Your SlideShare is downloading. ×
Paré à innover 47
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Paré à innover 47

1,337
views

Published on

Published in: Business

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,337
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. # 47 innoverParé à septembre 2011 le journal de l’innovation réseau p 5 Veille et intelligence économique FiliÈres p 10 agroalimentaire : l’innovation continue bretons d’ici & d’ailleurs p 12 Jean-Vincent Le Berre, producteur d’exception Renaud robin, easychanvre oséo a reconnu la qualité de notre concept retrouVez Le Carnet paroLe(S) d’innoVateur p 3 de L’innoVateur danS Ce numéro
  • 2. JeUne PoUsse avec lumipouss’®, la lampe est végétale et bretonne Contrainte de changer de métier pour raisons de santé, une jeune Quimpéroise a choisi de créer des lampes végétales. Une reconversion, une belle aventure. « J’ai imaginé ce produit en pensant à l’abat-jour, un éclairage économe handicapées), la boutique de tous ces gens qui ont du mal à garder qui reproduit la lumière du jour et gestion. « Oséo m’a octroyé une leurs plantes en bon état, démarre voici votre plante bluffée, prête à aide financière pour la réalisation sophie Fiacre, dirigeante de pousser n’importe où. « Un clic, et de maquettes et d’essais Lumipouss’®. trop d’eau, manque ça pousse ! » s’amuse la créatrice. pré-industriels. J’ai également de soins ou de lumière… on a tous Jusqu’alors personne n’y avait pensé profité des conseils de la technopole *prix de fait cette expérience. » Les lampes et l’idée lui vaut de nombreuses Quimper Cornouaille ; j’y ai rencontré l’innovation, Lumipouss’® règlent ces problèmes : récompenses*, notamment celle Blandine Lagain, de Breizpack, Grand prix un pot à réserve d’eau, un feutre d’être référencée parmi les 10 qui m’a donné des infos sur le des Femmes entrepreneures géotextile qui assure la capillarité, meilleures inventions de l’année rotomoulage lorsque je cherchais en Bretagne 2011 aucun risque de surdosage. Dans au concours Lépine 2011. Avec un comment concilier l’électricité – prix de premier prototype en 2008, et la et l’eau dans le pied de lampe. » l’innovation technique + d’infos création de l’entreprise en 2009, Quelques dépôts plus tard (marque, et technologique, sophie Fiacre considère avoir dessins, modèles, brevet national les lampes lumipouss’ sont en vente Concours régional en ligne (www.lumipouss.com), dans été « bien aidée par plusieurs puis européen) et encouragée par les des talents 2010 des jardineries et des magasins de structures » : l’Agefiph (Association différents prix d’innovation qu’elle a – prix national de l’innovation avec décoration. de gestion du fonds pour l’insertion obtenus, sophie Fiacre voit la vie en l’ADIe 2010. professionnelle des personnes vert et continue de faire des projets. VU de mon Portail « Projet Chaco* » : 22 exploitants ont ainsi pratiqué la co-culture sur leurs concessions. La mise à l’eau des plantules, réalisée entre une voie de diversification octobre 2010 et février 2011, a permis une première récolte à partir avril 2011. Les résultats de cette phase * La démarche pour les conchyliculteurs pilote montrent une productivité allant jusqu’à 7,5 kg / mètre, selon les espèces cultivées, les techniques lancée par le Ceva (Centre d’études Chaco (Co-culture huitres-algues sur concessions et les sites (consultez les résultats sur www.ceva.fr, et de valorisation ostréicoles) est un projet qui s’inscrit parmi les cinq rubrique produits et services). pour la saison 2011/2012 des algues) se fait les espèces dont les rendements ont été satisfaisants en partenariat avec axes du programme de la filière Breizh’Alg dont la le CnC (Comité national finalité est de structurer une filière algue durable en phase pilote pourront être mis en production sur de la conchyliculture) en Bretagne. Chaco s’intéresse plus spécifiquement 30 sites de configurations différentes et de nouveaux et les CrC Bretagne à une voie de diversification pour les conchyliculteurs tests seront mis en œuvre pour 5 autres espèces sur (Comités régionaux par l’algoculture. Une nouvelle activité qui pourrait 20 nouveaux sites pilotes. de la conchyliculture), le cluster pMns notamment déboucher sur l’ouverture de marchés (produits de la mer internationaux. Lancé en septembre 2010 dans un nutrition-santé), ContaCt :Bretagne Développement contexte de forte mortalité des huîtres juvéniles, le projet Chantal Deschamps – Bretagne Développement Innovation Innovation, et avec a permis à des partenaires privés et publics de mener les 02 99 84 53 00 - c.deschamps@bdi.fr le soutien de la région premiers tests. sur les quatre départements bretons, Bretagne. 