Programme détaillé CHAM 2010

3,436 views
3,350 views

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
3,436
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Programme détaillé CHAM 2010

  1. 1. Retransmission en direct sur le site officiel : www.canalcham.fr2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 3
  2. 2. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République SOMMAIRE - ContentsSOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT p.5 TROMbINOScOPE p.6 PROGRAMME 2010 p.10 bAROMÈTRE SUR LA SANTÉ p.14 OUVERTURE p.16 TAbLE RONDE 1 - La Formation Médicale Initiale p.18 TAbLE RONDE 2 - Le Développement Professionnel continu p.22 cONFÉRENcE - L’efficacité dans l’incertitude p.26 INTERVIEW 1 - Le numérique au secours de la formation p.28 PRIX «INNOVATION ET QUALITÉ DES SOINS» p.30 INTERVIEW 2 - changer une organisation p.32 TAbLE RONDE 3 - La santé : quels nouveaux métiers et quels nouveaux usages ? p.34 TAbLE RONDE 4 - Le lobbying des patients p.38 INTERVIEW 3 - La Société Fracturée p.42 TAbLE RONDE 5 - Opinion, médecins, industriels et politiques face au bénéfice/risque p.44 POINT DE VUE - Vers un monde de peurs sanitaires ? p.48 LE GRAND TÉMOIN p.50 LISTE DES PARTIcIPANTS p.52 SPONSORS p.59 REMERcIEMENTS p.604 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  3. 3. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République LE MOT DU PRÉSIDENT - President addressMOT DU PRÉSIDENT La convention on Health Analysis and Management a pour ambition de faire émerger des concepts innovants concernant l’organisation sanitaire dans les pays économiquement avancés. La complexité croissante des moyens médicaux et l’accroissement du besoin de sécurité réclamé à juste titre par les malades, l’ampleur des masses financières publiques et privées mises à disposition pour organiser l’accès aux soins dans les pays à PIB élevé, oblige à changer nos mentalités et à faire éclore de nouvelles idées en vue d’optimiser la prévention, les soins, l’éducation thérapeutique, la prise en charge de la vieillesse et de la dépendance. Les pays émergents, pourront participer aux travaux de la convention en apportant des solutions nouvelles auxquelles les pays riches n’ont pas toujours pensé. La Convention réunit chaque année dans une totale liberté de ton, des décideurs et experts de premier plan venus d’horizons très divers afin de réfléchir sur ces sujets de première importance. L’économie de la santé pèsera de plus en plus lourd et une organisation sanitaire efficiente devient incontournable. La retransmission sur internet en temps réel des travaux qui sont menés pendant la durée du Congrès est un élément important d’information aux populations concernant l’avenir de notre santé. Dans ce cadre, le rôle des partenaires est loin d’être purement financier. Leur engagement à cette cause est un signe fort de leur implication directe dans l’évolution du monde. In a globalized world, which has seen a growth in scientific, technical, medical and social progress, it is becoming increasingly necessary to create an environment that allows for open debate on the organization of our health care systems in Europe, the United States of America and other economically developed countries. Welcome to the 2nd Convention on Health Analysis and Management, C.H.A.M. 2010. Professeur Guy Vallancien Président de CHAM 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 5
  4. 4. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République LE bUREAU - Board of directionTROMBINOSCOPE Président : Guy VALLANcIEN Président du Cercle Santé Société Directrice Générale : Aurore DIONNET Directrice Déléguée Générale de l’Ecole Européenne de Chirurgie Assistante Administrative : chloé MARTIN6 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  5. 5. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République LE cONSEIL ScIENTIFIQUE - Scientific CommitteeTROMBINOSCOPE bureau : Didier bAzzOccHI Jean-Hervé LORENzI Jean-claude PRAGER Membres : Laurent ALEXANDRE Patrick ARTUS Joël bOUFFIES Francis bRUNELLE Denis cASTAING brigitte DORMONT claude EVIN Marcel GARNIER brice GAyET Jean-François GIRARD Jean-Alexis GRIMAUD Pierre-yves GEOFFARD 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 7
  6. 6. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République LE cONSEIL ScIENTIFIQUE - Scientific CommitteeTROMBINOSCOPE Membres (suite) : Elisabeth HUbERT Stanislas JOHANET Eric LAbAyE claude LE PEN Jacques MEURETTE Sylvie OUzIEL yves DE PROST christian SAINT-ETIENNE François SARkOzy Didier TAbUTEAU François THEPOT christian THUILLEz8 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  7. 7. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République LE cOMITÉ DE SURVEILLANcE - Supervisory boardTROMBINOSCOPE Président : Martin VIAL Membres : Rose-Marie Jean-Hervé LORENzI VAN LERbERGHE Jean-claude PRAGER Didier bAzzOccHI Laurent ALEXANDRE 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 9
  8. 8. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Soigner : Former et Informer ! Vendredi 24 SeptembreCHAM 2010 12h00 AccUEIL / DÉJEUNER 12h50 INTRODUcTION : Guy VALLANcIEN, Président de C.H.A.M. 2010 13h00 PRÉSENTATION DU 4° bAROMÈTRE SUR LA SANTÉ, cERcLE SANTÉ EUROP ASSISTANcE VU PAR LES EUROPÉENS ET LES AMÉRIcAINS Panélistes : Martin VIAL, Directeur Général d’Europ Assistance Group, Paris (fr) - Hélène cHEVALIER, Institut CSA (fr) - claude LE PEN, Professeur d’économie à l’Université Paris Dauphine (fr) - yves DE PROST, Professeur de médecine, Université Paris Descartes (fr) - Denise SILbER, Présidente de Basil Strategies, Chercheur à l’Institut Montaigne, Paris (fr) 13h30 OUVERTURE : Jacques DERMAGNE, Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (fr) 13h45 Table ronde 1 LA FORMATION MÉDIcALE INITIALE : comment préparer les étudiants à leur métier : Formation Universitaire ou Formation professionnelle ? Modérateur : Francis bRUNELLE, Professeur de Radiologie pédiatrique, Hôpital Necker, Paris (fr) Panélistes : charles bOELEN, Consultant international en systèmes et personnels de santé, Genève (sw) - Jules DIENSTAG, Doyen de la Harvard Medical School, Boston (usa) - christian LE DORzE, Président Directeur Général de Vitalia Group, Paris (fr) - Jérôme LELEU, Président d’Interaction Healthcare (fr) - bernard RAMANANTSOA, Directeur de l’école des Hautes Etudes Commerciales, HEC, Paris (fr) - Daniel ROUGÉ, Doyen de la faculté de médecine, Toulouse Rangueil (fr) 15h15 Table ronde 2 LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL cONTINU : Qui décide, qui finance, qui évalue ? Modérateur : Jean-Michel cHAbOT, Professeur de médecine, Haute Autorité de Santé, Paris (fr) Panélistes : Jean-François cOLIN, Conseiller Social à la Présidence d’Air France (fr) - Jules DIENSTAG, Doyen de la Harvard Medical School, Boston (usa) - Freddie HAMDy, Professeur de Chirurgie, Oxford University Medical School (uk) - Eric LAbAyE, Directeur Général France de McKinsey and Company (fr) - Pierre TEILLAc, Directeur R&D de Pierre Fabre Médicaments, Castres (fr) - Rose-Marie VAN LERbERGHE, Présidente de Korian, Paris (fr) 16h45 PAUSE 17h15 Conférence L’EFFIcAcITÉ DANS L’INcERTITUDE : Vincent DESPORTES, Général de division, Directeur du Collège Inter-armées de Défense (fr) 18h00 Interview 1 LE NUMÉRIQUE AU SEcOURS DE LA FORMATION : Nathalie kOScIUSkO MORIzET, Secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique, avec Denise SILbER, Présidente de Basil Strategies, Chercheur à l’Institut Montaigne, Paris (fr) 18h15 LE PRIX « INNOVATION ET QUALITÉ DES SOINS » ALTRAN - cERcLE SANTÉ SOcIÉTÉ : Remis par Jean-Jack QUEyRANNE, Président du Conseil Régional Rhône-Alpes et yves DE cHAISEMARTIN, Président Directeur Général d’Altran (fr) avec Jean-claude PRAGER Directeur de l’Agence de Diffusion de l’Innovation Technologique ADIT (fr)10 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  9. 9. 