• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les Cartes Bancaires Co-brandées
 

Les Cartes Bancaires Co-brandées

on

  • 3,098 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,098
Views on SlideShare
3,098
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
55
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les Cartes Bancaires Co-brandées Les Cartes Bancaires Co-brandées Presentation Transcript

    • Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCOLes Cartes Bancaires Co-Brandées Étude de SOFINCO Septembre 2008
    • Synthèse Trente ans après leur lancement (1978, USA), les cartes bancaires Cette étude est constituée pour partie des co-brandées sont largement répandues dans le monde ; on en compte plus de 80 millions en Europe. Partout, le marché des cartes co-brandées supports de présentation réalisés par SOFINCO croît plus vite que celui de l’ensemble des cartes bancaires. En France, la pour les conférences organisées le 16/04/08 levée de l’interdiction d’émettre des cartes bancaires co-brandées (EFMA) et 22/05/08 (Publi-news) (octobre 2007) constitue une étape majeure. Qu’elles soient cartes d’enseignes (70 % de l’ensemble des cartes bancaires co-brandées en Europe) ou cartes affinitaires (30 %), les cartes bancaires co-brandées remportent un vif succès auprès des consommateurs. Aux côtés de la grande distribution et de la distribution spécialisée (3 cartes d’enseignes sur 5), d’autres secteurs (média, telecom, transport, automobile, pétrolier …) émettent également des cartes bancaires co-brandées. Le domaine du sport représente près d’un tiers des cartes bancaires affinitaires, devant les associations caritatives, de protection de l’environnement, ou encore les associations professionnelles. Le contexte français est particulièrement favorable au développement des cartes bancaires co-brandées : La Carte Bancaire est le moyen de paiement préféré des Français (73% des porteurs) ; même si le marché français enregistre un des plus forts taux d’utilisation en Europe, il conserve un potentiel de développement important. La France compte un important parc de cartes privatives (35 millions de cartes en circulation) dont une partie pourrait être convertie en cartes bancaires co-brandées. Les cartes associées à une fonction crédit connaissent également un développement important : entre 1996 et 2006, leur nombre a progressé de 17% par an. Dans ce contexte, la France pourrait compter plus de 10 millions de cartes bancaires co-brandées d’ici 2012, soit cinq ans après la levée de l’interdiction du co-branding. Le marché européen dans son ensemble s’inscrit dans une forte dynamique : en 2005, plus de 1 000 nouveaux programmes de cartes co-brandées d’enseignes et affinitaires ont vu le jour en Europe. Il conserve un potentiel de croissance significatif ; l’essor des cartes bancaires co-brandées devrait être encouragé par de nombreuses innovations, en matière de design, de technologie ou encore de services associés. Forte de son expertise sur le métier de la carte et d’une culture partenariale reconnue, Sofinco a été choisie par des enseignes prestigieuses pour les accompagner dans cette nouvelle aventure du co-branding en France, à l’instar de Renault, Total ou Intermarché.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 1
    • Les cartes bancaires co-brandées Sommaire Partie 1 : Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Qu’ est- qu’ co- brandé 1.1 Définition du co-branding 1.2 Caractéristiques des cartes bancaires co-brandées 1.3 Les cartes bancaires co-brandées d’enseignes : quels secteurs ? 1.4 Exemples de cartes : RENAULT, TOTAL et INTERMARCHE 1.5 Les cartes bancaires co-brandées affinitaires ; quels programmes ? 1.6 Rappel historique 1.7 Des exemples à l’international : AGOS (Italie) et LUKAS (Pologne) Partie 2 : Un environnement favorable au développement des cartes bancaires co-brandées en France dé co- brandé 2.1 Le succès des cartes bancaires en France 2.2 Le poids des cartes bancaires de crédit progresse régulièrement en France 2.3 Les grandes tendances du co-branding dans le monde 2.4 Les innovations technologiques favorisent le co-branding 2.5 Le marché potentiel du co-branding en FranceEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 2
