Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
  • Save
Carnet de l'innovateur 2010
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply
Published

 

Published in Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,995
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 2010Lede l’innovateur
  • 2. de l’innovateur Reseau breton de l’innovation Une collaboration activeau service de l’innovation Pour le développement économique de la Bretagne
  • 3. Le CarnetLe carnet del’innovateur de l’innovateur Un réseau au service de l’innovation et de ses enjeux Le RBI, Réseau breton de l’innovation, est constitué d’une centaine de conseillers généralistes et spécialistes, chargés de détecter et de formaliser les besoins des entreprises. Financé par la Région Bretagne et OSEO Innovation, ce réseau a pour objectif de permettre une large diffusion de l’innovation auprès des PME-PMI bretonnes et de répondre à leurs besoins tout au long du processus d’innovation.
  • 4. La Prestation régionale de diffusion de l’innovation ou PRDI. (ex PRDT*)Le carnet de l’innovateur…le réseau en actions ! Pour accompagner les PME/TPE dans la première marche de l’innovation, les conseillers ont laFavoriser l’innovation dans les PME en les encou- possibilité de prescrire aux entreprises qu’ilsrageant à se tourner vers l’extérieur et à saisir les suivent une aide financière, la PRDI. Cette Prestationopportunités de collaboration. Tel est le thème de régionale de diffusion de l’innovation permetce carnet de l’innovateur. aux entreprises de recourir à l’intervention deCe document met en lumière 24 exemples d’entre- prestataires pour la réalisation de leur projetprises, toutes accompagnées par des conseillers d’innovation. Cette aide, gérée par Bretagnedu RBI. Il illustre le travail quotidien de l’ensemble Innovation, est financée par la Région Bretagne etdes acteurs de terrain qui œuvrent au dévelop- OSEO Innovation.pement de la culture de l’innovation et du partenariat * Prestation régionaleen Bretagne. de développement technologique 2010
  • 5. ALGIEPLUS P. 6 - 7 Algue Service P. 8 - 9 AMSA OUEST P. 10 - 11 A.P.A. P. 12 - 13Sommaire Askorn Médical P. 14 - 15 Avenir Plastic Cards P. 16 - 17 Brasserie CELTIK 2 P. 18 - 19 Bretagne Chimie Fine P. 20 - 21 BTCI P. 22 - 23 C-Viatis Laboratoire P. 24 - 25 Capey Optronique P. 26 - 27 Chromlech P. 28 - 29
  • 6. CIP P. 30 - 31 Concept’Alit P. 32 - 33 Eveil cosmétique P. 34 - 35François Chatain et les autres P. 36 - 37 Grand Largue P. 38 - 39 IDB Marine P. 40 - 41 Nasca Géosystèmes P. 42 - 43 Naviwatt P. 44 - 45 One Network SARL P. 46 - 47 Performance IA P. 48 - 49 Prolann P. 50 - 51 S.T.O.R.S. P. 52 - 53
  • 7. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complément6 Le conseiller Yannick Lerat,ALGIEPLUS CEVA, Pleubian (22) «Nous avons travaillé avec les fondateurs de la future société Algieplus sur un projet européen. Cette collaboration nous a permis d’échanger des idées, de discuter du développement de nouveaux produits comme les supports de cultures. Nous avons proposé de Contact : la recherche, des études documentaires, de la mise en contact 02 96 22 93 50 avec des prestataires, du montage de dossiers. Notre collaboration a abouti à un dépôt de brevet commun, que nous avons cédé à yannick.lerat@ceva.fr ALGIEPLUS lorsqu’elle été créée. Dans ce cas, notre mission a dépassé celle de conseiller.» Les aides obtenues • Avance remboursable OSEO • Etude de faisabilité OSEO
  • 8. «Nous collaborons avec le CEVA depuisnos débuts, notamment sur l’utilisation La société 7 ALGIEPLUSde biomasses marines d’échouage. Ona beaucoup travaillé ensemble sur lapartie projet et déposé un brevet commun.Aujourd’hui, notre collabo- Développement de nouveaux produits à partirration est plus ponctuelle, de matières premières végétalesmais nous avons toujours unreprésentant du CEVA au sein Pleudaniel (22)de notre comité scientifiquequi donne son avis sur les Bruno Jacoborientations scientifiques de la Le PDGsociété. Les conseillers du CEVAsont des gens pointus dans ledomaine maritime, et leur savoir-faire nouspermet de faire l’économie d’un spécialistedans l’entreprise. Grâce à la complémenta-rité qu’ils nous apportent nous pouvons nousconcentrer sur notre coeur de métier qui estle développement de solutions alternativesaux traitements conventionnel des cultures». Effectif : 6 CA 2009 : Démarrage de l’activité Contact : 02 96 20 48 41 www.algieplus.com
  • 9. ervice de l’innovation Une collaboration active au s8 La conseillèreAlgue Service Mireille Tocquer CCI Morlaix (29) « Il s’est établi entre Henri Courtois de Algue Service et la CCI de Morlaix une relation de confiance, basée sur des contacts réguliers, l’envoi d’informations que nous jugeons utiles à l’entreprise, un travail en commun pour monter des dossiers de Contact : demandes d’aides. Josiane Marzin, mon prédécesseur à la CCI 02 98 62 39 24 suivait Algue Service depuis 2001, et c’est aujourd’hui à mon tour de l’accompagner. Il est attentif aux dispositifs mis en place, est mireille.tocquer @morlaix.cci.fr preneur de toutes sortes d’informations et n’hésite jamais à faire appel à nous pour avoir notre avis sur ses projets d’entreprise.» Les aides obtenues • PRDT en 2003 pour l’aide à la mise en place d’un atelier de production de produits alimentaires à base d’algues • PRDT en 2008 pour la mise au point d’une recette gastronomique à base d’algues
  • 10. La société 9« En interne, on n’a jamais le temps de monterles projets de développement : des parte-naires externes comme les conseillers de Algue Servicela CCI s’en occupent parfaite- Fabrication de produits alimentairesment. Ils ont un savoir-faire à base d’alguesprimordial, si bien qu’une foisqu’on a goûté à leur accompa- Roscoff (29)gnement, on ne peut plus s’enpasser ! Les aides financières Henri Courtoissont également essentielles : Le gérantla dernière nous a permis defaire appel à un prestataireque nous connaissions, mais que nous nepouvions approcher faute de moyens.» Effectif : 7 CA 2009 : 680 K€ Contact : 02 98 19 33 41 www.algue-service.com
  • 11. service de l’innovation La réussite d’un partenariat au10 Le conseillerAMSA OUEST Jean-Marc Thouelin Institut MAUPERTUIS Bruz (35) «J’accompagne Thierry Daniel d’Amsa Ouest depuis longtemps. Nous avons travaillé ensemble sur de nouveaux dispositifs lorsqu’il dirigeait une autre société, et nous nous apprécions. Il a changé d’entreprise, de secteur d’activité, mais a toujours gardé cette envie de proposer des solutions innovantes à ses clients : le Contact : développement de son produit en est la preuve. J’ai validé l’intérêt 02 99 57 17 64 du système et l’ai aidé à trouver un financement -la PRDT- pour jean-marc.thouelin concevoir un démonstrateur, plus parlant pour son client qu’une @institutmaupertuis.fr explication théorique.» Les aides obtenues PRDT en 2009 pour la conception d’un prototype d’armoire de distribution de consigne intelligente permettant de mettre en libre service des marchandises commandées en e-commerce.
