Uploaded on

 

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
648
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
2

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. # 53 innoverParé à Avril 2013 le journal de l’innovation international P 4 fast suspension sort des sentiers battus réseau p 5 les énergies marines renouvelables en bretagne Linvité de marque p 12 makoto ishii : " notre force, cest notre positionnement comme marque bretonne " christophe chabert dcns linnovation, est un moyen pour relever les défis parole (S) d’innovateur p 3
  • 2. Jeune pousse Vues aériennes haute définition pour DWA créateurs dentreprise mais vieux 2 kg. « Il embarque un appareil photo routards du milieu - « Nous le pra- de grande qualité » dit Stéphane tiquons depuis lapparition des Wiart, « offre des fonctionnalités premiers drones volants », les de vol très avancées, ne prend pas associés développent des machines de place et est rapide à mettre en qui intégrent des systèmes de vol oeuvre. » Présentés lors de lUAV sophistiqués (stabilisation auto- Show Europe 2012, les drones de matique daltitude, géolocalisation DWA intéressent de nombreux Hexacopter professionnel GPS, pilotage à partir dune carte clients, du photographe à linstitut de Google Maps…) et simples d’utilisa- recherche en passant par lagence Près de Rennes, Digital Works tion. Des formations dispensées sur de communication ou les entre- Aircarft conçoit, développe et une ou deux journées permettent prises : « Le secteur de la sécurité commercialise des drones volants aux clients dêtre immédiatement civile et militaire sintéresse à nos pour une imagerie aérienne de qua- opérationnels. DWA assure une produits », se réjouit Stéphane Wiart. lité professionnelle. Dans un secteur assistance téléphonique 6 jours sur « Comme celui de la maintenance concurrentiel, la jeune société, 7 ; les bureaux de lentreprise sont éolienne, cest un domaine en plein créée à la fin de lannée dernière, ouverts à tous, « parce que lécoute développement. Nous travaillons se démarque en proposant des pro- et la proximité sont importantes pour sur des partenariats avec des entre- duits de haute technologie, faciles nous » estime le co-dirigeant. DWA prises de la région. » à manoeuvrer et accessibles à tous fabrique ses châssis sur mesure. les budgets. « Nous nous adaptons Réalisés en carbone pour une meil- Contact : aux demandes et aux finances de leure rigidité et une absence de Stéphane Wiart, François Hauchard nos clients » explique Stéphane vibrations, ces châssis ont permis la 02 99 64 82 17 Wiart, co-dirigeant de DWA. Jeunes www.digitalworks-aircraft.com mise au point dun drone de moins de en bref CFIA 2013 : la technologie au service de lhomme Bretagne Développement Innovation servant à des opérations minutieuses et le pôle de compétitivité Valorial de garnissage de produits alimen- se sont associés à l’organisation taires. du Carrefour des fournisseurs de Ces investissements en robotique, l’industrie agroalimentaire en mars financièrement abordables, per- dernier et ont présenté, une nouvelle mettent à la fois daméliorer la fois, un espace d’animation autour compétitivité des entreprises et de de « L’usine agroalimentaire du lutter contre les troubles musculo- futur ». Avec 7 centres d’innovation squelettiques (TMS). technologique*, les partenaires ont proposé au public professionnel des démonstrations en cobotique (robotique collaborative) et mini- robotique : le bras cobot Haltères et le cobot Virtuose, deux équipe- Avec le bras cobot Haltères, ments développés par le CEA list développé par le CEA List, la robotique est à portée de main. pour assister les opérateurs dans Retrouvez sur www.neweez.com l’interview de des manipulations qui demandent Tiphaine Leduc, chargée de mission du programme AgrETIC à la Meito et de Jean-Marc Thouélin, res- beaucoup d’effort et souvent à des ponsable projets robotique productique à l’Institut cadences soutenues. L’Institut Mau- Maupertuis, enregistrée le 12 mars 2013 en direct Contact BDI : du stand « L’usine agroalimentaire du futur ». pertuis a présenté, quant à lui, un Jean-Paul Simier, directeur filières alimentaires démonstrateur, facile d’utilisation, 02 99 84 85 31 jp.simier@bdi.fr * Adria Développement, Breizpack, CEVA, Institut Maupertuis, Meito, Pôle Cristal et le CEA List2 Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 3. entreprises Parole (S) d’innovateur" L’innovation est un moyenpour relever les défis "Estimé à plusieurs milliards fortement dans les années à venir et dont on pense quil prendra la suite dedeuros annuels, le marché léolien posé. Léolien flottant ades énergies marines plusieurs avantages, notammentrenouvelables est en pleine dêtre installé sans fondation avec une empreinte limitée sur les fondsexpansion. Expert mondial marins. Léolien flottant peut être misdu naval de défense, DCNS en place dans des zones profondes (de 50 à 300 m) éloignées de la terre,se veut aussi « innovateur ce qui autorise des parcs plus impor-dans lénergie » et compte tants et de plus grande puissance.devenir un des leaders L’éloignement de la côte permet Projet WINFLO également de réduire les conflitsdun secteur prometteur d’usage et d’accéder à un vent plus site pilote. Nous avons créé une sociétéen utilisant son expérience, fort et plus stable. Intitulé WINFLO, commune avec les lorientais Nass Contact : Christophe Chabert un projet auquel DCNS est associé ases compétences et les été labellisé