2 paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 3. entreprIses Parole(s) d’innoVateUr renaud robin, easychanvre oséo a reconnu la qualité de notre concept Une construction économe, saine, élevée en quelques mois et au même prix qu’un bâtiment classique, c’est possible ? renaud robin l’affirme, grâce à un concept mis au point par sa société. le jeune dirigeant est soutenu dans sa démarche par oséo, qui a classé easychanvreemmanuel pain dans les 2000 entreprises les plus prometteuses de france. Paré à innover : le concept de chanvre. Les blocs, légers, sont innovants. pour le moment, easychanvre, qu’est-ce que c’est ? faciles à manipuler et n’exigent pas nous misons sur l’export, avec de fondations surdimensionnées. un partenariat anglais qui nous renaud robin : un système Une maison en béton de chanvre promet quelques gros projets. nous constructif en chanvre et chaux à coûte entre 1 300 et 1 500 € du comptons également étoffer nos ossature bois intégrée. Un produit m2… L’un des freins du marché effectifs, passer de 7 à 12 salariés complet, à la fois squelette, est la surfacturation par certains d’ici le début de l’année prochaine. enveloppe et isolant du bâti. De professionnels de construction de nous souhaitons automatiser notre unité de production sortent maisons en matériaux écologiques. entièrement notre fabrication, des blocs de béton de chanvre pour lever ce frein, nous tentons de et n’utiliser que des superviseurs. et chaux aérienne, moulés et mettre en place un micro-réseau séchés. Ces briques permettent de poseurs agréés. nous avons + d’infos d’élever des murs sans faiblesse également une structure mobile de structurelle, résistants aux écarts personnel qualifié pour la formation après une étude structure selon de température, climatiseurs des plans fournis, un kit prêt à monter des artisans et le contrôle des naturels. elles offrent des avantages et livré sur chantier comprend : chantiers : elle dispense une qui révolutionnent la construction du bois taillé sur mesure formation initiale (sur le site et équipé de connecteurs (lisses en béton de chanvre : une ossature industriel ou de construction) et basses et périphériques, poteaux bois intégrée qui permet de d’ossature, linteaux, solives), de second niveau (sur tout premier monter une maison en 3 mois, et des éléments chaux et chanvre projet de construction), et vérifie surtout une production industrielle (blocs standards et corniers, que les préconisations techniques dalles sol et cloisons), un liant qui garantit la disponibilité du établies par le bureau d’études (chaux nHl2), produit. Jusqu’alors, la production d’easychanvre ont été respectées. la quincaillerie pour la pose, de briques de béton de chanvre une liste de colisage, un plan n’était que manuelle. en France, oséo croit en votre société : est-ce de pose et de montage. plusieurs sociétés tentent de sortir important ? des briques industriellement, mais renaud robin : Oséo nous soutient nous sommes les seuls à proposer depuis le début de l’aventure : la ce système constructif pour lequel structure nous a accompagnés nous avons déposé un brevet, en ContaCt : pour le dépôt de brevet, puis nous 2004. Renaud Robin a accordé une aide à l’innovation, 02 97 38 21 19 Une construction en béton de remboursable, de 105 000 €. renaud@easy chanvre.fr chanvre au prix du conventionnel, Aujourd’hui, l’attribution du label ww.easychanvre.fr c’est possible ? Oséo excellence, qui nous place parmi les entreprises prometteuses, renaud robin : notre produit coûte est la reconnaissance de la qualité 35 à 40 % plus cher qu’un matériau de notre concept, et a un impact conventionnel, mais permet un gain mesurable sur nos relations avec de temps de pose conséquent : il faut les organismes de certification 3 h 45 pour poser, isoler et enduire et nos fournisseurs. proche des 1 m2 de mur traditionnel, quand il entreprises, Oséo prend des ne faut qu’1 h 40 pour 1 m2 de béton risques et investit dans des projets paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 3
  • 4. entreprIses international renergie marine, poussée par un vent d’innovation anne duncan a traversé la manche pour s’implanter en Bretagne. entrepreneure aguerrie, elle est une chance pour le territoire. Anne Duncan* a dirigé avec recherche de financements pour la emploie 3 personnes pour la son époux plusieurs grandes réalisation d’un prototype. » renergy recherche, le développement et la entreprises en Grande Bretagne. Marine, la société qu’elle préside, commercialisation, et sous-traite Après leur vente, à la recherche de s’apprête à construire un bateau la fabrication. « nous avons prévu locaux et de partenaires financiers, qui utilise 4 fois moins de carburant d’être 5 ou 6 à la fin de cette année, elle contacte Jean-Charles Minier, qu’une embarcation de même et de passer à 7 ou 8, voire plus en qu’elle a rencontré en Grande- modèle, en jouant sur un moteur 2012 si nous enregistrons plus de * prix Conseil Bretagne dans le cadre du projet à propulsion économe (-50 %), commandes que prévu, et 50 à 60 général 22 et prix européen CHAIn**. Le directeur une carène spécifique et des d’ici 5 ans. » pourquoi avoir choisi senior au concours de CAp entreprises*** active son logiciels de pilotage et de contrôle la Bretagne ? « parce qu’on y aime Creer 2011. réseau pour accueillir le couple, innovants. « nous avons rapidement l’innovation et les activités liées à la ** projet pour favoriser comme le rappelle Anne Duncan : enregistré des commandes pour mer. » l’internationalisation des entreprises, « nous avons été mis en relation chacun des éléments que nous piloté par InnO tsD. avec Armor Angels et CAD 22. nous proposons : la propulsion, la carène ContaCt : ***Centre d’affaires sommes aujourd’hui installés dans ou les logiciels. Mais les clients Anne Duncan,et pépinière d’entreprises les locaux de CAp entreprises à attendent que nous sortions un 02 96 76 59 83 de la communauté www.renergymarine.com d’agglomération trégueux (22), et Côtes d’Armor prototype pour commander un (site en construction) de saint-Brieuc. Développement nous aide dans la bateau complet. » renergy Marine teCHnoloGies * erp: enterprise resource planning (progiciel de gestion exponanse les cycles de vie des produits. Le chaînon manquant ? relier tous les logiciels de l’entreprise. Un confort pour les utilisateurs qui intégré). relie les systèmes ces outils entre eux pour améliorer la productivité. C’est l’expertise profitent de la richesse du système d’information avec un minimum entre eux ** CAO : Conception assistée par ordinateur. proposée par exponanse qui d’applications. Deux ans de r&D,*** pLM : product lifecycle installe son bureau d’études chez le prix de l’innovation, un nouveau management (Gestion Fondée il y a trois ans par deux client, travaille directement sur ses client tous les mois, 15 salariés findu cycle de vie du produit). outils et change in situ ses process. 