Présentation du Plan de Travail Annuel du PNUD Burundi

4,429
-1

Published on

Le mercredi 15 février 2012 , à l’Hôtel Club du Lac Tanganyika, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a présenté son Plan de Travail Annuel (PTA) pour 2012. Les cérémonies sont déroulées en présence du 2ème Vice- président de la République, Gervais Rufyikiri.

Published in: Education
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,429
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
35
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • ----- Meeting Notes (2/14/12 13:55) -----
  • 5.41 -7:35
  • 5.41 -7:35
  • Cumpliendo con las expectativas de nuestros asociadosHacer avanzar nuestra agenda de desarrollo implica trabajar con todos nuestros socios y contribuyentes del desarrollo, y efectuar los cambios necesarios para asegurar que el PNUD tenga un rendimiento óptimo. En los últimos nueve meses he dado prioridad a reunirme con muchos homólogos gubernamentales, a viajar a todas las regiones donde trabajamos, y a reunirme con casi todos los Coordinadores Residentes / Representantes Residentes, y con varios Directores en los países. Ha sido un proceso extenso que me ha dado una buena idea de nuestros operaciones en el mundo, y sobre cómo podemos rendir más en los 166 países en que operamos. Lo aprendido en este período sostiene el proceso de cambio que estamos comenzando.Tanto en calidad de organismo de desarrollo independiente, como en calidad de líder y coordinador del sistema de desarrollo de la ONU, el PNUD tiene muchísimo que ofrecer. Nuestra incomparable presencia mundial, nuestro apoyo a los países y a las comunidades en todos los momentos buenos y malos, y nuestra amplia experiencia, redes y conocimientos en materia de desarrollo, son todas ventajas que podemos utilizar de manera eficaz para apoyar a los países donde se ejecutan programas para el logro de sus objetivos de desarrollo.Sin embargo, los países donde se ejecutan programas esperan cada vez más que los ayudemos a acceder a la asesoría técnica y de políticas de nivel mundial, y a la ayuda en materia de creación de capacidades adaptadas a las circunstancias locales.  Si vamos a ser eficaces a la hora de apoyar su transformación, tenemos que comenzar por cambiar nosotros mismos.El Plan Estratégico aprobado por la Junta Ejecutiva pone al PNUD en ese camino ya que nos insta a centrarnos en las intervenciones que tengan  impacto sobre todo el sistema. Con el tiempo nuestras oficinas en los países tendrán que estudiar las capacidades que tienen actualmente y hacer cambios que nos permitan colmar las expectativas de los países donde se ejecutan programas. En muchos lugares tenemos demasiados conocimientos en programas tradicionales de gestión y demasiado poco en las capacidades necesarias para contribuir al cambio de todo el sistema.En este contexto, tenemos que mejorar aún más la gestión de los recursos humanosLos procesos de contratación tienen que ser ajustados para asegurar que nos ayuden a elegir a las personas indicadas para los lugares indicados y en los momentos indicados. Tenemos también que mejorar la planificación del personal y el desarrollo profesional de nuestros funcionarios.
  • Présentation du Plan de Travail Annuel du PNUD Burundi

    1. 1. Burundi BurundiPlan de travail annuel et de collaboration avec le Burundi Hôtel Club du Lac Tanganyika 15 Février 2012 ©2012 1
    2. 2. Agenda1. Le PNUD en bref • Mr. Xavier Michon2. Contexte général de l’APD • Amb. Adolphe Nahayo3. Le PNUD au Burundi • Mr. Amadou Maiga4. Cadre stratégique de collaboration • Mr. Pamphile Muderega5. Plan annuel de travail • Politiques et stratégies • Mme. Pascaline Barankeba • Renforcement des capacité • Relèvement communautaire • Mme. Elfrida Kaneza • Gouvernance et état de droit • Mr. Oumar Diallo6. Prochains pas • Mr. Xavier Michon ©2012 2
    3. 3. Burundi Burundi1. Le PNUD en brefUn intégrant de la famille des Nations UniesPrésentation faite par Mr. Xavier Michon (PNUD) ©2012 3
    4. 4. Le PNUD et le système des Nations Unies ©2012 4
    5. 5. Cadre général ConseilAssemblée d‟Administration Générale Administrateur du PNUDECOSOC • Responsable • Rend compte directement directement du PNUD. au Conseil d‟Administration • 36 pays membres, • Responsable de la bonne appuient et supervisent utilisation des les activités du PNUD en ressources. accord avec les politiques • Présente les Programmes et les règles de Pays, rapports financiers lAssemblée Générale et et autres documents pour lECOSOC. l‟approbation du Conseil • Egalement chargé du d‟Administration. FENU, ONUFEMMES et VNU. ©2012 5
    6. 6. Cadre légal Charte de Nations Unies Résolutions/Décisions Assemblée Générale Convention P&I Résolutions/Décisions ECOSOCSecrétariat Décisions du Conseil Exécutif Administrateur du PNUD Règles de Personnel ONU Règles Financières ONU Règles de Personnel PNUD Règles Financières PNUD Circulaires, Manuel des Manuel Circulaires, Procédures, Ressources humaines Achats Procédures, Manuels Manuels ©2012 6
