bizteK* - Graphic design
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

bizteK* - Graphic design

on

  • 1,976 views

Creation artistique et graphique. Concoit et realise tout support de communication pour les entreprises et les institutions : brochure, affiche, evenementiel, packaging, web page, logos, impression, ...

Creation artistique et graphique. Concoit et realise tout support de communication pour les entreprises et les institutions : brochure, affiche, evenementiel, packaging, web page, logos, impression, support publicitaire

Statistics

Views

Total Views
1,976
Views on SlideShare
1,971
Embed Views
5

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 5

http://www.linkedin.com 5

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

bizteK* - Graphic design bizteK* - Graphic design Presentation Transcript

  • Aurélien Bidaud Exerce depuis 1998 né le 15/09/1976 33 ans, célibataire T 06 66 88 33 26 Graphiste D.A. Nationalité Française F 01 49 29 48 44 freelance print & web 87 Av. Philippe Auguste M aurel@biztek.fr 75011 Paris W www.biztek.fr Portfolio PRINT Portfolio WEB Portfolio ILLUSTRATIONS Portfolio LABO
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr PRÉSENTATION ACTIVITÉS RÉFÉRENCES Directeur artistique freelance depuis 2001, j’exerce avec de solides PRINT CULTURELLES connaissances typographiques et une excellente maîtrise de la WEB Hatje Cantz chaîne graphique. ILLUSTRATION Fudó Editions PHOTO Thierry Vendôme Mon travail couvre tout autant la conception et la création, que Cannibale café l’exécution ou la résolution des difficultés techniques, et s’étend Conception et réalisation de tous GrignyWood jusqu’au stade de l’impression, le suivi de fabrication et le choix supports à imprimer : I stream TV de la papeterie. Affiche / plaquette / brochure / flyer / magasine / livre / ... INSTITUTIONNELLES Fréquentant avec passion le domaine culturel et artistique, je Ville de Montrouge développe une activité de photographe et d’illustrateur. Création d’identité visuelles : Centre Culturel Coréen Logo / charte graphique MAC/VAL Mon rôle m’apparait avant tout comme celui de conseil auprès de Ville de Pantin mes clients. Web designer : Ville de Clermont-Ferrand Il consiste à pouvoir articuler ensemble les exigences d’un cahier Architecture de site / navigation / Conseil Général du Val-de-Marne des charges (parti pris artistique, faisabilité du projet, moyens design / ... financiers) avec un langage graphique respectant tout autant le CORPORATES patrimoine et l’histoire de l’enseigne que l’inscrivant dans une Illustration : Alambret Communication exception esthétique. traditionnelle ou vectorielle Roche Astra Zenca Faire en sorte que l’enseigne dispose toujours d’une longueur Photographie : Pfizer d’avance. numérique HD / retouche / studio / SNCF extérieur / ... Quelle Ville ?
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN 90 ARTISTES DE 9 PAYS D’EUROPE À MONTROUGE Autriche + Espagne + France + Hongrie + Italie + Lituanie + Pologne + Portugal + Slovaquie FRANCIS PICABIA 26 TOUS LES JOURS DE 12H À 20H SEP La Fabrique 51 av. Jean-Jaurès 25 9 OCT Journée de tables rondes 14 OCT Journée interdite aux parents Montrouge (92) www.ville-montrouge.fr OCT 17 OCT Vente aux enchères publique organisée par Maître Pierre Cornette de Saint Cyr www.jceforum.eu 2009 P d’Orléans te Châtillon-Montrouge Jean Jaurès / Mairie de Montrouge JCE - Jeune Création Européenne • Ville de Montrouge • Lauréat de l’appel d’offre « création de l’identité visuelle de l’exposition Jeune Création Européenne »