  • 12. La société 11«Face à une demande particulière d’unclient, les entreprises du bâtiment peinentparfois à passer du stade de l’idée à celui AMSA OUEST Conception et fabricationde la maquette. Financer lafaisabilité industrielle de petits d’ouvrages métalliques et verriersprojets, dans un planningserré, est un vrai problème. Les Dol-de-Bretagne (35)filières traditionnelles d’aidesont inadaptées, les dossiers Thierry Danielexigés trop complexes et Le dirigeanttrop longs à monter. Pour nousla démarche de l’InstitutMAUPERTUIS est plus pragmatique, saréactivité importante, son réseau intéressantpour trouver le partenaire adapté.» Effectif : 13 CA 2009 : 1 850 K€ Contact : 02 99 58 65 05 www.amsa-ouest.com
  • 13. ce de l’innovation Un travail collaboratif au servi12 Le conseiller Christophe Bazinet, Bretagne Biotechnologie Végétale, Saint-Pol-de-Léon (29)A.P.A. «Je rencontre régulièrement Gurvan Couloigner d’A.P.A. Il me tient informé de l’actualité de son entreprise. En 2003, l’accompa- gnement portait sur le montage d’une PRDT. En 2004, nous avons Contact : mené ensemble une réflexion sur le meilleur moyen de protéger 02 98 29 06 44 son nouveau produit. Cette démarche a abouti à un dépôt de modèle et de marque auprès de l’INPI. Depuis notre première bazinet@bbv.fr rencontre en 1998, je suis la société dans ses projets et ses évolutions, je la conseille quand elle me sollicite, la met en relation avec des prestataires ou des partenaires. C’est un accompagnement au fil de l’eau, à l’écoute de ses besoins.» Les aides obtenues PRDT en 2003 pour la mise au point d’un protocole pour tester l’efficacité virucide de produits désinfectants appliqués en thermonébulisation
  • 14. La société 13 A.P.A.«Nous avons conçu un poste de dératisationil y a quelques années, et nous nousposions des questions sur sa protection, safabrication... Christophe Bazinet (Assistance et Protection Antiparasitaire)de BBV a effectué des Lutte contre les parasitesrecherches, a répondu à nosquestions et nous a accom- Plouvorn (29)pagnés de A à Z, jusqu’à nous Derval (44)mettre en contact avec unpartenaire pour la fabrication Gurvan Couloignerdu produit. Depuis, lorsque Le gérantnous avons des interrogations,nous le contactons. Il nousdonne toujours des pistes, et quand lui mêmen’a pas de réponse, il nous dirige vers lesinterlocuteurs adaptés.» Effectif : 23 CA 2009 : 1 640 K€ Contact : 02 98 61 04 34 www.a-p-a.fr
  • 15. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complémentAskorn Médical14 La conseillère Jocelyne Golven, CRITT Santé Bretagne, Rennes (35) «Denis Pichon de Askorn Médical est venu nous voir avant la création de son entreprise. Aujourd’hui, nous lui proposons de la veille technologique et réglementaire, des journées techniques et nous faisons le point régulièrement. Il fait appel à nous lorsqu’il cherche des compétences, des prestataires ou des financements. Contact : Il souhaite se lancer dans un nouveau métier, l’implant 02 23 23 45 25 orthopédique, et a obtenu une PRDT pour l’aider à explorer cette jocelyne.golven voie.» @univ-rennes1.fr Les aides obtenues • PRDT en 2006 pour une étude technique et ergonomique dans le cadre du développement d’un système de positionnement de hanche innovant «hip fix» • PRDT en 2009 pour la recherche et la mise au point d’un procédé de fabrication d’un implant orthopédique
  • 16. La société 15«Lorsque j’ai installé ma société en Bretagne,il y a 4 ans, j’ai fait la connaissancede Jocelyne Golven au CRITT Santé. Elle Askorn Médical Conception, industrialisation,est très compétente, connaîtparfaitement le tissu local fabrication de systèmes médicauxet la réglementation. Fiable,dynamique, elle fait avancer Saint-Grégoire (35)les dossiers. Que ce soit enveille réglementaire, accès à Denis Pichondes normes, mise en relation Le directeuravec des prestataires oupartenaires, demandes d’aidesfinancières... son soutien est important.Quand j’ai une mission de ce type, c’est à elleque je fais appel en premier lieu.» Effectif : 3 CA 2009 : 60 K€ Contact : 02 99 23 74 49 www.askorn-medical.com
  • 17. ervice de l’innovation Une collaboration active au sAvenir Plastic Cards16 Le conseiller Christian Petton, ARIST Bretagne, Rennes (35) «Le dirigeant d’Avenir Plastic Cards souhaitait s’orienter vers la fabrication de supports multimédias, mais il avait beaucoup d’interrogations sur la propriété industrielle du produit. Après un prédiagnostic « Propriété industrielle » (aide Inpi), l’entreprise a bénéficié d’une étude financée pour partie par une PRDT. L’arist Contact : a exploré la littérature brevets, l’a analysée, a rassuré le dirigeant, 02 99 25 41 25 l’a conforté dans ses choix. Lors de la phase de restitution nous christian.petton nous sommes aperçus que la société avait de nouveaux besoins @bretagne.cci.fr en termes de design : nous l’avons donc mise en relation avec un designer de notre carnet d’adresses.» Les aides obtenues • Une aide Inpi pour un prédiagnostic PI • Une PRDT en 2009 pour un bilan de propriété industrielle relatif à un dispositif pour objet multimédia
