2314,strategie de-la-bienveillance-docum
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

2314,strategie de-la-bienveillance-docum

on

  • 1,944 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,944
Views on SlideShare
981
Embed Views
963

Actions

Likes
0
Downloads
19
Comments
0

1 Embed 963

http://coachingentreprise.wordpress.com 963

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

2314,strategie de-la-bienveillance-docum 2314,strategie de-la-bienveillance-docum Document Transcript

  • Conférence 12 novembre 2009 La stratégie de la bienveillance Animé par Juliette Tournand
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance La Stratégie de la bienveillance ou l’intelligence de la coopération Juliette Tournand pour L’Union Régionale des Entreprises Coopératives. © Juliette Tournand © Juliette Tournand Clichy La Garenne 12 novembre 2009 1
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Une stratégie la constante qui engage les chances Ligne de conduite qui préside aux décisions JT1396-GANDI longtemps avant l’engagement dans l’action. Et prépare les chances © Juliette Tournand © Juliette Tournand 2
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance L’art suprême selon le stratège suprême «L’art suprême : gagner sans verser de sang » » Sun Tsu Art III – 15 © Juliette Tournand 3
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Gagner ? « Qui sait quand combattre et quand faire alliance connaît la voie de la victoire » » Art III Alors quand combattre, quand s’allier ? © Juliette Tournand 4
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Réponse en 1984 Tournoi entre scientifiques monté par Rob Axelrod sciences politiques à Harvard Chaque stratégie est mise à l’épreuve – Des autres, d’elle-même, d’un programme aléatoire – Un grand nombre de fois – Pour une durée inconnue à l’avance © Juliette Tournand 5
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Réponse en 1984 Tournoi entre scientifiques monté par Rob Axelrod sciences politiques à Harvard Le jeu à chaque échange – chacun choisit : jouer Alliance ? ou Combat ? – nul ne sait à l’avance ce que jouera l’autre Les gains – si les 2 jouent Alliance : les 2 progressent – si les 2 jouent Combat : les 2 stagnent / régressent – si 1 Combat / 1Alliance : Combat plume Alliance © Juliette Tournand 6
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Quelle est la meilleure stratégie dans le grand jeu de la coopération? Une partie complète, ou manche : – Un nombre d’échanges important, inconnu à l’avance – Chaque stratégie ou ligne de conduite est mise à l’épreuve . de celles de tous les autres joueurs . d’elle-même . d’un programme aléatoire, la « chance » Le jeu prévu en 3 manches…2 ont suffi pour dégager la gagnante. © Juliette Tournand Elle gagnait à coup sûr. 7
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 1 gagnante sûre, durable • Elle gagne ses manches à coup sûr • Son succès résiste même à la divulgation et l’imitation • Elle transforme sa concurrence en écosystème bienveillant • Et elle est simple ! par Anatol Rapoport, Russe Nord Américain pianiste, mathématicien, psychologue (Science for Peace) Elle incite à coopérer avec elle © Juliette Tournand … En 2001, elle n’a pas encore été extrapolée à la vie réelle 8
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Elle aligne 3 valeurs ou forces nécessaires et suffisantes pour gagner BIENVEILLANCE RECIPROCITE © Juliette Tournand CLARTE 9
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance … pas toujours alliées dans la vie BIENVEILLANCE ? © Juliette Tournand CLARTE RECIPROCITE 10
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Carré d’as, nécessaire et suffisant alliance des sciences et des arts BIENVEILLANCE LIBERTE CLARTE D’INNOVER © Juliette Tournand RECIPROCITE 11