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr SURFACE LEE Bae Pierre Soulages l’a souvent répété : ce n’est pas le noir qui l’a intéressé mais la façon dont le noir fait réagir la lumière, dont il la projette au devant de la toile, dont il la modifie en fonction du déplacement des spectateurs. Il en est de même avec Lee Bae, mais à l’inverse: ce ne sont pas les espaces blancs ou crème, pourtant immédiatement visibles, qui lui importent mais la manière dont ils permettent un puissant contraste avec les continents noirs peints dans ses tableaux. Depuis ses débuts, en effet, le principal sujet de Lee Bae est le noir. Ce noir qui rappelle ses origines asiatiques, l’encre de chine, la calligraphie et qu’il a d’abord abordé avec du charbon de bois, un matériau lui-même très caractéristique de la culture coréenne. Après avoir travaillé ce charbon pendant une dizaine d’années, Lee Bae s’en est libéré au début des années 2000 pour lui substituer .... du charbon de bambou qui mélangé à de l’eau dans un premier temps puis, dans un second, à du médium acrylique est encore plus noir et plus dense. Car au delà de la symbolique du matériau, c’est toujours cette quête du noir qui anime la démarche de Lee Bae. Ce noir qui, comme le trou noir avec son attraction gravitationnelle dans le domaine de l’astrophysique, attire ici inexorablement le regard et devient un fabuleux réservoir d’énergie. Alors pourquoi cette attirance si forte et même cette nécessité du noir ? Tout simplement parce que jusqu’à maintenant il est la seule couleur que Lee Bae ait trouvée pour évoquer justement les notions de densité et d’énergie qui sont les vrais centres de son travail. Là encore, Lee bae n’a jamais dévié et est resté concentré sur ces concepts depuis qu’il est artiste. Seule variante toutefois: au départ, il peignait des corps humains, dans une forme simple, presque stylisée, pour condenser l’image de la vie. Mais petit à petit, Lee Bae s’est détaché de cette figuration pour se débarasser de tous les aspects narratifs voire anecdotiques qu’elle engendre nécéssairement et s’est tourné vers des formes abstraites. Le résultat n’était pas acquis à l’avance. Pourtant Lee Bae a réussi à donner à ses taches, signes, gestes encore plus de force et de vitalité. Et ce, précisément par une attention encore plus grande accordée aux noirs. et aux rapports d’échelle entre ces formes noires et l’espace clair, couleur de cire et de cierge, qui les entoure. Et pour peu qu’on prenne le temps de bien regarder ces noirs, on se rend vite compte de leur formidable capacité à nous embarquer dans leur incroyable profondeur. Au point d’ailleurs qu’on se demande comment et de quoi ils sont fait. La réponse est le temps. Il faut avoir vu Lee Bae travailler pour comprendre à quel point cette profondeur du noir suppose la superposition de plusieurs strates, de plusieurs couches de peinture sur la toile. Car même si Lee Bae est obligé, pour des questions techniques ( notamment celles qu’imposent l’étalement du médium) d’intervenir rapidement, chaque œuvre nécessité plusieurs passages, tel un rituel, ainsi qu’ un certain temps de séchage et de métamorphose au cours duquel le noir remonte pour mieux se renforcer. C’est d’ailleurs également en voyant l’artiste travailler que l’on découvre, contrairement à ce que l’on pourrait croire, que les formes noires ne doivent rien au hasard. Elles sont généralement préalablement réfléchies sur papier et ensuite plusieurs fois répétées à l’identique au fil des différentes couches constitutives de l’œuvre. Il n’y a ici, pour chacune de ces formes, même lorsqu’elles sont constellées, aucune déperdition d’énergie dans des gestes incontrôlés. A l’inverse, c’est la précision et l’attention portées à leurs contours qui leur donnent toute leur tension, leur vibration, leur au-delà et permettent au noir de s’enfoncer vers une profondeur infinie d’où semble remonter au final une étonnante lumière. [...] Henri-François DEBAILLEUX acrylique medium, noir de charbon sur toile, 162 x 130 cm, 2008 Universite d'Ewha, Séoul, Corée du Sud, 2008 photos : © André Morin 12 SURFACE I LEE Bae 13 26 OUVERTURE I Dominique PERRAULT OUVERTURE I Dominique PERRAULT 27 LIEU Georges ROUSSE Georges Rousse, éloge du génie des lieux Imaginons un seul instant toutes les images de Georges Rousse