NutritionSPÉCIAL                                                                                u sens large, la nutrition...
Les        CAHIERS PARÉ à INNOVER                                               NUTRITION-SANTÉ : Une priorité régionale  ...
NUTRITION-SANTÉ : Au cœur de l’EntrepriseBio Bleu Ingrédients haut de gamme issus de co-produits marins Athlétic Nutrition...
Les                 CAHIERS PARÉ à INNOVER…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Cahier PAI 2002 : spécial nutrition

780

Published on

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
780
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Cahier PAI 2002 : spécial nutrition

  1. 1. NutritionSPÉCIAL u sens large, la nutrition est une A discipline qui étudie les diffé- rents nutriments et leur rôle sur l’organisme afin de comprendre les états de carence ou de surcharge et de les prévenir et les traiter. Ainsi, la nutrition est une science pluridis- ciplinaire qui comprend l’étude des Edito De l’alimentation à la nutrition aliments et de leur métabolisme, des besoins et des apports nutri- Une alimentation sans risque, c’est la première exigence des tionnels, des comportements consommateurs. Depuis de nombreuses années, les entreprises alimentaires, de l’état nutritionnel bretonnes de l’agroalimentaire l’ont compris. La qualité sani- des personnes et des populations, taire et la sécurité alimentaire sont pour elles un souci des pathologies de carence ou de quotidien. surcharge, des liens entre alimenta- tion et santé, de la sécurité Mais une autre exigence se confirme. Aujourd’hui, il faut que ce alimentaire, de la technologie ali- que nous mangeons ne soit pas seulement inoffensif pour la mentaire, de l’épidémiologie, de santé, mais contribue aussi à prévenir certaines maladies ou à l’éducation nutritionnelle du améliorer le fonctionnement de l’organisme. public, de la planification et de l’é- valuation de programmes de Sensibles aux informations apportées par le monde médical, les prévention etc. consommateurs sont de plus en plus attentifs aux liens qui exis- Elle fait intervenir à la fois les dié- tent entre santé et alimentation. L’intérêt pour la nutrition n’est téticiens, les médecins de diverses pas une mode mais une tendance lourde qui mérite qu’une des spécialités, les biochimistes, les premières régions agroalimentaire d’Europe s’y intéresse. Ce vétérinaires, les agronomes, les nouveau marché en plein essor est un enjeu pour des entrepri- sociologues, les psychologues, les ses toujours à la recherche d’une plus grande valeur ajoutée. technologues alimentaires, les éducateurs, les consommateurs… La Bretagne agroalimentaire a une carte à jouer dans ce et, bien sûr, les entreprises ! domaine qu’elle a encore trop peu exploré. Nombre de produits de qualité existants pourraient trouver un nouveau positionne- ment par une mise en valeur de leurs qualités nutritionnelles. Certains peuvent être reformulés afin de mieux prendre en compte les attentes de consommateurs qui ont compris les p.2 Le Programme dégâts causés par de mauvaises habitudes alimentaires. Nutrition-Santé : D’autres sont à inventer. une priorité régionale Engagée aux côtés des entreprises pour le développement éco- nomique de la Bretagne, le Conseil régional les accompagnera dans l’exploration de ces pistes nouvelles et leur permettra de s’appuyer sur les compétences nécessaires en physiologie, bio- p.3 Nutrition-Santé : logie, chimie, mais aussi en stratégie marketing ou encore dans au cœur de l’entreprise le domaine de la réglementation. La nutrition a un avenir. Parce qu’il offre de belles perspecti- ves, cet avenir doit se faire avec les entreprises bretonnes de l’agroalimentaire. p.4 La filière Lin : Bleu-Blanc-Cœur Josselin de Rohan Infos pratiques Président du Conseil Régional de Bretagne Les formations
