• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Presentation_memoire_cut
 

Presentation_memoire_cut

on

  • 3,466 views

 

Statistics

Views

Total Views
3,466
Views on SlideShare
3,466
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Presentation_memoire_cut Presentation_memoire_cut Presentation Transcript

    • NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Présentation de l’entité d’accueil Les missions réalisées Origine du travail de recherche Problématique et questions sous-jacentes Objectifs du travail de recherche Revue de la littérature Méthodologie de la recherche Résultats Conclusion Limites et perspectives NOM Prénom – Novembre 2011
    •  3ème distributeur XXX français, avec environ 13 % de part de marché en 2010 Formats de XXX et XXX qui représentent à eux deux 61 % du chiffre d’affaires du Groupe en France en 2010 Forte présence à l’international (notamment en Amérique du Sud et en l’Asie du Sud-Est) Chiffre d’affaires à l’international représentant 38 % du chiffre d’affaires total du groupe en 2010 Patrimoine immobilier valorisé à 6,7 milliards d’euros en 2010 Le groupe en quelques chiffres :  29,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires  11 663 magasins, dont 9 461 en France  7,5 millions de m2 de surfaces commerciales  230 000 collaborateurs à travers le monde NOM Prénom – Novembre 2011
    • Restitution d’états de suivi du besoin en fonds de roulementContrôle financier (consolidation) de Business Units (dont le sous-groupe XXX du groupe XXX)Participation à la refonte des reportings de chiffre d’affaires groupe hebdomadaires et mensuelsParticipation au projet de raccourcissement des délais de clôture XXX (accélération des délais et optimisation du reporting) NOM Prénom – Novembre 2011
    • Changements en termes d’attitude vis-à-vis des étatsfinanciers suite à la crise financière de 2008 Impatience à déceler les premières tendances afin d’éviter de nouvelles «désillusions financières». A cela s’ajoutent les nécessités de gestion interne de fin d’exercice. L’accélération de la production d’éléments de pilotage destinés aux principaux décideurs apparait être essentielle pour toute direction financière NOM Prénom – Novembre 2011
    • Etudes empiriques visant à mesurer les impacts desétats financiers et l’incidence des facteurs decontingence sur ceux-ci existent (Lavigne, 1998) Travaux principalement concentrés sur l’identification de facteurs clé de succès pour ce type de projet (Observatoire de la qualité comptable, 2000) Interrogation sur les apports liés au Fast Close ainsi qu’aux éléments susceptibles de freiner ce type de projet NOM Prénom – Novembre 2011
    • Le Fast Close constitue-t-il ainsi une réelle opportunité stratégique ou est-ce le fruit d’un simple effort de communication ? Le Fast Close est-il lié aux facteurs de contingence structurelle et comportementales d’une entreprise ? Un tel projet nait-il essentiellement de la volonté des principaux décideurs ? Ce type de pratique n’est-il point voué à devenir une tendance à l’avenir ? NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Identifier les différents leviers à actionner dans le cadre du Fast Close Cibler les différentes variables (structure, organisation, comportements) impactant un projet de raccourcissement des délais Tenter de mesurer les apports inhérents au processus de Fast Close (stratégiques, en matière de communication …) S’interroger sur les apports liés à la mise en place d’un projet de Fast Close NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Les acteurs du processus de clôture: travaux de Chapellier (1994) définissant le système « comptable » comme étant composé de trois principaux acteurs : «le dirigeant, le comptable salarié et le comptable externe » , de Lacombe-Saboly (1994) et de Beaulieu (1994). Les étapes du processus de clôture: Impacts de l’uniformisation du langage comptable (Didier Bensandon, 2009), la résistance du tableur face aux ERP (Stéphane Lefrancq, 2009) et la complexité du processus de clôture (Peter Brosnan, 2005) Les objectifs des états financiers: l’outil de gestion peut se définir comme “toute formalisation de l’activité organisée” (Moisdon, 1997) puis David (1998). Les décideurs d’une entreprise voient ainsi leurs choix de gestion légitimés via le caractère “représentationnel” et “computationnel” de la vision offertes de l’outil (Lorino, 2002) NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Les objectifs des états financiers:  Des travaux s’appuyant sur une méthodologie d’étude d’évènements ont permis de démontrer l’influence des données comptables sur l’attitude des actionnaires (Dolley, 1933). Beaver (1968) ainsi que Ball et Brown (1968) ont utilisé les recherches initiales de Dolley (1933) afin d’étudier le caractère informatif des données comptables  Bescos et Mendoza (1998) ont tenté de vérifier à travers leurs études sur le contrôle de gestion si les attentes des managers en termes d’information financière étaient satisfaites compte tenu de la quantité importante d’informations à laquelle ils ont accès  Burns, Jr. et Mckinnon (1993) ont permis via leurs travaux de comprendre l’utilisation des états financiers par les managers. NOM Prénom – Novembre 2011