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Et dans la vie, sur le terrain ? • Sun Tsu sur le « terrain de la rencontre » : – Terrain où « je peux aller et l’autre peut venir » – « Ne pas se couper des autres, ne pas s’isoler » » Art XI les 9 territoires • Et Rapoport : – Coopérer d’emblée, puis autant que possible © Juliette Tournand 12
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Risque de la rencontre d’après Sun Tsu Qui : • Se connaît et connaît l’autre : 100 rencontres sans risque • Se connaît et ne connaît pas l’autre : 1 réussite /1défaite • Ne se connaît pas, ni l’autre : danger à chaque rencontre © Juliette Tournand 13
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Les personnes stratégiques leurs contre-types Je Rêves Objectifs Qualités Besoins /toi Besoins Qualités Objectifs Rêves Tu © Juliette Tournand /moi 14
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Topographie de la rencontre : 4 territoires Je DOMINATION Coopération /toi Tu cONfusiON soumission © Juliette Tournand /moi « Le bon sens est du monde, la chose la mieux partagée », écrivait René Descartes. Le bon sens est si bien partagé, qu’il y en a un pour chacun et chacune. Un bon sens pour s’accomplir : survivre, vivre et se réaliser en paix avec soi et le monde. Un bon sens, celui de soi-même sujet de sa vie dans la vie : Je, relié à une immense quantité de Tu différents. • Le bon sens de chaque sujet : Je, Tu, est celui : • De ses rêves et objectifs, qu’il est seul à connaître et souvent découvre en chemin. • De ses qualités, heureuses de se développer et s’exercer pour mener au rêve. • Et de ses besoins : qualités qui font défaut ou manques, qui motivent la rencontre. • A l’opposé de chaque sujet, sa version écrasée, objet de la situation : /moi, /toi, jaugé aux qualités qui lui font défaut, besoins en souffrance, objectifs niés. • En dévers de chaque sujet, sa version boursouflée : JE et TU qui vivent dans l’illusion Ils n’existent qu’en JE/toi, et TU/ moi : ils dépendent de la possibilité que l’autre se laisse traiter en objet Ils croient à la stratégie malveillante pour qui la survie et les satisfactions de la vie dépendent de la capacité à écraser, paralyser l’autre, le piller, nier son bon sens : en faire son objet Ils sont trompés car en l’autre vivant, se lèvera inévitablement tôt ou tard, la salutaire rébellion de la vie. A JE et TU s’accrochent alors le poids des conflits Quand bien même JE ou TU aurait l’illusion de gagner en tuant l’autre, ce serait pour rester seul sur le terrain, ce qui n’est satisfaisant pour aucun être vivant. • ON est l’utilisation abusive de « on », sujet de l’usage général. ON avale la nécessaire distinction des sujets et de leurs bons sens respectifs. Sujet de la confusion, ON est incapable de trouver des solutions pour la rencontre unique de sujets uniques. De cela, seules les singularités humaines, vivantes, sont capables. • En toute rencontre : • L’intérêt de chacun est de rester sujet avec d’autres sujets, dans le territoire stratégique. • Chaque sujet est libre de rencontrer l’autre dans l’un ou l’autre des territoires • Chacun court le risque de sortir du territoire stratégique, comme la chance d’y entrer. • Le stratège de la bienveillance met son énergie à rester, voire revenir, dans l’espace stratégique : celui où chacun progresse grâce à la rencontre, vers soi-même. 15