  2. 2. Les CAHIERS PARÉ à INNOVER NUTRITION-SANTÉ : Une priorité régionale Programme Régional Un Programme Régional Nutrition-Santé, pourquoi ? Nutrition-Santé : Après diverses crises alimentaires fonctionnels… Pour l’industrie ali- nera l’ensemble des actions en Qui suis-je ? traversées, le consommateur se soucie de plus en plus du lien entre alimentation et santé. De nouveaux marchés se sont déve- mentaire, s’interroger sur les qualités nutritionnelles de ses pro- duits est devenu incontournable. De ce constat est née une volonté partenariat avec les CRITT* et cen- tres techniques bretons qui joueront un rôle essentiel de sensi- bilisation et de conseil. Les Objectif : loppés autour des produits politique régionale de lancer le industriels et un comité de suivi Améliorer et valoriser les atouts diététiques, nutraceutiques, com- Programme Nutrition-Santé. Le orienteront les grands axes de ce santé des produits bretons. pléments alimentaires, aliments CRITT* Santé Bretagne coordon- programme. * CRITT : Centre Régional d’Innovation et Transfert de Technologies Plan d’action : > sensibiliser et informer les indus- triels et les chercheurs Les centres techniques et CRITT* bretons : acteurs du programme Parmi les centres techniques et de transfert bretons qui participent au Programme Nutrition-Santé, deux d’entre > former avec, entre autres, la eux nous ouvrent leurs portes afin de nous faire découvrir leur savoir-faire et les initiatives qu’ils ont pu création d’une direction régio- mener en terme de nutrition : nale du CNAM en Bretagne > promouvoir la recherche publique : le CRITT Santé anime L’Adria : le savoir-faire Nutrition Légumes sains depuis 2000 un programme interrégional qui fédère les acti- vités de recherche autour de la dans les entreprises agroalimentaires Initiative BBV nutrition humaine entre Fort de son expérience en agroalimentaire, le centre technique ADRIA à On attribue aux fruits et légumes l’Ifremer à Brest, la faculté de Quimper accompagne de plus en plus les entreprises bretonnes sur le sujet un rôle protecteur contre certains médecine d’Angers, le CHU, de la Nutrition. Son objectif est de leur faire mieux connaître la qualité cancers et les maladies cardiovascu- l’Ecole Nationale Supérieure nutritionnelle des produits, pour ainsi mieux la communiquer auprès des laires. Leur consommation régulière d’Agriculture de Rennes, le consommateurs et apporter déventuelles mesures correctives afin de la- est recommandée par le PNNS (pro- Centre de Recherche en nutrition méliorer. gramme national nutrition santé). humaine et l’Ecole Nationale Après des audits nutritionnels, l’ADRIA Quimper développe des activités de BBV gère la veille et les études Vétérinaire de Nantes recherche et d’assistance technique auprès des entreprises pour la concep- nutritionnelles pour le compte de la tion, la formulation et la mise au point de nouveaux produits. L’ADRIA filière fruits et légumes régionale. > fédérer les industriels et les pro- s’appuie sur des process optimisés comme le traitement thermique pour la Afin d’augmenter la consommation fessionnels de la nutrition et de préservation des qualités nutritionnelles, et des méthodes d’analyses inno- de légumes frais, deux voies sont la santé autour de préoccupa- vantes, comme l’identification des molécules. actuellement explorées par la filière tions communes L’ADRIA Quimper renforce ses compétences en nutrition et intervient éga- bretonne : lement en réseau avec des spécialistes comme le CRITT Santé Bretagne et > soutenir des projets industriels : des centres de recherche spécialisés en nutrition. conseil et accompagnement notamment pour ce qui Contact : concerne la réglementation ou la stratégie marketing Date de lancement : RDV du 20 au 24 Octobre 2002 sur le stand de la Région Bretagne au Anne Piclet ADRIA Quimper / 02 98 10 18 42 anne.piclet@adria.tm.fr 2/3 Cancers, diabète, > La première consiste à convaincre les plus jeunes de consommer des fruits et légumes. Pour cela, Prince SIAL (Parc Expo à Villepinte, Hall ostéoporose et de Bretagne a créé des personna- 5A, allée H, stand N°25) maladies cardio- ges humoristiques, les "Gumes", vasculaires : pour humaniser les légumes auprès Budget : 2/3 des décès des enfants. La publicité sur les 1 à 2 M€ par an sont directement lieux de vente reprend le person- ou indirectement nage correspondant au légume, Plus d’infos : liés