24 / 25 septembre 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Soigner : Former et Informer !CHAM 2010 18h30 Interview 2 cHANGER UNE ORGANISATION : François DUPUy, Sociologue, Professeur à l’INSEAD, Fontainebleau (fr) avec François THÉPOT, Professeur en génétique, Université d’Amiens (fr) 18h50 Table ronde 3 LA SANTÉ : QUELS NOUVEAUX MÉTIERS ET QUELS NOUVEAUX USAGES ? Modérateur : brice GAyET, Professeur de chirurgie, Université Paris Descartes (fr) Panélistes : Maura bUcHANAN, Présidente du Royal College of Nursing, Londres (uk) - Jacques DOMERGUE, Député de l’Hérault, Professeur de chirurgie, Rapporteur de la Commission sur les professions paramédicales, Montpellier (fr) - Gilles DUSSAULT, Directeur de l’Unité des systèmes de santé de l’Institut d’Hygiène et Médecine Tropicale, Lisbonne (p) - Pierre LASbORDES, Député de l’Essonne, Rapporteur sur la télémédecine (fr) - Didier RObIN, Directeur Santé de Dalkia (fr) - Martin VIAL, Directeur Général d’Europ Assistance Group, Paris (fr) 20h20 FIN DE LA PREMIÈRE JOURNÉE Samedi 25 Septembre 09h00 Table ronde 4 LE LObbyING DES PATIENTS : Progrès social ou rupture de solidarité ? Modérateur : Didier bAzzOccHI, Directeur Général Délégué de Covéa Santé Panélistes : Laurent ALEXANDRE, Spécialiste en génomique - Jean-Noël bAIL, Directeur Général Affaires Economiques de GSK France, Membre du ca du LEEM, Paris (fr) - Hélène cARDIN, Journaliste santé à France Inter (fr) - Gilles FRyDMAN, Fondateur - Président d’ACOR, Washington (usa) - Jean-Pierre GRüNFELD, Professeur de médecine, Membre de l’Académie des sciences, Paris (fr) - Victor RODWIN, Professeur d’économie, N.Y. University (usa) 10h30 Interview 3 LA SOcIÉTÉ FRAcTURÉE : Jean-Paul DELEVOyE, ancien Ministre, Médiateur de la République (fr) avec François SARkOzy, co-Président d’AEC Partners (fr) 10h50 Table ronde 5 OPINION, MÉDEcINS, INDUSTRIELS ET POLITIQUES FAcE AU bÉNÉFIcE/RISQUE : Modérateur : claude LE PEN, Professeur d’économie à l’Université Paris Dauphine (fr) Panélistes : André AURENGO, Académie Nationale de médecine, Paris (fr) - Nicolas cARTIER, Directeur Général de Sanofi Aventis France, (fr) - Thierry LIbAERT, Directeur scientifique de l’Observatoire International des Crises (fr) - Michel POLAccO, Journaliste (fr) - Michel SETbON, Sociologue, Directeur de recherches au CNRS, Paris (fr) - Didier TAbUTEAU, Directeur de la chaire santé à l’Ecole des Sciences Politique, Paris (fr) 12h20 Point de vue VERS UN MONDE DE PEURS SANITAIRES ? bernard AccOyER, Président de l’Assemblée Nationale (fr) 12h50 LE GRAND TÉMOIN : Jean-Hervé LORENzI, Professeur à l’Université Paris Dauphine, Président du Cercle des Economistes 13h05 DÉJEUNER FINAL Traduction simultanée français-anglais 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 11
  10. 10. 24 / 25 september 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Under the High Patronage of Mr Nicolas Sarkozy, President of the French Republic Medical care: from Teaching to Information! Friday 24 SeptemberCHAM 2010 12:00 WELcOME / LUNcH 12:50 INTRODUcTION: Guy Vallancien, President of C.H.A.M. 2010 01:00 pm PRESENTATION OF THE 4° bAROMETER ON EUROPEAN AND AMERIcAN HEALTH SySTEMS Panelists : Martin VIAL, Director General Europ Assistance Group, Paris (fr) - Hélène cHEVALIER, Institut CSA (fr) - claude LE PEN, Professor of Economics at Paris Dauphine University (fr) - yves DE PROST, Professor of Medecine, Paris Descartes University (fr) - Denise SILbER, President of Basil Strategies, Researcher at the Institut Montaigne, Paris (fr) 01:30 OPENING: Jacques Dermagne, President of the Conseil Economique, Social et Environnemental (fr) 01:45 Round Table 1 INITIAL MEDIcAL EDUcATION How to prepare students for their job: Universitary or Professional Teaching? Moderator : Francis bRUNELLE, Professor of Radiopediatrics, Necker hospital, Paris (fr) Panelists : charles bOELEN, Consultant on Health System and staff, Geneva (sw) - Jules DIENSTAG, Dean for Education, Harvard Medical School, Boston (usa) - christian LE DORzE, CEO of Vitalia Group, Paris (fr) - Jérôme LELEU, CEO of Interaction Healthcare (fr) - bernard RAMANANTSOA, President of the school Hautes Etudes Commerciales, HEC, Paris (fr) - Daniel ROUGÉ, Dean of Toulouse Rangueil University (fr) 03:15 Round Table 2 cONTINUOUS PROFESSIONNAL DEVELOPMENT Who decides, who pays, who assesses? Moderator : Jean-Michel cHAbOT, Professor of Medicine, Haute Autorité de Santé, Paris (fr) Panelists : Jean-François cOLIN, Social Adviser to the Presidence of Air France, Paris (fr) - Jules DIENSTAG, Dean for Education, Harvard Medical School, Boston (usa) - Freddie HAMDy, Professor of Surgery, Oxford University Medical School (uk) - Eric LAbAyE, Managing Director France of McKinsey and Company (fr) - Pierre TEILLAc, R&D Director of Pierre Fabre Médicaments, Castres (fr) - Rose-Marie VAN LERbERGHE, CEO of Korian, Paris (fr) 04:45 bREAk 05:15 Conference EFFIcAcy IN UNcERTAINTy Vincent DESPORTES, General, Director of the Interarmies Defense College, Paris (fr) 06:00 Interview 1 cOMPUTING TEAcHING Nathalie kOScIUSkO MORIzET, Secretary of State and Prospective Development of the Digital Economy with Denise SILbER, President of Basil Strategies, Researcher at the Institut Montaigne, Paris (fr) 06:15 «THE INNOVATION AND QUALITy OF THE cARE» PRIzE, by ALTRAN AND THE cERcLE SANTÉ SOcIÉTÉ Handed by Jean-Jack QUEyRANNE, President of the Conseil Régional Rhônes-Alpes (fr) and yves de cHAISEMARTIN, CEO of Altran (fr) with Jean-claude PRAGER Executive Manager of Adit, France12 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  11. 11. 24 / 25 september 2010 CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT Under the High Patronage of Mr Nicolas Sarkozy, President of the French Republic Medical care: from Teaching to Information!CHAM 2010 06:30 Interview 2 cHANGING AN ORGANISATION François DUPUy, Sociologist, Professor at INSEAD, Fontainebleau (fr) with François THÉPOT, Professor of Genetics, Amiens University (fr) 06:50 Table ronde 3 NEW JObS IN HEALTH cARE Moderator : brice GAyET, Professor of Surgery, University Paris Descartes (fr) Panelists : Maura bUcHANAN, President of The Royal College of Nursing, London (uk) - Jacques DOMERGUE, Deputy of Hérault, Professor of Surgery, Reporter of the Commitee on parademic trade, Montpellier (fr) - Gilles DUSSAULT, Head of the Health Systems Unit Institute of Hygiene and Tropical Medicine, Lisbon (p) - Pierre LASbORDES, Deputy of Essonne, Reporter on telemedicine (fr) - Didier RObIN, Health Director of Dalkia (fr) - Martin VIAL, CEO of Europ Assistance Group, Paris (fr) 08:20 END OF THE FIRST DAy Saturday 25 September 09:00 am Table ronde 4 PATIENTS LObbyING: Social progress or solidarity breaking off? Moderator : Didier bAzzOccHI, Director General of health of Covéa Panelists : Laurent ALEXANDRE, Specialist in Genomics (Belg) - Jean-Noël bAIL, CEO economic business of GSK France, Member of the board of directors of the LEEM, Paris (fr) - Hélène cARDIN, Journalist, France Inter (fr) - Gilles FRyDMAN, Founder - President of ACOR, and Google health coalition, Washington (USA) - Jean-Pierre GRüNFELD, Professor of Medicine, Member of the Académie des Sciences (fr) - Victor RODWIN, Professor of Economics, N.Y. University (USA) 10:30 Interview 3 THE bROkEN SOLIDARITy? Jean-Paul DELEVOyE, former Minister, Mediator of the French Republic (fr) with François SARkOzy, CEO of AEC Partners (fr) 10:50 Table ronde 5 OPINION, MEDIAS, DOcTORS, INDUSTRIALS AND POLITIcS FAcING bENEFIT RISk QUESTION? Moderator : claude LE PEN, Professor of Economics at Paris Dauphine University (fr) Panelists : André AURENGO, National Academy of Medicine, Paris (fr) - Nicolas cARTIER, CEO of Sanofi Aventis France (fr) - Thierry LIbAERT, Scientific Director of the Center of International Crisis (fr) - Michel POLAccO, Journalist (fr) - Michel SETbON, Sociologist, Director of research at the CNRS, Paris (fr) - Didier TAbUTEAU, Health Chairman at the School of politics sciences, Paris (fr) 12:20 Point de vue TOWARDS A WORLD OF SANITARy FEARS? bernard AccOyER, President of the Assemblée Nationale (fr) 12:50 THE GREAT WITNESS Jean-Hervé LORENzI, Professor at the Paris Dauphine University, President of the Cercle des Economistes, Paris (fr) 01:05 pm FAREWELL LUNcH Simultaneous English-French translation 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 13
