Cours epistémologie outils méthodologiques
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Cours epistémologie outils méthodologiques

on

  • 2,028 views

Présentation illustrant la définition, les différences et le contenu de l’épistémologie et des paradigmes épistémologiques..

Présentation illustrant la définition, les différences et le contenu de l’épistémologie et des paradigmes épistémologiques..

Statistics

Views

Total Views
2,028
Views on SlideShare
2,028
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
75
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cours epistémologie outils méthodologiques Cours epistémologie outils méthodologiques Presentation Transcript

  • Inscrire son projet de recherche dans un cadre épistémologique Avec le concours des élèves M1 MSG ENCGT Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 1
  • Introduction 1. Qu’est ce que l’épistémologie? 1.1. Le questionnement épistémologique 1.2. L’épistémologie au fil du temps Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 2
  • «…pour un scientifique toute connaissance est une réponse à une question…» Bachelard Les développements des sciences de siècle dernière, ont suscité un certain renouvellement de la réflexion épistémologique. Des nouvelles conceptions ont été proposées dont lesquelles certaines qui ont connu un développement important recouvrent des conceptions très différentes et créent des confusions. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 3
  •   Le terme épistémologie est apparu au début du XXème siècle pour designer une branche de la philosophie spécialisée dans l’étude des théories de la connaissance. L’épistémologie est l’étude de la constitution des connaissances valables. Il s’intéresse aux trois axes: La définition de la connaissance, sa conception, et la manière de la justification de sa validité.  Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 4
  •  la méthodologie de recherche est l’étude des méthodes destinées à élaborer des connaissances, elle apparait comme l’un des volets de l’épistémologie.  Le paradigme est un ensemble de croyances, valeurs, et techniques communauté donnée. partagées par une Chaque paradigme épistémologique conditionne des pratiques de recherche différentes ainsi que des modes de justification de connaissances élaborées. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 5
  •   Dans le questionnement épistémologique on s’interroge principalement sur l’objectif de la recherche, les éléments d’argumentation, la neutralité du chercheur face au sujet étudié et les précautions à suivre lors de la présentation des résultats et le développement des conclusions. À partir des années 1980, le questionnement épistémologique semble incontournable dans les sciences de gestion. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 6
  • L’histoire des sciences est traversée par deux courants majeurs:  Le rationalisme (17ème siècle):De Pythagore à Descartes en passant par Platon qui sont les précurseurs de ce courant épistémologique qui considère que toute connaissance valide provient essentiellement de l’usage de la raison. Ce courant privilège le raisonnement en général et plus particulièrement le raisonnement déductif qui va de l’abstrait vers le concret comme mécanisme de production de connaissance. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 7
  • Il existe deux degrés de rationalisme:   Le rationalisme dogmatique qui est le plus intransigeant pour lequel « sans raison déductive point de vérité » Le rationalisme tempéré « le rationalisme moderne » Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 8
  •   L’empirisme (18ème siècle):ce courant s’oppose radicalement au rationalisme. On proposant que toute connaissance provient essentiellement de l’expérience. Il propose que les sciences progressent en accumulant des observations, donc on peut extraire des lois par un raisonnement inductif ou synthétique qui va du concret vers l’abstrait. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 9
  •   L'empirisme logique( du 19ème siècle jusque les années 1950), il met en avant la méthode scientifique comme source de connaissances fiables. C'est la naissance du positivisme qui a pour prétention de développer une science universelle capable de faire émerger des connaissances universelles et scientifiques. Il peut être définit aussi comme la proposition d’énoncés vérifiés empiriquement et à partir desquels on induit des « lois générales », Il était basé sur le principe de vérification. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 10
  • Les approches inductives comme bases de constitution de « lois générales » ont provoqué bien des débats entre philosophes comme entre scientifiques.  Hume (18ème siècle) pose la question de savoir dans quelle mesure l’induction d’une conclusion générale à partir de constats empiriques faits sur des situations individuelles passées est justifiées. Les exemples des corbeaux noirs ou des cygnes blancs sont souvent donnés pour illustrer ce problème de logique liée à l’induction.  Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 11
