Your SlideShare is downloading. ×
#21                                                                                                    Janvier / Février 2...
PARÉ à             INNOVER                               INITIATIVES ET PARTENARIATS    PORTRAIT                          ...
BRÈ VES … BRÈV ES…BRÈ VE S… BRÈVE S…BRÈVES…BRÈVES……BRÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES…ACTUALITÉS ET RENDEZ-VOUS A ...
PARÉ à                                                                                       INNOVER                      ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Paré à innover 21

260

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
260
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Paré à innover 21"

  1. 1. #21 Janvier / Février 2005 DE l’iDÉE…… À L’iNNOVATiON Cellis Pharma … joue sans complexe dans la cour des grands Interview : p.3 Pierrick Auvray, Cellis Pharma Elle a tout juste un an, et elle est pleine de promesses. Dirigée par Pierrick Auvray, un jeune Docteur en biologie et cancérologie amoureux de sa région, Cellis Pharma se fait sa place au soleil. Spécialiste du développement préclinique des médicaments, la société propose des services sur mesure aux labo- ratoires du monde entier, pour découvrir et aider à développer de nouvelles thérapies. Cellis Pharma mène parallèlement ses propres recherches en onco- logie. Tout va donc pour le mieux pour la petite en- treprise installée à Saint-Malo dans les locaux de la Pépinière d’Entreprises Le Cap. Il faut dire que de nom- breuses fées se sont penchées sur son berceau : Plate- Forme d’Initiatives Locales de l’agglomération ma- louine (PFIL), Bretagne Entreprendre, ANVAR, Région Bretagne, CCI de Saint-Malo, Pépinière d’Entreprises Le Cap ont aidé financièrement et techniquement à sa naissance. Une collaboration exemplaire. >>>Suite page 3Sommaire p.2 Sarl Le Bihan Artisans et éleveurs choisissent la qualité p.4 Europe et Partenariat Un projet touristique innovant soutenu par lEurope
  2. 2. PARÉ à INNOVER INITIATIVES ET PARTENARIATS PORTRAIT Artisans et éleveurs choisissent la qualité Robert Le Roux, Entreprise Le Bihan Chargé de Mission auprès des Installée à Saint-Fiacre (22) depuis 1973, l’entreprise de charpente Le Bihan/Sérandour a été l’une des pionnières de la Démarche Charte de Qualité. Une nouvelle façon de travailler qui satisfait entreprises du secteur bois à la Gilbert Le Bihan, fondateur de la société. Chambre Régionale de Métiers «Il y a toujours eu beaucoup de travail chez de Bretagne (CRMB) les éleveurs pour les artisans, explique Gilbert Le Bihan ; depuis quelques années, la mise aux normes des élevages* a encore gonflé notre Sous peine de disparition, carnet de commande. Lorsque les constructions les entreprises petites ou étaient de taille moyenne, on pouvait faire grandes doivent s’adapter face. Comme mes collègues, j’ai toujours cons- aux évolutions des marchés. truit moi-même mes charpentes. Seulement Un des rôles de Robert Le voilà : on sait bosser, mais on est artisans, pas Roux est de les accompa- ingénieurs bois. Alors quand les structures ont gner dans ces mutations. commencé à évoluer, à grandir, on a fait un peu La Démarche Charte de n’importe quoi.» L’acier a alors pris le pas sur le Qualité pour les bâtiments bois. «Le métallique, c’était pratique, poursuit le agricoles pour bovins est un chef d’entreprise. Ca arrivait tout prêt de l’usine, Fournis par le cabinet Albertani, les systèmes exemple concret de cette on n’avait plus qu’à monter. Ca faisait l’affaire de construction permettent aux charpentiers de aide : depuis 1992, un plan d’envergure a de tout le monde.» Jusqu’au jour où quelques produire et monter des structures imposantes : été mis en place en Bretagne. Il associe la artisans costarmoricains