à l’alimentation avec un message nutritionnel, pro- CRITT Santé / 02 23 23 45 81 Source : Institut de posé ou validé par BBV, ex. : crittgbm.bretagne@univ-rennes1.fr veille sanitaire "DyNaMine la carotte", accompa- gnée du message "faites le plein de carotène". Le Programme Régional Nutrition-Santé : > La seconde consiste à prendre en compte le mode de vie des consom- les attentes des entreprises Le fait que les politiques régionales valident la Ce programme pourrait peut-être faire avancer la mateurs, en proposant des produits plus pratiques. Prince de Bretagne a développé l’artichaut "micro-onda- “ démarche "aliments-santé" dans laquelle s’inscrivent “ législation… […] Pour le moment les autorités françai- ble", un produit proposé en barquette de deux têtes prêtes à nos activités nous permettra d’être plus crédible ses sont très strictes. On est soumis à de très fortes auprès du consommateur, car mieux compris. contraintes si on veut utiliser des substances qui ne l’emploi. La rapidité de cuisson, et la ” Pierre Weill, Président de l’association Bleu-Blanc-Cœur sont pas répertoriées - or il n’y en a que 40 - ou qui ne praticité de ce produit pourraient séduire de nouveaux consommateurs. (Redon,35). sont pas de consommation courante en France. Côté économique, ces lois créent de la concurrence déloyale. BBV a participé à ce projet en optimi- Un programme lancé à l’échelle régionale nous per- Les voisins ont le droit de commercialiser en France des sant les temps de cuisson en fonction “ mettra d’avoir une reconnaissance du sérieux de produits que l’on ne peut pas fabriquer ici. ” de la puissance de l’appareil. notre travail et de nos formules. De plus, mettre en Jean Pierre Guinard, Atlantic Nature (Ploemeur, 56) place ce programme avec des gens du terrain me Contact : semble constructif. Céline Baty - BBV / 02 98 29 06 44 ” Alain Trublard, Athletic Nutrition (Rennes,35). baty@bbv.fr2 Les CAHIERS Paré à Innover - 2002
  3. 3. NUTRITION-SANTÉ : Au cœur de l’EntrepriseBio Bleu Ingrédients haut de gamme issus de co-produits marins Athlétic Nutrition,La société BIO BLEU à Lorientcommercialise des ingrédients laboratoire de "BIO BLEU et ID. MER travaillent main dans la main, poursuit France, on prête beaucoup d’at- tention, et de plus en plus, àhaut de gamme issus de co-pro-duits marins. Leur traçabilité,leur teneur en composants diététique sportive Nathalie Caroff. BIO BLEU gère la collecte et la première transfor- mation, et ID. MER réalise les l’origine des produits. Nous étions moins sûrs que ce discours sur la traçabilité séduirait à l’é-nécessaires à la santé, justifient dernières étapes de purification tranger, mais en fait, cela a aussileur qualité. et de contrôle qualité et poursuit bien fonctionné…. D’une cer- Créée début 2002, l’entrepriseL’entreprise naît en 1998 afin de pour le compte de BIO BLEU, le taine façon, on fait la promotion Athlétic Nutrition commercialisemettre en place une stratégie de développement d’ingrédients de la Bretagne même au fin fond des compléments nutritionnelsvalorisation des co-produits titrés en éléments utiles à la du Japon !" pour le monde sportif. Après unemarins bretons. Parallèlement, santé (matières minérales, vita- Aujourd’hui, la société compte 9 étude réalisée à l’échelle natio-en 1999, ID. MER met au point et mines, polysaccharides…) Les salariés et réalise près de 60% de nale, ses créateurs Alain Trublardlance sur le marché les matières professionnels de la filière pêche son chiffre d’affaire à l’export et Fabrice Harrault découvrentpremières pour la diététique et ont besoin de leur Centre pour ce qui concerne la partie des possibilités importantes sur cela cosmétique issues de cette Technique, afin de répondre au des aliments santé. BIO BLEU marché.valorisation. A partir de juillet mieux aux marchés des complé- envisage l’investissement dans Alain Trublard, pharmacien, qui a2001, BIO BLEU prend en charge la ments alimentaires et l’agrandissement de son outil composé des formules innovantescommercialisation de ces produits. cosmétiques, avec des produits industriel très prochainement… pour ces