  • 18. «Nous avions besoin d’une étude avant La société 17 Avenir Plastic Cardsde lancer un nouveau produit, savoir si leconcept était disponible avant d’investir dutemps et de l’argent. L’arist Bretagne estun organisme que nous ne Conception et réalisation d’objets en plastique,connaissions pas. L’étude en particulier les étuits de protectionqui a suivi une premièrephase de pré-diagnostic, Chateaubourg (35)a été très approfondie etsérieuse. Elle est même Joël Gautierallée au-delà de ce qu’on en Le gérantattendait : Christian Pettonde l’arist Bretagne a trouvédes informations très intéressantes surle marché que représentait notre projet.Il nous a fourni une étude complète,accompagnée de commentaires avisés.» Effectif : 4 CA 2009 : 725 K€ Contact : 02 99 00 85 85 www.apcards.fr
  • 19. ce de l’innovation Un travail collaboratif au serviBrasserie CELTIK 218 La conseillère Blandine Lagain, Breizpack (Quimper, 29) «Nous accompagnons Jean-François Istin de la brasserie Celtik 2 depuis plusieurs années, il nous contacte dès qu’il a un projet, et il en a beaucoup ! Un nouveau concept, une évolution de conditionnement, un nouvel investissement ? Il se tourne vers nous pour solliciter un avis, trouver des fournisseurs, obtenir des infos sur un positionnement Contact : réglementaire. Il utilise tous les outils à sa disposition et est très 02 98 10 02 00 ouvert à l’innovation. C’est un réel plaisir de l’accompagner. On ne sait blandine.lagain jamais quelle idée va émerger, mais on sait que ses choix sont toujours @breizpack.net pertinents.» Les aides obtenues Une PRDT en 2008 pour la coordination de l’ensemble du projet «création de la Celtika 8.8°» et création d’éléments technologiques et marketing spécifiques au projet
  • 20. La société 19 Brasserie CELTIK 2«Breizpack et Bretagne Innovation nousaident à créer de nouveaux produits, parle montage de dossiers pour l’obtentiond’aides financières et par la Fabrication de bières de spécialitésmise en relation avec desfournisseurs. Ces structures ont Trégunc (29)des connaissances auxquellesnous n’avons pas accès carnous sommes très orientés Jean-François«terrain». Elles possèdent Istinun réseau qu’elles mettentà notre service. Nous sommes Le dirigeantdans une logique d’innovationpermanente, et nous n’hésitons pas àlancer des choses très nouvelles carnous savons que nous sommes bienaccompagnés.» Effectif : 25 CA 2009 : 260 K€ Contact : 02 98 50 25 97 www.celtika.eu
  • 21. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complémentBretagne Chimie Fine20 Le conseiller Roland Conanec, CBB Développement, Rennes (35) «Ma relation avec l’entreprise Bretagne Chimie Fine, et avec Erick Sablé, s’établit sur la durée. Je la conseille régulièrement sur des points techniques (chimie et biotechnologies), la recherche de prestataires ou encore le montage de dossiers de financement. Si chaque action apporte une réponse ponctuelle aux besoins de l’entreprise, leur Contact : somme entretient la relation et instaure un climat de confiance. Cela 02 99 38 33 30 me permet d’anticiper, en toute confidentialité, les besoins de BCF roland.conanec et de l’accompagner dans toutes les étapes de son développement. @cbb-developpement.com A chacune de nos rencontres, nous faisons le point avec Erick Sablé sur les projets de BCF. Dernièrement, nous avons travaillé sur le montage d’un projet d’innovation sur un nouveau procédé de fabrication d’un actif pharmaceutique. Ce projet, qui vient d’être soutenu dans le cadre du Fonds d’innovation pour la Bretagne, doit permettre à l’entreprise de franchir un nouveau palier dans son développement.» Les aides obtenues Une subvention FIB (Dispositif commun Oséo innovation et Région Bretagne) pour une étude de faisabilité
  • 22. «Roland Conanec de CBB Développement,connaît et suit notre entreprise depuis des La société 21 Bretagne Chimie Fineannées. A ce titre, il intervient en appuitechnique, en particulier lorsque noussommes à la recherche de prestataires ou detechnologies, en nous faisant Fabrication d’acides aminés,bénéficier de son large réseau dérivés d’acides aminés et hydolysats de protéineindustriel et universitaire. (applications : pharmacie / nutrition)Il nous fait ainsi gagner untemps précieux, ce qui est Pleucadeuc (56)critique pour des entreprises Erick Sabléde notre taille. Roland Conanec Le responsable R&D,intervient également activementdans le montage de nosdossiers de recherche de financement. Au delàde ces aspects, si son aide est si efficace,c’est qu’elle repose sur un dialogue régulieret une connaissance approfondie de notreunivers, de notre entreprise et de nosbesoins. Roland Conanec est un excellentambassadeur de la Recherche de la RégionBretagne» Effectif : 89 CA 2009 : 17 000 K€ Contact : 02 97 26 91 21 www.bcf-fr.com
  • 23. ervice de l’innovation Une collaboration active au s22 La conseillère Maryvonne Le Thiec, OSEO Bretagne, Rennes (35) « Lorsque Christian Lemaire de BTCI a repris la société, il a vouluBTCI réfléchir à une diversification à partir d’un produit créé quelques années auparavant pour un partenaire industriel. Nous l’avons aidé à obtenir une PRDT pour cadrer son projet, faire le point sur l’existant, réaliser une étude de marché. Une étude de faisabilité, Contact : puis le développement du produit en collaboration avec son 02 99 29 65 70 partenaire ont été financés par le Conseil régional de Bretagne maryvonne.lethiec (convention AFPI) et Oseo Innovation. La PRDT a été la première @oseo.fr étape d’une démarche d’accompagnement méthodologique du projet de l’entreprise.» Les aides obtenues • PRDT en 2008 pour valider les marchés potentiels de l’innovation • Etude de faisabilité en 2009 • Contrat d’aide à l’innovation en 2009
