une tent des problèmes de défense et l’industrie du renseignement em- ses. L’absence d’une vision, d’une que suisse ou une société contrô- nal. Aux Etats-Unis, si une entre- poursuite de ces bons résultats, de confidentialité.» ploie plus de 850 000 collabora- stratégie globale pour l’ensemble lée par les banques. En jouant prise californienne fait une per- avec le «mouvement de reprise teurs aux Etats-Unis. Au niveau du secteur est pénalisante. Elle collectif, chacun y gagne. En Rus- cée dans un domaine, New York qui s’amorce dans le secteur de Ces craintes sont-elles global, il y a de la place pour une empêche les sociétés helvétiques sie par exemple, vous ne pouvez adopte son produit sans tarder. En- la construction.» – (ats) exagérées? trentaine d’entreprises de la taille de tirer un parti commercial de la pas vendre un produit de sécurité tre Américains, malgré les distan- Je vais vous donner un exemple. d’un Logitech qui affiche trois neutralité suisse à l’étranger. La digitale ne respectant pas les rè- ces énormes qui les séparent, il Les grandes banques suisses refu- milliards de chiffre d’affaires par Suisse émiette ses forces au lieu gles cryptographiques russes qui existe une véritable solidarité. En Transocean sent encore d’adopter les systèmes d’identification digitale IDen- an. Si elle coordonne ses efforts, la Suisse peut percer au niveau de les unir. Elle est en train de manquer une opportunité impor- sont particulières. Wisekey dis- pose de ce savoir-faire. Elle peut Suisse, les jalousies et la compé- tition entre cantons morcèlent le confronté Trust, un standard de sécurité or- ganisé par 36 banques américai- mondial. Dans ce secteur qui re- présentera bientôt une centaine tante. le mettre à disposition d’entités plus petites. marché intérieur et désunissent les forces. Cet état d’esprit coûte à 250 dépôts nes permettant d’effectuer des transactions par Internet à partir de milliards de dollars par an, la Suisse compte plusieurs entrepri- Que faudrait-il faire? En fait, la Suisse manque un chef Voyez-vous d’autres obstacles cher économiquement. Il entrave le déploiement des sociétés ro- de plainte d’un système d’identification élec- tronique ou de «signature numé- ses de haut niveau. Comme les so- ciétés genevoises Wisekey, leader d’orchestre qui coordonne la re- cherche dans les Ecoles polytech- à l’émergence d’une industrie suisse de sécurité digitale? mandes sur le plan suisse et de l’ensemble du secteur au niveau Transocean, leader mondial du fo- rique». Sans l’utilisation d’une in- mondial de l’identification digi- nique, le développement de pro- Il y a autre chose: un problème de mondial. rage pétrolier en haute mer, est frastructure à clé publique, les tale pour les transactions électro- duits dans les entreprises et qui en relations entre Romands et Alé- INTERVIEW: confronté à près de 250 plaintes banques suisses perdraient le nique, VisionX et ID quantique, structure la commercialisation. Le maniques. Tout se passe comme GIUSEPPE MELILLO déposées dans le cadre du naufrage contrôle de la technologie et de du professeur Nicolas Gisin qui a marché de la sécurité digitale est de sa plate-forme ayant provoqué l’accès à leurs données. Elles ne développé avec les Banquiers pri- global. Mais la Poste, la Confé- une gigantesque marée noire dans pourraient plus garantir le secret vés genevois la cryptographie dération, les banques suisses pen- LES ALÉMANIQUES PRÉFÈRENT SOUVENT le golfe du Mexique, selon un rap- bancaire. Cela va plus loin: une quantique. sent local. Elles tentent de réaliser DÉVELOPPER UN PRODUIT DE LEUR CÔTÉ port du groupe publié jeudi. Au banque qui utilise un produit de elles-mêmes des solutions, alors OU ACHETER UN ARTICLE AUPRÈS D’UNE SOCIÉTÉ total, 249 plaintes ont été déposées sécurité développé par une Qu’est-ce qui empêche que ce n’est pas leur métier. Le ÉTRANGÈRE. AU LIEU D’ACHETER UNE SOLUTION au 2 août contre Transocean, grande puissance ne peut pas ga- les Suisses d’en profitent? projet SuisseID de signature élec- groupe d’origine américaine dont rantir une totale confidentialité, Les Suisses attaquent en ordre dis- tronique développé par la Poste DE SÉCURITÉ NUMÉRIQUE ROMANDE. le siège est en Suisse et qui est le propriétaire de la plate-forme pé- SAWI: management La croissance des ventes servie trolière ayant coulé dans le golfe du Mexique, selon un rapport de de communautés la société destiné au gendarme de et de médias sociaux la Bourse américaine, la SEC, dont Destinée à des personnes déjà ac- par les énergies renouvelables l’AFP a pris connaissance. Ces tives dans le monde du travail, plaintes «sont toutes liées à l’inci- cette formation organisée par le dent du puits (de pétrole) Ma- Sawi leur permet d’acquérir des condo», à l’origine de la marée compétences