ont pensé que, s’ils «les portées peuvent atteindre 20 mètres, dit CRMB aux Chambres d’Agriculture des 4 maîtrisaient les nouvelles techniques de cons- Gilbert Le Bihan. Sur le plan, tout est étudié et départements et au GIE Lait-Viande. Pres- truction, ils pourraient redonner au bois ses noté pièce par pièce, boulon par boulon, pointe sés par la CEE de mettre leurs bâtiments en lettres de noblesse. Avec l’aide de la Chambre par pointe. On travaille dans la confiance, conformité avec les normes environne- régionale des Métiers et de la Chambre d’Agri- on sait qu’on ne peut pas se tromper. Et puis mentales, les éleveurs de bovins ont fait culture des Côtes d’Armor, ils créent l’ «Associa- le bois a beaucoup d’avantages.» Moins cher appel à des constructeurs de charpentes. tion des constructeurs de bâtiments agricoles» que l’acier, agréable à travailler, il apporte un «Ces artisans, qui connaissent bien le et se dotent d’une charte de qualité. Son but est confort acoustique et thermique certain, et ne monde agricole et qui ont un savoir-faire de permettre aux artisans de rester constructeurs véhicule pas d’électricité statique néfaste aux indiscutable, n’étaient malheureusement tout en réalisant des animaux. plus en mesure de répondre aux attentes bâtiments dignes des des éleveurs, explique Robert Le Roux. meilleurs ingénieurs. * suite à la mise en place du Plan Maîtrise de la Leurs techniques de construction n’étaient Et répondre, de ce fait, Pollution d’Origine Agricole (PMPOA) plus adaptées aux bâtiments (augmenta- aux demandes des éle- tion des volumes, ventilation, organisation veurs. Convaincus par du travail des éleveurs différente) et les la démarche, les arti- Contact : SARL Le Bihan, Saint-Fiacre (22) condamnaient à laisser la place à l’indus- sans du Finistère, du Tél : 02 96 21 45 25 trie et à n’être, au mieux, que des poseurs Morbihan et d’Ille-et- de charpentes. Nous avons donc décidé Vilaine viennent gros- de les aider à adapter leur offre aux be- sir les rangs. soins des éleveurs et avons fait appel aux services du bureau d’études Albertani, spécialisé en structures bois. Cette initia- tive a permis la satisfaction des clients éleveurs, poursuit Robert Le Roux, heureux de bénéficier de bâtiments de Coup de pouce financier aux constructeurs de charpente qualité, confortables et chaleureux, dotés de l’étiquette «développement durable» Les FRAC et PTR* sont des aides financières la mise en application du système choisi. Des bénéfique à leur image ; elle a rendu qui encouragent les entreprises à faire appel rencontres régulières entre les acteurs de ce possible le bon fonctionnement de nom- aux conseils et compétences de prestataires. projet ont permis d’échanger des idées, de pro- breuses entreprises, le bien-être de leurs Pour répondre aux besoins nouveaux des éle- fiter des expériences de chacun. Le résultat est dirigeants et de leurs personnels. Sans veurs, les artisans ont ainsi été accompagnés par probant : 78 entreprises, dont 40 de charpente, elle, en Bretagne, bon nombre d’artisans le bureau d’études dinannais Albertani. ont bénéficié de cette initiative partiellement charpentiers constructeurs de bâtiments Ce dernier a produit, d’après un cahier des char- financée par des fonds publics. bovins ne seraient probablement plus ges, plusieurs systèmes constructifs proposés présents sur le marché.» Elle a aussi aux artisans, en fonction de leur outil de travail, *FRAC - Fond Régional d’Aide au Conseil préparé l’avenir : ces artisans formés de leur savoir-faire et de leurs envies. Une for- Plus d’infos : CRMB (cf. ci-contre) aujourd’hui pourront évoluer demain vers mation aux dernières technologies leur a été la fabrication des petits bâtiments indus- prodiguée, et chaque entreprise a bénéfi- *PTR - Prestation