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 1ère force stratégique : la bienveillance Rêves Objectifs décision humaine, personnelle Qualités Besoins Nous Je Je & Tu Relation résultat bienveillance © Juliette Tournand bienveillance Tu Besoins, Qualités, Objectifs, Rêves Quand surgit le désaccord, signe de la liberté et de la diversité humaine, chacun s’oriente seul. Dans cette solitude, quels repères clairs, sûrs, faciles à utiliser choisir ? En voici 4 strictement nécessaires et suffisants pour l’espace stratégique : • La bienveillance, décision humaine, qu’à chaque désaccord Je renouvelle : • Bienveillant pour ce que Je suis, Je refuse clairement d’aller ou rester en /moi • Bienveillant pour ce que Tu es, Je refuse clairement d’aller ou rester en JE/toi • Bienveillant pour ceux que notre rencontre affecte, Je me retiens d’aller en JE/eux, TU/eux • La réciprocité, puissante loi de la nature, dont le cycle est imprévisible et le retour, certain. •Elle maltraite qui la maltraite •Et honore qui l’honore • La clarté, travail humain de défrichage, discernement, distinction, vision. •Clarté de la pensée, du langage et de l’écoute •Clarté de distinguer soi de l’autre, l’autre de soi, Je de /moi, Tu de /toi •Clarté du diagnostic de la relation •Clarté de distinguer les pistes possibles pour avancer vers Nous, dans l’espace stratégique de la coopération • Et, pour les garder ensemble quand cela paraît impossible : la liberté d’innover. •A la fois solution aux situations réputées impossibles •Et jouissance humaine Dans l’espace stratégique défini par les 3 premières valeurs, la 4ème prend son élan vers ce que Je n’ai encore jamais fait ou vu faire et qui est positif pour chacun. Cette trajectoire haute a l’élégance d’être aussi la plus sûre : elle satisfait le désir et plaisir de l’un de l’autre. Et les rend attirants à d’autres encore, dont elle peut avoir besoin. Elle conduit le stratège de la Bienveillance à réussir dans un environnement qui réussit. 16
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance La bienveillance stratégique • Bonne volonté, « bien veille » : décision, volonté exercée librement – de privilégier la veille ou vigilance sur ce qui va, sera bien, fait du bien – d’y chercher les solutions favorables aux qualités, besoins, objectifs • Elle n’est pas positivisme à tout crin – mais reconnaît les difficultés et cherche des solutions bonnes à vivre • Elle interdit de – se sacrifier pour l’autre – demander à l’autre de se sacrifier • Elle donne – la force d’avancer © Juliette Tournand – le pouvoir à Je stratège, seul capable de jouer en terrain stratégique – le talent de voir la chance devant, même dans les difficultés, et la saisir 17
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 2ème force stratégique : la réciprocité loi présente partout dans la nature Je Nous Je & Tu Relation résultat ré ci pr oc bienveillance JE ré ci ité toi pr oc ité ré ci bienveillance Tu pr oc © Juliette Tournand ité ré TU ci pr moi ON oc ité « Le bon sens est du monde, la chose la mieux partagée », écrivait René Descartes. Le bon sens est si bien partagé, qu’il y en a un pour chacun et chacune. Un bon sens pour s’accomplir : survivre, vivre et se réaliser en paix avec soi et le monde. Un bon sens, celui de soi-même sujet de sa vie dans la vie : Je, relié à une immense quantité de Tu différents. • Le bon sens de chaque sujet : Je, Tu, est celui : • De ses rêves et objectifs, qu’il est seul à connaître et souvent découvre en chemin. • De ses qualités, heureuses de se développer et s’exercer pour mener au rêve. • Et de ses besoins : qualités qui font défaut ou manques, qui motivent la rencontre. • A l’opposé de chaque sujet, sa version écrasée, objet de la situation : /moi, /toi, jaugé aux qualités qui lui font défaut, besoins en souffrance, objectifs niés. • En dévers de chaque sujet, sa version boursouflée : JE et TU qui vivent dans l’illusion Ils n’existent qu’en JE/toi, et TU/ moi : ils dépendent de la possibilité que l’autre se laisse traiter en objet Ils croient à la stratégie malveillante pour qui la survie et les satisfactions de la vie dépendent de la capacité à écraser, paralyser l’autre, le piller, nier son bon sens : en faire son objet Ils sont trompés car en l’autre vivant, se lèvera inévitablement tôt ou tard, la salutaire rébellion de la vie. A JE et