EXPLICATION    LITTÉRALE , HISTORIQUE ET DOGMATIQUE,DES PRIÈRES ET DES CÉRÉMONIES     DE LA MESSE,           SUIVANT LES A...
Biblio!èque Saint Libère                    http://www.liberius.net                © Bibliothèque Saint Libère 2008.Toute ...
EXPLICATION  DE LA MESSE,P A R LE R. P. P I E R R E LE   BRUN.             TOME     III.
Ce volume contient :L A SUITE DES DISSERTATIONS SUR LES LITURGIES :  N°. 1 0 . Liturgie des arméniens, il. Litur­  gie des...
Iinpriru. de Pr. SEGUIN aiué, à Arignoo, rue Bouquerle, 1*.
OBSERVATIONSSur ce qvbon lit au troisième Tome touchant      la consécration de VEucharistie.J_jn expliquant la liturgie a...
VI                           OBSERVATIONS.sécration est opérée , ni pour déclarer que la prière delinvocation ny contribua...
OBSERVATIONS.                           VII sacrement. De là vient que nulle église na jamais fait ado- rer lEucharistie q...
vrn                    OBSERVATIONS.niquer la grâce sanctifiante à tous les fidèles dans la suitedes siècles. Il aurait pu...
OBSERVATIONS.                         IX ont (lit , et au sentiment de toutes les nations orientales dont nous avons les l...
X                     OBSERVATIONS.   Il ne sera pas non plus inutile de faire remarquer que lesentiment que jai exposé a ...
OBSERVATIONS.                             XI  ainsi du témoignage de saint Basile, {P&g. 295.) (jue j  a i  cité : « L e t...
TABLE                            DES                TITRES                    CONTENUS D A N S CE VOLUME. DIXIÈME DISSERTA...
XÏV                       TABLE      DES TITRES.  Remarques sut* les divers sens quon et donnés au Trisagion, et sur tes a...
TABLE DES TITRES.                                XV & remontes des trois derniers jours do ta Semaine-sainte, Lavement dos...
XVI                      TABLE DES TITRES.DOUZIÈME DISSERTATION. UNIFORMITÉ D E TOUTES LES   LITURGIES DU MONDE CHRETIEN ,...
DISSERTATIONS          HISTORIQUES ET DOGMATIQUES ,    SUR LES LITURGIES          DE TOUTES LES ÉGLISES.             DIXIÈ...
I>1SS. X . ART* I.                         ARTICLE           I.Origine de lEglise Arménienne , de sa division  davec lEgli...
HISTOIRE DE L EGLISE ARMENIENNE,                                3    n î e n s , quoique jusqualors amis des R o m a i n s...
t                       DISS. X. ART. I.    La foi fit en peu de temps lant de progrès, que les auteurs du quatrième siècl...
HISTOIRE DE i/jSGLISE ARMÉNIENNE.                    5 ver des hommes pieuxet habiles, bien instruits des mœurs et de la l...
G                    D1SS. X. ART. 1.introduit par Nierses , surnommé         Jscdarachensis,vingt-unième patriarche après...
HISTOIRE DE l / É G L I S E ARMÉNIENNE.                7  des Arméniens qui sont venus à Paris de notre  temps , que leur ...
8                           DISS. X. ART. T.que la persécution contraint dabandonner leursîoge.Le patriarche et ces évêque...
HISTOIRE DE l / É G U S E ARMÉNIENNE.              0                  Nouveaux     sièges patriarchaux.    Un patriarche a...
10                      DISS. X. A HT. I. zième siècle. Enfin on a donné depuis peu le litre J e patriarche à lévêque armé...
HISTOIRE D E i/eGLISE      ARMÉNIENNE.            II                      ARTICLE           ILDes Arméniens réunis à lEgli...
Il                     DÏSS.. X. ABT. II.   Cependant on voit par la narration citée danslarticle p r é c é d e n t , quap...
HtSTOIRT? DE i / É G U S E A l l M É f f l E t f m .     l3                           b patriarche assista ( ) Tan i ^ 7 ,...
î4                  DIS3. X. ART. 11.les Arméniens, disent pourtant que cela ne se faitque par la bizarrerie de quelques p...
IirSTOIRE D E      LÉGLISE     ARMENIENNE.             l5quième et dernier roi vint à P a r i s , où il m o u r u ten 1393...
l6                    DISS. X. A I I T .   ILdont George son oncle était prince ; et il avaittant desprit et de docilité ,...
histoire d e léglise arménienne*                     17monastères. Maïs les persécutions les contraignantde les abandonner...
iB                      DISS. X. ART, 11.la mission faite à Ispahan Tan 1699 par lArchevé*que dÀnçyre Pierre Paul, Carme d...
HISTOIRE DE i/ÉGLlSE ARMENIENNE»              T9  » du peuple jusquà la porte de larchevêché. Il y  » trouva larchevêque A...
20                   D1SS. X.    ART.   Tt. » au milieu de tant de persécutions : quil ne m a n - » q u e r a i t p a s di...
HISTOIRE DE LEGLISE ARMÉNIENNE.             ai    » Après cet entretien ils sortirent de léglise, et » larchevêque accompa...
ia                    BISS. X. ART. II.dre j q u e tous les voyageurs font léloge de sap i é t é , et q u e les missionnai...
HISTOIRE DE i/ÉGLISE ARMÉNIENNE.                       â3  dogme de lEucharistie. On ne sest même avisé de  les questionne...
D l s a4                        s.       ART. m. église, et la r e m e t t r e entre les m a i n s d e M . d e Noin- t e l...
HISTOIRE     D E LÉGLISE     ARMÉNIENNE.               SI5»    et autres soussignés , avons toujours reconnu»    avec tout...
a6                      mss. x. xr. m.-    Le chevalier R i c a u t , A n g l a i s , dans sa relationde léglise a r m é n...
HISTOIRE DE LEGLISE ARMÉNIENNE.                      &7honoré que sil était mangé par un infâme commetoi, qui oses lui don...
28                    DISS. X . ART.     III. s u r le bord du fleuve, j e ferai mon possible p o u r satisfaire a votre v...
nisToïRE    D E LÉGLISE A R M É N I E N N E .   ag  ment notre nation a r m é n i e n n e , mais que tout autant  quil y a...
3o                   DÏSS.   X.   ART»   III,La première , si les laïques reçoivent le corps cîeJésus-Christ sous les deux...
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_

2,400 views
2,282 views

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,400
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
111
Actions
Shares
0
Downloads
17
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Explication litterale, historique_et_dogmatique_des_prieres_et_des_ceremonies_de_la_messe_(tome_3)_

  1. 1. EXPLICATION LITTÉRALE , HISTORIQUE ET DOGMATIQUE,DES PRIÈRES ET DES CÉRÉMONIES DE LA MESSE, SUIVANT LES ANCIENS A U T E U R S ,ET LES MONUMENTS DE TOUTES LES EGLISES DU MONDE CHRÉTIEN,AVEC DES DISSERTATIONS ET DES NOTES SUR LES ENDROITS DIFFICILES . ET SUR l/ORIGINE DES RITES • P A R L E R. P. P I E R R E L E B R U N , NOUVELLE EDITION. TOME TROISIÈME. LIBItAIRFE CATHOLIQUE DE PÉRISSE FRÈRESL LYON, 2 FAIUS. ANCIRffïfl U A150 If 9 V «OUTILLE H l I I O I T f Grande rue Mercière, 33, J Rue Saint-Sulpice, 38, J£l rue centrale , C B . Angle «U la pl*o» Sl-Sulpip». 1860
  2. 2. Biblio!èque Saint Libère http://www.liberius.net © Bibliothèque Saint Libère 2008.Toute reproduction à but non lucratif est autorisée.
  3. 3. EXPLICATION DE LA MESSE,P A R LE R. P. P I E R R E LE BRUN. TOME III.
  4. 4. Ce volume contient :L A SUITE DES DISSERTATIONS SUR LES LITURGIES : N°. 1 0 . Liturgie des arméniens, il. Litur­ gie des Nestoriens. 1 2 . Uniformité de toutes les Liturgies du monde chrétien , dans ce quil y a dessentiel au sacrifice.
  5. 5. Iinpriru. de Pr. SEGUIN aiué, à Arignoo, rue Bouquerle, 1*.
  6. 6. OBSERVATIONSSur ce qvbon lit au troisième Tome touchant la consécration de VEucharistie.J_jn expliquant la liturgie arménienne que je donne toutentière , il a fallu faire particulièrement attention au prin-cipal endroit du canon , où Ton voit que les paroles delinstitution de lEucharistie sont suivies dune prière pourdemander le changement du pain et du vin au corps et ausang de Jésus-Christ après laquelle on lit que la consécra-tion du corps et du sang de Jésus-Christ est achevée; etdemwn perficitur corpus et sanguis Christi. p. 1 6 6 . Jai remarqué des expressions toutes semblables dans les autres liturgies orientales. Jai exposé les témoignages des auteurs ecclésiastiques des douze premiers siècles , qui nous disent que la consécration se fait par les paroles de Jésus-Christet par la prière de lÉglise ; et ces témoignages joints àluniformité de toutes les liturgies , qui contiennent les pa-roles de linstitution de lEucharistie et la prière de linvo-cation , mont donné lieu de dire que cest conjointement par ces paroles et par cette prière que la consécration estopérée. Cette remarque a paru à un très-grand nombredhabiles théologiens très-propre à résoudre plusieurs dif-ficultés, et à terminer des disputes peu utiles. Cependantcomme Ton enseigne communément dans les écoles quela consécration se fait par les seules paroles de Jésus-Christet que ce sentiment paraît autorisé par le décret qui futfait à Florence pour les Arméniens, quelques-uns auraientpeut-être de la peine à séloigner de ce sentiment : dunautre côté, il y en a qui adoptent volontiers lopinion deplusieurs orientaux qui regardent comme purement histo-riques les paroles de linstitution de lEucharistie , et nat-tribuent la consécration quà fa prière de linvocation. Ila donc paru à propos de faire encore ici quelques obser-vations pour lever les doutes et les scrupules qui se présen-tent facilement au lecteur préoccupé des sentimens ordi-naires , et pour écarter dautres opinions singulières. Observons donc , i°. que lEglise na point fait de dé-finition de foi touchant le moment précis auquel la cou-
  7. 7. VI OBSERVATIONS.sécration est opérée , ni pour déclarer que la prière delinvocation ny contribuait pas. 0 Observons 2 . que lopinion qui voudrait faire regar- 7der les paroles de linstitution comme purement histori-ques, est combattue par les témoignages dune infinité dau-teurs ecclésiastiques des douze premiers siècles qui fontconnaître combien les paroles de Jésus-Christ sont effica-ces pour la consécration dans tous les siècles. Observons, 3°. que ceux qui veulent que la prière delinvocation ne soit pas une partie essentielle de la consé-cration , ne se trouvent point eu cela conformes à ce grandnombre dautorités îles douze premiers siècles, qui parlentde la consécration comme faite conjointement par les pa-roles de Jésus-Christ et par la prière de lEglise qui invo-que la toute-puissance de Dieu. Le décret de Florence oùil est dit que les paroles de Jésus-Christ Hoc estcorpus meum 7que le prêtre prononce , sont la forme du sacrement, nestpas absolument décisif pour exclure la prière de linvoca-tion, parce quon sait que dans ce décret on assigne pourmatière et pour forme dautres sacremeus , comme celuide lordre , ce qui nest quune partie de la matière et dela forme. Voyez page 1 8 1 . Cela nempêche donc pas quela prière de linvocation ne soit partie de la forme de laconsécration. Les Pères de lÉglise ne se contentent pas dejoindre la prière de linvocation avec les paroles de Jésus-Christ , ils nous disent positivement, comme nous lavonsvu dans saint Basile, quVw.r paroles de lEvangile on enajoute (Vautres avant et. après, comme ayant beaucoup deforce pour les mystères; il paraît donc bien raisonnablede ne pas parler autrement. Le cardinal Kessarion dit bien de la part des Grecs, avantla fin du Concile, quils reconnaissent que les paroles deJésus-Christ opèrent le changement du pain et du vin ; maisles mêmes Grecs ontdéelaré elairementet bien précisémentdans leur confession orthodoxe intitulée : Confession or-thodoxe de léglise orientale, que le changement ne sefait quaprès la prière de linvocation : Demitte 6 Dens decœlo Spiritum tuum... et panem hune office pretiosum cor-pus , rte, Quippe pronuntiatis hhee verbis, conjïstunIranssubstantiatia peragitur. [iufra pag. *7^-] Les parolesde Jésus-Christ et la prière concourent donc à lopération*Comment cela? Cest que les sacremeus sont un tout mo-ral dont leffet dépend de tout ce qui est prescrit pour le