Technologique Réseau triels et artisanaux. cié d’un accompagnement personnalisé pour Plus d’infos : www.rdt-bretagne.net Contact : Robert Le Roux CRMB - 02 97 63 95 00 AGENDA leroux.ser-crm@wanadoo.fr ■ Retrouvez Bretagne Innovation au CFIA (Carrefour des Fournisseurs des Industries Agroalimentaires) 8-10 mars 2005 au Parc des Expositions de Rennes Aéroport Hall 4 – stand B31. Plus d’infos : Chrystèle Guy – 02 99 67 42 00 cguy@bretagne-innovation.fr ■ MIS 2005 : symposium européen Molécules et Ingrédients Santé organisé par CBB Développement / 18 et 19 mai 2005 à Rennes. Plus d’infos : www.cbb-developpement.com. Inscriptions : Nadine Le Mignon ou Patrice Morel CBB Développement - 02 99 38 33 302 PARÉ À INNOVER #21 - Janvier / Février 2005
  3. 3. BRÈ VES … BRÈV ES…BRÈ VE S… BRÈVE S…BRÈVES…BRÈVES……BRÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES… BR ÈVES…ACTUALITÉS ET RENDEZ-VOUS A LA UNE Interview L’Atelier du lait, une aide pour la filière.DE l’iDÉE…… À L’iNNOVATiONPierrick Auvray, CELLIS PHARMA [...suite] La création d’ateliers laitiers fermiers s’amplifie en Bretagne suite aux réformes de la PAC. Pour soutenir les producteurs et transformateurs bretons dans cette démarche, l’Atelier du lait propose la compétence et les services technologi-Paré à Innover : Qu’est-ce que le développement lisons pas de tests type que nous adaptons aux ques du CETAA* et de l’ITG Ouest. Accom-préclinique des médicaments ? molécules, nous créons des tests spécifiques pagnement à l’installation, recherche de pour les molécules étudiées. financements, aide technique et sanitaire,Pierrick Auvray. : Cela consiste à formations, essais en atelier de fabrica-tester les activités des molé-cules qui composent les médi-caments mis au point par les Tester et développer P.A.I. : Vous menez parallèle- ment des recherches… tion, analyses physico-chimiques, plans HACCP, environnement… sont les servi- ces applicables à l’ensemble des produitslabos pharmaceutiques. Dansnos laboratoires, nous déve-loppons des tests in vitro que les molécules des P.A. : En effet, nous cher- chons à découvrir de nou- velles cibles thérapeutiques laitiers : lait et crème de consommation, beurre, yaourts, desserts lactés, fromages frais et affinés.nous utilisons pour caractéri-ser les molécules, et prédireleur efficacité chez l’homme. médicaments en oncologie, en partenariat avec IFREMER à Caen. Nous avons aussi un projet thé- * CETAA : Centre d’Expérimentation et de Technologie Agroalimentaire Contacts :Nous intervenons dans le domaine de la can- rapeutique pour le cancer du sein, propre à la Gilles Garric – CETAA - 02 99 59 80 68cérologie, des maladies neuro-dégénératives, société, dont les premiers résultats devraient cetaa@lycee-landedubreil.orgmétaboliques et génétiques, de la diabétologie être dévoilés à la fin de l’année. Grégory Roset – ITGOUESTet de l’agro-alimentaire. La cosmétique est no- 02 23 48 55 89 - itff.roset@wanadoo.frtre prochaine cible. Nous avons aussi développé P.A.I. : Tout va donc bien pour vous ?une activité de recherche et développement detests qui sont directement vendus à nos clients. P.A. : Nous sommes très satisfaits de cette pre- mière année d’activité. Nous comptons embau- Le groupe Oséo est lancé ! cher 2 ou 3 chercheurs/ingénieurs en 2005, 1 ou Le 17 janvier 2005 a été officiellement 2 supplémentaires dans les 3 prochaines années, lancé Oséo, groupe issu du rapproche- pour porter notre effectif à 8 personnes. Nous ment des compétences et des savoir-faire déménagerons aussi en 2007, pour intégrer des de la BDPME* (et de sa filiale Sofaris), de locaux plus spacieux sur la prochaine technopole l’Anvar et de l’Agence des PME. de Saint-Malo/Rennes-Atalante. En se regroupant, les trois entités portent la même ambition : accompagner la croissance des