    7. 7. Le PNUD• Organe subsidiaire créé en 1965 par lAssemblée Générale• Organisation intergouvernementale guidée par son mandat et de valeurs.• Objectif: • Appuie ses partenaires de développement, les reliant avec les connaissances et les ressources nécessaires pour atteindre leurs objectifs de développement, • Travaille avec les institutions nationales dans le but d‟établir et/ou renforcer les capacités.• Réseau mondial: 129 bureaux de pays dans 176 pays et territoires• Pas un bailleur de fonds traditionnel, mais plutôt un catalyseur pour loctroi de financements additionnels et complémentaires pour changer la vie des gens• Ne substitue pas, n‟impose pas, mais plutôt accompagne dans le cadre d‟objectifs communs (le succès de nos partenaires est notre succès) ©2012 7
    8. 8. Modèle stratégique Facilitation du dialogue, de la Services formulation des communs, programmationpolitiques, projets, stratégies, le conjointe renforcement des (CCA, UNDAF, PSRP, ODM), loc capacités, léchange aux communs. dexpériences. Services de conseil en politique de developpement et facilitation de la Services de gestion et du la coordination développement des connaissances Nations Unies Services d‟appui au Planification opérationnelle, développement achats, gestion des contrats, administration des fonds. ©2012 8
    9. 9. Quatre piliers du mandat du PNUD Réduction de la Gouvernance pauvreté et démocratique OMD Environnement Prévention des et crises et développement relèvement durable ©2012 9
    10. 10. Que fait le PNUD?• Renforcement des capacités nationales • Appuie les pays à établir un consensus sur les objectifs nationaux prioritaires, contribue à renforcer les capacités administratives et de gestion des institutions publiques, et favorise la formation des fonctionnaires dans la gestion basée sur les résultats.• Partage des connaissances • Contribue à relier le pays à la société de la connaissance, fournit de la documentation et des informations sur les meilleures pratiques et facilite léchange dexpériences à travers laide et des conseils techniques.• Gestion de projets et suivi • Appuie le développement, la mise en œuvre et lévaluation des projets visant à réduire la pauvreté, renforcer la démocratie, protéger lenvironnement, etc.• Partenariats pour le développement • Accorde la priorité aux partenariats comme une stratégie efficace pour augmenter l‟impact d‟actions conjointes. Il encourage la création despaces qui facilitent la participation des différents secteurs de la société et la recherche dalliances nationales pour aider à construire un cadre stratégique, durable et avec un impact favorable sur les pauvres et les exclus.• Mobilisation et gestion des ressources financières • Agit comme un catalyseur dans la mobilisation des ressources financières pour le développement, conduisant ainsi à une augmentation des ressources de la coopération pour le développement durable. ©2012 10
    11. 11. Complexité vs. impactComplexité Programmes nationaux Programmes pilotes Activités de bureau Formulation de stratégies, politiques et Activités programmes de terrain Conseil, commissions, études Impact ©2012 11
    12. 12. Gestion de projets/programmes• Formes d‟exécution des projets /programmes: • Exécution nationale - NIM • Exécution des projets par les ONGs - ONG • Exécution directe par le PNUD - DIM • Exécution par un organisme des Nations Unies - AGEX• Source de financement: • PNUD (TRAC) • Fonds d‟agences, • «Trust Funds», • Donateurs bilatéraux, • Institutions financières internationales, • Coûts partagés avec le gouvernement, • Fondations • Secteur privé ©2012 12
    13. 13. Ressources financières – 2010 ©2012 13
    14. 14. Répartition des dépenses de programme –2010 ©2012 14
    15. 15. Burundi Burundi2. Contexte général de l’APDDe Busan à BujumburaPrésentation faite par l’Ambassadeur Adolphe Nahayo (Ministère desRelations Extérieures) ©2012 15
    16. 16. Déclaration du Millénaire – Objectifs du Millénaire pour le Développement• Engagement mondial et objectifs historiques pour réduire la misère et faire Extrême un droit au développement une réalité pour pauvreté et faim tous.• Promouvoir un développement plus équitable et durable. Education primaire Egalité des sexes et autonomisation Mortalité infantile• Des cibles et des indicateurs clairs, avec universelle des femmes un horizon bien défini (2015). Caractéristiques méthodologiques VIH / sida, le Environnement Résultat Santé maternelle paludisme et durable • Simplicité et Mesurabilité •Limitationsplace du partenariat mondial Mise en autres maladies • Centré plusbesoins humains fondamentaux • Axé sur les sur les objectifs que sur les • moyens Insuffisant pour générer une croissance • Ne distingue pas des conditions initiales soutenue différentes Partenariat mondial pour le développement ©2012 16
    17. 17. OMD – Des responsabilités partagées OMD Les pays partenaires Les pays en voie de développementPour atteindre lobjectif 8, Pour atteindre les objectifs 1-7,Les gouvernements devraient: Les gouvernements devraient: • Augmenter et adapter • Intégrer les OMD dans les l„aide. politiques, la planification • Annuler la dette extérieure. et les budgets • Améliorer les possibilités • Etre responsables devant commerciales. les citoyens. • Lutter contre la corruption. ©2012 17