    •  L’approche contingente des objectifs des états financiers: Certains auteurs tels que Gordon et Narayanan (1984), Pettit et Singer (1985) ou Chapellier (1994) via une approche contingente structurelle ont établi l’existence d’une relation entre les caractéristiques de l’organisation et celles de son système d’information comptable Les évolutions du système d’information comptable:  L’évolution de l’outil technologique : (Grenier, 1999), (Rowe, 1999)  Les modifications organisationnelles de la fonction comptable: (Tort, 2003 et Gigot-Gaillard, 1995), (Poppo et Zenger, 1998 ; Barthélémy 2004) NOM Prénom – Novembre 2011
    •  2 études quantitatives ainsi que 2 études qualitatives  Première étude quantitative:  12 sociétés (ou regroupement de sociétés), basées aussi bien en France qu’à l’international sur des secteurs d’activités différents  56 variables correspondant à 56 best practices à respecter dans le cadre d’un projet de Fast Close  Seconde étude quantitative:  5 acteurs majeurs du secteur de la grande distribution dans le monde  Variable retenue: valeur boursière de l’action de chacun des groupes de l’échantillon sur les exercices 2008 et 2009 NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Etudes qualitatives (entretiens semi-directifs) :  XXX XXX ( Directeur administratif et financier des XXX)  Diplômé d’expertise comptable et d’école supérieure de commerce  Expérience notable dans le domaine de l’audit externe  Mise en place du premier projet de Fast Close au sein du groupe XXX  XXX XXX ( Directeur du Reporting Groupe / Consolidation XXX)  Titulaire du DSCG  Expérience dans le domaine du contrôle financier  Carrière internationale  Membre de l’équipe projet XXX 2 NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Résultats concernant la première hypothèse: On se dirige de plus en plus vers un Fast Close intensif, cependant les entreprises qui mettent place de tels projets cherchent à conserver un certain niveau de qualité en gardant en tête le balancier qualité/délais Le pilotage qui résulte de l’utilisation de l’information comptable et financière via la mise en place d’un projet de Fast Close est bien plus réactif qu’auparavant, la lecture de cette information étant également facilitée par l’apparition d’un langage commun L’effort consenti par les entreprises permettant de satisfaire un raccourcissement des délais de clôture apparait être comme un avantage concurrentiel et représente un signe de souplesse pour l’organisation. NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Résultats concernant la deuxième hypothèse: Plusieurs avantages majeurs apparaissent en matière d’image: 1. Capacité d’informer plus rapidement le marché sur les événements opérationnels et leur incidence sur les comptes 2. La réduction des délais de clôture : opportunité stratégique ou effort de communication ? 3. Capacité de publier en même temps (ou avant) que ses concurrents directs 4. Synonyme d’un cycle de gestion interne rapide et efficace Le Fast Close représente donc une véritable opportunité d’amélioration de l’image d’une entreprise cependant celle-ci de par sa forte dépendance à la concurrence (position en matière de délais sur le secteur d’activité) ne présente pas un caractère systématique. NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Résultats concernant la troisième hypothèse:  Deux facteurs de contingence influent sur le Fast Close :  Facteurs de contingence structurelle (Secteur d’activité, atomisation du périmètre, localisation géographique)  Facteurs de contingence comportementale (profils des acteurs comptables et profils des dirigeants). Résultats concernant l’interdépendance des 3 hypothèses :  Il existe une relation évidente entre l’hypothèse 2 et l’hypothèse 3  Les leviers de communication nourrissent une préoccupation d’ensemble à visée stratégique  En effet, l’attitude choisie en termes de communication sera susceptible de modifier le processus de décision de par les éléments qu’elle fournira à celui-ci. NOM Prénom – Novembre 2011
    •  La réussite d’un projet de raccourcissement des délais de clôture comptable et financière nécessite le respect de best practices. L’évolution technologique (ERP) peut également constituer un des leviers d’accélération des délais D’un point de vue stratégique les apports sont réels et variés, le pilotage basé sur les états comptables et financiers est bien plus réactif qu’auparavant. L’information comptable et financière restituée gagne en qualité ainsi qu’en lisibilité. Concernant la communication les enjeux sont également nombreux (exemples : publication d’états avant les principaux concurrents ou renvoi d’un signe d’efficience du cycle de gestion interne) mais semblent moins systématiques. L’ensemble des études réalisées dans le cadre de ce travail de recherche ont révélé l’existence de facteurs de contingence impactant un projet de type Fast Close et plus particulièrement des facteurs de contingence structurelle NOM Prénom – Novembre 2011
    •  Généralisation des projets de réduction des délais de clôture. Ainsi, l’avantage concurrentiel procuré par la mise en place de ces-derniers n’est-il point remis en cause ? Apparition dans secteurs domaines d’activité de seuils d’incompressibilité en matière de délais de clôture (banque, assurances …) Les écarts se réduisent, la tendance étant à l’alignement sur l’indice CAC 40. La notion de facteur différenciant caractérisant le Fast Close pourrait ainsi devenir une simple nécessité pour une entreprise. NOM Prénom – Novembre 2011
    • -------------------------------------------------------------- Contact: NOM Prénom Prénom.NOM@gmail.com +33.XXX.XXX.XXX NOM Prénom – Novembre 2011