et des méthodolo- noire, a précisé un porte-parole de gies concrètes. Elle est structurée Transocean. Plusieurs agences LEM. Le fabricant le résultat opérationnel (EBIT) toutes les commandes. C’est pour- Le chiffre d’affaires du segment en cinq modules de quatre jours gouvernementales ont par ailleurs genevois de capteurs passe de 3,2 à 13,8 millions de quoi celles-ci sont actuellement su- automobile a atteint 5,2 millions qui se déroulent à Lausanne en- lancé des enquêtes, a souligné le francs. périeures aux ventes». de francs soit une hausse de tre le 22 septembre 2010 et le 9 leader mondial du secteur, ajou- renoue avec les chiffres Les commandes reprennent du vo- Sur le segment industriel, le chif- 11,3% par rapport au 4e trimestre avril 2011. Le premier permet de tant qu’il allait «évaluer ces récla- noirs. Mais la pénurie lume à 93,6 millions de francs, soit fre d’affaires a atteint 61,6 mil- de l’exercice précédent. L’EBIT comprendre le monde en réseau mations» contre lesquelles il comp- de composants le freine. une hausse de 19,5%. «Nous nous lions de francs soit une augmen- opérationnel s’est élevé à 0,6 mil- et l’impact d’Internet sur l’orga- tait se «défendre». Transocean est efforçons de répondre à la de- tation de 14,6% par rapport au lion de francs contre une perte de nisation sociale, politique, écono- la société qui a loué à BP la plate- ELISE JACQUESON mande accrue du marché et don- 4e trimestre de l’exercice précé- 0,4 millions de francs il y a une mique, et culturelle. Le deuxième forme Deepwater Horizon qui a nons pour cela un coup d’accélé- dent. L’EBIT opérationnel s’élève année. Les ventes ont repris du familiarise les étudiants avec les coulé le 22 avril après une explo- LEM a confirmé hier les bons ré- rateur à la production», a déclaré à 13,2 millions de francs, affichant côté des véhicules hybrides. La so- médias sociaux existants ainsi sion. Alors que la marée noire a sultats qu’elle avait laissé entre- François Gabella, président et une hausse de 34,2%. Le montant ciété note une croissance générale que leurs caractéristiques et fonc- déjà coûté plusieurs milliards de voir pour le premier trimestre de CEO de LEM, dans le communi- des ventes concernant les produits des ventes sur le marché automo- tionnalités. Le troisième insiste dollars à la compagnie pétrolière son exercice 2010/2011.Entre qué. Malheureusement, nous som- d’énergie renouvelable et des cap- bile. En raison de la hausse du sur la manière d’établir une pré- britannique, le groupe suisse a avril et juin, le fabricant genevois mes freinés par la pénurie de pro- teurs pour moteurs électriques a cours de l’action de 340 à 345 sence dans les réseaux sociaux et tenté de limiter sa responsabilité. de capteurs a enregistré un béné- duits disponibles sur les marché dépassé les valeurs d’avant la crise. francs, les engagements liés aux le quatrième offre la possibilité Nous estimons être seulement res- fice net de 8,2 millions de francs des composants électroniques». Notamment grâce à la Chine, plans d’option de souscription de comprendre et acquérir les ou- ponsable des écoulements de pé- soit un bond de 62,9% par rapport «Certains composants sont plus dont le gouvernement investit d’actions ont augmenté de 0,4 tils nécessaires au développe- trole émanant de la plate-forme» au dernier trimestre 2009/2010. difficiles à obtenir que d’autres, ex- beaucoup dans les énergies renou- million de francs au premier tri- ment d’un réseau. Enfin, le qui repose au fond de la mer, a pré- L’an dernier, à la même période, plique par téléphone Suzanne velables ainsi que dans le dévelop- mestre. François Gabella, entré dernier permet d’appendre com- cisé Transocean dans son rapport. l’entreprise avait subi la régres- Hochheimer, responsable de la pement de son réseau ferroviaire. en fonction début juillet, s’est dit ment créer sa propre plate-forme En conséquence, le groupe se dit sion du marché automobile, affi- communication du groupe. Des so- «Nous sommes dans les trams et «optimiste» sur le reste de l’exer- communautaire et gérer un pro- «non responsable pour les écoule- chant alors une perte de 1,3 mil- ciétés, plus touchées que d’autres les bus chinois», précise la porte- cice, «sans pour autant perdre de jet. A l’issue de cette formation, ments d’hydrocarbures provenant lion de francs. Le chiffre d’affaires durant la crise, n’ont pas encore ou- parole. Les parts de marchés de vue l’instabilité de la situation les élèves obtiennent un diplôme du puits Macondo» qui ont provo- remonte de 58,4 à 66,8 millions vert ou réactivé les lignes de pro- LEM en Chine dépassent au- économique et monétaire ac- du Sawi dans cette matière. qué la marée noire. de francs, en hausse de 14,3% et duction nécessaires pour honorer jourd’hui 50%. tuelle». (PHB)