Programme Forum 2008

  • 1,697 views
Uploaded on

Le programme du Forum de la communication publique et territoriale 2008 à Nantes

Le programme du Forum de la communication publique et territoriale 2008 à Nantes

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,697
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. p4 Europe : p8 Petites p9 Dossier quels enjeux pour communes, spécial : les collectivités ? petites structures, le programme Le patron de la communiquer complet du communication sans moyens, 20e Forum européenne vient c’est possible. expliquer les p18 Le tableau choix de la synoptique Commission. Journal programme n°1 ÉDITO 20 ans quand on est un homme sonne comme un début… 20 ans pour une manifestation signe la maturité. Cap’Com est, dans cet espace temps, devenu le rendez-vous annuel d’une profession qu’il a participé à valoriser. De salon professionnel - exposition d’un secteur économique en vue de développer une activité - devenu « Forum » - lieu où se discutent les affaires publiques - Cap’Com a épousé l’évolution de la communication des territoires. Légitimité, professionnalisation, éthique, positionnement… les mots, les concepts ont jalonné sa route. Des années pub aux années proximité, du marketing aux événements, des journaux aux TIC, des plans aux stratégies, les idées se sont bousculées, Cap’Com 2008 enrichies. Le Forum s’est fait l’écho des préoccupations, d e s r é fl exio n s . C o n s t r u i t collectivement, il décrypte les tendances. Avec une conviction : la communication, parce qu’elle 20e Forum de la communication publique et territoriale Demain, quelle communication publique ? est écoute autant que message, relation autant qu’information, est et doit être une dimension permanente de l’action publique. Le Forum est et veut rester Une édition prospective du Forum Cap’Com invite à découvrir ce que chaque année ce lieu où se dit et s’affirme sa richesse, son pourraient être les tendances des 20 prochaines années. dynamisme et sa nécessité. Que ses vingt ans nantais sonnent comme un avenir… © Ville de Nantes Dominique Mégard, déléguée générale de Cap’Com Cap’Com, un réseau, Tout au long de l’année Accédez aux outils en ligne depuis des réseaux… restez connecté. www.cap-com.org
  • 2. CAP’COM 2008 2 TERRITOIRE © CCO 1000 DE L’OUEST Christophe Caillaud- Joos, directeur général du CCO Le premier réseau © Région Pays de la Loire interrégional de communication partage avec Cap’Com la conviction de la richesse des territoires. Créé par le Centre de Pays de la Loire : Communication de l’Ouest, il fédère 4 500 professionnels un tempérament de communication de la communication, du marketing et des médias des régions Pays de la Loire, Bretagne, Basse- Normandie et Poitou- Depuis 4 ans, la Région Pays de la Loire construit son identité visuelle sur un socle Charentes. Il présente sur son portail les de valeurs partagées :solidarité,volonté d’entreprendre,sens des équilibres et ouverture. initiatives des acteurs La signature « L’Esprit grand ouvert » exprime cette philosophie et constitue un cadre du Grand Ouest. Le CCO accueillera référent pour les habitants d’un territoire récent. la cérémonie L’identité de la Région posée, mutations du monde en recherchant territoire sur des sujets identifiés de remise du Grand il a semblé important d’engager et développant les solutions de vie comme prioritaires, tels que les Prix Cap’Com un travail de fond sur le de demain. matériaux composites, les plate- le mardi 9 décembre positionnement des Pays de la Loire Elle repose sur 4 thématiques formes d’innovation, le végétal à 20h00. à l’international. Dans ce domaine prioritaires : les industries durables, spécialisé, le design, les innovations comme dans d’autres, la région l’innovation au service de la vie, des acteurs publics en matière de > Débat compte nombre d’acteurs animés l’intelligence créative, le progrès formation. «Communication d’une réelle « volonté de faire » social. Elle s’appuie sur une stratégie Parallèlement, ces thématiques publique, communi- et de capacité de coopération. De la de réseaux qui, mis en relation les uns inspirent les travaux lancés par la cation privée», mardi promotion touristique à la recherche avec les autres, créent des effets de Région en septembre 2008 au travers 9 décembre à 18h00 d’investisseurs étrangers, l’objectif masse efficaces à l’échelle mondiale, de ses 2èmes Assises du territoire était de faire émerger les points dans des domaines où la région et ouvrent la voie à l’élaboration de de convergence entre les acteurs dispose d’atouts véritablement son Agenda 21. publics, le monde des entreprises compétitifs, en alliant la créativité Elles inspirent aussi le projet et celui du secteur tiers, pour (culturelle, économique, sociale…) éditorial de son nouveau magazine développer l’image d’une région et l’innovation technologique. ainsi que les campagnes de attractive, ouverte sur le monde, Pilote de cette démarche, la direction communication régionales et ayant sa place dans la globalisation. de la communication anime nationales qu’elle mènera dans les © Ville de Nantes Cette stratégie marketing met aujourd’hui 4 thinks tanks qui prochaines semaines. en avant la capacité de la Région travaillent avec les acteurs clés au et de ses acteurs à anticiper les référencement international du D. R.
  • 3. CAP’COM 2008 TERRITOIRE 3 Culture La Folle journée Événement emblématique plus de 120 000 spectateurs quartiers amène la musique journée s’exporte à Bilbao, © SEM Folle Journée de l’esprit Nantais, la Folle viennent écouter les 300 vers de nouveaux publics. Tokyo et Rio de Janeiro. journée offre à la musique concerts et conférences Organisée par une SEM La 15e édition, en janvier classique un engouement proposés tandis qu’un dédiée, en coproduction avec prochain, mettra à l’honneur populaire. Pendant 5 jours, important travail dans les la Cité des Congrès, la Folle la musique allemande. Interview Jacques Tallut, directeur de la Cité des Congrès de Nantes La Cité, un acteur de communication d’ailleurs inscrits dans une logique de cohérence stratégique. Nous travaillons en permanence LA CITÉ EN CHIFFRES avec les responsables de la La Cité anime le territoire avec : communication de la ville, comme de la métropole, avec qui nous > 220 événements économiques avons des séances de travail et et institutionnels de réflexion régulières. > 110 concerts et spectacles > 3 festivals internationaux Ce 20e Cap’Com représente- > 570 000 personnes accueillies t-il une manifestation un peu © Cité des congrès de Nantes particulière pour vous ? Elle est également un acteur économique majeur avec : Oui, on s’y reconnaît et cela donne une tonalité particulière > 77 employés permanents à notre accueil. Nous sommes > 10 millions € très fiers de recevoir cette de chiffre d’affaires Le directeur de la Cité se sent-il sont les collectivités. Elles édition anniversaire. C’est pour > 51 millions € concerné par les problématiques nous ont confié une tâche par moi la deuxième fois car j’avais de retombées économiques de communication publique ? délégation de service public déjà accueilli le Forum en 2000, > 722 emplois induits avec tout ce que cela veut peu de temps après mon arrivée Évidemment et je dirais même dire d’investissement auprès à la Cité. Mais surtout j’étais par définition. Car la Cité des d’eux, comme acteur majeur intervenu à Valence dans l’un Congrès de Nantes est une SEM. de l’événementiel culturel, des tous premiers Cap’Com. Nous nous inscrivons de ce fait intellectuel ou sociétal. La Cité Je suis heureux de voir que dans une complète logique est un outil de communication la manifestation est en pleine de communication publique. et de rayonnement au service forme et a pris une belle ampleur. Nos actionnaires majoritaires d’un territoire. Nous sommes Bienvenue donc… Saint Nazaire : (re)construire une histoire urbaine L’histoire de Saint-Nazaire est celle détruite par les bombardements Le Normandie ou Le France… d’un petit bourg de pilotes de à plus de 80 %, Saint-Nazaire Amarré dans la base des sous- Loire devenu port trans- a été la dernière ville libérée marins, Escal’Atlantic, le paquebot atlantique, ville cœur du plus d’Europe, le 11 mai 1945. L’un de l’imaginaire, fait vivre les grand chantier naval français. des vestiges de cette période ambiances et les espaces des Lieu de naissance de dizaines funeste, la base des sous-marins, géants des mers. Ville centre de la de navires depuis la fin du XIXe a coupé la ville de son port lors CARENE, Saint-Nazaire compte siècle, la cité nazairienne est de la reconstruction dans les aujourd’hui 68 000 habitants aussi devenue celui des plus gros années 50. Aussi tout le travail et inscrit son avenir dans avions au monde. Les chantiers de ces vingt dernières années a une métropole Nantes/Saint- navals et l’aéronautique ont été de retourner la ville vers la Nazaire de 800 000 habitants. © Ville de Saint-Nazaire ainsi transformé Saint-Nazaire mer. Le quartier Ville-Port, né en en ville de géants. 2000, renoue Saint-Nazaire avec C.N. La seconde guerre mondiale a ses quais à l’endroit même d’où > Visite professionnelle, profondément marqué la ville : partaient les fameux liners dont mardi 9 décembre à 15h00