compléments, les faitNathalie Caroff , responsable de qualité, innovants et complè- valider auprès d’un cabinet habi-commerciale chez BIO BLEU nous tement traçables." Contact : lité recommandé par le CRITTdécrit l’ensemble des activités : Nathalie Caroff ajoute, "Face à Nathalie Caroff Santé Bretagne. Il nous explique"Notre travail commence avec nos concurrents, nos produits BIO BLEU / 02 97 37 23 67 comment la société s’est lancée :les mareyeurs. Nous mettons à ont fait la différence auprès des Nathalie_caroff@hotmail.com "Après validation des formules,leur disposition des bacs identi- laboratoires diététiques par leur nous avons lancé la fabrication,fiables pour qu’ils puissent faire qualité due en partie à leur tra- avec des partenaires bretons. Nonun tri sélectif de leurs déchets. çabilité. En tant que par chauvinisme, mais parce queEt, si tous n’en voyaient pas for- consommateur, si je prends un c’était plus simple de travaillercément l’utilité il y a 5 ans, ils complément alimentaire, c’est avec des entreprises locales. Onont compris aujourd’hui que s’ils que je me préoccupe de ma entre maintenant dans la phasevoulaient valoriser leurs co-pro- santé…! Il vaut mieux, dans ce de commercialisation. Nous pro-duits, ils devaient apprendre à cas, m’assurer de sa composi- posons en tout 14 produits allantbien les traiter." tion et de sa provenance ! En de la poudre de protéines à des boissons énergétiques. Notre chaîne de distribution ira de la vente directe (magasins de dié- tétique, pharmacie, magasins etAtlantic Nature salles de sport) à la vente par correspondance. Notre équipe de vente est en cours de consti-Compléments nutritionnels/alimentaires Cartimer, un des produits phare de Atlantic Nature, à base de cartilage de raie. tution." Contact :Créée en 1996, Atlantic Nature fabrique et conditionne "Sur les produits de pharmacopée "traditionnelle" la Alain Trublarddes compléments alimentaires, principalement à base question ne se pose pas vraiment. En revanche, lorsque Athlétic Nutrition / 06 16 97 05 74de plantes mais aussi cartilages et écailles de poisson (!) de nouveaux principes actifs sont découverts celaAtlantic Nature c’est une gamme de 400 produits (gélu- devient nécessaire. Chez Atlantic Nature par exemple,les de plantes, vitamines, complexes minéraux,…) que on a trois produits qui utilisent le cartilage de raie -pourl’on trouve aussi bien dans les magasins diététiques les articulations- ou les arêtes et les écailles de poissonqu’en parapharmacie ou pharmacie. -riches en calcium et phosphore-.""Il faut innover et être créatif" nous confie Jean Pierre u de 12 !"Guinard, ancien expert comptable et nouveau dirigeant Contact :– qui a pris ses fonctions en 2002 pour accompagner la Jean Pierre Guinardforte croissance de l’entreprise. Atlantic Nature / 02 97 86 33 79"Il faut se démarquer des concurrents car le marché est atlantic.nature@wanadoo.frhyper concurrentiel et les gens veulent des produits deplus en plus élaborés." Outre le dosage et la qualité duproduit, d’autres facteurs sont à prendre en compte ICI ET AILLEURS…EN VRACpour satisfaire le consommateur : le goût, l’aspect, mais L’obésité concerneaussi le petit "plus", l’originalité…"il faut toujours êtreen éveil, l’innovation se fait souvent par de nouvellescombinaisons de substances, ou de nouvelles substancestout court" (naturelles, of course ! ndlr.) "Par exemple, àla vitamine C d’acérola, nous avons associé du Xylitol, unextrait de boulot au goût sucré et aux propriétés anti- 800 16% millions Plus de 7 à 10% des adultes en France et 16% des enfants de 7 à 9 ans. Source : DGScariogènes. Nous ne jouons pas pour autant à l’apprentisorcier. Les démarches légales et techniques sont prises 800 millions de Consommation alimentaire destrès au sérieux" . Pour la recherche, les tests en labora-toire et les études cliniques, "il faut savoir aller chercher personnes dans le monde ne peuvent français en 2000 : fruits et légumes,les compétences à l’extérieur et valider toutes les éta- toujours pas cou- lipides, et surtout calcium, glucides,pes. L’efficacité et les propriétés du produit doivent être vrir leurs besoins de lipides saturés fibres protéino-énergé-prouvées scientifiquement"Celui qu’il faut convaincre reste alors le consommateur. tiques quotidiens. sucres simples Pas assez de Source : OMS Trop de Que l’aliment soit ton remède et que ton remède soit ton aliment disait Hippocrate, le premier des médecins.“ ” Les CAHIERS Paré à Innover - 2002 3
