Compte-rendu-buzzness-mobile

456 views
437 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
456
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Compte-rendu-buzzness-mobile

  1. 1. COMPTE-RENDU - BUZZNESS MOBILEPARIS 8/9 JUIN 11I. Etat du marché ?Tour d’horizon :Nombre d’internaute fixe dans le monde : 1,1 milliardNombre d’internautes mobile dans le monde : 1,3 milliardà Le nombre de personne se connectant à Internet avec un smartphone est doncdéjà supérieur au nombre d’accès fixesApp store : 10 Milliard de téléchargement / 300 000 applications / déclinaisons parpaysMalgré la fulgurante percée d’Androïd en France, l’IPhone représente encore 65%du trafic internet mobile.Les 30% restants sont partagés entre Android, BB, Samsung et NokiaIl faut noter que les usages sont différents selon les constructeurs (ex : BB ->emails)30% des européens se connectent régulièrement à l’internet mobileEn France :La France est le 2ème marché européen sur l’internet mobile (1e UK) -­‐ 4 français sur 10 ont déjà consulté une app -­‐ 9 français sur 10 ont déjà consulté un site mobile -­‐ 11,4 millions de mobinautes / 38 millions d’internautes fixeOn constate un engouement et une large offre d’applications en France comparéaux autres grands pays d’Europe (Italie/Espagne..)Le nombre d’abonné à un forfait data a augmenté de +300% entre 2009 et 2010II. Points importantsà Les applications doivent correspondre à un usage bien précis (Jeux, service,fidélisation etc..) et donc servir l’utilisateur.à L’éditeur doit se géo-adapter à l’utilisateur, c’est à dire créer des contenuspratiques, de divertissement ou de promotion tout en ajoutant une dimension« locale » (c’est bien là la différence de l’internet fixe).Compte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  2. 2. à Il est important de bien COMPRENDRE l’utilisateur (écrans petits, usagesdifférents) : Créer des contenus à forte valeur ajoutée (ex : deals, horaires etc..)à Se concentrer sur le marketing de permissions qui engage plus l’utilisateur(ex de code de déontologie sur mmaf.fr)à Le mobile est un moyen de rendre les médias offline interactifsIII. Comment générer, fidéliser, dynamiser del’audience mobile ?Nombre de téléchargement pour figurer dans :Top 10 : 10 000/jrTop 25 : 6000/jrTop 50 : 3000/jrCes données correspondent au classement des applications gratuitesLa campagne de communication doit représentée au moins 50% du budget globala) Appli payante ou gratuite ?Sauf pour les jeux, les applications gratuites sont plus rentables sur le long terme.On peut y intégrer un bandeau publicitaire ou un système de paiement dans le casd’un objectif e-commerce.Les applications gratuites sont 10x plus téléchargées que les payantes.b) Stimuler sa présence au lancement de l’applicationInformations importantes lors du choix d’une app, dans l’ordre d’importance : -­‐ Copies d’écran -­‐ Descriptif de l’application -­‐ Notes en étoiles -­‐ Commentairesà Il faut utiliser le titre pour placer des mots-clés, cela permet d’en mettre plus.à Bien choisir ses mots-clés : 30% des utilisateurs recherchent une app par lemoteur de rechercheà Bien choisir sa catégorie (plus vues : jeux, utilitaires, divertissement)à Communiquer pendant les pics de visites, au moment des temps libre et surtoutle soir (Meilleurs moments : 7h-9h / 12-14h / 18- 20h / 22h- 23H)c) Adapter sa promotion aux usages- 9 personnes sur 10 consultent l’App store toutes les semaines- 86% consultent régulièrement le Top 25- 81% consultent régulièrement des blogs/magazinesCompte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  3. 3. Acheter des billets sponsorisés pour promouvoir une appli sur un blog (mieux vautdes blogs mobiles) est un très bon investissement.Campagnes de publicité sur mobile (CPM, SEM) :Avantages : Pas de rupture de canal, trafic généré régulierInconvénients : Taux d’acquisition élevé, transformation faibleVisibilité dans le top des classements : tests rémunérésà Avantages : -­‐ Coût faible -­‐ Trafic naturel -­‐ Visibilité dans l’espace le plus vu de l’app store -­‐ Garantie du top 25 quelque soit l’application -­‐ Facturation à la performance grace au tracking -­‐ Retours utilisateursà Inconvénients : -­‐ Réactivité de l’algo d’Apple (si l’appli plait pas, elle disparaît vite du top) d) Comment s’assurer un usage régulier de son application ?74% des utilisateurs font le tri chaque semaineIL FAUT FAIRE DES MISES À JOUR (tous les 2 mois environ)Stats :à Comprendre l’usage de son applià Connaître ses utilisateursà Comprendre le parcours au sein de l’applià Suivre les bugs en temps réelGestion des notifications pushà Gérer de façon autonome la communicationAucune stratégie mobile ne doit être conçue sans un suivi statistique détaillé ducomportement client.Best practises :Volume – app gratuiteOptimiser ses mots clés/ screenConcentrer les budgets sur une très courte périodeOptimisation des mises à jour de push7500€ à top 104500€ à top 25Compte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  4. 4. III. L’ère de la dématérialisationà Plus besoin d’avoir un objet par marqueà Les mobiles vont contenir des points (fidélité) et de l’argentà Le smartphone devient un objet privilégié et indispensableLe mobile est à la fois un objet personnel (souvenirs, messages) et un objet utile àla vie quotidienne (portefeuille, actualité, services). Il faut donc trouver desmoyens de concilier les deux pour instaurer une vraie relation avec son utilisateur.IV. Pourquoi être présent sur le mobile ?Les commerçants recherchent de la fidélité, la vente et les consommateurs despromotions ou des conseils.