Your SlideShare is downloading. ×
Sondage d'ntentions de vote BVA Le Parisien - déc 2011
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Sondage d'ntentions de vote BVA Le Parisien - déc 2011

2,265
views

Published on

Published in: News & Politics

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,265
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Intention de vote à la présidentielle de 2012 Décembre 2011Sondage réalisé par pour LEVEE D’EMBARGO LE 6 DECEMBRE – 19H45
  • 2. Fiche technique de l’intention de vote Enquête réalisée par téléphone les 2 et 3 décembre 2011 Recueil Echantillon de 985 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote sont établies auprès de 798 personnes inscrites sur les listes électorales. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : Echantillon sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.2
  • 3. Note sur les marges d’erreur Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges derreur inhérentes aux lois statistiques. Le tableau ci-dessous présente les valeurs des marges d’erreur suivant le résultat obtenu et la taille de l’échantillon considéré : Intervalle de confiance à 95% Résultats obtenus Taille de l’échantillon 5 ou 95% 10 ou 90% 20 ou 80% 30 ou 70% 40 ou 60% 50%100 4,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10,0200 3,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1250 2,8 3,8 5,1 5,8 6,2 6,3300 2,5 3,5 4,6 5,3 5,7 5,8350 2,3 3,2 4,3 4,9 5,2 5,3400 2,2 3,0 4,0 4,6 4,9 5,0450 2,1 2,8 3,8 4,3 4,6 4,7500 1,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5600 1,8 2,4 3,3 3,7 4,0 4,1700 1,6 2,3 3,0 3,5 3,7 3,8800 1,5 2,1 2,8 3,2 3,5 3,5900 1,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,31 000 1,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 Echantillon2 000 1,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,24 000 0,7 0,9 1,3 1,5 1,6 1,66 000 0,6 0,8 1,1 1,3 1,4 1,410 000 0,4 0,6 0,8 0,9 0,9 1,0 Exemple de lecture : Dans le cas d’un échantillon de 1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
  • 4. Synthèse de Gaël Sliman (1/4)1) Hollande ne baisse plus au premier tour. Avec 35% d’intentions de vote contre 24,5% à Sarkozy sonavance est de plus de 10 points.Depuis sa mise en orbite mi-octobre après sa victoire lors de la primaire socialiste, François Hollandeavait sérieusement baissé, passant de 39% mi-octobre à 36% début novembre, puis à 32% dans notredernière intention de vote effectuée le 20 novembre dernier. Cette baisse s’expliquait pour une partmécaniquement : il partait de trop haut réunissant sur son nom des électorats aux aspirationcontradictoires. Mais cette baisse s’expliquait de façon plus conjoncturelle par les couacs du début decampagne du candidat PS. Il avait ainsi chuté de 19 points auprès des ouvriers après l’accord EELV-PS etle débat qui s’en suivit sur le nucléaire. Corrélativement, Nicolas Sarkozy a connu depuis un mois unetrès bonne phase dans la foulée de son bras de fer remporté sur Papandréou à propos du référendumgrec, passant de 23% mi-octobre à 25% dans notre précédente intention de vote BVA-le Parisien dumois dernier, puis même à 27% dans notre toute dernière mesure effectuée pour la Presse RégionaleOrange et RTL il y a quinze jours. L’écart Hollande – Sarkozy passait ainsi de 16 points au lendemain dela primaire, à 5 point lors de cette dernière mesure.Cette tendance, un peu vite analysée par certains comme le signe de l’inéluctable effondrement ducandidat socialiste, s’interrompt. Hollande reprend ainsi 3 points tandis que Sarkozy en perd 2,5.4
  • 5. Synthèse de Gaël Sliman (2/4)Avec 35% d’intentions de vote en faveur de François Hollande contre 24,5% à Nicolas Sarkozy, lecandidat socialiste retrouve l’avance d’une dizaine de points qu’il avait début novembre (36% contre25%) bien plus confortable que celle d’il y a quinze jours, mais nettement moins forte que celle de la mi-octobre (16 points) après sa victoire à la primaire.Hollande, est moins la cible d’attaques qu’il y a quinze jours (la « marionnette » selon Joly et le« capitaine de pédalo » selon Mélenchon), et se fait un peu plus entendre. Ainsi, même si son interviewau JDD a été un peu éclipsée par les propos de Claude Guéant sur DSK, les socialistes dans leurensemble ont copieusement étrillé le discours de « Toulon II » de Nicolas Sarkozy en lui reprochant de sesoumettre à l’Allemagne. Résultat, la chute du candidat socialiste s’arrête tandis que le Présidentinterrompt sa reconquête, perdant même 2,5 points depuis Toulon.Conséquence possible de « Toulon II », tandis que Sarkozy chute lourdement auprès des ouvriers (13%contre 22% il y a quinze jours), Hollande rattrape son retard auprès d’eux (33% contre 19% aprèsl’accord PS-EELV), dépassant même pour la première fois depuis la mi-octobre Marine Le Pen (31%).5