  • 24. «Sans l’accompagnement d’un conseiller, La société 23notre projet aurait été long et plus lourd àmener, car les modalités de financement de BTCIl’innovation et les subtilités (Bretagne Tuyauterie Chaudronnerie Inox)de montage de dossiers Chaudronnerie inox et tuyauterie industriellesont un casse-tête pour uneentreprise. La finesse d’analyse Goven (35)et l’expérience de MaryvonneLe Thiec d’Oséo Bretagneont été déterminantes pour Christian Lemairel’acceptation de notre dossier. Le dirigeantElle sait mettre de l’huiledans les rouages quand il lefaut, contacter les bonnes personnes au bonmoment et assurer le suivi : elle est trèsinvestie et d’une efficacité redoutable !» Effectif : 15 CA 2009 : 1 400 K€ Contact : 02 99 57 92 73 www.btci.fr
  • 25. service de l’innovation La réussite d’un partenariat auC-Viatis Laboratoire24 La conseillère Hélène Le Pocher, CRITT Santé Bretagne, Rennes (35) « J’accompagne C-Viatis sur des aspects réglementaires, des mises en relation avec différents partenaires pour des projets d’innovation, des demandes d’aides financières comme la PRDT. Jean-Yves Thébaudin, le directeur, me contacte lorsqu’il a une question précise, et je le rencontre régulièrement car il participe Contact : à des commissions du pôle de compétitivité Valorial. C’est toujours 02 23 23 45 25 pour nous l’occasion de faire le point.» helene.lepocher @univ-rennes1.fr Les aides obtenues PRDT en 2008 pour la validation du concept et la sélection des formules de produits «santé» par une étude qualitative
  • 26. La société 25 C-Viatis Laboratoire« J’ai contacté le CRITT Santé Bretagne dansle cadre d’un projet de mise sur le marché d’unproduit nutritionnel bio. Hélène Le Pocher Conception et distribution de produits nutritionnelsm’a donné des informationssur le contexte réglementaire Bruz (35)européen et sur les dispositifsd’aides financières pour soutenirmon projet. J’ai eu un avisextérieur et objectif. Elle Jean-Yves Thébaudinm’a également informé des Le directeurcommissions mises en placepar le CRITT Santé Bretagne etle pôle de compétitivité Valorial. En intégrantces commissions j’ai pu élargir mon réseauet rencontrer des partenaires industriels.» Effectif : 2 CA 2009 : 80 K€ Contact : 09 77 71 11 60 www.c-viatis.com
  • 27. ce de l’innovation Un travail collaboratif au serviCapey Optronique26 La conseillère Estelle Keraval, ADIT-Technopole Anticipia, Lannion (22) «L’entreprise Capey Optronique n’était pas habituée à être accompagnée. L’aide fournie a non seulement permis de trouver une solution à un problème, mais lui a également donné l’envie de poursuivre la collaboration avec l’ADIT pour le recrutement d’un technicien de bureau d’études. L’entreprise réfléchit également Contact : à un projet collaboratif. A la fois technopole et agence de 02 96 05 41 70 développement économique, notre mission est bien sûr estelle.keraval d’accompagner les entreprises très innovantes, comme les @technopole-anticipa.com start-up, mais également d’aider les entreprises plus traditionnelles, comme Capey Optronique, à se «professionnaliser» dans le domaine de l’innovation.» Les aides obtenues • PRDT en 2009 pour l’étude et la réalisation de prototypes pour racks 19 pouces en lien avec un cahier des charges très précis imposant des contraintes en terme de tailles et de volumes • Subvention du Conseil général 22 en 2009 pour l’aide à l’embauche d’un technicien de bureau d’études
  • 28. «J’ai été approché par Estelle Keraval de La société 27l’ADIT peu après mon arrivée dans la société,en août 2008. Grâce à ses conseils, nous Capey Optroniqueavons obtenu des aides finan- Intégrateur de solutions optiques,cières pour un équipement solutions passives et activesqui nous a permis d’accéder àde nouveaux marchés ; nous Lannion (22)avons également bénéficié deconseils en recrutement, etd’une aide à l’embauche du Jean-Marc CailleauxConseil général 22. La connais- Le directeur du sitesance des aides possibleset le montage des dossiersexigent du temps qu’on n’a pas, et sans EstelleKeraval, nous nous serions vite heurtésà un mur de difficultés qui nous auraitdécouragés. Nous aurions peut-être créé despostes, mais pas aussi facilement ni aussirapidement.» Effectif : 19 CA 2009 : 1 600 K€ Contact : 02 96 05 07 90 www.capey.com
  • 29. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complément28 Le conseiller Emmanuel Denoue,Chromlech OSEO Bretagne, Rennes (35) «Alexandre Gailly de Chromlech a bénéficié d’une PRDT en 2004 pour un dépôt de brevet, au moment de la création de l’entreprise. Suite à cette première aide, nous avons eu des contacts réguliers jusqu’en 2008 où j’ai eu connaissance d’un projet R&D ambitieux. Avec Mayvonne Le Thiec, une de mes collaboratrice à OSEO Contact : Bretagne, nous avons proposé à Alexandre Gailly une aide OSEO 02 99 29 81 64 pour une étude de faisabilité avant qu’il ne s’engage dans ce projet. emmanuel.denoue Le produit est aujourd’hui en cours de développement, en avance @oseo.fr sur la concurrence internationale. Le dirigeant a su se faire accompagner aux moments critiques de sa démarche.» Les aides obtenues • PRDT en 2004 pour la rédaction et le dépôt d’une demande de brevet concernant un dispositif et procédé d’éclairage configurable par automate • Aide Région Bretagne en 2006 pour le recrutement d’un cadre commercial • Aide OSEO en 2008 pour une étude de faisabilité