par Pôle Mer Bretagne & Wind, spécialisés dans le dévelop- christophe.chabert pement et la production dénergies @dcnsgroup.comatouts de la région. en 2008 et a été lauréat, en 2010, renouvelables. Cette société sera dun appel doffre de lADEME dédié chargée du développement indus-Explications de Christophe aux démonstrateurs dénergie en triel et de la commercialisation des mer. Il doit conduire à la réalisation éoliennes flottantes. Linnovation estChabert, directeur de la dun démonstrateur, assemblé sur un moyen pour relever les défis posésfilière éolienne à DCNS. le port de Brest, et installé dans les par léolien flottant. Un défi techno- eaux bretonnes en 2014. Raccordé au logique, d’abord, pour concevoir un réseau électrique, il mesurera plus engin capable de produire de léner- Flashez ce code avec de 70 mètres de haut, 40 mètres de gie et de flotter en même temps. Un votre smart-phone et diamètre, et développera une puis- défi industriel, ensuite, pour conce- retrouvez l’interview radio de Christophe sance de 1 MW. Après la démonstra- voir un engin pouvant être produit en Chabert de DCNS sur tion viendra laménagement dun site série. Enfin, un défi économique pour www.neweez.com. pilote, au large de Groix, pour valider concevoir un engin à un prix compé- le modèle économique à travers une titif. Nous voulons créer une filière ferme pilote. Puis nous passerons à industrielle pour exporter les compé- linstallation de parcs commerciaux, tences qui auront été développées en à lhorizon 2020. France. Nous avons un rôle majeur à PAI : Quelle sera la place de la Bretagne jouer sur ce marché. dans cet avenir proche ? C.C. : La Bretagne devrait occuper une zoom place de première importance : plus profonds que ceux de la mer du Nord, Projet WINFLO, ferme hydrolienne pilote au Christophe Chabert - DCNS ses fonds permettent linstallation large de Paimpol, hydroliennes en Normandie de zones étendues déolien flottant. entre le Raz Blanchard et Aurigny, prototype àParé à innover : DCNS investit dans Les compétences des entreprises terre à la Réunion pour des tests sur lénergieplusieurs types dénergies marines bretonnes sont également un atout thermique des mers, prototype houlomoteurrenouvelables… majeur pour le développement de la houles australes à la Réunion et projet de filière, et nous travaillons avec cer- ferme pilote houlomoteur en baie d’Audierne…Christophe Chabert : DCNS développe taines pour développer des parties du des projets regroupés dans la Business Uniten effet 4 technologies d’énergies démonstrateur. LIFREMER, lENSTA Énergies Marines Renouvelables créée parmarines renouvelables : lénergie Bretagne (école dingénieurs), LBMS DCNS, afin daccroître les investissements R&Ddes courants (hydrolienne), lénergie (laboratoire brestois de mécanique et du groupe dans le domaine des EMR et porterthermique des mers, lénergie des des systèmes) sont nos partenaires leur développement industriel.vagues (houlomotrice) et léolien flot- scientifiques dans le projet WINFLOtant. Cest cet éolien, dit de 2e géné- et l’institut France Energies Marines * Le projet WINFLO a bénéficié d’une subvention de la Région Bretagne et est soutenu par l’Etat dans le cadre desration, qui est appelé à se développer intervient dans le développement du Investissements d’avenir. Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 3
  • 4. entreprises INTERNATIONAl Fast Suspension sort des sentiers battus niques pour les suspensions de VTT. Bike, magazine américain considéré Tous les produits sont fabriqués comme « The place to be » pour sur place, gage de qualité selon le les spécialistes. Les distributeurs dirigeant « Nous avons des compé- étrangers se sont vite intéressés au tences, du savoir-faire en Bretagne, produit breton et la renommée de on y tient ». Une stratégie qui a un qualité s’est vite propagée. coût : l’investissement en machines Accompagnée par le Conseil général à commande numérique et une des Côtes d’Armor sur le volet équipe qualifiée. investissement matériel, Fast Sus- Fabien Glatre, dirigeant de Fast Suspension La marque est distribuée dans pension bénéficie aussi du soutien les boutiques spécialisées de de la Région Bretagne et de Côtes Dirigeant de Fast Suspension, Fabien l’hexagone et aussi à l’international d’Armor Développement sur le volet Glatre fabrique des suspensions où la demande explose. « Nous promotion à l’international. L’entre- pour VTT haut de gamme à Plestan sommes présents en Asie, en prise participera d’ailleurs cet été (22). Comme on dit, il est tombé Amérique du Sud, en Europe… », au salon mondial Eurobike en Alle- dedans quand il était petit ! À quinze déclare Fabien Glatre. magne, où elle confirmera, une fois ans, déjà passionné, c’est sur encore, sa présence sur la scène son propre VTT qu’il fabrique ses La recette pour percer à l’interna- internationale. premières suspensions : « Ce qui tional ? La qualité du produit, une m’intéresse, c’est la liaison au sol ». absence de concurrence réelle, une présence sur Internet via un site Contact : En 2007, il crée son entreprise français/anglais… mais surtout une Fabien Glatre spécialisée dans la réparation et reconnaissance de la presse avec 02 96 34 17 74 la conception des pièces méca- des articles dans le célèbre Pink www.fast-suspension.com innovation sociale et territoire Le garage solidaire, innover Coup de pouce pour lutter contre la précarité Le projet de Guichen a obtenu des financements de Bretagne Un garage associatif, a ouvert ses entretien dembauche, ou sur son Active, financeur solidaire portes à Guichen (35) en avril 2012. lieu de travail pendant une période pour lemploi, via le Fonds de Particularité ? Ses mécaniciens dessai ». 