Tableau Chronologique

986 views
908 views

Published on

History of the Reformation in France in the 16th Century

Published in: Spiritual, Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
986
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tableau Chronologique

  1. 1. Tableau chronologique<br />Christian Adjémian, <br />Faculté de théologie réformée FAREL<br />Montréal, www.farel.net<br />DatesIndividu ou événementLes rois de France: les Valois  Louis XII (1462-1515) Règne: [1498-1515]1508Jacques Lefèvre d’Étaples publie une édition «scientifique» des psaumes, le Psalterium quincuplex. Sur cinq colonnes sont imprimés cinq versions différentes.  1512Jacques Lefèvre d’Étaples publie son commentaire en latin sur l’Épître aux Romains, où il défend l’autorité de la Parole de Dieu et la justification par la foi. Cinq ans avant Martin Luther.  Régence de Louise de Savoie épouse Charles de Valois, comte d'Angoulême. Mère de Marguerite de Navarre et de François Ier. [1515; 1525-26]  François Ier (1494-1547) Règne: [1515-1547] meurt de maladie1516 Érasme publie le Nouveau Testament en grec. 1520Les écrits de Martin Luther sont disponibles en France et sont condamnés par la Sorbonne. 1521-1525 La réforme à Meaux, œuvre de l’évêque Guillaume Briçonnet (1472-1534), permet à Lefèvre de travailler, d’abord à Saint-Germain-des-Prés, puis à Meaux. Ils sont protégé par Marguerite d’Angoulême (1492-1549) qui deviendra reine de Navarre en 1527, avança la réforme. 1523Jacques Lefèvre d’Étaples publie sa traduction (de la Vulgate, latin) du Nouveau Testament en français, il corrige la Vulgate dans le NT à partir du texte grec. 1523Guillaume Farel publie à Bâle : La Summe de l’escripture saincte et l’ordinaire des chrestiens.…1523Le premier martyr, Jean Valière, Augustin, a été brûlé en 1523, en dehors de la porte Saint-Honoré, à Paris, sur le marché aux pourceaux.  1525Briçonnet en procès devant le Parlement de Paris. Le groupe de Meaux se dispersa. Quelques mois plus tard le Parlement interdit toutes les traductions de l’Écriture en français. 1525Guillaume Farel, disciple de Lefèvre, publie en français à Turin, Summaire et briefve déclaration d’aulcuns lieux fort necessaires à ung chascun chrestien. Sommaire et brève déclaration de quelques lieux théologiques nécessaires à chaque chrétien.1529 Lambert d’Avignon publie à Marbourg, (Allemagne) une Somme chrétienne en français. 1530On comptait déjà plusieurs petits groupes de fidèles en France cherchant à s’édifier mutuellement en lisant la Parole de Dieu, traduite par Lefèvre. Les livres circulent discrètement. 1530 Marguerite de Navarre encourage Clément Marot (1496-1546) à mettre les psaumes en rimes françaises. Publiés en 1541 avec la protection de Marguerite.  1530 Neuchâtel passe à la Réforme sous la prédication de Guillaume Farel, un disciple de Lefèvre. 1530 Confession d’Augsbourg préparée par Melanchton. Aussi la signature de la Tétrapolitaine par Martin Bucer. 1534 Publication à Bâle de la Confession de foi d’Œcalampade 1534« l’affaire des placards » Dans la nuit du 17-18 octobre des centaines de petites affiches attaquant violemment la messe avaient été placardées à Paris et dans d’autres villes, y compris à Amboise jusque sur la porte de la chambre royale. Le roi François Ier s’oppose à la Réforme après l’affaire des placards. Les réformés sont non seulement des hérétiques mais des perturbateurs de l’ordre public, et coupables de lèse-majesté.1535 Publication de la Bible en français par Pierre Olivétan (1508-1538), cousin de Jean Calvin. Cette traduction est faite à partir des textes hébreux et grecs. 1535Première édition de l’Institution chrétienne de Jean Calvin, en latin. 1536Genève passe à la Réforme sous la prédication de Guillaume Farel. 1536 En août, Calvin revenant d’Italie est retenu à Genève par Farel. Calvin a débuté comme « lecteur », c’est-à-dire professeur expliquant les Saintes Écritures; en novembre, il a été appelé à prendre part aux colloquia ou congrégations des prescheurs. …  1536La première Confession helvétique, la Confessio helvetica prior  1537 L’Instruction de Calvin paraît à Genève suivie en avril de la Confession de foi de Genève, que tous les habitants devaient « jurer de garder et tenir ». 1538En juillet, Calvin arrive à Strasbourg, et y dresse la première Église réformée française pour des réfugiés.  1539Calvin publie à Strasbourg Aulcuns psaumes et cantiques. (18 psaumes, 3 cantiques)1539 La répression en France est appuyée par des édits royaux et les docteurs de la Sorbonne. Entre 1540 et 1560 on estime à 450 le nombre de réformés français qui ont été exécutés. Toutefois les communautés de réformés se multiplient. 1541Calvin retourne à Genève. L’Institution chrétienne de Jean Calvin est publiée en français à Genève, ce qui fit de lui un des premiers grands prosateurs français.  