2011… exponanse, un ouragan est passionnés, exponanse propose du conseil en organisation, « nous avons bénéficié d’aides de lancé ! de l’implantation d’erp, des la région, du pays Brest Initiative, prestations en CAO et de la du technopôle. Aides financières formation… du sur mesure pour et accompagnement sont des optimiser la productivité des leviers indispensables pour lancer entreprises. explications. une activité qui demande autant d‘investissements. » répondant à Olivier Bazire et Lionel Le scanff la demande des entreprises, les sont partis d’un constat simple : les deux inventeurs ont développé entreprises investissent dans des un logiciel pour remplacer l’erp logiciels de gestion erp* et des et le pLM : le Méso-Vortex ! Un outils CAO** performants, voire produit technologique qui permet des systèmes pLM*** pour gérer de faire communiquer entre eux « L’équipe d’exponanse » 4 paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 5. réseau dossier sPeCial Veille et intelliGenCe ÉConomiQUeV eille et intelligence économique en Bretagne : un réseau mieux informées, elles peuvent anticiper pour devancer leurs structuré et des opportunités pour les entreprises concurrents et les attentes de leurs clients. Les entreprises évoluent dans un environnement Les grandes entreprises l’ont compris et l’appliquent. Les tpe- économique particulièrement ouvert sur l’extérieur. Les pMe bretonnes doivent aujourd’hui s’en emparer. pour cela, ellesconcurrents sont mondiaux et les marchés en constante mutation. peuvent s’appuyer sur le réseau breton des acteurs de l’innovation,Avec internet et la montée en puissance des technologies de de la veille et de l’intelligence économique.l’information et de la communication, fournir la bonne information à Vous trouverez dans ce dossier une présentation de quelquesla bonne personne et au bon moment devient un enjeu stratégique. dispositifs régionaux mis au service des entreprises pour engagerL’intelligence économique est une discipline multidisciplinaire ou améliorer leur démarche d’intelligence économique.qui permet aux entreprises d’appréhender leur environnement : paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 5
  • 6. la Veille en BretaGne Veille et intelligence les acteurs de l’intelligence économique : l’enquête économique, comment s’y retrouver ? L’Arist Bretagne, avec le soutien attentes des entreprises et ainsi Bretagne Développement Inno- de la région Bretagne et de la réorienter les actions publiques de vation et L’Œil-au-Carré ont car- CCI de région, lance, tous les soutien. tographié les acteurs de la veille deux ans, une enquête auprès des et de l’intelligence économique entreprises bretonnes sur leurs Cette année, l’enquête a été lancée au printemps et les en Bretagne. Qu’ils soient issus pratiques de veille et d’intelligence du secteur public, consultants, économique. Les entreprises résultats ont été présentés lors de l’événement Veille Ouest ou en entreprises, l’idée est de participantes reçoivent, en retour, présenter, par familles d’acteurs, une synthèse personnalisée de (27 septembre 2011, à rennes). Ils sont également disponibles sur : leurs spécificités et leurs champs leurs pratiques de veille (points d’intervention. forts et points faibles) et des www.bretagne-innovation.fr conseils pour surmonter leurs + d’infos c’est le nombre difficultés. ContaCt : d’entreprises à avoir Agnès soucille – arist Ouest Plus d’infos : Bertrand Piechaczyk – répondu à l’enquête Grâce à cette initiative, on peut 02 99 25 41 25 / agnes.soucille@ Bretagne développement innovation sur les pratiques suivre, depuis 2001, les évolutions bretagne.cci.fr 02 99 84 53 03 - b.piechaczyk@bdi.fr de veille en 2011. des pratiques, identifier les mutualiser les connaissances les filières bretonnes s’organisent. bretons et qui est diffusée aux que sur la technologie, cette veille adhérents du pôle de compétitivité apporte selon Franck Lamiré agroalimentaire Valorial. Depuis « une réelle vision stratégique 2009, la filière Véhicule et mobilité des évolutions de la filière, des s’est, elle aussi, dotée d’un usages, mais aussi des stratégies dispositif partenarial qui permet de territoires ». Le pôle Id4Car, d’éclairer les besoins de la filière partenaire et contributeur de ce par des données d’anticipation. dispositif, diffuse ces informations Animée par Créativ en lien avec la à ses adhérents. pour enrichir plus CCIt de rennes, l’Arist Bretagne, encore cette veille mutualisée, le pôle Id4Car, Autéo et le sergio Capitao da silva, le directeur s Codespar, cette veille est publiée des programmes du pôle, a ur les grandes filières sur la plate-forme themavision quelques idées : « À l’avenir, économiques bretonnes (www.themavision.fr rubrique nous aimerions réaliser des (IAA, automobile, tIC…), Information