    • 1.1 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Définition du co-branding Une carte bancaire co-brandée (ou co-marquée) est une carte sur laquelle figurent plusieurs marques ou noms de programmes : le nom ou le logo de la banque / société financière émettrice de la carte, le nom ou le logo du réseau d’acceptation de la carte (en France, Visa ou Mastercard), le nom ou le logo d’une société commerciale et/ou d’un programme affinitaire. Comme leur nom l’indique, les cartes bancaires co-brandées sont de véritables cartes bancaires, permettant de payer et de retirer de l’argent partout dans le monde. Elles sont également souvent des cartes multifonctions : cartes d’avantages, cartes de crédit, cartes de fidélité, cartes associées à des services, et parfois même cartes de transport en commun. Deux catégories de cartes bancaires co-brandées peuvent être distinguées : Les cartes bancaires co-brandées « d’enseignes » portent le nom d’une ou de plusieurs enseignes commerciales. Elles offrent généralement des avantages à leurs bénéficiaires ; la souscription à la carte se fait la plupart du temps directement auprès de l’enseigne partenaire. On estime qu’en Europe elles représentent près de 70 % du total des cartes bancaires co-brandées et affinitaires. Les cartes bancaires co-brandées « affinitaires » sont généralement émises par un établissement financier en partenariat avec une organisation non commerciale : fédération sportive, association professionnelle ou humanitaire, association de défense de l’environnement … Par extension, on appelle également carte bancaire affinitaire toute carte bancaire s’adressant à une communauté partageant les mêmes affinités (les jeunes, les étudiants, les femmes, les cyclistes…) ; ces cartes portent le nom d’un programme (avec des avantages spécifiques) auquel le porteur de la carte peut s’identifier. On estime qu’en Europe elles représentent près de 30 % du total des cartes bancaires co-brandées et affinitaires. Les cartes privatives, qui permettent de régler les achats dans un réseau « privatif », c’est-à-dire au sein des enseignes de la société commerciale co-gérante de la carte et éventuellement auprès d’enseignes partenaires, sont également des cartes co-marquées, mais sans être des cartes bancaires.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 3
    • 1.2 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Caractéristiques des cartes bancaires co-brandées Marque de la société Nom de la société commerciale co- financière co- émettrice de la carte émettrice de la carte Nom du réseau d’acceptation de la carte Type de carte Les cartes bancaires co-brandées remplissent les mêmes fonctions que les cartes bancaires classiques : elles permettent de payer et de retirer de l’argent partout dans le monde et leurs porteurs bénéficient notamment des assurances et des services du réseau d’acceptation de la carte (Visa ou MasterCard en France). Les cartes bancaires co-brandées remplissent également les mêmes fonctions que les cartes privatives : elles offrent des avantages et services à leurs porteurs, notamment chez l’enseigne co-gérante de la carte et ses partenaires. Ces avantages sont généralement centrés sur l’univers de la carte et sont donc adaptés aux habitudes de consommation et/ou aux centres d’intérêt des porteurs. Ces avantages peuvent prendre des formes diverses : Récompenses : quand le porteur effectue des achats avec sa carte, il gagne des points qui donnent ensuite accès à des récompenses (exemple des « miles » pour les cartes de compagnies aériennes). Cash back : une partie du montant des achats est reversée à l’acheteur après chaque achat effectué avec sa carte. Réductions exclusives chez l’enseigne co-gérante de la carte et ses partenaires. Assurances : protection des retraits, assurance pour les achats en ligne, assurance contre le vol d’identité… Elles complètent celles déjà fournies par le réseau d’acceptation de la carte (MasterCard ou Visa). Services : extension de garantie, assistance médicale d’urgence, assistance dépannage à domicile…Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 4