  • Popper (principe de réfutation) une seule observation d’un corbeau qui n’est pas noir ou d’un cygne qui n’est pas blanc vient réfuter la théorie générale.  Bachelard ( un nouvel esprit scientifique): l’unité de la science, ne correspond jamais à un état stable, et il est dangereux de postuler une épistémologie unitaire. Il observe aussi que la pensée scientifique combine systématiquement deux activités complémentaires : une rectification empirique est toujours jointe à une précision théorique.  Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 12
  •   Bachelard est contre l’épistémologie cartésienne de Descartes qui est appuyé sur la référence aux idées simples, et affirme que la simplicité a une valeur épistémologique. Il adopte un principe de l’épistémologie non cartésienne, c.à.d. qu’il faut effectuer une démarche inverse à celle de Descartes. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 13
  • Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 14
  • Introduction Définition d’un paradigme épistémologique Présentation des paradigmes épistémologiques contemporains Paradigme positiviste Paradigme constructiviste Paradigme interprétativiste Conclusion Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 15
  • Qu’est ce que la connaissance ? Comment est-elle constituée ou engendrée? Comment apprécier sa valeur ou sa validité? Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 16
  • Un paradigme épistémologique est une conception de la connaissance partagée par une communauté, qui repose sur un système cohérent d’hypothèses fondatrices relatives aux questions qu’étudie l’épistémologie. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 17
  • Positiviste Positiviste logique Postpositiviste Paradigme Constructivis te pragmatiqu e Réalisme scientifique Réalisme critique PECGL Interprétati viste Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 18
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: Première hypothèse « ontologie réaliste empirique » •Existence d’un réel indépendant de l’intérêt et de l’attention que peut lui porter un chercheur; •Le seul réel considéré par les positivistes est le réel observable qui doit être objectif, unique et connaissable. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 19
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: Deuxième hypothèse « déterminati on naturelle » •D’observer les faits de manière empirique, d’établir des lois invariables décrivant des relations immuables entre des faits observables et mesurables scientifiquement; •Il ne s’agit donc pas de rechercher les causes profondes (le «pourquoi uniquement les »), mais lois des phénomènes (le «comment»). Cours Epistémologie Document pédagogique/ELABBADI master de recherche sciences de gestion 20
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: troisième hypothèse « objectiviste dualiste » •le chercheur doit se placer en position d’extériorité par rapport au phénomène étudié; •le chercheur est en mesure d’exclure toute considération de valeur susceptible de l’influencer. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 21
  • Les principes du paradigme: l’importance de la liaison entre les énoncés théoriques (analytiques) et les énoncés d’observation (synthétiques) par le truchement de règles de correspondance; l’importance de l’expérience directe comme source de la connaissance scientifique en utilisant le raisonnement inductif comme principale de production de la connaissance Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 22
  • La méthodologie adoptée par le paradigme: Il existe deux principes méthodologiques: Le premier est le principe cartésien de division ou décomposition analytique; L’hypothèse causaliste de détermination naturelle. Il existe aussi deux limites de ce paradigme:  l’objet d’étude est isolable de son contexte;  l’objet n’interagit pas avec le chercheur. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 23
  • L’approche positiviste logique s’est immédiatement trouvée confrontée aux critiques de deux auteurs majeurs, celles de Popper et de son réfutationnisme, et celles de Kuhn et de son incommensurabilité (mais il serait possible de citer aussi Feyerabend ou encore Lakatos). Évolutions insufflées par Popper et Kuhn Évolution qui allègent des contraintes positivistes Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 24
  • Pour Popper: il convient donc d’adopter une méthode déductive en montrant que l’induction consistant à tirer des règles générales à partir de l’observation du monde pouvait conduire à des conditions erronées; une théorie, pour pouvoir être considérée comme scientifique, doit pouvoir être réfutée par l’expérience; Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 25
  • Pour Popper: l’idée de «corroboration»: Comme on ne peut pas apporter la preuve qu’une théorie est vraie, il convient plutôt de chercher à corroborer une théorie par des tentatives multiples de réfutation de cette dernière qui auront échoué. Cela fait dire à Popper que s’il n’existe pas de «critères de vérité», il y a en revanche des « critères de progrès» dans l’obtention d’approximations «de la vérité». Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 26
