PARÉ à   N°6
                     INNOVER
                       Lettre d’information de l’innovation en bretagne
        ...
PARÉ à                                 Lettre d’information de l’innovation en bretagne
    INNOVER
   BREVES Initiatives ...
PARÉ à
       INNOVER Dossier spécial
                                  Les ressources Humaines au
                       ...
PARÉ à                              Lettre d’information de l’innovation en bretagne
     INNOVER
Dossier spécial
        ...
PARÉ à
                                                                                                                   ...
PARÉ à                               Lettre d’information de l’innovation en bretagne
     INNOVER
Dossier spécial
       ...
PARÉ à
                                                                                                                   ...
PARÉ à                                       Lettre d’information de l’innovation en bretagne
       INNOVER
Kiosque Europ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Paré à innover 6

724

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
724
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Paré à innover 6

  1. 1. PARÉ à N°6 INNOVER Lettre d’information de l’innovation en bretagne septembre - octobre 2001 Innover, c'est avoir l’esprit ouvert et se libérer des préjugés Vorreseur t s e ti conv ro €turieur né à l’i (page 7) Interview : Pascal Coulombier, Sommaire Sommaire "BOOM AUDIO" P.2 Protéger le littoral et "Selon vous, innover c’est…" les berges fluviales. Pascal Coulombier, 44 ans, est inventeur. Avec Boom Audio, la Espace Pur P.3 société qu’il a montée en 1995, cet ingénieur du son commer- cialise ses inventions : la plus petite grue au monde pour réa- liser des prises de vues à distance, supports pour accrocher Dossier spécial des micros… Récemment récompensé à Las Vegas pour son Les ressources Humaines nouveau système, il base son activité sur l’innovation. Pour lui, au cœur du changement ; innovation rime avec création. nouvelles préoccupations La SARL Boom Audio vient juste d’entrer dans ses nouveaux et stratégies des PME murs, à Bruz. Comme souvent dans les “Start-up”, Pascal Coulombier est seul avec un caméraman devenu son associé. Il a suffi d’un prototype de la Coolcam et de quelques heures de prises en main pour que le caméraman s’embarque aux P.7 Selon vous, côtés de Pascal. L’inventeur, lui, mène de front sa vie person- innover c’est... nelle et sa double vie professionnelle : celle à France 3 Ouest, Interview de Pascal Coulombier et celle à Boom Audio. P.8 POLARIS (Suite page 7) encapsule des vitamines pour conquérir le monde
  2. 2. PARÉ à Lettre d’information de l’innovation en bretagne INNOVER BREVES Initiatives et partenariats BREVES Initiatives et partenariats Protéger le littoral et les berges fluviales. Espace Pur est spécialisée dans le traitement de Pour la pose, nous collaborons avec des entre- l'érosion marine et fluviale, dans la protection prises locales." du littoral et des berges ainsi que dans la gestion Coup de pouce de la CCI Quimper… des stocks sédimentaires. Pour cela, elle a développé un produit, le Stabiplage®. En créant son entreprise, Béatrice Cornic s'est entourée de conseils : "J'ai rencontré Blandine Pamard de la CCI Quimper Cornouaille qui m'a Une nouvelle recrue La société Espace Pur est née en 1997, après un permis de bénéficier d'une P.T.R.* pour adapter le chez B.B.V. brevet déposé par Jean Cornic pour le Stabiplage®. Cet ouvrage en géocomposite capte Stabiplage® à des mers à faible marnage. Elle nous a aussi dirigé vers la C.R.C.I. de Rennes pour Manuelle BODIN, ingénieur le sable et le stabilise durablement, aussi bien entamer la démarche "Cap Export", et être recon- agronome et docteur en pour les mers à fort marnage qu'à faible marnage, nu à l'export. Pour une petite société comme la biologie cellulaire, vient d'être ou encore pour les fleuves. Il est utilisé par nôtre, il est très important de s'armer de conseils recrutée par Bretagne exemple pour consolider les dunes, éviter la for- extérieurs et pour cela on peut dire que la CCI Biotechnologie Végétale mation de brèches, augmenter les surfaces de Quimper nous a ouvert les premières portes." pour animer l'équipe de plage, etc… biologie cellulaire. Nous avons interrogé Béatrice Cornic, fille de l'in- Sa fonction sera de mettre à venteur et gérante de l'entreprise : "Mon travail disposition des professionnels est très diversifié puisque l'effectif de la société de la filière végétale bretonne est de 2 salariés, nous employons aussi ponctuel- et des partenaires privés lement 3 personnes pour la fabrication et la pose (semenciers, obtenteurs…) du Stabiplage®. Mon père est directeur technique les outils biotechnologiques et et moi je m'occupe du montage des dossiers, de la le savoir-faire de BBV réalisation des études et du développement à en culture in vitro. l'export. Pour la France, ce sont les collectivités Contact : territoriales, les