19 emplois viennent dêtre confiance. Le Garage Solidaire comme ses clients sont en situation créés à Guichen (15 contrats aidés et reçoit le soutien financier du de précarité. Lidée a été lancée en 4 encadrants), avec lespoir dobtenir Conseil général 35, du Conseil 2007 à Carhaix (29) par Yves Mor- le même taux de retour à lemploi régional de Bretagne, de van, par ailleurs président du Moto quà Carhaix : près de 70 %. En 2012, l’Etat et des Communautés de club des Montagnes Noires. Laurent latelier finistérien a effectué 617 communes. Prieur, un de ses collaborateurs, est réparations, réalisé 3 921 journées aujourdhui responsable à Guichen : de location et vendu 105 véhicules. « Le Garage Solidaire a été pensé Lactivité évolue chaque année : elle pour contribuer à résoudre les pro- a bondi de 21 % entre 2011 et 2012. blèmes dinsertion et de mobilité Laurent Prieur ne sen réjouit pour- des personnes en difficulté finan- tant pas : « Si cette fréquentation cière » explique-t-il. « Ce chantier prouve la nécessité du Garage Soli- dinsertion permet aux chômeurs de daire, elle est aussi un marqueur longue durée de se réinsérer profes- social et montre que de plus en plus sionnellement et socialement. Pour de gens tombent dans la précarité ». les bénéficiaires des minima sociaux, le garage pratique des prix bas sur Contact : l’entretien, la réparation, l’achat de Yves Morvan 02 98 99 43 51 véhicules. Il propose aussi la loca- Laurent Prieur 06 88 89 69 04 www.garagesolidaire.fr tion de voiture pour se rendre à un Garage solidaire4 Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 5. réseauÉnergies marinesrenouvelables :La Bretagne réunit lesmeilleures conditionsLe développement des énergies en particulier le Rectorat lUIMM, travail, de nouvelles opportunitésmarines renouvelables en Bretagne pour sassurer que les ressources sont et seront à saisir pour les nécessite de relever de nombreux humaines ne soient pas un frein entreprises bretonnes, d’autantdéfis : l’accès aux marchés pour au développement des entreprises plus que le Conseil régional deles PME bretonnes, la concerta- (volet formation). Enfin, la Région Bretagne a pris des engagementstion avec l’ensemble des usagers travaille avec ses partenaires pour clairs pour permettre à la filièrede la mer, la disponibilité des mettre en place les différents dis- des EMR de prendre son envol,compétences et des ressources positifs d’accompagnement des mission confiée à BDI. L’avène-humaines, la disponibilité d’infras- entreprises souhaitant se déve- ment de France Energies Marines,tructures pour la construction lopper et se diversifier dans le avec son siège à Brest et deux de(comme le port de Brest) et la secteur. Ce grand projet est par- ses sites d’essais en Bretagne,maintenance… ticulièrement structurant pour la vient conforter, si c’était nécessaire, création d’une filière en Bretagne. la pertinence de cet engagement.Aujourdhui, tous les acteurs lontcompris et sorganisent dans le Mais ce n’est pas le seul. D’autres Paul-André Pincemin,cadre du projet Ailles Marines*, sont à venir dans les domaines Directeur des filières Énergiesautour de Bretagne Pôle Naval et de l’houlomoteur, de l’hydrolien marines renouvelables, Naval,du réseau des CCI pour permettre ou encore de l’éolien flottant. Défense, Nautismeaux entreprises bretonnes de capter L’émergence de ces technologies Bretagne Développement Innovationdes parts de marchés dans ce projet. est le fruit d’un travail de longueLa mobilisation sétablit aussi, haleine mené depuis 2005 par leautour du Conseil régional, avec Pôle Mer Bretagne. Grâce à ce* Installation de 100 éoliennes offshore en baie de Saint-Brieuc. Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 5
  • 6. des projets denvergure phériques », voués à optimiser le calcul, l’installation ou la maintenance des systèmes. Elle tient compte des spécificités de la filière EMR. « Parce qu’elle est à la fois jeune, transver- sale et très internationale, elle sup- pose une implication forte de notre part », commente Patrick Poupon. Par ricochet, son développement stimule d’autres innovations dans les domaines de la sécurité, de la construction navale ou de l’aména- Projet SABELLA gement du littoral. La vision intégrée de la filière défendue par le Pôle Mer Le Pôle Mer les collectivités territoriales, trois projets labellisés d’envergure dans Bretagne suit ce courant. Bretagne le cadre des Investissements d’ave- www.pole-mer-bretagne.com nir : une hydrolienne (Sabella), une trace la route éolienne offshore flottante (Winflo) et un démonstrateur d’hydrolienne (Orca). « Nous sommes un entre- L’essor des énergies marines renou- metteur qui fédère les énergies velables en Bretagne doit beaucoup autour de projets collaboratifs inno- aux acteurs du territoire et en parti- vants », résume Patrick Poupon, culier au dynamisme des membres « son directeur. Nous accompagnons du Pôle Mer Bretagne qui ont réussi les porteurs de projet sur le montage à faire inscrire le sujet à lagenda poli- des dossiers, la recherche de par- tique. Le Pôle a plaidé avec succès tenariats et l’ingénierie financière. pour la création d’un institut d’excel- Nous leur offrons une tribune pour lence en énergie décarbonée, France valoriser leurs résultats ». Energies Marines (cf ci-dessous). L’action du Pôle s’est d’abord focalisée Avec le Conseil régional de Bretagne, sur les grands projets technologiques le Pôle a également su convaincre de production d’énergie avant de l’État et l’Ademe de cofinancer, avec suivre aujourd’hui des projets « péri- des ambitions portées par la recherche France Énergies Marines, l’institut de recherche dédié à la filière Faire de la France l’un des leaders directeur. « Les grands groupes fran- La structure a aussi pour mission mondiaux des énergies marines çais comme les PME s’y mettent avec d’outiller et de faire tourner les sites renouvelables : voilà le défi lancé à des équipes dédiées et des projets d’essais des démonstrateurs imagi- France Énergies Marines lors de sa ambitieux, y compris à l’étranger ». nés par les industriels. En Bretagne, création, en 2012. Né d’un partena- elle pilote ceux de Paimpol-Bréhat Doté d’un budget de 130 M€ pour dix riat public-privé, ce GIP* réunit des et de l’île de Groix. En parallèle, elle ans, l’institut d’excellence renforce industriels, des laboratoires, des uni- traite également les questions liées les synergies, mutualise les compé- versités et des collectivités littorales. à la préservation de l’environnement, tences pour booster les progrès tech- Soit une cinquantaine d’acteurs à la formation professionnelle et à la niques et économiques des systèmes. d’envergure, volontaires pour créer concertation. La création d’une filière Multidisciplinaire, son programme une filière industrielle compétitive, exemplaire passe aussi par là. de recherche n’écarte aucune tech- porteuse d’innovation et d’emplois. nologie : l’éolien offshore, posé et www.france-energies-marines.org France Énergies Marines, dont le flottant, l’hydrolien, le houlomoteur * Groupement d’intérêt public siège est basé à Brest, déploie son et le thermique marin font l’objet des énergie pour faciliter la mise sur mêmes attentions. « Le fruit de ces le marché par les industriels d’une travaux, réalisés à moindre coût et définition palette de technologies perfor- plus rapidement, est mis à la disposi- mantes. « Ça bouge déjà pas mal », tion des membres du GIP ». Site d’essais : site d’expérimentations EMR confirme Yann-Hervé De Roeck, son ouvert aux industriels. Ferme pilote : site d’expérimentations EMR géré par un industriel pour un projet spécifique.6 Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 7. Réseau | Énergies marines renouvelables des opportunités à saisirBretagne Pôle Naval navigue avec les PME d’envergure. Elle organise des rencontres avec les grands donneurs d’ordres du secteur. Elle pilote des visites sur des sites de production. Des études et un colloque ont déjà précisé les pistes de développement liens utiles et les besoins de formation des entre- Hydrolienne DCNS prises. « Notre mission consiste à et acteurs impliqués leur donner de la visibilité, à les faire http://energies-marines.bretagne.frBretagne Pôle Naval s’est fait connaître et progresser pour péné- www.pole-mer-bretagne.comconnaître en fédérant les entreprises trer le marché des EMR », relève www.bretagnepolenaval.orgde la construction navale, puis de la Anne-Marie Cuesta, la déléguée www.france-energies-marines.orgfilière parapétrolière. Aujourd’hui plein générale de BPN. www.ensta-bretagne.frcap sur les EMR, le cluster industriel Et ses efforts portent leurs fruits. Aux www-iuem.univ-brest.frouvre la voie de nouveaux débouchés côtés des CCI des Côtes-d’Armor et du www.bretagne.frà ses adhérents, en encourageant la Finistère, le cluster assure l’interface www.brest.frdiversification de leurs activités. entre le consortium Ailes marines www.cci-brest.frÀ son bord, Bretagne Pôle Naval et les industriels pour « sourcer » www.cotesdarmor.cci.fremmène 115 entreprises, souvent de les entreprises bretonnes qui feront Retrouvez le guide des compétences EMR en Bretagne naître et tourner le champ d’éo- sur www.invest-in-bretagne.org/energies-marinestaille modeste mais aux commandesd’un vivier de 18 000 emplois directs. liennes de Saint-Brieuc. De quoi Contacts à Bretagne Développement Innovation : inciter les PME et PMI à diversifier Paul-André Pincemin, directeur filières ÉnergiesL’association leur assure une veille marines renouvelables, naval, défense et nautisme,technologique, concurrentielle et sereinement leurs activités malgré pa.pincemin@bdi.frsociale. Elle favorise les synergies les incertitudes de calendrier. Claire le Bras, chef de projets européens Énergiespour leur permettre de répondre www.bretagnepolenaval.org marines renouvelables, c.lebras@bdi.frcollectivement à des appels d’offres des infrastructuresLe port de Brest, paré à décollerEn Bretagne, c’est à Brest que les en même temps. Le dragage des Jean-Jacques Le Norment, chefénergies marines renouvelables pren- voies d’accès au port permettra aux du projet à la Région Bretagne.dront leur envol industriel. Promis à navires de grande taille d’y accéder Le port de Brest accueilleraun nouvel avenir économique, le port sans contrainte. Les infrastructures aussi la construction de cinqa engagé en profondeur l’extension seront prêtes pour 2016. éoliennes flottantes avant leur mise àde ses infrastructures pour offrir à la l’eau sur un site d’essais en Bretagne Dans les starting-blocks, le port defilière l’écrin nécessaire au développe- Sud, prélude à leur production en Brest accueillera d’abord les travauxment de ses activités. grande série. En vitesse de croi- de construction de fondations sière, ces deux chantiers devraientDeux longs quais (350 m et 210 m), dont celles du champ d’éoliennes faire vivre 700 emplois industrielsd’une portance au sol supérieure à posées de Saint-Brieuc. D’autres pérennes. Au large de Brest, desla moyenne, sont inscrits au menu devraient suivre. « Deux nouveaux projets hydroliens dans le passagedes travaux qui démarreront en appels d’offres nationaux ont été du Fromveur ouvrent d’autres pers-2014. Une plate-forme terrestre (36 lancés, en Vendée et au Tréport. pectives prometteuses.ha), compatible avec la manutention À l’international, l’Angleterre estde charges lourdes, sera aménagée un marché sérieux », anticipe www.bretagne.fr 7