  • 4. CAP’COM 2008 4 INTERNATIONAL PORTRAIT Europe Entretien avec Marc Taquet-Graziani, communication manager à la Commission européenne La proximité, un enjeu de communication © Communauté européenne Sous la vice-présidence de Margot Wallstrom, la Com- mission européenne a fait un travail important de commu- nication. Qu’en attend-elle ? © Communauté européenne CLAUS SORENSEN L’objectif général est de fournir une information adaptée aux directeur général de citoyens européens sur l’Union la DG Communication et ses politiques. Et cela doit être de la Commission fait au plus près des citoyens, au européenne niveau local. Le défi pour la Commission l’impact au niveau local. Voilà est de communiquer dans 27 pourquoi il est important qu’une Quels sont les thématiques Diplômé en sciences économiques, il États membres, à 450 millions relation de travail permanente rejoint le ministère des affaires principales sur lesquelles vous de citoyens, en 23 langues. Il et régulière soit établie entre les étrangères du Danemark puis l’OCDE travaillez actuellement ? faut donc qu’elle s’appuie sur services de la Commission et les (Organisation de Coopération et de des partenaires. C’est le sens responsables de communication Développement Économique). En 2008, la Commission s’est fixé 8 Sa carrière prend une dimension de sa dernière communication, des collectivités territoriales. priorités de communication alors européenne à la fin des années 1980, “Communiquer l’Europe en qu’elles étaient 21 en 2007 : d’abord comme conseiller au sein partenariat” qui vise à établir L’élection du Parlement euro- le Traité de Lisbonne, l’énergie de la Représentation permanente du un partenariat avec chaque État péen se déroulera en juin Danemark à Bruxelles puis auprès des et le changement climatique, membre pour plus d’efficacité. prochain. La démocratie différents Commissaires européens l’asile et l’immigration, la réforme européenne passe-t-elle par danois. À ce titre il s’intéresse du budget, le bilan de la réalité En France ce sont les une mobilisation des structures particulièrement aux questions sociale, l’Union Européenne d’environnement, de ruralité et collectivités locales qui locales à cette occasion ? dans le monde, l’emploi et d’agriculture. semblent être les bons relais de la croissance et le dialogue En 2003, il devient directeur proximité. Comment peuvent- Tout à fait. Il sera particulière- interculturel. En 2009, elles se du département des affaires interna- elles se saisir des thématiques ment important de promouvoir tionales au sein de la DG Environ- réduiront encore avec 2 sujets européennes dans le cadre de la participation aux élections nement puis, en 2004, directeur de cabi- particuliers : les élections et leur communication locale ? européennes qui est allée en se net du Commissaire à l’agriculture et la commémoration de la chute réduisant d’une élection à l’autre. aux affaires rurales, avant de prendre du Mur. la tête de la DG Com en janvier 2006. Cela dépend largement de la L’autre problème fondamental à Polyglotte, Claus Sorensen maîtrise relation de travail qui doit être résoudre est de déconnecter les La Commission souhaite parfaitement l’anglais, l’allemand… établie entre la Commission et les élections européennes des débats aujourd’hui s’appuyer sur des et surtout un français remarquable ! collectivités. Elles ne pourront politiques purement nationaux et relais dans les pays membres, se saisir des thématiques de faire en sorte que les citoyens quelle est l’idée de cette > Conférence européennes que dans la mesure investissent le débat politique « Communiquer l’Europe », démarche ? où elles les comprennent, qu’elles sur le futur de l’Union et sur les mercredi 10 décembre à 11h00 en identifient la pertinence et politiques européennes. Communication publique en Wallonie ou en France ? Un Cap’Com québécois « Sur les outils, les pratiques et le rapport aux Les 125 membres de l’Association des politiques, l’urgence et les problèmes, grosso modo, communicateurs municipaux du Québec – c’est pareil, souligne Joëlle Deglin du Ministère ACMQ – ont aussi leur réunion de famille. de la Région Wallonne. Avec une vraie nuance : Moment de rencontres et de discussions, la communication territoriale est, chez vous, beaucoup ce colloque est organisé chaque année plus développée. Chez nous, à part dans les villes par une ville différente. L’occasion de faire comme Namur ou Liège, il n’y a pas ou très peu connaître les attraits des cités québécoises de service structuré : c’est un échevin (équivalent de vos et de tirer profit des expériences locales. adjoints) qui est le plus souvent en charge de la com- Depuis 1978, l’ACMQ se veut réseau © ACMQ munication. De plus, nous n’avons en Belgique, ni for- d’échanges. Elle édite un bulletin trimestriel, mation, ni filière de recrutement spécifique. Vous êtes organise son grand prix et propose des Wallons, québécois et français réunis à l’occasion en avance… » du dernier congrès de l’ACMQ journées de formation.
  • 5. CAP’COM 2008 ORGANISATION 5 Le comité de pilotage de Cap’Com 1 - Où s’est déroulé le premier Cap’Com ? Issy-les-Moulineaux Valence Le programme du Forum est villes aux grandes agglo- leurs attentes. Le comité de Lyon le fruit d’une réflexion col- mérations, conseils généraux pilotage se réunit toutes les 4 2 - Quel Premier Ministre en fonction lective. Celle du comité de et régions. Des représen- à 6 semaines pour construire est venu à Cap’Com ? pilotage qui réunit une qua- tants des organismes de un programme reflet des Michel Rocard rantaine de responsables de logement social, d’agences préoccupations de chacun. Alain Juppé communication, de consul- d’urbanisme, de chambres Lionel Jospin tants et d’universitaires. Tous consulaires, de SEM illus- > Retrouvez la liste des membres 3 - En vingt ans, dans combien de villes les niveaux de collectivité y trent la diversité des acteurs du comité de pilotage sur différentes le Forum s’est-il déroulé ? sont représentés, des petites publics territoriaux et de forum.cap-com.org 20 7 11 Nouveauté 4 - Qui a dit, en parlant du Forum : Le Forum en carte heuristique QUIZZ « Et en plus on mange bien » Paul Bocuse William Saurin Une carte heuristique c’est une carte des idées, une carte conceptuelle, une carte mentale. Guy Lorant Une nouvelle façon de construire sa communication ? Des éléments de réponses lors de l’atelier « Utiliser les cartes heuristiques », mercredi 10 décembre à 15h00 Réponses le 10 décembre à Nantes R LES PRAT IQUES Témoignage MUTUALISE Sylvie Barnezet ématiques Les parcours th PENSER LA STRA ic TÉGIE  Le débat publ Les grands conféren tion Culture, écon omie, communica ciers Dominique Wolton, Ph rial en question ilippe Breton, R e s po n s a bl e c o m m u - Le projet édito et mode de vie Christian Salmon, Th ierry Libaert, n i c ation de l’Agence Communication © Sylvie Barnezet Jean-Marc Ayrault, Loic Blondiaux, d’urbanisme de Grenoble. Jacques Auxiette... « Après une première séance de débriefing, les idées com- mencent à fuser. Certains ressortent leurs thèmes de prédilection - on les voit venir - d’autres parlent d’un livre qu’ils viennent de finir, d’autres vont vers MAÎTRISER LE S OUTILS des contrées quasi inconnues… Peu à peu, Ateliers méthodolo giques le Forum se dessine, sa carte heuristique DÉCOUVRIR UN TER RITOIRE Séquences web prend forme. Chacun est prêt à s’investir dans cette nouvelle aventure mêlant réflexions Les visites professionnelles Foire aux expérien ces prospectives, organisation pratique, contraintes Machines de l’Île de temps… Nous mettons tout en œuvre pour aire Chantiers navals de saint- Naz produire le meilleur Forum possible. » GPV Malakoff CONVIVIALITÉ  Soirée musée Témoignage Céline Mennesson 900 PROFESS IONN ELS La nuit de la communication, Communicants, Le Bistro Elus, Les cafés thématiques Agences, Consulta nts, Les apéros du off Directrice de la commu- Universitaires, ét udiants nication de la SEMAEST. © Céline Mennesson Techniciens, Dir' « Pour moi le comité de pilotage Cabs et DG ce sont avant tout des professionnels de la com- PARTICIPATION munication qui me font mme CONNEXION Consulter le progra réfléchir sur ma manière de travailler. C’est un Mail liste S’inscrire lieu de réflexion, de partage d’opinion et de tendances nouvelles. Nos échanges rassurent Portail ressources Faire connaître mes doutes, remettent en questions mes Annuaire pratiques. À la SEMAEST, nous réfléchissons Rencontres région par exemple à la refonte de nos publications. ales Les éclairages du comité de pilotage sont une précieuse contribution. »
  • 6. CAP’COM 2008 6 ACTUALITÉ Enquête Qui sont les communicants territoriaux ? Tout ce que avez toujours voulu savoir sur la communication territoriale... sans jamais oser le demander ! Une nouvelle enquête fait le point sur les évolutions de la profession. Les résultats seront présentés en ouverture du Carrefour des métiers. oser le demander ! Les questions la communication publique dans sont nombreuses. Qui sont-ils les collectivités territoriales. aujourd’hui ? Comment sont-ils Nous l’avons affirmé en mars formés ? Quelles sont leurs at- dernier dans le manifeste tentes en formation continue ? « La communication publique Quel est leur statut ? Comment est un service public » : parce évoluent-t-ils ? Quelles perspec- qu’elle est au cœur de la relation tives de carrière ? Quelle est leur entre les citoyens et la collectiv- rémunération ? ité, la communication publique L’enquête 2008 va actualiser exige éthique, rigueur et profes- notre/votre connaissance du sionnalisme. © Cap’Com – Hervé Hugues métier de communicant territo- Il convient aujourd’hui de con- rial. La reconnaissance des spéc- forter ses missions et de réaf- ificités de cette communication firmer son véritable sens : faire est la condition sine qua non de grandir l’intérêt des citoyens l’affirmation du rôle stratégique pour la chose publique, faciliter de cette fonction dans les collec- la participation des habitants à Peut-on dresser un portrait évaluation, montée en puissance tivités. Les spécificités des ser- la gestion de la cité, promouvoir du communicant territorial ? de la démocratie participa- vices, les champs d’action qu’ils les territoires. L’enquête, réalisée par la revue tive, affirmation de nouveaux regroupent tout autant que le Public(s), présentée à Cap’Com territoires… statut du communicant ou sa L.M. en 2005 donne des éléments. Il Cap’Com, en partenariat avec place dans l’organigramme sont > Le Carrefour des métiers, jeudi s’agit d’une femme dans 53 % le CNFPT et la société Occur- révélateurs de la place dévolue à 11 décembre à 16h30 des cas. Ce communicant est âgé rence, a, cette année, réalisé une de moins de 35 ans (43 %), d’un nouvelle enquête sur la profes- niveau bac + 3 (47 %). Il est con- sion. Les réponses au question- tractuel (53 %) et gagne de 25 à naire et leur analyse enrichiront 35 000 euros (66 %). les échanges au Carrefour des Ces chiffres datent un peu. La métiers lors du 20ème Forum profession évolue. Les profes- de la communication publique. sionnels expérimentés partent L’occasion de mieux cerner la ré- à la retraite. Les nouveaux alité de la profession. En quelque venus sont mieux formés… Les sorte, un coup de projecteur sur TIC bousculent les habitudes. tout ce que vous avez toujours D’autres exigences apparais- voulu savoir sur les communi- sent : nécessité d’une meilleure cant territoriaux... sans jamais Appel à expériences dispositif de communication. Parmi les expériences proposées, 10 seront retenues pour être © Cap’Com – Hervé Hugues présentées sous forme de séance poster : 1 panneau, 15 minutes de présentation, 15 minutes de discussion. Espace d’échange, le salon est également à votre disposition pour déposer vos Benchmarkers, à vos marques ! publications et consulter celles Le « Salon des expériences » est des autres. Toutes les infos sur un espace participatif mis à votre forum.cap-com.org disposition. Vous avez jusqu’au 15 novembre pour soumettre à > Le salon des expériences, Cap’Com votre opération ou votre mercredi 10 et jeudi 11 décembre