  • 30. La société 29«Les programmes d’aides sont vastes et Chromlech Conception de systèmes d’éclairage pour le monde ducomplexes, et l’assistance spectacle et de l’événementield’Emmanuel Denoue d’OSEOBretagne est précieuse Thorigné-Fouillard (35)pour naviguer, sélectionnercelles qui sont opportuneset en monter les dossiers. Alexandre GaillyLe conseiller est une Le gérantpersonne qui diagnostiquece qui peut faire avancerune société.» Effectif : 10 CA 2009 : 1 000 K€ Contact : 02 23 20 77 67 www.chromlech.com
  • 31. ervice de l’innovation Une collaboration active au s30 Le conseiller Jean-Erik Blochet, Zoopole Développement, Ploufragan (22) « Jacky Le Cam de l’entreprise CIP recherchait une technique innovante permettant de sécuriser, d’un point de vue microbiologique, des fluides alimentaires sans dénaturer lesCIP propriétés fonctionnelles des constituants. Les conseillers technologiques du ZOOPOLE l’ont aidé à identifier différents Contact : types de partenaires et de financements. Au final, l’aide PRDT a 02 96 76 61 61 permis de faire appel à une plateforme de l’INRA spécialisée dans jean-erik.blochet le traitement ohmique. Les résultats obtenus ont démontré la @zoopole.asso.fr faisabilité de la technique et nous avons pu monter, en appui de la société CIP, un programme d’envergure labellisé par 2 pôles de compétitivité. Grâce à ce programme, CIP va pouvoir déployer cette technologie dans de nouvelles applications industrielles alimentaires ». Les aides obtenues • OSEO en 2007 – Projet labellisé VALORIAL • PRDT en 2008 pour la pasteurisation de produits fragiles • OSEO en 2009
  • 32. « Si Jean-Erik Blochet de Zoopole Déve- La société 31 CIPloppement ne m’avait pas soutenu, j’auraisabandonné. Une première collaborationavec un partenaire privé n’a pas abouti lorsdu rachat de l’entreprise ; il (Conception Informatisation Process)fallait tout reprendre à zéro, Bureau d’études automatisationj’étais découragé. L’aide de processus industrielsde Jean-Erik Blochet a été Lamballe (22)essentielle. Il sait précisémentà quelles aides on a droit. Jacky Le CamSa méthode m’a permis de Le dirigeantgagner énormément de temps.Nous sommes régulièrementen contact, et lorsque j’entends des gens quiont des projets mais ne savent pas commentles démarrer, je les dirige naturellement versMonsieur Blochet. « Effectif : 9 CA 2009 : 1 000 K€ Contact : 02 96 34 79 67
  • 33. service de l’innovation La réussite d’un partenariat au32Concept’Alit Le conseiller Thierry Lucas, INPI, Cesson-Sévigné (35) «Nous avons proposé à Concept’Alit de l’accompagner dans la détection de ce qui était protégeable, puis dans l’explication de la brevetabilité et des moyens de protection. Nous avons réalisé un pré-diagnostic «propriété industrielle», sorte de bilan global qui donne un éclairage sur la propriété industrielle et notamment sur Contact : les brevets. Ces pratiques ont abouti à un dépot de brevet français, 02 99 38 19 62 puis de brevet européen un an plus tard. Jean-Luc Michaud nous tlucas@inpi.fr sollicite régulièrement pour un éclairage sur un point précis.» Les aides obtenues Aide directe pour la réalisation d’un pré-diagnostic « propriété industrielle » en 2009
  • 34. La société 33«J’ai inventé une litière pour animaux quiva être distribuée par 3 grosses structures : Concept’Alitj’ai contacté l’INPI afin de Nutrition, litièresavoir comment protéger monproduit vis-à-vis de ces leaders Saint-Pever (22)européens. Thierry Lucas m’aexpliqué les démarches àfaire. Sans l’aide de l’INPI, ledépôt de brevet est impossible Jean-Luc Michaudpour quelqu’un qui n’est pas Le gérantde la partie. J’ai revu ThierryLucas dernièrement pour undépôt de brevet européen : c’est encore unpeu plus compliqué que le brevet français...» Effectif : 4 CA 2009 : 100 K€ Contact : 02 96 13 13 20 www. conceptalit.com
  • 35. ce de l’innovation Un travail collaboratif au serviEveil cosmétique34 La conseillère Claudie Bonnet, CTPA-Zoopole Développement, Trégueux (22) «Nous suivons Eveil Cosmétique dans le cadre de sa création d’entreprise. Cet accompagnement se traduit par des conseils sur mesure d’un point de vue technique, commercial, et financier. La PRDT a permis à cette jeune société de financer la mise au point d’une nouvelle gamme de cosmétiques destinés aux bébés et de Contact : déployer ainsi son activité commerciale. » 02 96 76 61 61 claudie.bonnet @zoopole.asso.fr Les aides obtenues Une PRDT en 2009 pour la mise au point de formules naturelles, biologiques et hypoallergéniques destinées aux bébés
  • 36. La société 35 Eveil cosmétique«Nous avions prévu le développement d’unegamme pour bébés : la PRDT a permisd’anticiper son lancement et nous avons pu Conception et distribution de produits cosmétiquesnous positionner sur le marchéau bon moment, alors qu’il naturels et biologiquesy avait peu de concurrence. Trégueux (22)Cette aide a été un levieressentiel pour faciliter ledéveloppement de l’entreprise. Céline LanglaisNous avons bénéficié d’un La responsable du développementaccompagnement pertinenttrès complet de la part deClaudie Bonnet du Zoopole Développement.Elle sait identifier les besoins d’une jeuneentreprise. J’apprécie le côté informel denotre relation, le coup de fil régulier pourprendre des nouvelles, le conseil et ladisponibilité lors des moments de doute.» Effectif : 2 CA 2009 : 190 K€ Contact : 02 96 76 60 33 www.eveilcosmetique.comwww.emerveil-natural-baby-care.com