    • 1.3 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Les cartes bancaires co-brandées d’enseignes : quels secteurs ? Comme le prouve la répartition des nouveaux programmes de co-branding de MasterCard en Europe en 2006, ce sont les enseignes de la distribution (distribution alimentaire et distribution spécialisée) qui lancent le plus de programmes de co-branding. Les secteurs du voyage, des médias, de l’automobile et des télécoms ainsi que le secteur pétrolier se montrent également assez actifs dans ce domaine. Répartition des nouveaux programmes de co-branding de Mastercard en Europe en 2006 P é t ro lie r 4 % A ut o 4 % A ut re s 3 % T é lé c o m s 5 % S e rv ic e s f ina nc ie rs 8 % M é dia s 8% D is t ribut io n 5 9 % V o ya ge 9 % Source: MasterCard Franchise ManagementEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 5
    • 1.4.1 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Exemples de carte bancaire co-brandée (1/3) : la Carte RENAULT Remise pour l’entretien chez Renault Minute Des points à chaque utilisation de la carteRemises complémentaires lors d’opérations nationales Offres exclusives par les points de vente participants Ces points sont bonifiés si la carte est utilisée Avantages partenaires: dans l’univers de Renault ou Liber’T, Michelin SOS Direction, Réseau Mouvengo dans l’univers partenaires Une carte d’avantages Une carte de fidélité Des privilèges Renault Des points partout, et partenaires tout le temps Une carte de crédit Une carte bancaire Des facilités de paiement Visa internationale Au choix Choix à la main du client Universalité du paiement Facilités de paiement dans le réseau Renault Sans changer de banque Réserve de crédit associée à la carte Assurances / assistance Visa Outils de gestion du budget: SMS, e-mail, relevéEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 6
    • 1.4.2 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Exemples de carte bancaire co-brandée (2/3) : la Carte TOTAL Des achats chez un partenaire Tirelire Chez TOTAL, des remises sur le carburant = € cagnottés Remise d’un chèque TOTAL à valoir sur les achats chez TOTAL Une carte d’avantages Un compte Tirelire TOTAL Des points acquis et partenaires Essentiels chez les partenaires Tirelire Une carte de paiement Une carte bancaire Des facilités de paiement Visa internationale Au choix Une assistance Dépannage gratuite Choix à la main du client Universalité du paiement Comptant par défaut Sans changer de banque Réserve de crédit associée à la carte Assurances / assistance Visa Outils de gestion du budget: SMS, e-mail, relevé 1 achat minimum de 40€Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt = 1 assistance dépannage pendant 15 jours 7
    • 1.4.3 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Exemples de carte bancaire co-brandée (3/3): la Carte MOUSQUETAIRES Trois assurances exclusives en cas d’hospitalisationd’une durée supérieure à 10 jours (maladie ou accident),en cas darrêt de travail de plus de 45 jours ou en cas de Dans les magasins Intermarché et Ecomarché : licenciement, après 90 jours d’inscription aux Assedic Achats payés avec la carte = € cagnottés Les courses prises en charge pendant 1 mois + des bonus exclusifs carte Mousquetaires sous forme de bons d’achat d’une valeur de 200€ (qui se cumulent aux avantages de la carte de fidélité actuelle) maximum Des services Une carte de Fidélité Des nouveaux avantages Une carte de paiement Des facilités de paiement Une carte bancaire Au choix MasterCard Choix sur le TPE lors du passage en caisse dans les magasins Intermarché et Ecomarché Universalité du paiement Gestion du budget avec l’arbitrage en fin de mois Sans changer de banque Réserve de crédit associée à la carte Assurances / assistance MasterCard Outils de gestion du budget: SMS, e-mail, relevéEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 8