  • 7. CAP’COM 2008 ÉVÉNEMENT 7 Portrait Dominique Wolton, sociologue de la communication contemporaine Licencié en droit et diplômé de sciences de la communication. Dominique Wolton analyse, au mondialisation de l’information et l’Institut d’Études Politiques de Il a fondé et dirige, depuis 1988, travers de nombreux ouvrages de la communication. Paris, docteur en sociologie, Do- la revue internationale Hermès et articles, les rapports entre cul- Pour lui, l’information et la com- minique Wolton, actuellement (éditions CNRS) dont l’objectif ture, communication, société et munication sont un des enjeux directeur de recherche au CNRS, est d’étudier de manière inter- politique. Après avoir beaucoup politiques majeurs du XXI ème assume la direction du laboratoire disciplinaire la communication. écrit sur les médias, la commu- siècle, et la cohabitation cul- « Information, communication et Il dirige également la collection nication politique, l’Europe, In- turelle un impératif à construi- enjeux scientifiques » depuis 2000. «Communication » aux éditions ternet, il étudie les conséquen- re comme condition d’une 3ème Il a créé en 2007 l’Institut des du CNRS. ces politiques et culturelles de la mondialisation. Interview Penser le projet politique de la communication Entretien avec Dominique Wolton qui ouvre le Forum avec une conférence sur la communication de demain, à l’aune de l’évolution rapide des modes de vie dans une société pluriculturelle et mondialisée. graphiques, plus les distances Êtes-vous vraiment sûr que plus fort. Or, depuis toujours, la culturelles prennent de l’impor- dans la société actuelle, le loi protège l’individu : je pense tance et obligent à un projet récepteur ne reste pas passif ? donc qu’il faut réguler. humaniste pour que les hommes Cela dit, opposer anciens et se tolèrent. Heureusement qu’il reste nouveaux médias comme critique ! Face aux messages Internet est une problématique Comment assumer de façon toujours plus nombreux, dépassée : il faut les penser positive l’évolution marchande toujours plus complexes, ensemble. L’essentiel n’est pas de la communication et personne ne reste passif. Les du côté des techniques mais du l’expérience de liberté qu’elle êtres humains ne sont pas côté des hommes et des sociétés. comporte ? passifs. D’autant “Dans la commu- plus aujourd’hui : les Est-ce que, selon vous, Réussir à communiquer nication, le plus grandes formes de la communication publique est la grande question compliqué n’est ni pensée monolithique peut rester « protégée » de Vous dites que la seule vraie de notre vie. La com- le message, disparaissent , chacun distorsions plutôt véhiculées révolution de ces 50 dernières munication est au cœur ni la technique, pense avec son par la communication privée, années est celle de la des rapports personnels, mais le récepteur.” éducation et sa comme les tendances à la mani- communication. Qu’entendez- familiaux, sociaux, culture. pulation, le manque d’éthique vous par là ? politiques et, de plus et de déontologie… ? en plus, de la mon- Pensez-vous que l’évolution Nous assistons à une conjugaison dialisation. Pourtant elle est d’Internet transforme à Cette question renvoie à notre de deux éléments : d’une part, constamment dévalorisée, soup- terme l’information et la relation à la communication. Car l’émancipation culturelle et çonnée de manipulation, réduite communication ? on pense toujours que ce sont sociale de l’individu, qui induit aux paillettes… Toute fonction les autres qui sont manipulés, que chacun est plus éduqué, plus humaine a une double dimension, Ce n’est pas parce que l’Autre est mais pas soi. En même temps, à même de penser librement à la fois porteuse de sens et aujourd’hui plus accessible qu’il la communication est comme et donc à communiquer. Et de marchande. Ce qui est complexe est plus compréhensible, c’est d’autres pratiques, la culture l’autre, la révolution tech- pour la communication, c’est même précisément l’inverse. par exemple, à la fois outil nologique. C’est une double que bien que pratique humaine Internet rapproche le monde d’émancipation et de commerce. révolution communicationnelle fondamentale, elle ne soit pas tout en le tenant à distance. La communication, à la fois dans laquelle le monde entier reconnue comme telle : elle n’a Internet permet à la fois la privée et publique est donc baigne.Mais attention, le village pas la place qu’elle mérite. Seule spéculation, le développement porteuse des maux humains. global communicationnel est sa dimension marchande lui est très rapide de la crise financière Ni plus, ni moins… une réalité technique qui attend attribuée. Nous ne sommes pas et le développement de la un projet politique. Para- aujourd’hui capables d’envisa- conscience critique. Le débat S.B. doxalement, plus les techniques ger, dans notre société, la sur le contrôle d’Internet est > Conférence d'ouverture, réduisent les distances géo- communication de façon sereine. complexe car c’est aussi la loi du mercredi 10 décembre à 9h30
  • 8. CAP’COM 2008 8 CAP’COM ET VOUS Carrefour Cellules (grises !) INSTANTANÉS Catherine-Isabel Baudry, Action Ouverture directrice de la communication Professionnels Mixité de l’OPAC du Grand Lyon « 20 ans de Cap’Com, 20 ans Stéphanie Drapkin-Lopard, de découverte …en route pour un Responsable communication nouveau continent ! » de la COMPA Communiquer sans moyens, c’est possible ! yens de développer de grandes vers un mode de communication campagnes institutionnelles avec accessible. En marge de la encarts presse, affichage 4x3 et publicité par affichage, de la plaquettes de qualité. présence dans des salons ou de La question est posée : dans une l’achat d’espace dans les médias, société d’hyper information, il existe des techniques de com- comment les petites structures munication moins coûteuses. Le peuvent-elles exister ? Comment développement de sites Internet faire pour qu’un public noyé « mairies » témoigne bien de d’information sans cesse renou- ce changement de culture et, © Agence Immédiat velée trouve encore quelque à condition de ne pas chercher intérêt dans la Lettre du Maire à « copier » les grandes struc- ou la réunion publique pour la tures qui peuvent faire appel à présentation d’un projet ? des créatifs, l’inventivité pallie Jusqu’à présent le budget consa- à la nécessité de communiquer Pour se donner une réelle visi- souvent le manque de budget. cré par les petites collectivités auprès de leurs administrés, en bilité les communes de petite C.F. à la communication et la direction des entreprises, pour taille, les petites structures > Atelier « Petites communes, démocratie locale se résumait au développer leur offre touri- intercommunales ou associatives petites structures, chapitre « fêtes et cérémonies ». stique ou de services. Or, seules doivent pouvoir contourner communiquer sans moyens » Aujourd’hui elles sont confrontées les grandes villes ont les mo- l’aspect financier pour aller mercredi 10 décembre à 11h00 Les collectivités Les chambres consulaires mais pas seulement Le point de vue d’Olivier Thierry, dircom de la CCI de Dunkerque : « Cap’Com est l’occasion de prendre entreprises, des opérations à desti- nation du grand public. Un peu de « benchmarking » et d’échanges un peu de hauteur par rapport au Cap’Com ne font pas de mal ! » Les collectivités territoriales représentent une part très au quotidien. Même si le statut importante du public du Forum. Mais la manifestation est des CCI est spécifique, si la cible aussi un lieu de rendez-vous pour tous les partenaires de première de nos actions reste l’action publique locale : les organismes de logement social, les entrepreneurs, les probléma- de tourisme, les agences de développement, les SEM, les tiques sont souvent communes à chambres consulaires, les administrations déconcentrées… © CCI de Dunkerque la communication publique telle qu’elle existe dans les collectivités territoriales. Régulièrement, nous Les SEM montons, pour nos clients, les Opérateurs des collectivités outils hybrides, à la fois publics locales, les Sociétés d’Économie et privés, qui maîtrisent ces deux Mixte et autres entreprises cultures. Les communicants de publiques locales (EPL) sont des SEM ont donc un intérêt fort à voir ce qui se passe « de l’autre côté de la barrière ». Ils partagent avec les communicants de col- lectivités des problématiques communes : comment s’adresser aux habitants, servir les publics, les informer… En ce sens, passer la porte du Forum c’est entrer dans un réseau.