départements ou les communau- Manuelle BODIN – B.B.V tés de communes qui font appel à notre savoir- 02 98 29 06 44 faire. A l'étranger, ce sont directement les Etats bodin@bbv.fr comme par exemple au Bénin." "Le Stabiplage® n'est pas un produit standard, … …c'est pour cela que l'étude préalable est très importante. C'est elle qui va déterminer les causes de l'érosion et par conséquent la taille du Stabiplage® à fabriquer, et le lieu d'implantation sur le site. Il est ensuite fabriqué dans nos ateliers. Stabiplage® pendant le captage des sédiments, à l’anse du Stole (56). * P.T.R. : Prestation Technologique Réseau, aide financière pla- Une formation Contact : Béatrice CORNIC – Espace Pur fonnée à 5000 € pour tout projet technologique, et prescrite e-learning proposée 02 98 52 32 55 uniquement par les membres du réseau. Pour plus d'informa- par l'ADRIA stabiplage@wanadoo.fr tions : Marie-Pierre Meuric rdt@bretagne-innovation.tm.fr L'ADRIA a développé une application multimédia de formation sur les Bonnes Pratiques Hygiéniques destinée au personnel des entreprises alimentaires : HYG-IAA. Initiatives et partenariats Initiatives et partenariats "Ma mission : accompagner les entreprises C'est grâce à ces rapports privilégiés que Blandine Pamard parvient à identifier les besoins technologiques et/ou Ce CD-ROM interactif et dans leur projet de développement" économiques des entreprises. attrayant propose des thèmes comme : le bien-fondé Elle recherche ensuite les ressources adaptées parmi ses Blandine PAMARD s'occupe - avec André Scouarnec - du des règles d'hygiène, comment collègues de la Chambre de Commerce et de l'Industrie, développement industriel à la Chambre de Commerce et éviter la contamination auprès d'autres conseillers du réseau ou auprès de presta- d'Industrie de Quimper Cornouaille. Elle est membre du microbienne et taires bretons. Réseau de Diffusion Technologique. la prolifération, etc… "Mon métier c'est de donner des pistes aux entreprises en "Ce qui est important dans mon travail Contact : leur proposant une aide technologique adaptée et en les c'est l'écoute et la mise en confiance." Jean-Robert GEOFFROY aidant dans le montage et la rédaction de dossiers ADRIA Blandine Pamard rencontre des chefs d'en- d'aides financières." treprise sur le terrain. "Je privilégie les ren- 02 98 10 18 53 contres avec mes interlocuteurs dans leur Contact : Blandine PAMARD jean-robert.geoffroy entreprise car ils se sentent plus à l'aise Chambre de Commerce et de l'Industrie de Quimper @adria.tm.fr pour discuter des problèmes qu'ils ren- 02 98 98 29 29 contrent dans leur métier". blandine.pamard@quimper.cci.fr 2 Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001
  3. 3. PARÉ à INNOVER Dossier spécial Les ressources Humaines au cœur du changement ; nouvelles préoccupations et stratégies des PME Editorial Editorial Les hommes et les femmes constituent la première richesse des chefs d’entreprise peuvent se sentir désarmés, seuls, mal à l’aise entreprises. Mais trop souvent la gestion des ressources humaines face aux questions complexes posées. Echanger, partager avec est abordée sous l’effet de la contrainte extérieure comme le pas- d’autres chefs d’entreprise, faire appel à des conseils externes, sage aux 35 heures ou lorsque se posent des problèmes spéci- intégrer ou développer une compétence en ressources humaines fiques de recrutement. en interne, former le personnel, autant de moyens qui permettent Pourtant, la place réservée au management et à la gestion des res- de trouver des solutions et d’élargir son expérience. sources humaines est essentielle dans la stratégie de l’entreprise. Le Conseil Régional de Bretagne, conscient de ces enjeux, accom- Les projets d’innovation, d’investissements matériels et immaté- pagne à travers ses propres dispositifs et avec ses partenaires, les riels des entreprises ne peuvent aboutir qu’avec l’implication des entreprises qui ont décidé de donner toute sa valeur à l’humain. hommes et des femmes qui sont chargés de leur mise en œuvre. Repérer, reconnaître, faire évoluer les compétences constituent Josselin de Rohan un atout majeur pour le devenir de l’entreprise. Cependant, les Président du Conseil Régional Interview d’Isabelle Le Masson, dirigeante de FARE et coach... FARE est installée à la pépinière d’entreprises du Pays de Lorient depuis Octobre 2000. PAI : Qu’est ce que le coaching ? Y a-t-il un effet de mode ? ILM : "S’épanouir dans sa vie professionnelle tout en gardant un équi- libre personnel et familial, donner du sens à son parcours profession- nel et se réaliser dans son activité, un vaste programme que nous Un Club “Dirigeants des sommes de plus en plus nombreux à vouloir mettre en œuvre. C’est à cette demande que le coaching répond. Alors effet de mode ? C’est possible, mais cela à l’air bien parti pour durer quelques Ressources Humaines“ décennies !" en région Malouine Echanger et réfléchir ensemble sur la PAI : Et le Coaching d’équipe, c’est quoi ? ILM : "Le Coaching