    • 1.5.1 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Les cartes bancaires co-brandées affinitaires Définition : les cartes bancaires co-brandées affinitaires sont des cartes bancaires émises par un établissement financier en partenariat avec une organisation non commerciale, par exemple une fédération sportive ou une association professionnelle ou humanitaire. Elles portent généralement le nom ou le logo de cette organisation. Par extension, on appelle carte bancaire affinitaire toute carte bancaire associée à un univers spécifique, réunissant une communauté autour d’un centre d’intérêt commun, même quand la carte n’est pas émise en partenariat avec une association non commerciale. Ainsi, toutes les cartes bancaires associées à des programmes d’avantages et de services s’adressant à une clientèle ayant les mêmes affinités (les étudiants, les fans de football, les voyageurs…) sont considérées comme étant des cartes bancaires affinitaires. On estime que les cartes bancaires co-brandées affinitaires représentent en Europe près de 30 % des cartes bancaires co-brandées dans leur ensemble (cartes d’enseignes + cartes affinitaires). Cartes Bancaires co-brandées d’enseignes Cartes Bancaires co-brandées affinitaires Carte Visa Carte Visa Carte Mastercard Carte Equipe de France Carte Cleo Collector Carte INVENTIVE de LCL Renault Total Intermarché du Crédit Agricole Velo de LCL pour les jeunesEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 9
    • 1.5.2 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Les cartes bancaires co-brandées affinitaires : quels programmes ? En Europe, les programmes affinitaires concernent en premier lieu le domaine du sport. Répartition des nouveaux programmes affinitaires de Mastercard en Europe en 2006 Clubs de football 15% Associations professionnelles 14% Autres clubs de sport 14% Associations automobiles 11% Université 11% Environnement 9% Caritatif 9% Tourisme 8% Autres 8% Source: MasterCard Franchise ManagementEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 10
    • 1.6 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Rappel historique Les premières cartes de crédit privatives portant le nom d’une enseigne commerciale sont apparues au cours de la première moitié du 20ème siècle: la Western Union a lancé sa carte de crédit en 1914, imitée en 1929 par la General Petroleum Corporation et en 1937 par AT&T. La première carte bancaire co-brandée, celle de l’American Automobile Association, est lancée aux Etats-Unis en 1978. Au début des années 1980, de nombreuses autres cartes bancaires co- brandées voient le jour outre-Atlantique: d’abord, celles de grandes compagnies aériennes (celles d’American Airlines et de United Airlines) avant que d’autres secteurs ne soient à leur tour concernés (cartes bancaires co-brandées AT&T, Shell, General Motors…). Il faut attendre la fin des années 1980 pour qu’apparaissent en Europe les premières cartes bancaires affinitaires (puis co-brandées). Les premières cartes sont britanniques et sont destinées à des syndicats professionnels ou encore à des enseignants. Depuis, les cartes bancaires co-brandées et affinitaires se sont développées dans quasiment tous les pays européens. Le cas de la France est particulier, puisque les cartes bancaires co- marquées étaient interdites jusqu’à peu. Dans l’Hexagone, la première carte bancaire co- brandée, la Carte Bleue VISA Fiat 500, co-marquée FIAT/SOFINCO, a été lancée le 1er octobre 2007, jour de la levée de l’interdiction sur les cartes bancaires co-brandées. Toutefois, les cartes co-brandées sont répandues en France depuis longtemps (même si le terme de carte co-brandée est apparu il y a peu) sous la forme des cartes privatives. On compte environ 35 millions de cartes privatives actuellement en circulation.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 11