  12. 12. PRÉSENTATION DU 4° bAROMÈTRE SUR LA SANTÉ, cERcLE SANTÉ - EUROP ASSISTANcE VU PAR LES EUROPÉENS ET LES AMÉRIcAINSBAROMÈTRE Panélistes : Martin VIAL Directeur Général du Groupe Europ Assistance, France Director General Europ Assistance Group, France Diplômé de l’ESSEC et de l’Ecole nationale supérieure des Postes et Télécommunications Martin VIAL est depuis fin 2003 Directeur Général du Groupe Europ Assistance, présent dans le monde entier avec 33 filiales. Dans le cadre d’une nouvelle stratégie déployée depuis cinq ans, le Groupe Europ Assistance a développé deux nouveaux métiers, la Santé et les Services à la Personne aux côtés de ses métiers historiques que sont le Voyage et l’Automobile. Ancien P.-D.G. de l’Aéropostale, ancien Directeur Général puis Président du Groupe La Poste, Martin Vial est Conseiller-maître à la Cour des comptes, il est l’auteur du livre La Lettre et la Toile consacré au développement d’Internet en France et de La Care Revolution, l’Homme au cœur de la révolution mondiale des services. Hélène cHEVALIER Institut CSA, France Institut CSA, France Pharmacien, Ph.D., elle a 30 ans d’expérience d’études et de mise en place d’observatoires en France et à l’international dans le secteur de la santé et est co-auteur d’études socio-épidémiologiques publiées dans des revues scientifiques sur les aspects épidémiologiques, socio- psychologiques ou médico-économiques. Les principaux domaines couverts par ses recherches ont porté sur la prescription médicale, l’automédication et la prévention, les réseaux de soins, la protection sociale et la santé au travail. claude LE PEN Economiste de la santé, Professeur à l’Université Paris Dauphine, France Professor of Economics at Paris Dauphine University, France Ancien élève d’HEC, docteur de 3ème cycle en « Epistémologie et histoire de la pensée économique », docteur d’état des sciences économiques et titulaire d’une agrégation d’économie et de gestion, claude LE PEN est professeur agrégé des facultés de sciences économiques à l’université Paris-Dauphine. Il est actuellement responsable du Master d’Economie et de Gestion de la Santé. Membre de plusieurs sociétés savantes, il préside le Collège des Economistes de la Santé Français et il siège dans de nombreux comités et commissions. Il est l’auteur de plus de deux cent articles scientifiques en économie de la santé et de plusieurs ouvrages. Il est conseiller économique de la société américaine IMS-Health, leader mondial des données de santé et il intervient régulièrement dans la presse écrite et audiovisuelle sur les questions de santé. Membre du Cercle Santé Société. yves DE PROST Professeur de Médecine, Université Paris V, France Professor of Medicine, Paris Descartes University, France yves DE PROST est chef de service de Dermatologie de l’hôpital Necker – Enfants malades où il anime une équipe particulièrement spécialisée dans la prise en charge des maladies de la peau de l’enfant. Il a été membre puis Président de la Commission Médicale d’Etablissement de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, Président de la sous-section de Dermatologie du Comité National des Universités. Il a participé à de nombreux conseils concernant les centres hospitalo-universitaires et est membre du Cercle Santé Société. Il est conseiller aux universités au cabinet de la ministre de la santé. Denise SILbER Présidente de basil Strategies, chercheur à l’Institut Montaigne, France President of Basil Strategies, Researcher at the Institut Montaigne, France Denise SILbER, titulaire du MBA de Harvard, est Présidente de la société Basil Strategies, spécialiste de l’Internet Santé. Basil Strategies participe à la diffusion de l’Internet santé et du Web 2.0, par la production de sites et blogs, études, publications et formations. Pionnière du Web médical aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, Denise Silber a contribué à la réalisation des premiers sites web santé, des chartes et codes d’éthique et au développement du Web 2.0. dans la Santé. En 2008, elle a fondé AQIS, association de la Qualité des sites internet santé. Egalement active dans le domaine de la qualité des soins, Denise Silber est chercheur associé à l’Institut Montaigne (Hôpital, le Modèle Invisible (2005), L’exemple des Veterans (2007), Mesurer la qualité des soins (2009). Elle enseigne par ailleurs à l’Essec Santé et tient un blog éponyme.14 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  13. 13. PRÉSENTATION DU 4° bAROMÈTRE SUR LA SANTÉ, cERcLE SANTÉ - EUROP ASSISTANcE VU PAR LES EUROPÉENS ET LES AMÉRIcAINSBAROMÈTRE Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 15
  14. 14. OUVERTUREOUVERTURE Jacques DERMAGNE Président du Conseil Economique, Social et environnemental (CES), France President of the Conseil Economique, Social et Environnemental, France Après une maîtrise à la Faculté de droit de Paris, Jacques DERMAGNE rentre dans l’entreprise et devient Président Directeur Général du Groupe Tapis et Moquettes de France en 1975. Il est ensuite Vice Président exécutif au CNPF, puis au Medef. Puis devient membre du directoire de l’Essec, Vice Président de l’European Business School et Président Directeur Général de Price. Il est Président du CES depuis 1999 et a présidé l’association internationale des conseils économiques et sociaux.16 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  15. 15. OUVERTUREOUVERTURE Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 17
  16. 16. Table Ronde 1 LA FORMATION MÉDIcALE INITIALETR1 comment préparer les étudiants à leur métier : Formation Universitaire ou Formation professionnelle ? Modérateur : Francis bRUNELLE Panélistes : charles bOELEN - Jules DIENSTAG - christian LE DORzE - Jérôme LELEU - bernard RAMANANTSOA - Daniel ROUGÉ RÉSUMÉ Les universités sont faites pour créer la connaissance et éventuellement la diffuser. Elles ne sont pas armées pour apprendre aux étudiants un savoir faire ce qui pose d’emblée la question de leur légitimité unique dans le domaine de la formation initiale. En droit les étudiants avant d’exercer, passent le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA), en médecine ils soutiennent une thèse de doctorat d’Etat, qui n’est généralement en rien utile à leur futur métier. 1. Mode d’entrée des études médicales : La sélection draconienne basée sur les matières dures (mathématiques et physique) par le concours en fin de première année est-elle viable malgré les aménagements récents qui permettent une réorientation précoce des étudiants les moins bien notés ? L’ouverture des places de première année à des bacheliers littéraires ou techniques est un impératif qui ne se discute pas à condition de toujours sélectionner les meilleurs. Les préparations privées sont elles un facteur d’équité ? Le modèle de formation des grandes écoles est-il transposable avec une préparation dans les lycées (Prépas santé ?) ouverte à tous les métiers de santé ? Faut-il établir un oral afin de sélectionner les étudiants sur leurs capacités à communiquer ? Faut-il des épreuves de tests psychologiques comme dans certains pays ? 2. Mode et contenu de l’enseignement : Les matières scientifiques ont la part belle, alors que l’enseignement du système dans lequel ces futurs professionnels exerceront n’est jamais délivré. Les étudiants de l’ENA apprennent au moins l’organisation de l’administration qui va les employer : financement de la Sécurité Sociale, Agences Sanitaires et Hauts Conseils divers, Agences Régionales de Santé, fonctionnement des caisses d’assurance maladie, de retraites, conditions de travail. Dans les différentes spécialités y compris la médecine générale, rien n’est jamais enseigné qui puisse aider les étudiants à se déterminer autrement que par l’exemple d’un senior ou d’une spécialité qui les attire. Le coût d’un examen, telle qu’une IRM, un scanner, des bilans biologiques courants ne sont même pas évoqués. Les matières humanistes, telle que l’apprentissage de la relation humaine au travers du dialogue de la consultation, l’art d’annoncer une maladie grave, celui de parler de la mort, l’histoire de la médecine, les bases de la psychologie ne sont généralement pas enseignées. Les étudiants se plaignent à juste titre de perdre au moins deux ans d’études en deuxième et troisième année, signifiant ainsi que la durée des études de médecine est trop longue. Les nouveaux métiers de la santé, assistants médicaux, coordonnateurs de soins ne sont toujours pas enseignés dans les facultés de médecine. 