d’équipe commence timidement à franchir les fonction RH portes de l’entreprise Bretonne. Pour accompagner une équipe, j’utilise l’évaluation à 360°. Je distri- La CCI de Saint Malo vient de créer un Club d’entrepreneurs bue un questionnaire à chaque membre de l’équipe pour obtenir un consacré aux Ressources Humaines. Il a été conçu sur le modèle retour sur ses différents modes de fonctionnement et comparer les des deux clubs qui existent déjà pour les fonctions Qualité et perceptions individuelles. Export. La prise de conscience de l’écart entre les discours et les actes, entre Ce nouveau Club rassemble tous les deux mois une trentaine de sa propre perception et celle de son entourage amène les membres dirigeants et cadres en charge de la fonction Ressources Humaines de l’équipe à prendre du recul, à apprendre à recevoir, à donner du dans les sociétés de la région Malouine. feed-back et à se remettre en question dans une perspective de Lieu d'échanges et d'expériences entre ses membres, il est aussi un changement et de vision commune de l’engagement de leur équipe. outil de veille permanente sur ce sujet. Exploitable dès lors que l’on parle d’équipe (groupe de personnes Les thèmes abordés sont variés et couvrent tous les champs de ce travaillant ensemble pour atteindre un objectif commun), les domaine stratégique dans l'entreprise comme le recrutement, la demandes qui me sont formulées aujourd’hui concernent plus gestion des compétences et les politiques de rémunération dans particulièrement les équipes commerciales." l’entreprise. Contact : Contact : Isabelle LE MASSON - FARE Patrick LE GUEN – CCI de Saint Malo 02 97 37 8319 02 99 20 63 21 fare.1@wanadoo.fr industrie.plg@saint-malo.cci.fr
  4. 4. PARÉ à Lettre d’information de l’innovation en bretagne INNOVER Dossier spécial motivation et gestion des des équipes motivation et gestion équipes des entreprises un consultant témoignent : témoigne : Les Serres d'Armor, Sotrandis, Point de vue de producteur de roses. PME du transport routier. Nouvelle technologie, com- Pénurie de personnel qualifié DGE Conseil ment réorganiser le travail et passage aux 35 heures, société (atypique ?) de de chacun ? comment s’adapter ? Conseil et Formation en Management des Équipes. En 1998, Philippe Allard-Latour, horticul- Le transport routier est un secteur d’activité teur gérant de l'entreprise Les Serres au sein duquel les conditions de travail peu- Agir sur la motivation des d'Armor (Loperhet – 29), se regroupe avec vent être dures et qui n’est pas épargné par Équipes pour de meilleures 3 autres producteurs de roses pour investir les conflits sociaux. performances. dans une calibreuse. Cette machine de La réduction du temps de travail à 35 heures, haute technologie calibre les roses pour le manque de personnel motivé et qualifié permettre leur conditionnement. Ce travail sont de nouvelles contraintes auxquelles les était auparavant effectué manuellement. chefs d’entreprise ont eu à trouver des solu- Les quatre exploitants ont dû revoir l’orga- tions rapides et efficaces. nisation du travail de leurs salariés. Sotrandis est un bel exemple d’adaptation en “Chaque entreprise a ses habitudes : Par terme de gestion des ressources humaines. exemple, dans l’une d’entre elles, un salarié Société de transport frigorifique régional, cueille et un autre conditionne ; alors que située à Landivisiau, elle a été créée en 1995 Que tous ceux qui ne sont pas encore dans une autre, c'est la polyvalence des par son actuel gérant, Michel Abalain et son convaincus que la performance salariés qui prime”, nous explique Philippe associé Lionel Quémeneur. Elle compte d'une entreprise est intimement liée à la Allard-Latour. Il poursuit : “Nous aurions pu aujourd’hui 45 salariés dont 40 conducteurs. motivation de ses équipes, prennent tout uniformiser, mais nous avons préféré "Avec l’augmentation de notre activité et la un rendez-vous d'urgence avec un consultant garder la spécificité de chacun”. pénurie de conducteurs sur le marché de de DGE Conseil. C'est ainsi que les exploitants ont fait l’emploi, ma préoccupation essentielle est de "Que l'on dirige et anime une équipe de sport appel à l'A.N.A.C.T. (voir p. 6), qui a garder mon personnel et de ˝séduire˝ de nou- ou une équipe au sein d'une entreprise, le plus conseillé l'intervention d'une tiers person- velles recrues" explique Michel Abalain. important c'est la motivation ! Les compé- ne, spécialiste en ergonomie. “Avant même "Certains conducteurs ont des préférences, tences, absolument indispensables, que la machine ne soit mise en place, elle a des habitudes de travail , une de nos pre- constituent l'autre composante de la réussite, redéfinit individuellement le rôle de chacun mières actions a été de définir chacun des mais ne suffisent pas …" affirme avec passion des employés. Il a fallu jouer avec les postes et de connaître leurs attentes au cours Paul DEMURGER, créateur de DGE Conseil. demandes de chaque entreprise et les aspi- d’entretiens