SPÉCIALEMBALLAGE                     Bretagne:            linnovation            semballe !            Edito            Un...
Les   CAHIERS PARÉ à INNOVER                                                                                              ...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Cahier PAI 2005 : spécial emballage

674

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
674
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Cahier PAI 2005 : spécial emballage"

  1. 1. SPÉCIALEMBALLAGE Bretagne: linnovation semballe ! Edito Un produit alimentaire existe-t-il sans emballage ? L’emballage n’est pas seulement le support des informations commerciales concernant le produit ali- mentaire, il est également le vecteur des informations légales et des allégations nutritionnelles. L’emballage protège l’aliment des chocs, des contaminations diverses mais son interaction avec le produit alimentaire doit être limitée, ou si elle est souhaitée, contrôlée (d’où l’importance des études de compatibilité entre l’emballage et le produit alimentaire, et le suivi de l’évolution de la réglemen- tation des matériaux au contact alimentaire, notamment pour les emballages actifs). L’emballage se révèle donc être une composante essentielle du pro- duit alimentaire d’où l’application de la méthode HACCP(1) aux emballages. L’emballage est aussi l’outil de transport par excellence et aujourd’hui plus encore, le support de l’information sur l’origine du produit : la traçabilité. Cette traçabilité devra permettre le retrait rapide des marchandises non con- Britt : formes en cas de crise éventuelle. L’emballage est encore très souvent considéré comme une source de pollution, Un penchant pour la réussite ! et pourtant ! Dans le cadre de la réduction des déchets à la source, les embal- lages doivent obéir aux règles de l’éco-conception. Leur fin de vie doit être «Produit en Bretagne» vient de récompen- prévue dès leur conception afin de diminuer nos productions de déchets. Les ser le coffret Britt «obliques». Sans doute emballages réalisés en matériaux biodégradables proviennent de ressources une première mondiale, cet emballage intri- végétales ou animales comme alternative aux ressources pétrolières (vouées gue et séduit. Réalisé par Kappa Siemco, ce à l’épuisement car fossiles). Le développement de ces emballages permettra projet a été accompagné par l’équipe Breiz- de valoriser cette filière encore trop ignorée du traitement des déchets en pack. Les lauréats, JF. Istin et H. Corbel ne re- centre de compostage industriel et la production de compost, amendement culent pas devant quelques notes d’humour biologique de nos terres agricoles. pour vanter leurs bières : «la bière est notre Pour conclure, l’industrie de l’emballage, qui se place actuellement au 8ème dolmen !» «je penche donc j’essuie !». Voilà rang français se doit d’être innovante et performante. Cette capacité d’évolu- bien des arguments de vente. tion est une des clés de la réussite de ce secteur. La Bretagne a choisi l’excel- Contact : Jean-François ISTIN lence dans ce domaine, avec Breizpack, réseau des industriels de l’emballage. 02 98 50 25 97 (1) Hazard Analysis Critical Control Point brasserie-britt@wanadoo.fr Thierry Varlet - Breizpack
  2. 2. Les CAHIERS PARÉ à INNOVER Les avancées de lemballage biodégradableT ÉMOIGN AGE .. .T ÉMOIG NAG E. . .TÉ MOIG NA GE .. .TÉMOIGNAGE...TÉMOIGNAGE...TÉM OIGNAGE...TÉM OI GNAGE...TÉM OI Petite révolution dans La Bretagne n’est pas en reste dans le domaine l’aluminium des emballages biodégradables ! Depuis 2 ans, le réseau Breizpack, à la demande des industriels de la région, s’est investi dans la veille Que deviennent les emballages technologique sur les emballages biodégradables. Aujourd’hui, Breizpack est à l’interface d’un projet de biodégradables en fin de vie ? Ecopla France, grande envergure intitulé : "de la terre à la terre". Il ne s’agit pas seulement d’utiliser des matériaux la filiale française du biodégradables en compensation de la diminution groupe Nicholl Food Packaging, La démarche commence par la culture de végétaux des stocks pétroliers, mais il faut aussi proposer des est spécialisée dans la fabrica- (Chambre dAgriculture du Morbihan) qui seront à solutions aux industriels et aux éco-citoyens. Trier les tion d’emballages alimentaires en aluminium. Ecopla révolutionne l’origine des matières premières de matériaux biodé- déchets, c’est bien mais il faut des structures de traite- aujourd’hui le marché français gradables, la recherche sur la production de polymères ment des emballages biodégradables. de l’emballage en lançant une (grâce au laboratoire d’Yves Grohens de l’Université de L’Europe préconise 3 voies de traitement pour la fin barquette aluminium operculée Lorient) ou encore les applications par les industriels de de vie des emballages : l’incinération, le recyclage et et micro-ondable. Explications : la région : ces matériaux pourront constituer une alter- le compostage industriel. Si les 2 premières sont bien François Queguiner, chef des ven- tes France. native à l’utilisation de plastiques d’origine pétrolière. intégrées dans le système, la voie du compostage est encore trop ignorée. Les acteurs régionaux