Internet

3,171 views
3,049 views

Published on

internet

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
3,171
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
44
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Internet

  1. 1. Présentation d’Internet Outils et services
  2. 2. Historique • BlaBlaBla Arpanet • BlaBlaBla Internet 1969 • BlaBlaBla – BlaBla Bitnet – HTML, WWW, Gopher,
  3. 3. La croissance • • • • Création d ’Arpanet : 1969 Création d ’Internet : 1972 WWW et HTML: 1991 Mosaic : 1993
  4. 4. Le Principe de fonctionnement • Basé sur les protocole TCP et IP • Transmission des informations par paquets • Chaque machine connectée au réseau a une adresse IP – ex: 193.55.238.26 • Le routage des paquets est réalisé grâce à ces adresses
  5. 5. Exemple de routage
  6. 6. Le réseau Français
  7. 7. Le nommage • Les machines sont nommées pour simplifier leur identification par les utilisateurs – ex: clotaire.iuta.u-nancy.fr • Les serveurs DNS (Domain Name Server) sont chargés d ’assurer la conversion des noms en adresses IP • Les serveurs DNS constituent une base de données répartie sur tout le globe. • Le NIC est chargé de l ’attribution des noms
  8. 8. Les principes du nommage • Le nommage suit des règles établies (elles vont évoluer) clotaire.iuta.u-nancy.fr machine sous-domaine Domaine Pays
  9. 9. Les extensions reconnues • Internationales – fr,de,uk,it,… • Etats-Unis – com,edu,org,gov,mil,net • Française – gouv.fr, tm.fr • Une organisation nouvelle doit être trouvée pour faire fac à l ’explosion de la demande
  10. 10. Les outils du Net • Les outils ont été développés progressivement en fonction des besoins et des envies des premiers utilisateurs – – – – – – Transfert de fichier Courrier électronique Listes de discussion Forums de discussion (Newsgroup) Web Chat (discussion en direct)
  11. 11. Le transfert de fichier • Historiquement la première application • FTP (File Transfert Protocol) • Permet de transférer un fichier d ’un ordinateur à un autre ordinateur Internet
  12. 12. Le FTP anonyme • Un serveur de ftp anonyme permet une connection sans mot de passe – nom d ’utilisateur : ftp ou anonymous – mot de passe : adresse de courrier électronique • Permet de mettre à la disposition des utilisateurs: – programmes, documents, images,…
  13. 13. Le courrier électronique • Permet de composer et d ’envoyer un message à un autre utilisateur du réseau • Le récepteur doit avoir une adresse mél ou e-mail – exemple : gege@monfai.fr • monfai.fr détermine l ’hôte où doit être adressé le courrier • gege est l ’identifiant de l ’utilisateur chez cet hôte • @ est utilisé pour séparer l ’identifiant de l ’adresse – lire gege at (ou à) monfai point fr
  14. 14. Le fonctionnement du e-mail • Le message est transformé au fichier qui est transmis à un serveur de courrier (mailhost) • A l ’aide de l ’adresse, le message est routé vers l ’hôte destinataire puis stocké dans la boîte aux lettre du destinataire • Lorsque le destinataire se connectera à son hôte, le message sera chargé sur son ordinateur où il pourra le lire
  15. 15. Le e-mail en image Mailhost émetteur Internet Mailhost récepteur
  16. 16. Exemple de courrier électronique
  17. 17. Les fonctions du courrier électronique • • • • La réponse (Reply-to) La retransmission (Forward) Les attachements ou pièces jointes L ’envoi du message à plusieurs personnes simultanément • (Accusé réception) • (Priorité)
  18. 18. Les principaux outils d ’e-mail • • • • • Eudora Pro Outlook Express Outlook 97 ou 98 Netscape Messenger Claris E-Mailer
  19. 19. Une boîte aux lettres
  20. 20. Le courrier électronique gratuit • Nombreux services de courrier électronique gratuits – – – – – www.lemel.fr www.hotmail.com mail.yahoo.com www.caramail.com ….