individuels. On a aussi beaucoup "Le dirigeant (l'entraîneur) a le devoir de main- rations des salariés.” travaillé à développer la communication tenir au top la motivation et le niveau d'éner- Pour les salariés, l'arrivée de la machine et interne." gie – donc la Performance – de son équipe le réaménagement de l'atelier était certes Michel Abalain a bénéficié des conseils d’un avant, pendant et après chaque match…" synonyme de plus de confort (ergonomie, Directeur des Ressources humaines d’une "Les chefs d'entreprises, les dirigeants, les climatisation, réduction du nombre grande entreprise bretonne dans le cadre de cadres, en fait tous ceux qui ont à manager, en d'heures de travail en période de haute BRH + (voir encadré page 4). "J’ai surtout prennent de plus en plus conscience et font en activité), mais elle était aussi accompagnée appris à me sentir plus à l’aise pour la gestion sorte de recentrer leur énergie sur l'animation d'une crainte de la perte de leurs compé- des hommes. Savoir qu’il y a des outils et des de leurs équipes …" ajoute-t-il. tences, reconnues jusqu'alors. techniques pour gérer son équipe et que les "Nous intervenons donc auprès des dirigeants L'intervention de la spécialiste a été un fac- autres entreprises vivent souvent les mêmes et de leurs collaborateurs en accompagne- teur déterminant pour “entraîner les sala- problèmes que nous, m’a rassuré." ment individuel (coaching), en concevant et riés dans le projet” reconnaît Philippe Sotrandis est passé aux 35 heures dès animant des séminaires (techniques de mana- Allard-Latour. Décembre 99 avec la création de 7 nouveaux gement, cohésion d'équipe, mise en projets, …) postes, alors que la société ne comptait que et par un suivi régulier dans le temps …" 28 équivalents temps plein. Convaincu qu'il pouvait contribuer au chan- Bonne route ! gement en aidant et en accompagnant les managers à relever le défi, Paul DEMURGER a créé DGE Conseil en 1996. Aujourd'hui, il par- tage son "credo" et son enthousiasme avec une équipe de 14 collaborateurs (dont 10 consultants) … Tous très motivés. Contact : Contact : Contact : Philippe Allard-Latour – Les Serres d'Armor Michel ABALAIN - SOTRANDIS Paul DEMURGER – DGE Conseil 02 98 07 03 53 02 98 68 37 39 02 99 00 92 00 allard-latour@wanadoo.fr sotrandis.compta@wanadoo.fr dge.conseil@wanadoo.fr 4 Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001
  5. 5. PARÉ à INNOVER Interview Interview Dossier spécial Et chez nos Nouvelles formes de travail et voisins de gestion des carrières européens ? Cabritub, entreprise Christiane Temps de travail adhérente d’Adéliance : "Notre réponse pour un besoin Derriennic, En Europe, la durée annuelle de temps de travail en 1998 était de salariée Adéliance : “Conjuguer 1660 heures par an en moyenne. d'expert." deux environnements différents” Des Pays-Bas, où l’on travaillait 1425 heures, à la Grande- Cabritub est la compagnie de transport en commun Christiane Derriennic est salariée du groupe- Bretagne avec 1940 heures sur la région de Saint Brieuc. ment d'employeurs Adéliance. Elle partage son annuelles. Le travail à temps par- Jacques Mancel, responsable administratif et comp- année de travail sur deux emplois : la saison tiel augmente partout, mais table nous explique pourquoi son entreprise a automne / hiver à l'Agefos PME (organisme pari- reste surtout féminins : 6% des adhéré au Groupement d'Employeurs Adéliance et taire de fonds d'assurance formation) en tant hommes seulement, et plus de nous parle des avantages qu'il y trouve : "Nous qu’opératrice de saisie, et la saison printemps / 30 % des femmes (1998). avions besoin d'un spécialiste en informatique, mais été au Zoo de Trégomeur où elle s'occupe de pas à temps complet." l'accueil, de la billetterie et du secrétariat. "Par ailleurs, Philippe Potin, directeur d'Adéliance, Cette salariée pour le moins atypique nous Famille et travail est venu nous rencontrer pour nous présenter le raconte de quelle façon elle a connu le groupe- groupement d'employeurs : en résumé, mettre à ment d'employeurs et ce qu'elle en pense : "J'ai En Suède, pour pouvoir concilier plus aisément leur vie profes- disposition de ses adhérents des salariés compé- eu connaissance d'Adéliance par voix de presse. sionnelle et familiale, les parents tents et présélectionnés en temps partagé avec J'étais alors demandeur d'emploi. L'article annon- d’enfants de moins de huit ans d'autres adhérents. En fait, il est venu au bon çait la prochaine ouverture du groupement dans sont en droit d’écourter leur moment, car, avec cette formule, nous avons la région, et j'ai donc envoyé mon C.V. Un mois journée de travail de deux trouvé une réponse à nos besoin. plus tard, j'étais contactée. L'Agefos PME a un heures, avec une réduction cor- Il me semble que cette pratique devrait être plus fort besoin de personnel de septembre à avril car respondante du salaire (source : connue des entreprises, il y aurait alors plus de il faut collecter les fonds de formation, s'occuper Institut