stratégique). selon dossiers thématiques. Il nous faut Bretagne Développement Franck Lamiré de Créativ, « Chaque également adapter nos outils, pour Innovation incite les acteurs partenaire fait un effort de veille donner encore plus de visibilité publics et les structures sur la filière. nous partageons ces à nos travaux et en faire profiter les d’accompagnement à mutualiser informations et nous y ajoutons entreprises. » leurs connaissances pour une analyse pour donner aux les mettre à disposition des entreprises de véritables clés de ContaCt : entreprises de leur filière. Ainsi, compréhension ». plus centrée sur Franck Lamiré – Créativ Britta est une veille réalisée par les la stratégie des donneurs d’ordre 02 99 23 89 00 centres d’innovation technologique et sur les pratiques de mobilité flamire@ceei-creativ.asso.fr6 paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 7. rÉseAU – DOssIer VeILLe la Veille en PratiQUefaire ses premiers identifier la bonne adresse :pas et acquérir les opportunités www.bretagne- innovation.frde bons réflexes pour offrir de la à l’international visibilité à l’ensemble des dispositifs, les acteurs bretons, publient Pl@net Veille aPPels d’offres internationaUx quotidiennement toute l’actualitéle service : de l’innovation etsessions de formation/action d’initiation à la veille le service : de l’intelligence économique sur lesur internet. Appropriation de méthodes et d’outils Veille personnalisée sur les appels d’offres issus des portail de l’innovationsimples et gratuits. Mise en œuvre par des exercices organismes internationaux (Onu, Banque mondiale, en Bretagne.pratiques. suivi personnalisé. Banque européenne pour la reconstruction et le déve- loppement, Banque européenne d’investissement…).Public visé : Contacts utiles:Dirigeants, managers, commerciaux, collaborateurs Public visé : Bertrand piechaczyk,d’entreprises. Fournisseurs de biens, de services et de travaux dans Bretagne Développement de nombreux domaines (tIC, développement rural,la méthode : énergie, santé, sécurité, Btp, transport…) Innovation, responsable veille et1 session de formation en groupe – 1,5 jour en entre- appui stratégique,prise – 1 journée de restitution en groupe la méthode : 02 99 84 53 03 b.piechaczyk@bdi.frprochaine session : 18 octobre 2011, sur les circonscriptions des CCI Définition d’un profil sur mots-clés, zones géogra-de Brest et de Morlaix (nombre de places limitées). phiques, secteurs d’activités… Alexandre Colomb, responsable arist Bretagne, service ContaCt : ContaCt : innovation de la Benoît Larcher - arist Bretagne Bretagne International CCI de Bretagne, 02 99 25 41 25 Alexia Ysnel 02.99.25.41.25 benoit.larcher@bretagne.cci.fr 02 99 25 04 21 arist@bretagne.cci.fr a.ysnel@bretagne-international.com Dominique Dieulafait, elles en Parlent… DIreCCte, elles en Parlent… correspondante régionale à l’intelligence Depuis sa création en 1997 à Brest, ACepp intervient économique, sur les marchés d’assistance à maîtrise d’ouvrage et 02 99 12 22 09 à maîtrise d’œuvre dans le management et le pilotage dominique. opérationnel de projets industriels. L’entreprise com- dieulafait@direccte. plète son offre par la mise en service des équipements gouv.fr et sa maintenance. Avec 45 % de son chiffre d’affaires à l’export (2,5 M€ en 2010), l’entreprise bien impli- quée dans les réseaux bretons fait appel à Bretagne International qui lui assure un service de veille sur les appels d’offres internationaux. « Avec quelques mots- pl@net Veille m’a permis de découvrir des outils de clés bien choisis, je reçois chaque semaine 7 à 8 offresveille disponibles sur internet. Avec quelques petites qui correspondent à notre secteur », explique Yannastuces, j’ai appris à reconnaître les bonnes sources Bizien, le directeur export, qui poursuit : « J’évalue lad’information et à cibler mes recherches. Mon entre- faisabilité technique et humaine pour notre entreprise,prise s’intéresse à des informations sur les poissons, je pèse les risques, la décision se prend ensuite avecnotre matière première, mais aussi à l’évolution du mon directeur. » Depuis le début de l’année, l’entre-marché de la conserve de poissons. par un système prise s’est engagée dans 4 offres. « Cette veille répondd’alertes que j’ai mis en place, je surveille égale- complètement à notre besoin. sans elle, ce travailment l’image de l’entreprise, pour savoir comment on mobiliserait le temps d’une personne à 100 % »,parle de nous. Après la formation que j’ai suivie avec conclut Yann Bizien.d’autres entreprises, l’arist Bretagne est venue sursite pour faire le point sur la mise en pratique de la ContaCt :formation. D’autres collaborateurs ont ainsi vu quels Yann Bizien – ACeppbénéfices ils pouvaient en tirer. 02 98 43 48 53 ybizien@acepp.com ContaCt : Conserverie La Belle Iloise (56) Aurore tocquer, assistante marketing & communicationr paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 7