TU s’accrochent alors le poids des conflits Quand bien même JE ou TU aurait l’illusion de gagner en tuant l’autre, ce serait pour rester seul sur le terrain, ce qui n’est satisfaisant pour aucun être vivant. • ON est l’utilisation abusive de « on », sujet de l’usage général. ON avale la nécessaire distinction des sujets et de leurs bons sens respectifs. Sujet de la confusion, ON est incapable de trouver des solutions pour la rencontre unique de sujets uniques. De cela, seules les singularités humaines, vivantes, sont capables. • En toute rencontre : • L’intérêt de chacun est de rester sujet avec d’autres sujets, dans le territoire stratégique. • Chaque sujet est libre de rencontrer l’autre dans l’un ou l’autre des territoires • Chacun court le risque de sortir du territoire stratégique, comme la chance d’y entrer. • Le stratège de la bienveillance met son énergie à rester, voire revenir, dans l’espace stratégique : celui où chacun progresse grâce à la rencontre, vers soi-même. 18
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance La réciprocité stratégique • Rappelle que la bienveillance n’est stratégique que si elle vaut – pour soi, l’autre, les autres • Invite à respecter la puissante réciprocité naturelle – Dès le territoire stratégique, pour y rester – En initiant la bienveillance là où vous avez la main, le pouvoir • Mérite d’être saluée quand la « chance » renvoie l’ascenseur • Elle n’est pas retour exact de ce que vous avez envoyé à l’autre • Ni garantie que chacun de ceux à qui vous avez fait du bien/mal vous en fera aussi © Juliette Tournand 19
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 3ème force stratégique : la clarté sens d’un Nous où Je et Tu restent présents Pro Je Perso Nous Je & Tu clarté Relation résultat bienveillance ré ci pr oc ité © Juliette Tournand Pro bienveillance Tu Perso Quand surgit le désaccord, signe de la liberté et de la diversité humaine, chacun s’oriente seul. Dans cette solitude, quels repères clairs, sûrs, faciles à utiliser choisir ? En voici 4 strictement nécessaires et suffisants pour l’espace stratégique : • La bienveillance, décision humaine, qu’à chaque désaccord Je renouvelle : • Bienveillant pour ce que Je suis, Je refuse clairement d’aller ou rester en /moi • Bienveillant pour ce que Tu es, Je refuse clairement d’aller ou rester en JE/toi • Bienveillant pour ceux que notre rencontre affecte, Je me retiens d’aller en JE/eux, TU/eux • La réciprocité, puissante loi de la nature, dont le cycle est imprévisible et le retour, certain. •Elle maltraite qui la maltraite •Et honore qui l’honore • La clarté, travail humain de défrichage, discernement, distinction, vision. •Clarté de la pensée, du langage et de l’écoute •Clarté de distinguer soi de l’autre, l’autre de soi, Je de /moi, Tu de /toi •Clarté du diagnostic de la relation •Clarté de distinguer les pistes possibles pour avancer vers Nous, dans l’espace stratégique de la coopération • Et, pour les garder ensemble quand cela paraît impossible : la liberté d’innover. •A la fois solution aux situations réputées impossibles •Et jouissance humaine Dans l’espace stratégique défini par les 3 premières valeurs, la 4ème prend son élan vers ce que Je n’ai encore jamais fait ou vu faire et qui est positif pour chacun. Cette trajectoire haute a l’élégance d’être aussi la plus sûre : elle satisfait le désir et plaisir de l’un de l’autre. Et les rend attirants à d’autres encore, dont elle peut avoir besoin. Elle conduit le stratège de la Bienveillance à réussir dans un environnement qui réussit. 20
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance La clarté stratégique • Travail du stratège, travail de l’esprit • Savoure les situations simples, limpides • Dans le chaos : – Distingue ce qui est de ce qui n’est pas – Se garde des raccourcis, amalgames, grossièretés trompeurs – Distingue l’un de l’autre, le présent du passé etc. – Reconnaît le trouble et se met au travail – Nomme, circonstancie, précise – Et cherche l’issue écologique : de réciproque bienveillance © Juliette Tournand • Distingue le sens du projet commun, met le cap dessus 21