  8. 8. OBSERVATIONS. VII sacrement. De là vient que nulle église na jamais fait ado- rer lEucharistie quaprès que le prêtre a.prononcé les pa- roles de linstitution et fait la prière de linvocation. On sait que les Orientaux ne font élever et adorer les saints Mystères quun peu avant la consécration ; et léglise latin* avant lhérésie de lîérenger, ne le faisait quà la fin du canon. Observons , 4°« que quelques-uns ont soutenu que h consécration de lEucharistie se faisait par la bénédiction , cest-à-dire, par ces paroles: gratins agens, benedixil. Mais remarquons que cela nest vrai quà légard de la con- version miraculeuse que Jésus-Christ a faite du pain et du vin en son corps et en son sang. Et pour avoir cette dis- tinction plus présente à lesprit quon ne la ordinairement, et que je ne iai marquée aux pages iyg et 189 distinguons avec soin, après le Concile de Trente, trois choses dans le mystère de lEucharistie. i°. La conversion que fit Jésus- 0 Christ du pain et du vin en son corps et en son sang. 2 . Lo-blation et le sacrifice quil en fità son père. 3°, Linstitutionde la même Eucharistie pour être à jamais un sacrementdans lEglise. La conversion miraculeuse du pain et du vin précédalinstitution du sacrement. Elle nétait pas plus un sacre-ment que le miracle du changement de leau en vin et dela multiplication des pains. Jésus-Christ fit ce miracle parsa vertu divine cachée , gratins agens , benedixit , avantque den faire un sacrement et deu exprimer la forme ,comme parlent les Papes Innocent III et Innocent IV : Christtts virtute divina (nobis occul(d) confecit : et posteaformant expressif sub qua posterl benedicerent, (iMyst.Miss. lil). 4* cap. 6 ) Cette conversion miraculeuse futsuivie de loblation et du sacrifice que Jésus-Christ en fit,comme le remarque le Concile de Trente. Ce nest quaprèsle changement miraculeux et le sacrifice que Jésus-Christen a fait un sacrement: il le fit ce sacrement et il en pres-crivit la forme en disant à ses A poires : Prenez et mati-srez , ceci est mon corps Faites ceci en mémoire de moi.Ces paroles que Jésus-Christ prononce, jointes aux actionsquil ordonne de faire, deviennent la forme du sacrement. On ne saurait assez faire remarquer ces trois actionsdifférentes de Jésus-Christ pour ne pas confondre ce quila fait en changeant le pain et le vin , avec ce quil a dit etprescrit pour en faire un sacrement. Ce changement étaiti:n miracle et non pas un sacrement proposé pour commit-
  9. 9. vrn OBSERVATIONS.niquer la grâce sanctifiante à tous les fidèles dans la suitedes siècles. Il aurait pu faire ce miracle en faveur des seulsApôtres. Mais afin que le corps et le sang eucharistiquesdevinssent un sacrement de lÉglise, il fallait que Jésus-Cl)rist signifiât et ordonnât que son administration réitéréetant que lEglise durerait, nous donnerait la grâce sancti-fiante en nous donnant son auteur. Or les paroles qui lesignifient et Topèrent moralement pour tous les siècles dansla bouche de Jésus-Christ même, sont celles-ci : Accipiteet comedite, Hoc est corpus meum, etc., et ces paroles de-viennent la (orme du sacrement : elles signifient ce quil est,et elles linstituent, en nous ordonnant de faire ce que Jésus-Christa fait et de le réitérer pour notre sanctification. Ainsi lemiracle de la transsubstantiation nest plus un miracle distin-gué du sacrement, parce quil sopère par la force ordi-naire des paroles que Jésus-Christ nous a ordonné de pro-noncer , et des actions quil a faites et quil nous a ordonnéde faire. Cest-à-dire, que les paroles de la bénédiction oude linvocation de nos prêtres, conjointement avec les pa-roles évangéliques, sont la forme du sacrement de lEu-charistie , et que cest par cette prière et par ces parolesque tout est opéré. Avec ces observations on évitera la contradiction oùsont tombés plusieurs auteurs en disant, dun côté , avecle Concile de Trente,que Jésus-Christ donna son corps hses Apôtres après lavoir consacré par sa bénédiction ; etdun autre côté , quil consacra par ces paroles: Ceci estmon corps. On dira exactement, i que Jésus-Christ con-sacra par sa seule vertu ; gratins agens benedixit. On dira ,2°. quil institua le sacrement par ces paroles : Accipiteet comedile, Hoc est corpus meum. On reconnaîtra enmême temps que cest là ia principale partie de la formedu sacrement et Ton ninférera pas que Cheiïontame aitnié que les prêtres consacrent par ces paroles , à cause quila dît que Jésus-Christ consacra avant que de les avoir pro-noncées. On conclura enfin que Jésus-Christ ayant or-donné de faire ce quil a fait; Hoc facite il faut bénir;* 7son exemple en invoquant la toute-puissance de Dieu , «tprononcer les paroles quil a prononcées en instituant h» sacrement , et joindre par conséquent aux paroles de linstitution de lEucharistie ia prière de linvocation mar- quée dans les liturgies. Et lon se trouvera ainsi confor- mes à ce que les auteurs des quatre premiers siècles nous
  10. 10. OBSERVATIONS. IX ont (lit , et au sentiment de toutes les nations orientales dont nous avons les liturgies. Au reste le but que je me suis proposé dans le long éclair- cissement que jai donné sur ce point, a été principalement de montrer que le canon des liturgies orientales devait être conservé sans y faire des changemens , comme en effet nonobstant toutes les difficultés quon fit au Concile de Florence contre les Grecs , on ne changea pas leurs litur- gies , et lon na jamais fait de décret, comme nous avons vu , pour les obliger de rien changer dans leur prière de linvocation. Ce que jai dit touchant le sentiment le plus commun des scolastiques , nempêche pas quil ne doive être respecté. Ils nont rien avancé contre la foi ; et les dis- putes quils ont agitées sur cet article, nont été que des spéculations, puisque leur sentiment na donné aucune at- teinte aux liturgies grecques. Ils nont point conclu communément ni quil faillit la transposer ou la changer, our ne faire tomber cette prière que sur la demande deF effet du sacrement dans nos âmes. Ce qui mérite encore bien plus dêtre observé , cest que plusieurs habiles théologiens scolastiques ont sou-vent fait connaître dans leurs écrits quils étaient dans lesentiment que jai exposé. Et quand il a paru nécessaire dele proposer clairement, ils ont soutenu ouvertement etfortement que cétait une erreur et une folie de croire quela consécration pouvait se faire sans la prière de linvoca- tion. Voyez page 2 1 6 ce qui fut dit contre les Luthérienspar les docteurs de Cologne et par Lindanus , évêque deRuremonde, et ensuite de Gand. Cen est bien assez pourfaire connaître que les théologiens ont vu dans quel incon-vénient on tomberait si lon ôtait des liturgies la prièrepar laquelle on demande le changement du pain et du vinau corps et au sang de Jésus-Christ, Mais de peur que ce qui senseîgne communément dansles écoles ne fit enfin conclure que la prière de linvoca-tion nest pas nécessaire, et quon peut lôter ou la chan-ger dans quelques liturgies, pour y faire demander nonle changement du pain et du vin , mais seulement le fruitdu sacrement pour la sanctification de nos âmes , jai cruquil était utile de montrer un peu au long ce que les au-teurs des douze premiers siècles nous ont dit que la con-sécration se faisait par les paroles de Jésus-Christ et parla prière de lEglise.
  11. 11. X OBSERVATIONS. Il ne sera pas non plus inutile de faire remarquer que lesentiment que jai exposé a été de temps en temps soutenudans les thèses de la faculté de théologie de Paris. Jen airapporté une à la page i 8 3 . En voîci une autre toute sem-blable à laquelle un docteur aussi célèbre et aussi connuà Home et à Paris que Test le révérend Père de Latenay,vient de présider. Consecratio fit per -virtutcm Spiritus sancti qui in ver-bis consécrationis opérât ur. Sententiani eorum qui cumverbis dominieis prêtes ad consecrutionctn reqnirunt dam-vare non possumus, ne p/ures è sanctis Patribus qui adconsecrationem piwtcr verba dominica benedictionis etgra-tiarum actionis prece/n adhibebant, ne et Grand Orienta-iesque omnes qui ad formant eucharisticam prœter eademverba dominica adhibent sacerdotis orationem , quœ dici-tnr invocatio a ut illapsns Spiritus sancti à nobis damnariliidcantur, quos ipsa Ecclesia hac in parte nunquam dam-navit. lias thèses... prwside S. M. N. F. Simone Franciscode Latenay, sicrœ Facultatis Parisiensis doctore tkeologo,otim majoris Carmeli Parisiensis priore^ ex-assistente gé-nérait Carmelitarum , tueri conabilur Stephanus Mignot,prcsbyter Purisinus, ejnsdem sacrœ Facultatis ParisiensisBaccalaureus theolosus. die tertia mensis Mail* anno Do-mini 1 7 2 0 . Tout ce que jai d«t des théologiens scolastiques , netend quà montrer que leur opinion, quoique très-com-n u i u c dans les écoles, ne fait point u n dogme de foi$ cequi sera facilement accordé par tous ceux qui voudrontpeser la différence quil y a entre les vérités de la foi etles conclusions des traités théologiques, quoique fort com-munes dans les écoles. Cest pourquoi Sahneron , qui aété le théologien des trois papes sous lesquels le Concilede Trente sest tenu, et qui fut honoré du titre de premierthéologien du Concile, déclare que les Pères arrêtèrentprudemment quil ne fallait rien définir sur ce point : Aihilesse definietulum Patres rnuniïNTER censuerunt , commeou peut le voir ;i la fin du sixième volume, avec la remar-que de M. de Sainte-Heuve. Ajoutons ici les réflexions du savant M. Rossuet , évo-que de Mcaux, dans son F.rp/icaiion de quelques difficul-tés sur les prières de la messe. Ce prélat si éclairé, aprèsavoir balancé les autorités des Latins et des Grecs , parle
  12. 12. OBSERVATIONS. XI ainsi du témoignage de saint Basile, {P&g. 295.) (jue j a i cité : « L e témoignage de ce saint , d i t - i l , est d autant » plus considérable p o u r les Grecs , quils lui attribuent » encore aujourdhui leur liturgie la plus ordinaire , et » nous voyons clairement que ce Père met les paroles de » lévangile pour le fond delà consécration , et celles quon » dit avant ou après , comme ayant beaucoup de force » pour les mystères. » Nous pouvons comprendre parmi ces paroles auxquel- » les saint Basile attribue beaucoup de force , la prière » dont il sagit ; et quoi quil en s o i t , pour entendre la » force et lutilité, il ne faut que se souvenir dune d o c - » trine constante , même dans l é c o l e , qui est que les sa- » cremens , outre les paroles formelles et consécratoires , » il faut une intention de lEglise pour les appliquer : in- » tention qui ne peut mieux être déclarée que par la prière » dont il sagit, et qui lest également, soit quon la fasse > » devant comme n o u s , soit quon la fasse après avec les » Grecs. M . Bossuetconcluten cette manière (Pag. 3a3.): « Si les » Grecs persistent encore dans le sentiment de quelques-uns » de leurs docteurs, et ne veulent reconnaîtrela consécration » consommée quaprès la prière dont nous parlons ; en ce » cas que f e r o n s - n o u s , si ce nest ce quon a fait à F l o - » r e n c e , de ninquiéter personne pour cette d o c t r i n e , et » ce quon a fait à T r e n t e , où sans déterminer en particu- » lier en quoi consiste la consécration , on a seulement » détermine ce qui arrivait quand elle était faite. » . . . . Quoi quil en s o i t , il ny a nul doute quil ne faille » faire comme on a fait au Concile de L y o n , c o m m e on a » fait au Concile de Florence , et comme on fait encore » dans toute l E g l i s e , qui est de laisser chacun dans son » r i t , puisquon demeuré daccord que les deux rites sont » anciens et entièrement irrépréhensibles ; et peut-être» faudrait-il encore laisser à chacun ses explications , puis-» quen recevant les G r e c s , soit en particulier, comme on » en reçoit tous les jours , soit même en corps , on na» dressé aucune formule p o u r , en ce p o i n t , leur faire quit- >» ter leur sentiment ; ce quon a fait apparemment à cause» des autorités que les Grecs apportent pour eux , qui ne» sont pas méprisables, u Ce que le docte prélat dit des Grecs , je ne puis me dis-penser de le dire des A r m é n i e n s , dont je rapporte la liturgie.