  21. 21. Principe du e-mail gratuit • L ’accès au courrier se fait à l ’aide d ’un navigateur sur un site Web • L ’identification permet la connexion à son compte sur le site (nom d’utilisateur, mot de passe) • Les messages restent stockés sur le serveur • C’est le serveur qui sert de mailhost • On ne peut pas rapatrier ses messages • Permet un accès à son courrier à partir de n ’importe quel point d ’accès Internet • Garantit au fournisseur du service une certaine fidélité de ses utilisateurs
  22. 22. Le Spam • Le spam consiste à envoyer un message à des milliers (millions) d ’internautes sans qu ’ils l ’aient sollicité – pyramides, régimes miracles, pornographie – publicité pour des produits quelconques • Les spammeurs sont mal vus et peuvent faire l ’objet de mail bombing • Ils peuvent même être poursuivi judiciairement aux Etats Unis • Ce type de courrier s ’appelle le junk-mail (courrier pourri)
  23. 23. Les listes de discussion • Les listes de discussions mettent en relation des listes de personnes par courrier électronique • Une liste a toujours une adresse e-mail – ex: NewsLetter@liberation.fr, pcis@loria.fr, lmb-actu@cru.fr • Il faut d ’abord s ’abonner à la liste (les procédures diffèrent) • Ensuite on peut envoyer des messages à la liste qui seront redistribués aux abonnés
  24. 24. Abonnés Mailhost émetteur Internet Mailhost gestionnaire de la liste
  25. 25. Différents types de listes • Listes ouvertes – Tous les abonnés peuvent émettre sans contrôle • Listes modérées – Le responsable de la liste filtre les messages • Listes de diffusion – Seul le responsable peut poster et diffuser des messages (outil de marketing)
  26. 26. Exemples de liste
  27. 27. Les forums de discussion • Forums de discussion électronique distribués dans le monde entier • exemples – fr.emplois.offre – comp.os.windows95 – fr.rec.football
  28. 28. Le fonctionnement des forums • L ’utilisateur – compose un message – sélectionne un forum et le poste • Le message est transmis à un serveur de News qui le transmet à d ’autres etc… • Pour lire les messages, un utilisateur se connecte à un serveur de News
  29. 29. Exemple de forums La zone de distribution des forums peut être contrôlée distribution locale distribution régionale distribution mondiale distribution limitée à certains sites (intranet)
  30. 30. Autre moyen d ’accès • Les services d ’archivage de News – DejaNews – PageNews (France Telecom) – ... • Permettent d ’accéder aux News sans compte Internet • Moins souple qu ’un accès direct mais pratique
  31. 31. Groupes sur DejaNews
  32. 32. Un groupe sur DejaNews
  33. 33. Exemple de message
  34. 34. Sur les forums (1) • Les forums ont favorisé l ’éclosion de communauté virtuelles – centrés sur des hobby ou des préoccupations précises – sans limite de diffusion • partage d ’expérience, de conseil et de problématique commune • lieu d ’affrontement épiques
  35. 35. Sur les forums (2) • La connaissance commune généré par les forums a donné naissance au FAQ – Frequently Asked Question – Foire aux Questions • Eviter que les newbies (nouveaux utilisateurs) reposent toujours les mêmes questions • Il existe des dizaines de FAQ sur la plupart des thèmes des forums (en anglais en général) • FAQ est devenu un nom générique.
