White Paper Resilience Et Gestion Capacitaire

  • 714 views
Uploaded on

Résilience et gestion capacitaire : Comment maîtriser l’ensemble des paramètres des datacenters en termes d’efficacité globale d’entreprise.

Résilience et gestion capacitaire : Comment maîtriser l’ensemble des paramètres des datacenters en termes d’efficacité globale d’entreprise.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
714
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
6
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Résilience et gestion capacitaire :comment maîtriserl’ensemble des paramètres des datacentersen termes d’efficacité globale d’entreprise. Par Bruno Brottier Business Unit Manager (Groupe STAR-APIC) et Frédéric Charron Consultant sénior (APIS Engineering)
  • 2. Maîtriser les coûts d’exploitation par une meilleure connaissance et gestion des capacités disponibles, réduire la consommation dénergie, tirer un meilleur parti des infrastructures telles celles du réseau, mieux structurer et connaître le placement des équipements informatiques, garantir la continuité de service et un haut niveau de sécurité : tels sont les défis auxquels font face aujourd’hui les Directeurs de Systèmes Informatiques. Ils se positionnent ainsi désormais au cœur des prises de décisions stratégiques de l’entreprise, en synergie avec l’ensemble des acteurs, y compris ceux des Services Généraux. Souvent vu comme un centre de coûts dans le passé, le datacenter (centre informatique) est aujourd’hui devenu un actif stratégique pour l’entreprise. Le pilotage en temps réel des équipements déployés dans le datacenter représente un projet complexe, pour lequel tout retard ou imprécision provoque des effets dévastateurs sur l’efficacité et la réputation de l’entreprise. Ce pilotage passe par une notion essentielle : celle de l’urbanisation - gérée en continu et en mode projet - du datacenter. Il s’agit bel et bien, comme dans les applications des Systèmes d’Information Géographique, de “cartographier” l’existant pour pouvoir mieux gérer les évolutions connues… et celles prévisibles.Une révolution dans les comportements… mais une évidence techniqueLa notion d’urbanisation gérée en continu et en mode projet des datacenters est, à quelques raresexceptions près en France, radicalement nouvelle. Ce constat s’appuie notamment sur une “exceptionculturelle”, à savoir la dichotomie qui caractérise les liens entre les Services Généraux et la DSI au sein desentreprises. Les SG, qui ont la responsabilité des domaines relatifs à l’énergie et à la climatisation,n’entretiennent généralement que peu de relations avec les responsables informatiques, lesquels pourtantexploitent parfois des datacenters équivalents en énergie à des villes de moyenne importance !Les causes associées à cette problématique en France sont : • Les métiers de l’exploitation des infrastructures techniques ne sont pas bien définis • Il n’y pas ou peu d’espaces d’échange et de communication dédiés sur des objectifs communs • Les formations spécifiques sont rares et incomplètes • Les bases de référence sont déconnectées les unes des autres.Se focaliser sur le PUE (Power Usage Effectiveness), le rapport entre lénergie consommée par le datacentre et lénergie nécessaire au fonctionnement des serveurs ? Oui bien sûr, mais cette seule question nese suffit pas à elle-même… Lurbanisation demande à prendre à compte bien dautres éléments deperformance : le taux doccupation de la salle, la densité des baies, la production-distribution du froid, lessecours électriques, etc.Définir, mesurer et piloter des paramètres aussi nombreux que cruciauxEn termes de périmètre, un datacenter peut être une salle, un étage… voire un bâtiment entier. Regroupantune multitude de machines et d’équipements, le datacenter est devenu le centre nerveux des processusd’entreprise, et l’importance vitale des informations qu’il contient et de son fonctionnement permanentimpliquent la mise en œuvre de systèmes de prévention contre l’incendie, d’une alimentation électriquedurgence et redondante, ainsi que dune sécurité physique élevée (télésurveillance, détection d’intrusion,etc.).