soudainement privées de ce surplus iconographique que l’artiste affecte aux lieux dans lesquels il intervient ; Que verrions-nous ? Des espaces vides, le plus souvent désaffectés. L’œuvre de Georges Rousse s’offrirait alors à voir comme un grand livre d’images qui organiserait une sorte d’inventaire d’espaces architecturés. Des espaces de toutes sortes et de toutes natures : bureaux, dépôts, hangars, lieux d’habitation, sites industriels, etc., les uns en attente de destruction, les autres de réaménagement. Ce jeu iconographique ne vaudrait alors que pour inviter le regardeur à prendre la mesure du principe d’occupation qui règle le travail de l’artiste. Une façon aussi de mieux entrer dans l’univers artificiel mais non moins poétique qu’il crée, en s’appliquant à en décortiquer la savante organisation. Car tout est là chez Georges rousse : il ne s’agit jamais d’apparence mais d’essence, voire de quintessence. Le regard hâtif qui se contenterait d’un simple coup d’œil, c’est-à-dire qui se suffirait du paraître, resterait toujours dans l’en deçà du travail. Pis, dans son ignorance. Aussi, face à ses images, force est au spectateur d’y porter un regard soutenu, faute de quoi il ne les appréhenderait que de manière handicapée. Surtout il n’en percevrait pas ce qui en fait la substance, à savoir ici le génie des lieux […] Philippe Piguet Poursuite au mur, calage haut-bas A n°1 Eclairage : projecteur à découpe Collection privée, Paris Photographie : André Morin Double projection dos à dos, mi-rasante mi-frontale (sources au sol), 2007 (detail), Exposition personnelle : Musée municipal, Courtesy Galerie Jean Brolly La Roche-sur-Yon, 1991 Poursuite croisée, fragmentée sur quatre plans En bord de mer : la piscine VIDE & PLÉNITUDE Eclairage : 2 projecteurs à découpe Eclairage : projecteur à découpe Collection privée, Paris Collection privée, Paris Photographie : André Morin Photographie : André Morin in : Georges Rousse. Tour d’un monde [1981-2008], Actes Sud, 2008. Rouillé, photographie, tirage lambada, 124 x 158 cm, 2001 Exposition personnelle : galerie Liliane Exposition personnelle : En bord de mer, Château de La Napoule, et Michel Durand-Dessert, Paris, 1990. CCAS France, du 19 au 26 mai 2007. /////////////////////////////////////////////////////////////// Zong-Dé AN / LEE Bae / SHIN Sung-Hy / U Sunok 36 LIEU I Georges ROUSSE 37 42 LIEU I Michel VERJUX LIEU I Michel VERJUX 43 ///////////////// Rémy HYSBERGUE / Dominique PERRAULT / Georges ROUSSE / Michel VERJUX 01/04/2009 20:08:11 VIDE & PLÉNITUDE • Centre Culturel Coréen • Création de visuel / catalogue de l’exposition / invitation
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr Dans Soswaewon (jardin créé dans les années 1520-30 à Damyang gun, Corée Sud, qui Au début des années 1990, Alexandra Park constitue signifie « le jardin d’eau claire », métaphore renvoyant à l’idée de l’homme pur et clair), une limite de l’expansion des catholiques de New l’entrée d’Ogok est sans porte et, à côté, sous le mur, deux trous permettent au torrent de Lodge et un terrain libre propice aux affrontements. passer à l’intérieur du jardin. L’intérieur et l’extérieur sont séparés par le mur mais liés par la Les émeutes de l’été de 1994 n’ont pu être contrôlées porte d’Ogok, toujours ouverte par le courant d’eau. L’espace de Soswaewon est à la fois fermé ni par la police ni par les communautés. L’Irish News et ouvert, limité et illimité. Kim Inhu, philosophe néoconfucianiste et poète (16ème siècle), du 23 septembre 1994 relate des batailles rangées écrivit 48 poèmes sur Soswaewon qui furent affichés sur un des murs du jardin puis gravés entre des bandes rivales, qui impliquaient des sur des tableaux de bois en 1755. adolescents et des enfants, parfois de neuf ans à peine, 14ème Chant se battant à coups de pierre et de coktails molotov. Les « Le torrent qui passe en dessous du mur. désordres ont amené la police à décider la coupure Pas à pas, en