Suédois). brassage des compétences, plus de combinaisons des déclarations fiscales etc… Pour le Zoo de possibles entre les adhérents et les salariés. Pour Trégomeur, qui est plutôt un lieu touristique est- notre part, si le besoin s’en fait sentir pour de val leur besoin est plus centré sur la saison prin- nouvelles qualifications, nous ferons de nouveau temps / été. L'intérêt de travailler en temps par- Départ à la appel à Adéliance." tagé, c'est qu'il n'y a pas de routine, mais au contraire beaucoup de diversité. J'entame ma 3ème année à l'Agefos et c'est très agréable pour moi retraite comme pour les 'permanents' de l'entreprise de se Nouvelle tendance : le maintien retrouver. L'environnement m'est familier et cela des personnes âgées au travail me permet d'aller plus loin dans les tâches que par des mesures adaptées. Aux j'ai à accomplir. J'imagine que je pourrais retra- Pays-Bas, on propose des congés vailler pour une seule entreprise, mais pour le d’éducation tout au long de la moment ce fonctionnement me satisfait carrière afin que les salariés pleinement." repoussent le moment du départ à la retraite. Le plan Rosetta Timac, miser d’abord sur la personnalité de ses salariés En Belgique, le plan Rosetta pro- pose aux 45500 jeunes (qualifiés Depuis sa création en 1959 par Daniel Roullier, commercial par exemple, pour enrichir son ou non), depuis le 1er avril 2000, la société Timac a multiplié ses produits et propre cursus personnel. une passerelle entre l'école et le ses implantations étrangères. Elle travaille Le groupe favorise aussi la mobilité géogra- travail, pour leur éviter de s'enli- aujourd’hui avec 650 collaborateurs dans phique, grâce à notre présence dans plus de ser dans le chômage. Il vise ceux le secteur de l’agrofourniture (fertilisants et quinze pays (Europe, Afrique et continent améri- qui, six mois après avoir quitté spécialités zootechniques). Son secrétaire cain). Une trentaine de Français expatriés vont y l'école, n'ont toujours pas trouvé général, Jean-Luc Favre, nous parle de exporter notre savoir-faire, nos méthodes de de travail et ne touchent aucune la gestion des carrières qui, chez Timac, travail et de gestion… A l’international, on va allocation. Ces jeunes sont ne rime pas seulement avec diplômes plus vite lorsqu’on a des éléments français accul- embauchés à temps plein ou et grandes écoles. turés dans le groupe. temps partiel, à durée indétermi- Pour toutes ces évolutions, le groupe met en née ou déterminée. Par qui ? "Le groupe Roullier a aujourd’hui atteint une avant la personnalité. Le diplôme ne garantit Toutes les sociétés d'au moins taille internationale. Cela permet notamment d’y rien, mais il peut permettre d’entrer chez nous". 50 travailleurs, ainsi que le faire carrière sur le plan vertical. Chaque person- secteur public. Ces emplois- ne a vocation à aller jusqu’à la fonction de direc- jeunes belges sont rémunérés à Contact : 90% du salaire d'une personne tion générale ou à la tête d’un centre de profit. Il Jean-Luc FAVRE - TIMAC n’y a ni barrière de diplômes, ni castes d’écoles. engagée "hors plan". Les sociétés 02.99.20.65.20 peuvent déduire des cotisations Faire carrière, sur le plan horizontal, c’est passer www.timac.fr d’une fonction à une autre, de la gestion au sociales. Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001 5
  6. 6. PARÉ à Lettre d’information de l’innovation en bretagne INNOVER Dossier spécial Infos Pratiques Infos pratiques Rechercher BRH +, Adéliance : L'équation gagnante employeur / salarié. un emploi : Bretagne Ressources Humaines + Accompagner les dirigeants de D'origine associative, les groupements d'em- Presse / Internet, PME et les faire bénéficier du ployeurs analysent les besoins en personnel de même combat ? savoir-faire des cadres de leurs adhérents et mettent à leur disposition des salariés pour travailler en temps partagé. Internet a certes beaucoup d'adeptes, mais pour la grandes entreprises de la région Par exemple , certains salariés du groupement partagent leur temps de travail entre deux entre- recherche d'un emploi, les BRH+ est un des quatre réseaux de compétitivité* prises, sur l'année, le mois, la semaine ou même la méthodes de prospection res- que la Bretagne a créés ces dernières années sur un journée. tent sensiblement les mêmes principe commun : faire bénéficier les PME des Philippe Potin, directeur d'Adéliance, groupe- qu'avant, et la presse garde sa compétences des grandes entreprises de la région. ment local d'employeurs du Pays de Saint Brieuc première place. "Aux yeux d’un chef d’entreprise, le témoignage et nous parle de sa mission : "Adéliance a été créé en 35 % des personnes interro- l’expérience d’autres dirigeants est souvent ce qu’il 1999 à l'initiative de l'Agence de Développement gées utilisent Internet dans y a de plus riche " explique Dany Sellier qui est res- Economique. Mais c'est par et pour les entreprises leur recherche, contre 58 % ponsable de BRH + depuis sa création en 1995. elles-mêmes que