  36. 36. Exemple de FAQs • Paganism FAQ PC Soundcards • Periodic Postings • Perl FAQ • Pern Intro • Personalities • Personals • Pets • • • • • • • • Pakistan Pakistan FAQ Palmtops Paranormal Pascal Pathology PC Hardware FAQ PC/GEOS FAQ
  37. 37. Le Web • Permet la mise à disposition des utilisateurs de pages d’information – format standard, lisible sur toute machine (HTML) – Organisation hypertextuelle (liens entre pages) – Nommage uniforme des ressources (URL=Uniform Ressource Locator) • Aujourd ’hui 250 000 serveurs, 150 M de pages
  38. 38. Décomposition d’un URL http://www.latribune.fr/questionnaire/etude.html Protocole Adresse du site Web répertoire Nom du document http://beta.allocine.fr/Search/detailsallefilm.asp?ARG1=P0090&ARG140=0&ARG141=12&ARG142=0 http://www.loria.fr/~molli/ http://www.altavista.digital.com/cgi-bin/query?pg=q&what=web&kl=XX&q=l%E9gislation +copyright+internet&search.x=51&search.y=10
  39. 39. Le fonctionnement Requête http (get) La requête est transmise au serveur Internet Les fichiers correspondant à la requête sont transmis par le serveur (texte, images, sons)
  40. 40. Les navigateurs • Les navigateurs sont les outils qui permettent – – – – – l ’affichage de pages Web L ’envoi de requêtes aux serveurs la gestion des adresses (bookmarks, favoris) la gestion de l ’historique ... • Le principaux navigateurs : Netscape, IE4, Opéra
  41. 41. Netscape 4.5 Marque pages Zone de l ’adresse Recherche dans la page Avancer ou reculer dans l ’historique
  42. 42. Les évolutions du Web • La relation client serveur n’est pas limitée à l ’envoi de pages – Formulaire(envois de données client vers serveur) – Exécution de programmes (java, javascript) – Extensions multimédias (plugins) • flux sonores ou video (realaudio, realvideo) • 3D, mondes virtuels (VRML, quicktime VR)
  43. 43. L’évolution des formats • • • • • Frames (plusieurs cadres dans le navigateur) HTML 2, 3 et aujourd’hui 4 Feuilles de style (Cascading Style Sheet) Dynamic HTML = CSS+Javascript XML et orientation vers la notion de Document Object Model – rendre indépendant contenu et présentation – contrôler la présentation en fonction du navigateur (Netscape, IE, laptop, téléphones mobile, télévision, mal voyants)
  44. 44. L ’état du Web • Outil le plus utilisé avec le courrier électronique • A permis de rendre Internet populaire et accessible • Aujourd ’hui le Web n’est plus un support d ’échange d ’informations entre scientifiques – support de multiples services et fonctionnalités – les pages sont devenues dynamiques et interactives
  45. 45. De la technologie au contenu • Aujourd’hui sur le Web l’important, c’est le contenu – Les sites ont des objectifs marketing et de communication (rentabilité) – Le public est devenu exigeant – La concurrence est féroce (il ne suffit plus d ’y être) • Ce n’est plus l’avance technologique qui fait la différence (pas seulement) • De nouveaux modèle de communication et d ’échange sont en train de naître
  46. 46. Le chat (dialogue interactif) • Equivalent des messageries Minitel au niveau mondial • Possibilité de converser sur des thèmes divers en direct • IRC: Internet Relay Chat (l ’ancêtre) • ICQ, AOL Instant Messenger – outils de présence sur Internet • Service de Chat sur le Web
  47. 47. AOL Instant Messenger
  48. 48. Le Push • Technologie permettant l ’envoi automatique d ’informations du serveur vers le client • Principe : – abonnement à un service de Push (news, météo, programme télé) appelé channel (chaîne) – Périodiquement, le serveur envoie les informations de mise à jour au client • en fait le client se connecte périodiquement pour se mettre à jour
  49. 49. Les outils Push • Active Desktop (Active Channel) avec IE4 • PointCast (le précurseur). Technologie propriétaire • Netcaster (avec Marimba) fourni par Netscape
  50. 50. Commentaires sur le Push • Nombreux services intéressants et possibilités prometteuses – Broadcasting personnalisé : Le web devient une sorte de télévision sans intervention nécessaire de l ’utilisateur – Mises à jour de logiciels – Nouvelles à la carte, événementiel, infos de service. Mise à jour immédiate • L ’essor du Push est limité. Peu adapté aux internautes connecté par modem
  51. 51. L ’essor d ’Internet • Medium et technologie la plus rapidement adoptée dans le monde (surtout WWW) • Plus rapide que le livre, la radio ou la télévision • Cette évolution est continue. La tendance est à la fusion Ordinateur/télévision • Internet est partout : téléphone, télévision, Palmtop et bientôt automobile, grille-pain, réfrigérateur, cartes à puce…
  52. 52. Démographie • NUE Internet Survey Aout 1998 – – – – – – – Monde 147 million Afrique 800,000 Asie/Pacifique 22 million Europe 33.25 million Moyen Orient 750 000 Canada & USA 87 million Amérique du Sud 4.5 million
  53. 53. Conclusion sur les outils • Il est certain que les outils de communication vont encore évoluer : la veille technologique sur Internet est un cauchemar • Il y en d ’autres – InternetPhone – Outils de broadcast – … • Encore limités par les performances du réseau.