  • Kuhn: introduit à ce sujet l’idée d’incommensurabilité, autrement dit, les concepts sur lesquels il conviendrait de comparer des théories qui ne partagent aucune mesure commune possible. Par exemple: comment et sur quoi comparer des théories aussi différentes, conceptuellement parlant, que la Physique classique, par exemple, et la Physique quantique? Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 27
  • il n’est pas toujours possible de saisir pleinement et parfaitement la réalité dans sa globalité, en particulier dans le cas de systèmes humains et sociaux; Selon Riccucci: « toute observation est imparfaite et faillible et sujette à des inexactitudes. La science et la recherche doivent faire leur possible pour atteindre la réalité, mais ce but ne pourra jamais être réalisé ». Il précise aussi que « les post-positivistes acceptent l’existence de l’erreur et considèrent les résultats et conclusions de recherche comme étant probables tant qu’ils ne sont pas réfutés ». Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 28
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme scientifique  L’existence d’un monde indépendant de ce qui est perçu;  la connaissance ne pourra cependant jamais être certaine, ce qui entre en contradiction avec le réalisme direct et s’inscrit dans une vision réaliste «faillibiliste»; la science se doit d’être critique dans l’évaluation et le test des connaissances pour «déterminer leur contenu de vérité »;  L’explication des phénomènes observables peuvent s’appuyer de manière appropriée sur des concepts non observables, selon un principe qualifié par Hunt de réalisme inductif. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 29
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme scientifique A part ces quatre principes, la vérité pour Hunt ne signifie pas vérité avec certitude: « déclarer qu’une proposition scientifique est vraie n’est pas déclarer qu’elle est certaine ; c’est plutôt déclarer que le monde est comme la proposition dit qu’il est » À ce sujet, Bunge précise que la perception est limitée et possiblement trompeuse, qu’une vérité complète est difficile à obtenir et que la façon dont on perçoit les faits est dépendante des croyances. D’où la nécessité d’une attitude critique pour tenir compte du fait que tout chercheur est faillible. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 30
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme critique Alternative post-positiviste à la fois au positivisme et aux constructivismes, il repose sur deux hypothèses: •l’hypothèse fondatrice d’ordre ontologique •l’hypothèse fondatrice d’ordre épistémique Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 31
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme critique l’hypothèse fondatrice d’ordre ontologique : Elle postule que le réel a un ordre propre inhérent, stratifié en trois domaines :  Le réel profond désigne le domaine où résident les mécanismes générateurs, les structures et les règles, qui gouvernent la survenue d’actions et d’événements, qui eux Prennent place dans le réel actualisé.  Le réel empirique est constitué des perceptions humaines Cours Epistémologie de réels actualisés. master de recherche Document pédagogique/ELABBADI sciences de gestion 32
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme critique l’hypothèse fondatrice d’ordre ontologique : Prenons l’exemple des congés annuels des salariés d’une entreprise:  Les dates de congés des salariés dépendent de circonstances intrinsèques au règlement intérieur de cette entreprise par exemple congés obligatoires pour tous les salariés pendant la ou les périodes de fermeture annuelle de l’entreprise;  et de circonstances extrinsèques au règlement intérieur Cours Epistémologie telles que l’ensemble des demandes déposées par les salariés master de recherche Document pédagogique/ELABBADI sciences de gestion (qui imposent souvent d’établir un planning des congés) et 33
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme critique L’hypothèse fondatrice d’ordre épistémique: Elle pose que ce qui est connaissable est le réel empirique, c’est-à-dire l’ensemble des perceptions humaines d’événements qui surviennent dans le réel actualisé. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 34
  • Principaux courants du paradigme:  Le réalisme critique L’hypothèse fondatrice d’ordre épistémique: au niveau méthodologique Les étapes La boucle Identification de la régularité par induction induction L’intelligence créative du chercheur pour formuler des conjectures La mise à l’épreuve à travers une critique théorique rigoureuse et des test empirique CORR abduction Cours Epistémologie déduction master de recherche Document pédagogique/ELABBADI sciences de gestion 35
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: Première hypothèse •Autrement dit, chaque humain connaît sa propre expérience d’UN réel, lequel se manifeste à travers la résistance perçue par l’humain aux actions qu’il mène. •Cette hypothèse a pour conséquence que nul ne peut prétendre connaître rationnellement un possible réel en soi et donc que la véracité de toute hypothèse fondatrice sur l’existence et la nature d’un réel en soi ne pourra jamais être prouvée. Cours Epistémologie Document pédagogique/ELABBADI master de recherche sciences de gestion 36
