E marketing Paris presentation - January 29 - 2013

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
510
On Slideshare
510
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
26
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Àchaqueétape du cycle de vie du client, vidéo en ligne et réseauxsociauxpeuventfaciliterl'intégration de médiaspayants, gratuitsouacquis par l'entreprise, et en améliorerl'impact et le retour surinvestissement. Mais les spécialistes du marketing doiventd'abordvenirà bout d'un redoutable obstacle : la multiplication des types de périphérique, des canaux en ligne, et des données relatives au comportement des consommateurs, fait de la maîtrise des coûts et des délais de misesur le marché un défi permanent. 
  • On a tendance à classer les différentes communication en 3 catégoriesLes Médias Payés: La PublicitéLes Média Propriétaires, les newletters, les sites web…Les Média Acquis, correspondant a ce que les gens disent de votre marque et de vos produits Le paysage média est beaucoup plus complexe aujourd’hui car chaque type de catégorie se complètent et s’interconnectentLa publicité tend à amener le public sur vos sites web où ils vont découvrit la richesse de vos produits et entrer dans un tunel le amenant vers l’achatLes sites web se nourrissent de contenus éditoriaux qui ont pour but d’être repris sur les réseaux sociaux.Les réseaux sociaux permettent d’établir un dialogue avec vos audiences et sont le résultat de stratégies Publicitaires et Web bien exécutées
  • No long form contentBlocked by many corporate networks – YouTube was 3rd most blocked site in 2010Almost no player branding optionsNo content schedulingInconsistent playback quality during peak timesNo adaptive bitrate streamingMediocre default streaming qualityNo live streamingNo control over advertising – competitors may advertiseNo fine grained control over advertisingNo video SEO – links always go directly to the sharing siteNo customer service or support of any kindNo service level agreementNo guarantee against arbitrary content takedown or account shutdownNo content protection of any kindNo linked overlays for drawing users back to your site from viral embedsEmbedded players draw viewers away from your site and into the sharing portalVery limited APIs for integration with other systemsNo multi-user administrative controlsNo multi-account media sharingOften an unsophisticated, joyless look and feelGiving youtube a licenseCompetitors can run advertising on your contentRelated content that is off brand
  • Another way to drive awareness is to set up sharing functionality for your videos so that they can be shared on facebook. Oracle has set up all of their videos from their customer conference so that they can easily be shared on facebook. If you click on the video in facebook, it drives the viewer back to the landing page on oracle.com.
  • Another way to drive awareness is to set up sharing functionality for your videos so that they can be shared on facebook. Oracle has set up all of their videos from their customer conference so that they can easily be shared on facebook. If you click on the video in facebook, it drives the viewer back to the landing page on oracle.com.

