Your SlideShare is downloading. ×
ROSKO14 - Indicators of the socio-ecological transition and of the territorial intelligence
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

ROSKO14 - Indicators of the socio-ecological transition and of the territorial intelligence

467
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
467
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Valuation tools Evelyne
    - valuation tools for the toolbox
    - valuation to interest businesses to participate in GIFT-T!
  • What we utitimately intend to do:

    We focus on deliverbility, broker new relationships and attract new funding for GI

    We must foster a business sector engaged in delivering GI as foundation for prosperity

    We develop a share view of an area’s cohension and growth, identifuing reql implementqtion of GI by levering in new funding streams

    We must keep in mind that we intend to:
    Based on:

    Deliver a program of innovative actions that increases the pace and certainty of planning prosperous, green and socially engaged regions.

    Develop an integrated approach combining a strategic planning and creation of green infrastructures
    Define a shared vision
    Transform “stakeholders into shareholders”
    Attract new investors from the private sector

    Developed a methodology applicable within different environmental cultural and juridical contexts.
  • Transcript

    • 1. Séminaire International IT-GO Rosko, mai 2014 SEGEFA-Université de Liège Indicateurs de transition socio-écologique et de résilience territoriale SEGEFA – Université de Liège CONDÉ Gilles, VAZQUEZ PARRAS Juan et DEVILLET Guénaël
    • 2. Plan de l'exposé o Les définitions de la résilience o Première approche de la résilience o Nouvelle approche o Conclusions et perspectives SEGEFA-ULg
    • 3. Les définitions de la résilience o Capacité d’un système à absorber un changement perturbant et à se réorganiser en intégrant ce changement, tout en conservant essentiellement la même fonction, la même structure, la même identité et les mêmes capacités de réaction. (Walker & al., 2004) o Polysémie du concept selon des cadres théoriques préexistants (Lhomme & al., 2010) : Durabilité, Persistance, Récupération, Absorption, Résistance, Reconstruction, Vulnérabilité, Apprentissage, Adaptation, Mitigation, Intelligence. o Représentation mathématique de la résilience d’un système en deux composantes (Toubin & al., 2012) : le degré de perturbation et le temps de récupération SEGEFA-ULg
    • 4. o Comment représenter l’impact de la crise sur les pays européens ?  Identifier les indicateurs territoriaux permettant d’expliquer la variabilité des mesures de résilience entre territoires  Défi : développer une méthode transposable à différentes échelles territoriales sachant que les données peuvent varier en termes de précision, homogénéité et disponibilité Première approche de la résilience SEGEFA-ULg
    • 5. o Comparaison de la résilience de sous-régions européennes sur trois pays (Belgique, Espagne et Allemagne) sous l’angle socio-économique via :  Synthèse de 28 indicateurs territoriaux « classiques » par une ACP  Analyse de la répartition des individus dans l'espace factoriel Première approche de la résilience SEGEFA-ULg
    • 6. o Comparaison de la résilience de sous-régions européennes sur trois pays (Belgique, Espagne et Allemagne) sous l’angle socio-économique via :  Synthèse de 28 indicateurs territoriaux « classiques » par une ACP  Analyse de la répartition des individus dans l'espace factoriel Première approche de la résilience SEGEFA-ULg
    • 7. Première approche de la résilience SEGEFA-ULg o Comparaison de la résilience de sous-régions européennes sur trois pays (Belgique, Espagne et Allemagne) sous l’angle socio-économique via :  Synthèse de 28 indicateurs territoriaux « classiques » par une ACP  Analyse de la répartition des individus dans l'espace factoriel  Tentative d’expliquer le degré de résilience par la position des individus dans cet espace o Conclusions :  Possibilité d'analyser la résilience (socio-économique) d’une région au départ d'indicateurs socio-économiques classiques  Éclairage sur certaines limites notamment en termes de disponibilité des données de l’information o Perspectives :  Sous quel angle et à quelle échelle aborder la résilience d’un territoire ?  Quelles sont les indices de résilience dans le domaine de la transition socio-écologique et comment mesurer de manière absolue la résilience d’un territoire ?