  • Comme résultat de cette hypothèse: les théoriciens de ce courant à, dès l’origine, ne pas postuler d’hypothèses fondatrices d’ordre ontologique sur l’existence et la nature d’un réel en soi qui serait indépendant de l’humain qui cherche à le connaître. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 37
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: •Il y a interdépendance entre le sujet Deuxième hypothèse connaissant et ce qu’il étudie: ce qui relève uniquement du réel étudié est inextricablement tissé avec ce qui relève du sujet connaissant; •Il en résulte que la connaissance qu’un chercheur élabore dépend du chercheur, de son projet de connaissance, de son histoire, etc. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 38
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: Troisième hypothèse: Téléologiqu e • Le projet de connaître un certain réel influence la manière dont on en fait l’expérience, et donc la connaissance que l’on en développe. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 39
  • Les principes du paradigme: Les connaissances développées dans celui-ci ne visent pas à décrire comment le réel peut fonctionner, mais à développer de l’intelligibilité dans les flux d’expériences humaines; Les connaissances sont exprimées sous la forme de constructions symboliques appelées représentations ou modélisations; Les représentations appartient au chercheur seulement; le respect des critères de légitimation de ces connaissances sont leur adaptation fonctionnelle et leur viabilité pour cheminer dans le monde; Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 40
  • Les principes du paradigme: Ce paradigme admis que les connaissances soient élaborées par interprétation et traitement d’informations recueillies via n’importe quelle méthode de recherche, technique de modélisation, technique de collecte et de traitement d’information, et en mobilisant toute connaissance déjà établie; Une corroboration des connaissances procure des éléments complémentaires de légitimation de ces connaissances; une non-corroboration n’est pas interprétée comme une réfutation de ces connaissances mais comme une incitation à poursuivre la recherche pour tenter de comprendre les raisons pour lesquelles ces connaissances n’ont pas été corroborées. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 41
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: ce paradigme adopte les mêmes hypothèses que le paradigme constructiviste pragmatique mais auxquelles s’ajoute une quatrième hypothèse. Quatrième hypothèse: • Les différents courants à l’intérieur du paradigme interprétativiste s’accordent à la fois pour récuser l’hypothèse d’existence d’un réel objectif indépendant de l’observateur et pour poser des hypothèses fondatrices d’ordre ontologique. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 42
  • Les principes du paradigme: Dans la plupart des courants du paradigme interprétativiste, La construction de connaissance vise d’abord à comprendre les significations que les différents sujets participant à une même situation donnent à cette situation; Les connaissances générées sont essentiellement descriptif, Le but de ces descriptions est double : de type •donner au lecteur la possibilité de suivre précisément la manière dont les interprétations du chercheur ont été élaborées; •communiquer au lecteur le plus d’informations possibles pour lui faciliter une éventuelle mobilisation de ces connaissances dans un autre contexte. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 43
  • Les hypothèses fondatrices du paradigme: Première hypothèse Deuxième hypothèse Troisième hypothèse • postule l’inséparabilité dans le processus de connaissance entre le sujet connaissant et ce qu’il cherche à connaître • le sujet connaissant ne peut pas échapper à son humanité: en particulier, sa subjectivité et ses valeurs jouent inévitablement un rôle dans le processus. • Formulation d’une hypothèse « d’ontologie relativiste » Cette hypothèse stipule en effet que la réalité est relative, multiple, socialement construite, et n’est pas gouvernée par des lois naturelles, causales ou Cours Epistémologie d’autres sortes. master de recherche Document pédagogique/ELABBADI sciences de gestion 44
  • La méthodologie adoptée par le paradigme: Ce paradigme privilégie des méthodes herméneutiques, c’est-à-dire en veillant à ce que les idées conflictuelles des participants soient explicitées et à ce que les participants réexaminent leurs positions lorsque celles-ci sont divergentes. . Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 45
  • Nous terminerons cette présentation des principaux paradigmes épistémologiques contemporains en disant que la présentation des hypothèses fondatrices de ces paradigmes épistémologiques montre que la spécification dans lequel un chercheur inscrit sa recherche est un acte fondateur et fondamental dans une perspective de comprendre l’épistémologie dans contexte globale. Document pédagogique/ELABBADI Cours Epistémologie master de recherche sciences de gestion 46