  13. 13. TABLE DES TITRES CONTENUS D A N S CE VOLUME. DIXIÈME DISSERTATION. Liturgie d e s Arméniens. Page i A R T I C L E I, Origine de léglise Arménienne » de sa division davec léglise catholique et de ses patriarches, f a A R T . I I . Des Arméniens réunis à lEglise, et des dispositions que toute ta nation a souvent fail paraître pour cette union, 11 A R T . I I I . De ta croyance des Arméniens schismailques , touchant la vérité de lEucharistie et du sacrifice de la messe, 2% Exposition de leur foi danste catéchisme, et dans un dialogue dun prêtre arménien avec un Protestant* ibid. Dialogue entre un prêtre Arménien et un Européen luthérien , sur tout ce qui regarde la croyance et ta discipline de léglise dArménie. 21 ART. IV. Originelle la liturgie Arménienne, Delà tangue en laquelle elle est écrite, et de la différence quil y a entre la liturgie des Schématiques, et cette de ceux qui sont réunis à lEglise. 35 A R T . V , Liturgie Arménienne à lusage du grand patriarche dEt zmiazim, et de toutes tes églises qui lui sont soumises, traduite en latin par M, Pi dott de Saint-Olon , eveque de Babytone, mort à Ispahan en 1 7 1 7 . 41 Lititrgia Armena cum ritu et caniu ministerii , ex originali Armeno ma- nuscrtpto. 43 A R T . V I . De ta forme des églises Arméniennes, et delà manière dont h clergé et tes laïques sy tiennent et y sont rangés, 47 A R T . V U . Des ornemens de léglise , des peintures tapisseries, rideaux , 9 lumières, croix, calices, cloches , etc. 5o A R T . V I I I . Des jours auxquels on célèbre la liturgie. Du nombre des prê- tres destinés à célébrer. De la manière dont ils se préparent. Des autres offices divins , et de lheure à laquelle on sassemble, 54A R T . I X . Commencement de ta liturgie. Des ornemens sacerdotaux et des prières quon fait en tes prenant. 5yRemarques sur tes habits communs du clergé, et sur les ornemens des offi- ciers de lautel, 64A R T . X . De lentrée du prêtre dans le chœur : du lavement des mains, des prières qui taccompagnent , et de la confession qui se fait au bas de lau- tel. 67Remarques sur te lavement des mains et sur te Confilcor. 77A R T . X I . De ce que te choeur chante , le prêtre étant monté à lautel, et des prières de lencensement, 78Liturgie Arménienne. ibid.A R T . X I I . Préparation des dons sur lautel ; encensemens et prières. 85Remarques sur le temps et la manière de préparer le pain et le vin. 9*Remarques sur lorigine du pain azyme. g3Remarques sur lusage de ne point mettre deau dans le calice. Témoignages de toutes tes églises depuis tes temps apostoliques pour tablation mèlèti deau.A R T . X I M . Le Ttisagion , et tes prières générales. 111
  14. 14. XÏV TABLE DES TITRES. Remarques sut* les divers sens quon et donnés au Trisagion, et sur tes addi- tions quon y a faUcs et quon y peut faire* 116 A HT. XIV. Les lectures et te symbole. ia4 Remarques sur les lectures, et sur ce quil y a de particulier dans te Sym- bole de la liturgie des Arméniens. 128 Sur te Symbole. A HT. XV. Commencement des priùres de lobtation, le renvoi des catéchu- mènes et des indignes , et la procession des dons. i5(> Remarques sur la cérémonie de la procession des dons, que tes Arméniens et les Grecs font arec une vénération qui parait excessive. A H T. XVI, Lavement des mains, baiser de paix, la ment lion pour fermer tes portes et la préface. i5a Remarques sur te baiser de paix. 169 A H T. XVII. Le canon ou ta règle de ta consécration. 160* Remarques sur tes expressious du innon Arménien. if.y Remarques sur la prière de linvocation, faite après tes paroles de linsti- tution de lEucharistie, pour demander le changement du pain et du Wn au corps et an sang de Jestts-Christ, 169 Première question principale et de pratique: savoir sil faut obliger tes Ar- méniens à réformer cet endroit de ta liturgie , cest-à-dire , A changer la prière de linvocation , ou à ta transposer avant tes paroles de Jésus-Christ. thiîl. Seconde question touchant te temps auquel la consécration esl achevée, et pur quelles paroles elle est opérée. 178 Exposition historique de ce que les Pares et les autres écrivains ecclésiasti- ques des douze premiers siècles , ont dittouchant la consécration, ou len voit quelle se fait par tes paroles de fèsus-Christel par une prière de lÉ* g lise , qui est nommée communément invocation. jg5 Rcflccion sur tes liturgies syriaques , dans lesquelles on na pas trouvé les paroles de linstitution de lEucharistie, et sur la prière de tinvoration mise dans toutes les liturgies avant ou après les paroles de linstitution*Remarques sur te temps de ta liturgie , auquel tEgltse a fait connaître que lEucharistie était consacrée , en ta faisant adorer. a5aA HT. XVIII. Prières pour les vivons, pour les morts, et mémoires des Saints. a35Remarques sur tes prières faites non-seulement pour les virons et pour tes morts qui ne jouissent pas encore de ta gloire, mais aussi pour (es Saints , sans en excepter tes apôtres et Us martyrs. *4-6ART. XIX. LOraison dominicale et ta bénédiction sur le peuple. a5£ART. XX. Lélévation, ladoration et le mélange du corps et du sang de Jésus-Christ. La fraction et les actes de foi qui précèdent la communion. a5 7Remarques. aC8ART. X X I . Communion du prêtre et du peuple. a(>9Remarques sur les usages des Arméniens touchant la communion des minis- tres sacrés, des laïques et des en fans surtout sur lusage de tintinclion. t a 6 7Profession de fin avant ta communion. aS6ART, X X I I . Post-communion , action de grâces et bénédiction du peuple.Fin de la liturgie Arménienne. Eloge quon en a fait depuis longtemps*( offices particuliers des Arméniens aux fêtes solennelles* aj)4Fctcs rentoyies au dimanche, ibid. (Fête do Noill jointe à lEpiphanie, a>>Messe, bénédiction des eaux, et procession te 6 janvier» 396iiènèdiction et procession du ditnanclie des Rameaux. 399
  15. 15. TABLE DES TITRES. XV & remontes des trois derniers jours do ta Semaine-sainte, Lavement dos pieds, a 3oo Cvmme ta tiiurgie Arménienne se trouve interrompue par des remarques qui sont quelquefois assez longues, on marque tei les pages dans lesquels les elle se trouve sans remarques, afin quen recourant à ces pages , on puisse , quand on voudra , la lire tout de suite sans interruption, 58. 6 7 . 78. 85. 1 1 a . ia4« *36. i5a. 160. 255« a5/j< a ^ . 369. 287. ONZIÈME DISSERTATION. Liturgie des Nestoriens. ARTICLE I. Origine de la secte des Nestoriens et de son progrès en Syrie et en Mésopotamie. ibîtl. A KT. 11. Liturgies des églises de Syrie et de Mésopolam le, prises et portées par tes Nestoriens dans ta Tarlarie^ nux Indes et à ta Chine. Ttoj Découverte et précis dune ancienne inscription chinoise touchant les Chré- tiens nestoriens. itml. A R T ; H l. flièrarchiedes Nestoriens, Remarques sur leurs Catholicos ou pa- triarches et sur létablissement de leurs métropoles. 9 316 ART. IV* Décadence et fin des Nestoriens à la Chine et dans ta Tarlarie. Ils subsistent en grand nombre dans le Royaume du Malabar sous te nom de Chrétiens de saint Thomas. Doù leur vient ce nom. Sa 1 ART. V. Conversion des Chrétiens de saint Thomas , reconnus Nestoriens. Mœurs de ces peuples. Motifs -de les réunir à lÉglise. Commencement dt la mission. Dernier évoque nestorien. 351ART. VI. Suite de ta conversion des Chrétiens nestoriens de saint Tiiomas, par ta célèbre mission dA fescis de Méncsès , et linstallation dun èiêque latin. _ 335ART. VII. Etat conversion et décadence des Nestoriens en Perse et en Mé- y sopotamie. 34 aART. VIII. De ta principale erreur des Nestoriens : comment elle influe sur te dogme de lEucharistie. Leur croyance sur la présence réelle et leur réunion à léglise romaine sans aucune dispute sur ce point. Illusion dun savant protestant , qui avance que tes Nestoriens nient formellement ta présence réelle et ta transsubstantiation. 346ART. I X . Que les Chrétiens Nestoriens du Malabar, nommes tes Chrétiens de saint lliomas, croient aussi ta présence réelle et ta transsubstantiation. Réponse à quelques difficultés. 361Eclaircissements sur les erreurs imputées aux Chrétiens de saint Thomas , touchant lEucharistie. 364ART. X. De lorigine et du nombre des liturgies des Nestoriens, 371ART. X I . Corrections des missels des églises des Chrétiens de saint Tiiomas .ART. on y joignant les endroits que le synode de Diamper a rapportés pour te* changer ou tes supprimer. Comparaison de cette liturgie avec celte que %f. Renaudot a tirée des Chatdccns ou Syriens nestoriens de Rabytonc. 3SyRemarques sur la forme de ta consécration, qui a été changée dans un exem- plaire , et qui manque dans lautre, 4*7Suite de ta liturgie Mata bare. h a$ART. X I I I . Liturgies de Théodore et de Nestorias, 447Termes du canon de ta liturgie de Théodore, touchant ta consécration, 448Termes du canon de la liturgie de Ne&torius, touchant ta consécration. 4 SiART. XIV. Supplément aux liturgies Ncstoriennes. 46*)ART» XV. Remarques sur quelques usages ecclésiastiques des Nestoriens. 471
  16. 16. XVI TABLE DES TITRES.DOUZIÈME DISSERTATION. UNIFORMITÉ D E TOUTES LES LITURGIES DU MONDE CHRETIEN , DANS CE QU I L Y A D E S - SENTIEL AU SACRIFICE. 48IARTICLE I. Uniformité de toutes (es liturgies à faire regarder (a table sur laquelle on célèbre comme un vrai autel, et ce qui sopère, comme un vrai sacrifice offert par des ministres sacrés, 4*^Témoignages des liturgies des églises latines. 48/Témoignages des liturgies des églises dOrient. 494ART. 1 1 . Uniformité de toutes (es liturgies à offrir Jésus-Christ en offrant le pain et te vin destinés « y devenir son corps et son sang* 5o4Témoignages des églises latines. 5o5Témoignages des liturgies des églises dOrient. 5ogART. III. Uwformitè de toutes tes liturgies à mettre dans te canon de la consécration une prière pour demander te changement du pain et du vin au corps et an sang de Jésus-Christ. 5i6ART. IV. Uniformité de toutes tes liturgies dans lessentiel depuis ta con- sécration jusquà ta tommunion, qui est (a consommation du sacrifice. Ladoration de ta victime sur lautel : lunion des symboles pour marquer que le corps nest pas sans le sang, ni le sang sans le corps, et la coa- fession de fa présence réelle avant que de communier, 5a6AltT. V, Conclusion. La vérité de la présence réelle de Jésus-Christ dans lEucharistie , de la transsubstantiation et du sacrifice de lautel, fondée sur les liturgies, et la confession de toutes tes nations chrétiennes. Erreur d*s particuliers toujours rejettée par tout le corps de lEglise : croyance des catholiques, confirmée encore de nos jours par un miracle authentique, &9
  17. 17. DISSERTATIONS HISTORIQUES ET DOGMATIQUES , SUR LES LITURGIES DE TOUTES LES ÉGLISES. DIXIÈME DISSERTATION. LITURGIE DES ARMENIENS.P o u r avoir une entière connaissance de toutes lesliturgies dOrient, il nous reste à parler de la litur-gie des Arméniens et de celles des Nestoriens : cestce que nous allons faire dans cette dissertation etdans la suivante. Commençons par la liturgie desArméniens, quil faut tâcher de donner avec dau-tant plus de soin et détendue , quelle a été moinsconnue en France jusquà présent. Exposons da-bord létat de la nation arménienne et du christia-nisme quelle professe. 3 i
  18. 18. I>1SS. X . ART* I. ARTICLE I.Origine de lEglise Arménienne , de sa division davec lEglise Catholique et de ses Patriarches» Division de lArménie et son étendue.IjAnMÉNUi est distinguée en grande et petite. Lagrande est entre la mer Caspienne et la mer Noire,le long du fleuve Arax , au delà et en deçà jusquàlEuphrute. Elle est inégalement partagée : les Per-sans en ont au delà de F Arax une grande partie ,dont Erivan est la capitale ; et les Turcs possè-dent ce qui est en deçà de lArax, dont la capitaleest Erzeroum sur iEuphrate, assez près de la source.La petite Arménie est en deçà de IEuphrate, et ellea pour capitale la ville de Cis en Cilicie, quon ap-pelle à présent Caramanie. Tout ce pays a été successivement sous tant dedifférentes dominations, des Perses, des Romains,des Sarrazins et des Turcs, que les hahitnns , ex-posés à beaucoup de troubles et de persécutions,sont allés établir des colonies en beaucoup dautrespays; en sorte quil y a des Arméniens en Tartarie,en Moscovie, et un assez grand nombre en Pologne. Conversion des Arméniens à la foi. Selon la tradition des Arméniens , les Apôtressaint Thadée et saint Barthélerni annoncèrent la foidans leur pays. On voit du moins quau commen-cement du troisième siècle il y avait en Arménieun grand nombre de Chrétiens , car on lit dansEusèbe M que lempereur Maximin qui persécutales Chrétiens en a 3 5 , déclara la guerre aux Armé- (a) Eus. ffht. Eccl. lib. 9. cap. 6.