  4. 4. Les CAHIERS PARÉ à INNOVER…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF…EN BREF… Les formations Bleu-Blanc-Cœur : “Grâce au lin, Licence professionnelle "Aliments-Santé" : l’animal fait le régime pour l’homme”. L’association Bleu-Blanc-Cœur est née d’une volonté commune de réintroduire les bienfaits du lin jusque dans l’assiette du consommateur. Bleu-Blanc-Cœur Proposée par l’UBO, depuis 2000, cette for- regroupe la filière lin avec plus de 110 adhérents : des producteurs aux mation originale met en relation deux types consommateurs en passant par les distributeurs et les fabricants. de cursus généralement très séparés : celui des industries agroalimentaires formant des "C’est en s’inspirant du savoir-faire de nos grands-parents, que nous est venue l’i- techniciens des aliments peu sensibilisés à dée de réintroduire le lin dans l’alimentation des animaux", raconte Pierre Weill - l’aspect nutritionnel, et celui de la médecine Président de l’Association Bleu-Blanc-Cœur. et para-médecine formant des nutritionnis- La graine de lin cuite, utilisée traditionnellement par les paysans, améliore la santé tes et diététiciens. et la fertilité des animaux. La graine de lin est, avec l’herbe, la source du monde végétal la plus riche en Plus d’infos : Oméga 3, un acide gras essentiel et indispensable à l’homme. L’équipe Bleu-Blanc-Cœur Annie Lecam / 02 98 90 85 58 Au vu des effets positifs des graines de lin sur la santé des animaux, l’idée a été de Annie.le-cam@iutquimp.univ-brest.fr tester les effets du lin sur la santé des consommateurs. Pari réussi puisqu’une étude clinique réalisée en 2000 démontre que la consommation des produits issus des IUP Ingénierie en Nutraceutique : animaux nourris avec du lin améliore le profil lipidique des consommateurs, dans le sens des recommandations des nutritionnistes. "C’est en quelque sorte l’animal Où trouver de l’information ? Créée en 2001 pour répondre à la demande qui fait le régime pour l’homme" précise Pierre Weill. Adresses utiles et publications des industriels régionaux de lagroalimen- L’association Bleu-Blanc-Cœur a pour objectif de rassembler l’ensemble de la filière lin pour un projet collectif : "rétablir une chaîne alimentaire basée sur des notions www.afssa.fr taire, cette formation technologique site de l’Agence Française de la de plaisir, de tradition et de santé !". Trois mots et surtout un logo facilement repé- supérieure leur permet de participer à la Sécurité Sanitaire des Aliments. rable sur divers produits – lait, viande, œufs, pain… – présents dans les recherche et au transfert de technologies. rayons de nos supermarchés et des boucheries traditionnelles. Ce www.nutrinov.com logo garantit la teneur en Oméga 3 des produits et par conséquent Plus d’infos : une quantité moindre d’acides gras saturés – les "mauvaises grais- retrouver les innovations nutrition, les . ture Professeur Jean Deunff / 02 23 23 49 60 contacts de Nutrinov, la lettre de la sécu- ses" en quelque sorte. En clair, les produits Bleu-Blanc-Cœur Na jean-deunff@univ-rennes1.fr rité alimentaire, et la Lettre Britta Nutrition. e tur contribuent au bon fonc- na Contact : sig La tionnement de notre www.clubiaa.net Formations professionnelles système cardio-vasculaire. Pierre Weill - Président Bleu-Blanc-Cœur / 02 99 97 60 54 site dédié aux thématiques de déve- loppement de produits alimentaires : organisées par l’Adria Quimper Finalement…Le beurre breton, un aliment-santé ?