  • 9. CAP’COM 2008 L DOSSIER : LE PROGRAMME 9 © Mohammed Chahid Édito Demain, quelle communication publique ? En choisissant ce thème au tour- et l’urgence du durable, sur approche stratégique. Ateliers, nant de nos vingt ans, le comité l’envie de symbole, de culture et débats, conférences, parcours, de pilotage a clairement fait le d’identité, sur le besoin de débat carrefours numériques, séances choix de la prospective. Au moment et de transparence de la décision, posters… chaque format a sa où s’agite le monde, où basculent sur les manières de dire l’action vocation. Nous espérons que, les systèmes, il était impensable publique et sur les modes dans ce foisonnement, chacun de ne pas interroger les grands d’écoute de la voix de chacun, sur trouvera le mode et l’approche champs de la communication la dimension territoriale et sur qui lui convient. Et faire que en réfléchissant collectivement le politique, nous avons essayé ce rendez-vous reste le vôtre : au sens du mot communication de conjuguer réflexion et outils, celui de la communication et des comme à celui de « public ». approche méthodologique et communicants… publics ! Nous avons choisi de balayer et d’analyser avec vous, qui Les pages qui suivent ne présentent pas notre programme de façon clas- © Cap’Com – Hervé Hugues pourrez être à la fois auditeur et sique, linéaire avec descriptif simple et noms des intervenants. Ceux-là acteur, attentif et interpellateur, vous les trouverez en ligne, actualisés en permanence sur le site du Forum ce qui, à partir des expériences forum.cap-com.org Mais vous trouverez, au fil des pages idées, focus, d’hier et d’aujourd’hui, permet d’imaginer ce qui nous attend zoom, illustrations, commentaires et modes d’entrée dans les thématiques. Dominique Mégard, dans les prochaines années. Sur Découvrez le tableau synoptique en pages 18 et 19. déléguée générale de Cap’Com l’évolution des comportements
  • 10. CAP’COM 2008 10 DOSSIER : ZOOM Cap’Com : mode d’emploi Frustrant. C’est un qualificatif En dehors de la conférence qui, paradoxalement, ravit la d’ouverture et du grand débat, déléguée générale et le comi- trois formats ont été privilégiés : té de pilotage du Forum. LE FORUM EN Car la frustration est ici synonyme • Les conférences stratégiques CHIFFRES de richesse et de pertinence. dressent les perspectives Tant mieux s’il est difficile de d’évolution des grands axes choisir, tant mieux si tout semble de la communication publique Pendant 3 jours, les intéressant et répondre aux (voir ci-contre). Durée : 1h30 900 participants du préoccupations de chacun. En Forum choisiront leur y regardant de plus près, dans • Les parcours analysent et programme parmi : le détail des problématiques, mettent en perspective trois des expériences présentées, il expériences sur des thématiques > 8 conférences est plus facile de composer son fortes de communication terri- > 4 parcours thématiques menu ou celui de son équipe. Et toriale. Durée : 3h00 > 4 visites professionnelles pour les moments que vous ne > 3 débats pourriez pas suivre en direct, • Les ateliers méthodologiques > 8 carrefours numériques © Cap’Com – Hervé Hugues rien n’est perdu. L’ensemble des proposent une approche concrète > 20 ateliers méthodologiques actes du Forum sera disponible à et concise sur des questions > 2 cérémonies de remise des prix partir du premier trimestre 2009 pratiques. Durée : 45 à 60 min. > 1 nuit de la communication dans la partie ressources du portail www.pcompublique.com Les carrefours numériques : Les nouvelles possibilités numériques, liées à Internet, trouvent une place de choix dans un avenir déjà là ! Dans un format court - 45 min - et ouvert aux questions de l’assistance, ces 8 carrefours ont pour objectif de faire connaître de nouveaux champs, de nouveaux outils investis par les collectivités et les acteurs publics locaux : la démocratie en ligne, les SMS, la vidéo sur le Web, les réseaux sociaux, les téléservices, les espaces publics numériques… Organisés en trois thématiques, ils donnent des clés et des conseils pour transposer efficacement ces avancées technologiques dans le contexte de communication propre à chacun. © Cap’Com – Hervé Hugues Pilotes YANN-YVES BIFFE, directeur de la communication des Sables d’Olonne PHILIPPE DERACOURT, chargé de mission TIC au Conseil général du Val-de-Marne Web territorial : Au cœur du Web 2.0 Publics, équipes, métiers : perspectives immédiates • Nomadisme : du SMS au bluetooth quel devenir ? mercredi 10 décembre à 15h00 • Web 2.0 et stratégies de communication • Un rôle nouveau pour les Espaces • Web TV et formats vidéo mercredi 10 décembre à 11h00 publics numériques mercredi 10 décembre à 16h00 jeudi 11 décembre à 10h30 • Investir les réseaux sociaux • Le numérique au service de mercredi 10 décembre à 17h00 la démocratie ? • Numérique : quel impact sur • Téléservices : un atout pour mercredi 10 décembre à 12h00 les métiers de la communication ? la communication jeudi 11 décembre à 11h30 mercredi 10 décembre à 18h00 FOCUS Une conférence stratégique consacrée aux évolutions du Web territorial sera donnée par Gérard Loiseau, maître de conférences à l’Université de Toulouse, chercheur au CNRS > Conférence « La démocratie électronique locale » jeudi 11 décembre à 9h00
  • 11. CAP’COM 2008 DOSSIER : LES CONFÉRENCES STRATÉGIQUES 11 Les conférences stratégiques : un choix éditorial Le principe est simple et direct : munication publique de demain. pratiques. L’ambition est bien les conférences stratégiques 40 minutes d’exposé, 40 minutes La parole est ensuite donnée de sortir de l’approche quoti- s’adressent à ceux qui, plus que de débat. Les conférenciers, à la salle pour permettre aux dienne pour repenser plus en des réponses, viennent chercher… experts reconnus, font le point professionnels de confronter profondeur sa ou ses stratégies des questions. sur les grands enjeux de la com- ces analyses à leurs propres de communication. En somme, F.B. Trois questions à… COMMUNICATION Philippe Breton, DE CRISE : une communication sensible anthropologue de la communication Par Thierry Libaert, maître sible. Tous les secteurs de la Les professionnels de la de conférence à l’IEP de Paris, communication sont concernés communication ont-ils une membre du comité de veille par cette tentation y compris le responsabilité dans le refus écologique de la Fondation Nicolas Hulot © Cap’Com – Hervé Hugues public, même s’il est le lieu d’une de ces dérives ? affirmation éthique. La crise est protéiforme et mutante. Les professionnels sont respon- Or notre représentation reste sables in fine des méthodes Sentez-vous une évolution de marquée par une ancienne lecture qu’ils utilisent. Ils ont le devoir à base de typologie, de prévisibilité, ce point de vue ? moral de refuser les incitations de processus et d’organisation. qui pourraient leur être faites Elle concerne désormais tout type Dans votre dernier ouvrage D’un côté nous sommes sortis d’utiliser des procédés douteux. de structure. Loin des accidents Convaincre sans manipuler, des grandes ficelles de la pro- Ils ont aussi un rôle pédagogique technologiques majeurs, les crises vous affirmez que l’on peut pagande. Une partie du public et culturel. Professionnel du actuelles arrivent sournoisement faire une distinction entre est de plus en plus exigeante et à l’exemple du célèbre battement message, de l’information, de argumenter et manipuler. capable de décoder les messages d’ailes de papillon qui entraîne une la conviction, ce sont eux qui Estimez-vous que cela qu’on lui envoie. D’un autre côté tempête. Elles vont se multiplier peuvent donner l’exemple de ce concerne le monde de la ce que l’on pourrait appeler la et concerneront tous les domaines qui est légitime ou pas. Enfin communication publique ? culture de l’argumentation est de la communication publique. je crois qu’ils ont un rôle sans doute en recul de façon Les décideurs seront toujours fondamental dans le dévelop- Dès qu’il s’agit de convaincre durable. Je suis très inquiet en première ligne. Cela nécessite pement de la démocratie car de connaître quelques principes un auditoire, il existe une ligne par exemple de la valorisation celle-ci est un régime de la de base mais aussi de pouvoir de partage entre des procédures systématique et croissante parole. Dans ce sens, la culture les appliquer avec souplesse. qui laissent les personnes libres de la séduction comme procédé de la communication se confond d’adhérer ou non à l’opinion qu’on légitime pour convaincre autrui. > Conférence avec la culture de la démocratie. leur propose et des procédés Dans le domaine politique, on « La communication de crise » qui relèvent en quelque sorte voit se développer un climat > Conférence « L’argumentation », mercredi 10 décembre à 17h00 d’une coercition mentale invi- démagogique et populiste. jeudi 11 décembre à 10h30 Storytelling Point de vue La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits L’art, ancestral, de raconter des his- Démocratie participative : où va-t-on ? toires est devenu, depuis les années ses limites, ses enjeux nification et de ses im- obligatoires, jurys de 1990, une arme redoutable pour les pour la communica- plications pour la con- citoyens...) dans l’action gourous du marketing et du manage- tion publique locale. duite au quotidien de publique. Autant de ment. Derrière les campagnes pub- l’action publique. Le préalables indispensables © Éditions du Seuil licitaires, mais aussi dans l’ombre des “Démocratie participa- moment est venu d’une à une interrogation campagnes électorales victorieuses tive” ou “Démocratie clarification conceptu- sur le rôle que peut se cachent, en effet, les techniciens d’opinion” ? Dérive elle. Un bilan informé et jouer la communica- sophistiqués du storytelling. Chris- populiste ou avancée critique des expériences tion publique dans tian Salmon dévoile les rouages d’une Loïc Blondiaux, pro- démocratique ? Mode réalisées en France l’accompagnement ou « machine à raconter » qui remplace fesseur au dépar- éphémère ou mouve- et à l’étranger. Une le pilotage d’un tel le raisonnement rationnel et qui concerne tout autant les territoires que tement de Science ment politique du- réflexion prospective mouvement. la world company. politique de Paris 1 – rable ? La confusion sur ce que peut changer, Sorbonne, analysera la plus grande règne à terme, la multiplication > Conférence « La > Conférence « Le storytelling des les grands enjeux de aujourd’hui autour de de dispositifs participatifs démocratie participative territoires », mercredi 10 décembre la démocratie partici- l’idée de démocratie (conseils de quartier, en questions », mercredi à 15h00 pative, ses ambitions, participative, de sa sig- débat public, concertations 10 décembre à 11h00
  • 12. CAP’COM 2008 12 DOSSIER : LES PARCOURS PARCOURS 1 : mercredi 10 décembre à 14h30 Perfectionner la concertation publique Faire des contraintes réglementaires de vraies opportunités de communication La loi exige, pour des projets d’aménagement publics ou privés engageant l’avenir, une concertation des habitants dont la forme dépend de l’envergure et des impacts desdits projets. Ces dispositifs -enquête publique, concertation préalable, débat public... - sont sources d’information, moments d’échanges entre maîtres d’ouvrage, pouvoirs publics et citoyens. Ils peuvent concerner les transports (ligne ferroviaire, route ou autoroute, plans de déplacements © Communauté européenne urbains…), l’aménagement du territoire (schéma de cohérence territoriale, plan local d’urbanisme…) ou la construction d’équipements principalement relatifs à l’énergie, l’eau ou les déchets. Comment une collectivité peut-elle y participer même lorsqu’elle n’est pas à l’initiative du projet ? Comment peut-elle contribuer plus efficacement à la mobilisation et la participation ? Comment un responsable de communication territoriale peut-il organiser une Pilotes prise de parole ? La contrainte peut devenir une opportunité dès lors JÉRôME LAVAUx, consultant, spécialiste du débat public qu’on veille à définir des objectifs et des moyens. La vie démocratique xAVIER CROUAN, directeur de la communication de Rennes locale ne peut qu’en sortir renforcée. PARCOURS 2 : mercredi 10 décembre à 14h30 Culture et territoire : la tentation de la banalité La culture comme vecteur d’image et d’identité est largement utilisée dans la communication des territoires. La question pour demain : comment basculer vers une véritable stratégie de marketing territorial ? © Ville de Nantes La culture est à la fois vecteur et objet de communication. Nantes l’a compris comme d’autres villes françaises et européennes, comme des quartiers aussi qui ont fait ce choix de la culture 3 ANGLES POUR UN PARCOURS pour changer leur image. Allumées à Nantes, Nuit blanche à Paris, capitales européennes de la culture, mais aussi La Folle Journée 1- Du « bien vivre ensemble » à l’attractivité globale : « la culture nous qui s’exporte à Bilbao, Tokyo ou Rio et rayonne en région… le rend bien » Les formes sont diverses, les interactions nombreuses entre Les démarches « non productives » ou « non rentables » soutenues par les communication et culture. On peut d’ailleurs constater que collectivités pour dynamiser la vie locale, s’avèrent aujourd’hui d’excellents l’émergence de la communication locale et la décentralisation atouts pour leur attractivité. Quelle est la place de l’ingrédient culture dans culturelle sont allées de pair depuis 20 ans. Mais après cette les stratégies de marque des territoires ? première phase d’installation de la culture dans le patrimoine identitaire des territoires, n’entrevoie-t-on pas l’overdose ? 2- Événements culturels majeurs : quelles nouveautés pour quelles La voie est étroite entre une ringardisation de l’outil culture – quelle retombées ? collectivité, aussi petite soit-elle n’a pas son festival – et une Après la vague des festivals des années 80 et 90, des formes plus intégration de plus en plus poussée des stratégies de développement élaborées et surtout plus durables se mettent en place. Capitales culturel et de communication. Il semble évident qu’aujourd’hui européennes de la culture, gestes architecturaux, décentralisation de grands la bascule doit être faite vers une véritable stratégie de marketing établissements culturels… Quelles sont les nouvelles figures de proue territorial au risque de faire de la culture le summum de la banalité. culturelle pour l’image des territoires ? 3- La culture, révélateur d’identités ? Pilotes Comment travailler à l’échelle du territoire, avec les collectivités, les élus, pour MATHIEU BARADEAU, directeur de la communication de Nantes faire émerger une identité partagée ? La démarche conduite par Jean Blaise AkIM CHEkHAB, consultant, enseignant à l’Université de Marne-la-Vallée avec le projet Estuaire offre un cas d’étude intéressant et transposable.