le projet a vu le jour." qui favorisent la presse natio- L’équipe actuelle se compose de 4 conseillers Six entreprises fondatrices ont été les pionnières nale, régionale ou profession- d’entreprises, couvrant chacun 1 département bre- dans la région à utiliser et à faire fonctionner nelle. ton et basé dans une CCI, et de 7 cadres en Adéliance : "Le groupement était né, après il a Internet est surtout consulté Ressources humaines détachés du Crédit Mutuel fallu le développer. Le nombre d'entreprises en tant que source d'informa- et d’EDF/GDF. adhérentes, multi-sectorielles et de toute taille, tion sur les entreprises, par "Nous accompagnons les chefs d’entreprises et est passé de 6 à 33 aujourd'hui. Le Groupement exemple pour consulter le site leurs équipes sur une période de 10 à 12 mois pour d'Employeurs répond à divers besoins : la saison- d'un employeur potentiel. un total d’environ 7 séances de travail. Dans un nalité, l'organisation liée aux 35 h, ou encore le Toutefois, 31 % des inter- premier temps, nous les rencontrons pour faire un besoin d'un spécialiste à temps partiel. En effet, viewés ont déjà répondu en diagnostic de leurs pratiques et de leurs besoins . une entreprise n'a pas toujours les moyens d'em- ligne à une offre d'emploi. Puis nous restituons ce que nous avons analysé ployer un expert à temps plein." Les avis sont partagés pour pour prendre avec eux les décisions d’interventions Qu’en est-il du côté des salariés ? la facilité de lecture des prioritaires. Nous organisons et animons des "L'objectif d'un groupement d'employeurs est annonces et leur pertinence. groupes de travail pour entamer les premières d'embaucher les salariés en CDI à temps complet Un frein est évoqué pour l'usa- actions, puis nous passons le relais au chef d’entre- en favorisant la flexibilité sans précarité. ge d'Internet : la question de la prise" précise Dany Sellier. Aujourd'hui, Adéliance compte 50 équivalents sécurité et de la confidentiali- En 6 ans, 138 entreprises , de tous secteurs et pour temps plein. Nous suivons nos salariés et nous les té des données. Les inter- 1/3 de moins de 50 salariés, ont bénéficié des ser- formons. Les personnes sont généralement viewés disent craindre par vices gratuits de BRH+. satisfaites de ce fonctionnement car elles exemple l'envoi ou le dépôt peuvent exercer leur compétence dans plusieurs de leur CV dans une base de *BRH+ , Bretagne Qualité +, Bretagne Environnement + et environnements. Le mieux, c'est de leur demander données publique. Citroën Super Force ce qu'elles en pensent !" Cette étude vient d’être C'est ce que nous avons fait… (voir témoignage menée dans 5 pays d'Europe d'une salariée Adéliance p. 5). par une société de communi- Contact : cation sur les ressources Dany SELLIER Contact : humaines (Bernard Hodes Bretagne Ressources Humaines Plus Philippe POTIN – ADELIANCE Group). 02 99 25 41 84 02 96 76 62 81 dany.sellier@bretagne.cci.fr adeliance@caramail.com Contact : Antoine JEANDET Bernard Hodes Group France 01 41 38 39 40 l'Anact, agence nationale pour l'amélioration des conditions de www.hodes.fr travail favorise le dialogue entre représentants du personnel et dirigeants. L'Anact a pour vocation d'aider les entreprises à Mais la décision de poursuivre appartient à l'entre- déterminer des nouvelles pratiques pour le travail prise seule. et son organisation dans le but d'améliorer les "Nous essayons de comprendre le travail pour conditions de travail et l'efficacité de la production. mieux l'améliorer. Par définition, notre activité s'ins- Elle intervient gratuitement à la demande des crit dans le tissu économique et social breton. Nous entreprises notamment sous forme d'un diagnostic intervenons donc en majorité dans les PME de court (5 jours). Patricia Soussem, directrice de l'an- l'agro-alimentaire, du transport, du BTP et dans les tenne Bretagne, nous explique sa mission de servi- services à la personne", poursuit Patricia Soussem. ce public : "Nous apportons un conseil pour aider A partir de son expérience d'intervention et les partenaires sociaux dans l'entreprise à élaborer d'échange, l'Anact développe des méthodes nova- une conduite de projet adaptée à son contexte et trices de changement technologique, organisation- son environnement." nel et social qu'elle diffuse par ses éditions (men- Dans le cadre du diagnostic court, un intervenant suels et ouvrages). de l'Anact rapproche les points de vue des acteurs de l'entreprise, analyse les forces et faiblesses de Contact : l'organisation du travail pour permettre de mieux Patricia SOUSSEM - antenne Anact Bretagne évaluer la situation. Il propose des pistes à suivre. 02 23 44 01 44 - www.anact.fr 6 Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001