  • 8. eVenements et medias les événements aGendaWPmC’ (WirelessPersonal multimediaCommunications)du 3 au 7 octobre 2011 – Brest (leQuartz) de l’intelligence économiquepour sa 14e édition, Brest accueillele WpMC’ qui réunira la communautéscientifique autour de la thématiqueannuelle « Internet des objets et objets del’internet ». Claude Berrou, co-inventeurdes turbos-codes, professeur à télécomBretagne et membre de l’Académie Deux rendez-vous sur la veille plus récemment, le 27 septembre * témoignagesdes sciences ouvrira l’événement par disponiblesune conférence exceptionnelle sur les et l’intelligence économique ont 2011 à rennes, la veille était sur le portailrapports entre codage de l’information et été programmés en 2011. pour le à l’honneur, au travers de de l’innovationcodage neuronal. en outre, le pôle Images premier, il s’agissait de la 2e édition l’événement Veille Ouest. Un www.bretagne-& réseaux officialisera le lancement innovation.frde la plateforme ImaginLab consacrée des paris de l’Ie organisée à Morlaix premier rendez-vous qui a permis rubriqueà la 4G/Lte en présence du ministre de par Bretagne Développement aux entreprises de découvrir des L’innovationl’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie Innovation, l’Arist Bretagne et la méthodes, des compétences et des par l’exemple.numérique. CCI de Morlaix pendant la semaine outils spécifiques pour optimiserPlus d’infos : www.wpmc2011.org de l’innovation en juin dernier. leur veille, qu’elle soit stratégique, Un événement qui, ponctué de métier, concurrentielle ouiteCHmer témoignages de différents acteurs collaborative.du 27 au 29 octobre 2011 – lorient économiques bretons*, a exposé revivez ces événements en écoutant(Parc des expos) les défis et les opportunités neweez, la radio de l’innovation.9e édition du salon Itechmer est le que représentait une démarcherendez-vous de tous les acteurs de la http://saooti.neweez.comfilière Mer. Conception et construction de d’intelligence économique.navires, techniques de pêche (repérage,capture, sécurité, économies d’énergie), neweez la radiotransformation et emballage, sansoublier le marketing et la distribution desproduits de la mer, tous les professionnelsde la mer se retrouvent à Lorient.Plus d’infos : www.itechmer-lorient.comtrophées du designstratégique17 ou 18 novembre à nantes (Cité des à votre écoute !congrès) Après une large couverture de propre émission ? soumettez-nous * neweezLes trophées de design stratégique a récemmenthonorent une démarche managériale la semaine de l’innovation, en votre projet, l’équipe neweez*est reçu le trophéetournée vers la création et l’innovation. juin 2011, et la retransmission à votre écoute et vous propose une européen deIl s’agit de récompenser les entreprises en direct de l’événement Veille solution simple et gratuite qui vous l’innovationdu Grand Ouest, de témoigner de leur Ouest, Bretagne Développement permettra de programmer et de territoriale lorsexpérience en matière de création et des ruralitic 2011.inciter les autres pMI pMe à prendre Innovation poursuit son partenariat réaliser votre émission sans bougeren compte le design dans leur plan de avec neweez*, la wikiradio de de votre bureau.développement. Cette manifestation l’innovation. C’est avec Lannionvalorise dans le même temps les trégor Agglomération, qui avaitdesigners d’agences ou intégrés. accompagné l’entreprise saooti + d’infos dans le lancement de cette radiosalon nautique nouvelle génération, que Bretagne Chrystèle Guy Bretagne développement innovationdu 3 au 11 décembre 2011 à Paris Développement Innovation 02 99 84 78 76(Porte de Versailles) construit une toute nouvelle grille c.guy@bdi.frpour exposer l’excellence de la filièrenautique, la Bretagne sera fortement de programmes avec toujours plus de contenus éditoriaux : Écoutez neweez :représentée sous sa marque de territoire http://saooti.neweez.comau prochain salon nautique : un espace réseaux sociaux, culture internet,conçu pour informer le public sur les numérique, économie bretonne,loisirs nautiques et un autre de 600 m2 Écoutez neweez sur i-phonedédiés aux Chantiers de Bretagne. propriété intellectuelle, design… ou androïd : rendez-vous surLorient et Brest présenteront aussi les Vous avez des sujets à partager autour www.neweez.comgrands événements 2012 : la Volvo océanrace (17 juin - 1er juillet) et Les tonnerres de l’innovation ? Vous voulez testerde Brest (13 - 19 juillet). un nouveau média et animer votreContact : Philippe révillonBdi - 02 99 84 53 00 8 paré à innover I juin 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 9. reCHerCHe & AttrACtIVItÉ DU terrItOIreinvestissements MER: SciEncES dE l’EnviRonnEMEnt Et déMonStRatEuRS dotation ANR LAbex OcéAN 11 m€ dANs Le chANgemeNtd’avenir : forte eQUIPex NAOs (3 000 fLOtteURs 8 m€ PROfILeURs, RéseAU ARgO) eQUIPex IAOss (15 PLAtes-fORmes 5,3 m€ fLOttANtes dANs L’ARctIQUe)mobilisation IdeALg et embRc (dvPt. de LA stAtION 26 m€ bIOLOgIQUe de ROscOff et de LA fILIèRe mAcRO-ALgUes) INstItUt cARNOt IfRemeR - edROme (emR, 13 m€ stIc, bIOsANté, eNvIRONNemeNt, chImIede la Bretagne et mAtéRIAUx) Ieed fRANce eNeRgIes mARINes 43 m€ Ademe sAbeLLA (hydROLIeNNe) 3,8 m€ WINfLO (éOLIeNNe fLOttANte) 13,4 m€Questions à deux élus du Conseil régional de Bretagne : ORAc (hydROLIeNNe) 8,2 m€Bernard Pouliquen, vice-président du Conseil régional SciEncES infoRMatiquES / SciEncES huMainES Et SocialES ANR LAbex cOmIN LAbs (L’INteRNet dU fUtUR) 14 m€de Bretagne, chargé de l’enseignement supérieur et de eQUIPex RObOtex (15 LAbORAtOIRes 10,5 m€la recherche et loïg Chesnais-Girard, président de la sUR LA RObOtIQUe)commission économie, délégué à l’économie. eQUIPex fIt (RéseAU NAtIONAL mAtéRIeL et LOgIcIeL de test POUR L’INteRNet dU fUtUR) 5,8 m€ eQUIPex mAtRIce (ANALyse d’ImAge et ANALyse 2,5 m€ de L’ImPAct émOtIONNeL)Que peut attendre la Bretagne des Depuis plusieurs années, nousinvestissements d’avenir ? travaillons pour les anticiper et INstItUts cARNOt IcI (INRIA) et téLécOm 111 m€ et sOcIété NUméRIQUe (POLytechNIQUe, + 72 m€ les