  • 37. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complémentFrançois Chatain et les autres36 La conseillère Laure Briantais, arist Bretagne, Rennes (35) «A la tête de l’entreprise depuis 2 ans et demi, Stéphane Nicorosi souhaitait lui impulser une nouvelle dynamique et impliquer le personnel de l’entreprise dans une redéfinition de la politique achat, des systèmes d’information et surtout de la création. Après une analyse de la situation, l’arist a animé 10 séances de travail Contact : collectif pour développer de nouvelles méthodes de création, 02 99 25 41 25 avec l’intervention de designers. Cette démarche de progrès a en laure.briantais particulier abouti à la définition d’un référentiel de positionnement @bretagne.cci.fr des produits de la marque. Au terme de cette mission, l’entreprise a définitivement adopté une nouvelle approche de travail en réseau, en renforçant ses partenariats extérieurs, en particulier dans le domaine de la création.» Les aides obtenues PRDT en 2009 pour un accompagnement à l’innovation et une veille technico-commerciale
  • 38. «La démarche rigoureuse de l’arist Bretagne,en la personne de Laure Briantais, nous a La société 37permis d’inscrire dans un cadre une actiond’innovation jusque là empirique et très François Chatain et les autresintuitive. Nous avons pu en particulier bâtirun canevas de critères de Sixt-sur-Aff (35)différentiation, avec une miseen perspective relative de lasociété et de ses concurrents.De même, nous avons identifiéles critères les plus discri- Stéphane Nicorosiminants sur lesquels bâtirun plan d’action. C’est ainsi Le présidentqu’après une première phase« conceptuelle », la sociétéa franchi une nouvelle étape pour passer àl’action, en développant progressivement(action toujours en cours) des partenariatsavec des prestataires extérieurs, spécialisésen design, pour apporter un flux d’innovationset surtout un regard neuf dans un secteurassez traditionnel.» Effectif : 26 CA 2008 : 2 000 K€ Contact : 02 99 70 08 82 www.francoischatain.com
  • 39. ervice de l’innovation Une collaboration active au s38Grand Largue Le conseiller Michel Soulas, Côtes d’Armor Développement (Plérin, 22) «Pierre-Yves de la Rivière de l’entreprise Grand Largue souhaitait développer une gamme de bateaux dans le même esprit que le traditionnel bois, mais dans une version composites : je l’ai accompagné dans cette diversification historique. Je l’ai mis en relation avec ID Composite, plate-forme de transfert de Contact : technologies dédiée aux entreprises, créée par l’IUT de St 02 96 58 06 74 Brieuc et CAD22. Il y a suivi une formation, a bénéficié de travaux msoulas@cad22.com pratiques au chantier. Je l’ai aidé à trouver des financements pour son projet, ainsi que pour la promotion de ses bateaux sur les salons professionnels de Paris et La Rochelle» Les aides obtenues PRDT en 2009 pour la réalisation des moules pour la construction polyester du canot 4,70 et la réalisation du prototype
  • 40. «Depuis 1 an, nous travaillons sur un nouveaubateau qui implique un positionnementmarketing et des techniques de fabrication La société 39 Grand Larguedifférents de nos produits actuels. Encomplément de la technique bois-epoxy,nous avons acquis un savoir-faire avec le Construction navale et entretien de bateauxcomposite pour une nouvellegamme de bateaux. Une Calorguen (22)vraie révolution culturelle ! Lesoutien de Michel SOULAS deCôtes d’Armor Développementa été très important. Une Pierre-Yves de la RivièrePRDT m’a permis de suivre Le directeurune formation technique etd’acquérir un outillage spéci-fique. Nous exposons également sur les salonsnautiques où des stands communs et bienplacés nous assurent une meilleure visibi-lité. Par son contact facile, il a servi de lienentre des chantiers navals des Côtes d’Armor;on a réussi à créer un mini-réseau dans undomaine plutôt individualiste.» Effectif : 3 CA 2009 : 200 K€ Contact : 02 96 88 01 03 www.grand-largue.fr www.bountyboat.net
  • 41. service de l’innovation La réussite d’un partenariat au40 La conseillère Annick Berrehouc,IDB Marine Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Finistère, Quimper (29) «Denis Bourbigot d’IDB Marine est dans une démarche perpétuelle d’innovation - amélioration du produit : il est passé de l’infusion à l’injection de résine, technique utilisée pour la construction du pont du Malango 9,99-, protection de l’environnement, amélioration des Contact : conditions de travail de son équipe. Je l’accompagne avec plaisir 02 98 76 46 31 depuis 4 ans, car outre cette démarche d’amélioration permanente, annick.berrehouc il est très ouvert à ce qu’on peut lui proposer. Il m’appelle pour me @cma29.fr fait part de ses projets, me demande des conseils. Dernièrement il a été en contact avec l’Institut MAUPERTUIS : il est toujours preneur de nouvelles pistes.» Les aides obtenues • PRDT en 2007 pour une étude de faisabilité et modélisation d’une quille pivotante de bateau • Aide du Conseil régional de Bretagne en 2009 pour le transfert de la technologie de l’injection
  • 42. La société 41 IDB Marine«Lorsque nous avons créé IDB Marine, ily a 5 ans, on ne savait rien des systèmesd’accompagnement. Annick Berrehouc dela Chambre de métiers et de Construction de bateaux de plaisance et réparationl’artisanat du Finistère nous Trégunc (29)a fait découvrir les aidesauxquelles on pouvait prétendre,comme la PRDT ou l’aide de larégion Bretagne pour laquelle Denis Bourbigotnous montons actuellement Le gérantun dossier. C’est une personnetrès impliquée, professionnelle,compétente, qui suit les dossiers et n’hésitepas à revenir à la charge pour nous boosteravant que l’on ne prenne du retard. Elle nousépate!» Effectif : 6 CA 2009 : 500 K€ Contact : 06 75 20 77 80 www.idbmarine.com