Transcript

  • 1. Le marketing de contenu,ou comment attirer et retenir l’attention desconsommateurs sur tous les écrans © 2012 Brightcove Inc.
  • 2. L’évolution de la stratégie digitale des marques représente l’un des plus grands défis pour les marqueteurs digitaux et les entreprises de Média Hier Aujourd’hui OWNEDPAID OWNED EARNED PAID EARNED © 2012 Brightcove Inc.
  • 3. QUELS CONTENUS ET POUR QUELS OBJECTIFS ? Enquète menée auprès de 1400 Marketeurs B2B © 2012 Brightcove Inc.
  • 4. En B2B neuf marqueteurs sur dix ont recours aumarketing de contenu pour développer leur activité. Rapport dévaluation 2012 du Content Marketing Institute et de Marketing Profs © 2012 Brightcove Inc.
  • 5. QUELLES SONT LES TACTIQUES LES PLUS UTILISÉES Type de contenus les plus utilisées (par tactique) Les contenus pour les réseaux sociaux sont devenue la tactique la plus utilisée par les entreprises Le nombre de tactiques augmente et toutes sont en croissance, à l’exception des Magazines imprimés5| Confidential © 2012 Brightcove Inc.
  • 6. QUEL TYPE DE CONTENU A CONNU LA PLUSFORTE CROISSANCE DE 2011 A 2012 ?2012 ETUDES 44%2011 25% VIDÉO 70% 52% CONTENU MOBILE 33% 15% WÉBINAIRES 28% 10%2013 B2B Content Marketing Benchmark, CMI/Marketing Profs © 2012 Brightcove Inc.
  • 7. QUELS OBJECTIFS VISEZ VOUS ? NOTORIÉTÉ 79% ACQUISITION DE CLIENTS 74% GÉNÉRATION DE LEADS 71% FIDÉLISATION 64% LEADERSHIP 64% ENGAGEMENT 63% TRAFIC WEB 60% LEAD MGT 45% VENTES 43%2013 B2B Content Marketing Benchmark, CMI/Marketing Profs © 2012 Brightcove Inc.
  • 8. La vidéo CONQUIERT le Web Vidéo 51% du Trafic2000 2005 2011 © 2012 Brightcove Inc.
  • 9. Ajoutons les réseaux sociaux à loffre. © 2012 Brightcove Inc.
  • 10. © 2012 Brightcove Inc.
  • 11. La vidéo joue un rôle clé pourbooster votre SEO et pour augmenterl’engagement sur les Réseaux Sociaux © 2012 Brightcove Inc.
  • 12. La vidéo à chaque étapedu cycle de vie du client SEO (optimisation pour les moteurs de recherche) Partage social Événements en direct YouTube En ligne et hors ligne © 2012 Brightcove Inc.
  • 13. « Les vidéos ont 53 fois plus de chances dapparaître en première page des résultats de recherche que le texte » © 2012 Brightcove Inc.
  • 14. Portail vidéo : votre TV dentreprise Amélioration de la SEO Augmentation de lengagement Plate-forme pour nouveau contenu Le temps passé sur le site CARS.com a grimpé de 30 secondes à 6 minutes © 2012 Brightcove Inc.
  • 15. La vidéo est propice au SEO, au trafic et à la notoriété Exploitation des transcriptions vidéo pour un impact encore plus fort sur la SEO Transcriptions interactives offrant une meilleure expérience utilisateur © 2012 Brightcove Inc.
  • 16. Quid de © 2012 Brightcove Inc.
  • 17. Les sites gratuits de partage vidéo souffrent de limitations sévères qui en fontune solution limitée pour les entreprises Risque de publicités de Pas de contenu à Liens entraînant la sortie la concurrence format long de votre site Blocage par de nombreux Un même lecteur Pas de contrôle de la réseaux pour tous publicité Risque darrêt arbitraire Contenu non protégé SEO non contrôlée Pas de contrat SLA Pas de multidébit adaptatif Pas de planification Pas de service après-vente Pas de diffusion en direct Pas d’administration multi-utilisateurs © 2012 Brightcove Inc.
  • 18. Meilleures pratiques : la stratégie de distribution mixte Le but est daugmenter la notoriété Le but est lintérêt et la conversion Le contenu et lenvironnement sont prêts pour le partage Le contenu et lenvironnement sont prêts pour le lengagement viral et laction Image de marque mixte Image de marque unique Options de personnalisation limitées Contrôle créatif complet Analyses de base Analyse approfondie © 2012 Brightcove Inc.
  • 19. Un site attractif favorisant lintérêt et la conversion19 | Confidential ©2011 Brightcove Inc. © 2012 Brightcove Inc.
  • 20. Portails vidéoContenu attrayantVidéos de qualité © 2012 Brightcove Inc.
  • 21. Quelle société symbolise lemieux le marketing de contenu ? © 2012 Brightcove Inc.
  • 22. © 2012 Brightcove Inc.
  • 23. Favoriser le partage social © 2012 Brightcove Inc.
  • 24. Lecture vidéo Facebook et Twitter Fonctionnalités de partage © 2012 Brightcove Inc.
  • 25. Partage social en un clic : la simplicité © 2012 Brightcove Inc.
  • 26. Vidéo sociale : les événements en direct © 2012 Brightcove Inc.Brightcove, la meilleure plate-forme vidéo en ligne sur le marché
  • 27. Vidéo sociale : les événements en direct Lecteurs autorisés Facilité de partage Facilité de mesure © 2012 Brightcove Inc.Brightcove, la meilleure plate-forme vidéo en ligne sur le marché
  • 28. Effet boule de neige du direct Visualisations à la demande en hausse après lévénement © 2012 Brightcove Inc.
  • 29. Vidéo + contenu UGC + Facebook © 2012 Brightcove Inc.
  • 30. Pages daccès aux vidéosVidéo et courrielAppels à laction intégrés au lecteur © 2012 Brightcove Inc.
  • 31. « Une vidéo présente dans un courrielgénère plus de clics. Le taux de clic estpassé à 50 % pour les emails incluant unevidéo, contre 18 % sans elle. » © 2012 Brightcove Inc.
  • 32. © 2012 Brightcove Inc.
  • 33. © 2012 Brightcove Inc.
  • 34. M&S Vidéo – Reinventing Online Shopping34 | Confidential © 2012 Brightcove Inc.
  • 35. © 2012 Brightcove Inc.
  • 36. Communication CorporateService après-venteCommunication interneApplications mobiles © 2012 Brightcove Inc.
  • 37. Vidéo de communication corporate © 2012 Brightcove Inc.
  • 38. Service après-vente © 2012 Brightcove Inc.
  • 39. Communication interne © 2012 Brightcove Inc.
  • 40. La solution Notre mission Publier et diffuser les contenus numériques professionnels. © 2012 Brightcove Inc.
  • 41. 6 100clients 60 pays 700 millions de flux vidéo par mois11 heures de contenu téléchargées toutes les minutes © 2012 Brightcove Inc.
  • 42. Mercibc_france@brightcove.com © 2012 Brightcove Inc.