  19. 19. HISTOIRE DE L EGLISE ARMENIENNE, 3 n î e n s , quoique jusqualors amis des R o m a i n s , par cette seule raison quils étaient chrétiens. On sait aussi quil y eut b e a u c o u p de martyrs en Arménie sous les persécutions de Dèce et de Dioctétien: ce qui doit principalement sentendre de la petite Ar- ménie en deçà de I E u p h r a t e , qui fut soumise aux Romains. Conversion entière par saint Grégoire lIlluminateur. A légard de la grande A r m é n i e , la tradition du pays la plus autorisée , est q u e dès le commence- ment du quatrième siècle , saint G r é g o i r e , Armé- nien , s u r n o m m é lIlluminateur, convertit la nation à la foi chrétienne , après avoir instruit et converti le roi dArménie, quils n o m m e n t Tiridate, On voit a ce fait dans u n e Histoire ( ) arménienne qui va jus- quau concile arménien de Cis , i3(>7 , et à celui dAdana, peu dannées après , et qui a été d o n n é en Arménien et en latin , avec des notes , par Ga- lano , clerc régulier Théatin , qui avait passé 12 ans en Arménie et aux e n v i r o n s , en qualité de mis- sionnaire. Mais les commencemens de cette histoire sont accompagnés de faits q u i saccordent si peu avec les vraies histoires de ce temps-là, et qui sont même si visiblement fabuleux , quil faut se con- tenter de dire q u e Grégoire avait été instruit à Cé- sarée en Cappadoce , et quil fut ordonné évèque par L é o n c e , évêque de cette ville, qui assista au concile d e N i c é e . Il vint établir son siège épiscopal à Vagarsciabat, capitale de lArménie, et située au lieu quon a n o m m é ensuite Etzmiazim , assez prèsdu m o n t Ararat, s u r lequel les Arméniens sont per- bsuadés q u e larche de Noé sarrêta.( ) Cest là oùlon croit q u e notre Seigneur Jésus-Christ a p p a r u tà saint Grégoire ; et cest ce qui a fait appeler celieu Etzmiazim, qui en langue arménienne signifiela descente du Fds unique, (a) Conciliafio Ecclesix /trmenxcumltomana. Rom m Ifi.ïO. (b; L E c r i t u r e dit seulement: ilecjuieolt aveu super tnonles Ai*-meniœ. Gen. v m i . 4. 1
  20. 20. t DISS. X. ART. I. La foi fit en peu de temps lant de progrès, que les auteurs du quatrième siècle parlent de toute lArménie comme dun pays fort instruit et très- orthodoxe. Cest ce qui fait dire à Optât de Milève, a en parlant aux Donatistes : Est-ce que lEglise ( ) ne sera pas dans les deux Armènies où vous nêtes point?Et Rufin rapportant dans sa traduction dEu- sébe touchant Maximin , ce que nous avons dit plus h a u t , quil attaqua les Arméniens à cause quils suivaient la religion chrétienne, ajoute en paren- b thèse l ) que toute lArménie lui est entièrement dévouée ; eut devotissimè universa dedila est. On croit que Grégoire t le roi Tïrîdate allèrent à Rome.—Origine e fabuleuse du Patriarchat dArménie. Si Ton pouvait ajouter foi à ce quon lit dans lHistoire arménienne, il faudrait dire que Tan 3i i le roi Tiridate et Grégoire vinrent à Rome pour saluer lempereur Constantin, et pour reconnaître la juridiction de 1 evêque de Home sur toutes les églises du inonde, en la personne de saint Sylves- tre , qui le sacra premier patriarche des Arméniens avec toutes sortes de pouvoirs, et même détablir des patriarches chez les Ibériens et chez les autres peuples voisins. Mais cet acte inséré dans lHistoire arménienne , a trop de marques de nouveautés, pour no pas voir quil a été fait dans des siècles fort postérieurs, par des Arméniens qui voulaient sou- tenir leur titre patriarchal contre les Grecs, et le faire remonter jusquau commencement du qua- trième siècle. LHistoire ecclésiastique nous apprend t au contraire, que lArménie était alors sous la juris- diction de Tévêque de Césarée. En effet saint 13a-.sile, successeur de Léonce, qui avait sacré Grégoire rilluminateur , établit beaucoup dévéques en Ar- ménie , comme on lapprend par les lettres de ce c saint.( ) Il nétait quelquefois en peine que de trou- (a) Et ïn duabus Armeniis ubi vos non estis non erit Ecclesia ?De Schis. Dana, cr//>.2./>. 26- (h) tib. 9. c. S. p. 205. (C) Vas. KpisL 18:3. et 187. Fleurit, 11G.;>. 215.
  21. 21. HISTOIRE DE i/jSGLISE ARMÉNIENNE. 5 ver des hommes pieuxet habiles, bien instruits des mœurs et de la langue de la nation , p o u r lui ser- vir dinterprètes. Ce qui montre que lArménie étail sous lexarchat de Césarée. On peut voir sur ce point Blondel , de la Primauté, pag. 656. et suiv. et M. ï i l l e m o n t sur saint Basile. Torn. pag. 187. et Après saint Basile , le principal évêque dArmé- nie continua quelque temps à être sacré par lévê- que de Césarée ; et pendant ce temps les Arméniens furent catholiques : mais ils embrassèrent ensuite Terreur des Monophysites,etse séparèrent de lEglise catholique. Saint N i c o n , A r m é n i e n , q u i travailla au dixième siècle à leurconversion et à leur r é u n i o n , quoique sans effet, confirme une partie de ce que nous venons de d i r e , et nous apprend dautres par- ticularités qui nous serviront dans la suite. Ce quil a écrit touchant la religion , ou plutôt les erreurs des Arméniens, se trouve en latin dans la biblio- a b thèque des Pères ( ), dans Baronius ( ), dans les c Collecteurs des Canons ( ), et dans un Missel grec de la bibliothèque du r o i , dont M. Cotelier a donné une version latine dans ses notes sur le second li- vre des Constitutions apostoliques, cap. a 3 . Saint Nicon parle ainsi contre les Arméniens : W quoique saint Grégoire, évêque de la grande Arménie , ait défendu qu aucun évêque d*Arménie se fit ordonnerpar un autre que par Varchevêque de Césarée en Cappadoce , où il avait été sacré lui-même, et quoi-quil eût prononcé de terribles anathèmes contretous ceux qui n observeraient pas ce règlement, ilsne laissaient pas de lenfreindre , leur patriarche sefaisant ordonner par VAmeran de Syrie. Origine du schisme des Arméniens.—Origine de leur ère. Selon lHistoire a r m é n i e n n e , leur schisme fut (a) Bih. PP. La Bigne tom. 3. (b) Ami. 863. n. 45. (c) Balsam. et Panel, can. tom. 2. n. p. 158. (dj Ap. Patr. temp. Apost.
  22. 22. G D1SS. X. ART. 1.introduit par Nierses , surnommé Jscdarachensis,vingt-unième patriarche après saint Grégoire 1*11*lumtnateur. Ce Nierses tint un concile de dix évê-ques dans la ville de Thevin , où Ton établit quilny avait quune nature en Jésus-Christ. Ce conci-liabule doit être placé lan 535 ; car dans une lettre ade Photius ( ) à Zacharie , patriarche des Armé-niens , il est dit que quoique leurs évêques , à causede la persécution, neussent pu assister au concile deCalcédoine , ils lavaient reçu jusquau schisme duconciliabule de Thevin , durant 84 ans, savoir, de»puis la seconde année de lempereur Marcien jus-quà la dixième de Justinien. Jacques le Syrien , ditBaradée ou Zanzale, dont nous avons parlé dans laneuvième Dissertation , répandit parmi eux tous lesdogmes de Pierre le Foulon et de Sévère, et parconséquent laddition Qui crucifixus au trhagion y b comme le dit Nicépbore.( ) On voit enfin dans une chronique Arménienne rapportée par Galano, quilstinrent un second conciliabule à Thevin , où ilsconfirmèrent de nouveau lerreur. Ils se séparèrentde telle manière de toutes les églises catholiques,quils voulurent faire une ère de leur séparation ,et comptèrent à lavenir les années depuis cetteépoque , dune manière qui leur fut toute particu-lière. Cest lère que tous les Arméniens suiventencore aujourdhui depuis lan 55 u La premièreannée de cette ère a dû dabord commencer aumois de juillet comme celle de Nabonassar, quiétait en usage en Perse ; mais les Arméniens sesont accoutumés à commencer lannée par le pre-mier janvier, et lon voit parles attestations quisont dans la perpétuité de la foi, dans la réponse àM. Claude, en plusieurs autres actes, et par lusage (a) Ap* Golan. (b) Jacobus Syrus génère, Pétri Cnaphei atque Severï dogmataapud Syros et Armenosnropagare cœpit. NicepA. I. 18. cap. 51. Cnaphei Pétri appenaicem ter sancto hymno annexam amplec-tuntur. cap. 53.
  23. 23. HISTOIRE DE l / É G L I S E ARMÉNIENNE. 7 des Arméniens qui sont venus à Paris de notre temps , que leur ère commence lan 55a de notre è r e ; car dans cette année 1 7 2 5 ils comptent f 1745 et par conséquent le commencement de leur ère doit êlre placé au mois de janvier 55a , puisquen ajoutant 5 5 3 , à 1 1 7 4 , on a 1 7 * 5 , qui est Tannée où nous sommes présentement. Etzmiazim, siège du Patriarche. a Il est certain, qu*au moins ( ) depuis ce temps-là, le premier évêque des Arméniens sest rendu indé- pendant de toute autre église, et quil a pris le ti- tre de Catholicos ou patriarche universel. Le lieu où il réside se nomme Etzmiazim, comme nousavonsdit ; on lappelle aussi les trois églises, parce quen effet il y a trois anciennes églises assez près lesunes des autres. Deux de ces églises ont été bâtiesen lhonneur de sainte Caiane et de sainte ïlipsi- bme ( ) deux vierges romaines, lesquelles accompa-gnées de plusieurs autres, pour se soustraire à lacruauté de Dioclétien , allèrent en Arménie) oùelles ne laissèrent pas de recevoir la palme du mar-tyre sous Tiridate, avant sa conversion. La princi-pale église est celle de saint Grégoire lIllumina*l e u r , bâtie au milieu de la grande cour du monas- ctère o ù le patriarche réside. ( ) Il a toujours auprèsde lui plusieurs évêques, parce quil en consacrequelques-uns sans leur assigner déglise , pour lesenvoyer selon le besoin , et quil en reçoit dautres (aî Procope, qui écrivait dons ce temps-là, sons lempereur Jus- tinïen, dit que les chrétiens qui étaient en Perse obéissaient à unévéque quils appelaient en grec Catholicos. Lib. 2. de bcllo Perùco. (b) M- de Tournefort, dans son voyage du Levant, tonu 2 ,pag. 334 , dit que ces deux autres églises qui sont hors du monas-tère , tombent en ruine, et quon ny fait plus le service depuislong-temps. Celle de sainte Caïane est à droite du couvent, s u p -posé quon y entre parla grande porte, et non parcelle des réfec-toires. Lantre église , qui est à gauche et bien plus éloignée de lamaison, porte lenom de sainte Ripsime. (c) II réside aussi assez souvent à Crivan qui nest éloigné que detrois heures de chemin. Tourne/orL tom. 2. p. 345 et 347.