accompagner. C’est le sens du INstItUt téLécOm…)Bernard Pouliquen : L’accès à schéma régional de l’innovation et IRt b-cOm (RéseAUx et cONteNUs dU fUtUR) 55 m€la connaissance, l’élévation des de notre stratégie de développementniveaux de qualifications dans Bio-SantE économique. Le programmel’enseignement supérieur, le « Investissements d’avenir » est ANR bIOtech/cOhORte OfseP (tRAItemeNt 10,4 m€développement de la recherche et sa des dONNées d’ImAgeRIe médIcALe / scLéROse une opportunité qui peut s’insérer eN PLAQUe)valorisation, constituent des priorités dans notre stratégie globale. C’est bIOtech/bIObANQUe INseRm (mIse eN RéseAU 17 m€indispensables au développement pour cette raison que nous avons à L’écheLLe eUROPéeNNe de 70 ceNtReséconomique et social de notre région. de RessOURces bIOLOgIQUes NAtIONAUx) apporté notre soutien à différentsDepuis de nombreuses années, les bIOtech/f-cRIN INseRm (mIse eN RéseAU 18 m€ projets. Ainsi, pour donner un de 54 ceNtRes d’INvestIgAtION cLINIQUe)collectivités territoriales, au côté exemple, l’IeeD* France energiesdes chercheurs et enseignants- aGRi/aGRo EnviRonnEMEnt Marines nous permet d’accélérerchercheurs accompagnent les le développement d’une nouvelle ANR INstItUt cARNOt IcsA (sANté ANImALe 66 m€mutations nécessaires et la eN LIeN Avec Les AgRO-INdUstRIes dU secteUR filière dans le domaine des énergies de L’éLevAge et de LA RecheRche AgRONOmIQUemodernisation de notre appareil de de POINte dANs tOUtes Les dImeNsIONs marines. nous avions engagé de LA sANté)formation et de recherche dans de un travail que l’IeeD* permet de INstItUt cARNOt cémAgRef (écONOmIe veRte, 66 m€nombreux domaines… en février 2010, ActIONs PARteNARIALe de R&d fINALIsées valoriser et de porter plus haut.l’État a décidé de mettre en place Avec Les Pme) C’est la même ambition pour l’Irt**le programme « Investissements B-COM qui devra être au service des BP : La reconnaissance de notre retenud’avenir », programme de nature forces bretonnes du numérique et excellence a déjà gagné du terrain,à agir sur la capacité française à en examen devenir une vitrine pour la France mais il est vrai que sur plusieursinnover et à stimuler la croissance de notre savoir-faire. Le projet de gros dossiers comme la sAtt***,du futur. Ainsi, par des candidatures sAtt*** s’intègre lui dans notre B-Com, France énergie marine, leaux équipements et laboratoires volonté de faire se rejoindre la Labex sAFsI (systèmes agricolesd’excellence, aux instituts et sur créativité de la recherche et le monde et agroalimentaires durables) oul’action « Initiative d’excellence », entrepreneurial. l’initiative d’excellence, nous sommesla Bretagne et l’ensemble des encore au milieu du gué et l’effortcollectivités de l’Ouest de la France Peut-on déjà tirer un premier bilan ? doit être poursuivi. L’engagementse sont mobilisés pour offrir à lCG : nous ne pourrons le faire qu’au du Conseil régional est total. en toutnos étudiants de demain et à nos terme d’une procédure par ailleurs état de cause, cette mobilisation * Institutsentreprises, un pôle de recherche bien longue et bien complexe pour révèle des atouts sur lesquels la d’excellenceet d’enseignement supérieur lisible dans le domaine tous ! Mais félicitons-nous d’ores et Bretagne aura à construire dans lesau niveau mondial. Les sciences des énergies déjà de la très forte mobilisation des années qui viennent, ceci me donne décarbonées.de la mer et les stIC (sciences et bretons qui ont su, avec l’appui des à être confiant. notre responsabilité ** Institut detechnologies de l’information et de la élus et de l’ensemble des acteurs sera également d’être au côté de recherchecommunication) y contribuent déjà. du soutien au développement la communauté scientifique après technologique.loïg Chesnais-Girard : notre économique, monter des projets de la campagne lourde et complexe *** sociétés d’accélérationrégion fait face à des mutations grande qualité dans un temps limité, des appels à projets du « grand du transfert deéconomiques considérables qui convaincus que nous ne pouvions emprunt », qui ne saurait constituer technologie.touchent l’ensemble de nos filières. pas passer à côté des enjeux posés. une fin en soi. paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 9
  • 10. agroalimentaire : l’innovation continue innover et mieux vendre, un des enjeux majeurs pour la Bretagne. Point de vue de Jean-Paul simier, directeur des filières alimentaires à Bretagne développement innovation. Adossée à une agriculture et une pêche forte, l’industrie alimentaire bretonne est la première industrie régionale avec près de 40 % des emplois industriels et des exportations régionales. Avec 18 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 80 000 salariés, elle produit des biens de « grande consommation » vendus en France et en europe, dans la grande distribution. sur ce segment de marché « mature », la concurrence par les prix est féroce et incontournable. Innover en permanence est indispensable et cela ne concerne pas seulement le produit. Un hypermarché moyen compte 11 000 références alimentaires, le choix d’un produit prend 5 secondes et une innovation-produit sur 2 meurt en moins d’un an. Il est donc vital, de lier toute innovation à un marketing élaboré. Malgré des progrès depuis 10 ans, le lien entre innovation-produit et marketing est encore insuffisant dans l’agroalimentaire de Bretagne. Mieux vendre, c’est tout l’enjeu du Contrat de filière des industries agroalimentaires. Une