  • 13. CAP’COM 2008 DOSSIER : LES PARCOURS 13 PARCOURS 3 : JeUdi 11 décembre à 9h00 Modes de vie : quand la communication locale investit la sphère privée En matière de comportements et de modes de vie, la communication se veut de plus en plus prescriptive. Jusqu’où les citoyens accepteront-ils l’intervention des collectivités territoriales, des bailleurs sociaux, des services publics locaux dans leur vie quotidienne ? Consommation, addiction, mobilité, tri, économie d’énergie… la communication publique locale intervient de manière croissante pour lutter contre les comportements à risque et encourager, au contraire, les bons comportements. La communication privée in- vestit le champ des valeurs environnementales, sociales et socié- tales alors que la collectivité intervient dans la prescription d’une consommation plus responsable et plus équitable. On voit ainsi © Nantes Métropole s’opposer le consommer moins au consommer mieux. Plus de 39 millions de Français vivent sur des territoires qui ont engagé un agenda 21, pour autant l’éco-citoyenné y est-elle plus forte ? Encouragement, exemplarité, message éducatif ou sanction, quels peuvent être ENQUÊTE les registres d’une communication du changement efficace ? Faut-il culpabiliser, responsabiliser ou associer la cible ? Communication comportementale : le point de vue inédit des Français Pilote Une enquête exclusive, réalisée par l’agence GetA Links pour Cap’Com, CHRISTOPHE BULTEL, directeur des études à Sciences Com’, permet d’approcher, pour la première fois au niveau de l’individu, la notion en charge du développement durable de convergence des messages émis par les différentes institutions publiques. Elle a pour objectif d’identifier le sentiment d’exposition à l’abondance des messages et des campagnes comportementales, toutes thématiques et tous Les grandes questions en débat émetteurs confondus, puis d’en mesurer l’adhésion et l’impact. > Quels sont les conditions d’acceptation des cibles d’un message En d’autres termes, les Français ont-ils l’impression que les campagnes sur de prescription intervenant dans le champ privé ? le tri, la mobilité, la santé, le développement durable… les incitent > Quels sont les freins et les leviers qui permettent de mobiliser effectivement à modifier durablement leurs comportements ? De façon les habitants ? transversale, ce sont les questions de tonalité et de mode d’expression (transgression, humour, dramatisation) qui sont abordées. Les Français > Quels sont les risques d’une communication trop moraliste, ont également été interrogés sur leurs attentes en termes trop intrusive ou trop incantatoire ? de communication : dispositifs participatifs, innovation, créativité... > Quels sont les facteurs de changement dont la communication peut Un vrai guide pour les communicants publics dont les résultats inédits tirer parti pour être efficace ? seront présentés en ouverture du parcours consacré aux modes de vie. PARCOURS 4 : JeUdi 11 décembre à 9h00 La parole publique est-elle soluble Pilotes LAURENT RIÉRA, directeur adjoint de la communication dans le marketing éditorial ? de la CA de St-Quentin-en-Yvelines, chargé des publications CHRISTIAN DE LA GUÉRONNIèRE, directeur de l’agence ID Communes Le Web 2.0 et ses nombreux avatars (blogs, sites contributifs…) confirment la montée en puissance du marketing éditorial, déjà amorcée par le succès foudroyant des journaux gratuits, l’explosion des radios « libre antenne » et le développement des télévisions locales sur la TNT. Ces évolutions ont radicalement bousculé la presse payante, elles viennent aujourd’hui interroger les supports de la communication publique. Comment la politique éditoriale des collectivités doit-elle se positionner vis-à-vis du marketing éditorial ? Entre la posture “100% émetteur” et le marketing “100% récepteur” quel est le bon dosage ? Des exemples réussis d’adaptation de projets éditoriaux aux pratiques du lectorat permettent aujourd’hui de revenir sur les questionnements induits par les nouveaux médias. On peut dès lors en tirer des pistes © Cap’Com de travail concrètes en rapport avec les objectifs de communication fixés pour les territoires.
  • 14. CAP’COM 2008 14 DOSSIER : LES TEMPS DU POLITIQUE Point de vue Par Jean Breillat, directeur de la communication de la ville de Tours Élections : national n’est pas local ! Les dernières élections l’ont La communication locale doit, en ou d’un président d’exécutif tion du débat politique national montré : il est a priori dangereux effet, s’affranchir d’une « tutelle » à dépasser les clivages politiques qui y perd sa crédibilité, que de vouloir confondre les enjeux nationale. Elle doit s’incarner au plan national, à se tenir l’élu local est, lui, potentielle- nationaux et locaux dans le cadre au travers d’une personnalité à l’écart des tensions et aléas liés ment plus crédible… Nombre d’une campagne électorale telle elle-même enracinée localement, au débat contradictoire, média- de ceux qui se sont rangés que les municipales, au risque de et dans un projet en « résonance tique et polémique au profit d’une derrière la « bannière » de provoquer rejet et désaveu des directe » avec les préoccupations réponse de proximité assumant ténors politiques nationaux citoyens. Il semble indispensable des administrés. Car c’est en sa responsabilité individuelle, auxdernières élections mu- de bien distinguer ces niveaux marquant le caractère original et son engagement devant les élec- nicipales en auront fait l’amère d’enjeux et de considérer le projet singulier d’un projet politique teurs de son territoire. expérience. politique local indépendamment local que l’on peut espérer C’est parce qu’il revendique La communication publique du contexte national. Ce constat convaincre les citoyens de s’y indépendance et capacité à locale ne doit-elle pas éviter s’applique aussi, bien sûr, aux reconnaître et de se l’approprier. « rassurer » durablement ses la tentation de la repro- stratégies de communication, qui Aujourd’hui, c’est une évi- administrés face aux incertitudes duction, de l’imitation ? doivent elles-mêmes être bien dence, les citoyens sont d’abord d’un contexte national insaisiss- Ne doit-elle pas réprimer différenciées. sensibles à la capacité d’un maire able comme à une hyper politisa- la fascination que peut >>> Le grand débat PORTRAIT Demain, quelle communication publique ? © SIG THIERRy SAUSSEz Thierry Saussez est, depuis avril 2008, Directeur du Service d’information du gouvernement © Cap’Com – Hervé Hugues et Délégué interministériel à la communication. Auparavant, il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le privé, chez Jaeger- Lecoultre, puis comme collabo- rateur de Michel Bongrand, qui De la présidentielle aux munici- conséquences dans les territoires ? enjeux de la communication locale. a introduit le marketing politique pales, les deux dernières années La communication des collec- Aux termes de ce 20e Forum, en France, enfin comme fondateur ont montré une évidente rupture tivités, des organismes publics de le grand débat nous invitera et dirigeant de l’agence Image & en matière de communication. proximité est-elle impactée dura- ainsi à réfléchir aux valeurs de Stratégie, spécialisée en communi- Des innovations ont été portées blement par ces tendances ? Ou la communication publique que cation publique et institutionnelle. par la communication politique évolue-t-elle au contraire dans nous voulons demain. Il est par ailleurs conseiller et électorale. S’appuyant sur des un univers communicationnel municipal de Rueil-Malmaison. expériences locales, les débats distinct ? Car, au-delà de la fron- > Le Grand débat, Au titre d’élu local, il a créé participatifs, les dispositifs Web, tière plus ou moins perméable jeudi 11 décembre en 1993 la première Maison les ambassadeurs de proximité entre communication politique à 15h00 avec : de l’Emploi en France. Il est mais aussi la maîtrise des agendas, et communication publique, c’est • Thierry Saussez, aujourd’hui vice-président la propension à raconter des his- bien la question de l’articulation délégué interministériel du réseau Tous pour l’Emploi. toires, tous ces éléments ont été et la différenciation des discours à la communication Thierry Saussez est l’auteur de le fer de lance des stratégies de entre les échelles nationale et • Charles-Marie Boret, neuf livres sur la communication, communication des candidats. locale qui est posée. Les position- directeur de la communication dont certains sont considérés Aujourd’hui la communication nements de Jean-Marc Ayrault de Bordeaux comme des ouvrages de référence, gouvernementale épouse, sous à Nantes, de Gérard Collomb • Jean-François Lanneluc, notamment Politique Séduction l’impulsion de Thierry Saussez, à Lyon ou d’Alain Juppé à directeur de la communication et La prise de l’Élysée. un certain nombre de ces procédés. Bordeaux sont à ce titre éclairants et directeur de cabinet Mais quelles en sont les et renvoient précisément aux de Lyon
  • 15. CAP’COM 2008 DOSSIER : LES TEMPS DU POLITIQUE 15 >>> exercer une communication Portrait NOUvEAUTÉ Jean-Marc Ayrault gouvernementale séduisante ? Ce qui ne veut pas dire qu’il lui faille totalement ignorer LA bOîTE les grands thèmes de préoc- Jean-Marc Ayrault est député- D’abord élu conseiller général cupations partagées au plan à qUESTIONS maire de Nantes depuis 1989 et de Loire-Atlantique en 1976, national, ni ne pas demeurer La boîte à questions président de Nantes métropole. il devient, en 1977, le plus en alerte sur les éventuels vous offre un face à face Titulaire d’une licence de Lettres jeune maire de France d’une « effets rebonds » de l’actualité direct avec un grand élu. et du CAPES d’allemand, il a ville de plus de 30 000 habitants nationale… enseigné de 1973 à 1986, date en remportant les élections La légitimité et la force du Le maire de Nantes à laquelle il est devenu député municipales de Saint-Herblain. « local » résident justement sera le premier invité de Loire-Atlantique. Constam- dans ce qu’ils apportent des de ce nouveau format. ment réélu depuis, il a pris la > La Boîte à questions, jeudi réponses concrètes à une col- Tout ce que vous avez présidence du groupe socialiste 11 décembre à 12h00 lectivité humaine identifiée, toujours rêvé de demander de l’Assemblée nationale en 1997. porteuse d’une identité consti- tuée, enracinée. Communication ou de dire aux élus, et/ou politiques des territoires c’est à Cap’Com que donnent ainsi du sens à un ça se passe. « vivre ensemble » a quel le partage de besoins, Postez dès à présent d’aspirations, de valeurs sur un vos questions à Jean-Marc territoire espace de vie quo- Ayrault depuis le site © SEM Folle Journée tidienne, permet l’iden- forum.cap-com.org tification à un homme ou à une femme que chacun Réponse attendue le 11 reconnaît comme sien (ou décembre à midi… sienne)… parmi tous les autres.