    18. 18. Consensus internationaux sur l’APD Accords Déclaration de Déclaration de Agenda Busande Monterrey Rome sur Paris sur d‟Accra l‟Harmonisation lefficacité de laide au développement Principes on OSC Effectivités Dili Déclaration on Fragile States Déclaration on SSC ©2012 18
    19. 19. Monterrey – Accroître et améliorer la coopération au développement• Conférence 2002-internationale sur le financement du développement (Monterrey, Mexique)• Engagements des pays du Nord: • augmenter laide (0,7% de son PIB à la coopération au développement) • en plus de fournir un allégement de la dette, • un accès équilibré aux échanges internationaux et • efforts de faire du transfert de technologie ©2012 19
    20. 20. Déclaration de Paris – Efficacité de laide Gestion axée sur les résultats Appropriation (Pays partenaires) Partenaires Responsabilité mutuelle définissent l’agenda Alignement Alignement Utilisation (Donateurs - Pays partenaires) avec l’agenda des systèmes nationale nationaux Mise en place Simplification Partage de Harmonisation de des linformation (Donateurs) mécanismes procédures communs• Pays en développement exercent une réelle maîtrise sur leurs politiques de développement, leurs stratégies, et coordonnent ainsi les actions de développement;• Pays donateurs vont baser leur appui sur les stratégies nationales de développement, les institutions nationales et les procédures;• Pays donateurs feront en sorte que leurs actions soient mieux harmonisées, transparentes et collectivement efficaces;• Pays géreront les ressources et amélioreront le processus décisionnel sur les résultats;• Donateurs et pays en développement seront mutuellement responsables des résultats de développement. ©2012 20
    21. 21. Partenariat de Busan• Une approche qui prône lefficacité de développement• Un partenariat inclusif entre: les bailleurs de fonds traditionnels, les pays émergents et les nouveaux acteurs (fondations, secteur privé);• Principes partagés, mais responsabilités différentes entre partenaires;• Continuité dans les engagements des bailleurs de fonds et les pays partenaires (unfinished business de Paris et dAccra);• Accélérer la mise en œuvre des engagements par des partenariats volontaires dans des domaines comme la transparence etc…• Le partenariat sera opérationnalisé dici juin 2012 à travers un plan daction, une matrice des indicateurs et des nouveaux mécanismes de consultations en étroite collaboration entre lOCDE et le PNUD. ©2012 21
    22. 22. Agenda internationale pour laction• Nouvel esprit aux conditions de laide.• Renforcer la capacité des pays à mener leurs programmes.• Investir dans les ressources humaines et des institutions• Utilisation efficace des systèmes nationaux.• Transparence sur les plans de soutien et de lutilisation des ressources.• Réduire la fragmentation de laide à tous les niveaux, et donc les coûts de gestion.• Focaliser sur des résultats concrets sur le développement durable, ainsi que l‟• Egalité des sexes, et droits humains.• Améliorer la prise de décision, faciliter le suivi et la reddition des comptes.• Donateurs et partenaires sont conjointement responsables pour les résultats. ©2012 22
    23. 23. Comment structurer l’appui au Burundi? –Recommandations pour le Burundi Mettre les stratégies et Renforcer les capacités Vision partagée et plans nationaux au cœur nationales, les partenariats procédures pour travailler de la programmation du et la responsabilisation ensemble PNUD Echange régulier Une plus grande Inviter les acteurs dinformation, partager complémentarité et une internationaux afin de linformation sur les distribution plus efficace de partager leurs points de approches utilisées laide vue et établir des partenariats ©2012 23
    24. 24. Burundi Burundi3. Le PNUD au BurundiUn partenaire pour le développement humain du BurundiPrésentation faite pas Mr. Amadou Maiga (PNUD) ©2012 24
    25. 25. Bureau du PNUD au Burundi• Activités au Burundi en 1975 avec l‟établissement d‟un bureau de représentation à Bujumbura.• Contribution à la mise en œuvre de projets visant à résoudre les divers domaines du développement et datteindre un niveau de vie meilleur, optimiser les ressources et réaliser le développement économique et social: • Formulation et la négociation des accords de paix et mise en œuvre des Accords d’Arusha • Renforcement des Institutions démocratiques issues du processus de Paix : Parlement, CENI, CNIDH, etc. • Accès à la Justice et renforcement des capacités des magistrats Consultations nationales sur les mécanismes de JT • Réintégration des populations affectées par le conflit (SNR, et développement entreprenariat au niveau local, cohésion social) • Promotion de secteurs émergents, tels que le tourisme, et de l‟emploi des jeunes ©2012 25
    26. 26. Cadre légal du PNUD au Burundi• Accord de base standard entre le Gouvernement du Burundi et le PNUD signé le 20 Novembre 1975 • Conditions de base à travers lesquelles le PNUD fournit une coopération au gouvernement • Définit les documents de projet et dautres documents comme des instruments de coopération • Décrit comment les projets sont mis en œuvre et les responsabilités des parties • Définit la façon comme se reçoivent et utilisent les ressources (PNUD Règlement financier) • Ratifie l‟application de la Convention sur les privilèges et immunités ©2012 26