thématique qui figure d’ailleurs parmi les questions centrales pour la Bretagne, aux côtés de la gestion des ressources humaines et de la nécessité d’innover dans la logistique. sUCCess storY siCa, 50 ans de « nous travaillons actuellement sur l’optimisation de la logistique dans une logique rail-route. C’est la vocation de Combiwest, opérateur intermodal dont nous sommes actionnaire avec d’autres coopératives », annonce Gwe- révolution ! naëlle roignant, responsable communication de la sICA. Aujourd’hui, la sICA regroupe 1 500 producteurs qui ont diversifié leur offre pour répondre aux nouvelles attentes Un demi-siècle… c’est l’âge de la siCa, acteur majeur des consommateurs : 300 000 tonnes de légumes sont de l’essor économique de la Bretagne avec la structura- produites par an, sous la marque de légumes frais la tion de la filière légumière. plus connue en France, prince de Bretagne (6 coopéra- tives se partagent cette marque). Début du XXe siècle, la Bretagne est en pleine mutation économique, les producteurs s’organisent. Alexis Gour- Institut de formation, restructuration des stations vennec créé la sICA en 1961 avec comme règle d’or : de conditionnement et d’expédition, laboratoires de équité et transparence des prix. son Comité économique recherche de nouvelles variétés, 46 espèces de légumes, régional est devenu depuis un modèle pour l’organisa- une gamme bio… La sICA est en constante ébullition tion des marchés de fruits et légumes en France. Avec le comme en témoigne emmanuel Descloux, directeur lancement dix ans plus tard de la Brittany Ferries pour marketing de prince de Bretagne : « tous les ans, nous transporter les productions légumières vers la Grande proposons de nouveaux produits, comme le petit pois Bretagne, la démarche globale est toujours d’actualité frais, les mini-poivrons rouges, jaunes… et les tomates de variétés anciennes qui fonctionnent bien ». esprit d’initiative, force collective associés au climat, 60 % des légumes au terroir et à un savoir-faire ancestral sont des atouts produits par la siCa qui ont permis à la sICA d’être aujourd’hui le premier groupement français de producteurs de légumes et le sont vendus à l’export. premier groupement horticole national… un succès bre- ton bien récolté !10 paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 11. FILIère AGrOALIMentAIre en BretAGne aCteUrs de l’innoVation Guidesadria, adapter, une place de plus en plus importante Zoom sur et naître de nouvelles habitudes les centres alimentaires comme le snacking : d’innovation technologiqueinnover, moderniser ! « Il y a 20 ans, on ne consommait bretons pas de sandwich. Aujourd’hui, l’offre snacking a explosé, avec une grande Bretagne variété de produits, de la salade Développement Innovation à la tarte salée en passant par des aliments, explique Jean-robert a réédité cette année le sandwich toujours plus élaboré. » l’annuaire des Geoffroy, directeur général d’Adria. 16 centres elles ont beaucoup évolué dans leurs La tendance aujourd’hui c’est la d’innovation infrastructures, dans la maîtrise diversité culturelle et les « produits technologique des process, dans la formation des exotiques », japonais, chinois, bretons qui équipes, et en r&D. » méditerranéens… la mondialisation accompagnent est entrée dans notre assiette ! la filière recettes allégées, nouveaux agroalimentaire conditionnements, l’industrie et végétale mais agroalimentaire s’est adaptée à également toutes CHiffres les autres filières nos besoins, comme le précise (tIC, automobile, Jean-robert Geoffroy : « Les 40 bougies… environnement, entreprises se sont complètement et une expertise reconnue ! biotechnologies, emparées des nouveaux besoins santé…). ◗ 110 adhérents. des consommateurs. elles ont À télécharger sur ◗ 50 salariés.Jean-robert Geoffroy, directeur général d’Adria aussi investi dans la performance www.bretagne- ◗ C.a : 4 millions d’euros (+12 %). industrielle. Il y a 40 ans, les IAA innovation.frD epuis 40 ans, Adria, centre de recherche et de transfertde technologie, offre des services étaient artisanales, aujourd’hui, c’est un véritable secteur industriel, avec ◗ exporte 8 % de ses études. ◗ leader en qualité et sécurité des aliments. une offre produit très diversifiée et de eveil au goût &pour améliorer la compétitivité très grande qualité. » ◗ adria est impliqué dans 18 projets à la nutrition en d’entreprise labellisés Valorial Pays de morlaixvia l’innovation et la formation et depuis 2007.accompagne la constante évolution Depuis plus de 10 ans, on voit les Vegenov-BBV a édité ◗ 150 emplois créés parde l’agroalimentaire en Bretagne. durées de consommation sur les 3 entreprises issues des travaux un « Guide d’éveil au« Les entreprises ont énormément viandes emballées s’allonger, le d’adria. goût et à l’équilibreprogressé sur la sécurité et la qualité marché des plats cuisinés prendre alimentaire » sur les thématiques des fruits & légumes, des cinq sensl’emballage, patrimoine breton ! et de la nutrition. Destiné à l’usage des enseignants des cycles 1, 2 et 3 et des animateurs des centres de loisirs, ce guide PostÉ Par Blandine laGain, inGÉnieUr a été élaboré sous la emBallaGe à BreiZPaCk forme d’un CD-rom associant des bases théoriques, desL’industrie de l’emballage est présente de façon historique moyens de recherche et d’essais. pour coordonner, ces exercices et desen Bretagne. Avec aujourd’hui 300 entreprises dans ce acteurs, Breizpack, réseau des industriels de l’emballage ateliers