    • 1.7.1 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Exemples à l’international (1/2) : les offres d’AGOS en Italie Depuis des années déjà, AGOS, filiale italienne de SOFINCO, émet de nombreuses cartes bancaires co-brandées en partenariat avec des sociétés de secteurs divers. Elle émet également des cartes privatives. Cartes bancaires co-brandées Cartes privatives Bancoposta Électronique grand public Électronique grand public Carta E-voci Carta Unieuro Financing Carta Expert Hypermarchés et Centres Commerciaux Carta Euronics Carta Bennet Carta Cisalfa Carta Il Gigante Carta Samsung Carta Finiper Carta Attiva instant eldo Carta Attiva Instant Livorsi Habillement Carta Co.Ve Carta Luisa Spagnoli Véhicules Carta Honda Carta Vredestein Carta Bianchi Informatique et loisir Équipement de la maison Carta Mondadori Carta Mondo Convenienza Carta Wellcome Carta Mobilandia Carta Computer Discount Voyages Assurance Carta Alpitour Carta Attiva GaaEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 12
    • 1.7.2 Qu’est-ce qu’une Carte Bancaire co-brandée ? Exemples à l’international (2/2) : les offres de Lukas en Pologne En Pologne, Lukas, filiale à 100% de Crédit Agricole S.A, émet un certain nombre de cartes bancaires co-brandées, notamment en partenariat avec plusieurs enseignes de la grande distribution.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 13
    • 2.1.1 Un environnement favorable Le succès des cartes bancaires en France (1/2) Le parc français de cartes de paiement est en croissance régulière: - Cartes bancaires (hors cartes corporate et American Express): 51,6 millions de cartes à fin 2006 Évolution moyenne annuelle sur 10 ans (1996/2006): + 7,5 % Privatives Universelles Source: estimation 2006 de Sémaphore Conseil Cartes 42% 58% - Cartes privatives : 35 millions de cartes Transactions 4% 96% Évolution moyenne annuelle sur 10 ans (1996/2006): + 4,6% Encours 88% 12% Source : estimation Sofinco de la situation en 2006 Le parc français de cartes de paiement comptait donc à fin 2006 près de 87 millions de cartes (hors cartes corporate et Amex), soit 1,4 carte (bancaire ou privative) par individu âgé de 18 ans ou plus (vs 0,9 en 1995). 87% des Français de plus de 18 ans détiennent une carte bancaire, ce qui représente un des taux de détention les plus élevés en Europe. De plus, le marché continue de progresser : le nombre de cartes a crû de 5% entre 2005 et 2006. Les cartes bancaires françaises enregistrent un des plus forts taux d’utilisation en Europe : 85% des porteurs utilisent leur carte au moins une fois par semaine en paiement, et 58% en retrait. En moyenne, chaque porteur de carte bancaire paie 111 fois par an avec sa carte (ce chiffre est en constante augmentation: 92 fois en 2001) et retire 25 fois de l’argent, pour un paiement moyen de 48 € et un retrait moyen de 70 € (deux montants également en constante augmentation: respectivement 46 € et 60 € en 2001). Un fort développement à venir des cartes bancaires (crédit et/ou débit) notamment lié à l’harmonisation européenne apportée par le S.E.P.A et les différentes directives européennes, à la volonté des autorités financières de diminuer les chèques et les espèces et à la sécurisation accrue par le développement de l’EMV.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 14
    • 2.1.2 Un environnement favorable Le succès des cartes bancaires en France (2/2) Répartition des transactions interbancaires en France 45 Carte bancaire 40 35 Autres (Virement, prélèvement…) 30 Source : Banque de France Chèque 25 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 En France, la carte bancaire se substitue aux autres moyens de paiement. Depuis 2001, elle est le moyen de paiement le plus utilisé par les Français (hors espèces). En 2006, plus de 40% des transactions interbancaires ont été réglées par carte bancaire, contre 25% par chèque, 18% par prélèvement et TIP et 15% par virement. Une des raisons du succès de la carte bancaire est qu’elle est un moyen de paiement quasi universel : en France, on compte plus de 1,2 millions de points d’acceptation (dont 37 