  • 3. Dès lors que l’on décide de cartographier et piloter un datacenter, un Urbaniser, c’est avoir la certain nombre de principes s’appliquent : tout d’abord ne pas positionner connaissance suffisante les équipements informatiques sans une analyse technique et capacitaire précise, incluant par exemple une implantation suivant des espaces en et à jour de l’existant zones à faible, moyenne, haute et très haute densités. Et surtout, ne pas pour définir des cibles dresser un état des lieux approximatif de six mois en six mois, mais tenir opérationnelles et continuellement à jour une cartographie exhaustive des équipements et des infrastructures techniques. Ceci, non seulement pour pouvoir financières. simplifier, optimiser, rendre plus flexible en continu, mais aussi pour mieux transformer et investir.Les paramètres à contrôler ne manquent pas : • Climatisation (précision et stabilité), • Unités de distribution de lénergie, • Bloc dalimentation durgence, unité de secours, • Système dalerte dincendie, • Extinction automatique des incendies, • Vidéosurveillance, • Contrôle des accès, ainsi que sécurité physique, • Surveillance 24x7 des serveurs dédiés et des équipements télécoms, • Qualité et performances des liaisons réseaux (débits, bandes passantes, etc.), • etc.Si le catalogue des produits “dédiés” au monitoring de tel ou tel paramètre est indiscutablement très étoffé, iln’en demeure pas moins qu’il est pratiquement impossible d’identifier une solution proposant une approcheglobale de cette problématique de pilotage.Quels outils ? Pour quels résultats ?Tant en termes d’énergie que de déploiement d’équipements, les outils techniques associés à la gestion desinfrastructures techniques et de câblage ne manquent pas sur le marché. Leur efficacité estmalheureusement contrebalancée par leur disparité, et par la difficulté qu’il y a, de ce fait, à établir (et harmoniser) une cartographie détaillée et globale des moyens que l’on désire piloter. Comment maîtriser à coup sûr les interactions Mais ces outils de “premier niveau”, même s’ils étaient standardisés, ne et les impacts du répondraient pas à la question essentielle dans la démarche d’urbanisation : comment exploiter leurs données en matière de gestion déroulement d’un des changements, et restituer, à tout moment, une synthèse pertinente en changement sur tous les fonction de chacun des projets de la DSI ? Autrement dit : comment maîtriser à coup sûr les interactions et les impacts du déroulement d’un éléments ? changement sur tous les éléments ?Les témoignages des DSI ayant tenté de déployer de tels outils ponctuels sont marqués par un sentimentd’insatisfaction et de frustration. Une réelle demande existe pour une solution capable d’adresser tous les“objets” du datacenter, sur un spectre élargi, et pouvant offrir au DSI l’ensemble des éléments decompréhension qui permettront à la fois d’étayer ses projets, de prendre des décisions pertinentes et defournir à ses équipes des informations précises de mise en œuvre. Avec enfin une réponse à une doublequestion lancinante que se posent tous les DSI : « Suis-je efficace dans ma configuration actuelle et suis-jeprêt pour les déploiements à venir ? »DATACENTER ONE: l’ERP des datacentersHéritant d’une incomparable expérience SIG (Systèmes d’Information Géographique) accumulée depuis1983 par STAR-APIC, la solution DATACENTER ONE est spécifiquement dédiée à la gestion de bâtiments,d’infrastructures et déquipements (datacenters, câblage, espaces), en regroupant deux approchescomplémentaires : l’urbanisation et la cartographie de l’ensemble des composants. Outil indispensable à laconduite du changement et à la continuité de service, DATACENTER ONE apporte des éléments de