    27. 27. Partenaires au Burundi Trois pouvoirs de l’Etat • Exécutif • Législatif • Judicaire Institutions Administration financières internationales locale Universités et Pays centres de donateurs recherche Agences, Fond s et Société civile Programmes et ONG des Nations Unies Secteur Privé ©2012 27
    28. 28. Pourquoi travailler ensemble? – Notre capital• Notre capital est le suivant: • Mandat clair et précis: • favoriser le progrès économique et social, • instaurer de meilleures conditions de vie, • promouvoir la paix et les libertés fondamentales conformément aux objectifs de la charte des Nations Unies. • Idées, qui sont ensuite appliquées, • Confiance avec nos partenaires, • Ne cherche pas la reconnaissance, mais plutôt un réel impact sur ​le développement • Notre succès se base sur celui de notre partenaire ©2012 28
    29. 29. Pourquoi travailler ensemble? – Avantages comparatifs• Neutralité • Maintient d‟une neutralité dans le cadre de activités de développement, et basée aussi sur dialogue régulier et respectueux.• Accès à des connaissances • Position à laccès et la transmission des connaissances, lexpérience et les meilleures pratiques dun réseau mondial de 129 bureaux.• Aptitude à établir des alliances • Mandat détablir relations de travail constructives avec les gouvernements nationaux et infranationaux, les organisations internationales, acteurs politiques, organisations de la société civile et des communautés partout dans le monde.• Portée de ses actions • Capacité de la liaison entre les différentes dimensions et de synergie. Combiner les différents aspects tels que laccès à la connaissance, le dialogue entre les différentes parties prenantes, le renforcement des capacités et lefficacité opérationnelle.• Transparence • Nous utilisons des normes élevées de transparence et de reddition de comptes internationalement reconnues. ©2012 29
    30. 30. Cadre de légal des projets Traité international Immunités et privilèges Accord entre le Burundi et le PNUD Personnalité juridique Conditions basiques de Immunités collaboration du PNUD Traitement fiscal Gouvernement Document de projet (Ministère des ou PNUD relations étrangères) CPAP/AWP • Organisme d’exécution • Description de l’assistance • Responsabilités • Financement • Budget • Normes et procédures ©2012 30
    31. 31. Cycle de programmation Mise en Analyse Stratégies et planification oeuvre I. Analyse de la situation II. Coopération passée et CCA UNDAF CPD enseignements tirés III. Programme proposée IV. Gestion, suivi et évaluation Résultats et cadre de ressources Plan de S&E Objectifs de mobilisation des ressources (tableau) CPAP AWP Matrice des résultats PRODOC ©2012 31
    32. 32. Mise en oeuvre des projets/programmes Basé sur calendrier de Le PNUD reçoit lesressources, paiement émet les voucher, enregistre la l’institution effectue un disponibilité pour répondre à transfert au PNUD ses engagements. Achats de biens et servicesDocument Mise en (signatures) de place des projet Plan Émission Présentation activités Sélection et avec ses opératif de de En base aux recrutement des consultants annexes annuel paiements rapports résultatsrespectifs espérés Conduite d’activités de formation Suivi et évaluation des résultats Contrôle et audit ©2012 32
    33. 33. Burundi Burundi4. Stratégie de coopérationUn processus d’alignment avec les objectifs nationauxPrésentation faite par le Secrétaire Permanent Pamphile Muderega (CNCA) ©2012 33
    34. 34. Approche séquentielle ACTIONS Stabilisation Transition Développement POST-CONFLIT durable• Besoin de la Gouvernance économique• Besoin d’Infrastructure• Renforcement de Etat de droit , l’Administration consolidation de la publique paix, réduction de• Nécessité des Elections• Besoin de «Soutien Operations de maintien de la pauvreté, politique» la paix croissance• Nécessité de Sécurité économique,• Désarmement, Démobilis ation, Réinsertion (DDR) gouvernance• Etat de droit démocratique• Renforcement des capacités• Tâches humanitaires CICR / ONGS humanitaires Sécurité Démocratie Développement ©2012 34
    35. 35. Cadre global de planification Vision 2025, Bilan du CSLP I, CSLP II Engagements Internationaux (OMD, Déclaration de Paris, etc..) UNDAF/ CPD/ CPAP Programmes et ProjetsMécanismes de dialogue, de • Appropriation nationale pilotage et de • Alignement aux Priorités suivi Nationales (GoB/PNUD) Plan de Travail Annuel ©2012 35