du projet : Les collectivités doivent mettre en place des Les emballages aluminium sont centres de traitement des déchets par compos- principalement utilisés pour le conditionnement des produits lai- - Films et sacs plastiques biodégradables : tage. Les industriels sont d’ailleurs taxés à cet tiers et des surgelés (pâtisseries Ouest-Pack, PCL, La Française des effet. Une forte mobilisation industriel- sucrées ou salées, plats cuisinés…). Plastiques, LinPac Pontivy et le pourrait exiger qu’Eco-Emballage, L’aluminium présente pourtant de Bolloré. organisme collecteur de taxes sur les nombreux atouts : «Il a un coût emballages, diminue la taxe sur les avantageux, explique François Queguiner, et les barquettes alu- - Production de barquettes emballages biodégradables et minium peuvent suivre toute la thermoformées : aide les collectivités à mettre en durée de vie du produit : des Thermoformage Industrie, place des centres de compos- rayons du supermarché jusqu’à Plastobreiz, CGL Pack Lorient tage industriels. l’assiette du consommateur. En plus de la cuisson traditionnelle, les barquettes sont micro-onda- bles. Les consommateurs hésitent toujours à introduire des embal- Contact : Thierry Varlet lages métalliques dans leurs fours micro-ondes. L’aluminium est pourtant un métal non ferreux Un exemple à suivre : 02 98 10 02 00 thierry.varlet@tech-quimper.fr tout à fait adapté.» «Jusqu’ici, il n’y avait pas, sur le marché français, de barquettes le centre de compostage en aluminium hermétiques (en métal nu), poursuit F. Queguiner. En partenariat avec Mecaplastic et Saccof, nous avons fabriqué de Lorient Le compostage des barquettes alu à plages lisses qui permettent de thermosceller des déchets fermentescibles, Isabelle MALOT – service cadre de vie de la commu- nauté d’agglomération du Pays de Lorient «L’Agglomération de Lorient s’est engagée dans des films plastiques. Cela ouvre de façon considérable les possibi- lités d’utilisation. En Angleterre, 80% des emballages des viandes une solution d’avenir ! une démarche pionnière et ambitieuse concer- nant sa gestion des déchets ménagers. En effet, elle a mis en place le tri sélectif des bio-déchets auprès de l’ensemble des 180 920 habitants. Les et plats cuisinés vendus au rayon Le 25/01/2005 à la rubrique actualité, le site Notre frais sont déjà en aluminium alors bio-déchets collectés sont ensuite compostés dans une installation industrielle traitant également les Planète Info (www.notre-planete.info) a publié qu’en France, il est pour ainsi dire un communiqué du CEMAGREF intitulé «le com- inexistant.» déchets résiduels par stabilisation. Le compostage des bio-déchets est réalisé dans des tunnels où tous postage : l’avenir pour le traitement des déchets». Cuisson au four traditionnel, au les paramètres (température, eau, oxygène) sont Le CEMAGREF (qui est un institut public de micro-onde et même au barbecue, contrôlés et régulés automatiquement en perma- recherche pour l’ingénierie de l’agriculture et de fond cannelé pour l’effet grillade nence. Après maturation et affinage, le compost l’environnement) présente les avantages du com- et récupération des graisses, fond obtenu constitue un excellent amendement orga- postage : «La France produit annuellement près alvéolé pour le sang des vian- nique utilisé aussi bien par les particuliers que la de 600 millions de tonnes de déchets dont plus de des rouges… les perspectives sont filière agricole.» 400 sont des déchets organiques [...]. Ce procédé larges pour Ecopla qui a déjà s’adapte au volume à traiter. Il permet en effet de séduit, avec ce nouveau concept, traiter des volumes très importants ou plus faibles plusieurs poids lourds de l’agroa- Contact : Isabelle MALOT - Cap l’Orient en mettant en oeuvre une technologie plus ou limentaire. Service Cadre de Vie - Déchets moins avancée.» Face à une demande croissante de ce mode de traitement, le CEMAGREF s’est 02 97 02 29 67 - imalot@agglo-lorient.fr lancé dans une série d’études visant à améliorer Dernière innovation chez Ecopla les techniques de traitement des déchets orga- niques par compostage. Par exemple, un outil La tourtière micro perforée (Participation au Trophée de l’in- novation - CFIA 2005)- un gain de cuisson de 20% avec une tempé- rature moindre et la suppression L’emballage en Bretagne, c’est : respirométrique est en cours de développement au Cemagref à Rennes. Il permet de mesurer la consommation d’oxygène associée à la biodégra- dation d’un substrat organique. 330 entreprises, un chiffre d’affaires de 1.1 Milliard des risques incendie liés à la cuis- d’Euros, 10 000 emplois. son des pâtisseries dans les fours industriels. Directeur de Publication : James Leighton Rédaction : Chrystèle Guy, Nathalie Liva, Béatrice Ercksen Contact : François Queguiner 04 76 92 32 30 francois.queguiner@ecopla.fr 330 entreprises 1,1 10 000 milliard deuros emplois Création et réalisation : a utrement Loïc Bohuon Impression : CPS ISSN : 1624-8589 • Tirage 6000 ex Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne Bretagne Innovation • 18 place de la gare • CS 26927 - 35069 Rennes Cx Tél 02 99 67 42 00 • Fax 02 99 67 60 22 • contact@bretagne-innovation.fr 2 Les CAHIERS Paré à Innover - 2005

×