  54. 54. Les services sur Internet • Internet est une nouvelle frontière – possibilités nouvelles et secteurs non verrouillés (pas encore) – nombreuses opportunités (question d ’imagination) • Les mots clés sont services et valeur ajoutée.
  55. 55. Services et usages • • • • Les portails Le commerce électronique Les bots (robots) Les communautés virtuelles
  56. 56. Les portails • Points d ’entrée sur le Web fournissant – – – – – des moteurs de recherche un catalogue thématique des news le courrier électronique gratuit météo, horoscope, recherche de personnes, informations financières, petites annonces • Possibilité d ’intégration fine de tous ces services.
  57. 57. Origine • Au départ deux types de services de recherche d ’information – Les catalogues thématiques (ex:Yahoo) – Les moteurs de recherche (Altavista) • Objectif : répondre au besoin de s ’y retrouver sur Internet
  58. 58. Les catalogues thématiques • organisation hiérarchique par thèmes • références et description fournies par les gestionnaires du site • pas d’exhaustivité • parfois, outil de marketing
  59. 59. Principe de Yahoo • Deux façons d ’accéder à l ’information – par navigation en parcourant le graphe des catégories – par recherche dans le catalogue à partir de mots clé.
  60. 60. Historique de Yahoo • Créé en Avril 1994 par deux étudiants de Stanford : David Filo et Jerry Yang pour leur propre compte • Yet Another Hierarchical Officious Oracle • Début 1995, hébergé par Netscape Communication • Coté au NASDAQ - Bénéficiaire en 1997 • Septembre 1997 – Site le plus consulté au monde – 50 Millions de pages vues par jour – 25 Millions d ’utilisateurs
  61. 61. Yahoo en février 1998
  62. 62. Yahoo en Septembre 1998
  63. 63. Les moteurs de recherche • Permettent la recherche d ’informations à partir de mots clés • Objectif : fournir un accès à l ’intégralité du Web • Tous les sites sont pris en compte et indexé. Pas de tri ni de contrôle sur ce qui est indexé.
  64. 64. Fonctionnement d’un moteur Parcours des pages Indexation Moteur de recherche Interrogation Index des pages Tri des réponses Présentation des résultats
  65. 65. Qualités d’un moteur de recherche • Fréquence des mises à jour. – Il faut énormément de temps pour parcourir le Web • Qualité de l ’index • Qualité du moteur de recherche – précision des réponses – rapidité des réponses
  66. 66. Altavista: www.altavista.com • Altavista : moteur d ’index de la société Digital (Compaq) • au début, banc d’essai pour des ordinateurs ultra rapides • aujourd’hui, société privée indépendante • Un des meilleurs moteurs pour les recherches pointues.
  67. 67. Origine d’Altavista • Projet mis en place par Digital Equipment en 1995 – Louis Monier, Joella Paquette, Paul Flaherty • Développement de Scooter pour indexer les pages • Indexation en texte intégral • Lancement le 15 décembre 1995 – 10 000 000 de pages indexées – 200 000 serveurs à cette date – 300 000 accès le premier jour - 19 000 000 au bout de neuf mois.