    36. 36. Perspectives – Croissance économique accélérée et partagée pour le CSLP II • Progrès et acquis dans la mise en place des institutions démocratiques Risques • Dialogue politique continu pour renforcer la démocratie • Capacités institutionnelles encore faibles pour - Efforts dans la lutte contre la corruption, renforcer le respect des le CSLP II droits de l‟Homme, système judicaire non performant Politique - Structures administratives encore inadaptéesEt Sécurité • Amélioration de la sécurité - Acquis de la réforme du secteur de sécurité encore à renforcer• Faible diversification de Opportunités l‟économie• Inefficacité des système de • Vision 2025 et CSLP II • Lenteur des production du secteur agricole • Ambition de promouvoir une croissance réformes• Faible performance de la dépense accélérée et partagée • Persistance de • Consolidation de la Paix et de la Démocratie la crise publique (Faible part des • Renforcement de l‟Intégration Régionale dépenses en capital, insuffisance • Nouvelles sources de croissance à fort internationale du budget alloué au secteur potentiel (Tourisme) • Baisse de l‟APD productif, imprévisibilité des financements extérieurs) • Forte pression démographique sur les terres• Environnement des affaires agricoles encore peu attractif • Population trop jeune• Déficit énergétique • Manque d‟opportunités d‟emplois surtout pour les• Taux de croissance faible jeunes pour le CSLP I • Incidence de la pauvreté très élevé (67%) Social • Atteinte des OMD: tous les 8 ne seront pas atteints Economique en 2015 ©2012 36
    37. 37. Perspectives – Croissance économique accélérée et partagée pour le CSLP II (Suite) • Croissance forte et soutenue (moyenne de 6,9% par an) basée sur une transformation profonde de l‟économie, • Création d‟emplois,Objectifs • Recul sensible de la pauvreté (faire baisser le taux de pauvreté de 67% àdu CSLP II 47% en 2015) • Poursuite de la stabilité macroéconomique et du respect des engagements du Programme Economique et Financier conclu avec les Institutions de Breton Wood, et appuyé par la Facilité Elargie de Crédit. Hypothèses et Sources de croissance pour le CSLP II• Consolidation de la reprise économique mondiale (croissance moyenne de 4,6% pour 2012-2015) et tendances favorables des marchés internationaux pour le Burundi (Café, thé);• Bonne Gouvernance, renforcement de la sécurité et mise en œuvre rigoureuses des actions et réformes prévues dans le CSLP II;• Forte mobilisation attendue des Indices de Développement Economique : Les capitaux privés seront orientés vers les secteurs de production (Agro-industries, Exploitation minière) et les services (Tourisme, Commerce et les autres services : banques et assurances), et vers le secteur de l‟énergie;• Important soutien financier attendu des partenaires au développement (APD);• Amélioration de l‟espace fiscale et des crédits budgétaires consacrés aux secteurs sociaux (l‟éducation, santé) - à l‟agriculture, la pêche et l‟élevage dans le cadre de la politique de sécurité alimentaire – et au développement des cultures d‟exportations qui serviront de matières premières aux industries agricoles ©2012 37
    38. 38. Perspectives – Croissance économique accélérée et partagée pour le CSLP II (Suite) • Renforcement de l’Etat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de l’égalité du genre; • Transformation de l’économie burundaise pour une croissance Soutenue 4 Axes et créatrice d’emploi;du CSLP II • Amélioration du Taux d’accès et de la qualité des services de base et Renforcement de la Protection Sociale; • Gestion de l’ Espace et de l’Environnement pour un Développement durable Domaines de focalisation pour le PNUDAxe 1:• Gouvernance, renforcement des capacités, planification stratégique, Coordination de l’aide, genre, Système Statistique NationalAxe 2:• Réinsertion durable des sinistrés et création d’emplois durables;• Promotion du secteur privé et identification et promotion de nouvelles sources de croissance (Ex. Tourisme)• Intégration régionaleAxe 4:• Gestion durable de l’Environnement, Prévention et gestion des catastrophes naturelles• Aménagement du territoire (politique de villagisation) ©2012 38
    39. 39. Principes pour laction• Des partenariats efficaces et renforcement de lappropriation nationale • Les partenariats avec les institutions publiques, des groupes de femmes, groupes autochtones, les organisations de la société civile, les donateurs et les organisations internationales • Alignement sur les dynamiques nationales de développement• Alignement avec le Cadre stratégique du PNUD, une analyse complète du problème dans le cadre de la programmation, les leçons apprises et le cadre de résultats du pays • Sélectivité, et des actions ciblées et des ressources• Intégration de linnovation, lapprentissage et le partage et la gestion des connaissances• Focalisation des activités sur les pauvres, les vulnérables et les marginalisés à travers le renforcement• Pérennité • Nécessité daméliorer la durabilité de limpact des programmes, les facteurs clés sont: le sentiment national dappropriation et le renforcement des capacités du groupe cible• Modalités dexécution et les aspects institutionnels renforcées ©2012 39
    40. 40. Burundi Burundi5. Plan annuel de travailUne approche basée sur les résultatsPrésentation faite par Pascaline Barankeba, Elfrida Kaneza et Oumar Diallo(PNUD) ©2012 40
    41. 41. Structure de présentation des PTA① Planification ① Partenaires consultés stratégique, coordination ② Liens CSLP II et de l‟aide, renforcement Planification Stratégique des capacités et du PNUD intégration régionale ③ Résultats des② Développement socio programmes économique, gestion de l‟espace et de ④ Indicateurs l‟environnement ⑤ Ressources③ Gouvernance et état de droit ©2012 41
    42. 42. Processus d’alignement avec le CSLP II UNDAFCSLP II CPAP PTA CPD ©2012 42
    43. 43. Planification stratégique, coordinationde l’aide, renforcement des capacités et intégration régionale ©2012 43