  7. 7. PARÉ à INNOVER ACTUALITÉS ET RENDEZ-VOUS A LA UNE UNE BREVES ACTUALITÉS ET RENDEZ-VOUS A LA BREVES Interview : Enquête Paré à Innover Pascal Coulombier, “Boom Audio” Merci à tous ceux qui nous ont répondu. Vos commentaires “Selon vous, innover c’est…” (suite) sont très encourageants. Nous remettons un questionnaire Pascal Coulombier : "Il m’a fallu trois années chance de me voir décerner à l’unanimité du jury à la disposition de ceux qui sou- pour mettre au point le Kit Cool : un système qui le coup de cœur du salon. Ils ont récompensé le haiteraient nous communiquer permet de contrôler la perche avec une seule Cool Cam, que j’ai breveté en 2000. C’est très leur avis. main, la fatigue en moins. En déposant ce brevet, important pour la crédibilité de Boom Audio, et Résultats dans le prochain j’ai répondu à une demande précise, qui s’est pour sa notoriété" numéro. avérée plus large. Intermittent du spectacle, je ne pouvais plus tenir une perche. Gênant, pour PAI : Une innovation que vous auriez ratée ? Pascal Coulombier : "Je ne m’occupe pas trop de Contact : un ingénieur du son ! J’ai donc trouvé ce système, et des confrères ont été séduits". ce qu’il y a autour. Je reste concentré dans ma Chrystèle GUY démarche créative". 02 99 67 42 00 PAI : Selon vous, innover c’est… cguy@bretagne-innovation.tm.fr Pascal Coulombier : "C’est se libérer des préju- gés. Pour la CoolCam, il s’agit d’une grue avec laquelle on peut marcher. Il n’existait jusque là que des systèmes fixes. Innover, c’est aussi avoir l’esprit ouvert. Quand on a des idées farfelues, on fait appel à des gens compétents pour la suite. agenda agenda L’innovation relève du domaine de la création. La Rencontres grande difficulté pour moi a été de trouver ensui- Chimiques de te les bons interlocuteurs – fournisseurs". l'Ouest PAI : Avez-vous reçu des aides pour innover ? Les 13èmes Rencontres Chimiques Pascal Coulombier : "J’ai financé le tout par des de l'Ouest organisées les 10 et 11 fonds propres. La MIRCEB m’a soutenu morale- octobre prochains à Rennes par ment. Les autres organismes m’ayant aidé sont la l'E.N.S.C.R. auront pour thème DRCE et l’ANVAR". "Les énergies renouvelables : PAI : Innover nécessite t-il des technologies de quels enjeux pour les entre- pointe ? prises et les collectivités Pascal Coulombier : "Bizarrement, je ne maîtrise locales ?" pas de technique, je n’ai donc pas d’a priori. J’ai Contact : l’esprit très ouvert. Je fais mon prototype chez Hélène DUTHOIT – R.C.O. moi, avec de l’aluminium et du carton. Puis je fais 02 99 87 13 11 appel à des gens qualifiés". RCO@ensc-rennes.fr http://rco2001.free.fr PAI : Boom Audio a reçu un prix à Las Vegas en avril 2001… Pascal Coulombier : "Oui, au NAB, le salon mondial de l’audiovisuel. J’ai eu la surprise et la Contact : Boom Audio - 02.99.62.75.81 www.boom-audio.com BBV fête la Science L'Euro, ! un jeu d'enfant B.B.V. (Bretagne Biotechnologie Végétale) participera à la Fête de la Science avec une journée portes ouvertes le samedi Bientôt l'Euro ! 20/10/01 : visite des labora- toires, films et diaporamas et Pour sa rentrée, Bretagne rentrée, Bretagne séance d'analyse sensorielle Innovation a le plaisir de vous plaisir de vous sont au programme. offrir ce petit convertisseur petit convertisseur ludique et mémo-technique. et mémo-technique. Contact : D'un geste, devenez incollable devenez incollable Christophe BAZINET sur plusieurs sommes clés de la clés de la BBV nouvelle monnaie. 02 98 29 06 44 bazinet@bbv.fr Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001 7
  8. 8. PARÉ à Lettre d’information de l’innovation en bretagne INNOVER Kiosque Europepartenariat Kiosque Europe et et partenariat La Nouvelle Excellence. POLARIS encapsule des vitamines Réussir dans l'économie nouvelle. pour conquérir le monde Hervé SERIEYX Créée en 1994, Polaris emploie actuellement 7 per- sonnes. Elle est spécialisée dans les Oméga 3 (acide Une fois le contact trouvé, il faut travailler ensemble. Et là encore ce n'est pas une tâche aisée. Qu'est-ce que la nouvelle excel- gras de poissons) et la microencapsulation d'ingré- Il faut faire face aux différentes barrières que sont la lence ? Cet ouvrage nous en dients actifs. Cette entreprise de Quimper, dispose langue, la façon de travailler, la distance etc…. Polaris donne les clés ! d'un fort avantage technique : elle encapsule a dépassé tous ces obstacles grâce à l'avantage tech- Apprendre à développer de nou- poudre et liquides avec des matières grasses végé- nologique dont elle disposait. Les entreprises étran- velles capacités de management tales la teneur en principe actif varie entre 70% et gères, séduites par la maîtrise technique de la socié- autour de 4 thèmes : l'individu, 90% alors que les produits concurrents n'offrent té quimpéroise, se sont rapidement engagées dans l'équipe, autrui et le terrain. qu'un taux de 30%. une relation de partenariat durable, laissant de côté Comprendre les changements les différences culturelles. La plus grande difficulté comportementaux induits par les La maîtrise d'une technologie nouvelle… restait alors le passage du laboratoire au stade nouvelles technologies. Hervé Polaris s'est lancée dans l'aventure européenne dès industriel. Polaris a franchi ce cap cette année, grâce SERIEYX