  • 4. décision vis-à-vis des grandes orientations auxquelles font face les DSI : “Green IT”, “Cloud computing”,“SaaS”, virtualisation, ou encore externalisation.Au quotidien, DATACENTER ONE permet par exemple de faire le lien entre le serveur mail (vue “business”)et la machine qui lhéberge (vue “opérationnelle”), visualiser lendroit précis où celle-ci est installée, ainsi quetoutes les liaisons télécoms, données, power, équipements, baies de disques, etc. Ces informationsréconciliées et centralisées sont ensuite exploitées par des systèmes de conduite du changement : • Workflow pour le suivi des bons de travaux, • Helpdesk pour les tickets dintervention, • Asset Management pour gérer les stocks, les contrats, • Change Management pour gérer le cycle de vie des équipements. Du fait de l’éloignement entre les centres de gestion et de décision, Toute action est réalisée l’avantage de la sécurité pourrait devenir une gêne pour la gestion du parc, la prise de décision et l’intervention rapide. Avec Datacenter One, le méthodologiquement, responsable opérationnel peut déterminer l’espace disponible dans une sur une base de travail baie, une travée ou une salle pour installer des nouveaux équipements, la commune aux différents puissance électrique libérée par le retrait de serveurs obsolètes, l’état des interconnexions entre les équipements, générer les bons de travaux pour gestionnaires et le câblage, etc. Tout est réalisé méthodologiquement, sur une base de opérateurs. travail commune aux différents gestionnaires et opérateurs, d’où des gains en sécurité et en efficacité.La démarche de “partenariat clients” STAR-APICPour chacun de ses clients, STAR-APIC travaille en mode projet, sachant que tous ses consultants sontprogressivement certifiés ITIL. Dès l’élaboration du projet, STAR-APIC met en place des “preuves du concept” (POC) permettant d’identifier les enjeux, de prouver le retour sur Des comités de pilotage investissement et de valider les gains, puis assure et documente les phases d’intégration, de recette et de déploiement. Le POC comprend une mensuels permettent de phase de prototypage, la formation et l’utilisation du prototype en maîtriser la conditions réelles. Cette phase structurante permet de situer la maturité communication et le des informations et des processus actuels. Avant d’engager l’acquisition du logiciel et de lancer le projet d’intégration, l’impact de DATACENTER contrôle, ainsi que de ONE sur l’organisation et le chemin à parcourir pour en tirer tous les planifier des évolutions bénéfices sont identifiés et mesurés. en fonction des STAR-APIC a par ailleurs mis en œuvre des accords stratégiques avec nouveautés du logiciel. des partenaires qui partagent ses valeurs et ses engagements, afin d’assurer un transfert des bonnes pratiques sur chaque projet. Cespartenaires se répartissent en trois catégories : • Des sociétés de conseil spécialisées dans lurbanisation des datacenters, qui sont focalisées sur loptimisation des ressources du bâtiment et des infrastructures. Leur valeur ajoutée passe par lapport de savoir-faire et dexpérience pour des exploitants qui souhaitent conserver la maîtrise du projet et lexploitation des applications. • Des intégrateurs spécialisés dans la conduite de projets pluriannuels, pluridisciplinaires, et qui sont focalisés sur le système dinformation et la mise en relation dapplications. Leur valeur ajoutée passe par la maîtrise des processus, par des engagements et des ressources • Des fournisseurs de services qui prennent à leur charge lenvironnement logiciel et matériel, ainsi que leur exploitation, pour fournir un service clés en main, avec des engagements précis. Ils gèrent le quotidien et fournissent des résultats sous forme de continuité de services, de rapports et de tableaux de bord.Sur un plan plus large, STAR-APIC collabore étroitement avec des majors du logiciel, comme Oracle ouMicrosoft, en capitalisant sur leurs technologies les plus récentes.