conceptuels.secteur, la région propose des savoir-faire étendus, de la en Bretagne soutient la filière depuis 15 ans par des Contact:transformation des emballages bois à la mise en œuvre actions de formation, d’information, d’organisation Céline Baty-Juliendes matières plastiques. L’emballage offre à la filière d’événements, de mise en relation, et développement de batyjulien@vegenov.comagroalimentaire des produits de fort niveau technologique projets. www.breizpack.net 02 98 29 06 44qui permettent leur conservation et leur mise en valeur.produire des emballages beaux, légers, fiables etéconomiquement abordables, requiert des compétenceset des développements spécifiques. De plus en plus,les industriels de l’emballage et du conditionnementrépondent collectivement à ces besoins : le spécialiste desbarquettes avec l’expert en thermoformage, le carton serapprochant du plastique, les technologies du plastiquedémontrent leur complémentarité… Cet état d’espritindustriel original est soutenu par des compétenceslocales pointues, tant en termes de formation que de paré à innover I septembre 2011 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 11
  • 12. BretOns D’ICI et D’AILLeUrs Jean-Vincent le Berre, producteur d’exception C’est sur 2 000 m2, une petite parcelle de terre exposée et pour éviter aux stigmates de perdre leur belle couleur pendant la phase le saviez- plein sud entre lizio et Guégon (56), que Jean-Vincent du séchage, il emploie une méthode vous ? le Berre exerce sa passion. de torréfaction. Le producteur qui dépose rapidement la marque safran « le safran Depuis trois ans, il y cultive le crocus de Bretagne® – mais beaucoup sont de Bretagne® a également l’idée d’en n’est pas sativus, une petite fleur d’un violet frelatés ou ont déjà plusieurs années faire un produit millésimé. « On arrive comme doux et dont le pistil rouge vif donne, et donc perdu tous leurs arômes », à un produit exceptionnel et haut de le poivre. après un délicat séchage, l’épice la déplore Jean-Vincent Le Berre. gamme », se félicite-t-il. avant de le plus convoitée au monde, le safran. cuisiner, Appelé aussi or rouge, on lui accorde la qualité sinon rien transformer le rouge en or il faut mille vertus, mille légendes. Des l’infuser. légendes qu’on associe plus volon- passionné par le monde du végétal Ce produit de rêve, Jean-Vincent si bien tiers aux contes des Mille et une nuits qu’il aime découvrir au gré de ses Le Berre doit maintenant le vendre. qu’avec un et qui nous font oublier que la fleur voyages, Jean-Vincent Le Berre, ses clients? Les restaurateurs et les gramme de de safran a bel et bien été cultivée en n’imagine pas faire autre chose étoilés qui ont très vite reconnu à qui safran, on France au XVIIIe siècle. Jean-Vincent qu’un produit qualitatif. Formé par un ils avaient à faire. « Ils ont vu que je peut préparer Le Berre, diplômé en sciences et expert, il a investi dans une parcelle maîtrisais bien mon sujet et une 100 assiettes ». technologie de l’agronomie et de l’en- « à taille humaine », acheté ses pre- relation de confiance s’est établie. vironnement et technicien conseil en miers bulbes et appliqué toutes les par respect, les restaurateurs avec agriculture biologique, nous assure méthodes de l’agrobiologie. « C’était qui je travaille ne m’ont jamais que le crocus sativus n’a rien d’une un coup de poker, un défi, mais j’étais demandé de baisser mon prix, ils plante exotique. Laissée de côté pen- prêt, reconnaît-il. J’ignorais si les savent le travail que cela représente. ContaCt : dant un temps au profit de produc- bulbes s’adapteraient au sol breton. Aujourd’hui, ils me sollicitent pour Jean-Vincent tions légumières plus nourricières, Il fallait attendre la première récolte que je cultive d’autres épices ou Le Berre – cette plante rustique, ce « drôle pour le savoir. en outre, même s’il aromatiques. Je fais partie de leurs safran de s’agit d’une petite production, cela petits producteurs sympathiques », de bulbe », comme il le définit, est Bretagne® aujourd’hui mis en terre par des demande beaucoup de travail car, de s’amuse Jean-Vincent Le Berre. 02 97 93 89 07 producteurs français qui cherchent à la plantation à la récolte, rien n’est en cuisine, quelques chefs bretons, misterjv56@ mécanisable. Il y a des journées où il faire un produit de qualité. « Certes, des étoiles plein les yeux, subliment yahoo.fr les safrans qui viennent du Maroc ou faut travailler jusqu’à 19 h par jour ! », le homard, le poisson, les desserts, www.safran- de-bretagne.fr d’Iran sont moins chers que le mien poursuit-il. Depuis sa première récolte les liqueurs même avec le safran de – 13 €/g pour un produit d’expor- en 2009, Jean-Vincent Le Berre Bretagne® et transforment les pré- tation contre 30 €/g pour le safran produit 300 à 400 g de safran par an. cieux stigmates rouges en or. publication de Bretagne Développement Innovation - Directeur de la publication : François-nicolas sourdat - rédaction : Chrystèle Guy, Béatrice ercksen, Dominique Quintin Crédits photos : emmanuel pain - Création et réalisation : Avec le hippocampe.com - 800007 - Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine - Issn : 1624-8589 • tirage 7000 ex - Bretagnesoutien de Développement Innovation - 1 bis route de Fougères / 35510 Cesson sévigné - tél. 02 99 84 53 00 / Fax 02 99 84 01 20 / mail Ce projet est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Bretagne redaction@bdi.fr avec le Fonds européen de développement régional