Paola TUBARO - Web et Privacy : sur le prétendu renoncement à la vie privée des utilisateurs d’Internet
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Paola TUBARO - Web et Privacy : sur le prétendu renoncement à la vie privée des utilisateurs d’Internet

on

  • 2,024 views

Intervention de Paola Tubaro (University of Greenwich, Londres) au séminaire EHESS d'Antonio A. Casilli 'Etudier les cultures du numérique'

Intervention de Paola Tubaro (University of Greenwich, Londres) au séminaire EHESS d'Antonio A. Casilli 'Etudier les cultures du numérique'

Statistics

Views

Total Views
2,024
Views on SlideShare
257
Embed Views
1,767

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

8 Embeds 1,767

http://www.bodyspacesociety.eu 1760
http://feedly.com 1
http://ranksit.com 1
http://translate.googleusercontent.com 1
http://131.253.14.125 1
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://bodyspacesociety.eu.netzcheck.com 1
http://prlog.ru 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Paola TUBARO - Web et Privacy : sur le prétendu renoncement à la vie privée des utilisateurs d’Internet Paola TUBARO - Web et Privacy : sur le prétendu renoncement à la vie privée des utilisateurs d’Internet Presentation Transcript

  • Web et privacy : sur le prétendu renoncement à la vie privée des utilisateurs d’Internet Paola Tubaro, Université de Greenwich EHESS, 17 mars 2014
  • Privacy – envers qui ?  envers l'Etat  envers l'intrusion marchande  Regardons maintenant de plus près les aspects économiques des enjeux liés à la vie privée en ligne et les modèles d’affaires des entreprises web
  • Plan  Introduction : Enjeux et théories économiques de la vie privée  Le contexte : entreprises et consommateurs / usagers  Les modèles d’affaires des plate-formes du web  Les comportements des consommateurs : le dévoilement pour construire du capital social  Conclusions
  • Quels enjeux économiques?  les enjeux de l'information en économie (Axelrod / Stiglitz / Spence)  information pour optimalité des marchés (Axelrod’s market for lemons) G. Akerlof (1970). The market for "lemons" : Quality uncertainty and the market mechanism. Quarterly Journal of Economics, 84 (3) : 488-500
  • Deux interprétations classiques  signaux (Spence) : autorise tri sélectif des données à dévoiler / garder secrètes  respecte la vie privée  objectivation des caractéristiques de chacun (Posner) : privacy comme moyen pour « frauder »! M. Spence (1973). Job market signaling. The Quarterly Journal of Economics, 87(3) : 355-374 R. Posner (1981). The economics of privacy. American Economic Review, 71(2) : 405-409
  • Données web, information et valeur Comment les données web créent-elles de la valeur économique par le biais de l'information ? Le contexte à considérer : le rapport entre entreprises et consommateurs (offre et demande...)
  • Plan  Introduction : Enjeux et théories économiques de la vie privée  Le contexte : entreprises et consommateurs / usagers  Les modèles d’affaires des plate-formes du web  Les comportements des consommateurs : le dévoilement pour construire du capital social  Conclusions
  • Entreprises et consommateurs  Trier les consommateurs («discrimination par les prix»)  Publicité ciblée  meilleur matching entre offre et demande?
  • 1. La discrimination par les prix
  • La discrimination par les prix (cont.) Faire à chacun l'offre plus adaptée: tous y gagnent (le surplus du consommateur et du producteur)
  • La discrimination par les prix (cont.)  Mais il y a eu de cas de «discrimination négative» (dynamic pricing)  Tentatives des entreprises de s'approprier le surplus du consommateur  Parfois difficile pour le consommateur d'avoir des repères en ligne
  • 2. La publicité ciblée  Idée : observer les goûts et préférences du consommateurs pour lui proposer des produits/services/solutions adaptées  Segmentation des marchés poussée à l’extrême  Solutions techniques en voie de développement
  • La publicité ciblée (cont.) Meilleure information, donc meilleur choix ? Ou bien lavage du cerveau, donc distorsion du choix ?  la valeur pour les entreprises est nette  pour le consommateur, très controversé: y a-t-il un bénéfice? dissociation entre comportements et déclaratif?  une partie du paradoxe de la privacy réside ici