  • 8. Réseau les échos du réseau agenda Programme AgrETIC : appelFestiv’AlgDu 10 au 12 mai 2013, Pleubian à projets au croisement de filièresS’adressant au grand public comme auxprofessionnels, FestivAlg propose, tous Le programme AgrETIC vise à développer énergétique des bâtiments concernés, laug-les deux ans, de partir à la découverte l’usage des TIC dans la filière agricole et agro- mentation de la durabilité des produits et dedu monde des algues au travers denombreuses animations. Cette année, alimentaire bretonne. Cette action régionale, leurs fonctionnalités.c’est le thème « Bien être et santé » pilotée par BDI et la Meito, a pour vocation Léquipe de la Meito se propose daccompa-qui sera à l’honneur de cette 2e édition. de renforcer la compétitivité de ces secteurs gner les entreprises dans le montage de leurswww.festivalg.org économiques. dossiers de candidature. Contactez Tiphaine Après un appel à projets, lancé en 2012, Leduc, chargée de mission AgrETIC, t.leduc@7e Semaine portant sur les déploiements de capteurs et meito.com, 02 99 84 85 00.de l’innovation les traitements associés dans les processus Date limite de dépôt des dossiers de candida- industriels des IAA et dans les exploitationsDu 17 au 21 juin 2013 ture : 24 mai 2013. agricoles, la Meito relance la dynamiquePour la 7e année, la Semaine de * Mission pour l’électronique, l’informatiquel’innovation s’ouvre en Bretagne avec des auprès des entreprises. et les télécommunications dans l’Ouestnouveautés : des ateliers d’entreprises Reposant sur la thématique : « Développe-où seront mises en avant les bonnespratiques d’innovation et des événements ment de solutions TIC innovantes destinéesthématiques uniques (agroalimentaire, à léco-efficience des bâtiments délevage ou Contacts bdi :matériaux, nouvelles mobilités, éco- des industries agroalimentaires », cet appelinnovation, transition énergétique…) qui Jean-Paul Simier, directeur filières alimentairesseront co-organisés par des structures à projets porte principalement sur loptimisa- 02 99 84 85 31 | jp.simier@bdi.frpartenaires. tion des matières premières et de la chaîne Renan LHelgouach, directeur filière TIC de production, la réduction de lintensité 02 99 84 53 00 | r.lhelgoualch@bdi.frwww.innovons.fr7e rendez-vous desManagersde l’innovation19 et 20 juin 2013, Rennes Pacte Pen Breizh Les 8e TrophéesL’ADRIA Développement organise son7e séminaire inter-entreprises pour Le Pacte PenBreizh, qui vise à combler plus bretons dules industriels de l’agroalimentaire.Comment analyser les tendances pour facilement les besoins demplois de la filière numérique « Bretagne numérique », fait développementcontribuer à inventer celles de demain ?Comment organiser une veille efficace ?Comment manager l’innovation, quels lobjet dun appel aux entreprises bretonnes afin de recueillir leurs besoins de compé- durableoutils, quels indicateurs ? C’est en tences sur le site penbreizh.fr. Ou commentprésence d’experts reconnus que les créer une passerelle entre les entreprises des L’État, l’Ademe, et la Région Bretagne ont lancéresponsables R&D et Innovation pourront TIC qui éprouvent des difficultés croissantes les 8e Trophées bretons du développementpartager leurs expériences. durable 2013. Jusqu’au 30 juin, associations, à recruter et des demandeurs d’emploi quiwww.adria.tm.fr souhaitent se reconvertir vers un secteur entreprises, collectivités locales et établis-Tout au long de l’année, l’ADRIA d’avenir. Née d’un partenariat entre orga- sements d’enseignement régionaux peuventDéveloppement propose également nismes publics et privés (BDI, Pôle Emploi, postuler pour valoriser leurs projets et leursdes formations pour les entreprisesdes IAA. Prochaines dates : ManpowerGroup, l’Université de Rennes 1 et initiatives responsables.Emballage et réduction du gaspillage le FAFIEC), cette initiative est un tremplin vers www.tropheesdd-bretagne.orgalimentaire (4 juin, Quimper - avec l’emploi durable.Breizpack) ;Conduite et optimisation de lHACCP www.penbreizh.fr(4 et 5 juin, Rennes) ;Food defense : mettre en place unsystème de protection contre les actesmalveillants (25 et 26 juin, Paris).www.adria-formationagroalimentaire.fr Nouvelle implantation pour le Pôle Cristal Pour permettre la montée en puissance et climatique, le Pôle Cristal s’installera dans la le développement du centre technique Pôle ZAC Beaumanoir en juillet 2013. Cristal, la CODI (Communauté de communes www.pole-cristal.fr de Dinan – Côtes d’Armor) a investi* dans l’acquisition et la réhabilitation de locaux qui * Investissement co-financé : Europe (Feder), État, Région Bretagne, Conseil général des Côtes d’Armor. hébergeront bientôt ses activités. Spécialisé dans les technologies du Froid et du Génie 8 Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 