000 sites Internet) et plus de 50 000 distributeurs de billets. Son succès est tel que les porteurs aimeraient d’ailleurs pouvoir payer partout avec leur carte bancaire, y compris dans des secteurs où elle est encore peu acceptée: professionnels de santé, services publics, livraisons à domicile, taxis… La carte bancaire est, d’après une étude de TNS Sofres (2006), le moyen de paiement préféré de 73% des porteurs français (66% en 1998) contre 59% pour les Espagnols, 57% pour les Britanniques et 34% seulement pour les Allemands qui lui préfèrent les espèces. Les Français lui accordent également une grande confiance: 84% des Français la considèrent comme un moyen de paiement sécurisé.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 15
    • 2.2.1 Un environnement favorable Le poids des cartes bancaires de crédit progresse régulièrement en France… Selon une estimation de Sémaphore Conseil, on comptait, en France, en 2006, 4,2 millions de cartes bancaires de crédit : 2,8 millions pour les banques avec une évolution moyenne annuelle sur 5 ans (2001/2006) de + 1,5% 1,3 millions pour les sociétés financières avec une évolution moyenne annuelle sur 5 ans (2001/2006) de +17,7% 540 Cartes bancaires de crédit (8% du parc) 480 490 463 469 Cartes bancaires de débit (92% du parc) 440 421 Cartes bancaires de crédit 385 390 372 évolution moyenne annuelle (1996/2006): +17,0% 351 +1,5% pour les CB de crédit des banques (2001/2006) 340 306 +17,7% pour celles des sociétés spécialisées (2001/2006) 290 255 240 195 179 186 190 167 174 164 158 145 135 Cartes bancaires de débit seul 140 100 121 107 Base 100 en 1996 évolution moyenne annuelle (1996/2006): +6,9% 90Poids 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006CB Crédit/ CB total 3,5% 5,2% 7,0% 7,6% 8,0% 7,8% 7,7% 8,0% 8,5% 8,3% 8,1% Source: Sémaphore ConseilEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 16
    • 2.2.2 Un environnement favorable …mais reste en-deçà de la moyenne européenne Poids des cartes bancaires de débit par rapport à celles de crédit en Europe (en 2006) (en nombre de transactions) 100% 8% 5% 4% 17% 31% 29% Cartes de crédit 38% Cartes de débit 75% 52% 92% 50% 95% 96% Un fort potentiel 92% 83% de développement 69% 71% 62% 25% 48% Source : BCE 8% * estimation Sémaphore Conseil 0% Grèce Espagne Italie Royaume- Pologne Allemagne France * Pays-Bas Portugal UniEvry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 17
    • 2.3 Un environnement favorable Les grandes tendances du co-branding dans le monde Les secteurs Le secteur aérien et le secteur pétrolier (dans le contexte de forte hausse du prix des carburants) sont assez actifs en termes de lancement de nouvelles cartes bancaires co-brandées. Le monde virtuel continue également sa progression avec de nombreux lancements récents de cartes bancaires co-marquées par des opérateurs télécoms ou de l’Internet. Les cartes bancaires co-brandées se développent également dans des secteurs nouveaux : ceux de la santé, des jeux vidéo et de l’immobilier notamment. Avec cet élargissement sectoriel, de nouveaux modes de distribution apparaissent : ainsi, un éditeur de jeux vidéo a inséré le formulaire de souscription de sa carte bancaire co-brandée dans l’un de ses jeux vidéo. Le multi-branding : L’association de plusieurs marques commerciales sur une même carte, on appelle cela le multi-branding, est une des dernières innovations ; l’une des premières cartes multi-brandées a réuni un constructeur automobile et une chaîne hôtelière. Le visuel Ces dernières années, l’apparence des cartes a été un autre domaine d’innovations importantes. Le design, l’apparence sont en effet devenus des arguments majeurs pour attirer les clients. Ainsi, certaines banques proposent désormais à leurs clients de choisir le visuel de leur carte dans un catalogue proposant des milliers de modèles. D’autres proposent de personnaliser la carte à partir d’une photo numérique. L’innovation concerne également la matière de la carte: des cartes translucides, biodégradables ou encore métallisées ont ainsi été commercialisées. La carte peut même devenir objet de mode, comme en témoigne le développement des séries limitées. La segmentation toujours plus fine La tendance actuelle est à une segmentation toujours plus fine de la clientèle. En plus de la segmentation traditionnelle (âge, sexe, hobby, métier…), de nouvelles segmentations apparaissent : cartes bancaires co-brandées destinées aux jeunes mariés, aux expatriés, … De nombreuses cartes récemment lancées ciblent ainsi des clientèles assez restreintes.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 18