entreprises dans toutes Contact : Pierrick Auvray - CELLIS PHARMA les phases de leur existence et faciliter 02 99 19 69 70 l’accès des entrepreneurs aux dispositifs contact@cellispharma.com nationaux ou régionaux d’appui aux PME www.cellispharma.com et à l’innovation. Oséo interviendra aux côtés de ses par-P.A.I. : Les laboratoires pharmaceutiques ne dispo- tenaires privés et publics au service de lasent-ils pas de leurs propres unités de recherche ? dynamique des 2,5 millions de PME, tradi- tionnelles ou à fort contenu technologi-P.A. : Si, mais ils font appel à nous pour deux rai- que, qui irriguent notre tissu économiquesons : la première, c’est que la sous-traitance leur et qui veulent se développer. Le groupecoûte parfois moins cher. La seconde, c’est que Oséo est implanté dans toute la France,notre intervention permet de vérifier la validité dans chaque région et Dom-Tom, à tra-des tests qu’ils ont déjà effectué et leur donne vers les réseaux Anvar et BDPME.une caution, puisque nous sommes laboratoire Et déjà un site… www.oseo.frindépendant. Nos clients apprécient de plus le *BDPME : Banque de Développement des PME«sur mesure» que nous leur offrons : nous n’uti- Le Trophée Bretagne Communication récompense l’agence «A l’Encre Bleue»CBB - Résultats du 1er appel à propositions Ingrédients et Molécules Actives Pour la seconde année consécutive, la jeune agence «A l’Encre Bleue», implan- tée à Vannes, est récompensée pour uneCBB Développement a lancé le 1er appel à pro- co-produits de l’industrie agroalimentaire, la campagne d’affichage de l’URSSAF : lapositions sur le thème des Ingrédients et Mo- synthèse de nouveaux actifs à partir de compo- lutte contre le travail illégal. Elle avaitlécules Actives. L’objectif est de soutenir les sés végétaux et le développement d’une métho- obtenu, l’an dernier, le prix spécial coupprojets de développement des laboratoires de de de détection de polluants. de coeur du jury pour une campagnerecherche publics bretons, afin de favoriser leur d’affichage de la Chambre d’agriculture.transfert et leur valorisation dans l’industrie. L’agence, créée il y a 5 ans par BénédicteSur 10 dossiers déposés, 4 propositions ont été Contact : Patrice MOREL Lefevre compte aujourd’hui 5 salariés.retenues par le Conseil Régional de Bretagne CBB Développement - 02 99 38 33 30pour le financement des surcoûts de développe- aap-ima@cbb-developpement.com Contact : Bénédicte Lefevre - Le Moal A l’encre Bleue - 02 97 68 14 35ment. Les thèmes abordés sont la valorisation de www.cbb-developpement.com/webrecherche benedicte.lefevre@alencrebleue.compatrice.morel@cbb-developpement.com ■ 4ème Terralies : le salon de l’agriculture en Côtes d’Armor se tiendra / 28 et 29 mai 2005 au Parc des Expositions de Brézillet à Saint-Brieuc.Nouveauté : cette année, le salon crée un pôle alimentation et propose aux industriels de l’agroalimentaire d’exposer leurs produits. Infos et inscriptions : Nathalie Le Bournault – 02 96 79 21 30■ Le salon européen de la recherche & de l’innovation / du 3 au 5 Juin 2005 regroupera l’ensemble des acteurs de la Recherche publique et privée : universités, labos, entreprises, incubateurs etfinanciers, collectivités locales … la 1ère édition de ce salon, unique en son genre en France et en Europe, se tiendra à Paris - Porte de Versailles. Plus d’infos : www.salon-de-la-recherche.com PARÉ À INNOVER #21 - Janvier / Février 2005 3