9. attractivitéLe baromètre de l’attractivitéde la Bretagne Comment les dirigeants de filiale ou d’établissement sous capitaux étrangers installés en Bretagne perçoivent-ils le territoire ? Qu’est-ce qui a motivé leur choix de s’implanter sur le territoire ? Dans le cadre de sa mission d’accueil des investissements étrangers, Bretagne Développement Innovation a créé un observatoire destiné à mieux connaitre et comprendre les ressorts de l’investissement en région. Afin d’assurer le suivi des entreprises étrangères installées en Bretagne, l’agence a récemment lancé une étude, en parte- nariat avec l’Université de Bretagne Sud, qui vise à mesurer cette perception et à dégager les avantages comparatifs de la Bretagne. Sébastien Le Gall, enseignant-chercheur en Stratégie et manage- ment international à l’UBS, est allé à la rencontre de près de 60 chefs d’entreprises et nous livre ici les tendances de ce « Baromètre de l’attractivité de la Bretagne ».Paré à innover : Quels sont, pour les spécialisées, très attachées au territoire, avantage comparatif. La disponibilité de lainvestisseurs installés en Bretagne, les qui explique la localisation de l’entreprise main d’œuvre et la qualité du système decritères de localisation de leur entreprise ? américaine Windriver dans le Morbihan. formation sont également soulignés. Le capital humain apparaît ainsi comme uneSébastien Le Gall : De façon générale, on Il est important de noter que, selon les véritable source de création de valeurdistingue trois grandes motivations qui modalités d’investissement, les logiques pour les entreprises qui y investissent etguident les investisseurs pour la localisation de localisation s’appuient plus (création de comme une composante clé de l’attrac-de leur investissement sur un territoire site) ou moins (fusion-acquisition) sur une tivité de la Bretagne. Les investisseursétranger : la recherche de ressources ou évaluation fine des attributs du territoire. Les étrangers jugent également positivement led’actifs stratégiques, l’accès à la demande enseignements du baromètre sont d’autant dynamisme du tissu industriel breton et lalocale, la recherche d’une efficience au niveau plus instructifs que les investissements spécialisation sectorielle. Si le critère de laorganisationnel. Ce que les investisseurs relèvent pour plus de la moitié de la création qualité de vie ne peut être considéré commevont regarder va dépendre de la motivation d’un ou de plusieurs sites. Par ailleurs, la un élément déclencheur de la localisationprincipale de l’investissement. À en juger logique de localisation ne peut se réduire de l’investissement, les investisseurs notentpar les résultats de l’étude « Baromètre », à la seule échelle régionale. Pour de néanmoins le cadre de vie d’exceptionla nature de l’investissement est liée à une nombreux directeurs, le rayonnement à qu’offre la Bretagne.activité productive pour près de la moitié des l’international de la Bretagne est faible. C’est59 directeurs de filiale ou d’établissement la connaissance préalable de la Bretagnesous capitaux étrangers interrogés. Ce que par les investisseurs ou les porteurs du Contacts bdi :les investisseurs regardent alors c’est la projet qui a souvent guidé la localisation. Bertrand Piechaczyk, responsable du Pôle Ingénieriequalité des compétences, des ressources Par exemple, la présence d’un investisseur 02 99 84 53 03(naturelles, productives) ou des matières autrichien au sein de Cellaouate Cellulose à b.piechaczyk@bdi.frpremières qu’ils vont être capables de Morlaix résulte d’une démarche entreprisemobiliser sur le territoire. À titre d’exemple, par les porteurs de projets présents enc’est le dynamisme du bassin laitier breton local et soucieux de trouver un partenairequi explique l’investissement du chinois financier et technologique à l’international.Synutra en Centre-Bretagne. La taille du PAI : Comment qualifient-ils les atouts demarché auquel ils peuvent accéder est aussi la Bretagne ?un critère essentiel pour les investisseursdont l’objectif est plutôt commercial (près S. L.G. : Un résultat important est que pourd’un tiers des répondants). Et pour ceux 73 % des répondants la Bretagne est unedont l’activité relève de la R&D, d’autres « terre d’implantation très ou plutôt satis-critères sont étudiés comme le haut niveau faisante ». Selon les investisseurs étrangersde qualification du capital humain, la qualité présents ici, la qualification de la maindu dispositif de recherche et d’innovation, la d’œuvre apparaît à la fois comme le critèrequalité du cadre de vie. Pour exemple, c’est le plus déterminant et comme celui pourbien la présence de personnes qualifiées et lequel la région bénéficie d’un véritable Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 9