3. Mode de sortie des études : Le système de mise sur le marché des étudiants n’organise pas l’adéquation entre les besoins et l’offre. Dans les écoles d’ingénieurs ou de commerce, la formation est attentive aux évolutions du contexte. Pas les facultés de médecine. C’est le système qui s’adapte mal et est toujours en retard aux promotions de sortie. L’exemple de la médecine générale est typique : 1/ On augmente le nombre de poste au choix (50%) mais les étudiants ne se précipitent pas sur le poste d’internes en médecine générale. On augmente le nombre d’étudiants en médecine dans les régions sous dotées, mais cet effort n’est pas récompensé par une fidélisation des mêmes étudiants dans la région qui leur a ouvert les bras. 2/ Doit-on maintenir l’examen national classant (ENC), épreuve de pur bachotage pour les élèves et calvaire de correction pour les enseignants ? 4. Avec le nouveau cursus européen Licence (3 ans), Mastère (2 ans), Doctorat (3 ans) (LMD), on devrait pouvoir moduler de façon plus personnelle la formation de chaque étudiant en médecine : au bout de la licence, l’étudiant devrait s’orienter vers une filière plus étroite, médecine générale, médecins de spécialités, chirurgie, psychiatrie, santé publique, recherche, industrie, journalisme... Au bout d’un an de mastère, un droit au remords serait possible avec changement d’orientation. Finalement quelle valeur a un diplôme de Docteur d‘Etat en médecine ? Aucune car d’une thèse à l’autre il existe des différences de niveau majeures. La délivrance du diplôme ne souffrirait pas d’être sous la seule autorité de l’université qui a formé les étudiants. 5. Aux universités devraient s’adjoindre des écoles de médecine, véritables unités de formation professionnalisante, adossées aux facultés de médecines et sous leur autorité Francis Brunelle18 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  17. 17. Table Ronde 1 LA FORMATION MÉDIcALE INITIALETR1 Modérateur : Francis bRUNELLE Professeur de radiologie, Université Paris Descartes, France Professor of Radiopediatrics, Necker hospital, France Chef de service, responsable du pôle imagerie Hôpital Necker Enfant Malades Paris. Membre de l’unité INSERM 797 : Imagerie du développement cérébral normal et pathologique de l’enfant. Ancien conseiller au cabinet des ministres de la santé Philippe Douste-Blazy puis Xavier Bertrand, Conseiller municipal. Il est membre du Cercle Santé Société. Intervenants : charles bOELEN Consultant International en systèmes et personnels de santé, Suisse Consultant on Health system and staff, Switzerland Médecin spécialisé en santé publique et gestion des professions de santé, il a servi pendant une trentaine d’années comme cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé, aux trois niveaux de l’organisation : chef de projets nationaux, conseiller régional pour la Région Africaine et la Région du Pacifique Occidental de l’OMS et coordonnateur du programme des ressources humaines pour la santé au siège mondial de l’OMS à Genève, Suisse. Il a promu et évalué des projets à travers le monde, notamment dans les domaines suivants : réformes des études médicales et besoins en santé, responsabilité sociale des institutions académiques, rôles du médecin de l’avenir, politique de partenariats entre acteurs de santé. Jules DIENSTAG Doyen de la Harvard Medical School, USA Dean for Education, Harvard Medical School, United States of America Diplômé de la Columbia University (AB et MD degrees) et de la Harvard University (MA degree). Jules DIENSTAG a ensuite reçu une formation continue à l’Université de Chicago, au National Institutes of Health, au MGH et HMS. Il occupe la fonction de Doyen pour l’Enseignement Médical à la Harvard Medical School (HMS) depuis 2005 afin de réaliser la réforme de l’enseignement médical. Précédemment, il était Doyen adjoint des Admissions (1998-2004) et le Doyen Associé pour les Programmes Universitaires et Cliniques de 2003 à 2005. En tant qu’hépatologiste et expert Clinicien au Massachusetts General Hospital (MGH), Jules Dienstag a consacré sa carrière clinique à la compréhension, la prévention et la gestion de l’hépatite virale. Il a servi au MGH en tant que Directeur Médical pour la Transplantation de Foie 1983 à 1998, Directeur du Liver- Biliary-Pancreas Center de 1989 à 2005 et Directeur de la Liver Evaluation Clinic de 1993 à 1999. Il a présidé le General Clinical Research Center Advisory Committee du MGH de 1999 à 2010 et préside actuellement le Harvard Catalyst Human Research Center Advisory Committee, Harvard Clinical Translational Science Center depuis 2008. christian LE DORzE Président du Groupe Vitalia, France CEO of Vitalia Group, France Médecin cancérologue, il a d’abord exercé durant 15 ans au Centre anticancéreux et à la Fondation Clément Drevon à Dijon, Membre Fondateur de la Société Française de Cancérologie Privée, Président du Syndicat National des cancérologues, membre de la Commission Nationale des Cancers. Il intègre en 1993 la Direction Générale de la Générale de Santé assurant différentes fonctions durant 13 ans (Président de Généridis, Directeur de Générale de Santé Cliniques, responsable du Pôle services de Générale de Santé…). En avril 2006, il fonde le Groupe Vitalia avec le Fonds d’investissements Blackstone, aujourd’hui deuxième entreprise française de santé privée dans le secteur MCO, propriétaire et gestionnaire de 46 établissements salariés, 3000 collaborateurs et dans lesquels exercent plus de 2000 praticiens libéraux. 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 19
  18. 18. Table Ronde 1 LA FORMATION MÉDIcALE INITIALETR1 Intervenants (suite) : Jérôme LELEU Directeur, Groupe Interaction, France CEO of Interaction Healthcare, France Jérôme LELEU est le dirigeant du Groupe Interaction et le directeur opérationnel de la société Interaction Healthcare, agence de communication interactive dédiée au domaine médical. Son entreprise est experte en e-formation des professionnels de santé par des outils innovants tels que les serious games. bernard RAMANANTSOA Directeur d’HEc Paris, France President of the school Hautes Etudes Commerciales, HEC, France Après quelques années passées comme chef de la Division Marketing voyageurs à la SNCF, bernard RAMANANTSOA a rejoint HEC en 1979 comme Professeur de Stratégie. Doyen du Corps Professoral et de la Recherche de 1993 à 1995, bernard RAMANANTSOA a ensuite été nommé Directeur Général. bernard RAMANANTSOA a travaillé comme “advisor” pour McKinsey. Il a publié environ 40 livres et 150 articles sur des thèmes liés à la stratégie et l’identité d’entreprise. Il est Président de la CEMS, une alliance réunissant 27 écoles leader dans leur pays (LSE, Bocconi, Esade, Stockholm School of Economics, St Gallen, Richard Ivey School of Business, National University of Singapour…) et est membre du Conseil des Affaires étrangères. Daniel ROUGE Doyen de la Faculté de Médecine de Rangueil, Université Paul Sabatier, Toulouse, France Dean of Toulouse Rangueil University, France Professeur des universités en médecine légale et pénitencière, il est élu doyen de la faculté de médecin en 2004. Il a été directeur du laboratoire d’anthropologie médico-légale de l’Université Paul Sabatier, puis vice président du Conseil National des Universités - section 46, ainsi que membre du Comité Régional d’Ethique. Il est expert agréé par la Cour de Cassation et préside la compagnie des experts près la Cour d’Appel et le Tribunal Administratif de Toulouse. Il est vice président du conseil régional de l’ordre des médecins (Midi Pyrénées).20 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  19. 19. Table Ronde 1 LA FORMATION MÉDIcALE INITIALETR1 Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 21
