La signature du ridicule / Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La signature du ridicule / Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet

on

  • 1,069 views

Présentation projet EDE2011 Ecole Doctorale d'Eté EHESS/Institut Télécom (Porquerolles 4-9 sept 2011) - Patricia Baudier, Débora de Carvalho Pereira, Tobias Girard & Benjamin Loveluck

Présentation projet EDE2011 Ecole Doctorale d'Eté EHESS/Institut Télécom (Porquerolles 4-9 sept 2011) - Patricia Baudier, Débora de Carvalho Pereira, Tobias Girard & Benjamin Loveluck

Statistics

Views

Total Views
1,069
Views on SlideShare
1,068
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

1 Embed 1

http://kred.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La signature du ridicule / Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet La signature du ridicule / Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet Presentation Transcript

    • La signature du ridicule
      • Usage politique et détournement du sens dans les phénomènes viraux sur internet
      • Patricia Baudier, Débora de Carvalho Pereira, Tobias Girard & Benjamin Loveluck
      • « Société des réseaux et réseaux sociaux. Histoire, enjeux et perspectives critiques »
      • Ecole Doctorale d’Eté, EHESS/Institut Télécom
      • Porquerolles, 4-9 septembre 2011
    • Questions spécifiques
      • Pourquoi et comment les politiques se réapproprient un genre de communication (le lipdub ) pour essayer de faire du buzz, et par quels mécanismes cette réappropriation mène à un bad buzz
      • Quelle est la nature institutionnelle des bridges : acteurs politiques, journalistes etc.?
        • Récupération en interne afin de décrédibiliser une faction adverse au sein d’un même parti?
    • Questions larges
      • Peut-on identifier des moments-charnière dans la diffusion d’un phénomène viral, et notamment décrire l’effet du ridicule à l’origine de la viralité?
      • Existe-t-il différents types de viralité, avec des inflexions caractéristiques?
        • Peut-on les relier à des changements de signification?
        • Peut-on les cartographier sur un média social, c’est-à-dire représenter la trajectoire d’un bord politique à un autre, ou à l’intérieur d’un même bord (factions diverses)?
        • Peut-on qualifier les intentions initiales des acteurs, les intermédiaires à l’origine du passage de la viralité d’un état à un autre etc.?
    • Hypothèses de recherche
      • Il existe des moments-charnière dans les phénomènes de diffusion virale, qui constituent la « signature réticulaire » de ce phénomène – dans le cas étudié, le ridicule
      • Intentions de l’auteur vs. interprétations du/des publics (Rancière) – met en lumière la part active du récepteur/ économie de la réception
        • la part active dans la réception et la propagation d’un phénomène viral
    • Méthodologie
      • Caractérisation d’un genre de mème: le lipdub
      • Identification d’un buzz /phénomène viral à l’aide de Google Trends, Google Insights, Indice Alexa etc. et des moments-charnière dans l’évolution du buzz
      • Croiser ces moments-charnière avec:
        • L’ univers sémantique associé
        • Des cartographies de twittosphères (politique, journalistique) permettant de connaître les clusters, bridges etc.
      • Entretiens semi-directifs auprès des initiateurs du lipdub , de leur public et des bridges
    • Qu’est-ce qu’un lipdub ?
      • Phénomène spontané et festif au sein d’une entreprise, en 2007
      • Viralité avec réponses, remix, reprises (par d’autres entreprises, étudiants etc.)
      • Réapproprié par certaines entreprises pour surfer sur le buzz et communiquer (MEDEF début 2008)
      • Repris beaucoup plus tard (fin 2009) par l’UMP
    • Qu’est-ce qu’un buzz?
    • Quels sont les moments-charnière (MC) du buzz?
    • Quels sont les univers sémantiques associés au MC?
      • Réseau sémantique: thèmes proches, qui font partie de l’univers sémantique. Comment ceux-ci évoluent au cours du temps, à mesure que le phénomène viral évolue.
      • Identifier les différents réseaux sémantiques lors des moments-charnière
    • Cartographies de twittosphères
      • Politique: territoire des sympathisants UMP, PS etc
      • Journalistique: presse de droite/gauche
    •  
    • Que se passe-t-il dans les différentes twittosphères lors des MC?
      • Identification de clusters
      • Forme du passage d’un cluster à un autre à travers un bridge
    • Comment les acteurs interprètent-ils le phénomène?
      • Entretiens semi-directifs pour caractériser
        • Militants à l’origine de la vidéo
        • Les bridges
      • Contextes de republication de la vidéo (traduction inter-sémiotique)
      • Commentaires sur YouTube, dans la presse, sur les blogs etc.
    • Résultats attendus
      • Animation/visualisation pour modéliser dynamique de diffusion, et identifier moments-charnières qui vont caractériser le phénomène viral en tant que ridicule
        • Identifier si un objet reste sur son bord politique; et s’il bascule vers l’autre bord, quels sont les acteurs et les facteurs à l’origine de ce basculement
      • Typologie enrichie permettant de caractériser les moments-charnière:
        • Identification de clusters ou d’individus charnière
        • Identification de réseaux sémantiques
        • Caractérisation à travers des entretiens qualis des différents acteurs
      • Analyse comparative de la récupération de phénomènes viraux: ridicule vs communication réussie
    • Conclusions
      • Signature du ridicule/ du bad buzz
      • Interroger la réciprocité du ridicule dans le succès