1545 Catéchisme en français publié, appelé Catéchisme de Genève, est devenu aussitôt, et resté pendant les XVIIe et XVIIIe siècles, le catéchisme en usage dans les Églises réformées de France.    Henri II (1515-1559) Règne: [1547-1559] meurt des suites d’une blessure reçue en tournoi.1555 Les premières églises dressées en France. L’Église de Paris fut dressée cette année-là. En cinq ans un millier d’églises se sont constitués. Les ministres sont souvent envoyé par la Compagnie des pasteurs de Genève.(Églises avec une discipline, pasteur, anciens, diacres.)1557Une réunion de 400 réformés à Paris, rue Saint-Jacques, avait coïncidé avec une avance de l’armée espagnole. Ceci provoqua une émeute populaire, plusieurs huguenots furent arrêtés et condamnés à mort.  1557Le synode réformé provincial à Poitiers adopte une Confession de foi. 1559Du 25 au 29 mai, Synode des Églises réformées se tient à Paris. Il adopte la Discipline des Églises réformées et la Confession de foi. 1559Création de l’Académie de GenèveJean Calvin est professeur.  François II (1544-1560) Règne : [1559-1560] meurt de maladie1559 Anne du Bourg, conseiller au Parlement de Paris, emprisonné pour avoir préconiser la tolérance. Il fut brûlé vif, pendu, sur la place de Grève, le 21 décembre 1559.   Régence (1560 – 1564) de Catherine de Médicis, épouse d'Henri II.  Charles IX (1550-1574) Règne : [1560-1574] meurt de maladie1561 Le 9 septembre, Colloque de Poissy, organisé par la régente Catherine de Médicis. Un échec. 1562Catherine de Médicis signe l’édit de Janvier qui reconnaissait pour la première fois la « nouvelle religion». 1562En mars, les catholiques massacrent des réformés à Wassy, petite ville au sud de Saint-Dizier, à l’est de Paris et au sud de Champagne. 250 réformés blessés et tués.Théodore de Bèze s’adresse au roi de Navarre :  François de Guise attaque les réformées qui célèbrent un culte dans la ville.1562Des protestants sont massacrés à Sens, à Tours, dans le Maine, en Anjou. Les protestants prennent les armes sous la direction du prince Louis de Condé qui occupe Orléans.On estime qu’il y avait à peu près 2000 Églises réformées en France à cette date. La plupart dans le Midi.Une guerre civile s’ensuit : massacres des deux côtés.1562-1598Les guerres de religion. Huit au total, jusqu’au règne de Henri IV. Opérations militaires et violences populaires. Réformés : Louis de Condé et Gaspard de Coligny. Catholiques : le clan des Guises et le duc d’Anjou, frère de Charles IX.1566Antoine de Chandieu publie la Discipline des Églises réformées  1571Septième synode réformé national à La Rochelle. Les 40 articles de la Confession de foi seront définitivement arrêtés: d'où son titre, Confession de La Rochelle. 1572Le 24 août, à Paris, le massacre de la Saint-Barthélemy qui dure trois jours. Entre 2.000 à 3.000 réformés tués. Ceci a précipité des massacres en province, une explosion de haine anti-huguenote. Résistance organisée à La Rochelle, Montauban, Millau, Castres. Émigration vers Genève.Les Guises assassinent de Coligny : déclenche le massacre. 200 gentilshommes tués avec de Coligny. Présents pour le mariage de Marguerite de Valois et Henri de Navarre.1573Assemblées politiques dans le Midi pour créer un État huguenot.    Henri III (1551-1589) Règne : [1575-1589] meurt assassiné  Les Bourbons:1589Le roi Henri III assassiné, Henri de Navarre devient le roi Henri IV. Les Guises, le roi d’Espagne, les catholiques, le pape, ne veulent pas de roi réformé. Henri IV (1553-1610) Règne : [1589-1610] meurt assassiné1593Le 25 juillet, Henri IV se convertit au catholicisme romain.  1598 Le 13 avril, Henri IV signe l’édit de Nantes. Les RPR avaient un millier de localités pour leurs cultes. Souvent en faubourg rattachés au château d’un seigneur protestant. Places de sûreté; Chambres spéciales pour trancher les conflits avec des magistrats protestants et catholiques. Les protestants payent la dîme à l’Église catholique. Le roi subventionne les Églises réformées.   Louis XIII (1601-1643) Règne : [1610-1643] meurt de maladie  Louis XIV (1638-1715) Règne : [1643-1715] meurt de maladie1681Première dragonnade : au Poitou. Loger dans des maisons huguenotes des soldats encouragés à toutes les déprédations. Viols, violences, enlèvement des enfants. La famille devait abjurer. Des dizaines de milliers. Raser les temples.1685 Le 18 octobre, l'édit de Fontainebleau signé par Louis XIV, révoque l’édit de Nantes. L'´édit interdit le protestantisme (religion prétendue réformée). Les pasteurs one 15 jours pour abjurer ou être bannis du royaume, las leur femme et leurs enfants de moins de sept ans. Les laïcs sont formellement interdits de quitter la France sous peine de mort.Entre 150,000 et 200,000 huguenots réussirent à partir entre 1680 et 1700. Surtout des jeunes, éduqués, artisans, professions libérales. Angleterre, Pays-Bas, Allemagne, colonies Américaines. Louis XIV interdit aux protestants accès aux Antilles et au Canada.<br />

×