  20. 20. Table Ronde 2 LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL cONTINUTR2 Qui décide, qui finance, qui évalue ? Modérateur : Jean-Michel cHAbOT Panélistes : Jean-François cOLIN - Jules DIENSTAG - Freddie HAMDy - Eric LAbAyE - Pierre TEILLAc - Rose-Marie VAN LERbERGHE RÉSUMÉ La formation médicale continue : un échec Non parce que les médecins resteraient imperméables à l’évolution des savoirs et aux innovations (d’une manière ou d’une autre les médecins se forment continuellement) mais parce que l’« obligation » de formation continue, toujours projetée depuis une vingtaine d’années, n’a pas été mise en œuvre et surtout parce que la formation continue reste incapable de démontrer son efficacité, c’est-à- dire de prouver une réelle et durable amélioration des pratiques et de la prise en charge des malades et le cas échéant une meilleure utilisation des budgets consacrés à la santé. L’explication clef de ce constat d’échec revient à admettre que la qualité des pratiques d’un médecin dépend finalement moins de son savoir que de son environnement professionnel : en réalité, c’est l’organisation des conditions d’exercice des médecins qui constitue le creuset de leur formation continue efficace. Le défi : La formation tout au long de la vie L’évolution des savoirs est permanente, singulièrement en médecine. Mais il existe une autre justification à cette « formation tout au long de la vie » à laquelle l’ensemble des universités de l’union européenne vient de se rallier : l’adaptation continue des professionnels à des métiers eux-mêmes mouvants. Le temps d’une formation initiale qui ouvrait à un métier stable pour l’ensemble d’une carrière professionnelle est révolu. La chirurgie avec l’explosion de la cœlioscopie ces quinze dernières années et le développement de la robotique ces dix prochaines années en est un bon exemple. L’avenir : une formation sortie de son ghetto « pédagogique » et centrée prioritairement sur l’organisation de l’exercice en équipe et sur l’analyse des résultats. C’est le Développement Professionnel Continu (DPC) : la formation aux innovations persiste mais s’inscrit dans une finalité d’amélioration du service rendu au patient. Qui oblige a une forte réorganisation professionnelle individuelle et collective. La primauté est accordée à l’analyse des résultats et à « l’impact clinique » des procédures utilisées. Cette formation new look n’a pas vocation à dépendre des seuls budgets actuellement qui restent limités. Elle a l’ambition de s’inscrire dans l’exercice clinique quotidien et de bénéficier ainsi de l’ensemble des rémunérations qui s’y rattachent. Le Développement Personnel Continu s’accommode parfaitement des nouvelles modalités de rémunérations des médecins comme la forfaitisation ou le paiement à la performance, le tout dans le cadre générique de « contrats d’objectifs et de moyens ». Les moyens de la télémédecine, qui permettent de relier les meilleurs experts aux médecins généralistes et aux autres professionnels de santé qui exerceront regroupés, changent totalement la donne en facilitant les transferts d’informations entre centres experts et lieux de proximité médicale. C’est en utilisant le temps d’exercice, quand les professionnels sont réunis sur leur lieu de travail que le Développement Personnel Continu offre sa meilleure efficacité. Organiser pour plusieurs maisons de santé à la fois des réunions où les observations de malades sont présentées puis discutées, suivi de l’envoi à tous d’une fiche brève de recommandations est le meilleur garant d’une mise à niveau permanente des professionnels de santé. L’informatisation à marche forcée des procédures de soins est le deuxième élément clef de la réussite d’une amélioration de la qualité des soins grâce aux analyses qui pourront être tirées tant à grande échelle qu’individuellement. Sans l’outil de mesure adéquate de la production médicale, il est impossible d’en évaluer la qualité. L’outil informatique le fait et permet aux décideurs d’améliorer la pertinence de leurs choix stratégiques ou tactiques grâce à une vision de plus en plus précise de l’action de chaque professionnel. Jean Michel Chabot22 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  21. 21. Table Ronde 2 LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL cONTINUTR2 Modérateur : Jean Michel cHAbOT Professeur de Médecine, Université d’Aix-Marseille, France Professor of Medicine, Haute Autorité de Santé, France Médecin de santé publique, il a fait partie de la première équipe installée par le ministre de la santé Claude Evin, constituant l’ANDEM, avant de rejoindre en 1992, le Directeur Général de la Santé qui venait de créer une mission sur la démographie des professions de santé. En 1998, il intègre l’Hôpital européen G. Pompidou et l’organisation des Hospitalisations à domicile (HAD). Après trois années comme Secrétaire de la conférence des doyens, il a œuvré au cabinet du ministre Jean-François Mattéi (2002-2004), chargé des dossiers de la démographie professionnelle, de la qualité des pratiques et de la formation des professions de santé. Il est actuellement conseiller médical du Directeur de la Haute autorité de Santé (HAS) et membre du Cercle Santé Société. Intervenants : Jean-François cOLIN Conseiller Social Air France, France Social Adviser to the Presidence of Air France, France Docteur d’Etat en Sciences Economiques, il a consacré la première partie de sa carrière à des travaux d’étude et de recherche sur l’emploi et le marché du travail au sein de l’INSEE, du ministère du Travail et du Commissariat Général du Plan. Conseiller social de Pierre Bérégovoy, Michel Delebarre et du Président de la République François Mitterrand, il a ensuite occupé les fonctions de Directeur Général des Ressources Humaines de la SNCF, de Directeur Général de l’ANPE, de Directeur Général Ressources Humaines de Vivendi Universal et de Directeur Général Ressources Humaines d’Air France. Auteur de nombreux articles sur l‘emploi et la formation professionnelle, il a une grande expérience du management des ressources humaines dans les organisations. Jules DIENSTAG Doyen de la Harvard Medical School, USA Dean for Education, Harvard Medical School, United States of America Diplômé de la Columbia University (AB et MD degrees) et de la Harvard University (MA degree). Jules DIENSTAG a ensuite reçu une formation continue à l’Université de Chicago, au National Institutes of Health, au MGH et HMS. Il occupe la fonction de Doyen pour l’Enseignement Médical à la Harvard Medical School (HMS) depuis 2005 afin de réaliser la réforme de l’enseignement médical. Précédemment, il était Doyen adjoint des Admissions (1998-2004) et le Doyen Associé pour les Programmes Universitaires et Cliniques de 2003 à 2005. En tant qu’hépatologiste et expert Clinicien au Massachusetts General Hospital (MGH), Jules Dienstag a consacré sa carrière clinique à la compréhension, la prévention et la gestion de l’hépatite virale. Il a servi au MGH en tant que Directeur Médical pour la Transplantation de Foie 1983 à 1998, Directeur du Liver- Biliary-Pancreas Center de 1989 à 2005 et Directeur de la Liver Evaluation Clinic de 1993 à 1999. Il a présidé le General Clinical Research Center Advisory Committee du MGH de 1999 à 2010 et préside actuellement le Harvard Catalyst Human Research Center Advisory Committee, Harvard Clinical Translational Science Center depuis 2008. Freddie HAMDy Professeur de chirurgie, Oxford University Medical School, Royaume-Uni Professor of Surgery, Oxford University Medical School, United Kingdom Après cinq ans comme Maître de conférences en Urologie à l’Université de Newcastle, il crée la nouvelle Unité d’Urologie Universitaire à Sheffield dont il est le directeur. Il est actuellement le chef du Nuffield department of surgery à Oxford University. Son intérêt clinique principal réside en la prise en charge des cancers de vessie et de prostate. Ses activités de recherche englobent des programmes de sciences cliniques, de traduction et de base sur la biologie du cancer de vessie et prostate. Il est l’investigateur principal de nombreuses études cliniques, y compris l’UK ProtecT, sur la détection et le traitement du cancer de la prostate. Il a levé plus de £ 18 millions de fonds de recherche pendant les 10 ans passés et a publié plus de 100 articles dans des revues spécialisées, des chapitres de livre et des revues. Il est membre de nombreux comités nationaux et internationaux et préside le Scientific Office of the European Association of Urology (EAU). 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 23