  • 43. ce de l’innovation Un travail collaboratif au serviNasca Géosystèmes42 La conseillère Françoise Duprat, Technopôle Brest Iroise (Brest, 29) «Nous avons accompagné M. et Mme François dans leur démarche de création d’entreprise : validation du business plan, mise en relation avec des prestataires et organismes (expert-comptables, banques, Conseil régional de Bretagne), installation et suivi en pépinière d’entreprises, aides à l’embauche, formations. Nous Contact : continuons à les voir régulièrement : ils travaillent actuellement 02 98 05 63 11 avec notre chargée de communication pour le lancement d’un francoise.duprat nouveau produit. Nasca est partenaire de projets collaboratifs @tech-brest-iroise.fr labellisés par le pôle de compétitivité Mer Bretagne, et Atilio François a pris la présidence de Littoralis, fédération de compétences de PME initiée par le Technopole.» Les aides obtenues • Une aide Région en 2004 pour le développement de modules logiciels adaptés aux besoins des communes de 1000 à 5000 habitants • Un prêt de la plateforme d’initiative locale de Brest en 2005 • Une aide au recrutement en 2005 du CG29 • Une aide Région en 2008 pour le projet PREVICOT (PREVIsion océanique COTière) • Une aide OSEO en 2009
  • 44. La société 43 Nasca Géosystèmes«Si le Technopole n’avait pas été là, nousn’aurions pas survécu. J’étais auparavantchercheur à IFREMER, et, si nous avions lescapacités techniques pour Conseil en systèmes d’information géographiquemonter notre entreprise, la Brest (29)gestion du personnel, dutemps, la TVA, les aides finan-cières... c’était pour nous de lamétaphysique ! Pendant 3 ans, Atilio Françoisils nous ont accompagnés, Le gérantconseillés, aiguillés. Nousavons depuis gardé desliens moins «officiels», mais dès que nousavons une interrogation, nous appelonsFrançoise Duprat du Technopôle BrestIroise. Ce sont des petits détails, maisadditionnés, ça fait un océan.» Effectif : 5 CA 2009 : 240 K€ Contact : 02 98 45 05 65 www.nasca-geosystemes.com
  • 45. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complément44 Le conseiller Cyril Le Mero, Chambre des Métiers (Vannes, 56)Naviwatt «La société Naviwatt a été créée fin 2008 et nous la suivions déja en antecréation. Nous avons mis Yannick Wileveau en relation avec des partenaires institutionnels, notamment la Région Bretagne et le Département du Morbihan, pour formaliser une étude dans un nouveau segment de marché : les bâteaux à propulsion électrique. Contact : Nous l’avons accompagné dans sa recherche de financements, 02 97 63 95 25 ainsi que pour la présentation du Zéphyr, un trimaran électrique, cyril.lemero lors du dernier salon nautique de Paris. Nous avons assisté @cma-morbihan.fr ensemble à de nombreuses réunions; il y a eu et il y a encore une mobilisation très forte de tous les interlocuteurs autour d’un projet innovant tel que celui-ci. A l‘heure actuelle, nous accompagnons le dirigeant dans la commercialisation et le développement industriel de son produit» Les aides obtenues • ADEME. Construction du prototype • Conseil régional de Bretagne : aide à l’innovation pour la construction du prototype • Conseil régional de Bretagne : participation au salon nautique de Paris • Conseil régional de Bretagne : conception de supports commerciaux
  • 46. La société 45 Naviwatt«Je suis très satisfait de l’accompagnementde la Chambre des Métiers. Lorsqu’ondébute une activité, il est bien d’avoir unregard extérieur sur le projet Fabrication de bateaux à propulsion électriquesqu’on mène. Cyril Le Mero Saint-Gildas de Rhuys (56)de la Chambre des Métiersdu Morbihan et ses collèguesconnaissent bien leur métieret la filière nautique. Ils savent Yannick Wileveaubien nous conseiller quant Le dirigeantaux orientations à prendre.Les administrations n’ont pastoujours la notion de contraintes desentreprises, et leur temps de réponse estsouvent trop long ; on n’a pas ce problèmeavec les conseillers dont la réactivité est trèsbonne.» Effectif : 1 CA 2009 : démarrage de l’activité Contact : 06 08 47 46 08 www.naviwatt.fr
  • 47. ervice de l’innovation Une collaboration active au s46One Network Le conseiller Eric Perchais, OSEO Bretagne (Rennes, 35) «Les premiers contacts ont été noués en 2006. En 2008, une PRDT a été montée pour le dépôt de brevet d’un produit, puis une aide OSEO Innovation de 65 000 € pour le développement complet de leur produit destiné au gros matériel de chantier. Suite à la crispation du marché du bâtiment, la gérante a adapté le produit Contact : pour protéger les capteurs photovoltaïques en site isolé. Notre 02 99 29 81 58 accompagnement a été progressif : une PRDT, une aide OSEO, eric.perchais@oseo.fr la mise en relation avec nos contacts, Bretagne Entreprendre, la MEITO, Jessica France, OSEO Garantie, et des entreprises potentiellement clientes ou fournisseurs.» Les aides obtenues • PRDT fin 2008 pour le dépôt auprès de l’INPI d’un brevet portant sur un dispositif autonome et nomade de détection de vol par vibration. • OSEO en juillet 2009 pour le développement d’une alarme autonome, dotée d’un transmetteur GSM et d’une balise GPS, capable d’être détectée depuis l’intérieur d’un bâtiment.