démontre que cette 1997. C'est dans le cadre de ses relations avec un à son investissement dans une ligne de production économie quaternaire ne peut se fournisseur norvégien que Polaris a fortement déve- de microcapsules. passer de l'innovation permanente loppé depuis l'année dernière, l'activité microencap- et de la mise sulation, sous la direction de Gildas Breton. De nouvelles applications dans la cosmé- en réseau des Maîtrisant dès lors une technologie nouvelle, la tique et la pharmacie intelligences. société a entrepris de diversifier ces applications et La microencapsulation, technique parfaitement maî- de s'étendre sur de nouveaux marchés. trisée par Polaris, peut s'appliquer dans différents Editions L'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, les Etats-Unis et le MAXIMA. secteurs comme l'agro-alimentaire (pour les plats Québec ont été conquis. Polaris travaille aussi bien surgelés, les sauces ou condiments) ou la diététique. avec des PME que des grands groupes internatio- Les relations tissées aux quatre coins de l'Europe ont naux. Mais quelque soit son partenaire, la coopéra- permis à Polaris de diversifier ses applications (de la tion se fait en deux étapes : dans un premier temps, pizza enrichie aux Oméga 3 en Italie, aux aliments les deux entreprises coopèrent sur la mise au point enrichis en vitamines en Allemagne en passant par du produit (microencapsulation de poudre de les produits pour sportifs) et d'accroître en même tomates pour les plats surgelés, microencapsulation temps ses compétences. de vitamines, de minéraux et autres principes actifs www.deficreation.com : pour la diététique etc…). Une fois la recherche ter- Mais l'aventure est loin d'être terminée car de nou- minée, Polaris fabrique ces microcapsules sur son veaux domaines restent encore à explorer notam- le portail de nouveau site industriel de Pleuven. la création d'entreprise. ment dans le secteur de la cosmétique et la phar- macie.… Créer son entreprise relève Le bouche à oreille… souvent du parcours du combat- Trouver des partenaires à l'étranger n'est pas tou- jours facile. Pour Polaris certains contacts sont d'an- Contact : tant. Voici un site intelligent et Stéphane LOZACHMEUR - POLARIS bien structuré pour obtenir des ciens fournisseurs, d'autres se sont faits sur des salons internationaux. Le bouche à oreille a fait le 02 98 54 84 20 informations personnalisées (base contact@polaris.fr de données de 1100 aides à la reste… création) et échanger des expé- riences à travers divers forums. Un site clair, complet et gratuit. annonces annonces Mission d'entreprises à Athènes - 14 Novembre 2001 Vos interlocuteurs du transfert de technologie en région : • la participation à des salons internationaux, des conventions d'affaires… • l'organisation de missions d'entre- Les membres du Centre Relais prises. Nous vous proposons de rencontrer Innovation Atlantic vous aident à le réseau des partenaires européens à l’occa- trouver les partenaires européens des 68 centres sion de cette journée internationale appropriés après audit de vos Relais sur le thème des "nouvelles technolo- besoins technologiques. Innovations gies de l'industrie agro-alimentaire" Nous vous proposons : • la diffusion de votre profil tech- nologique dans plus de 30 pays Contact : Nathalie LIVA Contact : européens Centre Relais Innovation Atlantic Centre Relais Innovation Atlantic • la mise en place d'une veille tech- 02 99 67 42 06 02 99 67 42 02 nologique personnalisée cri@bretagne-innovation.tm.fr cri@bretagne-innovation.tm.fr Parution prochain numéro Novembre 2001 Directeur de Publication : Michel Kervoas ABonnement Abonnement Rédaction : équipe de Bretagne Innovation, Vous souhaitez abonner une de vos connaissances Béatrice Verstraete et correspondants Création et réalisation : Nom........................................................................................................................................................................................................................................................................................................... Agence de création Loïc Bohuon Impression : Graphi Centre Entreprise ............................................................................................................................................................................................................................................................................................. ISSN : 1624-8589 • Tirage 4000 ex Adresse ................................................................................................................................................................................................................................................................................................... Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne Bretagne Innovation • 18 place de la gare CS 26927 - 35069 Rennes cedex 8 Paré à Innover • N°6 • septembre - octobre - 2001 contact@bretagne-innovation.tm.fr

×