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 4ème force stratégique : liberté d’innover Pro Nous Je Perso Je & Tu Relation résultat clarté bienveillance ré ci pr oc ité © Juliette Tournand Pro bienveillance Tu Perso Quand surgit le désaccord, signe de la liberté et de la diversité humaine, chacun s’oriente seul. Dans cette solitude, quels repères clairs, sûrs, faciles à utiliser choisir ? En voici 4 strictement nécessaires et suffisants pour l’espace stratégique : • La bienveillance, décision humaine, qu’à chaque désaccord Je renouvelle : • Bienveillant pour ce que Je suis, Je refuse clairement d’aller ou rester en /moi • Bienveillant pour ce que Tu es, Je refuse clairement d’aller ou rester en JE/toi • Bienveillant pour ceux que notre rencontre affecte, Je me retiens d’aller en JE/eux, TU/eux • La réciprocité, puissante loi de la nature, dont le cycle est imprévisible et le retour, certain. •Elle maltraite qui la maltraite •Et honore qui l’honore • La clarté, travail humain de défrichage, discernement, distinction, vision. •Clarté de la pensée, du langage et de l’écoute •Clarté de distinguer soi de l’autre, l’autre de soi, Je de /moi, Tu de /toi •Clarté du diagnostic de la relation •Clarté de distinguer les pistes possibles pour avancer vers Nous, dans l’espace stratégique de la coopération • Et, pour les garder ensemble quand cela paraît impossible : la liberté d’innover. •A la fois solution aux situations réputées impossibles •Et jouissance humaine Dans l’espace stratégique défini par les 3 premières valeurs, la 4ème prend son élan vers ce que Je n’ai encore jamais fait ou vu faire et qui est positif pour chacun. Cette trajectoire haute a l’élégance d’être aussi la plus sûre : elle satisfait le désir et plaisir de l’un de l’autre. Et les rend attirants à d’autres encore, dont elle peut avoir besoin. Elle conduit le stratège de la Bienveillance à réussir dans un environnement qui réussit. 22
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance La liberté d’innover stratégique • Elle naît de la rencontre entre – Un obstacle réel qui tend à briser le trio des 3 premières forces – Et la volonté humaine de préserver ce trio • En créant une solution qui n’existe pas encore – Dans ma pratique – Dans mon périmètre – A ma connaissance • Elle relève le défi, produit des accélérations © Juliette Tournand • Réalise le rêve « trop haut, trop bien » 23
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance BIENVEILLANCE Décision personnelle LIBERTE CLARTE D’INNOVER Travail du stratège Nécessité et plaisir © Juliette Tournand RECIPROCITE Loi de la nature 24
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Réunir 4 valeurs, lois ou forces • La bienveillance : décision humaine – d’orienter sa veille vers ce qui va bien, fait du bien • Réciprocité : loi de la nature – A son heure, renvoie au stratège… ce qu’il a envoyé • Clarté : travail humain de distinguer – ce qui est de ce qui n’est pas, soi de l’autre… • Liberté d’innover: nécessité & plaisir ! © Juliette Tournand – quand elle sert la réunion des trois premières 25
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Concrètement, comment s’y prendre ? Que faire ? Les gestes, ou mouvements stratégiques © Juliette Tournand 26