    • 8. Détermination du cadre de recherche SEGEFA-ULg o Au regard des perspectives dégagées, un nouveau cadre de recherche est défini o Échelle d’analyse : NUTS 3  Amène un affinage de l’analyse  Est limitée par l’accès aux données à cette échelle o Territoire analysé : Belgique  Quantité et homogénéité des données  Limite la variété des territoires o Secteur abordé : Structure entrepreneuriale des territoires  Facilite l’identification d’un choc et des variables permettant d’analyser la résilience  Peut être biaisé par la qualité des données
    • 9. Méthodologie SEGEFA-ULg o Détermination d’un choc subi par le territoire : crise économique  Définition d’un indice illustrant le choc : Évolution du PIB entre 2007 et 2011
    • 10. Méthodologie SEGEFA-ULg o Détermination d’un choc subi par le territoire : crise économique  Définition d’un indice illustrant le choc : Évolution du PIB entre 2007 et 2011
    • 11. SEGEFA-ULg o Objectifs : recherche d’indicateurs économiques expliquant ou étant liés à une meilleure croissance économique en période de crise, et donc traduisant une résilience plus importante du territoire  Utilisation d’indicateurs affinant ceux proposés par Eurostat et permettant une interprétation plus fine des facteurs de résilience o Comparaison par corrélation de l’indice avec 43 indicateurs construits à partir de bases données des entreprises localisées en Belgique (source : Statbel, ONSS, Eurostat, BNB, 2007)  Données synthétisées par NUTS 3 et par secteur d’activité  Approche traitant le nombre d’entreprises, le nombre d’employés et les chiffres d’affaires Méthodologie
    • 12. SEGEFA-ULg Indicateurs Coefficient de corrélation Part du secteur tertiaire dans l'emploi salarié 0,39 Part des entreprises employant moins de 10 ETP 0,25 Nombre d'exploitations agricoles 0,13 Part des entreprises du tertiaire supérieur au sein de l'arrondissement 0,05 Part du secteur primaire dans l'emploi salarié 0,05 Nombre de brevets déposés dans les technologies de l'information et de la communication 0,02 Part des 10 plus grosses entreprises dans le CA total réalisé dans l’arrondissement 0,01 Nombre de brevets déposés dans les hautes technologies 0,01 Part des ETP dans le tertiaire supérieur au sein de l'arrondissement 0,00 Part des brevets déposés -0,01 Nombre de brevets déposés -0,01 Part des entreprises employant plus de 100 ETP -0,03 Nombre de salariés dans le secteur primaire -0,04 Nombre d'établissements -0,08 Part des établissements -0,08 Nombre d'entreprises employant moins de 10 ETP -0,09 Part des entreprises au sein de la Belgique -0,10 Nombre d'entreprises -0,10 Part des entreprises du tertiaire supérieur au sein de la Belgique -0,10 Nombre de salariés dans le secteur tertiaire -0,10 Nombre de salariés -0,11 Part des salariés -0,11 Nombre d'entreprises employant plus de 100 ETP -0,11 Part des entreprises manuf. au sein de la Belgique -0,12 Part des ETP dans le tertiaire supérieur au sein de la Belgique -0,13 Nombre d'ETP -0,13 Part des ETP au sein de la Belgique -0,13 Nombre de salariés dans le secteur secondaire -0,14 Chiffre d'affaires (CA) -0,16 Chiffre d'affaires cumulé des 10 plus grosses entreprises -0,16 Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de la Belgique -0,19 Part des plus de 65 ans -0,19 Part des brevets déposés dans les TIC au sein de l'ensemble des brevets -0,21 Part des entreprises manufacturières au sein de l'arrondissement -0,22 Part des brevets déposés dans les hautes technologies au sein de l'ensemble des brevets -0,23 ETP moyen par entreprise -0,23 Revenu médian -0,23 Nombre moyen de salariés par établissements -0,26 CA moyen par ETP par rapport à la moyenne belge -0,37 CA moyen par ETP -0,37 CA moyen par entreprise -0,39 Part du secteur secondaire dans l'emploi salarié -0,40 Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de l'arrondissement -0,46