regardant l’eau, du jardin public par une barrière de sécurité en Et en marchant, je récite un poème. Ainsi mes pensées deviennent plus calmes. septembre, les deux communautés donnèrent leur Photographie L'on ne remonte pas à la source accord. Tirage noir et blanc sur papier baryté brillant Sans penser on regarde l’eau qui coule par les trous du mur. » contrecollé sur aluminium, 150 * 150 cm CHOE Junho Directeur du Centre Culturel Coréen Diptyque de photographies 2 tirages noir et blanc sur papier baryté brillant contrecollé sur aluminium, 150 * 108 cm chaque vous prie de bien vouloir honorer de votre présence le vernissage de l'exposition de Daphné Nan Le Sergent le vendredi 20 mars 2009 à 18h au Centre Culturel Coréen 2, avenue d'Iéna - 75116 Paris Tél. 01 47 20 83 86 - www.coree-culture.org Exposition du 18 mars au 15 avril 2009 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h (le jeudi jusqu'à 20h) et le samedi de 13h à 17h Daphne - carton 3.indd 2 06/03/2009 14:37:54 SCHIZE & FRONTIÈRES • Centre Culturel Coréen • Catalogue de l’exposition / invitation
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr Déambuler de nuit dans une ville, c’est prendre le rythme Dans Nocturnes, on s’approche d’une ville plongée Cheminement ŋοcturne de la flânerie, éveiller ses sens pour distinguer ce qui ne se discerne qu’à force d’attention, et se laisser porter par ce que l’on rencontre. Avancer guidé par les halos de lumière des lampadaires, faire quelques pas vers des zones dans un état de veille, immobilisée dans l’entre-deux de l’agitation urbaine. À travers cette nouvelle série, Jürgen Nefzger propose un cheminement qui explore l’envers d’un espace du quotidien, dans l’incertitude et le plaisir de plus sombres, être happé par une réalité quotidienne la découverte. De photographie en photographie, on suit transfigurée. En choisissant de travailler de nuit pour cette une avancée solitaire qui, tout en partant des hauteurs des commande photographique sur Clermont-Ferrand, Jürgen volcans pour se diriger vers le centre de la ville, se soucie Nefzger s’est inscrit dans une longue tradition du paysage moins de suivre un parcours que de se laisser envahir par nocturne dans laquelle l’artiste prend ses distances avec la une atmosphère nocturne. On s’enfonce progressivement vision diurne et plonge dans l’obscurité en quête d’un autre dans Clermont-Ferrand, qui s’étend au creux de la chaîne accès au monde. L’histoire de la peinture regorge d’exemples des Puys, guettant les premières lueurs d’une aube qui ne de représentations de la nuit, comme celles célèbres du poindra pas. Caravage ou de Georges de la Tour, poursuivant dans les ténèbres la présence du divin. Mais la démarche de Jürgen Nefzger se rapproche plutôt de celle de Johan Christian Clausen Dahl qui, au XIXe siècle, peint des paysages où les vues urbaines se détachent par la sombre densité de leurs bâtiments contrastant avec des ciels chargés de luminosités étranges. Dans les peintures nocturnes, le monde est saisi dans un calme silencieux, peu mouvementé, où le mélancolique vient chercher le repos, et le désespéré la révélation de vérités enfouies. La photographie s’aventurera à son tour dans ce rapport particulier au réel où les sentiments d’apaisement comme d’angoisse se retrouvent exacerbés, et où la vision découvre d’autres horizons. NOCTURNES • Ville de Clermont-Ferrand / Hatje Cantz • Identité visuelle de l’exposition : Affiche / beau livre / invitation / carte postale / sticker
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr QUELLE VILLE ? • Identité visuelle : Logo / papeterie / gabarits word et powerpoint
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES • Astra Zenca / Roche / Pfizer • Illustrations / plaquettes / brochures / journaux / affiches / invitations