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance 3 gestes clairs, nécessaires et suffisants pour que Je progresse et Tu progresses. Alors Nous se crée Je Nous c Pr en o d re n f r du o rt é re la cu bienveillance c l n lib t er té e bienveillance © Juliette Tournand r s’accommoder Tu Quand la situation est confuse, quand je ne sais que faire, je peux réduire mon choix à trois gestes : ceux que je fais naturellement quand tout va bien 1 - Confronter Geste de bienveillance envers Je, geste que Je dois à ce que Je suis. Présence que Je dois au monde, vitale et réussie quand Je me concentre sur ce que Je veux pour Je, en m’appuyant sur les qualités de Je, pour satisfaire les besoins de Je. Attention : la confrontation stratégique s’abstient absolument de s’appuyer sur le /toi. 2 - S’accommoder Bienveillance envers Tu, maîtrise de la réciprocité, mouvement que Je fais vers Tu en accueillant ce que Tu es. J’y gagne l’accès aux qualités que Je n’ai pas et que Tu as, dont j’ai besoin, dans un accord pacifique donc durable. J’y gagne d’être deux, puis plus encore. Attention, l’accommodation stratégique s’abstient absolument de s’appuyer sur le / moi 3 - Aux prises avec le réel : prendre du recul Quand un obstacle se met en travers de la piste, plutôt que passer en force : JE/toi, céder trop vite : TU/moi, ou virer dans le flou, de ON, prendre du recul donne accès à la liberté d’innover. La prise de recul est destinée à reprendre des repères sur Je et Tu, retrouver l’espace stratégique et laisser l’imagination trouver des pistes vers Nous Attention : elle s’abstient absolument de laisser dériver l’imagination vers ON (« … est nul »), /toi et /moi. La prise de recul est le tremplin de la liberté d’innover. 27
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Confronter : mouvement vers soi Rêves Nous Objectifs Qualités Je & Tu Besoins Relation résultat Je Les faits que J’ai perçus, retenus confronter Le sentiment que Je vis Le scénario, l’hypothèse que Je fais Le besoin que J’éprouve La demande que Je Te fais, la question que Je Te pose © Juliette Tournand Tu Besoins, Qualités, Objectifs, Rêves Quand surgit le désaccord, signe de la liberté et de la diversité humaine, chacun s’oriente seul. Dans cette solitude, quels repères clairs, sûrs, faciles à utiliser choisir ? En voici 4 strictement nécessaires et suffisants pour l’espace stratégique : • La bienveillance, décision humaine, qu’à chaque désaccord Je renouvelle : • Bienveillant pour ce que Je suis, Je refuse clairement d’aller ou rester en /moi • Bienveillant pour ce que Tu es, Je refuse clairement d’aller ou rester en JE/toi • Bienveillant pour ceux que notre rencontre affecte, Je me retiens d’aller en JE/eux, TU/eux • La réciprocité, puissante loi de la nature, dont le cycle est imprévisible et le retour, certain. •Elle maltraite qui la maltraite •Et honore qui l’honore • La clarté, travail humain de défrichage, discernement, distinction, vision. •Clarté de la pensée, du langage et de l’écoute •Clarté de distinguer soi de l’autre, l’autre de soi, Je de /moi, Tu de /toi •Clarté du diagnostic de la relation •Clarté de distinguer les pistes possibles pour avancer vers Nous, dans l’espace stratégique de la coopération • Et, pour les garder ensemble quand cela paraît impossible : la liberté d’innover. •A la fois solution aux situations réputées impossibles •Et jouissance humaine Dans l’espace stratégique défini par les 3 premières valeurs, la 4ème prend son élan vers ce que Je n’ai encore jamais fait ou vu faire et qui est positif pour chacun. Cette trajectoire haute a l’élégance d’être aussi la plus sûre : elle satisfait le désir et plaisir de l’un de l’autre. Et les rend attirants à d’autres encore, dont elle peut avoir besoin. Elle conduit le stratège de la Bienveillance à réussir dans un environnement qui réussit. 28