  4. 4. PARÉ à INNOVER EUROPE ET PARTENARIAT Avec la participation de l’Union Européenne Projet cofinancé par le FEDER Sym’Previus partage son savoir sur les micro-organismes Un projet touristique En 1999, un réseau de innovant soutenu par l’Europe laboratoires s’est mis en Ageco, une association locale de la Baie de la Forêt au sud de la place sous le nom de Cornouaille (29), spécialisée dans le montage et l’accompagnement de Sym’Previus, visant à micro-projets sur le littoral s’est engagée dans un projet Interreg III B rassembler l’ensemble Espace Atlantique «La Route des Baies». La finalité du projet est de des compétences natio- faire émerger des activités touristiques innovantes en croisant les divers Loïc Loussouarn, Président de Ageco et nales en microbiologie travaux menés par chacun des partenaires européens. Raymonde Marrec, Directrice de Adeco. prévisionnelle. Depuis octobre 2004, un outil d’aide à l’expertise issu de cette colla- Ce projet d’une durée d’un an, s’est achevé en locale. Nous nourrissons de nouvelles idées boration est disponible sur internet : octobre 2004. Tout au long du projet, Ageco nées de l’observation des autres, et cela nous www.symprevius.org s’est fait épauler par la technopole Quimper- amène à réfléchir sur nos propres modes de vie C’est un outil au service de la sécurité des Cornouaille qui lui a prodigué conseils et et stratégies de développement.»… B RÈ VE S… BRÈV ES …BRÈ VES …KIOSQUE…KIOSQUE…KIOSQUE…KIOSQUE… aliments qui constitue une innovation de cadrage pour mener à bien ses actions. «Même s’il est vrai que les projets européens premier plan au niveau international. Pour Raymonde Marrec, directrice d’Ageco, nécessitent un fort investissement en temps Destiné aux professionnels de l’alimenta- les résultats sont très concluants. Les travaux et en finances, poursuit-elle, le cofinancement tion, Sym’Previus est non seulement une conduits ont montré qu’il était important de de la Commission Européenne nous a permis base de données continuellement enrichie s’attacher aussi à développer des actions dans de nous engager dans des actions et pro- (à partir de sources industrielles ou biblio- l’arrière pays*, et pas seulement sur la bande jets émergents que nous n’aurions pu porter graphiques), mais il propose également un littorale déjà bien exploitée. Cela s’est traduit seuls. C’est un soutien complémentaire tant au module de simulation. par la création d’une association «Le Val des niveau relationnel que financier pour élargir le Sym’Previus est le premier outil d’exper- Rivières» qui propose en sus de la simple loca- panel de nos activités et soutenir l’engagement tise microbiologique prenant en compte la tion, et en intersaison, des ateliers d’artiste, de structures publiques ou privées sur des pro- matrice alimentaire. peinture et sculpture avec des professionnels. blématiques territoriales. C’est une nouvelle Deux autres projets font aujourd’hui l’objet ouverture pour nos sociétaires et un juste Contact : Olivier Couvert - Dominique Thuault d’une étude de faisabilité. retour pour nos adhérents.» Adria Développement - 02 98 10 18 80 Pour Raymonde Marrec, travailler sur un projet olivier.couvert@adria.tm.fr à l’échelle européenne aide indéniablement Contacts : à faire évoluer ses propres méthodes de tra- Raymonde Marrec – 02 98 97 15 44 Nouveauté web : www.critt-sante.fr vail : «Lors de réunions avec nos homologues européens, commente-t-elle, j’ai constaté que Ageco - ageco@wanadoo.fr Rachel Portal-Sellin - 02 98 10 02 00 Le Centre Régional d’Innovation et de confronter nos pratiques était un bon moyen Technopole Quimper Cornouaille Transfert de Technologie du secteur de la de prendre conscience des caractéristiques et rachel.sellin@tech-quimper.fr santé vous ouvre les portes de son nou- des points forts de notre territoire et de notre veau site. Il vous informe sur ses missions, culture. Nous pouvons ensuite mieux orienter *Pays des Portes de Cornouaille, offices de tourismes et ses actions et son réseau. Il met également nos actions pour un retour sur l’économie communauté de communes de Concarneau et Quimperlé. en ligne des outils de veille (emploi, biblio- thèque) et des