    • 2.4 Un environnement favorable Les innovations technologiques favorisent le co-branding Dans les prochaines années, les évolutions technologiques vont modifier notre façon d’utiliser notre carte bancaire. Quelques solutions innovantes, récemment commercialisées sur le marché français, rencontrent un grand succès. C’est, par exemple, le cas de la nouvelle carte bancaire de SOFINCO, lancée en 2005, qui offre au porteur une grande liberté dans le choix de sa formule de paiement: à sa date d’arrêté mensuel, ce dernier choisit par SMS, Internet ou téléphone s’il rembourse tout ou partie de ses dépenses au comptant, ou à crédit. D’autres innovations, actuellement en phase de tests ou en début de commercialisation dans certains pays, vont renforcer, dans les années à venir, la sécurité des transactions par carte, en particulier dans le domaine du e-commerce. Une société américaine a par exemple lancé une carte de crédit avec un lecteur d’empreintes digitales intégré. Pour les achats en ligne, la carte est reliée à un ordinateur et la transaction validée avec l’empreinte digitale. A moyen terme, le changement technologique le plus marquant pour les porteurs de carte devrait être la généralisation du paiement sans contact : Le paiement sans contact est déjà une réalité pour des millions de consommateurs dans le monde: près de 20 millions de clients étaient déjà équipés de cartes de paiement sans contact aux Etats-Unis en 2006. Une étude de l’Apacs (Groupement interbancaire britannique) prévoit qu’au niveau mondial, 70% des cartes de débit et 45% des cartes de crédit seront sans contact en 2011. Le paiement sans contact remplace les espèces pour les petites transactions et fonctionne sans code: pour payer, la carte doit simplement être placée devant un lecteur adapté. Pour les transactions plus importantes, l’achat est effectué normalement, avec insertion de la carte dans le terminal de paiement et validation de la transaction par code PIN. Les cartes sans contact peuvent se transformer en cartes multifonctions : ainsi, dans certains pays, la carte sert aussi de carte de transport en commun, de billet de football ou encore de forfait de ski.Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 19
    • 2.5 Un environnement favorable Le marché potentiel du co-branding en France Cartographie du marché potentiel du co-branding en France Un potentiel de cartes bancaires co-brandées estimé à 5 ans (2012) à plus de 10 millions, GSA sous l’effet notamment :Fréquence d’achat du développement du nombre de Cartes (nb/an) Pétrole Bancaires en France, Télécoms, de la transformation d’une partie du 10 Voyage media parc des cartes privatives, Affinitaires GSS de la banalisation de la fonction débit/crédit sur les Cartes Bancaires, de l’impulsion des distributeurs (cartes VAD distributeurs) et des professionnels (cartes affinitaires), Automobile Services fi. de l’attente des consommateurs. Assurances 50 000 Potentiel du partenaire (nb de cartes / programme)Evry, le 18 septembre 2008 – Nicolas Pécourt 20
    • Contact SOFINCO Nicolas Pécourt Responsable du Pôle Études, Veille et Communication externe H.3.2. - rue du Bois Sauvage - 91038 Evry cedex Tél. : 33 (0)1 60 76 88 17 E-mail : presse@sofinco.fr Toutes les études de Sofinco sont disponibles sur le site www.sofinco.com, rubrique Panorama du Crédit Conso. Sofinco - Direction et Gestion rue du bois sauvage 91038 Evry cedex 542 097 522 RCS Paris - SA au capital de 221 152 347 €