  24. 24. 8 DISS. X. ART. T.que la persécution contraint dabandonner leursîoge.Le patriarche et ces évêques vivent en c o m m u -nauté très-frugalement avec les antres moines. O u t r e ce grand patriarche qui est r e c o n n u detoute la n a t i o n , il y a deux évoques qui o n t pris letitre de patriarche , et se sont rendus i u d é p e n d a n s ,mais qui sont resserrés dans des bornes fort étroi-tes l u t i à C a m l s a h a r e n Albanie , etlautrc à Aclha- ?mar. Il y en a un a u t r e plus considérable qui résideà Gis dans l a C a r a m a n i e , et qui étend sa jurisdic-lion sur la petite Arménie et sur les proinces voi-sines , sur la Natolie et s u r la Syrie. Nous en p a r -lerons bientôt. Evêchés dArménie. Uscan , évêque Arménien , vicaire et p r o c u r e u r -général du patriarche dEtzmiazim , qui faisait im-primer une bible a r m é n i e n n e à Amsterdam eniGOG, et qui vint à Paris en 1670, nous a apprisquels sont les évechés clépenduns du patriarchedEtzmiazim ; car il en dicta la notice au P. RichardSimon , qui Ta fait i m p r i m e r à la (in de VHistoirecritique de la croyance des nations du Levant,sous le nom du sieur de Moni. On y compte o.G aarchevêchés et y5 évechés ( ); mais de ces archevê-chés , il y a celui dActhamar qui est regardé c o m m es c h i s m a t i q u e , p a r c e q u i l a p r i s le titre de patriarchedepuis p l u s d e 5 o o ans : il réside dans lislc du g r a n dlac de Varaspuracan , et il a sous sa juridictionquelques églises qui sont s u r le bord de ce lac. Ily a dautres archevêques qui nont point de suffra-gans , et qui nont ce titre quà cause quils o n tquelques monastères sous leur gouvernement. II ya aussi quelques évechés d o n t les sièges se t r o u v e n truinés. (a] On peut voir les souscriptions qui sont au concile de Cïs et;dAdana dans Galano.Tavernier dit, dans son voyage de Perse, quunarchevêque arménien lui assura quil y avait en tout 40 archevêchéset 150 évechés.
  25. 25. HISTOIRE DE l / É G U S E ARMÉNIENNE. 0 Nouveaux sièges patriarchaux. Un patriarche assez considérable après celuidEtzmiazim , est celui dè Cis dans lArménie mi-n e u r e ; car il a sous lui environ ôo évêchés. Selonq u e l q u e s histoires arméniennes , lévéque de Cis apris le titre de p a t r i a r c h e , à cause que les persé-cutions avaient quelquefois obligé le grand patriar-che dEtzmiazim dy résider; mais il y a lieu de croireq u e lorigine de ce patriarchat vient plutôt de ceq u e la petite Arménie étant soumise aux R o m a i n s ,le pays sest trouvé dans le ressort dune juridic-tion différente de celle dEtzmiazim. On voit dansle Code Théodosien , lib. 7. Lege i/> , un ordre en-voyé au duc dArménie lan 3(jG ; et un autre Tan?>97, au même duc d A r m é n i e , lib. 8. Leg. 57; etlempereur Justinien divisa cet le partie de lArmé-nie en quatre provinces , d o n t la Sophène est la qua-trième. T o u t ce pays fut ainsi sous la juridiction 3d u patriarche de Cl , de là vient sans doute que leconcile in Trullo parla et décida sur les erreursdes Arméniens. Or ce pays dArménie ayant p o u rmétropole la ville de Cis près le m o n t T a u r u s ,lévéque de cette ville nétant point uni de commu-nion avec lévéque de CP. p r i t le nom de patriarchedes Arméniens , et se rendit indépendant de celuidEtzmiazim. Il eut peut-être plus de sujet de le faireainsi au commencement du septième siècle. En effet, aselon des mémoires ( ) touchant lArménie, écrits auh u i l i è m e o u a u neuvième siècle, et que l e P è r e C o m -befis nous a donnés en grec et en l a t i n , C o s r o è s , roide Perse , et lempereur M a u r i c e , faisant entreux lepartage de lArménie , ceux des Arméniens quiétaient soumis à lempire élurent un patriarche quise regarda comme indépendant de lancien Catho-licos. LHistoire arménienne veut du moins que lepatriarche de Cis soit indépendant depuis le dou- ta) Narrât de rébus Armenim ap. Combefis. tom. t.pag. 282«et 297.
  26. 26. 10 DISS. X. A HT. I. zième siècle. Enfin on a donné depuis peu le litre J e patriarche à lévêque arménien de CP. et à celui de Jérusalem ; mais ceux-ci ne sont regardés que comme des députés du grand patriarche ; on ne leur a donué ce titre honorable que pour les faire res- pecter davantage parmi les Turcs, qui sont ravis davoir cette voie de tirer de largent des Armé-niens. Au reste ils sont en grand nombre en Tur-quie et en Perse, et ils y sont fort considérés àcause du commerce.(a) Ce fut pour cette raison queScha-Abas-le-Grand, roi de Perse, fit venir une co-lonie dArméniens quil établit auprès dJspahan,capitale de Perse. Cest la o ù ils se sont bâti uneville quils ont nommée Zulfa ou Julfa, du nom dela ville de la grande Arménie, leur première patrie.Us ont dans cette nouvelle ville un Juge de policede leur nation, quils appellent Calanther, et ilsont dans la même ville vingt paroisses. Colonies des Arméniens. Le commerce qui les a fait sortir de leur p a y s ,leur a fait établir des colonies volontaires danspresque tous les endroits où ils lont e x e r c é ,comme dans la Géorgie et les provinces v o i s i n e s ,dans la Perse, dans la Turquie , dans la petite Tar-larie, jusquen P o l o g n e , où nous allons voir quilsse sont réunis à léglise, comme ils avaient déjàfait en quelques autres endroits. (a) T.cs Arméniens sont si considérés, que suivant les anciennesconventions faites avec les califes et outres princes Alahométans,ils ne peuvent être faits esclaves, ce qui est un privilège particulierqui les met au-dessus de toute autre nation.
  27. 27. HISTOIRE D E i/eGLISE ARMÉNIENNE. II ARTICLE ILDes Arméniens réunis à lEglise j et des dispositions que toute la Nation a souvent fait paraître pour cette réunion. Divers essais de réunion.Tjes Arméniens nont pas laissé passer un long es-pace de temps après leur schisme, sans faire paraî-tre de temps en temps quils sen r e p e n t a i e n t , etquils voulaient se r é u n i r tantôt à léglise de R o m e ,et tantôt à celle de CP. Il semble quils firent cetteréunion dès le temps de saint Grégoire-Ie-Grand,et quils prirent alors de léglise de Rome la ma-nière de conférer les ordres sacrés. Leur rituelen effet est fort semblable en ce point aux ancienssacramentaires de Rome. M Cest ce quils disenteux-mêmes dans leurs anciennes histoires; et cestce que reconnaît Grégoire de Césarée, u n de leursdocteurs , en écrivant au temps des croisades àMoïse , patriarche des A r m é n i e n s , pour empêcherou pour rendre plus difficile la réunion avec bRome,i ) (a) Voyez ce Rituel en arménien et en latin dans Galano* (b) QuamvU Armenlorum ecclesix ritum conferendl ordinesà Gregcrio papa suscipiant, nt in nostro rituaïi manuum wuposiiionis comportant habetnr : qxioniain eo ritu accipimns eo-rumdem ordinum poteatatem : in ritibua tamen missarum etaliarum orationum cum Romanis minime concordamus. Conc.F.ccl. Àrmen. Tom. t. p . 109. U faut pourtant remarquer quilsdoivent avoir pris ce rit des ordinations après le temps de saintGrégoire, ou quils y ont fait des additions; car ils donnent auxprêtres un bonnet ou une mitre sur la tête , et une espèce damictsur les épaules, ce qui nest pas dans le sacramentaire de saintG r é g o i r e , et ne se faisait pas de son temps. De ordinatlone presbyteri, septimus ordo ex rituali Arme- norum* .... Tum secundo atque tertio iteritmponit dexlram super carput ejusdem ; dicens afias similes orationes. Post hxc rejlectitdotant ab humero sinistro illius, et imponit super dextrum il*
  28. 28. Il DÏSS.. X. ABT. II. Cependant on voit par la narration citée danslarticle p r é c é d e n t , quaprès des conférences faitespar o r d r e de lempereur Maurice , et ensuite delempereur Héraclius, il ny eut quune partie desArméniens qui p u r e n t se résoudre à recevoir leconcile de Calcédoine , et à confesser deux n a t u r e sen Jésus-Christ. Les tentatives p o u r l a réunion entière c o n t i n u a n t , eon crut au I X . siècle quelle était entièrement fuite.P h o t i u s , dans une lettre circulaire que 13aronius a aplacée Tan 8G3 ( ) , parle des Arméniens c o m m edune nation toute réunie à lEglise par la réceptiondu concile de Calcédoine, et la condamnation deSévère, de Dioscore, de Pierre M o n g u s , de Pierrele Foulon , de Julien dHalycarnassc , et générale-m e n t de tous les Jacohites. Mais Photius na-t-ilpoint été trompé? On voit peu dannées a p r è s , sousles empereurs Basile et Constantin , que la r é u n i o ndes Arméniens avec les G r e c s , fut tentée par deuxévoques Arméniens , Vahan , p a t r i a r c h e , et G r é -goire Naréchensis , dont les Arméniens font mé-moire dans la liturgie, et qui composa un livre de eprières ; et saint Nicon , au X siècle, qui travaillaaussi à la réunion , nous apprend quils persistaientdans les mêmes erreurs contre le concile de Cal-c é d o i n e , et dans quelques autres. Réunion de peu de durée. Au temps des croisades on tenta aussi leur réu-nion avec Rome. Guillaume de Tyr dit q u e leurHits dîcens : Accipcjuguiii Domini N. J. C. jugum enim ejus suaveest, et omis ejus levé. Deinde -post dinersas epîsfolarum et evangelinrum ïcctiones ,aliasque preccs et civ.remonias imponit mitram incurvam ( Onne sait doù vient que Galauo a ajouté incurvam, car ce mot nese trouve point dans le texte arménien ) super caput ejus dicens,Accïpe galeain salutis de manu Domini N. J. C. Simili ter et amie*tum super humeras itlius dicens Accipe Ihorucem justitia? demanu Domini N. J. C. Ppsfca induit tllum casulà dirais : Do-minus N. J C. induit te vestimento salutis et indumento lœtitiœ.Conciliât, hccl. ,1rmcnx cum liomana. Tom. l.pag. 117. (a) Bar. ann. 863. tu 34 et 35.