  • 6. Synthèse de Gaël Sliman (3/4) 2) La sanction est la même au second tour avec une légère remontée de Hollande et une large avance de 59% contre 41%. Le mouvement haussier de Nicolas Sarkozy face à François Hollande se renverse de nouveau. Passé de 64% mi-octobre à 58% lors de notre dernière mesure effectuée il y a quinze jours, Hollande remonte cette semaine à 59% d’intentions de vote. Comme le montre notre tableau de reports de voix, le principal problème de Nicolas Sarkozy reste son absence totale de réserves – bien plus que son score de premier tour – Contrairement à Hollande (avec les reports Joly, Mélenchon et Bayrou), le Président ne bénéficie jamais du report de plus d’un électeur sur deux se portant sur un autre candidat du centre ou de droite au premier tour. Ceux-ci hésitent le plus souvent entre s’abstenir et voter Hollande. Une fois de plus, la mise en avant de thématiques liées à l’insécurité et l’immigration ne profite pas à Nicolas Sarkozy : si cela lui permet d’améliorer un peu ses scores de reports auprès des électeurs FN de premier tour (38% de reports contre 19% à Hollande et 43% d’abstention), cela lui aliène les électeurs centristes (52% des électeurs de Bayrou voteraient Hollande contre seulement 22% Sarkozy).6
  • 7. Synthèse de Gaël Sliman (4/4)3) Bayrou profite d’un petit effet de lancement de candidature, Mélenchon progresse aussi.Bayrou, justement, profite de l’officialisation de sa candidature à la présidentielle pour gagner 2 pointset atteindre 9% d’intentions de vote. Il était encore à 6% il y a un mois dans notre précédente intentionde vote BVA-le Parisien-Aujourd’hui en France. Jean-Luc Mélenchon, qui jusqu’à présent ne parvenaitpas à profiter de la nullité des scores des nouveaux candidats LO et NPA, connaît lui aussi une bellepoussée, gagnant 2 points pour atteindre 7% d’intentions de vote.Sa posture moins agressive à l’égard du candidat socialiste paie davantage que les « bon mots » : aprèssa phrase sur le « capitaine de pédalo » il avait perdu 1 point tombant à 5% d’intentions de vote.Eva Joly, à l’inverse, poursuit sa descente aux enfers, perdant encore 1 point depuis le 20 novembredernier. Elle a divisé ainsi son score par deux depuis les polémiques sur l’accord PS-EELV.Marine le Pen enfin, baisse légèrement, passant de 18% à 17%, mais reste plus que jamais le« troisième homme » de l’élection.Des trois premiers, elle est même celle qui a été la plus stable depuis le début de l’année 2011.7
  • 8. Intention de vote 1er tour8
  • 9. Intention de vote 1er tour o Si le 1er tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, et si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chance que vous votiez ? Rappels Rappels Rappelsprésidentielle 4-5 18-19 novembre novembre* 2007 Nathalie Arthaud - - - Philippe Poutou - - - Jean-Luc Mélenchon 7% +2 pts 5% 5%ST Gauche S/T Jean-Pierre Chevènement 1% 1% 3% 36% Gauche 46% François Hollande 35% - 1 pt 36% 32% Eva Joly 3% 5% 4% Modem 19% MoDem Corinne Lepage 1% -** -** 10% François Bayrou 9% +2 pts 6% 7% Hervé Morin - - 1% Dominique de Villepin 1% 3% 2% S/T Nicolas Sarkozy 24,5% -0,5 pt 25% 27% ST Droite 45% Droite Christine Boutin 1% 0,5% - 44% Nicolas Dupont-Aignan 0,5% 0,5% 1% Frédéric Nihous - - - Marine Le Pen 17% -1 pt 18% 18% *Intention de vote BVA pour le SPQR, Orange et RTL ** Corinne Lepage n’était pas testée à l’époque 9 N’ont pas exprimé d’intention de vote : 17%
  • 10. Evolution des intentions de vote de F.Hollande, N.Sarkozy et M. le Pen 45% 39% 40% 36% 35% 35% 32% 30% 27% 28% 27% Hollande 25% 24,5% 25% 24% 23% Sarkozy 21% 20% Le Pen 19% 18% 18% 15% 17% 17% 17% 10% 5% 0% 20-21 mai 8-9 juillet 17-18 octobre 4-5 novembre 18-19 novembre 3-4 décembre10
  • 11. Intention de vote 2nd tour11
  • 12. Intention de vote 2nd tour o Si le 2nd tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, et si vous aviez le choix entre les candidats suivants, pour lequel y aurait-il le plus de chance que vous votiez ? 4-5 18-19 novembre novembre 59% 58% 58% 41% 42% 42%12 N’ont pas exprimé d’intention de vote : 22%
  • 13. Reports de voix au 2nd tour Recalculé auprès des exprimés François Nicolas (NSP / François Nicolas Hollande Sarkozy abstention) Hollande Sarkozy Electeurs de Nathalie Arthaud - - - - - Electeurs de Philippe Poutou - - - - - Electeurs de JL Mélenchon 71% 7% 22% 91% 9% Electeurs de JP Chevènement 14% 22% 64% 40% 60% Electeurs de François Hollande 92% 2% 6% 98% 2% Electeurs d’Eva Joly 73% 8% 19% 91% 9% Electeurs de Corinne Lepage 93% - 7% 100% - Electeurs de François Bayrou 52% 22% 26% 71% 29% Electeurs d’Hervé Morin - - - - - Electeurs de D. de Villepin 30% 14% 56% 69% 31% Electeurs de Nicolas Sarkozy 6% 93% 1% 6% 94% Electeurs de Christine Boutin 57% 37% 6% 60% 40% Electeurs de N. Dupont-Aignan - - - - - Electeurs de Frédéric Nihous - - - - - Electeurs de Marine le Pen 19% 38% 43% 33% 67%13