  • 10. numérique & gestion de données Podbox.com synchronise vos données Créée en 2010, la start-up rennaise Soutenue par Oséo et la Région a mis au point une plate-forme Bretagne depuis 2010, Prod Program- d’intégration numérique permettant ming a notamment bénéficié d’une aux entreprises de synchroniser subvention de 50 k€ pour réaliser leurs données à la fois sur le cloud l’étude de faisabilité, d’une avance et dans leurs applications métiers. remboursable pour développer sa Cette solution, baptisée Podbox, solution et d’une aide au lancement assure aussi le nettoyage des de projets innovants (ALPI) du Conseil données en transit : plus de doublons, régional, permettant le recrute- plus d’erreurs… « Les solutions exis- ment du premier cadre commercial. tantes sont complexes et coûteuses. À l’heure de la commercialisation, À défaut, les PME importent et justement, l’entreprise s’appuie sur Léquipe Podbox exportent leurs données manuelle- un réseau mondial de partenaires ment », explique Dominique Péré, intégrateurs qui revendent sa plate- Produites en temps réel et en flux cofondateur de la société. « Le forme à leurs clients, des PME-PMI continu, elles arrivent de toute part. plus souvent, les données restent du monde entier. Sur ce marché en Elles s’échangent, se stockent, se dispersées, ce qui nuit à la produc- pleine évolution, la société vise une perdent… Elles ? Les données. La tivité ». La Podbox s’adresse aux place de leader dans cinq ans. révolution numérique a fait exploser professionnels de la comptabi- la masse d’informations en circula- lité, du marketing, des ressources Contact : tion dans le monde de l’entreprise. humaines ou de la vente. Qui Dominique Péré La société Pod Programming est comprendront vite son utilité pour 09 54 16 49 39 née pour répondre à cette nouvelle http://pod-programming.com préparer une campagne d’e-mailing, www.podbox.com donne qui met au supplice les outils traiter des factures, bien distinguer classiques de gestion de base de les clients des prospects… données. numérique & santé EZOOTY : linnovation au service du handicap Créée il y a 3 ans à Lannion, Ezooty explique Anthony Leforestier, « Depuis le départ, nous sommes développe un logiciel d’aide à la co-fondateur de l’entreprise. « Le accompagnés par la Région, dans communication pour les personnes geste pour toucher les icônes sur le cadre notamment d’un projet privées de moyens d’expression l’écran est similaire à un geste natu- collaboratif de recherche avec les orale. Dès 2011, avec l’apparition rel… et en plus ça parle ! » universités de Rennes 1 et Rennes 2. des tablettes tactiles, Ezooty lance La Technopole Anticipa nous soutient C’est la dernière innovation d’Ezoo- Comooty, une application qui s’in- dans le montage de dossiers finan- ty, une application pour tablette tègre à ce nouveau support. « Les ciers, et nous apporte du conseil en qui envoie des messages sonores. tablettes sont plus maniables », stratégie commerciale, une mise en « C’est une innovation majeure car réseau et une veille technologique… elle favorise l’apprentissage du C’est un accélérateur indéniable du langage pour les personnes en développement de l’entreprise », difficulté et une meilleure commu- conclut Anthony Leforestier. nication avec leurs proches. Il y a un côté ludique pour les enfants, les icônes et messages peuvent Contact : être personnalisés », poursuit le Anthony Leforestier dirigeant. 02 96 37 69 44 contact@ezooty.com Solution clés en mains avec une formation ou un logiciel, Ezooty Application Comooty, travaille notamment avec les développée par Ezooty centres spécialisés.10 Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr
  • 11. à la croisée des filières nouvelles mobilitésIkinoa organise le covoiturage de vos événementsVous souhaitez assister au prochain doivent gérer la contrainte trèschampionnat de France de natation, lourde des parkings. « Il y a aussià Rennes ? Un coup d’œil sur www. un paradoxe à produire du C02 enikinoa.com vous y conduira en masse alors qu’on vient justementcovoiturage. Ouvert il y a six mois, prendre l’air en pleine nature ! »,le site web de cette jeune société de note Thierry Ollivier, responsablePloufragan (22), filiale de la société du développement. Le site affichebretonne de nettoyage (SBN), aide en temps réel le volume de C02les organisateurs d’événements économisé grâce au covoiturage.sportifs et professionnels de la Ce qui autorise les organisateurs àFrance entière à gérer en ligne communiquer aussi sur leur enga-leurs inscriptions. Sans bulletin gement environnemental.superflu, ni courrier chronophage. Aujourd’hui, la société gère deuxD’autres le font déjà mais Ikinoa y plates-formes web distinctes,intègre une rubrique covoiturage : Ikinoa sport et Ikinoa pro. Ellevoilà la bonne idée. se rémunère en prélevant uneLe site met en relation les conduc- participation sur les inscriptionsteurs et les passagers qui prendront des manifestations payantes. Créerensemble le départ d’un marathon un événement, en revanche, reste Ikinoa dans la course vers les nouvelles mobilitésou d’une course VTT. Sûrs d’arriver entièrement gratuit. Une troisièmeà bon port, à la bonne heure, les solution de mobilité écorespon-participants réalisent des écono- sable est à l’étude, promise à la Contact :mies sur les frais d’essence et de billetterie culturelle (festivals, Thierry Ollivier 06 19 71 70 62stationnement. Les organisateurs concerts, matchs de foot…). www.ikinoa.com / www.ecovr.fry trouvent aussi leur compte, qui agroalimentaire & algues Algues et Innovation, la recette gagnante Gamme de produits Marinoë, récompensés par le prix Isogone en 2012 d’AQUA BSpécialiste des produits alimentaires l’entreprise. Tous les ans, Aqua marie fruits et algues, l’entrepriseà base d’algues, Aqua B surfe sur la B, accompagnée par Oséo, lance a fait partie des lauréats du prixvague de l’or vert breton et de l’inno- plusieurs nouveaux produits dans le Isogone 2012.vation permanente. réseau des magasins bio en France Aqua B s’implique aussi localement. et en Europe. Un pari qui s’appuieDepuis toujours, les deux fonda- Acteur de la redynamisation du port sur une veille constante du