  29. 29. HtSTOIRT? DE i / É G U S E A l l M É f f l E t f m . l3 b patriarche assista ( ) Tan i ^ 7 , au Concile de Jéru- Salem, où il résolut dabandonner et de corriger en partie les erreurs de la secte ; et peu dannées après les Arméniens envoyèrent des légats au Pape Eu- gène l i t , p o u r se r é u n i r entièrement à lEglise. Othon , évêque de F r i s i n g u e , qui était p r é s e n t , b fait entendre ( ) q u e leur patriarche était si consi- dérable, quil avait mille évèques sous sa juridic- tion. 11 y avait a p p a r e m m e n t de lexagération dansce n o m b r e , à moins quil n y eût alors presque au-tant dévêchés q u e de paroisses, comme autrefoisen Italie et en Afrique. Ce qui est certain à légardde la r é u n i o n , cest q u e depuis mille ans on voitdivers patriarches dans des sentirnens tout o p p o -sés, et par conséquent la nation Arménienne tantôtprête à se r é u n i r , et dabord après persister dans leschisme, qui se renouvelle par deux usages quifont horreur : le premier e s t , que ceux qui sontp r o m u s aux ordres font profession de leur erreur den ces termes : Nous croyons ( ) en Jésus-Christ unepersonne et une nature composée ; et pour nous tconformer aux saints Pères , nous rejetons et dé-testons le concile de Calcédoine, la lettre de Léonà Flavien ; nous disons anathème à toute secte quiintroduit deux natures. Le second usage est que le dsamedi ( ) qui précède la fête de lAssomption estemployé à dire a n a t h è m e au concile de Calcédoineet à saint Léon. Plusieurs savans qui o n t conversé long-tempsavec (a) Interfuît maximus Armenîorum pontifex , ïmô omnium epîs-coporum Cappadociaï, Media! et Persidis , et utriusque Armeniaîpvineeps et ooetor eximîus, qui catholicus dicitur. Cum hoc clïainde fidei articulis, in quibus à nobis dissentire videtur populus ejus ,habitus est tractatus, et ex parte ejuspromissa est in muîtiscor-rectio. Lib. 15. cap. 18. (b) EA tempestate Légat! Armenoruni epîscoporum , eorumquemetropolitani quem ipsi catholicum , id est universalem , propterinfinitum, id est amplius quam mille epîscoporum sub se haben-tem numerum , vocant, legati ab ultimo penè oriente , summumi.ontiïi^em Viterbii, laboriosum iter per anmun et sex. menses corn*plentcs, adeunt. Ub 7. cap. 32. m (c) Missions du Levant. T. 3. pag. 182. (d) Ibid. pag. 93.
  30. 30. î4 DIS3. X. ART. 11.les Arméniens, disent pourtant que cela ne se faitque par la bizarrerie de quelques particuliers, à la*quelle le peuple, ne prend point de part. M, de Tour- anefort en parle ainsi ( ) : Quand on veut approfondirleur croyance, on trouve quil y a des articles deschisme quil ne faut pas attribuer à léglise ar-ménienne , mais à des particuliers; par exemple,il nest pas vrai quils excommunient trois foislannée léglise latine ; les bonnes gens ny pensentpas, et Ton ne trouve point cette pratique dans leursRituels , quoiquil ne soit que trop vrai que cer-tains frénétiques évêques ou vartabiets déclaréscontre léglise latine , laient pratiqué ou le prati-quent encore, car dans une église mal réglée, sou-vent chacun fait comme il lentend. Le patriarcheOztvielsi, ennemi juré des Latins, a peut-être ajoutéà cette excommunication le nom du Pape saint 1 jéon,parce quil avait confirmé la condamnation de Dios-core. Quelque estime quils aient pour le granddocteur Altenasi, ce serait leur faire tort que dat-tribuer à toute léglise les injures que ce fanatiquea vomi contre léglise Romaine. Souvent les persécutions quils souffraient de lapart des infidèles portaient leur prince et toute lanation à demander du secours à nos princes chré-tiens, et à se dévouer entièrement aux volontés duPape. Rien de plus soumis que les lettres du roidArménie et du patriarche à Innocent III. Ce Papeenvoya au patriarche le pallium P qui fut reçu en Oprésence du roi avec beaucoup de respectet dhumi-lité. Ce na pas été là encore la dernière démonstra-tion dunion et damitié ; car après cette é p o q u e ,les Arméniens ont eu encore des rois qui eurentbesoin du secours des princes latins , qui régnè-rent dans le Levant depuis les croisades. Les fa-milles sunirent par des mariages, en sorte que nosprinces latins devinrent rois dArménie et le cin- > (a) Voyage du Levant. Tome 2 page 3!)8. (b) Raijnald. a un. 1206. n. 30.
  31. 31. IirSTOIRE D E LÉGLISE ARMENIENNE. l5quième et dernier roi vint à P a r i s , où il m o u r u ten 1393 , et fut e n t e r r é auprès du grand autel des aCélestins ( ) comme on le voit dans les Antiquités deParis par du Breul. Toutes ces unions avaient étéde peu de durée. Mais enfin sous le Pape Jean X X I I ,il sest fait une union dune partie des Arméniensd e l à grande A r m é n i e , qui subsiste depuis /oo ansavec beaucoup dédification. Union constante de la province de Naxivan depuis Jean X X I I . Jean X X I I , dès le commencement de son pon-tificat , fit venir à Avignon le P. Barthélémy le Pe-t i t , homme dune grande r é p u t a t i o n , de scienceet de p i é t é , natif de Bologne en Italie , de lordredes Frères prêcheurs. Il lenvoya vers lan i3ao enPerse , après lavoir sacré évèque de la ville deMaraga, qui est à deux journées de Tauris. Ce saintreligieux apprit en peu de tempsla langue persienne.Sa vie et les conférences quil eut avec diverses per-sonnes , le firent regarder avec tant de r e s p e c t , bq u e lan i5i8 ( ) u n abbé fort i l l u s t r e , n o m m élsaïe , qui résidait près dErivan, voulut le connaî-tre particulièrement. Cet abbé passait p o u r le plussavant des A r m é n i e n s ; il avait donné le degré dedocteur à 370 de ses disciples , et il fit choix deJean d e R e r n a , celui dentre eux quil estimait le pluscapable et le plus p r o p r e à être envoyé* auprès delévéque latin , p o u r conférer avec lui. Ce jeunedocteur était chef du monastère de la ville de R e r n a , (a) Le sérénissime prince Léon de Lusignan, cinquième roi desLatins au royaume dArménie , fugitif du T u r c , du temps du rè-gne de Charle V I I , roi de F r a n c e , décéda à Paris au royal logisdes Tournelles ( à présent démoli) rue saint Antoine, le fi) no-vembre 1393 ; et fut inhumé au côté gauche du grand autel desCélestins, sous une tombe haute et royale. Par son testament il aaugmenté le couvent desdits Célestins de trois religieux, qui sontobligés de prier Dieu pour lui et pour le roi dAngleterre, Richardsecond , exécuteur de son testament; lequel, de son propre , p o u rJa fondation desdits religieux, a donné deux mille livres, qui ont(té converties en héritages. Du Breul, Antiq. de la ville de Paris,IU 3. pag. G80. (b) Gaian» cap. 30.
  32. 32. l6 DISS. X. A I I T . ILdont George son oncle était prince ; et il avaittant desprit et de docilité , q u e charmé des confé-rences quil eut avec ce saint é v é q u e , il fit b i e n t ô tentre ses mains abjuration du schisme et de ses ci-r e u r s . La facilité de son esprit et son applicationfurent telles, quen un au et demi il apprit le latin ,et traduisit en arménien des livres excellens p o u rsa p r o p r e instruction et celle de ses compatriotes. En i33o il composa avec lévêque Barthélémyu n e lettre dogmatique quil envoya à plusieurs doc-teurs qui avaient été ses condisciples; il leur ex-pliquait dans cette lettre les raisons solides et con-vaincantes qui lavaient obligé de sunir à légliseR o m a i n e , et il les invitait à venir sassembler aveclui p o u r délibérer sur les moyens de parvenir àlunion qui avait été souvent commencée et réso-lue par plusieurs conciles arméniens. Sa lettre eutIVffet quil souhaitait; douze docteurs de sa con-naissance vinrent le joindre à Kerna ; lévêque Bar-thélémy sy rendit aussi. On y disputa touchant lesmatières principales d u r a n t plus dun mois. Leprince de Kerna fit toute la dépense de lassemblée;et le résultat des conférences fut si h e u r e u x , q u etous les docteurs ne se contentant pas de sunir àléglise Romaine, mais e n c o r e , reconnaissant q u e larègle de saint Basile nétait presque plus observéedans les monastères , formèrent entre eux u n e as-sociation quils appelèrent la Congrégation des Frè-res de lunion.Congrégation des Frères unis incorporée à TOrdre des Dominicains. Ils se mirent sous la direction de lévêque Bar-thélémy , et ils prirent les constitutions et lhabitde saint Dominique, au camail et au scapulaire près,qui sont noirs. Ces Frères unis sappliquèrent sif o r t , quils traduisirent beaucoup de livres latinsen leur langue , avant la mort du saint évéque Bar-thélémy , qui arriva en i333, et ils se multipliè-rent de telle manière quils établiront beaucoup de
  33. 33. histoire d e léglise arménienne* 17monastères. Maïs les persécutions les contraignantde les abandonner presque t o u s , ils se renfermè-rent dans celui de Naxivan; et se trouvant réduitsà une grande pauvreté, ils recoururent à Romepour être incorporés dans Tordre des Dominicains,ce qui leur fut accordé en 1356 ; et depuis ce temps-là le général de lordre y a envoyé un provincial,et le Pape leur a donné un archevêque du mêmeordre pour régir la province, composée de douzebourgs ou villages, où tous les voyageurs ont ad-miré la piété qui y fleurit. Les missionnaires Jésui-tes dont on vient de donner les relations au pu-blic, ajoutent à ce que nous avons rapporté daprèsGalano « quon doit M à la sainteté de la vie des» religieux de cet ordre, et à leurs soins évangé-» liques, ce quon a déjà dit de la fervente piété» et de linébranlable attachement des chrétiens de» la province de Naxivan à léglise Romaine. » Réunion des Arméniens de Pologne. Il y a une autre union qui subsiste heureuse-ment en Moscovie et en Pologne, où les Arménienssont en grand nombre. Les rois de Pologne onttravaillé avec tant de succès à cette réunion , queleur archevêque, qui faisait autrefois sa demeureà Kaminiek, et qui réside aujourdhui à L é o p o l d ,capitale de Russie, signa lacte en 16G6 entre lesmains du P. Galano, Théatin , et du P. Pidou desaint O l o n , Parisien , aussi Théatin , qui fut faitensuite évéque de Babylone. Grand respect des Arméniens pour léglise de Borne. Il faut rendre cette justice aux Arméniens mêmeschismatiques , que malgré les déclamations , quedes évêques et des curés font souvent contrele concile de Calcédoine et de la mémoire duPape saint Léon , le peuple et la plupart des évê-ques conservent un grand respect pour léglise deRome. On peut voir ce respect dans la relation de (a) Mém. des Missions de la C. de J. dans le Levant T. 3. p. 145. 3 a
  34. 34. iB DISS. X. ART, 11.la mission faite à Ispahan Tan 1699 par lArchevé*que dÀnçyre Pierre Paul, Carme déchaussé, pa-rent du Pape Innocent XII. Cet archevêque avaitété envoyé au roi de Perse , avec des lettres decréance du Pape, de lempereur, du c z a r , de larépublique de Venise et du grand-duc de Toscane;et la manière dont il arbora la croix k Ispahan etaux grands faubourgs de Julfa, où les Arméniensont plus de 20 paroisses; aussi bien que son en-trevue avec larchevêque arménien de cette ville,mérite bien dêtre rapportée ici. Réception solennelle du légat du Pape à Ispahan et à Julfa. « Larchevêque dAnçyre se rendit le dimanche» à larchevêché avec toutes les marques de prélat» et dambassadeur. Il fut rencontré dans le Tchar-» bag ou cours dIspahan par une troupe de mar-» chands arméniens, dont deux partirent en poste a» pour porter aux évêques la nouvelle de sa venue. ( J» Dès la tête du pont de Julfa il fit élever sa crosse» et sa croix, que deux religieux portèrent devant» lui le reste du chemin, marque assurément bien» distinctive et bien glorieuse à son caractère dans3 des terres infidèles, et bien capable dimprimer 9» pour lui de la vénération à un pauvre peuple,» à qui ladoration de cet adorable signe du chris-» tianisme coûte tous les jours tant de peines et» de persécutions. Il trouva sur les bords de la ri-» vière une infinité de peuple, qui nayant pu trou-» ver place dans les rues ni sur les toits de Julfa,» était venu braver, pour ainsi dire, les Mahomé-) tans jusque chez eux , par les adorations quils>» rendaient à la croix en leur présence. Il fut reçu» au Méïdan par six vartabiets , à la tète de trente» prêtres en chappe , précédés de quarante flam-» ueaux , de quatorze bannières des principales» paroisses de Julfa et de six encensoirs, qui le» conduisirent au milieu des chants et acclamations (a) Motion de la Hxission de J/. dAncyrcpar Neuiïly. 1703.