….c’est possible ! contact@bleu-blanc-coeur.com www.bleu-blanc-cœur.com réglementation, formulation, procé- Le marketing des produits verts : dés, sécurité et conservation des raisonnée ou bio, lalimentation qui rassure aliments. Deux parties : publique et le consommateur : 14 Nov. 2002 – Paris. Les végétaux et leur valorisation en nutri- tion et santé, organisée en collaboration Comment s’y retrouver ? Compléments alimentaires : privée (pour les adhérents de l’Adria). Contact adhésion : Anne Piclet Adria / 02 98 10 18 18 avec Archimex : 19 & 20 / Nov. 2002- Paris les compléments alimentaires sont des > Par exemple : gélules, comprimés anne.piclet@adria.tm.fr Nutrition et formulation : produits destinés à être ingérés en com- ou ampoules de vitamines, de www.iaa-online.com les 11 & 12 / Dec. 2002 - Paris plément de lalimentation courante, minéraux ou à base de plantes petites annonces gratuites ; liens vers afin de pallier linsuffisance réelle ou riches en nutriments comme les les sites utiles, les entreprises… Plus d’infos : supposée des apports journaliers. Les céréales ou les légumineuses. Gilbert Diosi - Responsable Formation Inter compléments alimentaires sont régle- www.finances.gouv.fr/DGCCRF 02 98 10 18 49 mentés au niveau français et européen. Direction Générale de la Consommation, de la Concurrence et Aliment fonctionnel : de la Répression des Fraudes Date à retenir un aliment fonctionnel n’est ni une gélule ni un comprimé mais ressem- propres, il affecte de façon béné- fique une ou plusieurs fonctions L’ISPAIA* organise les 21 et 22 novem- "Essais cliniques et allégations bre 2002 sur le site du Zoopôle ble bel et bien à un aliment cibles de lorganisme, soit dans le Nutrition-Santé" Le guide pratique Développement deux journées scienti- classique. Il peut être considéré sens du bien-être et de la santé de réalisé par le CRITT Santé Bretagne. fiques sur le thème "Préoccupation comme fonctionnel lorsquil est lindividu, soit dans celui de la dimi- majeure des industriels de l’alimentaire : la significativement démontré quen nution du risque dune maladie. Contact : Eliane Tarral plus de ses effets nutritionnels CRITT Santé Bretagne / 02 23 23 45 81 santé du consommateur. Vigilance envers eliane.tarral@univ-rennes1.fr les substances chimiques." à destination Allégation : des professionnels. Algorythme, le bulletin d’information Dans le domaine alimentaire, une allé- > Par exemple : En parallèle, le 21/11/02 à partir de 19 h, se du CEVA, Centre d’Etude et de gation est une mention - dans une / Les allégations dites fonctionnel- déroulera une soirée débat sur les allergies Valorisation des Algues à Pleubian (22), représentation du produit ou un mes- les sont précédées par l’un des alimentaires ouverte au grand public. sage publicitaire - qui affirme, suggère verbes suivants : "intervient dans", a sorti un numéro spécial sur l’apport *Institut Supérieur des Productions Animales & des ou implique quune denrée alimentaire "est nécessaire à", "contribue à", nutritionnel des algues. Industries Agroalimentaires possède des caractéristiques, propriétés "participe à", "joue un rôle dans"… Contact : Karine Vincent ou effets particuliers liés à son origine, par exemple "les Omega 3 partici- CEVA / 02 96 22 89 62 Plus d’infos : ses propriétés nutritives, sa nature, sa pent au bon fonctionnement du Emmanuelle Girard karine.vincent@ceva.fr production, sa transformation, sa com- système cardio-vasculaire" ISPAIA / 02 96 78 61 30 position ou toute autre qualité. / Les allégations dites nutritionnel- La lettre Britta Nutrition (financée emmanuelle.girard@zoopole.asso.fr les sont soit absolues : "riche en", par le Conseil Régional de Bretagne) "source de", "pauvre en" ou com- a édité en août 2002 un numéro Directeur de Publication : Michel Kervoas paratives : "allégé en", "réduit en", Rédaction : équipe de Bretagne Innovation et correspondants consacré à la justification des allégations. "augmenté en" Création et réalisation : a utrement Loïc Bohuon Contact : B. Schmitt Impression : Imprimerie CPS • ISSN : 1624-8589 • Tirage 7000 ex Sources : NUTRINOV, CERN Lorient / 02 97 64 91 81 Avec le soutien du Conseil Régional de Bretagne Bretagne Innovation • 18 place de la gare • CS 26927 - 35069 Rennes Cx CRITT Santé Bretagne, Nutrinews Tél 02 99 67 42 00 • Fax 02 99 67 60 22 • contact@bretagne-innovation.tm.fr 4 Les CAHIERS Paré à Innover - 2002

×