  68. 68. Altavista aujourd’hui • 16 AlphaServer 8400 5/440's - 8 GB de mémoire (équivalent de 500 PC avec 16 MB) • Disque RAID (sécurité) • Index de 200 Giga octets • Connexion à 100 Mega-octets/secondes • Altavista en français : altavista.telia.com
  69. 69. Altavista en septembre 1998
  70. 70. L’évolution vers les portails • Moteurs et catalogue points de passage obligés – Capter plus d ’audience – Conserver cette audience – Forcer l ’audience à revenir • Fournir tous les services aux Internautes pour qu’ils n’aient pas besoin d ’aller ailleurs
  71. 71. Les services des portails • • • • • • • • Shopping Pages Jaunes Annuaire Internet Cartographie Annonces classées Panneaux d’affichage Messagerie (chat) e-mail • • • • • • • • Calendrier Pager Page personnalisée Nouvelles du jour Sport Météo Programmes télé Infos Boursières
  72. 72. Les portails (suite) • L’organisation des portails reflètent les préoccupations des internautes • Objectifs – fidéliser les internautes – faire augmenter leur valeur immobilière • Fournir des services personnalisés – amélioration du ciblage marketing
  73. 73. Excite Février 1998
  74. 74. Excite septembre 1998 (1)
  75. 75. Excite septembre 1998 (2)
  76. 76. Excite France septembre 1998
  77. 77. « Voilà » septembre 1998
  78. 78. Netscape perso septembre 1998
  79. 79. Microsoft Network septembre 1998
  80. 80. Geocities septembre 1998
  81. 81. Exemples de services • Les services sont fournis à partir des portails à travers des alliances ou des rachats de sociétés • L ’accès à un service depuis un portail est stratégique – Altavista a perdu 20 % de connection depuis qu ’il n ’est plus associé à Yahoo
  82. 82. Recherche de personnes
  83. 83. Galerie marchande
  84. 84. Recherche d ’emplois
  85. 85. Cartographie (1)
  86. 86. Cartographie (2)
  87. 87. Cartographie (3)
  88. 88. Cartographie (4)
  89. 89. Cartographie (5)
  90. 90. Chat (1)
  91. 91. Chat (2)
  92. 92. Programmes télé
  93. 93. Météo
  94. 94. Sports
  95. 95. La bourse
  96. 96. Part de marché de portails KEY: YH=Yahoo, NS=Netscape, EX=Excite, IS=Infoseek, LY=Lycos, AV=AltaVista WC=WebCrawler, HB=HotBot, LS=LookSmart, SP=Snap, GT=GoTo Source : mediametrix
  97. 97. Visites et Pages Vues KEY: YH=Yahoo, NS=Netscape, EX=Excite, IS=Infoseek, LY=Lycos, AV=AltaVista WC=WebCrawler, HB=HotBot, LS=LookSmart, SP=Snap, GT=GoTo Source NetRatings
  98. 98. La guerre des portails • L ’importance stratégique des portails en font un champ de manœuvre industriel – rachat par de grands groupes de communication – alliances entre services – campagnes médiatiques • Les investissements sont énormes par rapport aux gains • Les retours espérés sont encore plus importants
  99. 99. Le commerce électronique • • • • Principe de fonctionnement Quelques exemples significatifs La sécurité Perspectives
  100. 100. Principe • Permettre l’achat de produits en quelques clics – présenter un catalogue – permettre la sélection de produits – assurer le paiement et la commande de ces produits sans quitter son écran. • Réduction des coûts, des délais et des intermédiaires • Améliorer le service
  101. 101. Le catalogue • fournit une liste de produits (type Redoute) • Mise à jour rapide, promotions, tête de gondole • Description plus complète possible, avis des acheteurs • Photos, Visualisation en 3D • Support possible par courrier électronique
  102. 102. Exemple de catalogue
  103. 103. Catalogue (suite)
  104. 104. Dernière nouvelles (12/9) au ve ou N • Le catalogue GAP fournit une fonction interactive permettant de tester des combinaisons d ’habits sur un mannequin
  105. 105. Le caddie • Remplit simplement en cliquant sur les objets que l’on veut commander • Valeur et contenu consultable en permanence • Possibilité de le conserver pour une autre session (faire ses courses en plusieurs fois)
  106. 106. Exemple de caddie
  107. 107. Le paiement • Paiement par carte ou édition d ’un bon de commande • Le paiement en ligne (Carte) est le mode de paiement préféré • Quelques réticences pour des raisons de sécurité • L ’acheminement est assuré par des sociétés d ’envoi express (FedEx, Chronopost, UPS, …) On y reviendra
  108. 108. Exemple 1 : Amazon
  109. 109. Les services • • • • • • • Recommandations Liens vers des sites de critiques Produits éditoriaux Commentaires des lecteurs Recommandations personnalisées Recherche par mots clés ou par thème Nouveautés par courrier électronique
  110. 110. • Association avec Amazon comme centre de recommandation Les associés 100 000 Associés pour Amazon
  111. 111. La base marketing • Amazon dispose en permanence d ’une base mise à jour des comportements de ses clients – achats – centres d’intérêts – comportement sur le site • Service de conseil (Bookmatcher)
  112. 112. Exemple 2 : Dell • Dell : n°1 VPC de micro-ordinateurs • Permet de composer son ordinateur sur le site et de le commander directement • Le prix est mis à jour en direct • 1 M $ de commandes par jour (raising)
  113. 113. Ecran Dell (1/2)
  114. 114. Ecran Dell (2/2)
  115. 115. Exemple 3 : Réservation d ’avion
  116. 116. Revue de presse (voyage) • Une étude américaine montre que 22 % des internautes ont déjà payé ou réservé desbillets d'avion en ligne, la progression est de 49 % en 6 mois. D'après Jupiter Communication plus de 2 milliards de $ seront dépensés pour 1998 en billets et réservations d'hôtels.