  35. 35. HISTOIRE DE i/ÉGLlSE ARMENIENNE» T9 » du peuple jusquà la porte de larchevêché. Il y » trouva larchevêque Alexandre revêtu de ses or~ » nemens pontificaux, accompagné de six autres » é v ê q u e s , et suivi du reste au clergé : ils sem- » brassèrent mutuellement, après quoi larchevê- » que lui prit la main et lintroduisit dans léglise, j et enfin dans le sanctuaire, où il lui donna FEvan- > » gile à baiser. II lui fit ensuite un compliment, » où après lavoir remercié de lhonneur quil fai- » sait à son église dans un temps où elle était dans » le deuil et dans laffliction , il ajouta quil y avait » six mois que les voies et les rues de Sion pleii- » raient de ee que personne nosait publiquement » venir à leurs solennités : que sa présence et lombre » de sa protection avaient rendu lallégresse à son » peuple et la joie dans le sanctuaire : que ce jour » leur était dun augure dautant plus heureux , » quils y célébraient la fête de la sainte croix, la- D quelle il venait dexalter si haut par le triomphe » où il lavait fait porter dans les rues au milieu D de ses pins grands ennemis, que la part quils » avaient prise en ce triomphe, jointe aux béné- » dictions que leur apportait sa présence , faisait » quils se réjouissaient autant de sa visite, que» Zachée fit de celle de Jésus-Christ ; et que pour» un gage assuré des grâces plus particulières, quils» espéraient que le ciel leur ferait encore à sa con-» sidération, il le priait davoir la bonté de don-» ner à son peuple sa bénédiction delà part de sa» Sainteté. » Le sieur Oaudereau expliqua le tout à M. dAn-» cyre, qui tout pénétré de tendresse, eut peine à» répondre à larchevêque , que quelque grande» que put être la joie de ce peuple, elle ne pouvait» approcher de la consolation quil ressentait lut-» même de trouver de si belles marques de chris-» tianisme dans des pays si éloignés : quil priait» Dieu de perfectionner parmi les Arméniens cette» religion quils conservaient depuis tant de siècles a.
  36. 36. 20 D1SS. X. ART. Tt. » au milieu de tant de persécutions : quil ne m a n - » q u e r a i t p a s dinformer de tout sa Sainteté, et de » lui faire savoir les h o n n e u r s quils avaient bien » voulu lui rendre à sa considération. Larchevêque » quitta là-dessus ses habits pontificaux; et repre- » nant la main de M. dAncyre, il le conduisit au » c h œ u r , et ly fît asseoir dans sa chaire épiscopale;» et il voulut que tout le peuple lui vînt baiser la» main. Il lui dit ensuite, q u e jusquà présent, Dieu» leur avait fait la grâce dempêcher q u e les Ma-» hométans ne semparassent de leurs églises et ne» les changeassent en m o s q u é e s ; mais q u e la vio-» lence qui croissait de j o u r en j o u r leur faisait» a p p r é h e n d e r quils nen vinssent à la fin à cette» extrémité ; q u e nayant rien au m o n d e de cher» q u e ces précieux m o n u m e n s de la piété de leurs» a n c ê t r e s , il le priait den prendre possession au» nom du Pape , afin de les défendre de linvasion» des infidèles : quil savait bien quen qualité de» père c o m m u n des c h r é t i e n s , il était obligé de les» protéger t o u s ; mais quil le ferait encore avec» plus dinclination , quand il les regarderait c o m m e» son bien propre : quau reste il le suppliait dêtre» persuadé de la sincérité de ses paroles , et de faire» savoir à sa Sainteté que leurs églises seraient tou-» jours ouvertes à tous ceux, quil lui plairait de» leur envoyer, et que p o u r lui il ferait son possi-» ble pour entretenir toujours son clergé et son» peuple dans la vénération quil voyait bien quils» avaient pour son nom et sa dignité. M. dAnçyre» répondit que le Pape nenvoyait pas ses minis-» très dans les pays étrangers pour y occuper des» églises, mais pour y confirmer davantage ceux» qui en étaient en possession : quil ne man-» querait point de faire savoir à sa Sainteté ses» bonnes intentions et les dispositions de son peu-» pie et cle son clergé, mais quil espérait q u e quel-» qnes effets suivraient leurs paroles, et lui ibur-» niraient un sujet plus ample de lui vanter le zèle» du pasteur et lobéissance des brebis.
  37. 37. HISTOIRE DE LEGLISE ARMÉNIENNE. ai » Après cet entretien ils sortirent de léglise, et » larchevêque accompagna M. dAncyre à la visite » de son monastère. Tous les appartemens sont dis- » posés comme en Europe. Et à en juger par la » simplicité des cellules et la pauvreté de ceux qui » les habitent, on peut dire que les vartabiets Âr- » méniens sont à lextérieur de vrais en fan s de» saint Basile, dont ils se vantent de suivre la rè~» gle. Il le conduisit ensuite au réfectoire, où il le» traita magnifiquement avec tous ceux de sa suite.» M. dAncyre y fut assis à une table distinguée,» ayant à sa droite larchevêque Alexandre, et àd sa gauche celui de Tauris. Pendant le diner ils» chantèrent plusieurs hymnes en Arménien , en» saluant la santé du Pape et des princes chrétiens;» et parmi les bénédictions qu ils leur souhai-» taîent, ils noublièrent pas la réunion de léglise» arménienne avec les catholiques. a Nahabiet ( ) était alors patriarche. Il ne lui man-quait quun peu de hardiesse et de fermeté pourmaintenir lunion avec le saint siège. Ses trois pré-décesseurs, Philippe, mort Pan 1655 ; Jacob III,qui mourut en arrivant à Rome, après y avoir faitsa profession de foi ; et Eléazar de Glaïotse quisfut fait patriarche en 1G80, avaient fait paraître beau-coup de zèle pour la catholicité, et daffabilité pourles missionnaires. Alexandre q u i , comme nous avons dit,était ar-chevêque dIspahan , ne fut pas plus tôt patriarche,quil parut très-opposé à la réunion; mais les nou-velles relations marquent quAsvadour, qui lui asuccédé, est. un prélat paciOque cui laisse vivre lescatholiques en liberté. Nous -oyons ici, en nos jours, ce que lHistoirenous a fait remarquer durant mille a n s , que lepeuple arménien se trouve exposé à des patriar-ches flottans, tantôt catholiques et tantôt schisma-tiques. Ce pairvfe perple est dautant }lus à plain- (a, U cet mort eu ryou.
  38. 38. ia BISS. X. ART. II.dre j q u e tous les voyageurs font léloge de sap i é t é , et q u e les missionnaires ne peuvent sempê-cher de dire quil nest peut-être pas au m o n d e u npeuple plus susceptible des sentimens de r e l i g i o n ,et plus constant à les s u i v r e , aimant les discourset les livres de piété , et se r e n d a n t assidûmentaux prières. Cela doit entretenir lespérance de lesretirer enfin du schisme. ARTICLE III.De la croyance des Arméniens Schismatiques touchant la vérité de lEucharistie et du Sacrifice de la Messe.Exposition de leur Foi dans le Catéchisme et dans un Dialogue dun Prêtre Arménien avec un Protestant.Foi constante des Arméniens sur le dogme de lEucharistie. — At- testations du Patriarche et des autres Evèques.DANS toutes les conférences qui ont été faites dela part de léglise de Rome ou de CP. avec les Ar-méniens touchant leurs e r r e u r s , il n a jamais paruquon ait douté de leur foi sur la présence r é e l l e ,sur le changement du pain et du vin au corps et auRANG de Jésus-Christ, ou sur la vérité du sacrificede la Messe, Lorsque les Frères unis sous la direc-tion du P. Barthélémy en i 3 3 o , écrivirent u n e let-tre circulaire aux schismatiques , ILS exposèrenttout ce qui devait être c o n d a m n é ; et loin de dimi-nuer les erreurs, ils mirent au nombre des erreurs atouchant lEucharistie ( ) ce qui est opposé à lusageou à la croyance de R o m e , comme DE SE servir decalices DE t e r r e , de ne vouloir pas DONNER la com-munion sens u n e seule espèce, et de la d o n n e r auxenfans avant lAge de raison. Nul reproche s u r le (a) Galan, cap. 30.
  39. 39. HISTOIRE DE i/ÉGLISE ARMÉNIENNE. â3 dogme de lEucharistie. On ne sest même avisé de les questionner sur ce point quau siècle dernier ; et quand on leur dit quil y avait en France une nouvelle secte de chrétiens qui ne croyaient pas la présence réelle et la transsubstantiation, et qui di- saient même que les Orientaux ne la croyaient pas non p l u s , ils regardèrent cette pensée comme une extravagance. Cest ainsi quen parla un patriarche arménien dans une attestation quil donna à a Rome ( ) où il était en 1668. Il ajouta que tous leurs anciens patriarches, depuis le concile de Ni- c é e , leur avaient transmis cet article de foi quils avaient dans leur liturgie, dans laquelle on de-mande que le Saint-Esprit change le pain au corpset le vin au sang de notre Seigneur Jésus-Christ. Lévêque Uscau , dont nous avons parlé plush a u t , qui était alors à Amsterdam, donna une sem-blable attestation. Un patriarche et plusieurs évê-ques et prêtres arméniens résidans à Àlep, en don-nèrent dans le même temps une autre encore plus c rdétaillée. On peut les voir à la fin du i tome dela Perpétuité. Le grand Patriarche dEtzmiazim étant venu à CP.où il apprit les demandes quon faisait sur leurcroyance, et les éclaircissemens quon souhaitait,voulut exposer sa profession et celle de toute son (a) Audivimus aliquos dixisse guod orientales omnes, exceptasRomanis, non credant sanetissimum sacramentum eucharistiseesse verum corpus Christi, et miramur multùm stultitiam eorum etaudaciam , qui ea qurc ignorant, proferunt. Nam orientales omnesistius temporis insacrilicîo missse credunt fide indubitabîli et inhsesi-tahili panem verè transmutavi in corpus, et vinum in sangnjnem Do-mini nostri Jesu Christi, imô nunquam de hûc re dubitaverunt, necunquàm habuerunt infidelîtatern banc, quain audivimus nunc à qul-busdam nomine tantùm christianis : undè certum facimus vos, quodnos A r m en i habcainusab anLiquis patriarche nostris, à temporeconcilii Nicacni usque n u n c , illum articulum fidei, habemusquefn liturgia nostrà praeter verba consecrationis, haec ipater omnUpotens emltie Spirltum tuum sanctum, et coopérante eodem ,transmuta panem hune in corpus, et vinum hoc in sanguinemDomini Jesu Christi et Dei Salratoris. Ecce quae credimus et quaetenemus, sunt eadein cum ecclesiâ romanft , praeter cœremouiaflquasdam quibus difleriimis. Valete. IIAVIADOUB , patriarcha Ar*menormn. BASILIUS, doctor Armenus manu propria «cripti.
  40. 40. D l s a4 s. ART. m. église, et la r e m e t t r e entre les m a i n s d e M . d e Noin- t e l , ambassadeur de France. Lacte original a été d é p o s é , comme les précédens, à labbaye de Saint- Germain-des-Prés, et la traduction française a été a imprimée dans la réponse générale à M. Claude. ( ) Le patriarche (Jacques) exprime dabord lhorreur quils avaient des sentimens q u e les protestons leur attribuaient : A Dieu ne plaise, dit-il , que nousproférions ces paroles, et que nous fassions profes-sion dune croyance si erronée. On ne trouvera point de tels sentimens parmi nous ; nous en sommes aussi éloignés que lOrient lest de VOccident. Et aprèsavoir rapporté beaucoup darticles de la doctrine hdes protestans, il finit ainsi : «Moi d o n c , Jacques,( )» catholique et Patriarche soussigné avec tous mes» ecclésiastiques et évèques régissans des diocèses,» et tous ceux qui sont commis à mon a u t o r i t é ,» ayant pesé avec le plus de soin que jai pu , ces» propositions étranges, inouies, qui sont pleines» de calomnies contre la sainte église catholique et» apostolique, et en ayant considéré les suites qui» sont claires à t o u t le monde ; je me suis senti» fortement ému à rejeter ces propositions déles-v tables et pleines derreurs , q u e mes oreilles na-» vaient jamais e n t e n d u e s , et qui nétaient jamais» tombées dans ma pensée. Ainsi les rejetant comme» des dogmes empestés et pleins de venin , je les» déteste et je proteste que ni m o i , ni les miens» nentendront jamais quavec douleur des discours» si horribles et si capables de donner la m o r t .» Mais notre église au contraire est fermement et» inébranlablement attachée k la doctrine con-» traire à ces p r o p o s i t i o n s , comme layant reçue» de notre Seigneur Jésus-Christ, par la tradition» des saints Apôtres qui étaient pleins du Saint-Es-» p r i t ; et comme ayant été confirmée et approu*» vée par les saints Conciles, non-seulement ton-.» chant les sept sacremens , q u e nous patriarche (a) Pag. 287. (b) Ibid. p. 291.