    • 13. SEGEFA-ULg Résultats (2) Indicateurs Coefficient de corrélation Part du secteur tertiaire dans l'emploi salarié 0,39 Part des entreprises employant moins de 10 ETP 0,25 (…) (…) Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de la Belgique -0,19 Part des plus de 65 ans -0,19 Part des brevets déposés dans les TIC au sein de l'ensemble des brevets -0,21 Part des entreprises manufacturières au sein de l'arrondissement -0,22 Part des brevets déposés dans les hautes technologies au sein de l'ensemble des brevets -0,23 ETP moyen par entreprise -0,23 Revenu médian -0,23 Nombre moyen de salariés par établissement -0,26 CA moyen par ETP par rapport à la moyenne belge -0,37 CA moyen par ETP -0,37 CA moyen par entreprise -0,39 Part du secteur secondaire dans l'emploi salarié -0,40 Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de l'arrondissement -0,46
    • 14. SEGEFA-ULg Résultats (2) Indicateurs Coefficient de corrélation Part du secteur tertiaire dans l'emploi salarié 0,39 Part des entreprises employant moins de 10 ETP 0,25 (…) (…) Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de la Belgique -0,19 Part des plus de 65 ans -0,19 Part des brevets déposés dans les TIC au sein de l'ensemble des brevets -0,21 Part des entreprises manufacturières au sein de l'arrondissement -0,22 Part des brevets déposés dans les hautes technologies au sein de l'ensemble des brevets -0,23 ETP moyen par entreprise -0,23 Revenu médian -0,23 Nombre moyen de salariés par établissement -0,26 CA moyen par ETP par rapport à la moyenne belge -0,37 CA moyen par ETP -0,37 CA moyen par entreprise -0,39 Part du secteur secondaire dans l'emploi salarié -0,40 Part des ETP dans le secteur manufacturier au sein de l'arrondissement -0,46
    • 15. SEGEFA-ULg o Coefficients globalement faibles, mais indicateurs semblent convergents sur certains points  Indicateurs utilisés traduisent une situation, mais ne constituent pas des facteurs explicatifs significatifs o 3 thématiques émergent comme liées à la résilience des NUTS 3 belges :  Caractéristiques du tissu économique  Spécialisation sectorielle  Innovation/haute technologie Conclusions (1)
    • 16. SEGEFA-ULg o NUTS 3 avec un tissu économique dense présente une croissance plus soutenue entre 2007 et 2011  Les structures basées autour des TPE et d’établissements de petites taille, générant des chiffres d’affaires en moyenne plus limités, présentent une croissance relative plus soutenue sur la période 2007-2011 o Croissance moins soutenue pour les NUTS 3 dont l’économie est davantage centrée autour d’outils et d’activités industriels o Dépôts de brevets dans le secteur des HT et des TIC : résultats a priori contraires aux attentes  L’innovation est souvent citée comme moteur du développement et est au cœur des politiques de développement économique  Hypothèse explicative : biais liés aux données (innovation vs. brevets) et brevets davantage liés aux grandes entreprises et entreprises fortement intégrées dans des réseaux internationaux plus affectés par la crise Conclusions (2)
    • 17. SEGEFA-ULg o Coefficients de corrélations globalement faibles, mais légères tendances peuvent être observées  Besoin d’indicateurs précis et intégrant notamment davantage les dimensions sociales, environnementales et territoriales :  Vers quels indicateurs de bonne gouvernance, de vision du territoire, de participation, d’ancrage local et des réseaux entre acteurs économiques se tourner ?  Quelles alternatives au PIB pour identifier les territoires résilients / indicateur du choc ? Comment se distancier du modèle de croissance ? o Problématique de l’échelle spatiale pour l’analyse : représentation à l’échelle du NUTS 3 met en évidence des disparités au sein de la Belgique  Résilience du territoire face au choc globalisé de la crise économique varie à une échelle inférieure à celle du pays  Échelle dépendrait-t-elle du type de choc rencontré ? Comment identifier l’échelle pertinente ? Perspectives
    • 18. Merci pour votre attention Thank you for your attention Gracias por su atención Vă mulţumesc pentru atenţie Köszönöm a figyelmet 謝謝您的關注 Grazie per la vostra attenzione Vielen Dank für Ihre Aufmerksamkeit Kiitos huomiota Σας ευχαριστώ για την προσοχή σας Dziękuję za uwagę Спасибо за Ваше внимание İlginiz için teşekkürler ‫الهتمامكم‬ ‫شكرا‬

    ×