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr Festival PHOTOS & LEGENDES À Pantin Ecosystèmes Petites écologies de l’intime Théâtre du Fil de l’eau | Le Pavillon | Ciné 104 | La Dynamo de Banlieues bleues Jeudi 8 novembeudiJ Jeudi 8 novembre du Fil de l’eau Pavillo8 novemJeud bre Théatre Le re Lebre i novemau tre du Fil ge à 19h30 Vernissage à 19h30 Vernissage à 19h30Pavillo8 nov V Alexandra Sà - Sylvie Bonnot - Julie Chovin - Gérard Dalla Santa Théa de l’eau n - Christian Globensky - Patrick Hébrard - Collectif La Valise - Tom eud 8 Jbretrie du Fil dee l’e19h30 Vernis à sa n emben La red vem aéa0 ernissa Mays - Bernard Moninot - Côme Mosta-Heirt - Sporto Kantes Dy re Th u g Œuvres choisies Alexandr no l’e h3 V s a Sà ????????? G nam di di 8 il de à 19 o d 30 Moninot éra Bernardm May ??? ???? rd Da Jeuetre du Fissage Collection publique d’art contemporain du Conseil général de la To ky et ire du vent Phot ?????? e B ju bra lla S lobensLa mémo ogra ?? anta Spo anli in Seine-Saint-Denis tian G emTehaéu Vern phie rto Chris force Collection du eue Inf noilvde l’ e de Fonds Régional Ka Collection du Frac Île-de-France Retour d’Art Contempo rain d’Île-de-F nte Clô s Ble di e8su F intim Patrick Hé rard o b rance s/ tur ue Co ed s sp Jehuéatre e l’ Si, comme le dit Edgard Morin, dans l’An I de l’ère écologique, le d • Julie Ganzi lle ctif u fe • Mac Adamsn// stiv tèmgieslvied Bonnot de l’ère écolog ??? rat ???? La al à mot écologie renvoie à l’environnement et à la nature, il englobe e • Walte Niedermayr Coqnu dire T Le Va ctio iqu pa 20h n de • Jean-Lruc Moulène // son ysage lis ys colo SySquare l’An I aujourd’hui le terme écosystème qui comprend l’environnement i e 18 ° Ho la co t ce q des rep et l’au • Yves Trémorin / , ru ch mm M unic to du ui nous résenta mobile Vil s é ed e( physique et les espèces vivantes qui s’y confrontent, associés atio don tesc • Mirei u C lig n- c d’in o mon est d tion at le octo et pa stab dan • Mark lle Loup// s su on ne5 F et complémentaires. Un ensemble combinatoire en résulte : le bre de, on Éc etites de qu’au r la mêm ilité, d s ou fo son in où né à vo r 20 ° Eg 84 1 49 he (li t Pan organ 20 go ) / est 07 Leckey , ru lis T. 0 Hoc arrê uit et 6 e de e muta /88 15 gn ti Pa M problème écologique nous concerne non seulement dans notre 200 que -delà rcée divid l’hom ir e D e de M° R E prod tè re - s (18 mn l’i la ce o • Tatianadvd, edition 1/5)dequi repsurernle padyseagemage dpolacu detil’hnos, de dmése.oDalla, Satnptaièceud’uité, vraime ntin es al ave colè eli Pa RE ival relation à la nature, mais aussi dans nos relations à nous-mêmes. r de zy nti Av nu 19 Trouvé / e P Jou 9, ° Au nou n sys- ed V d la la m rd po isse menta me d re et 48 e 5) (Ciment, fer, silicon ru b e, m alen Dir ne 5 utie M uG e G er v Les propositions inédites des artistes invités dans cette quatrième plastique / 150x3 stuC avSan oder cienn 40x14 re s ans d’ ir 0)odes pot to e so le m intan parle ecti ) n ( ec ab illi le éné nité es ll et tr , Coro ectifpeinrto ut déc n œuvr onde. gibilité lig le so rie ersEn on édition du festival Photos & légendes sont à voir dans ce qui est tissé ral t ou La tresKan ouvr e ph lle – pa adit n Il re et dsser ntin naria art /R -Jo Pa rte to io o st Le «Je tes v n, ép Pissa aliseréalis ir un togr e Collectionpropose un isti ensemble. Se pose alors la question de l’individu face à la globalisation u an – t ave ER cle hém rro, tes ed aph culturelle en publi e ins d’art Action re du Conseil une sorteque tallation contemporain e et in dans un tels Pierr émarche, i- qu mé rc 9 èr Édi Ea e: nd d Q de l’économie, des échanges (scientifiques, communicationnels…), isé lè accent géné de à de co de la Seine uant cer ral chambre parcourir da 35 équ e-Hen rrê stab e la par ili ilibre 07 t Pa celle de la particularité et de l’identité individuelle. Jour 5) tre rapport t-Denint noire, en un ns le Pavillon C té. -Sain tains po is entr ri la v Pan ua c la ture nti du bâtim de percep s de dispo vu tra oll e tre sculp tion des e sur les ale sitif photogra nsfor-tif ille ec n tin • -C Les œuvres produites