  • 16. CAP’COM 2008 16 DOSSIER : PARTENAIRES Qui sont-ils ces partenaires sans qui le Forum ne pourrait exister ? Au-delà de leur fonction économique, les partenaires s’inscrivent dans la dynamique intellectuelle du Forum. Par leur diversité, ils viennent enrichir les échanges et alimenter la réflexion sur la communication publique dont ils sont eux-mêmes acteurs. Ateliers, animations, espace d’exposition, chacun trouvera, tout au long de Cap’Com, l’occasion de rencontrer celles et ceux qui rendent, par leur présence, le Forum tout simplement possible. Interview La communication, élément essentiel du lien entre citoyens et collectivités locales Le changement passe par la communication Confrontée à une évolution rapide de son Rencontre avec Bernard Deljarrie, directeur de la communication de Dexia en France environnement, La Poste s’est engagée dans une Depuis vingt ans, Dexia soutient vous, en tant que professionnel J’y ai découvert le professionnalisme transformation profonde Cap’Com et le Forum de la com- de la communication, intéressé croissant des communicants, la mise de ses structures. La munication publique territoriale, par le Forum annuel ? en œuvre de politiques de commu- communication est désormais portée par pourquoi ? nication de plus en plus cohérentes, l’ANCI, agence de com- La communication institutionnelle la naissance de la communication munication intégrée Dexia, la banque des collectivités de Dexia n’est pas si différente financière, la prise en compte de de La Poste. Organisées locales, a toujours souhaité accom- de celle d’une collectivité. Nous l’évaluation... J’y ai aussi appréhendé à l’échelon régional, pagner le dynamisme et la réflexion communiquons beaucoup sur le les difficultés que rencontre la les agences deviennent des acteurs locaux et cherche secteur public et sur les actions que communication publique face au l’un des leviers privilégiés en permanence à faire reconnaître nous réalisons en partenariat avec désengagement civique, à l’imbrication pour porter la stratégie le rôle et les spécificités les collectivités locales. De plus, illisible des différents niveaux de l’entreprise au plus du secteur local. C’est dans cet es- Cap’Com est pour moi un lieu territoriaux ou à l’émergence des près des territoires. prit que nous sommes aux côtés des appréciable de dialogue entre nouvelles technologies. L’action en réseau des acteurs de la communication pub- acteurs de la communication Et demain, je crois que dans un 21 ANCI démontre le lique territoriale d’autant plus que publique. Échanges et réflexion sont monde qui s’avère si instable, les rôle clé de la communi- pour nous la communication pub- indispensables à notre métier. collectivités locales seront plus que cation dans un proces- sus de changement. lique est un élément essentiel du jamais au cœur d’une citoyenneté lien indispensable entre les citoyens Vous suivez Cap’Com depuis de effective et d’un développement > Atelier « ANCI : et leurs collectivités. nombreuses années. Comment durable. La communication publique nouveaux partenaires l’avez-vous vu évoluer ? locale aura à contribuer au sens de de la communication locale », mercredi 10 Vous êtes directeur de la commu- Et quelles évolutions percevez- l’action publique et à créer de la décembre à 15h00 nication de Dexia, en quoi êtes- vous pour les prochaines années ? proximité. © Ville des Sables d’Olonne vERbATIM « Cap Com, c’est le Facebook en vrai de la com’ publique. Les occasions de rencontres permettent de mettre des noms sur des visages et vice versa, et surtout d’échanger des expériences, des préoccupations, des nouvelles. Cap Com’ ça nous (re) gonfle ! » > Yann-Yves Biffe, directeur de la communication des Sables d’Olonne
  • 17. CAP’COM 2008 DOSSIER : LES ATELIERS 17 Enquête Territoires ruraux : repenser l’attractivité À l’occasion de la 2ème Uni- territoires ruraux. « L’étude, plus de rupture ou de quête de les flux économiques, culturels versité européenne de l’accueil précise Jean De Legge, direc- racines mais d’accepter une vie et sociaux d’aujourd’hui. » consacrée au rôle de la commu- teur de TMO Régions, met en plus nomade, en cohérence avec Des conclusions qui invitent à nication, l’Agence de développe- évidence que le marché est con- les valeurs culturelles et les exi- repenser fortement les logiques ment des territoires d’Auvergne stitué majoritairement par des gences économiques du temps. de promotion. a commandé une enquête pour actifs ayant intégré l’évidence Les régions attractives sont > Atelier « Les leviers d’attractivité mieux comprendre ce que sont des mobilités professionnelles celles qui valorisent leurs villes des territoires ruraux », jeudi 11 les leviers d’attractivité des et résidentielles. Il ne s’agit et s’inscrivent pleinement dans décembre à 9h30 Actualité ENJEU Les OPAC changent de nom Comprendre les publics vulnérables pour mieux les toucher 1997, Châlons-en-Champagne, en transcrivant les valeurs l’ont compris. Le nom est un de l’entreprise, sa mission, son Il y a ceux qui ne lisent pas, ceux capital d’image… ambition et sa raison d’être. qui n’ont pas ou plus de contact Actuellement les OPAC sont Un challenge confié à une so- avec le monde et les acteurs sociaux ou publics, ceux qui ne dans l’obligation de disparaître ciété de naming pour le nom parlent pas ou mal notre langue, et de se trouver une nouvelle et à une agence de communica- ceux que rien n’intéresse… Ils sont identité. « En juillet 2007, la tion pour l’identité visuelle. » estimés à 20% ceux qui ne voient, législation a unifié les statuts La Fédération des SEM, de- n’entendent, ne reçoivent, ne per- des offices HLM explique venue EPL, vient de vivre çoivent pas les messages qui peuvent Catherine-Isabel Baudry, di- également cette aventure. Le ou doivent les concerner. Les com- Les marques depuis longtemps se rectrice de la communication changement de nom et de logo municants publics sont nombreux sont emparées de « l’imaginaire » de l’OPAC du Grand Lyon. est de fait une formidable à se poser la question de savoir des noms et des symboles, les Le statut OPAC disparaît et de- opportunité que la sémiologie comment informer les populations logos entre autres, qui les vé- vient Office Public de l’Habitat. aide à analyser, comprendre et éloignées de l’information. « Dans hiculent. Des villes comme Les collectivités ont jusqu’au donc préparer. l’acte de communiquer, souligne le Hyères qui s’autorise l’usage de 2 février 2009 pour changer compte-rendu de Cap’Com Santé Hyères-les-Palmiers (pourtant de nom. À l’OPAC du Grand- > Atelier « Changer d’identité », sur la question, ce qui compte, c’est moins de transmettre mon univers non accepté par les instances Lyon, le Président, la Direction mercredi 10 décembre à 18h00 culturel (avec mes mots, mes qui veillent sur la toponymie des générale et la communication représentations, mes évidences, mes territoires), comme Châlons-sur- sont en charge du dossier. L’idée : non-dits) que rejoindre l’autre dans Marne devenue par décret en apporter une valeur ajoutée, son univers culturel et m’assurer que le contenu du message que je Développement durable prétends délivrer est recevable ». Des organismes comme les CAF ont, Un acteur majeur : l’imprimeur par nécessité, développé des modes d’information, de communication et de relation avec des publics vulnérables… De la norme Imprim’vert aux encres teur où la réduction des impacts à l’exemplarité, ne peuvent rester végétales, de la recherche de papiers environnementaux s’affirme comme insensibles. > Atelier « Communiquer en di- rection des populations éloignées recyclés à celle de produits innovants une préoccupation majeure de la de l’information », mercredi 10 et responsables, l’imprimerie est profession. Un souci auquel les > Atelier « L’éco-impression », décembre à 18h00 depuis plusieurs années un sec- acteurs publics, eux-mêmes soumis mercredi 10 décembre à 16h30 Politique déchets : les attentes Relations presse : comprendre 30 ans de communication LES ATELIERS DU FORUM d’information des habitants les journalistes gouvernementale Des communications efficaces ANCI : nouveaux partenaires Communiquer en direction Retrouvez les horaires de chaque en matière de déchets de la communication locale des populations éloignées atelier et composez votre menu sur Éco-imprimer Mise en lumière du patrimoine : de l’information forum.cap-com.org Utiliser les cartes heuristiques quel impact ? Le réseau des 1000 de l’Ouest Suez Environnement : Changer d’identité Communication interne : Réussir l’animation d’un débat l’environnement au cœur Éco-textile : le tri des vêtements travailler en réseaux Petites communes, petites struc- des enjeux vitaux de la planète Comprendre les leviers Apprendre à écouter ses usagers tures : communiquer sans moyens La signalétique, d’attractivité des territoires Scénariser l’espace public acte de communication ruraux