  • Une solution par les préférences révélées? Idée: si je partage des informations personnelles, c'est que j'en tire un avantage Mais:  consommateur pourrait être mal informé (asymétrie d'information se propose à nouveau)  la question du consentement  le consentement des amis manque dans un système en réseau
  • Plan  Introduction : Enjeux et théories économiques de la vie privée  Le contexte : entreprises et consommateurs / usagers  Les modèles d’affaires des plate-formes du web  Les comportements des consommateurs : le dévoilement pour construire du capital social  Conclusions
  • Les plate-formes du web  Des intermédiaires sur un marché biface  Entre les entreprises et les consommateurs  Le marché biface: prix pour l'une des partie dépend du prix pour l'autre J.-C. Rochet & J. Tirole (2003). Platform competition in two-sided markets. Journal of the European Economic Association, 1(4) : 990-1029.
  • Le modèle d’affaires des plate-formes web  Les modèle de base est identique à celui des médias classiques  Ce qui différencie les plate-formes web, est que leur version du marché biface est fondée sur la monétisation des données personnelles  Les entreprises paient pour avoir accès privilégié aux clients  C'est pour cela que le service est gratuit pour l'usager (Google, Facebook etc)
  • Plan  Introduction : Enjeux et théories économiques de la vie privée  Le contexte : entreprises et consommateurs / usagers  Les modèles d’affaires des plate-formes du web  Les comportements des consommateurs : le dévoilement pour construire du capital social  Conclusions
  • Les usagers / consommateurs Mais pourquoi des comportements ambigus, de la part des usagers?  Les TIC sont des technologies sociales  Les utilisateurs se rapportent en même temps aux entreprises, à l'Etat, à leurs pairs  Ce dernier élément est important pour comprendre leurs actions
  • Le capital social sur internet  Le capital social: ressources auxquelles on accède par le biais de ses relations (Lin 2001)  Importance du capital social sur Internet (« maintenu ») (Ellison et al. 2007)  Capital social de « bonding » vis-à-vis « bridging » Bonding est basé sur l'homophilie (Portes 1998) Bridging étend les relations plus loin (Putnam 2000) N. Ellison, C. Steinfield & C. Lampe (2007). The benefits of Facebook 'friends': Exploring the relationship between college students' use of online social networks and social capital. Journal of Computer-Mediated Communication, 12(3) : 1143-1168. N. Lin (2001). Social Capital: A Theory of Social Structure and Action. Cambridge: Cambridge University Press. A. Portes (1998). Social capital: Its origins and applications in modern sociology. Annual Review of Sociology, 24(1) : 1-24. R. Putnam (2000). Bowling Alone : The Collapse and Revival of American Community. Simon & Schuster.
  • Le capital social sur internet (cont.)  Le dévoilement comme « coût » du capital social  Pour laisser opérer l'homophilie (préférence pour le semblable)  Le coût du capital social est plus élevé avec le bonding, plus faible avec le bridging  Choix sélectif de quoi révéler à qui  On revient à l'idée de la privacy comme négociation  Pas renoncement, mais transformation de la manière dont les individus interprètent la vie privée
  • Le problème de la transparence  Les usagers voient leurs rapports avec les pairs  Mais usage des données par plate-formes web, entreprises et Etats est souvent plus opaque  Les choix et comportements «paradoxaux» sont peut- être simplement mal informés  Un autre enjeu est le manque de capacités et connaissances spécifiques (Hargittai 2010) E. Hargittai (2010). Digital Na(t)ives? Variation in Internet Skills and Uses among Members of the ‘Net Generation’, Sociological Inquiry, 80(1) : 92-113.
  • Plan  Introduction : Enjeux et théories économiques de la vie privée  Le contexte : entreprises et consommateurs / usagers  Les modèles d’affaires des plate-formes du web  Les comportements des consommateurs : le dévoilement pour construire du capital social  Conclusions
  • Conclusions  Un modèle d’affaires en transformation rapide, dont les conséquences sont encore peu claires  Des comportements des usagers risqués, quoique compréhensibles  Importance des campagnes de sensibilisation et de protection des consommateurs pour continuer de permettre un choix -- réduire l'asymétrie entre entreprise et consommateur / travailleur / citoyen
  • Merci ! p.tubaro@greenwich.ac.uk http://databigandsmall.com