  41. 41. HISTOIRE D E LÉGLISE ARMÉNIENNE. SI5» et autres soussignés , avons toujours reconnu» avec toute notre église universelle , mais aussi» sur les autres points, et principalement sur la» consécration. CAR E N C O R E Q U E N O U S C R O Y I O N S Q U I L» N Y A Q U U N E N A T U R E E N JÉSUS-CHRIST, I L N E SEN-» SUIT PAS N É A N M O I N S Q U E LHUMANITÉSOIT DÉTRUITE, » et que Jésus-Christ nait point de corps. Mais nous » croyons que le même corps de Jésus-Christ qui a » été crucifié, qui est monté aux Cieux , qui est» assis à la droite du Père, est présent réellement,» quoiquinvisiblement, dans lEucharistie, sous» les espèces ou apparences extérieures du pain» et du vin qui restent seulement ; parce que» le pain et le vin sont tellement changés au vrai» corps et au vrai sang de Jésus-Christ que la sub-» stance du pain et du vin ne demeure plus , mais» seulement les accidens, et cest pourquoi nous* adorons Jésus-Christ dans lEucharistie. > » Voilà la doctrine de notre église catholique ,» que nous conservons de tout notre cœur et de» toutes nos forces, telle que nous lavons reçue.» Cest cette doctrine qui est le fondement de notre» joie et de notre gloire. » Jamais croyance sur lEucharistie ne fut mieuxétablie et justifiée que celle des Arméniens ; caroutre les attestations quon vient de rapporter, lepatriarche de Cis, qui a , comme nous avons d i t ,sous sa juridiction les autre églises, donna peu detemps après une semblable attestation signée deplusieurs évêques et vartabiets ou docteurs, quona insérée à la fin du troisième tome de la Perpé- atuité l ) , avec celles des Arméniens dispahan , duCaire et de Constantinople. Témoignages des protestans touchant les Arméniens. Enfin les protestans qui o n t voulu eux-mêmesinterroger les Arméniens, ont été obligés davouer,quon ne pouvait plus douter que leur foi ne soitla même (pie celle des catholiques Romains. (a) Perp. 7*. tff. p. 770. et sut».
  42. 42. a6 mss. x. xr. m.- Le chevalier R i c a u t , A n g l a i s , dans sa relationde léglise a r m é n i e n n e , donnée en français à Ams- terdam par le sieur Rosemond , quelque envie quilp û t avoir de trouver q u e l q u e conformité entre lacroyance des églises orientales , et celle des églisesprétendues réformées , après avoir interrogé u ngrand n o m b r e d A r m é n i e n s , na pu sempêcher de arendre ce témoignage : Ils crojent ( ) la transsub-stantiation dans le sens de Véglise Romaine. NotreSeigneur dit : Ceci est mon corps, Ceci est mon Sang:Et les bonnes gens trouvant ces paroles claires ,aiment mieux les prendre sans façon dans leur si-gnification littérale, que de saller embarrasser dessubtilités de lécole ou de linterprétation du sensde figure. Cela veut dire q u e les Arméniens sont dans ladisposition où se trouvèrent les disciples , q u i ne seséparèrent pas de Jésus-Christ comme les Caphar-n a ï t e s , lorsquil leur dit quil donnerait sa chair àmanger et son sang à boire ; et quils sont toujoursprêts ( c o m m e t o u t bon chrétien doit l ê t r e ) à direavec saint Pierre : Seigneur à qui irons-nous ? vousavez les paroles de la vie éternelle. Réponse de lArchevêque de Juifa à un protestant. Les Arméniens croient si fermement la présence réelle d e Jésus-Christ dans lEucharistie , et font paraître tant dindignation contre les hérétiquesqui osent la n i e r , q u e larchevêque Etienne , leplus g r a n d e n n e m i des missionnaires l a t i n s , t o u -jours zélé p o u r soutenir l e schisme c o n t r e les ca- tholiques e t la foi chrétienne contre les infidèles ,fit un j o u r cette réponse rapportée dans la relationde la mission de M. larchevêque dAncyre à Is-pahan : Un calviniste lui ayant demandé sil étaitvrai quil crût quune souris pût manger le corpsde Jésus-Christ, il lai répondit fièrement : Oui, jele crois ; et alors ce corps adorable serait moins dés- fa) Etat prc»rnt des Arméniens t pag. 427.
  43. 43. HISTOIRE DE LEGLISE ARMÉNIENNE. &7honoré que sil était mangé par un infâme commetoi, qui oses lui donner le démenti sur tant doraclesde cette vérité laissés dans son Evangile. Les protestans qui souhaiteront des réponses fai-tes à lête reposée avec moins de feu , les trouverontdans le livre intitulé : Thésaurus Linguœ Arme"nicœ , dans lequel M. Schroder, savant protestantde Hesse, a donné en arménien et en latin un dia-logue entre un prêtre arménien et un Européenprotestant: le lecteur sera sans doute bien aise denlire la traduction française faite avec le secours dunsavant 00 qui a demeuré i 3 ou i4 ans en Perse eten Arménie, et qui a été choisi par le roi pour ser-vir dinterprète à Paris aux Arméniens , aux Turcset aux Persans. DIALOGUEEntre un Prêtre Arménien et un Européen Luthérien sur tout ce qui regarde ta croyance et la discipline de lEglise dArménie* VEuropéen. Votre bénédiction , Monsieur. Cestle terme dont on se sert pour saluer un prêtre. Il yen u un autre pour un évêque et un docteur, et unautre encore pour saluer les séculiers. Le Prêtre. La bénédiction de Dieu soit sur vous. LEur. Vous me ferez une faveur singulière, sisans me rendre importun à vos commandemensfr),vous voulez bien venir avec moi en quelque lieuretiré; jai plusieurs questions à faire à votre sei-gneurie sur la croyance et la discipline de votreéglise. Le Pr. Très-volontiers, allons tout doucement (a) M. lAbbé Gaudereau, (b) Les Italiens diraient à votre Seigneurie. Nous nous servironsde ce terme.
  44. 44. 28 DISS. X . ART. III. s u r le bord du fleuve, j e ferai mon possible p o u r satisfaire a votre volonté. V Eur. Votre seigneurie a-t-elle vu lexposition de votre profession de foi imprimée en latin à Amsterdam ? Q u e n pensez-vous ? Le Pr. Je lai lue e n t i è r e m e n t , et je ny ai rien trouvé de supposé ni de contraire à ce quensei- gnent nos docteurs , ainsi q u e jai vu en plusieurs autres écrits. VEur. Mais comme cet écrit ne contient pas tou- tes les particularités de la croyance de votre église, je supplie votre seigneurie de minstruire s u r plu- sieurs points. Le Pr. Je répondrai volontiers à tout ce q u e voussouhaitez de moi : mais auparavant obligez-moi dem e dire de quelle c o m m u n i o n vous êtes. VEur. Je suis de la communion p r o t e s t a n t e , cest pourquoi je souhaite fort de savoir lordre dela croyance et de la discipline de votre église. Le Pr. Ne prenez p o i n t , sil vous p l a î t , en mau-vaise p a r t , si je vous dis q u e létat de notre égliseest bien différent de celui des églises dEurope. Nousautres nous gardons encore aujourdhui t o u t ce q u eles anciens docteurs de lEglise et les premiers con-ciles ont o r d o n n é , au lieu que votre église na cesséde changer sur les anciennes constitutions delEglise. VEur. Ce nest pas un mal de changer en m i e u x :quoi quil en soit, je ne suis pas ici p o u r disputer,mais pour vous prier seulement de r é p o n d r e â m e sdemandes. Le Pr. Hé bien , Monsieur , vous navez quàminterroger. VEur. Je sais déjà quelle est votre croyance ,mais je vous prie de me dire combien vous admet-tez de sacremeus de lEglise. Sept Sacremeus. Le Pr. Je vous d i r a i , Monsieur , q u e non-seule-
  45. 45. nisToïRE D E LÉGLISE A R M É N I E N N E . ag ment notre nation a r m é n i e n n e , mais que tout autant quil y a de chrétiens dans lAsie, croient et admet- tent sept mystères ou sacremens de lEglise. Telle est notre c r o y a n c e , aussi bien que celle des Grecs , des Géorgiens , des R u s s i e n s , des Syriens , des Cuphtes et des autres. VEur. Obligez-moi de me dire les noms de ces sacremens. Le Pr. Avec grand plaisir. Les sept sacremens de lEglise sont le Baptême , la Confirmation ou le C h r ê m e , lEucharistie, la P é n i t e n c e , le Mariage, lOrdre sacerdotal , et lOnction finale. V Eur. D i t e s - m o i , je vous p r i e , en peu de mots, c o m m e n t vous baptisez les enfans. Le Pr. P r e m i è r e m e n t , nous mettons lenfant sur les bras du parrain qui fait p o u r lui la profession de foi ; et après les renonciations à S a t a n , on le reçoit des mains du p a r r a i n , on le tient sur le la-voir , on asperge trois fois sur sa tête en p r o n o n - çant les paroles de la forme du Baptême, on leplonge ensuite dans leau par trois fois , en sorteq u e tout son corps soit lavé. Ensuite nous lui don-nons la Confirmation de la manière qui est propreaux A r m é n i e n s , il vous importe peu den chercherla raison. VEur. Jai fort bien compris votre manière debaptiser, à présent je vous prie de me dire commentles Arméniens reçoivent la sainte Eucharistie. Le Pr. P r e m i è r e m e n t , il faut q u e celui qui ventc o m m u n i e r , confesse ses péchés au p r ê t r e , quilen soit c o n t r i t , et en reçoive labsolution. Ensuiteil va entendre la sainte Messe à jeun et avec dévo-tion ; et lorsque le diacre dit à haute voix , aveccrainte, il va recevoir la Communion d e l à maindu prêtre , et il continue à se tenir autant quil estpossible dans le recueillement et dans la modestie. V Eur. Mais il y a encore deux choses principa-les q u e je voudrais savoir au sujet de lEucharistie.
  46. 46. 3o DÏSS. X. ART» III,La première , si les laïques reçoivent le corps cîeJésus-Christ sous les deux espèces, et la seconde,si vous croyez q u e le pain et le vin sont changés auvrai corps et au vrai sang de Jésus-Christ. Intinction. — Transsubstantiation. Le Pr. Je réponds à votre première question q u en o t r e nation est la seule qui donne au peuple lecorps trempé dans le s a n g ; les autres ne sont pasdans cet usage. Je réponds à la seconde q u a u t a n tquil il y a de chrétiens adorateurs de la croix, touscroient uniformément avec les R o m a i n s , q u e lepain et le vin sont changés au corps et au sang deJésus-Christ. L*Eur. Avez-vous la Messe? Le Pr. Nous croyons quil ny a point de chris-tianisme sans Messe : mais puisque vous êtes enE u r o p e , vous savez sans doute ce que les R o m a i n sdisent et pratiquent sur les sept sacremeus et s u r laM e s s e , et par conséquent ce q u e nous disons etp r a t i q u o n s , car il y a bien peu de différence s u rces articles entre eux et nous. VEur. Je sais parfaitement les senlimens et lesusages des Romains sur ces articles ; p u i s q u e lesvôtres leur sont s e m b l a b l e s , il est inutile q u e jVvous en demande davantage. Mais jai ouï dire q u evos ecclésiastiques se m a r i e n t , ce qui nest p o i n ten usage chez les Romains. Clergé séculier et régulier. Le Pr. Je réponds premièrement , quil ne m econvient pas de discuter lusage ancien ou m o d e r n edes Romains et des autres occidentaux t o u c h a n t lemariage des prêtres. Je r é p o n d s en second l i e u ,q u e nous autres A r m é n i e n s , et tout autant quil ya de communions différentes dans lOrient et leM i d i , nous avons différens ordres ecclésiastiques,séculiers et réguliers. Les religieux ne se marientp o i n t , tels que sont les patriarches, les archevê-ques , les évèques , les docteurs , les moines et les

×