  22. 22. Table Ronde 2 LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL cONTINUTR2 Intervenants (suite) : Eric LAbAyE Directeur Général de Mckinsey, France Managing Director France of McKinsey and Company, France Directeur Associé Senior de McKinsey & Company, Eric LAbAyE est Directeur Général de McKinsey en France depuis 2002 et membre du Shareholders’ Council mondial. Il est l’un des chefs de file des pôles de compétences mondiaux Hautes Technologies et Télécommunications du cabinet et consacre une grande partie de son activité à des missions axées sur la stratégie et les programmes de transformation de grandes entreprises françaises et internationales opérant dans ces secteurs, ainsi que d’institutions publiques. Eric Labaye est membre de la Commission Economique de la Nation depuis 2005 et contribue à diverses initiatives de développement dans les domaines de l’éducation et de la culture. Il est membre de l’International Advisory Board de l’Essec, du conseil d’école de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications ainsi que du conseil de l’école doctorale de Sciences Po. Ancien élève de l’Ecole Polytechnique et de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications, titulaire d’un MBA de l’INSEAD (prix Henri Ford II). Pierre TEILLAc Directeur Recherches et Développement de Pierre Fabre Médicaments, France R&D Director of Pierre Fabre Médicament, France Ancien professeur d’urologie depuis 1989 et chef de service à l’hôpital Saint-Louis, il a été Président du comité consultatif médical de l’établissement hospitalier. Il a été secrétaire général de l’Association Européenne d’Urologie (EAU) et de l’Association française d’Urologie. Membre de nombreuses sociétés savantes et auteur de plus de deux cents publications dans des revues scientifiques, il a une importante expérience dans le domaine de la recherche. Il a été appelé à diriger le département R et D de Pierre Fabre Médicaments en 2007. Il est Cofondateur et membre du board d’Urogène depuis 1998 et d’Andros depuis 2004. Il préside le conseil d’administration de Vaxon-Biotech depuis 2004. Il a reçu le Prix de Cancérologie en 1986 et la Médaille Félix Guyon décernée par l’AFU en 2007. Rose-Marie VAN LERbERGHE Présidente de Korian, France CEO of Korian, France Diplômée de l’ENA et de l’École Normale Supérieure, agrégée de philosophie, Rose-Marie VAN LERbERGHE a rejoint Korian en 2006, après quatre années passées à la direction de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Elle a débuté sa carrière à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas), avant de rejoindre le groupe Danone puis le ministère des Affaires sociales en qualité de Déléguée à l’emploi et à la formation professionnelle.24 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  23. 23. Table Ronde 2 LE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL cONTINUTR2 Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 25
  24. 24. conférence L’EFFIcAcITÉ DANS L’INcERTITUDECONFÉRENCE Vincent DESPORTES Général de Division, Directeur du collège Inter-armées de Défense, France General, Director of the Interarmies Defense College, France Après une carrière opérationnelle qui l’a conduit à exercer des commandements multiples et à se rendre régulièrement sur des théâtres d’opérations extérieures, il a notamment exercé aux Etats-Unis entre 1998 et 2003. Après deux années au sein même de l’US Army dont il est diplômé de l’Ecole de Guerre, il a été Attaché à l’ambassade de France à Washington où il a régulièrement négocié avec le département d’Etat, le Pentagone et le Conseil national de sécurité. Il a pris la direction du Centre de doctrine d’emploi des forces armées. En 2008, il a pris le commandement du Collège Inter-armées de Défense (Ecole supérieure de guerre), Vincent DESPORTES s’est investi dans le domaine de la réflexion stratégique, ce qui lui a permis de développer, en France comme à l’étranger, une légitimité et une notoriété en matière de stratégie et de géopolitique.26 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  25. 25. conférence L’EFFIcAcITÉ DANS L’INcERTITUDECONFÉRENCE Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 27
  26. 26. Interview 1 LE NUMÉRIQUE AU SEcOURS DE LA FORMATIONITW1 Nathalie kOScIUSkO MORIzET avec Denise SILbER Nathalie kOScIUSkO MORIzET Secrétaire d’Etat à la prospective et au développement de l’économie numérique, France Secretary of State and Prospective Development of the Digital Economy Ancienne élève de l’Ecole polytechnique, Ingénieur du génie rural, des eaux et des forêts, Diplômée du Collège des ingénieurs. Agent contractuel, détachée à la direction de la prévision au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (1997-99), Conseiller commercial, Responsable de la cellule environnement à la direction des relations économiques extérieures (Dree) au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (1999-2001), Chargée de mission auprès du directeur de la stratégie d’Alstom (2001-02), Conseiller technique pour l’écologie et le développement durable au cabinet de Jean-Pierre Raffarin (Premier ministre) (2002); proclamée le 19 juillet 2002 Député de l’Essonne en remplacement de Pierre-André Wiltzer (nommé membre du gouvernement), puis élue le 17 juin 2007, inscrite au groupe de l’Union pour un mouvement populaire (UMP), cède son siège à Guy Malherbe (2007), Secrétaire d’Etat, chargée de l’Ecologie (2007-09), Secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique (depuis 2009); Maire de Longjumeau (depuis 2008); au Rassemblement pour la République (RPR) devenu (2002) UMP : Responsable de l’environnement à la direction des études, Présidente du groupe parlementaire santé et environnement (2002-07), Secrétaire nationale chargée de l’environnement (2003-07), Conseillère politique (depuis 2007), Secrétaire générale adjointe (depuis 2008) de l’UMP; Rapporteur de la Charte Constitutionnelle de l’Environnement (2004-05) et de la Mission parlementaire sur l’effet de serre (2005-06); Présidente de l’association Consodurable (2004), Administratrice de la Fondation Charles-de-Gaulle. Œuvres : les Petits matins : essai sur la pensée politique (en coll., 2002), Tu viens ? (2009). Denise SILbER Présidente de basil Strategies, chercheur à l’Institut Montaigne, France President of Basil Strategies, Researcher at the Institut Montaigne, France Denise SILbER, titulaire du MBA de Harvard, est Présidente de la société Basil Strategies, spécialiste de l’Internet Santé. Basil Strategies participe à la diffusion de l’Internet santé et du Web 2.0, par la production de sites et blogs, études, publications et formations. Pionnière du Web médical aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, Denise Silber a contribué à la réalisation des premiers sites web santé, des chartes et codes d’éthique et au développement du Web 2.0. dans la Santé. En 2008, elle a fondé AQIS, association de la Qualité des sites internet santé. Egalement active dans le domaine de la qualité des soins, Denise Silber est chercheur associé à l’Institut Montaigne (Hôpital, le Modèle Invisible (2005), L’exemple des Veterans (2007), Mesurer la qualité des soins (2009). Elle enseigne par ailleurs à l’Essec Santé et tient un blog éponyme.28 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  27. 27. Interview 1 LE NUMÉRIQUE AU SEcOURS DE LA FORMATIONITW1 Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 29