  • 18. CAP’COM 2008 18 TABLEAU SYNOPTIQUE MARDI 9 DÉCEMBRE 15H VISITE PRO 3 VISITE PRO 1 VISITE PRO 2 VISITE PRO 4 Saint-Nazaire : 16H Les machines de l’Île Le GPV Malakoff Les jardiniers communicants chantiers navals et urbanisme 17H 18H LE DÉBAT DU OFF Public-privé : une communication, des communications ? 19H 20H CÉRÉMONIE DE REMISE DU GRAND PRIX CAP’COM 21H MERCREDI 10 DÉCEMBRE 9H CONFÉRENCE D’OUVERTURE Dominique WOLTON 10H WEB 2.0 ET TRI : 11H DÉMOCRATIE STRATÉGIE DE LES ATTENTES COMMUNIQUER SCÉNARISER PARTICIPATIVE COMMUNIQUER ANIMER UN DEBAT COMMUNICATION DES HABITANTS SANS MOYENS L’ESPACE PUBLIC Loïc BLONDIAUX L’EUROPE Claus SORENSEN LE NUMÉRIQUE TRI : DES 12H AU SERVICE DE LA COMMUNICATIONS DÉMOCRATIE ? EFFICACES 13H DÉJEUNER de la Commission européenne 14H NOMADISME : CARTES 15H STORYTELLING ECO-IMPRIMER DU SMS SUEZ HEURISTIQUES Christian SALMON Parcours 1 AU BLUETOOTH Parcours 2 PERFECTIONNER CULTURE WEB TV LA CONCERTATION 16H ET TERRITOIRE ET FORMATS PUBLIQUE ANCI : LA VIDÉO RELATIONS PRESSE NOUVEAUX SIGNALÉTIQUE INVESTIR PARTENAIRES 17H COMMUNICATION LES RÉSEAUX DE CRISE SOCIAUX Thierry LIBAERT POPULATIONS TÉLÉSERVICES : 18H ÉLOIGNÉES DE CHANGER D’IDENTITÉ UN ATOUT ÉCO-TEXTILE L’INFORMATION POUR LA COM 19H 20H NUIT DE LA COMMUNICATION 21H
  • 19. CAP’COM 2008 TABLEAU SYNOPTIQUE 19 JEUDI 11 DÉCEMBRE DÉMOCRATIE ÉLECTRONIQUE L’ATTRACTIVITÉ COMMUNICATION LES 1 000 Gérard LOISEAU Parcours 4 DES TERRITOIRES Parcours 3 GOUVERNEMENTALE DE L’OUEST 10H PROJET RURAUX MODES DE VIE ÉDITORIAL UN RÔLE MISE EN LUMIÈRE DU NOUVEAU PATRIMOINE COMMUNICATION POUR LES EPN L’ÉCOUTE 11H Philippe BRETON INTERNE USAGERS NUMÉRIQUE : QUEL IMPACT SUR LES 12H LA BOITE À QUESTIONS : JEAN-MARC AYRAULT MÉTIERS ? 13H DÉJEUNER de la Région Pays de la Loire 14H 15H LE GRAND DÉBAT Demain, quelle communication publique ? 16H LE CARREFOUR DES MÉTIERS 17H 18H 19H CÉRÉMONIE DE REMISE DU PRIX DE LA PRESSE TERRITORIALE Cocktail de clôture 20H Cap’Com fête ses 20 ans avec vous à l’occasion de la Nuit de la communication Des Machines de l’Île au Hangar à bananes, itinéraire lumineux et festif au coeur de l’Île de Nantes, mercredi 10 décembre à 19h30 © Nantes métropole Les anneaux de Buren à la pointe de l’Ïle de Nantes.
  • 20. CAP’COM 2008 20 LE PRIX DES PRIX Prix des Prix Un regard sur 20 ans de communication publique Depuis 20 ans Cap’Com décerne le en place et un minutieux archivage Grand Prix de la communication des dossiers ont rendu ce projet possible. publique à une collectivité ou un organisme public. Chaque édition L’idée n’est pas de rejuger des cam- est l’occasion de primer une démarche, pagnes avec un regard actuel. Il s’agit une stratégie représentative de ce plutôt de remonter le temps, de qui se fait de mieux à un moment remettre en perspective des principes donné. de communication, des choix 2500 campagnes, 18 prix, une histoire stratégiques, de voir comment ils qui se dessine. À l’occasion de cet ont évolué, s’ils ont été précurseurs anniversaire, Cap’Com a décidé de de tendances. En somme, éclairer remettre en compétition les lauréats la communication publique à venir, pour offrir aux cap’comiens un amener une réflexion prospective © Cap’Com – Hervé Hugues regard sur 20 ans de communica- qui pourra enrichir les débats du tion publique. Il a fallu entrepren- Forum. dre des fouilles archéologiques pour reconstituer des opérations parfois > Prix des Prix : l’Expo des 20 ans, lointaines. Le concours des équipes pendant tout le Forum Les campagnes en compétition UN JURy SPÉCIAL Un jury particulier a été composé à l’occasion du Prix des Prix. Tous les dossiers en compétition ont reçu le Grand Prix Cap’Com. Huit professionnels et observateurs de la communication publique se > 1988 > 1994 > 2002 sont réunis autour de Dominique Ville du Reuh Conseil Général CDT des Bouches Mégard, dans les locaux de Le Rheu quel bonheur de la Manche du Rhône l‘Association des Maires de France. Liberté, la Manche écrit ton Le pays des cigales Conseil Régional histoire dans un monde de fourmis • Catherine TRAUTMANN, Nord Pas De Calais ancienne ministre, députée Le Conseil Régional c’est qui > 1995 > 2003 européenne et ça sert à quoi ? Conseil Général de l’Aude Ville de Villeurbanne • Pierre HÉRISSON, sénateur Aude à Barcelone La ville qui nous ressemble, de Haute-Savoie > 1989 la ville qui nous rassemble • Jérôme BONALDI, journaliste Ville de Brignais > 1997 à Europe 1 Les Maries de Gustaves Eiffel Mulhouse et Musées > 2004 • Béatrice HOUCHARD, chef sans frontières Ville de Roubaix de service au service politique du Ville de Niort Le printemps des Musée La culture est en nous Parisien – Aujourd’hui en France Europe d’Art d’Art • Guy LORANT, ancien directeur Ville de Grenoble > 2005 de la communication de Nantes > 1990 T’as vu ta ville Communauté urbaine • Jean-René MARTEL, directeur Ville de Billière du Grand Lyon de la communication du Havre un logo pour Billière > 1998 Campagne Vélo’V • Karine MÉCHIN, directrice Ville de Saint-Quentin de la communication de Cusset EPA de Marne La vallé La mer sur la place > 2006 • Georges VERNEY-CARRON, Eurocité Conseil général président du Groupe 45 > 1999 de Seine-Maritime > 1991 Ville de Besançon Lire à la plage Plusieurs heures de débats Conseil Général La Fayette, nous voilà éclairés ont permis de décerner de la Manche > 2007 le Prix des 20 ans. Le secret, La Manche Bleue > 2001 Grand Lyon bien gardé, sera dévoilé L’UNHLM et ses partenaires en ouverture de Cap’Com. > 1993 Chantons pour un toit Only Lyon Conseil Général > Cérémonie de remise des prix, de la Moselle mardi 9 décembre à 20h00 > Retrouvez la présentation détaillée des campagnes sur www.pcompublique.com Exposition Quin Shi Huangdi
  • 21. CAP’COM 2008 GRAND PRIX CAP’COM 21 Clin d’œil 4 prix pour Sophie Elle est la plus primée de Cap’Com d’argent. « C’est, membre du jury : « Une ex- • Cap’Com d’argent 1999 : l’histoire du Grand Prix. précise-t-elle, le prix de la périence intéressante qui per- prix de la stratégie © Cap’Com – Hervé Hugues Sophie Coulon, directrice stratégie dont je suis la plus met d’apprécier l’exigence et • Cap’Com d’argent 2002 : de la communication du fière parce qu’il récompense la créativité des collectivités, prix de la culture Conseil général d’Indre-et- un travail de long terme et de quelle qu’en soit la taille ». • Nomination 2006 dans la Loire a remporté, avec ses mise en cohérence des actions catégorie créativité équipes, quatre distinctions : de communication. » Après • Cap’Com d’argent 2007 dans une nomination et trois avoir été lauréate, Sophie a été la catégorie citoyenneté Actualité Le 20e Grand Prix Cap’Com Le 10e Prix de la presse territoriale Depuis 1988, le Grand Prix Cap’Com récompense Organisé par l’Université Michel de Montaigne - les campagnes de communication des collectivités Bordeaux 3, en partenariat avec Cap’Com, le Prix territoriales, des administrations et des organismes de la presse territoriale récompense les publications publics. Il est décerné par un jury renouvelé chaque internes et externes des collectivités. année et composé de responsables de communica- © France 2 – Jean Pimentel tion, d’agences, de journalistes, d’observateurs. Il est décerné par un jury spécifique composé de com- municants, graphistes, journalistes et étudiants. Le millésime 2008 sera un savoureux mélange de 5 cépages : • Faire évoluer les comportements • Promouvoir le territoire : image et identité > Cérémonies de remise des prix, • Animer le territoire mardi 9 décembre à 20h00 pour le Grand Prix PORTRAIT • Accompagner projets et chantiers jeudi 11 décembre à 19h00 pour le Prix de la presse • Faire comprendre l’institution Un nantais président du jury Le prix du public en ligne du Grand Prix Retrouvez toutes les opérations nominées dès le 17 novembre sur le site de Cap’Com et votez C’est Claude Sérillon qui sera pour votre campagne préférée. La campagne le président du jury 2008. Né à qui récoltera le plus de suffrages se verra décerner Nantes en 1950, il a débuté sa le Prix du public. carrière de journaliste en 1970 © Cap’Com – Hervé Hugues pour le quotidien Presse Océan puis > forum.cap-com.org a intégré l’ORTF en 1973. Il a en- suite enchaîné revues de presse et présentation des journaux télévisés sur Antenne 2, TF1 puis à nouveau France 2. Claude Sérillon est un journaliste à l’intégrité reconnue Un prix spécial jeunes qui a toujours préféré le franc- parler et l’insolence à sa carrière. Le second « Prix spécial jeunes » sera décerné Par trois fois il a été remercié du à l’occasion du 20 ème Forum Cap’Com. Cette JT pour avoir déplu au pouvoir. opération lancée l’an dernier avec succès, est conduite Essayiste, romancier et nouvelliste, en partenariat avec l’Association nationale des il a publié de nombreux livres, conseils d’enfants et de jeunes. L’objectif est parmi lesquels Le Bureau (1996), de montrer le regard porté par les jeunes sur De quoi je me mêle (2001), Dis-moi la communication des institutions. Un jury composé je t’aime (2004), ou encore Tu dors ? de 15/20 ans engagés dans des conseils récompense Non je rêve (2006). ainsi l’une des campagnes présentées au Grand Prix Claude Sérillon est aujourd’hui Cap’Com. Cette opération s’inscrit dans la démarche présentateur de l’émission de l’ANACEJ : faire des jeunes des acteurs Ôtrement dit diffusée sur France ô de la ville. et chroniqueur dans l’émission de Michel Drucker Vivement dimanche > www.anacej.asso.fr prochain.