marchéteurs, Marie-Dominique et Patrick de Lesconil, elle donne une nouvelle pour répondre aux nouvelles de-Plan, y croient dur comme fer, orientation économique à la criée et mandes, mais aussi sur une équipecomme l’explique la dirigeante, préserve les emplois. Une démarche qualifiée, un ingénieur pour la R&D« La Bretagne dispose d’une réelle qui lui a valu le prix national de la et une production sur place pourrichesse naturelle avec les algues. dynamique agricole et de la pêche garantir la qualité des produits.Nous travaillons ce produit depuis 2013.20 ans, nous sommes passés du « Nous voulons assurer une réellestade de doux rêveurs à celui d’une qualité nutritive de nos produits, des Contact :entreprise reconnue pour la qualité plats cuisinés au dessert. », déclare Marie-Dominique Planet l’innovation de ses produits. » Marie-Dominique Plan. Un pari 02 98 82 26 56 gagné et reconnu par les acteurs de la www.marinoe.comL’innovation est au cœur de la filière. Avec son nouveau dessert quistratégie de développement de Paré à innover I avril 2013 I l’actualité de l’innovation mise à jour quotidiennement sur www.bretagne-innovation.fr 11
  • 12. Linvité de marque Makoto ISHII Henri Le Roux, Caramélier et Chocolatier La maison Henri Le Roux propose ses divins chocolats et caramels dans ses boutiques de Quiberon, Landévant, Paris et Tokyo. Ancrée dans la région, la société a une identité bretonne forte, revendiquée par ses dirigeants et plébiscitée par ses clients. Partenaire de la marque BRETAGNE depuis juin 2011, lentreprise Henri Le Roux conforte ainsi son appartenance à la région. Cest ce quexplique Makoto Ishii, son directeur général. magasins à Tokyo, 2 à Paris, nous directeur général. On nest pas Makoto Ishii, livrons les palaces ; nous aurions dans lartisanal à tout prix. Nous directeur général de la pu délocaliser notre production avons dailleurs un laboratoire au maison Henri en région parisienne ou au Japon top pour la sécurité et lhygiène ; on Le Roux pour réduire sensiblement nos ne peut pas se permettre de sortir coûts de transport, poursuit Mako- des produits irréguliers ou dy trou- to Ishii. Nous préférons produire ver un corps étranger. » Innovation à Landévant. Nous nous plaçons dans loutil de travail, innovation sur le haut de gamme et l’image dans les produits : « le fondateur « Nous avons ouvert en décembre de Bretagne est une valeur ajou- de la société, Henri Le Roux, tente notre second magasin à Paris, tée importante pour nos clients. toujours dinnover. Linnovation est et cest un succès, dit Makoto De plus, nos chocolatiers aiment dans lADN de la société. Elle ne Ishii. Notre force, cest notre leur région, et cet attachement se peut pas vivre seulement sur les positionnement comme marque ressent dans leur travail. Ils sont produits qui ont fait et font encore bretonne. Nous communiquons fiers de produire ici. ». son succès. La tradition nest pas beaucoup sur notre identité incompatible avec linnovation. régionale qui nous différencie des À Paris et Tokyo, où le marché de autres confiseurs installés à Paris. le saviez-vous ? la gastronomie est lun des plus Les Parisiens sont ravis de trouver concurrentiels au monde, il est nos produits dans la capitale : nos Henri Le Roux est le important de proposer de nouvelles clients ont souvent des racines fondateur du caramel au saveurs. » Le Yuzu Macha (mélange en Bretagne, des souvenirs de beurre salé - CBS® marque de thé vert macha et dagrume vacances passées dans la région déposée en 1981 - Il a été yuzu), prix de linnovation au salon ou se rappellent avoir goûté nos sacré meilleur chocolatier de du chocolat en 2011, côtoie ainsi les caramels à Quiberon, quand ils France en 2003. La célèbre confiseries au crumble de blé noir, étaient petits. » Déja identifiée pâtisserie japonaise Yoku à la crêpe dentelle et au caramel comme entreprise bretonne, la Moku a pris les rênes de la au sel de Guérande. Chaque année, maison Henri Le Roux avait-elle société Le Roux en 2006. Makoto Ishii emmène son chef de besoin de rejoindre les partenaires production au Japon, « pour quil de la marque BRETAGNE ? « Oui, découvre la gastronomie nippone, affirme le directeur général. Notre apprenne à en utiliser les matières adhésion valide notre authenti- Artisanal ET innovant premières, en maîtrise les dosages. cité. Les critères sont précis et Le mélange breton/japonais plaît à exigeants pour rejoindre le réseau Chocolats et caramels sont nos clients. » des partenaires de la marque produits de façon artisanale. « Nous fabriquons ainsi parce que www.chocolatleroux.com BRETAGNE qui partagent des Tout savoir sur valeurs communes. » Ces valeurs la main de lhomme est plus appro- la marque BRETAGNE : se traduisent dans les actions priée quune machine pour confec- www.marque-bretagne.fr de la société : « Nous avons 3 tionner nos produits, explique le Directeur de la Publication : Frédéric Rode I Rédaction : Chrystèle Guy, Béatrice Ercksen, Dominique Quintin I Crédits photos : Avec le Emmanuel Pain, CEA List, DCNS-Winflo, Areva-Oekler Jan, Sabella-O.Diaz, Ifremer I Création et réalisation : hippocampe.com -soutien de Ce projet est cofinancé par 800022 I Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine - ISSN : 1624-8589 I Tirage 7 300 ex I Bretagne Développement Innovation, l’Union européenne. L’Europe s’engage en Bretagne avec le Fonds européen de 1 bis route de Fougères - 35510 Cesson Sévigné I Tél. 02 99 84 53 00 I mail : redaction@bdi.fr développement régional