  28. 28. LE PRIX « INNOVATION ET QUALITÉ DES SOINS » ALTRAN - cERcLE SANTÉ SOcIÉTÉPRIX ALTRAN CSS Remis par : Jean-Jack QUEyRANNE et : yves DE cHAISEMARTIN avec Jean-claude PRAGER Jean-Jack QUEyRANNE Président de la Région Rhône-Alpes, France President of the Conseil Régional Rhônes-Alpes, France Licencié es lettres, diplômé d’études supérieures de science politique. Docteur d’Etat en droit. Maître de conférence (1991) à l’Université Lyon II-Lumière et à l’Institut de d’études politiques (IFP de Lyon). Conseiller général du Rhône (1979-90), député du Rhône. Président depuis 2004 du Conseil régional de Rhône Alpes, Vice Président de la communauté urbaine de Lyon, secrétaire de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l’Assemblée Nationale (1988-93). yves DE cHAISEMARTIN Président-Directeur Général, Altran, France CEO of Altran, France Il a effectué l’essentiel de sa carrière au sein du groupe de communication Robert Hersant, devenu Socpresse. Il en a été Directeur Général Adjoint en 1986, Directeur général, puis Président-Directeur Général et enfin Président du Directoire jusqu’au 30 septembre 2004. Pendant cette période, il a occupé les fonctions de Président du Directoire du Figaro, de Président-Directeur Général de France-Soir et de Directeur général de la chaine de télévision La Cinq. Il préside le groupe Altran depuis septembre 2006 dont il était Président du Conseil de surveillance depuis juillet 2005. Jean-claude PRAGER Directeur de l’Agence de Diffusion de l’Innovation Technologique ADIT, France Executive Manager of Adit, France Jean-claude PRAGER, haut fonctionnaire, a été administrateur de l’INSEE et a exercé dans le corps préfectoral diverses fonctions territoriales ; il a été directeur à EDF ainsi qu’à Elf Aquitaine. Il a enseigné notamment à Sciences-Po Paris et à Paris Dauphine. Il est l’auteur de La politique économique aujourd’hui, une introduction à la macroéconomie appliquée, 2002, Villes et économie, 2004, La révolution de la santé, 2004, 18 leçons sur la politique économique, 2006, (prix Wolowski 2003 de l’Académie des sciences morales et politiques, et mention spéciale du Prix du livre d’économie), Economie géographique du développement, avec Jacques Thisse. Il a écrit un rapport pour la DATAR, 2005, la Méthode de diagnostic de l’innovation dans les régions, pour le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Emploi en 2008, Le transfert de connaissances, pour le Ministère de la Recherche et des Universités en 2008, Innovation et compétitivité des régions, avec Thierry Madiès, ainsi que Les fondements d’une stratégie dynamique d’aménagement du territoire, rapport pour le Président de la république avec Jacques Thisse et Christian Saint–Etienne, et enfin, au titre du Conseil d’analyse économique, Les marchés des brevets dans l’économie de la connaissance avec Dominique Guellec et Thierry Madiès en juillet 2010. Il est délégué général du Cercle Santé Société et l’un de ses fondateurs. Il est le président de l’Institut Innovation, Entreprises et Territoires et le délégué du consortium Kweetech.30 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  29. 29. LE PRIX « INNOVATION ET QUALITÉ DES SOINS » ALTRAN - cERcLE SANTÉ SOcIÉTÉPRIX ALTRAN CSS Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 31
  30. 30. Interview 2 cHANGER UNE ORGANISATIONITW2 François DUPUy avec François Thépot François DUPUy Sociologue, France Sociologist, Professor at INSEAD, France Licencié d’histoire ancienne à La Sorbonne in 1969, diplômé de L’institut d’Études Politiques de Paris (1971), du Salzburg seminar in American Studies (1974) et du Centre de Formation des Journalistes de Paris. Avant de devenir Président de Mercer Delta France en 2001, puis d’être nommé «Senior Advisor» pour l’ensemble des sociétés Mercer en France, il était professeur de management à la Kelley School of Business Indiana University et professeur affilié de Psychosociologie des Organisations à l’INSEAD. Son travail porte sur l’analyse stratégique des organisations comme outil de diagnostic organisationnel et de gestion du changement. Il est l’auteur de plusieurs livres et de nombreux articles. François Dupuy intervient, dans les programmes pour dirigeants du Campus de l’INSEAD depuis 1984. Il est intervenu auprès des équipes de direction de compagnies telles que Air France, Air Liquide, Bobst, Crédit Lyonnais, CGNU, Electrabel, France Télécom, Fortis Bank, l’Oreal, Monsanto, Renault, Société Générale, Telecom Italia, Usinor, etc. François THEPOT Professeur de Génétique, France Professor of Genetics, Amiens University, France François THEPOT a été professeur d’embryologie et de génétique à la Faculté de Médecine d’Amiens. Enseignant et chercheur dans les domaines de la génétique, de la biologie de la reproduction et de l’embryologie, il a toujours participé à l’organisation des soins et à l’évaluation des pratiques dans les différents emplois hospitalo-universitaires qu’il a occupés. Dans le même esprit, il est actuellement, et depuis cinq ans, en poste à la Direction médicale et scientifique de l’Agence de la biomédecine. Membre du Cercle Santé Société depuis sa fondation, il participe à la réflexion de ce groupe qui cherche à élaborer les bases d’un système de santé moderne, équitable et viable.32 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  31. 31. Interview 2 cHANGER UNE ORGANISATIONITW2 Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 33
  32. 32. Table Ronde 3 LA SANTÉ : QUELS NOUVEAUX MÉTIERS ET QUELS NOUVEAUX USAGES ?TR3 Modérateur : brice GAyET Panélistes : Maura bUcHANAN - Jacques DOMERGUE - Gilles DUSSAULT - Pierre LASbORDES - Didier RObIN - Martin VIAL RÉSUMÉ 1. Les nouveaux métiers : L’accélération croissante de l’efficacité des moyens diagnostiques et thérapeutiques, liée à une demande de plus en plus sécuritaire des malades oblige à repenser la répartition des tâches et actes, ainsi que la responsabilité des professionnels, qu’ils soient des acteurs sanitaires traditionnels ou qu’il s’agisse des nouveaux métiers qui émergent pour offrir in fine une meilleure qualité de la prévention, des soins et de l’éducation sanitaire. Les nouvelles professions liées à l’innovation notamment technologique liée à la robotique, à la vidéo-chirurgie ou, plus globalement, à la numérisation des données, vont se multiplier. D’autres besoins émergent liés à l’amélioration de l’efficience et de la productivité notamment grâce à de nouveaux métiers permettant une « industrialisation » de la prise en charge des malades. Cette industrialisation est facteur d’amélioration de la qualité médicale comme dans tous les autres domaines de l’économie. On peut penser en chirurgie aux assistants chirurgicaux, nouvelle profession paramédicale, purement technique, permettant de faire toutes les phases opératoires basées sur des protocoles et ne nécessitant pas l’expertise du « chirurgien ». La facilitation des gestes au moyen des outils les plus modernes amplifiera cette délégation des actes, laissant au médecin sa vraie valeur ajoutée : la dérogation aux règles en vigueur basées sur les données statistiques de l’Evidence Based Medicine. Des nouvelles tâches confiées à des métiers existants comme les infirmiers permettront de rendre au médecin son vrai rôle d’expert au lieu d’être l’homme à tout faire, tout en valorisant les professions paramédicales. On pense aux assistants médicaux tel que développés dans d’autres pays d’Europe, notamment en Angleterre où des infirmières réalisent des examens essentiellement diagnostiques tels que l’échographie hépatique, la rectoscopie, les échographies mammaires etc. Enfin, le travail en réseau : pour les procédures effectuées par plusieurs acteurs sanitaires, l’amélioration des performances implique de créer de nouveaux métiers de coordinateurs, véritables chargés de missions transversales non médecin. 2. Les nouveaux usages : Le développement de la télémédecine entraîne des bouleversements dans la façon d’accéder aux informations tout comme dans la prise en charge médicale ainsi que l’aide à la personne à domicile. La e-santé intervient de plus en plus au quotidien jusqu’aux dossiers médicaux transmis en ligne. Des prescriptions personnalisées, décidées à partir du relevé de certains indicateurs (rythme cardiaque, glycémie…) associées aux informations qui s’y rattachent (complication, contre indication) et disponibles sur tout support y compris les téléphones mobiles et les micro ordinateurs personnels, vont transformer le rapport de l’homme à sa propre maladie. 