  • 22. CAP’COM 2008 22 RENDEZ-VOUS À NANTES Nantes/Nantes Métropole Une autre façon de vous souhaiter la bienvenue ! Mathieu Baradeau et Frédéric Vasse, respectivement dircom de la ville de Nantes et de la communauté urbaine Nantes Métropole se sont prêtés au jeu du portrait chinois. Une autre façon de communiquer le territoire ! Nantes un peu plus près de la levés à cette heure là ! mer qu’elle ne l’est réellement. MB : Les parfums végétaux incroyables portés par la rosée du Une voiture ? soir dans les nombreuses coulées FV : Un monospace familial hy- vertes qui traversent la ville. bride avec frigo pour le muscadet sur les temps de covoiturage ! Une chanson? MB : ça me rappelle une vieille MB : Certainement pas “il pleut accroche Renault : “À vous sur Nantes” de Barbara. S’il d’inventer la vie qui va avec”. pleuvait à Nantes, ça se saurait! FV : “ Nantes ” par le groupe de Une maison ? rock indépendant Beirut la tête MB : Un habitat collectif HQE collée à la vitre du tramway… sur pilotis ! un pur moment de bonheur. FV : Une maison évolutive en © Nantes métropole bois et zinc, sur plusieurs éta- Une couleur ? ges, à côté du tramway avec un FV : Jaune canari rôti. 45 minutes autocollant “ stop la pub, sauf le de chaque côté à feu doux. journal de ma collectivité ” ! MB : Hier, on disait Nantes la Une balade? jouer aux chevaliers. grise… aujourd’hui on en est sorti ! FV : Traverser la cour du château MB : La pointe de l’Île de Nantes, Une odeur ? des ducs de Bretagne, seul château où les embruns du grand large FV : Une odeur de Loire au petit Un personnage célèbre ? fort entièrement ouvert à tous les ne viennent pas seulement des matin et en plus les propriétaires MB : Euh… Jean-Marc Ayrault ? vents, en regardant ses enfants campagnes de pub qui placent de chiens ne sont pas encore FV : Pas mieux ! vERbATIM ET POUR SAINT-qUENTIN Tarifs EN yvELINES, C’EST qUOI « Rezé voit avec plaisir Cap’Com CAP’COM ? L’inscription à Cap’Com relève de la formation professionnelle et peut se dérouler à Nantes. La com- être prise en charge par les OPCA. Laurent Riéra, dircom adjoint : munication mérite davantage « Le seul endroit au monde où d’attention des décideurs, des la majorité des personnes que Visites professionnelles uniquement / tarif unique / 150 € HT responsables de service et des citoyens, car la communication ne tu croises comprend du premier 1 journée coup l’expression “communication • tarif unique / 490 € HT peut pas être seulement l’affaire publique intercommunale”. ça fait des communicants. Elle est l’affaire de tous pour un bien fou... » 2 journées servir l’intérêt général. » Marc Cervennansky, webmaster : • collectivités de - 10 000 habitants / 390 € HT « Le seul endroit au monde où l’on • collectivités de 10 à 50 000 habitants, associations / 630 € HT > Jacques Lamy, dircom de Rezé peut réfléchir, discuter, partager, • collectivités de + 50 000 habitants, organismes publics, agences, se retrouver, rigoler, boire un coup consultants, entreprises privées / 790 € HT « Cap’Com est un rendez-vous voire plusieurs, refaire le petit qui nous est cher depuis de nom- monde de la com... » Tarifs spéciaux breuses années. C’est un temps • étudiants, demandeurs d’emploi / 50 € HT © CA de St-Quentin en Yvelines précieux pour se ressourcer • universitaires / 200 € HT et échanger des idées avec • abonnement au portail pcompublique.com / 150 € HT des collègues de toute la France sur des sujets communs. Ces tarifs comprennent l’accès aux visites professionnelles, C’est pour nous à chaque fois conférences et ateliers, les déjeuners du 10 et du 11 décembre, une grande bouffée d’oxygène ! » la participation aux cérémonies de remise des prix et à la nuit de la communication, les documents. > Le service communication de Besançon Serge Hegly-Delfour, Marc Cervennansky et Laurent Riéra Inscription en ligne depuis le site forum.cap-com.org
  • 23. CAP’COM 2008 FARNIENTE 23 Contacts HOROSCOPE Cité Internationale des Congrès de Nantes Métropole Bélier du 21 mars au 20 avril 5, rue de Valmy Be open. Une rencontre fortuite BP 24102 pourrait se produire autour du 44041 Nantes cedex 1 10 décembre, soyez disponible. T 02 51 88 20 00 F 02 51 88 20 20 © Ville de Nantes www.congres-nantes.fr Taureau du 21 avril au 21 mai Intervilles à Nantes, ça vous tente ? Le château des Ducs de Bretagne Hébergement Pour préparer votre venue et organiser Réservez dès à présent votre hôtel avec l’Office Gémeau du 22 mai au 21 juin votre week-end en Pays de la Loire retrou- du tourisme de Nantes Métropole Une envie, un délice, un petit vez l’ensemble des informations pratiques sur T 0892 464 044 beurre… faites-vous plaisir. forum.cap-com.org www.nantes-tourisme.com Cancer du 22 juin au 22 juillet Météo Rentrée difficile ? Réjouissez-vous, vous aurez de la Mardi 9 décembre Mercredi 10 décembre Jeudi 11 décembre chance tout au long du Forum. Lion du 23 juillet au 23 août Un problème de communication ces temps-ci ? Ressourcez-vous. Vierge du 24 août au 23 sept. Une vieille connaissance vous donne rendez-vous au bar de la com le 11 à 12h47. Soyez ponctuel(le). Balance du 24 sept. au 23 oct. Vous aurez besoin de changer d’air, ça tombe bien, un voyage en Pays de la Loire est à prévoir Petites annonces en fin d’année. Recherche Recherche Recherche collectivité collocation compagnon Scorpion du 24 oct. au 22 nov. Dircom compétent, Urgent. Éléphant femelle, men- Passion pour Royal Vous vous sentez incompris, brimé, enthousiaste et créatif Recherche collocation surations 7m x 3,4t, Deluxe. Contactez mon pressuré…c’est le moment d’en recherche collectivité du 9 au 11 décembre cherche compagnon en agent : 02 40 99 48 48 parler. sans élu, sans dircab, sur Nantes ou proche bois. Aime promenade demandez la com. sans DGS pour col- banlieue. au bord de la Loire. Sagittaire du 23 nov. au 21 déc. laboration sans nuage. Le 9 décembre sera l’occasion d’échanges constructifs. Foncez. Capricorne du 22 déc. au 20 janv. Le canard à la Nantaise Cap’Com Le journal-programme N° 1 Il se peut que vous mangiez Rédaction : Cap’Com, 3 cours Albert Thomas 69003 Lyon prochainement une poitrine T. 04 72 65 64 99 – F. 04 72 65 66 80 de pintadeau farcie à la nantaise, > Une grosse botte d’idées. contact@cap-com.org CUISINE Directrice de la publication : Dominique Mégard avec un flan de céleri et un muffin > Un pot de nouvelles. Rédacteur en chef : Florent Bonnetain de légume. Ou pas. > Mélangez les deux ingrédients. Rédactrice en chef adjoint : Anne Lyonnet > Pétrissez le mélange jusqu’à obtenir une pâte Journalistes : Sylvie Barnezet, Laurent Michel homogène. Ont participé à la rédaction de ce N° : Céline Mennesson, Verseau du 21 janv. au 18 fév. > Mettez en forme, selon l’humeur du jour sur Dominique Roynette, Mathieu Baradeau, Frédéric Vasse, Vous aimez la vie de château, ça du papier recylé de préférence. Charles Nicol, Chantal Favre, Jean Breillat tombe bien nous aussi, surtout le 9. Publicité - développement : Lucie Texier > Servez bien frais accompagné d’un petit Abonnements - Diffusion - Petites annonces : beurre lu, d’un berlingot nantais et d’un Estelle Jeanniard Poisson du 19 fév. au 20 mars verre de Muscadet. Web : Pierre Gilbert www.cap-com.org Pour un signe d’eau, tant mieux si Maquette - secrétariat de rédaction : Agence Communiquez vous aimez le muscadet. C’est prêt, régalez-vous ! Impression : komodo Graphic 2000 Réalisé sur papier recyclé.
  • 24. Partenaires officiels Partenaires professionnels Partenaires réseaux Partenaires médias Renseignements et inscriptions : Cap’Com – 3 cours Albert Thomas 69003 Lyon – Tél. 04 72 65 64 99 – www.cap-com.org