    44. 44. Partenaires consultés Nationaux PTFSDeuxième Vice Présidence BelgiqueMinistère des Finances et du Banque MondialeDéveloppement EconomiqueSP-REFES DfiDSP-CNCA Pays BasMinistère à la Présidence chargée Suissedes Affaires de l‟EACMinistère des relations extérieures, Union EuropéenneMini commerce Nations UniesAutorité du Lac Tanganyika (ALT) BADSociété civileSecteur privé ©2012 44
    45. 45. Liens – CSLP II et Planification Stratégique du PNUD Axes du CSLP II: Axe 1: Renforcement de l‟Etat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de l‟égalité du genre Sous Axe : Amélioration des performances des institutions Axe 2: Transformation de l‟Economie Burundaise pour une croissance soutenue et Créatrice d‟Emploi. Sous Axe : Intégration Régionale Plan de Travail du PNUD:- Système de Planification Stratégique et Coordination de l‟aide efficace et appropriée - Intégration régionale renforcée ©2012 45
    46. 46. Résultats des programmes• Appropriation nationale de la Vision Burundi 2025• Capacités de mise en œuvre et un suivi-évaluation du CSLP II/OMD renforcés• Mécanismes et institutions nationales de coordination de l’aide renforcés ainsi que la cohérence de ces derniers avec les outils de planification et de budgétisation• Capacités nationales en matière d‟intégration renforcées• Des outils et un cadre national d’orientation et de pilotage des interventions du renforcement des capacités est mis en place ©2012 46
    47. 47. Indicateurs • 10.000 documents sur la Vision 2025 distribués à différents niveaux; • 4 ateliers régionaux de haut niveau pour Vision 2025 la restitution et l‟appropriation du contenu de la vision 2025; • Cadre Institutionnel de Suivi de la vision 2025 en place et opérationnel • CSLPII finalisé, édité, multiplié et largement disséminé Formulation • Conférence des Partenaires sur CSLPIICSLP II, Suivi et • Capacités du Ministère des Finances et évaluation de la PDE renforcées: Deux Experts CSLP/OMD ponctuels + Rapports de suivi-évaluation des programmes de développement ©2012 47
    48. 48. Indicateurs • Outils partagés et développés: RMDH 2011 et RNDH 2013, draft plan action Formulation CAO, 2 cadres échange bonnes pratiquesCSLP II, Suivi et DSRP OMDS, 2 études sur croissance et évaluation création d‟emplois durables • Rapport sur données statistiques tenant CSLP/OMD compte de la dimension genre • Lettre de politique et Stratégie Nationale de renforcement des capacités adoptées • RC intégré et opérationnalisé dans le Renforcement CSLP II, plan de suivi évaluation du RC des capacités dans le CSLP II validé • Masse critique de praticiens du RC est constituée ©2012 48
    49. 49. Indicateurs • Existence du plan d‟action pour la MEO de la Politique de l‟aide et Manuel des procédures de gestion de l‟aide • Rapport sur les flux d‟aide utilise les standards internationaux et est reflété dans Loi des finances 2013Coordination • Plan de renforcement de capacités élaborées de l‟aide • 5 Ateliers de formations /sensibilisation des parties prenantes sur la gestion de l‟aide • Mobilisation des ressources et participation au dialogue international sur l‟efficacité de l‟aide • Etude stratégique sur l‟intégration régionale finalisée et validée • Draft de la Politique Nationale d‟Intégration Régionale • Meilleure coordination du secteurIntégration • Matrice de Suivi-Evaluation de l‟intégration EAC régionale • Stratégie de suivi et de mise en œuvre des recommandations de la CDBLT • Plaidoyer/Mobilisation du financement pour un projet régional d‟hydroélectricité ©2012 49
    50. 50. Ressources Budget total année 2012 3.307.380 USDRessources propres 1.569.000 USD Fonds TracAutres ressources Union Européenne 667.728 USD Gouvernement Belge 681.199 USD Gouvernement Suisse 289.428 USD ©2012 50
    51. 51. Développement socio économique, gestion de l’espace et de l’environnement ©2012 51
    52. 52. Partenaires consultés NationauxMinistère de La Solidarité Nationale, Ministère de la sécurité publiquedes Droits de la Personne Humaineet du GenreMinistère de L‟eau, de Ministère de la jeunesse, sport etL‟environnement, de L‟aménagement culturedu Territoire, et de L‟urbanismeMinistère du Commerce, de CAPADL‟industrie, des Postes et duTourismeMinistère des Finances et la INECNPlanification EconomiqueMinistère du Développement Nations UniesCommunal ©2012 52
    53. 53. Liens – CSLP II et Planification Stratégique du PNUD Axes du CSLP II: Axe 2 - Croissance soutenue er créatrice d‟emplois Plan de Travail du PNUD: - 2.2. Relèvement de la productivité des secteurs porteurs de croissance ©2012 53
    54. 54. Liens – CSLP II et Planification Stratégique du PNUD Axes du CSLP II:Axe 4 - Gestion de l‟ Espace et de l‟Environnement pour un Développement durable Plan de Travail du PNUD: - Aménagement territoire - Protection environnement et ressources - Gestion rationnelle de l‟eau - Cadre légal approprié ©2012 54
    55. 55. Résultats des programmes – Développement socio économique Coordination et Services SociauxCohésion Sociale de base Développement• Renforcement socio-économique structures nationales - Création d‟emplois et décentralisées • Accès équitable aux services sociaux et - Systèmes de production• Cohésion sociale logement améliorés et diversifiés communautaire - Entreprenariat local• Gouvernance locale et sécuritaire - Stratégie nationale du• Politique villagisation tourisme durable ©2012 55
