• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Dialogue Social Fr 06 04 07
 

Dialogue Social Fr 06 04 07

on

  • 357 views

 

Statistics

Views

Total Views
357
Views on SlideShare
357
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Dialogue Social Fr 06 04 07 Dialogue Social Fr 06 04 07 Document Transcript

    • Communiqué de presse 6 avril 2007 Dialogue Social : un nouvel accord sur la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des CompétencesAprès deux mois de négociations, la direction et les organisations syndicalesCFDT, CFE/CGC, CFTC, FO et GSEA ont signé ce jour un accord sur la GestionPrévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC).Cet accord a pour objectif d’anticiper les effets sur l’emploi de l’évolution de l’entreprisedans un environnement automobile fortement concurrentiel. Il permettra de donner auxsalariés une visibilité sur les évolutions des métiers et les mutations industrielles ettechnologiques. Il définit les conditions d’engagement des formations, des évolutions etdes mobilités professionnelles, des recrutements et du redéploiement des emplois et descompétences.Il s’articule autour de 4 chapitres :1/ Des processus d’information et de consultation des représentants dupersonnel Pour analyser les évolutions tant quantitatives que qualitatives de l’emploi, en complément des procédures d’information et de consultation du Comité Central d’Entreprise et des Comités d’Etablissements, deux instances supplémentaires de diagnostic et d’échanges sont créées. Le Comité Paritaire Direction/ Organisations Syndicales permettra d’approfondir les sujets liés à la situation de l’entreprise et à son évolution, à court et moyen termes, et susceptibles d’avoir un impact sur l’emploi : produits, marchés, concurrence, évolutions technologiques, partenariats et coopérations, développement international. L’Observatoire des métiers et des compétences, au sein duquel la Direction échangera avec les organisations syndicales signataires sur l’évolution des métiers de l’automobile, ceux en développement, les métiers en tension, sur le marché du travail et les métiers exposés aux évolutions technologiques, organisationnelles et économiques.2/ Les moyens du développement des compétences Par cet accord, l’entreprise réaffirme son choix d’accorder la priorité aux ressources humaines internes. A cette fin, elle souhaite donner aux salariés toutes informations sur l’évolution de leurs métiers, leur permettant d’anticiper leur développement professionnel dans le groupe. Différents dispositifs sont mis en œuvre pour aider chaque salarié à construire son parcours professionnel : la gestion par « filières-métiers », l’entretien annuel de progrès, l’entretien en cours de carrière, le bilan professionnel, le bilan de compétences, l’accès aux postes à pourvoir en interne par intranet.
    • Communiqué de presse Des mesures spécifiques sont prévues pour les salariés âgés de 45 ans et plus, afin d’organiser la transmission de leurs savoirs, de les maintenir dans l’emploi et d’entretenir leur motivation professionnelle.3/ La mobilité au service du développement professionnel Une organisation de la gestion de la mobilité est mise en place. Au niveau de chaque établissement, les salariés bénéficieront d’informations sur les parcours et passerelles possibles entre les métiers, de conseils d’orientation et d’accompagnement jusqu’à la prise de nouvelles fonctions. L’accord prévoit également des modalités pour les changements de lieu de travail ou de mobilité géographique, ainsi que des mesures pour le reclassement prioritaire de certaines catégories de salariés.4/ L’accompagnement des transformations collectives En complément des dispositifs permanents d’adaptation de l’emploi précités, des mesures incitatives, s’adressant à des salariés volontaires, pourront être mises en œuvre en cas de situation nécessitant une réduction ou une adéquation des effectifs. L’ensemble de ces mesures feront alors l’objet des procédures d’information et de consultation légales. Dans ces circonstances, l’accord de méthode prévoit, entre autres : - La création de cellules emploi-mobilité régionales et locales pour accompagner les salariés dans leur recherche d’emploi interne ou externe. - Des incitations financières accordées aux salariés qui souhaitent quitter, en volontariat, l’entreprise pour un contrat de travail à l’extérieur du groupe, ou pour créer leur entreprise ou suivre leur conjoint en mobilité, ou partir en retraite. - Des modalités pour faciliter le passage au temps partiel, en particulier à destination des salariés en fin de carrière. - L’aide aux congés de longue durée. - Enfin, l’entreprise sollicitera l’Administration pour tout salarié d’origine étrangère désireux de conclure une convention de retour au pays.Pour Jean-Luc Vergne, Directeur des Ressources Humaines, « dans un environnementautomobile fortement concurrentiel, cet accord a pour objectif d’aider les collaborateursà faire face aux évolutions de l’entreprise et à demeurer à leur meilleur niveau decompétences. Ceci relève de la responsabilité sociale de l’entreprise, car l’anticipationpermet de conduire les adaptations nécessaires en évitant les ruptures brutales et lesreconversions dans l’urgence, et en ne laissant aucun salarié seul face à son problèmed’emploi ».« Ce nouvel accord vient après l’accord salarial, l’accord sur l’harmonisation des primesde poste et l’accord sur l’évolution de carrière des ouvriers professionnels signés par 5organisations sur 6, depuis le début de l’année. Ceci témoigne d’un dialogue social richeet constructif entre la direction et les organisations syndicales ».