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance S’accommoder : mouvement vers l’autre Rêves Nous Objectifs Qualités Je & Tu Besoins Relation résultat Je S’accommoder Les faits que Tu as perçus, retenus confronter Le sentiment qui T’anime Le scénario, l’hypothèse que Tu fais Le besoin que Tu éprouves La demande que Tu Me fais, la question que Tu Me poses © Juliette Tournand Tu Besoins, Qualités, Objectifs, Rêves Quand surgit le désaccord, signe de la liberté et de la diversité humaine, chacun s’oriente seul. Dans cette solitude, quels repères clairs, sûrs, faciles à utiliser choisir ? En voici 4 strictement nécessaires et suffisants pour l’espace stratégique : • La bienveillance, décision humaine, qu’à chaque désaccord Je renouvelle : • Bienveillant pour ce que Je suis, Je refuse clairement d’aller ou rester en /moi • Bienveillant pour ce que Tu es, Je refuse clairement d’aller ou rester en JE/toi • Bienveillant pour ceux que notre rencontre affecte, Je me retiens d’aller en JE/eux, TU/eux • La réciprocité, puissante loi de la nature, dont le cycle est imprévisible et le retour, certain. •Elle maltraite qui la maltraite •Et honore qui l’honore • La clarté, travail humain de défrichage, discernement, distinction, vision. •Clarté de la pensée, du langage et de l’écoute •Clarté de distinguer soi de l’autre, l’autre de soi, Je de /moi, Tu de /toi •Clarté du diagnostic de la relation •Clarté de distinguer les pistes possibles pour avancer vers Nous, dans l’espace stratégique de la coopération • Et, pour les garder ensemble quand cela paraît impossible : la liberté d’innover. •A la fois solution aux situations réputées impossibles •Et jouissance humaine Dans l’espace stratégique défini par les 3 premières valeurs, la 4ème prend son élan vers ce que Je n’ai encore jamais fait ou vu faire et qui est positif pour chacun. Cette trajectoire haute a l’élégance d’être aussi la plus sûre : elle satisfait le désir et plaisir de l’un de l’autre. Et les rend attirants à d’autres encore, dont elle peut avoir besoin. Elle conduit le stratège de la Bienveillance à réussir dans un environnement qui réussit. 29
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance Prendre du recul : suspension du mouvement avant de conduire la coopération là où elle ne va pas… encore Je Nous Pr en c dr o e n f r du re o té ar cu cl bienveillance l n lib t er té e bienveillance © Juliette Tournand r s’accommoder Tu Quand la situation est confuse, quand je ne sais que faire, je peux réduire mon choix à trois gestes : ceux que je fais naturellement quand tout va bien 1 - Confronter Geste de bienveillance envers Je, geste que Je dois à ce que Je suis. Présence que Je dois au monde, vitale et réussie quand Je me concentre sur ce que Je veux pour Je, en m’appuyant sur les qualités de Je, pour satisfaire les besoins de Je. Attention : la confrontation stratégique s’abstient absolument de s’appuyer sur le /toi. 2 - S’accommoder Bienveillance envers Tu, maîtrise de la réciprocité, mouvement que Je fais vers Tu en accueillant ce que Tu es. J’y gagne l’accès aux qualités que Je n’ai pas et que Tu as, dont j’ai besoin, dans un accord pacifique donc durable. J’y gagne d’être deux, puis plus encore. Attention, l’accommodation stratégique s’abstient absolument de s’appuyer sur le / moi 3 - Aux prises avec le réel : prendre du recul Quand un obstacle se met en travers de la piste, plutôt que passer en force : JE/toi, céder trop vite : TU/moi, ou virer dans le flou, de ON, prendre du recul donne accès à la liberté d’innover. La prise de recul est destinée à reprendre des repères sur Je et Tu, retrouver l’espace stratégique et laisser l’imagination trouver des pistes vers Nous Attention : elle s’abstient absolument de laisser dériver l’imagination vers ON (« … est nul »), /toi et /moi. La prise de recul est le tremplin de la liberté d’innover. 30
  • Conférence :La stratégie de la bienveillance De mille merveilles, merveille entre toutes se dresse l’humain : À travers la mer blanchissante aux rafales du vent du Sud il s’avance, il passe au milieudu surplomb des ondes mugissantes Antigone, Sophocle 1er Stasimon © Juliette Tournand 31