    56. 56. Indicateurs – Developpement socio économique Développement Coordination Services Sociaux socio-économique• Réunions mensuelles de base - 6190 emplois temporaires des groupes de travail • 485 maisons (min 50% femmes)• Cartographie • 46 infrastructures interventions (1x/3mois) - 527 associations/ socio-économiques coopératives appuyées dans• Base de données RdexC • 30 structures activités économiques (min• Réseau de partage d‟hygiène et 50% femmes) d‟informations assainissement - 1000 personnes formées à• 38 PCDC mis à jour • 10 infrastructures un métier (min 50% femmes)• 786 ateliers communautaires - 10 PME renforcées communautaires - 19 appuis économiques (3ème phase) ©2012 56
    57. 57. Resultats des programmes – Gestion de l’espace etde l’environnement ©2012 57
    58. 58. Resultats des programmes – Gestion de l’espace etde l’environnement ©2012 58
    59. 59. Ressources Budget total année 2012 15 .501.221 $Ressources propres 3.120.184 $ Fonds TracAutres ressources 8.647 313 $ PBSO 2 877 713 $ Gouvernement japonais 2 382 722 $ Union Européenne 1 842 842 $ FEM 553 177 $ Gouvernement australien 534 196 $ Gouvernement burundais 197 452 $ UNOSDP 122 180 $ FENU 100 000 $ CIO 55 800 $ IBAS 211.231 $A mobiliser 3.120.184 $ ©2012 59
    60. 60. Gouvernance et état de droit ©2012 60
    61. 61. Partenaires consultés NationauxMinistère de la Solidarité, DH et du CNCGenreSénat CNAPSociété Civile Ministère de la Sécurité PubliqueCENI Ministère de la Fonction PubliqueMinistère de l‟Intérieur Assemblée NationaleMinistère de la Justice Ministère de la Sécurité PubliqueMinistère de la Bonne Gouvernance SNDPHGet de la PrivatisationPNB Nations Unies ©2012 61
    62. 62. Liens – CSLP II et Planification Stratégique du PNUD Axes du CSLP II: Axe 1 : Renforcement de l‟Etat de droit, consolidation de la bonne gouvernance et promotion de l‟égalité du genre Plan de Travail du PNUD:- Axes 3 et 4: Appui à la réconciliation nationale, promotion et protection des Droits de l‟Homme et à la Gouvernance Démocratique ©2012 62
    63. 63. Résultats des programmes1/ Le Parlement, les partis politiques 2/ Les services publics sont pluset les autres institutions ont les accessibles à la population, leurcompétences pour mieux participer à performances est amélioréela consolidation de la culture gestion transparente de la chosedémocratique publique Les capacités législatives, de  Le Programme National de Réforme dereprésentation l‟Administration Publique (PNRA) estet de contrôle du parlement sont accrues adopte et mise en œuvre; Un plan législatif sur le genre est  Les structures de médiation et de adopté; représentation des intérêts socio économiques contribuent à mitiger les Les capacités de la Cour des différends Comptes sont renforcées;  La Stratégie Nationale de Bonne La CENI est renforcée dans sa Gouvernance et de Lutte Contre lafonction de garant de gestion du Corruption est mise en œuvre.processus électoral. ©2012 63
    64. 64. Résultats des programmes (suite)3/ La Société civile et les médias 4/ Le système judiciaire etcontribuent de façon efficace à la pénitentiaire dispose de capacités etconsolidation de la culture d’ instruments permettant dedémocratique et au développement renforcer l’indépendance de lasocio-économique magistrature et de rendre la justice accessible à tous Ils sont mieux outillés pour lapromotion de la démocratie.  Un consensus national est obtenu sur les grandes réformes en matière Ils sont pleinement impliqués dans judiciaire;l‟information et la formation civique de lapopulation.  La chaîne pénale fonctionne efficacement dans 4 juridictions pilotes. ©2012 64
    65. 65. Résultats des programmes (suite)5/ Les systèmes, institutions et 6/ La sécurité communautaire estmécanismes de protection des droits renforcée par la lutte contre leshumains sont mieux outillés pour ALPCréduire les violations des droitshumains  Les services de police communautaires sont installées Un document de politique dans les juridictions pilotes; nationale des DH est élaboré et mis en œuvre ; Les capacités des magistrats pour le traitement des cas de VBG sont renforcées; ©2012 65
    66. 66. Indicateurs • Le plan stratégique du Parlement est mis en œuvre • 5 recommandations de la stratégie de la cour des Appui au comptes sont mises en œuvre Parlement • Les données administratives et financières sont gérées par un système informatique;Appui à la CENI • Un atelier de sensibilisation sur l‟éducation civique et le cadre légal électoral est organisé dans chaque province Appui àl’Administration • 3 propositions majeures du PNRA sont mises en œuvre Publique ©2012 66
    67. 67. Indicateurs (suite) Structures de • Le comité National du Dialogue Social est opérationnel médiation et de • 3 principales recommandations des Etats représentation généraux de la Société Civiles sont mises en des intérêts œuvre • Le Secrétariat technique du groupe sectoriel BG est opérationnel et conduitMise en œuvre de la mise en œuvre de la SNBGLC la SNBGLC • Des mécanismes appropriés sont mis en place pour l’évaluation du Système National d’Intégrité. • Niveau de participation des OSC à la miseAppui aux OSC et en œuvre de la SNBGLC aux Médias • La base de données de la société civile est disponible ©2012 67