3. Les nouvelles organisations : Le déploiement des maisons de santé regroupant les médecins généralistes associés aux autres professionnels de santé est le mode d’exercice communautaire plébiscité par les jeunes générations. Cette pratique collective modifie le rôle de chacun en rétablissant les priorités de chaque métier. Nous devons envisager la chaine sanitaire et médico-sociale selon un continuum d’action coordonnées, depuis les soins primaires jusqu’aux prises en charge hospitalières les plus complexes et coûteuses. L’organisation en territoire sanitaire s’impose comme le modèle pertinent d’efficience en limitant les pertes d’énergie et l’exercice médical basé sur la seule bienveillance. Ici encore l’industrialisation aidera chaque acteur sanitaire à se positionner là où il le faut dans le schéma général de prise en charge des malades et des blessés. La personnalisation et le rapport de confiance entre médecin et malade y gagnera car le temps long d’une médecine de qualité sera possible, remplaçant la course à l’acte qui stérilise nos métiers de santé. Les modes de financements des professionnels seront revus et adaptés à cette nouvelle organisation. L’ère de l’économie de la santé s’ouvre pour sans cesse améliorer les prestations que nous devons offrir aux malades. Osons participer activement à son développement Brice Gayet34 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  33. 33. Table Ronde 3 LA SANTÉ : QUELS NOUVEAUX MÉTIERS ET QUELS NOUVEAUX USAGES ?TR3 Modérateur : brice GAyET Chef du Département de Pathologie Digestive - Institut Mutualiste Montsouris, France Professor of Surgery, University Paris Descartes, France Professeur d’anatomie, puis professeur de chirurgie digestive principalement en oncologie. Il a travaillé comme conseiller pour le ministère de la Santé, Bernard Kouchner. Il a obtenu un diplôme en informatique de la Faculté des sciences de Jussieu (Université de Paris). La chirurgie cœlioscopie digestive pratiquée à l’Institut Mutualiste Montsouris depuis 1987 a été développée dans le département qu’il dirige pour en faire un centre de référence. En 2009, il a reçu la médaille d’or (olympic session) de la SAGES - Society of American Gastrointestinal and Surgeons endoscopists). Intervenants : Maura bUcHANAN Présidente du Royal College of Nursing, Royaume-Uni President of The Royal College of Nursing, United Kingdom Présidente élue du Royal College of Nursing depuis 2006. Elle avait une chaire au RCN Congress de 1998 à 2002 et en a été Présidente Adjointe deux années durant. Elle a commencé sa carrière en tant qu’infirmière puis Assistante de recherches à l’Université de Glasgow. Elle s’est spécialisée dans les soins neurochirurgicaux et est diplômée en Neurosciences Cliniques. Maura bUcHANAN a œuvré sur la loi Santé et Ethique et Santé Mondiale. Administrateur de confiance de Tropical Health Education Trust qui contribue aux relations entre la sécurité sociale du Royaume-Uni et les pays en voie de développement. Administrateur de l’Ethox Foundation qui aspire à améliorer l’éthique au sein des services médicaux. Jacques DOMERGUE Député de l’Hérault, Professeur de Chirurgie, Rapporteur de la Commission sur les professions paramédicales, Conseiller Municipal de Montpellier, Membre de la Commission des Affaires Sociales, France Deputy of Hérault, Professor of Surgery, Reporter of the Commitee on parademic trade, France Jacques DOMERGUE est Professeur de Chirurgie au CHU de Montpellier. Il a été chef du service de chirurgie digestive de 1992 à 2002. Il a également obtenu un DESS gestion hospitalisation privée. Il est également l’auteur du Rapport sur « Sélection et formation des auxiliaires médicaux ». Gilles DUSSAULT Directeur de l’Unité des Systèmes de l’Institut d’Hygiène et Médecine Tropicale de Lisbonne, Portugal Head of the Health Systems Unit Institute of Hygiene and Tropical Medicine, Portugal Titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’Université Laval, Québec (1974), et d’un PhD. en sociologie, de l’Université de Londres, Angleterre (1981), Gilles DUSSAULT est Professeur et Directeur de l’Unité des systèmes de santé de l’Institut d’Hygiène et Médecine Tropicale de Lisbonne (Portugal) depuis Août 2006. Avant cette date, il fut « Senior Health Specialist (Policy) », à l’Institut de la Banque Mondiale (Washington, D.C.) à la division de formation de cette institution. Il y était responsable du développement d’activités d’apprentissage destinées aux cadres de la santé des pays d’Afrique francophone et lusophone et d’Amérique latine où la Banque mondiale est active. Il a été Professeur titulaire (1985-2000), et Directeur (1990-91, 1998-2000) du Département d’administration de la santé, Faculté de Médecine, Université de Montréal. De 1974 à 1985, il a été professeur au Département des Relations industrielles de l’Université Laval, à Québec. Ses domaines de recherche sont la production des services de santé et les politiques de main d’œuvre sanitaire. Il a publié en co auteur « Human Resources for Health : Overcoming the crisis (Harvard University Press, 2004) ». Il a agi comme consultant pour l’Organisation Mondiale de la Santé, la Banque Mondiale, la coopération canadienne (ACDI), britannique (DFID) et danoise (DANIDA) et la Fondation W.W.K. Kellogg. 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 35
  34. 34. Table Ronde 3 LA SANTÉ : QUELS NOUVEAUX MÉTIERS ET QUELS NOUVEAUX USAGES ?TR3 Intervenants (suite) : Pierre LASbORDES Député de l’Essonne, Rapporteur sur la Télémédecine, France Deputy of Essonne, Reporter on telemedicine, France Après des études en Sciences physiques et chimie à la Faculté de Jussieu, il commence sa carrière comme ingénieur commercial au sein de la société CII. Il participe alors activement au Plan Calcul puis à la fusion de CII avec Bull où il effectuera l’essentiel de sa carrière professionnelle, devenant Directeur du département « secteur public et collectivités locales ». Il siège à la commission permanente du Conseil Régional depuis 2004. Membre, Vice-président de commission, d’office et de groupe d’études parlementaire, il est notamment Vice-président de l’office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques. Pierre Lasbordes a été nommé Parlementaire en mission par le Premier ministre, dans le cadre d‘un rapport sur le le développement de la télé-santé en France. Didier RObIN Directeur Santé Dalkia, France Health Director of Dalkia, France Didier RObIN est Directeur Santé de Dalkia (filiale de Veolia Environnement) depuis 1985. Il est à l’origine de la création d’une filiale de services de maintenance des équipements médicaux (CGEM), puis de la création de la filiale Stérience, leader de l’externalisation de la stérilisation des instruments chirurgicaux des hôpitaux et cliniques. Il participe à l’élaboration des nouveaux décrets sur le détachement du personnel hospitalier public permettant d’accueillir les fonctionnaires dans des entreprises privées. Il a élaboré un modèle de gestion de l’ensemble des fonctions supports à l’hôpital, tant en France qu’à l’étranger. Il participe activement au renom et leadership mondial de Dalkia dans le monde de la Santé. Martin VIAL Directeur Général du Groupe Europ Assistance, France Director General Europ Assistance Group, France Diplômé de l’ESSEC et de l’Ecole nationale supérieure des Postes et Télécommunications Martin VIAL est depuis fin 2003 Directeur Général du Groupe Europ Assistance, présent dans le monde entier avec 33 filiales. Dans le cadre d’une nouvelle stratégie déployée depuis cinq ans, le Groupe Europ Assistance a développé deux nouveaux métiers, la Santé et les Services à la Personne aux côtés de ses métiers historiques que sont le Voyage et l’Automobile. Ancien P.-D.G. de l’Aéropostale, ancien Directeur Général puis Président du Groupe La Poste, Martin Vial est Conseiller-maître à la Cour des comptes, il est l’auteur du livre La Lettre et la Toile consacré au développement d’Internet en France et de La Care Revolution, l’Homme au cœur de la révolution mondiale des services.36 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr
  35. 35. Table Ronde 3 LA SANTÉ : QUELS NOUVEAUX MÉTIERS ET QUELS NOUVEAUX USAGES ?TR3 Notes : 2ND CONVENTION ON HEALTH ANALYSIS AND MANAGEMENT - 24 / 25 Septembre 2010 - www.canalcham.fr 37

×