  • 48. «Un an après la création de la société, nous La société 47 One Network SARLsommes allés présenter notre projet dedétecteur par vibrations à Eric Perchais d’OSEOBretagne : nous avions besoin d’un soutienfinancier pour continuer. Il Recherche et développementnous a aidés à obtenir des en systèmes liés à la sécuritésubventions, nous a conseillés,nous a mis en relation avec Locqueltas (56)des partenaires issus deson réseau. Très ouvert, il a Isabelle Kriajeffvraiment su nous accompagner. La dirigeanteIl connait les nouvellestechnologies, on parlait donc lemême langage. Nous sommes régulièrementen contact : même après la conclusion d’unprojet, on n’est pas lâchés dans la nature, leconseiller poursuit son accompagnement etc’est appréciable.» Effectif : 9 CA 2009 : 770 K€ Contact : 02 97 40 27 48 www.onenetwork.fr
  • 49. service de l’innovation La réussite d’un partenariat au48Performance IA La conseillère Nathalie Letaconnoux, CBB Développement, Rennes (35) « J’ai travaillé avec Marcel Besnard en 2004 sur un projet, et depuis nous nous croisions régulièrement. Il nous a recontactés en 2008 pour un accompagnement concernant 2 projets. Je lui ai transmis des informations scientifiques et techniques, remis des échan- tillons, des prix de produits commercialisés, des fiches techniques, Contact : j’ai questionné les acteurs du marché. Je l’ai également informé 02 99 38 33 30 des aides financières auxquelles il pouvait prétendre pour faire nathalie.letaconnoux aboutir ces programmes. Je l’ai mis en relation avec des scienti- @cbb-developpement.com fiques, notamment l’IUT de Laval, et des prestataires. Avec toutes ces données, il s’est rendu compte qu’un de ses projets ne pourrait aboutir, a décidé de l’abandonner et s’est concentré sur le deuxième, pour lequel nous l’avons aidé à monter un dossier de PRDT.» Les aides obtenues • PRDT en 2009 pour la création de produits laitiers naturellement riches en CLA et DHA en intervenant sur l’alimentation des vaches laitières, et mesure de l’incidence de tels produits sur la composition du lait
  • 50. «Depuis 1992, j’ai été accompagné par différentsorganismes notamment pour la mise au point La société 49 Performance IAdu concept Oméga dans la filière laitière.Nathalie Letaconnou, conseillère technologiqueà CBB Développement, me suit depuis 6 ans ;nous travaillons depuis 2008 (Informatique et Aliment)sur les microalgues pour Création de concepts agroalimentaireslesquelles elle m’a fournide nombreuses informations, Plélan-le-Grand (35)et m’a notamment aidé àobtenir une aide OSEO : Marcel Besnardcette aide m’a permis demettre au point une méthode Le gérantindustrielle de production desCLA, naturellement produitsdans le rumen des vaches mais en trop faiblequantité. Ces molécules ont été testées dansl’alimentation d’un troupeau de 100 vachesprès de Rennes. Nous envisageons de produireun lait de haute qualité nutritionnelle pourcompléter le concept Oméga3, maintenantbien connu des consommateurs.» Effectif : 1 CA 2009 : 80 K€ Contact : 02 99 06 97 59
  • 51. ce de l’innovation Un travail collaboratif au servi50 Le conseiller Nicolas Perrot, ADIT-Technopole Anticipia (Lannion, 22)Prolann «Nous accompagnons Robert Glémot de Prolann depuis qu’il a repris la société, en 2003. Il s’est instauré un climat de confiance de son côté comme du nôtre. Familiarisé avec l’ensemble des dispositifs, il a le réflexe de nous contacter dès qu’il a un projet lié à l’emploi, à l’amélioration de process, à l’investissement Contact : ou à l’innovation. Nous le conseillons et l’accompagnons pour 02 96 05 82 56 l’obtention d’aides financières, de subventions, nous recherchons nicolas.perrot les compétences qui lui manquent via notre réseau et notre carnet @technopole-anticipa.com d’adresses.» Les aides obtenues PRDT en 2009 pour l’optimisation du process de fabrication de pièces titane
  • 52. La société 51«Je prévois mes investissements sur 3 ou 4ans, et je les fais avec ou sans aide financière. ProlannMais s’il y a aide, je peux les Ensemblier mécaniqueanticiper et gagner un an. Pour Rospez (22)se positionner sur des marchéstrès difficiles et concurrentiels,c’est extrêmement important.Je travaille bien avec l’ADIT, Robert Glémotc’est un interlocuteur qui sait Le Président Directeur généralêtre à l’écoute de toutes lesentreprises, et pas seulementdes sociétés high-tech.» Effectif : 35 CA 2009 : 2 500 K€ Contact : 02 96 46 16 10 www.srmp-prolann.com
  • 53. aires au service de l’innovation. Des savoir-faire complément52 La conseillère Karine Prié-Latimier,S.T.O.R.S OSEO Bretagne, Rennes (35) «Patrice Richard de S.T.O.R.S. nous a contactés pour nous parler du développement d’un nouveau type de panneaux japonais, coulissants et lumineux. Il sollicitait un appui financier pour déposer un brevet. En discutant, on s’est aperçu qu’il avait également besoin d’une assistance technique pour la mise au Contact : point de son produit : nous avons fait une demande de PRDT qui 02 99 29 81 63 couvrait ces deux besoins. Je l’ai également mis en contact avec la karine.prielatimier MEITO qui organisait des rencontres avec des spécialistes bretons @oseo.fr des LED. Il a ainsi pu développer son réseau.» Les aides obtenues • PRDT en 2008 pour la rédaction et le dépôt d’une demande de brevet relatif à des panneaux textiles suspendus coulissants et à des stores multi-baleinés. • PRDT en 2008 pour des études techniques : mise au point système électrique
  • 54. La société 53«Karine Prié-Latimier est la premièrepersonne à avoir cru en notre projet. Elle a S.T.O.R.S.compris ce que nous voulions Commercialisation de panneaux japonaisfaire, s’est investie, nous a et stores réalisés sur mesureapporté des conseils précieux, Plouer-sur-Rance (22)nous a aidés à obtenir unePRDT. Même si elle a été labienvenue, cette aide financière Patrice Richardn’a pas été le plus important Le directeurdans l’histoire: ce qui a étéprimordial, c’est qu’OSEO aitcru en nous. Son soutien nous a permisd’être crédibles et de gagner la confiancede partenaires pour poursuivre l’aventure.» Effectif : 1 CA 2009 : démarrage de l’activité Contact : 02 96 86 85 57 www.mon-store.fr www.panneaux-japonais.com
  • 55. Les partenaires du réseau : Idoine - Philippe Pradel Conseil Régional de Bretagne OSEO-innovation, DIRECCTE Bretagne Document imprimé sur papier 100% recyclé, Chambres de commerce et d’industrie de Bretagne dans le respect du label Imprim’Vert Chambres de métiers et de l’artisanat de Bretagne Chambres d’agriculture de Bretagne Centre techniques / Critt Technopoles Pôles de compétitivité (Mer Bretagne, Images et réseaux, valorial, ID4car ) Plates-formes technologiques Organisme Nationaux Laboratoires de recherche Lycées techniques, Ecoles, Universités BRETAGNE INNOVATION 18 place de la Gare CS 26927 - 35069 Rennes cedex Tél. : 02.99.67.42.05 - Fax : 02.99.67.60.22 rdt@bretagne-innovation.fr
  • 56. Document imprimé sur papier 100% recyclé, Idoine - Philippe Pradeldans le respect du label Imprim’Vert