actualités santé. Un espace adhérent a également été prévu pour ANNONCES Emulsifiants de bitume sur L’Europe au Féminin accéder à un annuaire santé et à une veille normative et réglementaire. base végétale respectueux A l’heure de la parité, de «l’en- de l’environnement treprenariat féminin» et du débat sur l’égalité profession- Appel à participation : L’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Rennes et la nelle, Women2FP6* aide les PME portées par des femmes à inté- 7ème Concours National d’aide La convention d’affaires société APPIA viennent de mettre au point un nouveau grer des projets de Recherche à la création d’entreprise de internationale Val’océan procédé breveté de synthèse et d’Innovation financés par la Commission Européenne. Pour technologies innovantes Elle s’est déroulée les 23 et 24 d’émulsifiants pour l’indus- trie routière respectueux de valoriser les compétences et savoir-faire de votre entreprise, Tout porteur de projet souhaitant créer une novembre 2004 au Palais des l’environnement. Ce procédé, nous vous proposons des rendez- entreprise à partir d’une technologie inno- congrès de Lorient. Le thème developpé au sein de l’UMR vous individuels pour compléter vante peut se porter candidat et concourir de cette édition était «Produits CNRS n° 6052 dans le cadre un profil de coopération relayé dans l’une des deux catégories : «Emer- de la mer & Santé». Si vous d’une convention ADEME, ensuite auprès de partenaires gence» : le projet est au stade de l’idée ou avez manqué ce rendez-vous, utilise et valorise des huiles potentiels. «Création développement» : le projet en Bretagne Innovation met à métropolitaines et les produits *Women2FP6 est un projet soutenu est à un stade avancé et permet une créa- votre disposition le résumé des par la Commission Européenne de l’industrie sucrière. tion d’entreprise imminente. conférences qui se sont tenues regroupant une quinzaine de régions Chaque lauréat recevra une subvention pendant ces deux journées. Contact : Xavier Bourdon européennes. d’un montant maximum de 45 000 €, caté- ENSCR - 02 23 23 80 03 gorie «Emergence» et 450 000 €, catégorie Contact : Chrystèle Guy xavier.bourdon@ensc-rennes.fr Contact : Bretagne Innovation 02 99 67 42 00 Sylvie Huguet - Nathalie Liva «Création Développement». cguy@bretagne-innovation.fr 02 99 67 42 00 Date limite d’inscription : 17 Février 2005 contact@bretagne-innovation.fr Contact : Didier Chaton - Anvar Plus d’infos sur Valocéan : contact@valocean.com 02 99 38 45 45 - breta@anvar.fr ABONN E M E N T PROCHAIN NUMÉRO : MARS - AVRIL 2005 Directeur de Publication : James Leighton Vous souhaitez faire connaître Paré à Innover à… Rédaction : Chrystèle Guy, Nathalie Liva, Béatrice Ercksen Création et réalisation : a utrement Loïc Bohuon Nom ................................................................................................................................................................................................................................................. Impression : CPS ISSN : 1624-8589 •-Tirage 5500 ex Entreprise ................................................................................................................................................................................................................................ Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne Adresse ....................................................................................................................................................................................................................................... Bretagne Innovation •-18 place de la gare • CS 26927 - 35069 Rennes Cx Tél 02 99 67 42 00 • Fax 02 99 67 60 22 • contact@bretagne-innovation.fr 4 PARÉ À INNOVER #21 - Janvier / Février 2005

×