    68. 68. Indicateurs (suite) • 3 recommandations majeures du plan de renforcement des capacités du CSM sont Appui au mises en œuvre système • Les recommandations des Etats Généraux de la Justice sont mises en œuvre judiciaire • Les mécanismes locaux d’aide légale sont fonctionnels dans 2 provinces • La Politique Nationale des Droits Humains est Droits approuvée Humains • Le centre HUMURA est fonctionnel et Genre • Un comité de police de proximité est installé dans Securité une commune pilotecommunautair • Les bases de données sur le contrôle des armes e sont connectées; ©2012 68
    69. 69. Ressources Budget total année 2012 4,3 millions $Ressources propres 2,5 millions $ Fonds TracAutres ressources BCRP 0, 6 millions $ Belgique 0,9 millions $Suisse 0,04 millions $ ©2012 69
    70. 70. Burundi Burundi5. Prochains pasEt considérations finalesPrésentation faite pas Mr. Xavier Michon (PNUD) ©2012 70
    71. 71. Prochains pas• Court terme • Envoi officiel des PTA aux partenaires nationaux pour signature, par le biais du Ministère des Relations Etrangères • Journée de travail technique sur les modalités de gestion applicables • Définition d‟un plan d‟action dans le cadre d‟un passage graduel au NIM (projet/s pilote/s)• Moyen terme • Révision et adaptation de l’UNDAF sur la base du CSLP II ©2012 71
    72. 72. Helen Clark – Administratrice du PNUD• «Notre présence mondiale inégalée, notre appui aux pays et aux communautés dans tous les bons et mauvais moments, et notre vaste expérience, des réseaux et la connaissance du développement, sont autant datouts qui peuvent être utilisés efficacement pour soutenir les pays où mettre en œuvre des programmes visant à atteindre ses objectifs de développement.»• «Toutefois, les pays où les programmes sont mis en oeuvre, attendent de plus en plus de nous pour les aider à accéder au conseil technique, et lassistance au renforcement des capacités adaptées aux circonstances locales.» ©2012 72
    73. 73. Cohérence – Entre les stratégies nationales et la stratégieinstitutionnelle du PNUD Stratégie institutionnelle OMD Gouvernement et autres Coopération Partenaires internationale nationaux MANUD IWP Stratégies nationales Formulation et mise en œuvre des programmes Innovation, intégrité, mesure des résultats, confiance ©2012 73
    74. 74. Accent mis sur le partenariat PNUD PNUD Partenaire Partenaire ©2012 74
    75. 75. Modèle stratégique – De la vision à l‘impact sur le développement Vision En tant que réseau mondial de développement des Nations Unies, plaidoyer pour le changement et relier les pays aux connaissances, expériences et ressources pour que leurs populations aient une vie meilleure Mission Jouer un rôle de premier plan dans le soutien aux priorités de développement du Burundi pour atteindre les OMD, par le biais du développement des capacités humaines et institutionnelles Objectif Apporter une valeur ajoutée et des solutions de développement durable CPD UNDAF But Devenir le bureau le plus efficace et créatif du PNUD Vision MDGR CSLP II Valeurs Vision Engagement Éthique et Culture de envers les Travail en Confiance etInstruments lintégrité service au principes et la équipe respect professionnelle client réforme des NU LocalDomainesDimensions Partenariats et Connaissance Esprit proactif mobilisation Qualité et Innovation et expertise Actions et extraverti des National excellence technique ressourcesPartenaires Regional ©2012 75
    76. 76. Priorités pour 2012 “Ne pas réinventer le fil àPartenariat avec le couper le beurre” – Burundi utiliser et adapter Approche(appui à la mise en dautres meilleures programmatiqueœuvre du CSLP II) pratiques (coopération horizontale) Principes de la Des idées innovatrices Transparencedéclaration de Paris à des résultats concrets Transfert de capacités Amélioration de l‟agilité Action collective (mouvement graduel des processus vers le NIM) ©2012 76
    77. 77. Une équipe engagée• Droits fondamentaux des individus• Dignité et la valeur de la personne humaine, dans un cadre de mêmes droits entre• Défendre les principes et valeurs hommes et des femmes, et entre de lONU • Une équipe qualifiée, grandes et petites nations• Impartialité et indépendance• Conditions pour la justice riche en expériences• Respect des traités et autres et engagée: sources du droit international,• Ample concept de la liberté • avec un sentiment général• Tolérance et connivence pacifique de fierté, responsabilité et des peuples compromis avec le• Promotion du progrès économique et social de tous les développement du pays peuples • sengage à faire une différence • représentant des expériences professionnelles et capacités techniques très variées • sengage à respecter les valeurs et les principes qui sont énoncés dans la Charte des Nations Unies et dans le Serment de conduite pour lONU ©2012 77
    78. 78. Une équipe engagée ©2012 78
    79. 79. Burundi BurundiMerci de votre attention Murakoze cane ©2012 79
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×