  • 5. AnnexesStar-ApicBruno Brottier, directeur Business Unit Building One de Star-ApicBruno Brottier est directeur de la Business Unit Building One depuis octobre 2009. Sa missionconsiste à piloter les ventes stratégiques, à développer les partenariats éditeurs-intégrateurs et àgarantir les plus hauts niveaux de satisfaction des utilisateurs de la plate-forme logicielleDatacenter One.Apportant avec lui une expérience significative dans le domaine des datacenters, Bruno Brottierétait précédemment Alliance Business Developer chez EasyNet, opérateur leader de services IPgérés, où il a enregistré de nombreux succès dans l’externalisation de systèmes d’information degrands groupes français, en même temps qu’il a développé un fort partenariat avec Microsoft etdes intégrateurs de premier plan. Il était auparavant Indirect Sales Manager d’Interxion France,opérateur leader de datacenters neutres vis-à-vis des opérateurs télécoms. À ce poste, il adéveloppé l’offre de services gérés pour les marchés français et belge, en impliquant fortement leréseau de partenaires indirects. Sa carrière, démarrée en 1989, l’a vu occuper de nombreuxpostes à responsabilité au sein de sociétés représentant l’ensemble des métiers des NTIC.À propos du Groupe STAR-APICAvec ses centres d’opérations européens, le Groupe STAR-APIC s’est imposé, depuis sa création en 1983,comme un acteur majeur dans l’édition de solutions de gestion cartographique du territoire et de sesinfrastructures déclinées en quatre grandes spécialités : gestion du territoire, gestion de réseaux, gestion debâtiments et cartographie.Impliqué dans la conduite du changement et la continuité de services vis-à-vis de ses clients, STAR-APIC adécidé de capitaliser sur sa plateforme SIG pour offrir une solution métier de la gestion de bâtimentstechniques et déquipements (datacenters, câblage, espaces). L’offre DATACENTER ONE constituevéritablement lERP du Datacenter: elle permet de conduire “lurbanisation” du datacenter, après en avoir faitla “cartographie”.STAR-APIC entretient des partenariats avec des consultants et des sociétés de services qui partagent sesvaleurs et son engagement, pour assurer un transfert des bonnes pratiques sur chaque projet. Comptant130 collaborateurs en Europe, le Groupe collabore également de manière étroite avec des majors dulogiciel, comme Oracle ou Microsoft.Contact Presse Contact STAR-APICGBC Conseil Carole ThomasMorgane Rybka/Joëlle Rousseau Tel. 33 1 71 33 01 00Tel.: 33 1 41 31 75 06/07 Fax : 33 1 71 33 01 06Fax: 33 1 41 31 08 17 Email : carole.thomas@star-apic.comEmail:morganer@gbc-conseil.fr; Site : www.star-apic.comjoeller@gbc-conseil.f
  • 6. APIS-EngineeringFrédéric Charron, consultant senior expert en exploitation et urbanisation de centreinformatiqueExploitation des Centres de Données (infrastructures physiques)Fréderic CHARRON est à l’origine de la création de la société Apis-Engineering. Il est consultantsur l’exploitation et la gouvernance des infrastructures techniques des Centres Informatiques. Ilréalise des missions d’audit et d’assistance dans le cadre de plan de progrès sur la qualité et lesméthodes d’exploitation.Ses compétences couvrent tous les domaines de l’exploitation, des méthodes, en passant par lasurveillance et la planification. Il agit sur les problématiques de gouvernance comme il intervientdans des domaines très techniques de l’urbanisation des salles, les installations de haute densitéthermique et les évolutions techniques des centres informatiques à faible consommationénergétique incluant des technologies de Free Cooling.À propos d’Apis-EngineeringAPIS-Engineering est un bureau d’études technique spécialisé dans la conception et la réalisation decentres informatiques de nouvelle génération. Créée par des ingénieurs issus d’IBM, experts des centresinformatiques, et notamment Eric ARBARETAZ et Fréderic CHARRON, cette entreprise a déjà remporté denombreux contrats depuis sa création en novembre 2007.Son ambition est de se distinguer par son innovation et son expertise de la production informatique. Lamaîtrise des coûts d’investissement et d’exploitation, les problématiques thermiques liées à la haute densitéinformatique comme les nécessités actuelles sur le développement durable incluant la réduction desconsommations électriques sont quelques unes des spécialités d’APIS-Engineering.