s’épanouissent dans une pensée globale ou ent idéo Vik Muniz / .» Co lieux à nto phique La de Ce l’intérieu urs et jouant he llec ité (v vali min Pan dex tif L avec se plus modestement parfois dans des constructions à l’échelle du ctiv 2004 Ac r comme à l’exté no- • UNE s( av tin re l’a tion cu . alise lig corps. Les interrogations qu’elles portent rejoignent celles liées à end Sandy Skoglund ltu rieur • ne Susp e / relle 7) tim Yves Tremorin 1991 l’énergie, au transport, à l’habitat, à l’alimentation, au rapport ville- s de l’in • Massimo Vitali / / ot , campagne, au travail, aux rapports nord-sud... gie ab 1995 olo R s éc vé Spo . Petites écologies de l’intime est le titre générique d’un projet Pe tite H er rto Ka nte artistique qui s’inscrit peut-être avant tout dans le domaine de la s enis poésie. Fera-t-il apparaître les prémices de la construction d’une , t-D ain écologie nouvelle qu’Edgard Morin énonce en trois principes e-S ion ein d’espérance quant à son évolution : celui de l’improbable, celui des icat la S r gén tin , n un nse e Pan er de mm nouvelles possibilités de l’homme, celui enfin de la métamorphose ? Co re d nd K éral Co Mai rtra et la mai u, égu te au Berl ille cult re ure Be Hervé Rabot, directeur artistique join lie Ad tha à la Références : L’An I de l’ère écologique (éditions Tallandier. Histoires d’aujourd’hui. 2007). ée Na dél 93-PROMO-Q cartel - pavillon.indd 1 05/11/2007 12:23:11 PHOTOS & LÉGENDES • Ville de Pantin • Identité visuelle de l’exposition : Photo / affiche / communiqué de presse / invitation / programme / signalétique
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr Newsletter Automne - hiver 2007 Spécialistes dans le domaine des arts, de la culture, du tourisme et du patrimoine nous sommes là pour élaborer vos stratégies, coordonner vos campagnes de communication, créer votre identité visuelle, gérer vos relations presse, organiser vos manifestations, développer votre réseau et enrichir votre notoriété. Un programme très varié pour cette nouvelle saison haute en couleur ! vous souhaie une belle et heureuse année Paris Perles, une histoire naturelle Regards Croisés, Laurent Saksik, Eveiller vos 5 sens Muséum d’Histoire Naturelle Du 25 octobre 2007 au 10 mars 2008 Kilims et Arts premiers d’Afrique Patch / Le crime d’Actéon en Seine et Marne Espace Chevalier, Viaduc des Art Musée de la chasse et de la nature, Paris Trois expositions : Nemours du 20 octobre au Après New York, Sydney Tokyo, Abou du 25 octobre 2007 au 28 février 2008 du 11 septembre au 23 décembre 2007 31 décembre 2007, Vulaines-sur-Seine jusqu’au Dhabi, l’exposition « Perles, une his- Pour sa première exposition, l’Espace Chevalier, galerie 23 décembre 2007, et Saint-Cyr-sur- Morin du toire naturelle » est présentée à Paris, d’art spécialisée dans l’exposition de Kilims anciens pro- 11 novembre au 31 août 2008 et pour la première fois en Europe. pose un point de vue surprenant, né de la rencontre entre Cet automne en Seine et Marne découvrez trois exposi- Ainsi, de part la présentation de créa- deux collectionneurs atypiques. tions pour éveiller vos cinq sens. Ces expositions donnent tions d’artistes provenant d’époques « Regards Croisés » présente un dialogue entre deux do- une place privilégier aux publics handicapés, mettant ainsi et d’univers très différents tels que maines en apparence éloignés : l’Art tous les visiteurs sur un pied d’égalité dans la découverte Mademoiselle Chanel, Cartier, Lanvin, premier d’Afrique et les kilims d’Ouzbé- des œuvres. Van Cleeff & Arpels ou plus proche de Le Musée de la chasse et de la nature continu a accordé kistan, d’Iran et du Caucase. Au programme, « Ferme les yeux dans le noir pour voir notre époque Daniela Baumgartner une place importante à l’art contemporain en accueillant Cette exposition est issue des regards la préhistoire » au musée départemental de Préhistoire ainsi que des pièces exceptionnelles de la maison Miki- « Patch » une installation lumineuse de Laurent Saksik de trois collectionneurs, François René, d’Ile de France, une exposition dans le noir pour voyants et moto ; nous découvrons l’histoire et la science des per- dédiée au mythe de Diane et Actéon. Accrochée comme Edith Vignes et Pierre Chevalier, qui se mal voyants. « Micmacrocosmes » au musée départemen- les jusqu’à leur transformation en objets somptueux ; en une tapisserie aux mesures insensées de 11 mètres de long confondent dans une même vision de tal Stéphane Mallarmé, une présentation de la collection nous interrogeant sur une activité écologique attentive à sur 3 mètres de haut, elle occupe ainsi tout un mur de la l’art, entre tradition et modernité d’objets insolites et merveilleux de Vincent Vergone. Et, son environnement. salle principal. l’exposition « fromages de Brie », au musée départemental des Pays de Seine et Marne Nord Ouest Rouen, première ville de France Création de vitraux contemporains déterminer à restituer une tête Maori dans la ville de Brioude au gouvernement néo zélandais Basilique Saint-Julien, de la ville de Brioude Muséum de Rouen - Le 23 octobre 2007 de juin à décembre 2007 Au 18ème siècle, lors de la colonisation de la Nouvelle Zélande, A l’occasion d’une importante campagne de restauration, ampleur. Il crée ainsi pour Brioude un ensemble de vitraux : les européens se fascinent pour ces têtes tatouées, qu’ils la ville de Brioude a lancé un concours international pour des œuvres, des peintures abstraites, à la recherche d’une qualifient d’objets de curiosités et de collection. Mais hé- la réalisation de vitraux contemporains de 37 baies de la harmonie totale entre la couleur, la lumière, l’architecture las, s’ensuit un véritable commerce barbare. basilique Saint Julien. et le travail du verre, soutenant Aujourd’hui, nombre de ces têtes sont encore dispersées L’artiste coréen Kim et provoquant ainsi la sensibi- dans les musées européens et aux Etats-Unis. Soucieux En Joong, reconnu lité et l’apaisement dans une de permettre à ces ancêtres de retrouver la paix, le peuple dans le monde en- quête vers la prière. Maorie réclame leur restitution. La ville de Rouen espère tier pour son travail encourager d’autres villes de France à restituer les têtes sur le vitrail, as- maories conservées dans leurs musées, s’appuyant sur la socié aux ateliers loi en faveur de l’éthique. Loire de Chartres, a été sélectionné pour ce projet de grande VŒUX • Alambret communication • Création d’un système original de carte de vœux comprenant une newsletter d’information
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr cannibale-prog-Oct 2009.indd 1 16/08/2009 20:48:07 cannibale-prog-mars 2009.indd 1 20/02/2009 18:11:09 cannibale-prog-janvier 2009.indd 1 16/12/2008 16:15:10 cannibale-prog-Mai 2009.indd 1 23/04/2009 14:07:54 cannibale-prog-Oct 2009 2.indd 1 01/09/2009 15:46:15 cannibale-prog-dec-2008.indd 1 21/11/2008 15:38:21 CANNIBALE CAFÉ • Photos et graphisme pour les flyers mensuels
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES • Conseil Général du Val-de-Marne • Invitations / illustrations
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr mac/val Musée d’art contemporain du Val-de-Marne Homo economicus Sandy Amerio, Basement, vidéoprojection, 15’, 2007, © Photo Sandy Amerio 6 expositions du 2 février au 29 avril 2007 Alain Bernardini «Eh Didier t’as récupéré la clé de 7» ou Comment faire ce qu’on a vraiment envie de faire Pascal Pinaud Plates-formes Raphaël Boccanfuso ©opyright Daniel Firman Chute libre Élodie Lesourd Obituary Sandy Amerio Psyops Musée d’art contemporain du Val-de-Marne / Vitry-sur-Seine www.macval.fr/zpc ZPC 1 & 2 • MAC/VAL • Lauréat de l’appel d’offre « création de l’identité visuelle des expositions temporaires » / Affiches / DP-CP / invit. / flyers / newsletters