  117. 117. La situation française • On peut considérer que la France est en train de rattraper son retard – Le nombre d ’abonné Internet augmente très rapidement – Les sites marchands sont de meilleure qualité – Les systèmes de paiement s ’améliorent • Avantage grâce au Minitel
  118. 118. La sécurité • Risque de piratage du n° de carte – sniffer de n° de cartes • Risque de piratage du serveur de commerce – hackers ou crackers • Solutions – cryptage des transmissions (serveur sécurisé) – déconnexion du traitement des paiements des réseaux – lecteur de carte associé au PC
  119. 119. Les chiffres • Difficile à évaluer – problèmes de méthodologie – que doit-on compter • • • • ventes directes ventes induites Minitel Internet
  120. 120. Les chiffres en France • Selon Benchmark Group – 40 MF en 1997 – 160 MF en 1998 • Selon IDC – 165 MF en 1997 (40 en B2C et 85 en B2B) – 17 000 MF en 2002 en B2C – 200 000MF en 2002 en B2B • Croissance très importante
  121. 121. Les chiffres US (Milliards $) EMarketers B2B B2C 1997 5,6 1,8 1998 16 268 26 B2C 4,5 2002 IDC B2B 4,3 54
  122. 122. Le nombre d'acheteurs a doublé aux USA • A partir d'une étude réalisée par téléphone auprès de 4700 individus, Nielsen dénombre 70,5 millions d'internautes aux US soit 35 % de la population. • 20 millions auraient déjà réalisé des achats en ligne, ce qui fait deux fois plus que neuf mois auparavant.
  123. 123. 16 % d’acheteurs en France • L'observatoire du commerce électronique de Médiangles (9/98), – 16 % des internautes français ont déjà réglé directement des achats sur Internet. – Les produits les plus commandés sont les logiciels, les livres et le matériel informatique.
  124. 124. Les shopping bots • Assistants d ’achats (1er en 1995) • Robots (ou agents) permettant de faire ses courses sur Internet • Recherche de produits • Recherche automatique du meilleur prix pour un produit
  125. 125. Les shopping bots • Les sites commerçant peuvent bloquer l ’accès des ShopBots (perte de CA) • Remise en cause de la relation producteur/consommateur • Remise en cause du rôle des intermédiaires • Service et valeur ajoutée deviennent des notions stratégiques
  126. 126. Exemple de shopping bot
  127. 127. Les principaux services • Services généralistes – Yahoo Shopping Bot – Excite Product Finder – Snap ’s Deal Finder • Service spécialisés – Smartship (Services postaux) – Wireless Dimension (Téléphonie) – Autres : Emprunts, Automobiles...
  128. 128. Le financement des ShopBots • Le paiement pour l ’inscription des sites marchand • L ’intéressement (commission sur les ventes) • La publicité en ligne
  129. 129. Shopbots en France • Offre insuffisante • Pas assez de boutiques • Prix du livre contrôlé (5% de remise au plus)
  130. 130. Autres exemples de service • De nombreux services nouveaux peuvent être mis en place grâce à Internet – – – – – – – suivi de colis et paquet (UPS, FedEx) billetterie archives de journaux ventes d ’images (services de presse) formation à distance conseil et support technique ….
  131. 131. Allociné
  132. 132. Federal Express
  133. 133. Pour en finir • Internet est un outil de marketing, de communication et de vente • Les potentialités et les opportunités sont encore importantes et à découvrir • Le futur est difficile à prédire – Internet partout (Internet appliances) – Fusion Internet/TV/Téléphone • Dépend beaucoup de l ’augmentation des débits
  134. 134. A faire dans la semaine : • Vous créer un compte de courrier électronique • M ’envoyer l ’adresse d ’un service qui vous semble intéressant et apportant un plus par rapport à d ’autres médias. • À l ’adresse suivante : charoy@loria.fr

×