Your SlideShare is downloading. ×
2006 juillet protegez vous
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

2006 juillet protegez vous

796
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
796
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L es distributeurs d’eau embouteillée sont partout: au travail, dans les salles d’attente et parfois même à la maison. Ils sont pra- tiques pour fournir sur demande de l’eau fraîche et bonne au goût. Si on doute peu de la qualité chimique de l’eau qu’on y trouve, que savons-nous réellement de son contenu en bactéries? Nous avons pris un instantané de ce qui ne se voit pas à l’œil nu. NOTRE TEST Nous nous sommes rendus dans 10 entreprises et 10 résidences possédant un distributeur et y avons prélevé un échantillon d’eau à la sortie du robinet. Nous avons mesuré le nombre de bactéries hétéro- trophes aérobies (BHA), groupe qui comprend plu- sieurs types de bactéries et qui permet d’estimer la population bactérienne générale. Ce que nous avons trouvé a de quoi surprendre: en moyenne 1,6 million de bactéries par 100 ml d’eau dans les distributeurs résidentiels et trois millions par 100 ml dans les dis- tributeurs en entreprise. Notre tournée nous a aussi permis de découvrir trois systèmes un peu particuliers. Le premier est un distributeur d’eau en grès non réfrigéré; nous y avons mesuré cinq millions de bactéries par 100 ml d’eau. Le second est un distributeur d’eau de 7,5 L qu’on remplit d’eau du robinet et conserve au réfri- gérateur; nous n’y avons trouvé presque aucune bactérie. Même résultat dans le dernier cas, un dis- tributeur relié par un tube en plastique à l’eau du robinet, filtrée à 1/2 micron par un système Everpure qui en était pourtant à la fin de sa durée de vie de un an. 12 › www.pv.qc.ca ENCOUVERTURE TEST›Distributeurs d’eau Photo:RéjeanPoudrette Bactéries à foison DANS L’EAU POTABLE ET LES FRUITS ET LÉGUMES CRUS, LES BACTÉRIES SONT PRÉSENTES EN ABONDANCE SANS POSER DE PROBLÈME POUR LA SANTÉ. FACE À L’IMAGE DE PURETÉ QUE PROJETTENT LES EAUX EMBOUTEILLÉES, NOS RÉSULTATS ONT DE QUOI ÉTONNER. par Marie-Josée Boudreau
  • 2. Protégez-Vous Juillet 2006 ‹ 13 ET ALORS? Ces résultats sont impression- nants et ils vont dans le même sens qu’une étude du Centre de santé publique de Québec et de l’Université Laval parue en 1993. Parmi les 100 distributeurs testés, 62 contenaient plus de 100 000 bac- téries par 100 ml d’eau ainsi que des coliformes fécaux et des bac- téries pathogènes. Par ailleurs, la limite de 50 000 bactéries par 100 ml est souvent utilisée comme un indice de la détériora- tion de la qualité de l’eau dans un réseau d’aqueduc ou à l’usine d’embouteillage de l’eau de source par exemple. Cela dit, le nombre de bacté- ries que nous avons comptées ne devrait inspirer aucune inquié- tude. Il s’agit de types de bacté- ries présentes de façon naturelle dans l’eau de source et dans les fruits et légumes crus. De plus, d’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il ne semble pas y avoir de lien entre les concentrations élevées de BHA dans l’eau embouteillée et l’éclo- sion de maladies infectieuses. Il y a cependant une nuance à faire à l’intention des per- sonnes immunodéprimées. Parmi l’ensemble des bactéries recensées par la mesure des BHA, certaines espèces sont des organismes pathogènes oppor- tunistes, c’est-à-dire qu’elles peuvent causer des infections chez ces personnes affaiblies. Selon Pierre Payment, profes- seur à l’INRS-Institut Armand- Frappier, l’eau potable n’est pas en cause dans la plupart de ces infections. L’OMS propose tout de même d’appliquer le principe de précaution pour les per- sonnes sévèrement immunodé- primées, puisque la preuve sur ce sujet spécifique est encore incertaine.‹ Pour bien nettoyer votre appareil U n nettoyage complet et régulier de votre distributeur d’eau peut aider à y limiter la prolifération microbienne causée par les manipulations. À chaque changement de bouteille: • Débranchez l’appareil, retirez la bouteille et drainez le réservoir. • Lavez le réservoir et l’extérieur des robinets avec une solution de 15 ml d’eau de Javel dans 4,5 L d’eau et laissez tremper de deux à cinq minutes. • Drainez la solution désinfectante par le ou les robinets. • Rincez à fond avec de l’eau du robinet et drainez par les robinets. • Lavez le bac récepteur et la grille à l’eau savonneuse. • Avant d’installer la nouvelle bouteille, lavez-vous les mains à l’eau chaude et au savon. Essuyez le dessus et le goulot de la bouteille avec la solution désinfectante. Installez la bouteille et rebranchez l’appareil. Vous trouverez plus de détails sur cette procédure de nettoyage dans les questions et réponses sur l’eau embouteillée du site de Santé Canada: www.hc-sc.gc.ca

×