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr épisode i : Place de la Libération 94404 Vitry-sur-Seine claude lévêque du 19 mai au 10 septembre 2006 © Avec l’aimable autorisation de Cécile Aubry et de Mehdi El Glaoui www.macval.fr FRIANDISES INTERIEURES / 28 mai au 9 juillet 2006 la suite - Château Thierry la maison des mensonges / 2 juillet au 24 septembre 2006 mac marseille looping / centre d’art parc saint léger - pougues-les-eaux 8 juillet au 1er octobre 2006 LE GRAND SOMMEIL • MAC/VAL • Affiches 4x3 pour l’exposition de Claude Lévêque
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr 22 23 LES VF ou VISITES FIXES Le MAC ou Midi Art Contemporain Pour ceux qui ont faim d’art. | À 12h30 tous les mardis ACCUEIL DES GROUPES La PVC ou Parcours-Visite des Collections CONSTITUÉS SUR RDV Pour ceux qui en veulent plus. | À 15h les mercredis impairs Les comités d’entreprises, associations, partenaires culturels et sociaux, collectivités L ’ETC ou Exposition Temporaire Commentée LES LABORATOIRES locales et qui veut…, sont accueillis au mac/val Pour ceux qui en veulent encore plus. D’ART CONTEMPORAIN MAC/VAL, sur réservation, pour des visites | À 15h les mercredis pairs thématiques des collections et des expositions À partir de 16 ans – sur inscription, 15 participants maximum temporaires. La VVF ou Visite à Voir en Famille Les Laboratoires permettent au public une musée d’art contemporain | Visite gratuite avec l’achat du billet d’entrée au musée | À 16h tous les samedis Réservation : 01 43 91 64 23, rencontre privilégiée avec un artiste et sa publicsmusee@cg94.fr du val-de-marne pratique dans le cadre des ateliers du musée. La VSD ou Visite Surprise Dominicale | À 16h tous les dimanches L’artiste Fanny Adler vous entraînera dans son ATELIERS ET RENCONTRES univers poétique, questionnant le rapport entre À DOMICILE Les Visites Fixes des collections et des programme son et image, vous invitant à voir comment se Le MAC/VAL conçoit et anime des ateliers expositions temporaires sont ouvertes à tous et rencontres pour les publics empêchés : fabrique le sens, par le montage, la création sans réservation et gratuites avec l’achat du enfants et adultes hospitalisés, personnes âgées avril / mai /juin 2006 billet d’entrée au musée dans la limite des sonore et les images. | Les jeudis 5, 12, 19, 26 janvier de 19h à 21h en foyer ne pouvant se déplacer, détenus en mac/val Jean-Luc Bichaud, 2004 places disponibles. le jeudi 2 février 2006 de 19h30 à 21h Arrangement n°18, souligner participation aux frais : 2 euros par séance maisons d’arrêt, etc. © Adagp, Paris 2005 Se présenter à l’accueil du musée 5 min avant Réservation : 01 43 91 64 23, | Prendre contact auprès de l’équipe des publics : Photo : Rémy Bosquère le début de la visite. publicsmusee@cg94.fr 01 43 91 64 23, publicsmusee@cg94.fr musée d’art contemporain du val-de-marne 6 7 collection.............................. 9 expositions temporaires....... 15 publics..................................... 21 cinéma...................................... 29 centre de documentation...... 39 restaurant / librairie............ 43 calendrier des événements.. 45 mode d’emploi.......................... 51 Photo : Pauline Turmel programme janvier / février mars 2007 © Pauline Turmel 26 27 9 cinéma collection mac/val musée d’art contemporain du val-de-marne 8 9 Orlan Profil de femme Mangbetu Self-Hybridations africaines. et profil de femme Euro-Stéphanoise, 2002 © Adagp, Paris 2005 Photo : Aurélien Bidaud collection Vladimir Skoda Kora, 1996 © ADAGP, PARIS 2005 Photo : Franta Barton PROGRAMMES TRIMESTRIELS • MAC/VAL • Photos / graphisme
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr PLAN • MAC/VAL • Illustration / graphisme
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr VŒUX & INVITATION • Président du Conseil Général du Val-de-Marne • Illustration / graphisme haut gauche © Pierre Buraglio / haut droite © Jacques Monory
  • Aurélien Bidaud Graphiste D.A. freelance print & web T 06 66 88 33 26 F 01 49 29 48 44 M aurel@biztek.fr W www.biztek.fr LOGOS