La consommation durable - atelier

1,024 views

Published on

Intervention de Fatima Chehrouri, directrice du service Santé, Ville de Lille, dans le cadre des 3e rencontres nationales communication et développement durable organisées par Cap'Com le 22 septembre 2011 à Angers

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,024
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
312
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

La consommation durable - atelier

  1. 1. VILLE, SANTE ETDEVELOPPEMENT DURABLE
  2. 2. Un contexte internationale:La promotion de la santé et la poursuite des objectifsdu développement durable sont liées et valorisées par :-Charte d’Ottawa en 1986 : la santé vise le pleinépanouissement de chacun, ce qui nécessite un travailsur l’ensemble des déterminants de santé. Conforter la santé en améliorantses déterminants (qualité de l’air, habitat, alimentation saine)c’est agir en faveur du développement Durable.- Sommet de Rio en 1992 affirme la place de la santé en tant quepréoccupation majeure du développement durable.
  3. 3. La santé et le développement durable sont fondéssur les mêmes valeurs : Responsabilités individuelle et collective, Respect de l’autre et solidarité, Participation des personnes aux décisions qui les concernent, Justice sociale,Des leviers identiques tant collectivement qu’individuellement,comme l’engagement social, les changements d’organisation,l’évolution des connaissances, des attitudes etdes compétences individuelles.
  4. 4. Un contexte localLa mise en œuvre de l’agenda 21 santé a permis d’explorerdes voies innovantes en matière d’action publique portéesau plus près des préoccupations des habitants.Il participe à la construction d’un modèle de développementattentif à l’amélioration de la qualité de vie et à la promotiondu bien être des habitants et initie une nouvelle conceptionde la ville et du vivre ensemble.
  5. 5. Son but :L’agenda 21 santé a vocation à sensibiliser l’ensemble des lillois maisaussi à apporter des réponses utiles et pragmatiques sur des sujetsd’actualité, à associer les habitants la mise en place d’actionssignificatives, à mobiliser l’ensemble des compétences locales autourde projets et d’actions.Un agenda 21 lillois fondé sur 3 principes :La participation de l’ensemble des acteurs à l’élaboration des projets,Une approche globale de la thématique santé – environnement,Des actions transversales et cohérentes à mettre en place
  6. 6. Santé et développement durable : quelle stratégie ?Mise en place d’un comité de pilotage associant plus de 50 acteurs :institutionnels, associatifs, experts, qui ont définiesde manière concertée les stratégies et les thématiques de l’agenda 21 Santé.Des groupes de travail qui se sont réunis pendant plus de 6 mois autourd’ateliers de réflexion sur les thématiques :Alimentation durable / habitat et santé / santé au travail,coopération décentralisée / santé communautaire
  7. 7. La réflexion engagée a tenue compte des dynamiquesexistantes :- programme municipal et enjeux intégrés de développement durable,actions menées depuis 2000 au sein de l’Agenda 21, politique de santémenée par la ville et interaction avec la politique nationale et régionale,stratégies et actions menées au sein des contrats urbain de cohésionsociale, rénovation urbaine, vitalité et actions associatives au sein des10 quartiers de Lille.
  8. 8. Santé et développement durable en action !Ville, habitat et santé :-Plan d’action sur qualité de l’air intérieur dans les bâtiments, pour réduireles risques liés à la pollution de l’air intérieur des logements en améliorantles méthodes de sensibilisation et d’information du public concernantla qualité de l’air intérieur (QAI) de l’habitat.-Formation des inspecteurs d’hygiène et des opérateurs d’OPAH (bailleurs sociaux) sur la qualité de l’air intérieur,- Affichage des objectifs de la ville en matière de santé dans ses référentiels habitat neufs, réhabilitation des équipements et dans son cadre stratégique éco-quartier,
  9. 9. - Mise en place d’un plan communal de sauvegarde, de lutte contre le bruit et l’amélioration et la cartographie des connaissances en matière de sols pollués.- Actions d’information et de sensibilisation à la qualité de l’airintérieur sur un quartier pilote de la ville.- En perspective, création d’un réseau asthme et allergie.
  10. 10. Alimentation et santé :- Poursuite et intensification des actions d’éducation alimentaire- Mise en œuvre du 50% bio dans la restauration collective- Mise en place de la charte « Enfance – famille et modes de vie »(appel à projets autour des questions liées à l’alimentation durable) - Projet « de la graine à l’assiette » formation-action desacteurs du terrain sur redécouvrir les produits de saison, bio,les méthodes de cultures des produits… - Mise en œuvre de la stratégie de systématisation des achatsresponsables
  11. 11. Santé au travail-Elaboration d’actions de prévention à destinationdes travailleurs municipaux et des entreprises prestataires de la ville,-La suppression des substances et procédés cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR) (crèches, produits des agentsd’entretien, ateliers municipaux)La Ville a supprimé les biberons au Bisphénol-A, les produits d’hygièneà base de Parabène, les produits phytosanitaires pour le traitementdes espaces vertsCoopération décentralisée et santé communautaireLe projet est pour l’instant au stade d’intention et un travail d’identificationd’actions opérationnelles et de priorisation doit être menés
  12. 12. La santé et le développement durable en chiffres en 2010 :11 447 € consacré au volet habitat Santé112 000 € consacré au volet alimentation durable45 000 € consacré au volet santé au travail
  13. 13. En résumé, l’agenda 21 santé c’est avant tout :Un engagement municipal déterminant,Une volonté de travailler et de construire ensembleun référentiel agenda 21 santé,Une cohérence et transversalité dans les actions etles partenariats mis en place,Une écoute attentive des besoins des habitants etdes acteurs.
  14. 14. Pour :S’approprier santé et développement durablePrendre conscience des enjeux,Comprendre et agir,Acquérir des comportements,Développer des savoirs-faire.
  15. 15. Les partenaires (liste non exhaustive):Les ELUS locaux par thématique, les services thématiques, l’Agence Régional de Santé,le Conseil général du Nord, le Conseil régional NPDC, les hôpitaux – CHRU, GHICL,lAssociation pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique, l’Institut Pasteur de Lille,les centres sociaux, UFC que Choisir, MRES, Institut lillois d’ingénierie de la santé,Université de Lille 2 ILIS, l’association Léo Lagrange Consommation Nord,l’Institut Régionale d’Education pour la Santé, La mutualité française, les associations sociales,médico-sociales, et œuvrant dans les axes du développement durable….
  16. 16. MERCI DE VOTRE ATTENTION !

×