(ex de succés : Dismoioù, groupon, foursquare)Le but est de créer une application/ un site web pour animer une relationtransactionnelle ou de fidélisation.à Proposer de l’info pour moi, là où je suis, qui m’apporte quelque chose(Contextwear)Quelques données :30% des mobinautes sont sur leur portable en regardant la TV / dans un point devente60% des français utilisent leur mobile en faisant les courses (mail surf etc)V. Comment générer du trafic dans un point de vente ?SFR Régie : 42% des mobinautes touchésSMS géolocalisés : (4 millions de clients SFR opt-in)Possibilité de recevoir un sms dans un périmètre donné (300/ 1km)Intérêt pour les services de géolocalisation dans l’ordre : -­‐ bons plans à proximité -­‐ Opération dans un magasin proche -­‐ Information de quartier -­‐ Recherche de contacts à proximitéBonnes pratique SMS : 1. Communiquer sur une exclusivité 2. Faire une opération sur période courte (3/4 jours) 3. Insister sur la proximité « a deux pas d’ici »Compte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  5. 5. 4. Envoyer le sms aux heures d’ouverturePrix d’un contact lors de flying : 1€ à très cher / smsLe sms n’est envoyé qu’une seule fois et est très ciblé ( ex : Hommes +35 ans à 300mètres autour de la gare SNCF)à Il faut que le mobile accompagne le shopper même en magasin : -­‐ Fournir de l’information complémentaire sur un produit à travers un scan -­‐ Informer des promos en cours sur tout le magasinCes campagnes ont un très bon taux de transformation dès lors que le client se sentprivilégié.Notifications :C’est le même principe que les SMS géolocalisés, hormis le fait que le message esttransmis par l’application de l’éditeur (donc gratuit)VI. Concevoir une application multiplateformeAujourd’hui pour sortir une application, il faut multiplier les coûts et le temps dedéveloppement en fonction du nombre de plateforme mobile que l’on souhaitetoucher (iPhone, Android..).Il existe plusieurs types de solutions permettant d’éviter ces problèmes quand lebudget n’est pas approprié.Plusieurs applications codées en natif (avec le langage propriétaire) : Avantages : - Beaucoup de module disponible -­‐ Rendu graphique abouti -­‐ Performances accrues Inconvénients : - Coût de maintenance élevé - Différences de fonctionnalité - Temps d’autoformation longApplication multiplateforme : Avantages : - Mutualisation des coûts et du code -­‐ Rapidité de développement -­‐ Evolution rapide (large communauté) Inconvénients : - Performances - Fausse simplicité - Technologies jeunesIl existe plusieurs solutions multiplateforme, les plus connus sont PhoneGap –Sencha (webapp inclue dans une appli) – Titanium – Rhodes (véritables applis)Compte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  6. 6. PhoneGapCe framework permet d’encapsuler une webapp dans une application et d’yajouter des briques de code natif si besoin (accès aux contacts, etc…) . Avantages : - Appli ultralégère -­‐ Disponible sous toutes les plateformes (iOS, BB, Android, Windows mobile) -­‐ Développement et test online Inconvénients : - Interprétation différente du JavaScript selon les mobiles - Interface graphique moyenne selon OSSenchaCe framework propose les mêmes fonctionnalités que PhoneGap, à la différenceprès qu’il est moins performant mais plus customisable Avantages : - Appli ultralégère -­‐ Disponible sous toutes les plateformes (iOS, BB, Android, Windows mobile) -­‐ Développement et test online -­‐ Richesse graphique -­‐ Api native -­‐ Modèle MVC Inconvénients : - PerformancesCes frameworks sont donc à utiliser quand on cherche à lancer une applicationsimple et peu coûteuse.TitaniumCe framework basé sur un code en JavaScript dispose d’une large offre d’api pré-développées. Il est à utiliser dans le cas où l’on souhaite avoir une expérienceutilisateur aboutie. Avantages : - Rapidité - Richesse graphique Inconvénients : -­‐ Difficile à débeuguer -­‐ Peu de réponsessur les forums -­‐ Cycle de code/test : code – compilation – emulateurRhodesCe framework est développé en Ruby. C’est un langague complexe, qui offre debonnes performances client-serveur. Avantages : - Très compatible sur tous les OS -­‐ MVCCompte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN
  7. 7. -­‐ Librairies riches / extensions natives Inconvénients : -­‐ Faible expérience utilisateur -­‐ Poids de l’application -­‐ Lent au démarrageVII. Projections :Le marché de l’internet mobile explose mais le meilleur est à venir, grâce entreautre à l’arrivée dans les 3 prochaines années du réseau 4G (10x plus rapide que3G) qui supprimera les problèmes de lenteur des apps/site web. Cette technologieconsidérablement accroître la croissance d’internet mobile.De plus, la technologie NFC (500 000 utilisateurs en France) qui permet lepaiement sans contact à très courte distance va se démocratiser avec l’arrivée desnouveaux smartphones.VIII. ConclusionIl est clair qu’aujourd’hui il est indispensable d’élaborer des stratégies decommunication qui intègre ce nouveau canal. L’important est de centrer lesbesoins utilisateurs à chaque développement et de ne pas négliger lacommunication.Compte-rendu – Salon BUZZNESS MOBILE – Bastien SERAFIN

×